> ----- Message d'origine -----
> De : "Jean-Pierre PETIT" <science@jp-petit.com>
> À : <Francis.Gatti@wanadoo.fr>
> Cc : "Christophe TARDY" <ctardy@free.fr>
> Envoyé : dimanche 12 août 2001 18:28
> Objet : 12 août 2001
>
>
> > Monsieur,
> >
> > Vous écrivez beaucoup sur moi, dans votre site, qu'on m'a signalé.
> >
> > Serait-ce trop vous demander que de souhaiter de votre part quelques
> > renseignements sur vous. Qui êtes-vous ? Quel âge avez-vous ? Avez-vous
> une
> > occupation professionnelle, et si oui, laquelle ? Etes-vous retraité ?
Et,
> > si oui, quelle était votre profession antérieure ?
> >
> > Quel est votre bagage, quels sont vos diplômes ? Pourriez vous me
> > préciser où se situent vos compétences ?
> >
> > Nanti de ces quelques renseignements, je voudrais vous consacrer un
> > dossier, dans mon propre site, au rayon science/galerie de portraits".
> Comme
> > vous parlez tellement de moi, je pourrais en faire autant de vous.
> >
> > Vous pouvezn, si vous le jugez bon, reproduire ce mail in extenso
dans
> > votre site.
> >
> > Au passage :
> >
> > Je suis né en 1937. Diplômé de Supaéro en 1961. Docteur dès sciences en
> 72.
> > Je suis présentement Directeur de Recherche au CNRS et j'ai dû dans ma
> > carrière publier une centaine d'articles.
> > Mes spécialités : mécanique des fluides, MHD, astrophysique, cosmologie,
> > géométrie.
> >
> > J'ai publié 35 livres, dont une quinzaine d'albums de vulgarisation
> > scientifique.
> >
> > Si vous avez une autre question à poser, à laquelle je puisse répondre,
> > n'hésitez pas.
> >
> > Dans l'attente de précisions vous concernant.
> >
> > J.P.Petit
> >
> >
>
>
J.P.Petit
----- Message d'origine -----
De : francis.gatti <francis.gatti@wanadoo.fr>
À : Jean-Pierre PETIT <science@jp-petit.com>
Cc : Christophe TARDY <ctardy@free.fr>
Envoyé : mercredi 15 août 2001 16:38
Objet : 15 août 2001


> Bonjour Monsieur,
>
> Si c'est un gag, il n'est pas drôle !.
>
> J'ai visité votre galerie de portrait et je voudrais avant tout savoir a
> quel titre vous envisagez de m'y faire figurer : le pitre de service
?....
>
> Vous me faites trop d 'honneur car j'y ai vu de grands mathématiciens
auprès
> desquels je ferais pâle figure et de grands scientifiques qui méritent
tous
> les honneurs du monde tant qu'il s'occupent de leur spécialité mais qui
> feraient bien de se taire en ce qui concerne le dossier OVNI qu'ils ne
> connaissent pas et qu'ils salissent et ridiculisent en en parlant.
Certains
> sont très âgés ou décédés et j'ose espérer que ce n'est pas un
enterrement
> de première classe que vous me préparez.
>
> J'ai effectivement beaucoup écrit sur vous et sur d'autres passionnés
> d'ufologie. A ce jour pour ce qui me concerne, le plus gros du travail est
> fait même si la forme n'y est pas en se donnant un peut de mal les
> historiens du futur pourront discerner qui de nous était dans le vrai pour
> ce qui concerne la physique liée a l'ufologie.
>
> J'ai a peu près votre âge et ne me considère pas encore dans les croulants
> qui zozotent. J'ai encore de beaux jours devant moi (si Dieu me prête vie)
> et je compte bien les employer a parfaire ce travail extrêmement
prometteur
>
> J'ai la chance d'avoir étudié l'ufologie sans me soucier du
qu'en-dira-t-on,
> en toute honnêteté et j'ai la prétention de revendiquer l'originalité de
mes
> recherches ; je pense avoir fait du travail en franc tireur. Et c'est
dans
> ce contexte que j'ai été amené a analyser vos écrits sans vous faire la
> moindre concession.
> Ma condition de chercheur indépendant autodidacte m'a épargné d'avoir a
> craindre les foudres d'administrations coincées pédantes ainsi que le
> jugement goguenard des collègues de travail. Je ne suis pas un
scientifique
> au sens commun du terme et j'en suis fier car le bilan des travaux des
> scientifiques officiels (qu'ils soient astrophysiciens ,
sociopsychologues
> ou parapsychologues ) qui se sont attaqués au dossier OVNI est
déconcertant
> de naïveté et d'incohérences. On sent bien qu'ils ont tous la langue
liées,
> qu'ils n'ont pas pris en compte les témoignages et qu'il survolent ce
> dossier au ras des pâquerettes avec les yeux d'un gamin de dix ans.
> Pour ce qui concerne vos travaux "ufologiques" liés a la MHD, puisque je
> vous tiens, j'en profite pour vous dire que tous les OVNIs (soucoupe) en
> déplacement horizontal ont été décrits par les témoins comme ayant le
> "ventre au vent" ceci est largement suffisant pour me convaincre que la
MHD
> n'a rien a voir dans cette affaire. Pour illustrer mon propos voici un
> dessin qui montre exactement le contraire de ce que les témoins observent:
>
>
> http://perso.wanadoo.fr/casar/airint6.gif
>
> Quand je vois le nombre incroyable de sites qui amalgament
systématiquement
> MHD avec OVNI je mesure tout le mal que vous avez fait a la recherche sur
> les OVNI. Ceci avec la complicité de Jean-Claude BOURRET à qui je ne me
suis
> pas gêné de dire (au téléphone suite a son appel) tout le bien que je
> pensais à ce sujet.
>
> Sur l'Internet Les Ummites sont partout; ils ont "indéracinables" ; ils
ont
> pratiquement monopolisé les sites ufologiques . La nature humaine est
ainsi
> faite, les jeunes écervelés ont besoin de fantasmer et vos ouvrages,
> "Enquête sur les Ovni" et "Enquête sur les E.T" sont en grande partie
> responsable de cela.
>
> Encore une fois, je n'ai rien contre vos travaux sur la MHD en tant que
> moyen de propulsion terrien dont l'intérêt pour l'avenir ne fait aucun
doute
> pour éventuellement remplacer les moteurs de fusée et prendre sa place en
> tant que propulsion aquatique . Par contre, assimiler nos découvertes
> technologiques un proches avec les moyens de déplacement utilisés dans
> les soucoupes non identifiées (voir "Microscope" N102 sur mon site)
relève
> de la galégeade.
>
>
> En 1987 dans une lettre concernant les machines tournantes, vous m'aviez
> répondu http://perso.wanadoo.fr/casar/PET1.gif que rien en physique
> fondamentale ne pouvait étayer l'idée que la rotation rapide d'une masse
> pouvait avoir un lien quelconque avec l'antigravitation.
> Depuis, j'ai travaillé la question et j'ai amassé pas mal d'arguments
qui
> tendent a prouver le contraire. J'ai même trouvé plusieurs scientifiques
de
> très haut niveau (dont un prix NOBEL) qui confirment mes suppositions
> premières. Non seulement la gravitation semble concernée mais à ma grande
> stupéfaction des phénomènes "macroquantiques" pourraient expliquer des
> déplacements a très longue distance.
> Si les scientifiques prenaient au sérieux les témoignages sérieux (j'ose
> espérer que vous en avez pris un peu connaissance depuis tout ce temps),
ils
> ne diraient pas que les masses tournantes a très haute vitesse n'ont
aucune
> raison pour réagir vis a vis de la gravitation.
>
> C'est méconnaître la relativité que de soutenir cela car les masses dont
il
> est question n'ont aucun rapport avec la rotation lente d'un rotor sur
un
> plateau de balance comme dans l'expérience de Monsieur VIALE (de Bordeaux)
> que vous avez décrite dans votre premier ouvrage sur les OVNIs .
> Certains esprits faibles prennent la MHD pour une véritable religion
> tout en prétextant qu'un directeur de recherche du CNRS sait de quoi il
> parle. Il y a la un amalgame avec les civilisations E.T qui est selon moi
> déplorable. Il suffit de prendre connaissance des mailings suivants où les
> comportement insultants de certains de vos adorateurs qui s'érigent en
garde
> prétorienne et ont un comportement qui n'a rien a envier a l'intégrisme:
> http://perso.wanadoo.fr/casar/MAIL.htm
>
>
> Comme Bertrand Meheust, je pense que le dossier OVNI ne peut pas être
> dissocié du dossier du paranormal c'est pourquoi j'adhère assez bien aux
> idées d'Aimé MICHEL ; ceci n'enlève pas pour autant la possibilité a des
> civilisations très en avance sur nous de fabriquer des machines de
transfert
> comme celles dont nous disposons de photos bien identifiées; c'est
pourquoi
> j'adhère AUSSI aux idées de Pierre GUERIN.
>
> Pour bien me situer (autrement que dans la catégorie des charmants zozos)
il
> est impératif de prendre connaissance des derniers numéros de ma revue.
> "Microscope" N100 et N 102 sur site :
>
>
> http://perso.wanadoo.fr/casar
>
> Pour ce qui concerne la MHD, consulter "Microscope" N 92 et 93 qui
> publient des discussions instructives et édifiantes avec Thomas JEAN
> auteur de "Synthèse OVNI" - Louise Courteau 1998
> Je pense que la problématique OVNI va opérer bientôt un large revirement
> mettant enfin en avant la possibilité d'existence de machines "tôles et
> boulons" capables de dematérialisation pour les transferts a très grandes
> distances.
> Voyez ce que commencent a dire MEHEUST et LAGRANGE (entre les lignes)
> Ce serait dommage que vous ratiez le coche.
> Voilà tout ce que je peux vous donner comme précision pour le moment ; si
> vous voulez m'intégrer a votre galerie de portait, je n'y suis pas opposé
à
> partir du moment où le texte montre bien les nuances "ufologiques" qui
nous
> séparent.
>
> En attendant soyez assuré Monsieur PETIT de ma considération distinguée.
>
> ________________________________________________________________
>
> http://perso.wanadoo.fr/casar
>
> TEL: 06 86 23 17 21
> ________________________________________________________________
>
----- Original Message ----- From: Jean-Pierre PETIT To: UFOCOM ; Benjamin ROTTIER ; Serge NOVEL ; Jean-Pierre LEDOUX ; Christophe GUIDICI ; francis.gatti Sent: Thursday, August 16, 2001 11:42 AM Subject: Re: 15 août 2001

Monsieur,

Vous n'avez pas répondu à mes questions. Mais si tel est votre choix, je
pourrai en faire état dans ce portrait que je ferai de vous et qui figurera
dans mon site.

Parmi les question posées se trouvaient :

- Votre âge
- Votre situation professionnelle, présente ou passée.
- Vos diplômes, votre background, comme on dit. Si vous avez le certificat
d'études, ou un baccalauréat, dites-le, en toute simplicité.
- Si vous êtes en activité professionnelle ou retraité, dites-le aussi.

Comme vous l'avez vu, je vous ai donné tous ces renseignements, me
concernant.

La question concernant votre activité professionnelle, présente ou passée,
est incontournable. Si vous choisissez de ne pas répondre à cette question,
je ferai état de votre non-réponse. Cela ne relève pas de votre vie privée.
Je ne vous ai pas demandé si vous étiez marié, divorcé, si vous aviez des
enfants, et si vous alliez à la messe le dimanche.

A propos de vos diplômes, si vous n'en avez point ou décidez de ne pas
faire état de ceux qui sont vôtres en préférant l'étiquette "d'autodicadte",
cela sera mentionné aussi.

Si vous revendiquez des compétences, faites-le aussi. Je ferai mention
de votre réponse (ou de votre non-réponse).

Je ne sais pas si vous vous considérez comme "ufologue". Je n'ai,
personnellement, jamais très bien compris à quoi pouvait correspondre cette
nouvelle discipline dont nombre de gens se réclament et qu'ils appellent
"ufologie". A la limite je comprendrais que des gens se décrivent comme
"historiographes du phénomène ovni", parce qu'ils ont accumulé beaucoup
d'informations sur ce sujet.
Les anglo-saxons emploient aussi le terme "field investigator "
(equêteur sur le terrain), quand ils se sont livrés effectivement à ce genre
d'activité.

Personnellement je ne me considère pas comme "ufologue", ni même comme
historiographe du phénomène ovni. J'ai assez peu enquêté sur le terrain. Je
ne suis que physicien, astrophysicien, mécanicien des fluides, etc.... avec
toutes les limites inhérentes à l'état, toujours inachevé, de ces
disciplines.

Je vous explique le sens de ma démarche. En règle général je ne réponds
pas aux flots de textes qui apparaîssent sur le web à mon sujet, champ clos
dans lequel s'affrontent périodiquement les "prop-Petit" et les
"anti-Petit". Un ami m'a signalé vos écrits, me concernant. J'ai trouvé que
le ton employé dépassait les limites de la courtoisie et de la bienséance.
J'ai donc pensé que ce qui était dit sur moi faisait que je ne pouvais plus
rester sans réagir.

Quand on est un homme public, on doit s'attendre à ce que des gens
critiquent vos écrits, ou déclarations. C'est leur droit le plus strict.
Mais, juridiquement parlant, vous savez que positionner des textes sur un
site Internet, qui sont donc accessibles à tous, est l'équivalent de la
publication d'un journal, et peut d'ailleurs faire l'objet de procès en
diffamation. Ce ne sont pas des courriers privés, mais des textes qui
peuvent porter atteinte à la respectabilité des personnes visées, jeter le
discrédit sur leurs compétences, le doute sur leur intégrité, qui sont
accessibles à n'importe qui.

En créant un site qui a été consulté par plus de dix mille personnes,
vous êtes, que vous le vouliez ou non, devenu un "homme "public". Il est
donc normal que les personnes auxquelles vous vous en prenez finissent pas
réagir.

Quand les choses prennent certaines proportions, je pense qu'il est
alors bon de donner un coup de frein à de tels débordements. La bonne
solution n'est pas d'argumenter scientifiquement avec une personne dénuée de
formation scientifique. Je ne saurais non plus "argumenter ufologiquement",
puisque je n'ai pas de "formation ufologique". La seule chose que je peux
faire c'est, après avoir, très sobrement, mentionné vos titres et qualités,
envoyer les gens qui fréquentent mon site vers le vôtre et plus précisément
les pages me concernant. Ils se feront alors leur propre opinion.

Pour mémoire, Auguste Meesen, alors professeur de physique à
l'université de Louvain, s'en est pris, vers 1997 si mes souvenirs sont
bons, à l'ensemble de mes travaux de cosmologie, qu'il entreprit soudain de
démonter dans un long article qu'il fit paraître dans la revue de la SOBEPS.
Ma réponse, d'ordre strictement scientifique, fur publiée sur un site du Web
48 heures après. J'expliquai comment Meesen avait fait différentes
confusions, et interprété de travers certains de mes travaux.
Le fait que ces travaux continuent de faire l'objet de publications dans
des revues scientifiques et de communications dans des colloques
internationaux (juin 2001) n'apporte guère de crédit à sa proposition,
scientifiquement faible.

Dans votre cas, je ne saurais produire une réponse de ce genre, sinon
cela aurait été fait depuis longtemps. Je pense que... vous écrivez un peu
n'importe quoi et que la meilleure façon pour que les gens s'en rendent
compte par eux mêmes est de donner un petit peu de publicité à vos écrits,
qui sont ce qu'on pourrait appeler un modèle du genre.

En espérant que vous me fournirez les renseignements demandés.

COURRIER RECU

JPP 18 08 2001

Monsieur,

Pour tout vous dire, je préfère cela. Corrigez le tir, comme vous le dites, et ne tardez pas trop.

Je crois que les "ufologues" ne réalisent pas le courage qu'il m'a fallu pour tenir ce cap pendant plus de 25 années. Ils n'imagineraient jamais non plus les ennuis professionnels que cela m'a valu (ne serait-ce que de n'avoir pas pu bénéficier d'un centime de crédit, sous une forme quelconque, pendant plus de 20 ans). Ceci signifie : impossibilité de me rendre à des congrès, d'exercer mon travail, d'acquérir du matériel performant.

L'anathème qui frappait immédiatement tous ceux qui travaillaient avec moi, avec des représailles professionnelles d'autant plus dures qu'ils étaient jeunes chercheurs a fait que je dois, maintenant, nouer des collaboration en secret. C'est ... aberrant.

Au plan scientifique je revendique quand même une chose : j'ai été le seul (connu...) à m'être ouvertement intéressé au sujet ovni et à avoir accumulé en 25 ans des dizaines de publications scientifiques faites dans des revues de haut niveau, ce que personne n'a fait. Il y a même eu une thèse de doctorat, des communications dans cinq ou six congrès internationaux.

En parallèle vous pourrez observer le mutisme complet de la presse de vulgarisation (à de très rares exceptions près) concernant mes travaux ou livres. On a beau se dire que "c'est normal", ça fait un peyu mal au coeur.

Bien sûr, je comprends un peu la réaction de nolmbreux "ufologues". Mes travaux leur sont inaccessibles, sont à des années lumière de "l'ufologie". Alors cela agace un peu. C'est à mon avis la clef de la réaction de cet "ufologue-savant" qu'est Meesen, qui n'a jamais rien trouvé de bien consistant sur le sujet et en tout cas rien publié de sérieux. Prise de conscience catastrophique : il a publié dans Inforespace une idée "d'aérodyne MHD à induction" qui était en fait un travail que j'avais publié à l'Académie des Sciences en 1975....

Le travail continue, totalement harassant. Nos sommes vraiment très très peu. Le CNRS mène contre un de mes compagnons une guerre des nerfs extrêmement pénible en essayant de le pousser en pré-retraite alors que depuis trois ans il accumule des publications copieuses et extrêmement brillantes. C'est scandaleux.

Dans ces conditions, les attaques des ufologues me fatiguent un peu parfois, vous le comprendrez aisément.

Je ne me rappelle plus ce que j'avais lu dans vos pages, mais je n'ai jamais écrit que la MHD était le remède à toutes les observations. Des gens qui se voient survolés à basse altitude par un objet qui ne leur fait même pas voler une mèche de cheveu, ne peuvent avoir été témoins d'évolutions d'engins sustentés par MHD, c'est évident. Et cela d'autant plus si ces machines ont en même temps laissé de profondes empreintes dans le sol, démontrant que ce ne sont pas des structures légères.

Je pense que ces machines peuvent "passer dans l'univers jumeau" où leur "masse apparente" s'inverse alors. Si elles pèsent 40 tonnes, en se retrouvant un bref moment dans "le jumeau", elles deviennent invisibles à nos yeux, leur passagers ne peuvent plus voir la Terre, mais celle-ci les repousse avec une force égale et opposée.

En alternant ainsi les stations dans les deux univers on parvient à créer une gravité zéro, à monter, descendre.

Ce ne sont pas que des idées en l'air. Dans le dernier travail que j'ai présenté dans un congrès international d'astrophysique, j'ai évoqué ûn début de modèle où une étoile à neutrons, devenue hyper-dense en son centre, expédie de la matière dans le jumeau en inversant la masse de celle-ci. Le concept est donc assis sur des bases théoriques et tout cela est beaucoup plus avancé et étayé que ces modèles "d'objets en rotation", que vous évoquez.

Vous imaginez simplement que ces quelques pages représentent 10 années de travail, très dur.

Souvent, je suis tenté d'abandonner. Mais je me dis alors que si je ne fais pas ce travail, ingrat, personne ne le fera à ma place.

En 2002 je projette de publier de nouveau un livre sur les ovnis. J'y révélerai énormément de choses que les gens ignorent. Je donnerai en particulier des preuses techniquement crédibles, montrant que les Américains ont su exploiter "la manne ovni" en désinformant intensivement le reste du monde, pouer rester les seuls sur le coup.

Le résultat : une torpille MHD qui file à 2000 km/h sous l'eau (depuis 20 ans), Un avion hypersonique MHD qui vole à 60 KM d'altitude, à 10.000 km/h (depuis dix ans !). Et probablement la maîtrise (très inquiétante) d'armes à antimatière. Plus des tas d'autres choses.

Les gens commencent à subodorer cela. Les militaires Européens (dont les Français, avec le rapport COMETA) sont complètement paniqués par les 25 années de retard accumulés en étant tombé dans les filets des yankees, qui ont pratiqué la désinformation avec un art consommé, en réussissant à cacher des projets ayant l'envergure financière des projets Manathan et Appolo.

A part cela : il est fort probable que les militaires français, ayant compris qu'en faisant exploser des charges nucléaires au fond de mines désaffectées, on atténuait suffisamment leur signature sismograpgique, effectuent des essais souterrains carrément dans l'hexagone. N'est-ce pas déjà extrêmement grave en soi, surtout quand de tels essais sont menés à proximité des deux plus grandes métropoles Françaises ?

Raconter tout cela fait partie de mon "job". J'imagine qu'il doit y avoir un certain risque à la clef, inévaluable. Les activités des "ufologues" prompts à relayer toutes les désinformations, le sont sans doute moins.

Pourquoi font-ils cela ? On peut s'interroger. Lagrange a dit ce qui'on lui disait de dire pendant 20 ans, tout simplement pour ... bouffer (il n'avait pas de postes et vivait de petits contrats, au coup par coup). Valée s'est probablement beaucoup plus compromis. Chez Meesen, c'est simplement de la sottise.

Et cette histoire Ummo ?

Elle agace les ufologues parce qu'elle contient des choses exploitables scientifiquement. Le travail présenté au colloque d'astro de juin dernier, sur "les étoiles à neutrons qui fuioent", vient d'un coup de fil entre Domminguez et un de ces mystérieux correspondants.

- Qu'es-ce qu'un trou noir ?

- Ca n'existe pas. Quand une étoile à neutrons dépasse se masse critique elle envoit la matière dans l'univers jumeau.

Tout est parti delà. Vérifiez, je l'ai publié dans un des deux livres sur Ummo, vraisemblablement le premier. Or cette idée commence à "fonctionner" dix ans plus tard.

Vous en connaissez beaucoup, des scientifiques qui publient une idée féconde, pus décident de "l'activer" dix années plus tard ?

J.P.Petit

----- Message d'origine ----- De : francis.gatti À : Jean-Pierre PETIT Envoyé : vendredi 17 août 2001 17:24
Bonjour,
Je suis en train de préparer ma réponse a votre long message ; en attendant je tiens a vous dire ceci:
J-P Petit: J'ai trouvé que le ton employé dépassait les limites de la courtoisie et de la bienséance. J'ai donc pensé que ce qui était dit sur moi faisait que je ne pouvais plus rester sans réagir. Les textes peuvent porter atteinte à la respectabilité des personnes visées, jeter le discrédit sur leurs compétences, le doute sur leur intégrité
F GATTI: Je pense que vos "récriminations" concernant l'agressivité de mes textes sont justifiées ;je reconnais m'être laissé emporter dans le feu de l'action a l'époque où ces textes ont été frappés, il n'était pas encore question d'internet , ce n'était qu'un bulletin interne tiré a 50 exemplaires . J'ai décidé de corriger le tir et je vais effectuer d'ici quelques mois une correction sévère de mes texte .Pour commencer, j'ai corrigé le dossier : chap4.htm qui était effectivement a revoir et si je vous ai blessé je vous demande de me pardonner étant donné le contexte dans lequel ces écrits avaient été faits.
Je vous signale que mes textes n'ont a aucun moment cherché a porter atteinte ou a vous calomnier ; il n'a toujours été question que du dossier OVNIs et rien d'autre. Il est ici plus question d'"etourderie que d'autre chose.
J'ai toujours apprécié a leur juste valeur vos travaux scientifiques officiels et jamais il ne m'est venu a l'idée de faire un amalgame entre vos recherches au CNRS et vos écrits "ufologiques".
Vous savez très bien que dans ce domaine personne ne pourra jamais avoir raison; pas plus ceux qui sont bardés de diplômes que les autres. Vous êtes bien placé pour savoir que nous avons tous a y perdre un peu de notre fierté.(personnellement cela ne me dérange pas, surtout si l'avenir me donne un tout petit peu raison étant donné que je ne fait que reprendre les idées de scientifiques de très bon niveau eux aussi) Ne croyez surtout pas que vos écrits m'obsèdent, ils étaient dans mon collimateur a un moment donné mais a ce jour en matière d'ufologie, il y a bien mieux a faire que de polémiquer avec JPP. Les ufologues sceptiques du Quebec (comme LAFLEUR au Canada), les zeteticiens (comme ERIC MAILLOT en Belgique) et surtout les sociopsycho (comme Pierre LAGRANGE ou MEHEUST en France) vont me donne l'occasion de leur dire sèchement ce que je pense d'eux avec toute la diplomatie qu'exige la bienséance cette fois-ci.
Soyez assuré Monsieur Petit de ma sincère considération