Lettre ouverte à Hervé ZWIRN (11 JUIN 2004)

Directeur de Recherche associé au CNRS

(Centre de Mathématiques et de leurs applications - UMR 8536 - de l'Ecole Normale Supérieure de Cachan)

hzwirn@club-internet.fr

 

Monsieur ZWIRN,

Le dossier de physique fondamentale que vous développez sous le titre "Mécanique quantique et connaissance du réel" http://perso.wanadoo.fr/casar/ZWIRN.htm tiré du site http://www.asmp.fr constitue un élément clef des Etats Généraux du Paranormal. C'est la raison pour laquelle vous êtes convié à donner votre avis dans le cadre des EGP http://perso.wanadoo.fr/casar/EGP.htm . Les EGP constituent une des premières grandes concertations virtuelles interdisciplinaires entre les différents secteurs de la recherche. Cette manifestation virtuelle par Internet a pour but de concentrer les avis des différentes disciplines scientifiques qui habituellement n'ont pas l'occasion de se concerter. Les positions respectives des uns et des autres seront publiées au fur et à mesure de l'évolution des discussions.

Vous développez avec précision les raisons permettant de supposer que, dans des conditions spécifiques exceptionnelles, la décohérence pourrait ne pas être systématiquement à l'œuvre à l'échelle macroscopique. Il n'est donc pas illogique de supposer que des objets pourraient se maintenir (ou être maintenus) sous forme cohérée. L'étude systématique des phénomènes paranormaux de type poltergeist semble démontrer que la décohérence macroscopique est en cause. Cette anomalie ou entorse aux lois connues de notre physique parait liée à une action inconsciente du cerveau humain. C'est pourquoi, nous attachons beaucoup d'importance à ce que dit Agnessa Babloyantz pour expliquer les dysfonctionnements du cerveau en rapport avec des phénomènes qu'elle désigne sous le terme de phénomènes chaotiques.

Les recherches actuelles ont pour objectif premier de tenter de retarder la décohérence d'objets de petite taille ( http://perso.wanadoo.fr/casar/SV11.GIF ), mais dans le futur, les physiciens pourraient réussir l'exploit de maintenir sous forme d'ondes cohérées des objets de grande taille. Ils se présenteraient sous forme de paquets d'ondes superposées dans un système quantique macroscopique. Ces systèmes (inimaginables actuellement) étant isolés de l'environnement par un champ de radiation encore inconnu. Les EGP ont pour principal objectif de chercher à interpréter scientifiquement les nombreux témoignages paranormaux qui, pour le moment, n'ont pas beaucoup de crédit face à la science.

 

1 Selon les physiciens du quantique

Dans l'état actuel de nos connaissances, si on se réfère aux écrits grand-public actuels, la décohérence n'affecte pas les systèmes macroscopiques pour des raisons claires qui ne semblent pas pouvoir être remises en cause.

Toutefois, à aucun moment, les physiciens ne se sont prononcés pour une impossibilité définitive de dysfonctionnement de la décohérence au niveau macroscopique.

 

2 Les recherches sur le cerveau humain

Agnessa Babloyantz http://perso.wanadoo.fr/casar/Babloyantz.htm de l'Université Libre de Bruxelles déclare que le cerveau humain peut avoir un comportement chaotique et pourrait engendrer des phénomènes physiques dans l'environnement. Ceci semble indiquer qu'une action de la pensée sur la matière est envisageable.

Elle déclare :

"les études de l'activité cérébrale humaine pourraient, à terme, ouvrir des portes psychiques nouvelles et entraîner des conséquences socioculturelles incalculables".

"On a pu démontrer qu'une légère modification des conditions initiales d’un système décrit par des lois déterministes peut suffire à rendre parfaitement imprévisible son comportement. On dit de ces systèmes sensibles aux conditions initiales qu'ils sont chaotiques".

"Le chaos, d’ailleurs, n’affecte pas les systèmes seulement dans leur développement temporel, mais aussi dans leur étendue spatiale, des phénomènes cohérents entre eux se produisant au même moment à différents endroits d'un même système. On parle alors de chaos spatio-temporel. "

Notre analyse des écrits d'Agnessa Babloyantz (que l’on peut trouver ici : http://perso.wanadoo.fr/casar/Babloyan.htm ) a été envoyée pour avis à G.Nicolis directeur du "Centre for Non-Linear Phenomena and Complex Systems" de l'Université Libre de Bruxelles.  ---- Original Message ----- From: LENNERTZ Elise To: francis.gatti Sent: Tuesday, June 08, 2004 12:02 PM Subject: RE : Les états généraux du paranormal Bonjour Monsieur, Ainsi que souhaité, votre courrier a été transmis au professeur G. Nicolis, Directeur du Centre en question. Sincères salutations. Elise LENNERTZ Assistante du Recteur, ULB - Rectorat C.P. 130 50 avenue F.D.Roosevelt,B-1050 Bruxelles

 

3 En ce qui concerne la parapsychologie

Les écrits de Jean Moisset ( http://perso.wanadoo.fr/casar/MOISSET.htm ), ancien membre de l'IMI (Institut Métapsychique international) semblent aller dans le même sens que CASAR.

Citation : " En outre, et là nous sortons du cadre de la science rationaliste, il est possible que la "décohérence" soit dans de rares cas influencée ou dirigée par l'esprit d'un observateur humain (en particulier un médium ou un mystique), voire même un animal (expériences du physicien Helmut Schmidt sur des chats). Rappelons les expériences de micropsychokinèse à l'université de Princeton."

La communication à l'académie des sciences de CASAR http://perso.wanadoo.fr/casar/commKAT1.htm est compatible avec votre position et donne des précisions fondamentales complémentaires en faisant état de relations avec les témoignages paranormaux .

Les nombreux témoignages paranormaux de type poltergeist dont vous avez ici un échantillonnage http://perso.wanadoo.fr/casar/hantises.htm ne peuvent pas laisser indifférent le physicien qui se doit de tout étudier, de tout analyser.

Atelier 1 : L'affaire Pantel  http://perso.wanadoo.fr/casar/ATELIER1.htm constitue le cheval de bataille de CASAR. Elle offre l'avantage de délivrer des informations exclusives et primordiales aux psychologues et aux parapsychologues (qui voudront bien les prendre au sérieux) étant donné les éléments d'ambiance psychique que délivre Jean-Claude Pantel (dans ses écrits et lors de nos enquêtes) au moment où se manifestent les phénomènes.

Atelier 2 : L'affaire LJ http://perso.wanadoo.fr/casar/ATELIER2.htm  confirme l'existence de constantes poltergeist. Nous avons recueilli le témoignage inattendu (en août 2003) de trois personnes confrontées à des phénomènes puissants de matérialisation d'objets de toute sorte (surtout des pièces de monnaie). Complètement désemparées, les personnes subissant ces phénomènes se sont adressées à CASAR en dernier ressort pour chercher à savoir comment faire cesser ces phénomènes puisque personne dans le monde scientifique, de la médecine ou de la religion ne pouvait répondre à leur attente. Comme pour le cas Pantel, notre société n'a pas d'explication à ces faits ahurissants sans pour autant reconnaître son impuissance ni son manque de connaissance. Pourtant, il est de son devoir d’authentifier ces phénomènes. Il n'y a pas de honte à admettre officiellement que nos connaissances en physique et en neurologie sont insuffisantes. Comment s'étonner après cela que des personnes (fragiles psychiquement) se laissent influencer et berner par des organisations à tendance sectaire ?

 

Atelier 3 : L'étude de la baguette de sourcier http://perso.wanadoo.fr/casar/ATELIER3.htm qui amène naturellement à l'étude du comportement du pendule constitue une base sérieuse (moins sujette à caution) sur laquelle les scientifiques acceptent de débattre sans risquer de passer pour des farfelus. Cette étude semble mettre en évidence des capacités du cerveau identiques à celles qui entrent en jeu dans l'étude des poltergeist. On pourrait bien retrouver ici le fameux champ de radiation dans les systèmes quantiques macroscopiques supposés. Les travaux du professeurs Yves Rocard, qui mettent en évidence des champs magnétiques, semblent insuffisants pour faire le tour complet de la question. Les expériences faites par Monsieur Rosichini (CNRS à Grenoble) avec le sourcier Roger Hennique vont dans ce sens mais restent à confirmer.

 

NB : Le CDrom des EGP intéresse la recherche scientifique, il contient des éléments de preuve sur la réalité des matérialisations spontanées d'objets et des actions à distance du cerveau humain. Les enregistrements que nous avons patiemment collectés (voix, bruits inexpliqués et dysfonctionnements téléphoniques de grande ampleur) sont à la disposition des scientifiques qui pourront utiliser ce matériel précieux pour servir la recherche fondamentale.