POUR MEMOIRE VOICI DES TEMOIGNAGES "EN VRAC " (Numérotés de 1à 6 en partant du bas de page)

 
Ces témoignages n'ont pas fait l'objet d'une analyse spécifique de la part de CASAR .Il est évident que des méprises ou de mauvaises interprétations ont pu être faite par les témoins. Il n'empêche que ces dossiers contiennent globalement les éléments de base a l'étude aux EGP .Nous reprendrons donc lors des discussions certains points de ces témoignages (nous possédons l'identité des témoins qui a été volontairement cachée ici ).
 
*************************
N6
Cher Francis,
Vous recevrez bientôt le témoignage d'une famille qui tout simplement ... a trouvé un message sur son ordinateur sous forme d'email...
(Message provenant du beau frère décédé de la personne ayant reçu le message )
"Dis à Mine qu'elle ne parte pas dans le Yucatan. Les enfants ont besoin de beaucoup d'amour. Qu'elle se souvienne de ce que je disais à Ale: je ne suis pas parti. Sa famille est son soutien."
La suite du mail fait apparaître des chiffres, le nom de l'entreprise et des symboles de $, etc... (son épouse voulait partir dans le Yucatan après la tragédie).
 
Nous laissons à cette personne le soin de vous expliquer dans quelles circonstances cela s'est passé. Elle nous a avoué ne pas savoir comment s'y prendre devant un tel phénomène... et pour éviter toute interprétation, nous préférons nous anticiper en vous donnant quelques détails qui vous seront utiles le moment venu.
"Dis à Mine qu'elle ne parte pas dans le Yucatan. Les enfants ont besoin de beaucoup d'amour. Qu'elle se souvienne de ce que je disais à Ale: je ne suis pas parti. Sa famille est son soutien."
La suite du mail fait apparaître des chiffres, le nom de l'entreprise et des symboles de $, etc... (son épouse voulait partir dans le Yucatan après la tragédie).
N'hésitez pas à nous questionner si vous avez des doutes après réception du mail des intéressés. Voilà un vrai casse tête pour les rationalistes purs et durs...
Amicalement.
 
N5
Bonjour,
Je vous adresse donc mon témoignage, en espérant qu'il puisse vous être utile.
Tout a commencé un matin de janvier 2002 lorsque j'entendis parler à la télévision du livre "Dialogues avec l'Ange". Les anges à l'époque ne m'intéressaient pas plus que çà, pourtant bizarrement ce jour-là il y a eu comme un déclic, j'ai SU qu'il me fallait ce livre. 10 jours plus tard nous emmenions d'urgence notre petite fille de 9 mois à l'hôpital. Là, le monde s'ouvrait sous nos pieds, nous apprenions qu'elle faisait des crises d'épilepsie consécutives à une tumeur cérébrale congénitale, décelée par un IRM.
La descente aux enfers......toute notre vie venait brusquement de basculer dans le cauchemar. Le pronostic des médecins était catastrophique. Si l'épilepsie n'était pas rapidement stoppée, elle serait handicapée physique et mentale.
Durant un an, tous les traitements anti-épileptiques ont été essayés sans succès. Pourtant, je me refusais à croire qu'elle ne s'en sortirait pas. Entre-temps j'avais acheté "Dialogues avec l'Ange" et c'est ce livre qui m'a fait tenir debout et me battre pour ma fille.
Puis il y eut cet icône, ou" raccourci "que je trouvais un jour sur l'écran de mon ordinateur sans l'avoir JAMAIS installé.........en cliquant dessus, un Ange se déployait sur la quasi-totalité de l'écran !
Nous avons baptisé xxxxx en août 2002, elle était au plus mal ! Elle ne souriait plus, ne nous regardait plus, gémissait à longueur de journée, bref elle était dans "son monde", totalement coupée de la réalité. Toute la famille était en pleurs dans l'Église et lorsque le Notre Père fut dit par toute l'assemblée il y eut tant de ferveur dans nos voix que même le prêtre se mit à pleurer.
Ma soeur fit des photos avec un appareil numérique. Lorsqu'elle me les envoya par courrier électronique, qu'elle ne fut pas ma stupeur de voir des sphères blanches apparaître sur les photos prises à l'Eglise. Rien sur toutes les autres prises ensuite au repas. La seule autre photo ou apparaît une sphère blanche (avec des sortes de dessins à l'intérieur) est une photo, toujours prise par ma soeur, de XXXXX et de moi. La sphère blanche est juste au-dessus de ma fille...........
Le cas de XXXXX semblait désespéré. Les neurologues qui suivent XXXXX nous envoyèrent alors à Paris pour voir d'autres spécialistes. Je cherchais sur Internet un hôtel à proximité de l'hôpital. Le plus proche se nommait "hôtel de l'Ange"......par curiosité je cherchais d'autres hôtels du même nom à Paris, je n'en trouvais aucun.
IL fut décidé en dernier recours de tenter une intervention chirurgicale, dernière chance de stopper les crises d'épilepsie et de la sauver d'une mort qui paraissait inéluctable vu la fréquence et la durée croissantes de ses crises. L'opération se déroula dans notre région le 6 février 2003 car les délais d'attente étaient trop longs à Paris. Ce jour-là, mon mari et moi incapables d'attendre 6 heures dans les couloirs de l'hôpital, nous décidâmes de nous rendre à la cathédrale et d'escalader les 300 et quelques marches qui mènent sur un parvis. Nous dominions la ville, totalement sous les nuages. Et au loin, le seul endroit baigné par la Lumière était l'hôpital ou se trouvait notre enfant. Je savais qu'à ce moment précis plusieurs centaines de personnes priaient pour ma fille, par l'intermédiaire d'une chaîne de prière sur Internet.
L'opération se déroula merveilleusement bien.
Depuis c'est une RENAISSANCE de notre fille. Elle marche depuis le mois d'avril, répond à son prénom, nous sourit, joue avec sa soeur, fait '"non" de la tête, fait des syllabes, fait "salut" de la main et comprend parfaitement TOUT ce que nous lui disons.
Je peux témoigner qu'à chacune de mes demandes, de mes prières, il m'a été donné une réponse ou une aide pour continuer mon chemin. Le plus probant pour moi est une rencontre que j'ai faite à la pharmacie de mon village.
Nous devions prendre la décision de laisser opérer XXXX ou non..................lourde, très lourde décision que nous nous sentions mon mari et moi incapables de prendre. Elle n'allait pas etre opérée des amygdales, mais on allait lui ôter une partie de son lobe temporal gauche !!!! Je SUPPLIAIS alors le Ciel de m'aider dans ce choix que je me sentais incapable de faire.
Le LENDEMAIN, je vais chercher des anti-épileptiques pour ma fille. A la sortie de la pharmacie, une jeune femme inconnue m'attend près de la porte. Elle me dit qu'elle connaît les médicaments que j'ai pris pour XXXXX pour les avoir administrés à son petit garçon décédé depuis quelques mois. Visiblement elle est bouleversée et a besoin de parler. Aussitôt je lui propose de passer le soir même à mon domicile..............sans savoir que cette rencontre allait nous donner les réponses que nous cherchions. Son petit garçon était épileptique, AUCUN médicament n'est parvenu à stopper les crises ce qui fait que son épilepsie s'est généralisée à l'ensemble de son cerveau et qu'un intervention chirurgicale était impossible. Le choc lorsque j'apprends que son petit garçon était en fait le petit Corentin que je voyais chaque jour en allant en pédiatrie puisqu'il était dans la chambre voisine de ma fille. Ce petit garçon était attaché, intubé de partout, les membres ballants et je l'entendais parfois gémir durant des heures. Le choc aussi lorsque nous avons réalisé mon mari et moi que si rien n'était tenté pour XXXXX elle risquait d'en arriver là elle aussi, ce qu'auparavant nous n'avions pas imaginé ! Jamais, jamais je n'aurais pensé que Corentin souffrait d'épilepsie..... Et là, la révélation, nous avons su à cet instant précis que nous laisserions opérer XXXX. Alors cette rencontre.....................le hasard, c'est IMPOSSIBLE. Nous habitons une ville de 16000 habitants, à 5 minutes près cette jeune femme ne m'aurait pas vu prendre les médicaments pour XXXX et ne m'aurait jamais adressé la parole !!!! Et c'était exactement la rencontre qu'il fallait pour que nous prenions notre décision.
Bien sur, concrètement je ne peux rien prouver mais je SAIS maintenant avec certitude qu'il y a quelque chose qui dépasse notre entendement, qui dépasse tout ce que nous pouvons imaginer. Dans les couloirs de l'hôpital ou a été opérée XXXX, les infirmières murmurent qu'elle est une petite miraculée !!!!
Bien sur je n'ai rien de tangible, rien de concret à part les sphères blanches sur les photos , cette image d'Ange apparue mystérieusement sur mon PC et la guérison inespérée de ma fille. Mais quelqu'un de très cartésien pourra toujours démontrer par A + B qu'il y a une explication rationnelle à tout ceci.
Mais après tout, peu m'importe ! Car moi maintenant j'ai des CERTITUDES et ma vie en est bouleversée à jamais.
Cordialement.

 

 

N4

Cher Francis,

Voici mon témoignage, j'espère qu'il sera utile.

Je suis un jeune écrivain. Je m'appelle Marek. Je vis au Mexique.

Le 30 août 2003, accompagné de ma maman, j'ai assisté à une réunion d'enseignement TCI. Il y avait 30 personnes.

Après les explications théoriques, nous avons réalisé une séance TCI et, par tirage au sort, sept personnes ont posé une question.

Ma maman qui était l'une d'entre elles posa une question à son papa décédé. La réponse, qui nous parvint avant que la question soit terminée, fut  : "Demandes" et ensuite : "Poses la question à ton fils"...

Quand nous avons écouté notre cassette dans la voiture au retour, nous avons entendu : "Poses la question à Marek"...

En arrivant à la maison, ma mère a pris son portable, pour prendre connaissance des messages qu'on pouvait lui avoir envoyés pendant la séance d'enseignement TCI. Etonnée, elle a remarqué que sur le message, on entendait seulement beaucoup d'estática (*)

Je me suis posé des questions au moment où j'ai écouté le message et je me suis aperçu que l'estática était le même son que celui que nous entendions dans l'enseignement de TCI, quand nous présentions les enregistrements de nos questions.

Avec beaucoup d'attention, nous avons réécouté le message vocal et nous avons clairement entendu : "Maru" (comme avait l'habitude de le dire mon grand-père à ma maman).

En vérifiant le numéro de téléphone d'où pouvait provenir ce message, nous avons remarqué qu'il venait de mon appareil téléphonique, lequel étant aussi resté éteint.

 

A bientôt. Au revoir.

 

* Il semblerait quil n'existe pas d'autre traduction possible pour "estática" que "statique". Le témoin veut peut-être dire que ce qu'il entend a un caractère "figé"...

Original pour verifications ulterieures en cas de mauvaise traduction

Aqui esta mi testimonio, espero les sirva

Soy un joven escritor. Me llamo Marek. Vivo en México.
El día 30 de agosto de 2003, acompañado de mi mama, asistí a una reunión de
enseñanza TCI.
Había 30 personas. Después de las explicaciones teóricas, realizamos una
sesión TCI y por sorteo, siete personas hicieron una pregunta. Mi mama fue
una de ellas e hizo una pregunta a su papá fallecido. La respuesta antes de
terminar la pregunta fue "Mande" y después "Pregúntale a tu hijo"......
Cuando escuchamos nuestro cassette en el auto de regreso, escuchamos
"Pregúntale a Marek".....
Al llegar a casa, mi madre prendió su celular, para revisar los mensajes que
pudieron haberle mandado durante la estancia de enseñanza de TCI.
Extrañada noto que solo se escuchaba en el mensaje mucha estática.
Me pidió en ese momento que escuchara su mensaje y me percate que "la
estática" era un sonido similar al que escuchamos en la enseñanza de TCI,
cuando nos presentaron las grabaciones con las preguntas.
Con mucha atención volvimos a escuchar el vox mail y claramente se oía
"Maru" ( como solía decirle mi abuelo a mi mamá ) Al revisar el teléfono de
donde podría provenir este mensaje, notamos que venia de mi teléfono, el
cual también mantuve apagado.

HASTA PRONTO

bye bye
 
----------------------------------------------------
N3
Bonjour Francis,
C'est sur la suggestion d' XXXXXXXX que je vous fais parvenir le descriptif des phénomènes observés depuis le mois d'avril dernier.
Je reste à votre entière disposition pour des informations complémentaires ou précisions dont vous pourriez avoir besoin mais je voudrais vous demander de conserver l'anonymat le plus total.
Cordialement

Première manifestation

Empreinte sur un livre traitant de la survie après la mort

La première "manifestation" a lieu au mois d'avril 2003 lorsque je lis le livre "Karine après la vie" d'Yvon et Maryvonne Dray. Je découvre page 168 une empreinte couleur terre de sienne qui fait penser à une brûlure. Aucune odeur ni aucune modification de la texture du papier. L'empreinte ne vire pas même en essayant de la gommer. Elle apparaît au recto de cette page (donc page 167) et figure en plus petit et légèrement moins foncée pages 166 et 165, mais je l'ai découverte page 168 et c'est cette empreinte dont je vous joins une copie scannée. A noter que depuis, les marques se sont énormément estompées.

La suite des phénomènes paranormaux est relatée sans tenir compte d'une chronologie précise puisque je n'ai pas noté au fur et à mesure les différentes manifestations, mais je n'ai pas trop mauvaise mémoire... En ce qui concerne certains messages que je reçois mentalement, ne pouvant en aucune façon prouver de qui il s'agit, je ferai référence à "E" pour Esprit.

 

Apports, disparitions, déplacements...

1) Lunettes

Je suis sur le point de partir en week-end, j'arrive d'un cours d'aquarelle et mes lunettes sont dans le sac utilisé pour le cours et qui contient le matériel nécessaire. Je cherche l'étui pour le prendre avec moi et ne le trouve pas, je cherche ailleurs et le découvre sur la table basse du salon, effectivement j'aurais pu l'y déposer sans y prêter attention, mais l'étui est vide, or je n'ai pas remis ces lunettes depuis la fin du cours. Je pose l'étui vide de couleur verte sur la table de salle à manger et je prépare mes affaires pour le week-end. Au moment de partir, je vérifie encore que l'étui est bien vide: ce n'est plus mon étui vert mais un étui noir qui contient des lunettes utilisées par mon mari. Mon étui vert n'est nulle part. Je pars en week-end, à mon retour dimanche soir je constaterai que l'étui noir est sur la table basse du salon (son endroit habituel) alors que je l'avais laissé sur la table de salle à manger. L'étui vert est à nouveau dans le sac d'aquarelle, mes lunettes à l'intérieur.

2) Réveil à piles

Milieu de la nuit, je suis réveillée, je parle avec "E" de la notion d'intemporel, inassimilable pour nous. Je regarde mon réveil, petit réveil de voyage à cadran à cristaux liquides qui indique 00:00. Je me rendors. Lorsque je me réveille, il fait jour et le cadran indique une heure dont je ne me souviens plus mais que l'on peut indiquer comme 13:24. L'heure réelle est évidemment différente ! Un peu surprise malgré tout, je pense à un problème de piles, je m'absente de la pièce pour aller chercher des piles neuves et à mon retour le réveil indique une heure que l'on peut indiquer comme 21:58. Je change les piles, tout redevient "normal". Après réflexion ultérieure, je me souviendrai que lorsque les piles sont défectueuses, l'affichage par cristaux faiblit et les chiffres apparaissent en pointillés. Sur le moment, je n'y avais pas pensé. Je n'étais qu'au début des manifestations, je me souviens que c'était au mois de mai.

3) Livre de poche

J'ai décidé de relire "Les morts nous parlent" du Père François Brune, édition que j'ai achetée il y a quelques années en format de poche. Ce livre est à côté de mon lit puisque je ne le lis que le soir. Alors que j'ai repris la lecture de ce livre depuis deux ou trois jours, un soir je constate que le livre n'est plus à sa place. Je cherche quelques instants et abandonne. Je poursuis les recherches le lendemain dans toute la chambre et ailleurs, rien. Nous sommes au mois de juin. Le livre "réapparaîtra" début septembre, bien en évidence sur le côté de mon bureau...

4) Boîte à bijoux

Un jour, je constate que la boîte contenant quelques bijoux (montre, bracelet, bague, boucles d'oreilles) et qui est "cachée" derrière une étagère n'y est plus. Elle y était deux ou trois jours plutôt. Je ne l'ai pas retrouvée depuis (je précise que je n'ai toutefois pas fouillé la maison!)

5) Echarpe

Une écharpe de laine dont je sais qu'elle se trouve avec un blouson dans la penderie n'y est plus. Il ne me serait pas venu à l'idée de chercher une écharpe au milieu de l'été - surtout cette année ! - mais "E" m'avait avertie que l'écharpe avait été "empruntée" (sic) ...

6) Salade

Je suis dans la cuisine en train de préparer une salade de riz comprenant de nombreux ingrédients que je mets au fur et à mesure sans rien mélanger dans un grand bol. Je prends dans le réfrigérateur une sauce basque (à base de poivrons et tomates, donc très foncée) que je verse sur le tout. Le temps de me retourner pour aller remettre la sauce dans le frigo, je reviens vers le saladier pour constater que les couverts à salade sont déjà dedans - alors qu'ils étaient posés sur le côté - et que tous les ingrédients sont parfaitement mélangés. Pour la petite anecdote, dans cette salade il y avait entre autres des moules décortiquées et des lamelles de saumon fumés. Inévitablement, lorsque l'on brasse le tout avec l'assaisonnement, les moules tombent en charpie et les lamelles de saumon se collent entre elles. Pas quand l'au-delà se mêle de cuisiner, les moules étaient entières et les lamelles séparées les unes des autres...

7) Vin au frais

Juste avant de passer à table, je me rends compte que je n'ai pas mis le vin blanc au frais. Tant pis, je vais faire des glaçons ! Je pose la bouteille sur la table de la cuisine, vais chercher un tire-bouchon. Je reviens, la bouteille n'est plus là. Je pense l'avoir mise "par automatisme" dans le frigo. Effectivement, elle s'y trouve. Elle est parfaitement frappée, le vin étant à 6 environ !

8) Fromage

Nous venons de nous mettre à table, à la salle à manger. Le fromage est resté sur la table de la cuisine, on l'apportera après. Nous commençons le repas et tout le monde constate soudainement que le fromage trône au milieu de la table de salle à manger.

9) Tache

Nous dînons sur la terrasse, je renverse du vin rouge sur mon bermuda gris, conséquence: deux taches très distinctes. Une fois le repas terminé, je vais me changer et au moment où je m'apprête à mettre le bermuda dans le lave-linge, je ne peux que constater que le bermuda est impeccable. Aucune trace, aucune odeur. Pressing impeccable !

10) Verre

Mon fils est en train de travailler à son bureau dans sa chambre, il reçoit sur le front un verre vide qui se trouve sur une étagère au-dessus de son bureau en retrait derrière des petits soldats peints. Le verre se pose à côté de lui. Il n'a pas eu mal, n'a aucune trace, le verre n'est pas abîmé, il reste très nettement sa trace (liquide séché) sur l'étagère où il se trouvait. Mon fils a été impressionné mais pas apeuré. C'était au mois de juin, deux mois avant son 16ème anniversaire.

11) Réveil à alimentation électrique

Ce réveil se met tout à coup à avancer de façon spectaculaire, impossible de le régler. Je pense à un problème de potentiel et branche le réveil dans ma chambre. Il se passe alors quelque chose d'assez surprenant (si l'on peut encore utiliser ce terme !): je demande à "E" si ce phénomène est de son initiative, la réponse est oui. Je lui demande s'il peut réparer le réveil et à ce moment là: très nettement, les minutes qui viennent de passer de "25" à "26" reviennent à "25" puis "24" devant mes yeux. Ensuite le cycle a repris comme préalablement et le réveil est parti à la poubelle... Il avançait d'environ 15 à 20 minutes par heure.

12) Balle de golf

Je suis en train de passer l'aspirateur dans la chambre de mon fils. Devant mes yeux, une balle de golf posée sur l'étagère au-dessus de son bureau (même hauteur que le verre précédemment cité, mais à droite sur l'étagère) décrit une ellipse et vient se poser à mes pieds. A noter que c'est la première - et unique fois à ce jour - que je verrai effectivement un objet se déplacer. A noter également que cette balle de golf était bloquée par un porte-clé et ne pouvait en aucune façon tomber sans faire tomber le porte-clé et encore moins décrire une telle trajectoire !

13) Balancier

Une pendule murale située au-dessus d'une cheminée a un balancier qui ne fonctionne plus depuis des années. A notre retour de vacances, nous constatons que ledit balancier s'est remis à fonctionner depuis plusieurs jours et n'a pas montré le moindre signe de fatigue depuis.

14) Scie

Mon mari va prendre une scie qu'il pose toujours dans un placard, entre la paroi et sa boîte à outils. Il cherche la scie et la découvre enfouie sous différents éléments (feuilles de carton, papier bulle, papier kraft, etc). Il est absolument catégorique, ayant replacé la scie à l'endroit habituel et personne d'autre ne s'est servi de cette scie.

15) Mug

Je prends dans un placard un mug (tasse avec anse) que j'aime particulièrement en vue de me faire une tasse de thé. Le mug s'échappe de mes doigts alors que je le tenais normalement et que je n'ai fait aucun faux mouvement et se brise sur le sol. "E" me confirme qu'il s'agit bien d'une manifestation de sa part, histoire de tester ma réaction.

 

 

Phénomènes liés à l'électronique

1) CD musical

"E" me demande de lui mettre un CD de Serge Lama. Je le fais sur l'ordinateur car je suis en train de travailler à mon bureau. Je n'ai pas souvenir d'avoir jamais lu ce CD avec Windows Media Player, je mets généralement les CD sur la chaîne hi-fi du salon, jouxtant le bureau. A mon ébahissement, en lieu et place de "piste 1, piste 2, piste 3" etc, qui auraient dû s'afficher, je découvre que les titres de l'album ont été pour la plupart modifiés. Si "Comme les saumons" et "L'orgue de Barbara" s'affichent bien comme tels, "Quand j'irai vers l'or" devient "Fais ta valise", "Neige" devient "Le jugement dernier", "Je suis malade" s'intitule "Sans toi" etc... A noter que le dernier titre qui est "Femme Femme Femme" s'affiche "Comment t'as fait ?". Heureusement l'humour subsiste également après la mort !

2) Texto sur portable

En allumant son portable, mon mari constate avec surprise que notre fils cadet (qui est en train de jouer dans sa chambre, tout près) vient de lui envoyer un texto "il ait malade". Je lui demande donc pourquoi il a envoyé ce texto à son père, ce à quoi il me rétorque qu'il n'a rien envoyé du tout ("franchement, quel intérêt ???" demande-t-il) d'autant qu'il a malencontreusement effacé de la mémoire de son portable celui du portable de son père et qu'il aurait bien été incapable de lui envoyer quoi que ce soit. Pour ma part, je comprends que "E" est l'expéditeur du texto. Lui demandant donc une explication, "E" m'explique qu'il ne faut pas oublier de passer à la pharmacie pour acheter de la pommade afin de soigner les piqûres d'araignées dont mon fils a été victime la nuit et qui le démangent. Pour ce qui est de la faute d'orthographe, la réponse est "il en fait plein, j'ai voulu l'imiter"...

3) Répertoire sur portable

Toujours le portable de mon mari, qui en consultant son répertoire, découvre avec stupeur l'indication suivante: (nom) Q, (numéro)777. A ma demande, "E" m'explique que Q était pour Question, tandis que les trois 7 représentent évidemment un symbole présent dans de nombreuses croyances.

4) Outlook express

"E" m'indique que j'ai reçu un mail que j'attendais, j'ouvre ma messagerie et tous les messages s'affichent comme non lus au mépris de toute chronologie, alors que la règle de messagerie est d'afficher en gras les messages non lus et en tout état de cause de les classer par ordre de date de réception. Comme je n'avais pas nettoyé ma boîte de réception depuis des semaines, j'ai dû faire le tri de centaines de mails pour trouver le bon !

5) Page web

Je consulte une page de site web consacrée à des phénomènes dits "paranormaux". Les passages qui m'intéressent particulièrement s'effacent et l'écran affiche des pages blanches.

6) Carte son

Je cherche à écouter sur certains sites des enregistrements tci. Curieusement, le son ne fonctionne plus du tout. Par la suite, en allant dans les paramètres de configuration de la carte son, je constaterai que tous les paramètres ont été "volontairement" désactivés. Pas par moi ni personne d'autre à la maison... Ayant rectifié cela, le son est redevenu normal.

7) Traitement de texte

Je suis en train de faire une carte de voeux avec un logiciel à cet effet. Après avoir inséré l'image souhaitée, j'active la commande "insérer texte" et les caractères s'affichent à l'envers, comme lus à travers un miroir. Impossible de taper quoi que ce soit. J'ai dû fermer le document et en recréer un autre !

 

 
--------------------------------------
N2
J'ai travaillé dans XXXXX voici environ 25 ans, une collègue m'avait confié que son père, un employé très sérieux, avait été, dans sa jeunesse, "choisi" par un religieux ( un jésuite si mes souvenirs sont restés exacts) qui déclara l'avoir repéré comme ayant un don et l'initia à l'usage du pendule. Cet homme d'une soixantaine à l'époque ne touchait jamais d'argent mais était devenu connu dans la région ( Bonsecours, près de Péruwez, Bernissart... en Belgique) et il arrivait que des autorités sollicitent son aide pour retrouver des disparus: il travaillait au pendule et localisa plusieurs fois des corps ( noyades); il était malade après un tel travail et son épouse le dissuadait souvent de se consacrer à cela vu sa fragilité cardiaque. ( pour la petite histoire, j'ajoute que pour satisfaire sa famille, il se livra parfois à des tentatives liées au tiercé... toujours sans succès)
Ma mère fit une brusque et grave dépressions et, comme j'avais rendu beaucoup de services à ma collègue, le père finit par accepter ma demande de tester sa santé au pendule, comme il le faisait jadis. Il réclama une photo d'elle (" seule sur la photo, même très jeune"... ce qui fut le cas pour le document fourni) et un schéma de son habitation, avec l'indication du nord sur le plan.
Dès que ma collègue passa un dimanche chez ses parents, elle obtint que son père consacre un moment à ma demande. Elle m'a raconté qu'il perçut les éléments suivants, qu'il nota brièvement sur une enveloppe:
- dépression
- maison très mal lotie du fait de courants ( c'est vrai: une ligne à haute tension à l'arrière et un petit cours d'eau souterrain sous la maison: je l'ai su après)

- problème cardiaque mais qui ne mènerait pas à un infar ( ma mère eut ce problème 2 ans après environ et on lui plaça un pace-maker)
- une jambe en très mauvais état ( il se trompa pour le côté mais pour le fait, c'était on ne peut plus vrai: phlébites puis ulcères se succédaient et d'ailleurs ma pauvre mère finit, 15 ans après, par tenter une opération qui rata et lui valut une amputation suivie de peu par sa mort)
- une forte déshydratation ( des médecins confirmèrent cette tendance plusieurs fois dans les années suivantes)
Après ce test ( accompagné d'une recherche de médicaments homéopathiques français qui lui convenaient- et ceci en promenant son pendule sur des numéros correspondant à la gamme des produits), cet homme eut un malaise et se passa les avant-bras à l'eau.
Mon amie savait que la patiente faisait une forte dépression parce que je lui avais confié la raison de ma demande, mais elle ne savait absolument rien d'autre sur sa santé.( Ma mère n'a pas pris les produits en question car à l'époque elle ne connaissait pas l'homéopathie et je n'ai pas réussi à la convaincre de s'y intéresser)
Sur la lancée, je vous confie aussi que, peu après, j'ai entrepris de masser longuement le dos de ma mère, laquelle était de plus en plus déprimée au point qu'elle se croyait occupée à mourir... Je l'ai fait longuement, pieds nus, avec la volonté de prendre au besoin son mal sur moi... Le lendemain, de retour à mon domicile, en m'éveillant, je me suis retrouvée dans un état d'abattement et d'angoisse ahurissant. Au bout d'une heure , je me déplaçais à 4 pattes en pleurant, tellement je me sentais collée au sol par l'angoisse!
Finalement, me souvenant d'une ancienne lecture qui m'avait impressionnée ( dans les mémoires d'un médecin guérisseur qui disait confier parfois à un jeune arbre le mal qu'il avait capté de ses patients), j'ai saisi une magnifique plante à longue chevelure qui était sur une sellette dans mon living et je lui ai "demandé" de me délivrer de ce que je vivais.
Ensuite, je me suis mise au lit, j'ai dormi un peu et dans l'après-midi, je me suis réveillée en relativement bon état... Je suis retournée auprès de ma mère et j'ai logé chez elle. Le lendemain , de retour chez moi, j'ai trouvé par terre la presque totalité des feuilles qui constituaient la belle chevelure de la plante... Plus que de longs fils avec ça et là quelques feuilles... Un vrai tapis autour d'elle ( je possédais cette plante depuis deux ou trois ans et elle était superbe... en plus, nous étions au printemps: pas de "coup de chaud" dans l'appartement) .Quant à ma mère, à ma visite suivante, elle déclara se sentir nettement mieux et son rétablissement s'effectua en deux ou trois semaines alors que cette terrible dépression - dont elle n'était pas coutumière- nous consternait depuis environ 3 mois et nous poussait, mon père et moi, à courir les médecins.
( J'ai lu voici longtemps un ouvrage intitulé "L'alchimie de la vie" qui évoquait des recherches au niveau du CNRS à propos du pendule; l'ouvrage, scientifiquement très précis- trop pour moi- faisait une place belle aux informations vibratoires - et au rôle des particules métalliques dans le corps. Je pense aussi au livre "L'occulte" de Colin Wilson : un des chapitres évoque les très intéressantes recherches d'un anglais et notamment comment il travaillait avec un pendule au bout de très longues cordes- il se plaçait même au balcon; ceci correspondait à une sorte d'unité de mesure qui avait des rapports avec la fréquence de l'objet concerné; il repéra aussi que le chat a des vibrisses de longueurs différentes, certaines ayant une mesure en rapport avec la fréquence propre aux souris... en les racourcissant, il privait l'animal de la faculté de détecter les rongeurs....ainsi résumé, cela peut prêter à sourire mais l'ouvrage est assez rigoureux et les expériences bien circonstanciées)
J'espère ne pas avoir pris votre temps pour rien!
Bien cordialement
----------------------------------------
N1

Cher Francis,

je sais parfaitement comme vous qu'un témoignage n'est qu'une piste et pas une preuve scientifique... mais l'addition des récits convainc progressivement surtout lorsque les narrateurs ne réclament pas d'avantages matériels.
J'ajoute donc la petite pierre de mon témoignage... faites-en ce que bon vous semble.


Voici environ 20 ans, lors d'une réunion amicale, j'ai entendu des gens originaires de Rochefort ( Belgique) discuter entre eux à propos d'une vieille dame - peut -être décédée- qui avait le pouvoir de soulager les brûlures. ( C'étaient 3 frères et 2 épouses, des gens raisonnables et instruits, tous presque sexagénaires et pleins de bon sens, l'un des frères étant commissaire de police adjoint, l'autre un technicien radio très doué et brillant dans les connaissances techniques ). Ils ont évoqué, en s'amusant à retrouver leurs souvenirs d'enfance dans ce village, que la dame en question avait soigné une personne originaire de la capitale qui s'était brûlée pendant son séjour et souffrait beaucoup. La vieille guérisseuse, selon son usage bien connu des autochtones, refusa fermement toute rétribution mais la personne soignée revint en déposant d'autorité un coffret de pralines sur la table. La guérisseuse accepta de guerre lasse... peu de temps après ( dans les heures qui suivirent) les brûlures se faisaient à nouveau fortement sentir. Il fallut recommencer les soins ( passes au-dessus des brûlures et récitations rituéliques) ...et accepter l'idée que cette "rebouteuse" savait d'expérience de quoi elle parlait en refusant toute contrepartie...

Il fut évoqué aussi par ces 3 frères, lors de cette soirée, le cas d'une autre vieille qui, dans leur enfance également, était connue pour un pouvoir bien particulier: on lui demandait l'âge du visiteur et des coups, comme logés dans le bois des meubles, égrenaient comme une horloge le nombre correct.... d'abord les années, puis les mois, enfin les jours... il restait à vérifier, si on ne l'avait pas fait déjà son compte avant le demande. Elle accédait facilement à ces demandes, même pour les petits copains venus en vacances que l'on introduisait sans façons pour leur montrer la "curiosité"... L'un d'eux fut entraîné sur les lieux sans s'y attendre et on vérifia après, avec lui, l'exactitude de la réponse. Les frères, alors enfants, se faisaient un plaisir de tester la vieille dame et elle ne refusait jamais.

Rien de plus précis ne fut raconté à ce sujet mais on ajouta qu'un jour deux des frères qui l'avaient gentiment provoquée et défiée à propos de ces pouvoirs furent poursuivis par la table de la cuisine ( dimensions inconnues de moi); ils coururent se réfugier dans un placard à balai, au fond de la pièce et ils se souvenaient que la porte du placard fut bloquée par le meuble, entrebâillée, et impossible de se montrer plus fort que cette résistance. La vieille, bien visible loin de la table, riait de bon coeur, sans méchanceté....

Je n'ai pas plus d'informations, car ces soirées familiales, surtout lorsqu'on n'est pas un intime, ont des conversations que l'on ne peut se permettre d'approfondir... mais le ton des souvenirs était manifestement à la sincérité! Hélas, les frères sont morts, je n'ai pas la possibilité de solliciter un témoignage signé.

(Je parle souvent des sujets dits paranormaux, lors de mes soirées amicales et j'ai ainsi recueilli quelques anecdotes intéressantes... dont le témoignage d'une femme licenciée en physique ,très rationaliste et assez sceptique, qui reconnaît toutefois avoir fréquenté dans sa jeunesse une jeune femme qui avait le pouvoir de transférer le goût de l'eau salée dans un récipient d'eau voisin... c'était peut-être une forme d'auto-suggestion, dit-elle sagement, mais au moins déjà à ce niveau là, "quelque chose" se passait, et avec tous les curieux rassemblés lors de l'expérience... des jeunes gens qui s'amusaient et s'étonnaient... aucune analyse chimique n'a été faite, malheureusement)

 

Bien cordialement
-----------------------------------------------------
N3