Retour accueil index.htm


 Ligue nationale contre l'hécatombe routière

La reconnaissance officielle des travaux de CASAR réalisés dans les années 90

Où en sommes nous en 2004 ?

 

Nous avions demandé en 2004 (Raffarinpublic.htm ) une reconnaissance honorifique de notre action bénévole ,désintéressée et coûteuse concernant la sécurité routière

Réponse du ministre de ROBIEN REPMINI.GIF

Réponse de Nicolas FORISSIER Ministre, député de l'Indre et Maire de La Châtre (36) FORISS.GIF

 CONCLUSION: La lettre du ministre des transports est interprétée par la préfecture de l'Indre comme une recommandation destinée à accorder le statut d'utilité publique à l'association CASAR: alors que nous n'avions jamais prétendu cela BARTO.GIF

Toutes les démarches faites pour dénoncer ce malentendu sont restée vaines. La préfecture de Châteauroux n'a donné aucune suite

Accès aux différents courriers reçus en Mars et avril 2004 :courriers

 

Cet ouvrage de CASAR édité en 1990 résumant en 450 pages les problèmes de la route en France à été envoyé en janvier 2000 aux ministres concernés par la SR et au Président de la république Jacques Chirac.

Les dispositions prises en l'an 2002 ayant fait chuter brutalement le bilan de l'hécatombe sont toutes dans notre ouvrage


Ligue nationale contre l'hécatombe routière

L.N.C.H.R

Historique

(Récépissé de déclaration a la préfecture : DECPREF.GIF )

Références civiques et morales du président : RECNAT.GIF ASPRES.GIF LIEURES.GIF

 

-12 août 1987 : L'association CASAR lance l'idée du gendarme électronique et attire l'attention des pouvoirs publics sur l'opportunité de faire des contrôles automatiques de vitesse par l'installation de radars fixes sur les routes. (Article dans le quotidien régional " La nouvelle république du centre" NRTIT.GIF )

- Février 1988: CASAR fond la ligue nationale contre l'hécatombe routière (Déclaration faite a la préfecture de l'Indre dont l' objectif est d' œuvrer pour réduire de 5000 le bilan annuel des morts sur la route en France )

- septembre 1989 publication du manuscrit " Sécurité routière an 2000: les versets sataniques de la route " qui dénonce l'inadaptation des lois de la SR et publie les différents courriers officiels apportant la preuve de la langue de bois

-7 décembre 1989 sur le boite noire "Surveillor" NRSurvl.gif

- Février 1990 proposition d'amélioration de la sécurité aux feux rouges NRFEUR.JPG

- Durant la décennie des années 1990 la Ligue n'a cessé d'interpeller les différents gouvernements par des courriers dénonçant les erreurs et contradictions concernant les contrôles et le traitement en justice des délits routiers (voir les différents courriers officiels sur le site CASAR.)

- Courant 1990 le MANUSCRIT.jpg est envoyé à François Mitterrand , lequel nous fait répondre qu'il remercie la LNCHR et que le livre sera mis a disposition du musée Mitterrand .(c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase, (une fin de non recevoir particulièrement révoltante) le bureau directeur de la ligue décide de saborder la LNCHR .Nous sommes convaincus maintenant de l'inutilité de notre démarche civique désintéressée.

- Fin 1990 , la LNCHR est dissoute , ceci est annoncé sur les antennes de FR3 centre (infos régionales) Emission faite en direct, en duplex depuis Bourges ou je me suis déplacé spécialement pour converser en direct avec la présentatrice de FR3 qui présente le journal télévisé depuis Orléans.

 - Entre 1990 et 1999 , la traversée du désert. L'hécatombe routière continue de plus belle (comme prévu par la LNCHR dans notre manuscrit ) malgré les mesures complètements inadaptées prises par les gouvernements socialistes successifs. Durant cette période particulièrement noire il aurait été possible de sauver au moins 30.000 vies et les arguments que tentent de nous opposer les services officiels de l'époque sont complètement irrecevables. Ces derniers avancent que la technologie numérique permettant des sanctions automatique n'était pas au point. Ceci est révoltant car plusieurs pays étrangers (Suisse , Angleterre ) ont lancé des programmes de surveillance avec sanction automatique (avec du matériel moins performant) qui se sont avérés payants. Il est prouvé maintenant avec le démarrage des radars automatiques que la prise de conscience des français était possible dix ans plus tôt. L'effet psychologique étant déterminant et la battage médiatique ayant un impact énorme. Les matériel que nous proposions (TIT et Surveillor a bande magnétique) était tout a fait suffisant pour sensibiliser le public si une volonté politique ferme avait décidé de prendre le taureau par les cornes.

 

- FIN 1999:Suite aux différentes déclarations du Ministre des transports JC Gayssot laissant entendre que le nombre des victimes doit être divisé par deux, je décide de repartir en campagne en m'engageant a titre personnel

 

- Début 2000 sept exemplaires photocopiés du MANUSCRIT.jpg (qui dormait depuis dix ans dans les archives de la LNCHR conservées par l'association CASAR) sont envoyés aux pouvoirs publics:

 NB:  Tous les frais ont été supportés sur les deniers propre du président de CASAR sans aucun remboursement d'aucun sorte. Ici par exemple chaque colis recommandé a coûté la modique somme de 8,84 euros ( RECIP.JPG ) , les photocopies des manuscrits ont coûté la modique somme de 30 euros pièce .La construction des divers prototypes présentés a la presse est difficile a chiffrer mais elle nous a coûté beaucoup en achat de matériel )

- Septembre 2000 le comité interministériel de la SR présidé par Jean-Claude Gayssot donne les directives prenant en compte de la plupart des innovations proposées par la LNCHR dix ans plus tôt.

- Novembre 2000: Le message est enfin passé ; les dispositions du CICR de novembre 2000 sont parfaitement concordantes avec les suggestions de la LNCHR : TITUS.htm

- Juillet 2001 position claire de la LNCHR vis a vis des associations de SR : RoutePlusSur.htm

- Courant 2002 Proposition de coopération de Francis Gatti sur un projet de boite noire numérisés l'IUT de Châteauroux ;(a titre purement bénévole ) . Le modèle prototype de la boite M2 est confié aux étudiants ainsi que toutes les données techniques nécessaires a la réalisation du projet

- Novembre 2002 courriers (e-mail) personnalisé a chaque députés et sénateurs pour les sensibiliser sur la boite noire (un modèle numérisé a été mis au point par CASAR en qualité de prototype ) Réponse de Jean-Louis Valentin de la présidence de Assemblee.htm

- Novembre 2002 ; lettre au President.htm de la république (la boite noire étant proposée comme alternative possible, un pis-aller étant donné les délais de mise en place et de financement des radars automatiques fixes.

Réponse de Didier Migaud Député de l'Isère , Maire de Seyssins : "J'ai bien pris connaissance de votre e-mail relatif a la sécurité routière. Soyez assuré que sa lecture a retenu toute mon attention" .Recommandation de Didier Migaud vis a vis du ministre des transports: MIGAUD1.GIF MIGAUD.GIF

Réponse de Joël SARLOT Député de la Vendée (proposition de loi jeunes conducteurs) e-mail du 04/10/02"Je vous remercie des propos que vous avez tenus concernant la réflexion que j'ai engagée au sujet de l'amélioration de la Sécurité Routière. Bien entendu, je suis tout disposé à vous transmettre le dossier de présentation à la Presse daté du 20 septembre 2002 ( SARLOT.htm ); et n'hésitez surtout pas à me transmettre vos remarques et suggestions. "

 

Réponse d'Alain FERRY Député du Bas-Rhin Maire de Wisches-Hersbach le 10/10/02: "J'ai bien reçu votre courrier électronique et je tenais à vous remercier. Je tenais à vous adresser l'intervention que j'ai prononcée ce mardi dernier à l'Assemblée Nationale

 

- Février 2003 réponse de la DSCR FIOLET1.GIF .Il semble que les multiples interventions et actions bénévoles de la LNCHR ont été perçues par la DSCR comme des proposition d'exploitation de petit matériel innovant en matière de SR. Notre but premier était de générer une prise de conscience collective au sein des pouvoirs publics de l'urgence qu'il y avait de mettre en œuvre des systèmes de contrôle et sanctions automatisés .(Ceci étant a contre courant de ce qui disaient l'ensemble des acteurs de la SR en 1988.Ceci pour ce qui concerne autant les services officiels comme l'INRETS ( P389.GIF ),le SETRA ( P173A.GIF ) ,le procureur de la république Albarède (62.GIF   ) en pointe sur les médias a l'époque ou les associations de défense des victimes de la route et le professeur GOT que nous avions rencontré A Déol (Indre) voir : "un marché de dupes.

 

-Fin 2003 les premiers radars automatiques sont mis en fonction avec les résultats que l'on sait. Le comportement des conducteurs s'améliore exactement dans le sens de ce que nous disions dix ans plus tôt. Toutes les prévisions de la LNCHR en 1990 s'avèrent exactes et la réduction drastique de l'hécatombe devrait atteindre en 2005 5000 victimes de moins en moyenne (les objectifs que s'était fixé la ligue lors de sa création sont en passe d'être atteints)

 

- Janvier 2004 la boite noire a grande capacité de mémorisation numérique d'une heure (principe de fonctionnement et mémorisation numérique préconisé par CASAR) est installée sur les voitures de service du ministère des transport (alors que les assurances préconisaient quelques secondes pour éviter de dévoiler la triste réalité des comportements en cas d'accident grave. Préserver la vie privée c'est bien mais préserver le comportement tueur des délinquants de la route c'est mieux)

 

Mars et Avril 2004

 

 

 

Conclusion

 

Contrairement a ce que semblait supposer la DSCR par le passé (Dans la lettre ci-jointe : FIOLET1.GIF ), les différents prototypes proposés par CASAR et la LNCHR au fil des années n'avaient que pour objet de demander une caution pour exploiter industriellement de l'électronique de répression mais de définir divers d'appareils en mettant en évidence les fonctions de ceux-ci pour qu'ils aient un niveau d'efficacité crédible.

Faire état que nos propositions n'avaient pas d'intérêt a cause de la technologie qui n'était pas encore suffisamment performante n'est pas un argument valable puisque d'autres pays que la France avaient réalisé il y a plus de dix ans des matériels de répression automatique (avec des mises en œuvre astucieuses comme celles que nous proposions) qui se sont avéré assez efficaces pour maintenir les bilans a un niveau moyen acceptable.

 La ceinture automatique comme le feu vert clignotant et la boite noire a mémoire sont des idées qui gardent encore leur interet en 2004 .Nous faisions ces diverses propositions d'amélioration dans le seul but de laisser le choix entre deux options efficaces (les radars automatiques ou la boite noire) , il s'avère que TITUS, système d'exploitation des radars fixes a verbalisation automatique et les mesures importantes d'accompagnement que nous proposions ont été prises en compte . Tous ces matériels ont été financés sur les fonds de l'association CASAR , sans aucune rétributions par subventions ou autres. La main d'œuvre a été fournie par des bénévoles faisant parti de l'association.

 


  Pressbook

La LNCHR dans la presse locale

- Article NR du 12 août 1987 sur les radars fixes à verbalisation automatique (TIT) : NRTIT.GIF

- Articles NR du 29 décembre1988 sur la ceinture de sécurité NRCeint.gif

- Article du 12 septembre 1989 : publication (artisanale) de l'ouvrage de la LNCHR "Les versets sataniques de la route" NRVsr.jpg

- Article NR du 7 décembre 1989 sur le boite noire "Surveillor" NRSurvl.gif

- Article NR 27 FEVRIER 1990 sur le feu vert clignotant NRFEUR.JPG

 


Quelques courriers officiels

- Courrier de la présidence de la république accusant réception du manuscrit le 18 octobre 2002 PRECHIR.GIF

- Courrier du Ministre des transports Gilles de Robien datant du 9 décembre 2002 au sujet de la boite noire de la LNCHR Robien2.gif Une boite noire ayant des fonctions similaire a celle que nous préconisons a été installée sur les véhicules du ministère (véhicule du ministre compris)

- Courrier officiel du cabinet de la déléguée interministériel de la SR février 2003 FIOLET1.GIF MASSIN.GIF

- Courrier officiel de cabinet du premier ministre Michel RAFFARIN 9 juillet 2002 RAFARIN.GIF

 

NB: Les courriers officiels sont sur site TITUS.htm Super TITUS.htm M101.htm M109bis.htm M111bis.htm SR2010.htm


Un marché de dupes

Microscope N°34 BIS scanné ci-dessous a été enregistrée en dépôt légal en Mai 1990.Sa mauvaise présentation (style et orthographe ) n'engage pas les capacités d'expression écrites de Francis GATTI car ce sont des bénévoles de l'association qui ont réalisé ce texte (dont j'avais fait un brouillon) sur un machine a écrire mécanique. Nous vous demandons donc d'évaluer cet écrit sur le fond (sans vous moquer de la dactylo bénévole qui a effectué la frappe) c'est un sujet grave qui aurait sauvé des centaines de vies et même des millier si ce qui était dit dans cette analyse avait été diffusé au plan national par des médias responsables.  Notre analyse de l'émission lourde de sens d'Armant Jamot (antenne 2) les dossiers de l'écran du 17 04 90: "Microscope" N° M34BIS publié en mai 1990 :

M34BISA.GIF M34BISB.GIF M34BISC.GIF M34BISD.GIF


NB: Les numéros de page dans le texte ci-dessous se réfèrent aux 450 pages du manuscrit "Les versets sataniques de la route" regroupant l'ensemble des écrits de la ligue publiés dans la revue périodique bimestrielle "Microscope". Ce manuscrit fût envoyé par la LNCHR aux différents membres des gouvernements successifs entre 1990 et 2002.(dont le président Mitterrand, le président Chirac, Les premiers ministres Lionel Jospin et JC Raffarin, les ministres des transports JC Gayssot, De Robien , ainsi que les ministres de l'intérieur et de la défense)

-----------------------------------------

Extrait de "Microscope n° 36 bis de Septembre 1990

( Enregistrement a la bibliothèque nationale ;dépôt légal de la presse périodique numéro ISSN 0766-1932)

(Page 392) TITRE : Sécurité routière; an 2000

(Page 393) Le bureau directeur de la Ligue a décidé de cesser définitivement toutes activités.

Le sabordage de la LNCHR étant lié au désintérêt évident vis a vis de nos propositions manifesté par les autorités responsables. Ceci tant au niveau national, régional que local. Il apparaît clairement que chacun rejetant a responsabilité sur l'autre, rien ne peut bouger.

(page 394) Une étude minutieuse des déclarations des responsables a tous les niveaux laisse apparaître des contradictions significatives révélatrices du désarroi qu'engendre la responsabilité de définir les mesures a prendre au titre de la répression.

Ordres et contres ordres se succèdent a cadence incroyable. On sent nettement le souci constant de ne pas dramatiser alors que le sujet est hyper-dramatique. On ressent aussi le souci des autorités de vouloir régler le problème en douceur et sans brusqueries pour ne pas fâcher les lobbies influents. Vouloir de la sorte régler le problème en douceur par des incantations au calme et au respect du code est selon nous une perte de temps et un manque de réalisme. Il y a des années que la ligue dénonce l'inutilité de cette méthode.

****************

Extraits de "Microscope n° 38 bis Novembre 1990

( Enregistrement a la bibliothèque nationale ; dépôt légal de la presse périodique numéro ISSN 0766-1932)

(page 416) TITRE : Sécurité routière: Le laxisme lié a l'inefficacité de la répression est responsable de 5000 tués par années

(Page 417) Double langage et langue de bois du ministre

La mise en place du 50k/h en ville pose le vrai problème de la sécurité routière . Cette mesure ne pourra pas donner de résultats probants sans la contrainte de contrôles de façon massive et soutenue. Le ministère ne semble pas disposé a faire cette répression de manière brutale, sans la moindre faiblesse; verbaliser tout les conducteurs qui dépassent le 50; ceci sans relâchement d'aucune sorte.

Rien n'est a attendre des incantations du ministre Georges Sarre qui annonce sur les médias (émission le téléphone sonne France inter qu'il n'est pas question de contraindre.

(page 418)En définitive cet aveux du ministre montre que les pouvoirs publics refusent obstinément de connaître l'identité des vrais chauffards et se retourne sur la majorité des gens moins dangereux.

Lors de l'émission les même questions étaient posées au ministre par les auditeurs :"Vous êtes incapables de faire respecter le 60 en ville ; comment allez vous faire pour imposer le 50 ? "

Aucune réponse n'a été faite et c'est en cela que nous dénonçons la langue de bois du ministre des transports.

(page 419) A propos du 50 en ville déclarations du journaliste François Rollin sur France inter le 3/12/ 1990 :" C'est l'exemple typique d e mesure absurdes qui ne riment a rien puisqu'elles ne sont pas sanctionnées.

(Page 420)

Le moment est venu de faire le point sur les mesures préconisées par la LNCHR.

La notion de répression systématique sera nécessaire en France étant donné le comportement et la mentalité des français sur la route.

Nous avions préconisé il y a trois ans (fin 87) le système T.I.T de verbalisation automatique qui s'il avait été pris au sérieux serait a ce jour d'une utilité inimaginable. Sa souplesse d'utilisation permettrait d'amortir rapidement le matériel coûteux si les conducteurs refusaient la discipline

Il suffit de se rapporter à la prospective faite dans "Microscope" N°20 (Janvier 1988) pour comprendre que notre vision pessimiste était prémonitoire.

Seul contre tous

 - Avis du juge de grande instance en Janvier 1988 sur TIT: Page 226 120.GIF des versets sataniques de la route :" Le système TIT comme moyen de répression est impraticable et même injuste"

- Avis  du procureur de la république le 25 novembre 1987 62.GIF   :" TIT aurait l'inconvénient de transformer notre société en un immense camp de concentration"

- en 1987 ;la ligue est seule contre tous: médias télévisés, autorités locales, organismes de prévention routière. Voir les pages 21 à 24 du manuscrit : 21.GIF 22a.gif 23.GIF 24.GIF


Quelques ILLUSTRATIONS (peu humoristiques mais édifiantes ) tirées des versets sataniques de la route notre manuscrit de 450 pages)

LNCHR et Médias (Page 1: 1.GIF - page 244 244A.GIF - page 429 429.GIF )

LNCHR et services officiels (page 39 39D.GIF - page 242.GIF - page 302 opération drapeau blanc 302.GIF ) Page de couverture de "Microscope N°29 : M29.GIF )

 


 Dossiers disponibles sur site CASAR

TITUS.htm Super TITUS.htm M101.htm M109bis.htm M111bis.htm SR2010.htm

 


Retour accueil index.htm