20/04/002

Projet R.I.M.E.L

Recherche d' interactions Magnétiques Expliquant la Lévitation

Etat des connaissances et positions d' intellectuels mal informés

Alain BONNIER

Postée par Alain Bonnier , Jan 25,1999,15:18

Je suis physicien et je comprends qu'on puisse faire "léviter" un train ou n'importe quel objet en se servant de la force magnétique produite par un courant électrique circulant dans un conducteur. (Les supraconducteurs ne jouent pas un rôle essentiel dans le processus. Ils sont là seulement pour permettre le passage d'un très fort courant, donc d'un très fort champ magnétique, vue leur résistance électrique presque nulle.)
Mais comment cela expliquerait-il la "lévitation" des saints ???? Je pense que ceux qui proposent cette explication ne comprennent probablement pas la lévitation magnétique.

----------------------------------

Réponse Postée par Gatti Francis , Jan 26,1999,04:24

Monsieur Alain Bonnier , votre message du 25 Janvier 99- 15:18 demande une réponse claire, je n'ai jamais parlé de lévitation magnétique d'objets (a quelques centimètres du sol) mais de lévitation de personnes à une dizaines de mètres du sol…

----------------------------

Les deux messages ci-dessus échangés sur le forum des sceptiques du Québec montrent l'incompréhension entre les scientifiques "officiels" et les chercheurs indépendants et sur la question de la lévitation de personnes. Nous allons essayer de tirer au clerc ce malentendu. Nous pensons que la physique de la supraconduction colle a merveille avec les témoignages assez anciens concernant la lévitation de personnes.

L'enfilade sur la lévitation ( LEVscept.htm ) donne une idée du manque d'informations et de lucidité dont font preuve beaucoup de gens qui se croient cultivés au sujet de ce phénomène. Ils font mine d'ignorer l'énorme quantité des témoignages sur la lévitation de personnes et ne se rendent même pas compte que la physique des supraconducteur colle bien avec l'explication du phénomène et donc pourrait bien dans l'avenir concourir a l'explication de ce mystère .

Les supraconducteurs (principalement des céramiques ) ont la caractéristique de devenir fortement diamagnétiques à basse température , c'est pourquoi ils restent en lévitation lorsqu'ils se trouvent en présences d'un champ magnétique. Cette expérience ne fonctionne qu'a basse température. Le principal souci des chercheurs est maintenant de mettre au point des matériaux qui soient supraconducteurs a température ambiante. Ceci afin d'exploiter industriellement une multitude d'innovation liées a résistivité nulle .

- La lévitation magnétique d'un train a quelque millimètres des rails est le résultat de la répulsion d'un objet fortement diamagnétique (des supraconducteurs puissants sont placés dans le train au niveau des boggies ) par un champ magnétique généré par des bobines fixes reparties sur la voie .

 - La lévitation de personnes que nous avions traité au chapitre 7 de notre ouvrage en ligne: chap7.htm .L'histoire est truffée d'anecdotes savoureuses mais ce n'est pas une raison pour rejeter la totalité des témoignages comme le font certains sceptiques sans scrupule. Ils i ne prennent même pas la peine de prendre connaissance des faits allégués et rejettent en bloc un dossier extrêmement précieux quand il est considéré sous l'angle des effets physiques. Cette lévitation se traduit par l'envol plus ou moins rapide d'une personne (souvent un ascète) qui semble perdre subitement son poids (ou une partie de celui-ci).

Dans le cas de la lévitation du train le supraconducteur est situé a l'extérieur du champ magnétique que génèrent les bobines; en schématisant nous pouvons dire que le champ diamagnétique se trouve juxtaposé avec le champ magnétique. Ces deux champs interagissent pour stabiliser le train en équilibre parfait a quelque millimètres du rail.

Dans le cas de la lévitation de personnes le supraconducteur est représenté par la personne en lévitation ; celle-ci se trouve noyée dans le champ magnétique naturel terrestre et nous pouvons dire que dans ce cas le champ diamagnétique se trouve imbriqué dans le champ magnétique.

Pour comprendre la différence entre la lévitation magnétique industrielle et la lévitation de personnes, il faut bien faire la distinction entre la lévitation industrielle qui exploite la juxtaposition de champs et la lévitation naturelle qui résulte de l'imbrication de champs. 

 

L'affaire MARTINEZ

 

J'ai pour l'habitude de ne jamais faire état de témoignages personnels dans mes écrits sur le paranormal. Pour une fois, je vais faire une exception car les faits que j'ai vécu (il y a plusieurs décennies) sont exclusifs et méritent d'être connus (dans l'intérêt de la recherche) puisque je n'en ai encore jamais entendu parler dans la littérature paranormale qui n'est pourtant pas avare de témoignages insolites concernant les changements de poids concernant des objets ou à des personnes.

Durant  l'hiver 1970, (alors que je me foutais encore du paranormal comme de l'an quarante) un déplacement pour mes activités professionnelles m'amena dans la région de Metz (57- France) où j'ai rencontré Monsieur Martinez. C'était un ouvrier de nationalité espagnoles qui était employé pour le montage d'une grande usine sidérurgique: SACILOR.

Nous avions sympathisé et lors de nos longues discussions le soir dans notre chambrée ,il m'apprit qu'il était ancien boxeur .Il avait d'ailleurs un pedigree assez impressionnant qui était attesté par les affiches de ses combats qu'il affichait fièrement dans sa chambre.

Un soir que nous parlions de nos entraînements sportifs respectifs, (lui pour la boxe et moi pour le judo) nous en sommes arrivé a discuter de l'incidence du psychisme dans les combats, et des méthodes de préparation pour la mise en condition optimum avant un combat important.

Martinez me dit alors qu'il avait subi en Espagne une préparation "spéciale" avec un entraîneur qui avait des méthodes de mise en condition qui sortaient de l'ordinaire et auxquelles il devait ses victoires au niveau international. Les historiens de la boxe doivent avoir a l'esprit quelques combats mémorables faits par Sieur Martinez.

Martinez me dit alors qu'il allait me faire une démonstration pour me prouver que son entraînement sortait de l'ordinaire. Il me dit qu'il allait s'allonger au sol au lilieu de la pièce et que dans cette position allongée, il allait se concentrer pendant une dizaine de minutes selon la méthode qui lui avait été enseignée. Il me dit de surtout ne pas le déranger pendant cette concentration car cela aurait pu lui occasionner de graves lésions. Il avait totale confiance en moi , c'est pourquoi il acceptait de me faire en privé cette démonstration difficile. (personne d'autre que moi était pressent)

Il me dit qu'une fois les dix minutes écoulées ,je devait surtout ne pas dire un mot et essayer de le soulever (en le laissant en position horizontale) en glissant une main sous sa nuque et l'autre sous ses jambes à mi cuisse.

J'ai donc suivi les conseils précis de Martinez et lorsque j'ai essayé de "décoller" du sol Martinez inconscient, en pleine concentration , quelle ne fût pas ma surprise de constater qu'il ne pesait alors pas plus de quinze Kilos. D'ailleurs son poids était devenu si faible qu'après l'avoir posé au sol j'ai recommencé l'opération en ne mettant que l'index de ma main droite sous sa nuque et ma main gauche à mi- cuisses comme la première fois.

Je déclare sur l'honneur ces faits comme étant véridiques. Ils datent de trente ans environ mais ils restent bien précis dans mon esprit. Sans les discussions sur le forum des sceptiques, cette élément primordial en rapport avec la lévitation de personne n'aurait jamais resurgi du fond de ma mémoire. Ce témoignage de première main est à verser au dossier des lévitations de personnes et devrait faire réfléchir les chercheurs curieux.

------------------------------------------------------

La lévitation des ascètes

--------------------------------------------------------------------------------------

 

L'affaire PULLIVAR

Le 6 juin 1936 , l'Ilustrated London News publia une incroyable série de photos d'un Yogi Indien en lévitation: Subbayah PULLIVAR .Voici le texte de l'article: PULL.GIF .

En réponse, le message type des sceptiques (comme par exemple celui de Mario T: YOGI ) laisse entendre qu'en matière de lévitation le pot aux roses est découvert depuis longtemps puisque c'est un tour classique de prestidigitation. Un chercheur honnête ne peut se satisfaire faire d'une réponse aussi superficielle. MARIO T nous fait ici le numéro (sans filet) niant bêtement le phénomène en faisant une lecture curieusement sélective de l'article du London News .

1°) Il passe sous silence le témoignage de Plunkett disant " J'ai assisté a la descente du yogi en le regardant à travers une fente pratiquée dans la toile de la tente"

2°) Il passe sous silence le fait que le yoga était en transe profonde vu l'état de rigidité des membres qui a été constaté et attesté par Plunkett.

Il suffit de se reporter a la documentation ci-dessous 048_152.GIF 048_154.GIF où Hélène RENARD explique dans le détail l'état de transe qui est souvent constaté dans des cas de lévitation.

Il est donc assez malvenu de prétendre que cette prestation a quelque chose de comparable avec les show de prestidigitation de Las Vegas. Trouvez autre chose messieurs les suspicieux invétérés .

 Complément de réponse au travers des discussions avec les sceptiques:

_________________________________

Message de MARIO T partie 1:

 

Gatti : "1°) Il passe sous silence le témoignage de Plunkett disant " J'ai assisté a la descente du yogi en le regardant à travers une fente pratiquée dans la toile de la tente" "
MARIO:Mon opinion : Je trouve "bizarre" que les aides (...hmmm...) ne l'ai pas empêchés d'approcher la tente ???

 

REPONSE sur partie 1: On ne vous demande pas de faire des suppositions gratuites sur le comportement de l'entourage du yogi et vous êtes tellement convaincu qu'il y a supercherie que vous vous mettez la tête dans le sable (comme une autruche) lorsqu'un éléments gênant vient contredire votre hypothese. Votre inconscient de sceptique invétéré refuse qu'un témoins puisse vérifier le bien fondé de l'apparente lévitation, c'est gênant il va vous falloir traiter Plunkett de menteur. Comme d'habitude!.

_________________________________

Message de MARIO T partie 2:

Gatti : "2°) Il passe sous silence le fait que le yoga était en transe profonde vu l'état de rigidité des membres qui a été constaté et attesté par Plunkett."

MARIO: Mon opinion : Donc, la rigidité des membres de yogi (l'ours) est du à la transe profonde... Ok, mais ça change quoi à l'histoire. Ce n'est pas parce que le yogi est en transe que ce n'est pas un canular !

Voilà ma réponse... je trouvais ces points tellement futiles que j'avais oublié d'y répondre.

REPONSE sur partie 2:

La rigidité des membres du yogi pourrait expliquer la position horizontale de son corps avec un seul point d'appui au sol (le bâton) Je vous rappelle tout de même qu'un autre numéro de prestidigitation exploite aussi la rigidité du corps c'est l'hypnose. Si tout est faux, pensez vous vraiment qu'un sujet placé entre deux chaises à la vue du public après avoir été mis sous hypnose est placé sur une plate-forme qu'on dissimulerait.?. .Dans le cas de Pullivar, je pense que la rigidité d'une transe hypnotique pourrait expliquer l'affaire. Mais j'évite Les conclusions hâtives (car je ne suis pas comme vous) visant a se satisfaire d'un numéro de prestidigitateur .

____________________________  

Posted by Mario T. , Sep 12,2001,14:58

Savez-vous que c'est un vieux tour de prestidigitateur ! Les prestidigitateurs actuels de Las Vegas font ce tour tous les soirs.

Voici la séquence des événements expliquées (facilement) :

1 - Le vieux entre dans la tente afin de préparer son tour.
2 - On répand de l'eau autour de la tente afin de créer un climat de crainte pour les touristes, en n'oubliant pas de dire que c'est très dangereux d'entrer dans le cercle avec des semelles de cuir. Curieux quand même que les touristes doivent sûrement en porter. Ceci permet surtout de garder les touristes loins de la supercherie.
3 - Pendant ce temps, le vieux installe son attirail qui est composé d'un baton fixé au sol solidement, dont une sorte de plate-forme y est rattaché. Le vieux monte sur la plate-forme et cache le tout avec un tissus.
4 - Les aides (à Vegas c'est de belle femme), enlèvent la tente.
5 - Wow, disent en coeur les incrédules !
6 - Les aides remettent la tente.
7 - Le vieux débarque de son attirail, démonte le tout.
8 - Les aides (est-ce que je vous ai dit qu'à Vegas elle sont wow ! les aides) enlèvent, encore la tente.
9 - Re-wow, disent en coeur les touristes incrédules.

Et surtout, dite moi pas que vous croyez cette sorte d'histoire, car c'est vraiment un jeux d'enfant. Je crois que le vieux et tout le village doivent en rire encore !

Mario T.

 

 

 

 

Documentation concernant l'ensemble du projet RIMEL

_________________________________

Extrait de 249/…" Aimé MICHEL ou la quête du Surhumain" Michel PICARD :

249_236.GIF 249_238.GIF 249_240.GIF 249_242.GIF 249_244.GIF 249_246.GIF

249_248.GIF

249_254.GIF 249_256.GIF 249_258.GIF

 

Tirée de l'ouvrage 048/…"Des Prodiges Et Des Hommes- Hellène Renard" - Editions Ph.Lebaud 1989

048_112.GIF 048_114.GIF 048_116.GIF 048_118.GIF 048_120.GIF 048_122.GIF

048_126.GIF 048_128.GIF 048_132.GIF 048_152.GIF 048_154.GIF

_____________________________

Documentation tirée de l'ouvrage 114/..."Revivre le passé" Hellène WAMBACH Robert Laffont 1986  

 114_61.GIF 114_62.GIF

Malgré le luxe de précautions pris par H Wambach , on ne peut s'empêcher de penser que qu'il y a une similitude entre les effets physiques constatés sur la table lors de la séance de spiritisme et les effets physique constatés par le pretre dont nous parlions au chapitre 7: (chap7.htm)

-Père Antoine Margil

Jean de Jésus Surraine Birriesa, ayant eu l'occasion une nuit de le chercher à l'église, le trouva suspendu si haut dans l'air que les jupes de son habit frôlèrent la tête de l'intrus.

Qui plus est, une autre fois le même témoin, servant sa messe, ayant remarqué que tout l'autel tremblait après sa consécration, tourna les yeux vers l'officiant et vit qu'il était élevé d'un pied et demi au dessus du sol. Il fut si stupéfait de ce qu'il contemplait que le saint prêtre, revenu de son extase dût frapper la main contre l'autel pour rappeler son servant à ses devoirs.

 


Message échangé avec une amie (CR):

 

CR: "l’expérience consiste à trouver un " poids lourd "et à l’asseoir sur une chaise. Ensuite quatre personnes, de préférence de même sexe, doivent poser, l’une après l’autre, leur main gauche sur la tête de la personne assise. Puis, elles doivent fermer les yeux et se concentrer mentalement pendant une minute pour charger électriquement le corps qui est en dessous ; ceci dans une pièce bien aérée. Et enfin, elles doivent aussitôt mettre un doigt sous les cuisses du " poids lourd " qui se soulève et peut même rester suspendu dans l’air pendant quelques secondes. J’espère ne rien avoir oublié. Je ne sais pas si ça marche mais si tel est le cas, il y a un certain nombre de choses à en déduire, je suppose."

GF: Je connaissais assez vaguement cette expérience mais je crois qu'elle prête le flanc a des tricheries. Comme la concentration des quatre expérimentateurs est en jeu, il est pratiquement impossible de la réaliser sous contrôle scientifique stricte. Dommage car c'est ce qui se rapprocherait le plus de ce que je cherche a faire: mettre les scientifiques devant l'évidence.

je pense que la diminution de poids du sujet doit se réaliser mais il n'y a aucun moyen simple et efficace de le vérifier. Il faudrait connaître les gens qui font cela et installer un appareillage assez compliqué qu'aucun scientifique n'acceptera de mettre en œuvre car le prix de revient de l'expérience serait assez onéreux.

Il faudrait peser en permanence le sujet pendant l'expérience et installer des capteurs de pression sous les cuisses du sujet a l'endroit du contact entre les doigts et le sujet.

C'est le seul intérêt de votre message ; pour le reste vous avez une conception féminine adorable d'aborder la physique.

 


Objets en lévitation chez Mattews MANNING: 192-60.GIFCe que dit Manning correspond exactement aux témoignages que nous avions trouvé dans la lévitation des saints chap7.htm :

-" Le Père Antoine Margil Jean de Jésus Surraine Birriesa, ayant eu l'occasion une nuit de le chercher à l'église, le trouva suspendu si haut dans l'air que les jupes de son habit frôlèrent la tête de l'intrus.Qui plus est, une autre fois le même témoin, servant sa messe, ayant remarqué que tout l'autel tremblait après sa consécration, tourna les yeux vers l'officiant et vit qu'il était élevé d'un pied et demi au dessus du sol. Il fut si stupéfait de ce qu'il contemplait que le saint prêtre, revenu de son extase dût frapper la main contre l'autel pour rappeler son servant à ses devoirs."

 

 


 Messages échangés sur la mailing liste ALEPH le 20/04/2002

Bonjour a tous,

GATTI: Si on se fie a ce que disait Robert TOCQUET dans son ouvrage "Les mystères
du surnaturel" les scientifiques devraient prendre en compte les faits
avérés comme élément de preuve afin d'utiliser ceux-ci pour designer les
axes porteurs dans un but d'efficacité pour faire avancer la recherche
fondamentale.

EXTRAIT de Robert TOCQUET:

"On peut reconnaître, comme disaient les scolastiques, le moment de la
science in fieri et celui de la science in facto, ou, plutôt, ce ne sont pas
là deux moments successifs mais ce sont deux points de vue, deux états qui
coexistent. C'est, d'un côté, le point de vue du chercheur qui crée, et, de
l'autre, celui du professeur qui enseigne. I1 y a toujours, d'une part, des
connaissances en voie d'acquisition et d'intégration, et, d'autre part, des
connaissances acquises, intégrées. Remarquons, d'ailleurs, que plus une
science est récente, complexe et difficile, plus la part des recherches l'
emporte sur celle des connaissances, et c'est justement le cas pour la
métapsychique, encore à peine organisée et pleine d'inconnu, mais riche de
promesses et d'espérances. La question qui se pose est donc de savoir si
nous ne devons accorder le qualificatif de science qu'à la science acquise
et intégrée de nos manuels, à la science figée, cristallisée, et nous dirons
volontiers fossilisée, et refuser ce titre à la science en voie de gestation
et d'organisation. Evidemment non! et nous estimons que l'on peut qualifier
de "scientifique" tout phénomène dont l'existence est certaine. I1 n'est pas
nécessaire, pour qu'il prétende à cette dignité, qu'il entre dans nos cadres
habituels de pensée, dans nos classifications, dans nos systèmes
explicatifs. Il n'est pas indispensable non plus, comme il est dit souvent,
qu'il soit reproductible à volonté ou encore prévisible."

Sans aller jusqu'à reprocher aux scientifiques de ne pas admettre certaines
spécialités plus ou moins douteuses dans un cadre universitaire officiel, il
serait tout de même acceptable pour le commun des mortels de reprocher a
ces derniers qu'ils se complaisent dans des contradictions majeures et
qu'ils ne s'en offusquent pas du tout.

Exemple: Les historiens admettent la lévitation comme un fait avéré. Pas
plus tard que ce matin vers 4h , j'ai entendu sur France culture une
certaine COURCEL affirmer que Ste Therese d'Avila avait eu des lévitations
effectives devant témoins (non pas des extases mystique rêvées) , ceci
pendant cinq ans. Les physiciens refusent catégoriquement d'admettre ces
faits. Quand on leur en parle, ils se fâchent et nous traitent d'imbéciles
( nous les non universitaires). Il faudrait savoir sur quel pied danser ?
Quel est la valeur des travaux initiés par Kenneth BATCHELDOR dont parle
Lyall WATSON dans son ouvrage "Supernature"
Il y est dit que des expériences sur la lévitation ont été menées avec
succès.

Quelqu'un ici pourrait-il me donner des précisions sur la valeur historique
de ces témoignages de lévitation de personne .Surtout que ces exploits on
été faits devant des foules entières autant pour Ste Therese d'AVILA que
pour ST Joseph de COPERTINO.

Pourriez vous me donner les coordonnées de cette Nicole Courcel homonyme
de l'actrice QUI S'est exprimé sur le sujet cette nuit sur France culture
avec une conviction inébranlable au sujet de la réalité des lévitations.
Pour ce qui me concerne, la lévitation n'est pas du tout paranormale car la
physique ne devrait pas tarder a pour l'expliquer des que nos connaissances
théoriques sur la gravitation auront avancé. Cela ne devrait plus tarder.

Qu'on en finisse donc a tourner autour du pot entre universitaires qui se
contredisent magistralement et qu'on évité de faire croire des choses si
celles ci n'existent pas.

Cordialités


----- Message d'origine -----
De : "Pierre Macias" <Macias.Pierre@wanadoo.fr>
À : <aleph@ml.free.fr>
Envoyé : vendredi 19 avril 2002 21:29
Objet : [ALEPH] Re: La Bibliothèque des Prodiges


>
> Vous semblez juger de la validité du terme "pseudo-science" ou
> "fausse-science", en fonction de la nature objectivement scientifique ou
non
> scientifique (croyance) de la discipline discutée.
> Je ne crois pas que le problème se situe à ce niveau.
> Ce n'est pas parceque l'homéopathie est pratiquée depuis fort longtemps et
> qu'elle semble être efficace pour ceux qui la pratique qu'elle doit faire
> partie des sciences.
>
> La sorcellerie est pratiquée depuis fort longtemps, et si vous discutez
avec
> des gens des campagnes, elle est très efficace; est-ce pour cela que la
> sorcellerie doit être une science?
> Le shamanisme n'est pas en reste non plus sur sa longévité et l'efficacité
> que ses usagers lui confèrent... est-ce une science ?
>
> Je pense bien plutôt qu'une discipline devient une science quand elle est
> admise en tant que telle par la communauté scientifique. Il ne s'agit pas
de
> parler des méchants "rationalistes"... c'est trop facile ! Mais aussi de
> ces scientifiques (universitaires) qui considèrent que certains domaines
> suivent bien une démarche scientifique, mais qui ne lèveront pas le petit
> doigt pour défendre leur opinion. Ce n'est tout de même pas un jugement de
> valeur envers ces scientifiques...
>
> Bref, une discipline devient scientifique quand elle a fait ses preuves de
> scientificité, c'est-à-dire lorsque la communauté scientifique peut en
> parler et l'aborder de la même manière qu'elle traite l'astronomie, la
> physique, ou la biologie...
> Une pseudo-science deviendra science lorsque la communauté scientifique ne
> s'offusquera plus de voir des articles à son propos dans "Nature" ou "La
> Recherche" ! Même s'il lui était un peu plus difficile de s'y faire
publier
> que d'autres disciplines; on connait ce cas dans d'autres domaines des
> sciences ( <- des vraies ! ou admises comme telles ).
>
> Aux Etats-Unis, il est un peu plus difficile de parler de pseudo-science
en
> parlant de parapsy puisqu'elle a été admise au sein par l'AAAS ( du moins
la
> démarche pratiquée par la Parapsychological Association ). Mais c'est dur
> dur tout de même.
>
> Bref, en France, je suis désolé de le dire, mais que l'on parle
> d'homéopathie, d'astrologie ou de parapsychologie, c'est bien de
> "pseudo-science" dont on parle; simplement par le fait qu'aucune de ces
> disciplines n'a été encore accueillie par la communauté scientifique
> (universitaire). Et ceci même si certains d'entre nous (universitaires ou
> non) pensent qu'il s'agit bien de science (tout court).
>
> @+
> Pierre