" Quand des scientifiques déraillent "

Marc HALLET- Ed. Labor - ISBN 2-8040-1391-X

Un chercheur scientifique de haut niveau croit avoir démontré que l'eau a de la mémoire. Un physicien tente de démontrer l'existence de mini-tornades capables de créer des oeuvres d'art dans des champs de céréales. Un physicien confond le signal d'une banale émission radio avec celui d'un mystérieux OVNI. Un astrophysicien avoue candidement que toutes ses recherches cosmogoniques lui ont été inspirées par des courriers reçus d'un groupe d'extraterrestres. Des astronomes prennent pour de mystérieux corps célestes lointains des satellites très proches.
Ni fous, ni malhonnêtes, ces chercheurs ont simplement "déraillé". Certains d'entre eux l'ont reconnu; d'autres ont continué à se fourvoyer. Et cela, en général, dans l'apparence indifférence de leurs confrères.
Par un ensemble de récits et d'anecdotes agréables à lire, le présent ouvrage montre comment ces égarements peuvent se produire et pourquoi ils ne sont généralement pas dénoncés. Heureusement ce ne sont pas ces rares égarements ou quelques tromperies qui peuvent ébranler la solidité de l'édifice des connaissances scientifiques. Si la science est faite par des humains, avec toutes leurs qualités et leurs défauts, elle est cependant une des plus admirables constructions intellectuelles qui soient. Il est donc particulièrement vain de vouloir la mettre en doute au départ de quelques affirmations péremptoires prononcées par ceux qui se sont éloignés d'elle ou qui en ont été discrètement écartés.

Né en 1952, Marc Hallet est diplômé de l'Ecole normale à Liège et travaille dans l'administration. En s'appuyant sur une importante documentation personnelle et sur ses nombreux contacts avec des chercheurs, il poursuit une réflexion dans le domaine des préjugés, des croyances et des erreurs humaines.

APRES MURES REFLEXIONS...


Mon dernier livre en date vient de paraître, à Bruxelles, aux éditions Labor.

Il y est une fois de plus question d'idées fausses, d'opinions ridicules et de croyances absurdes. Mais cette fois, elles sont le fait de scientifiques dont certains sont de haut niveau.

Les gens férus de sciences parallèles y reconnaîtront au passage bien des figures connues et quelques autres qui le sont moins. Mes autres lecteurs s'étonneront davantage de rencontrer tant d'opinions absurdes chez tant de chercheurs scientifiques.

Je ne cache pas avoir voulu dénoncer une fois de plus les sciences parallèles en abordant cette fois le sujet sous un angle nouveau: celui de la psychologie des scientifiques dévoyés.

Pourquoi un chercheur scientifique déraille-t-il soudain ? Pourquoi finit-il par croire que les résultats absurdes auxquels il aboutit vont créer une sorte de révolution copernicienne au sein de l'édifice scientifique ? Pourquoi sombre-t-il parfois dans la paranoïa au point de croire que tous ses confrères sont ligués contre lui pour l'empêcher d'annoncer au monde la troublante vérité qu'il pense avoir découverte envers et contre tous ? Pourquoi s'adresse-t-il finalement complaisamment aux journalistes plutôt que de tenter de démontrer ses thèses dans de prestigieuses revues scientifiques ?

Autant de questions auxquelles je réponds à la fois par des exemples édifiants que par l'analyse des divers comportements évoqués dans l'ouvrage.

Comprendre comment et pourquoi certains scientifiques déraillent soudainement permet d'atteindre une attitude joyeusement sceptique à l'égard des discours ronflants des dévoyés.

Mais cela permet aussi de s'amuser des gens qui s'abritent derrière de telles "autorités"!

A travers les exemples que je cite, les férus de sciences parallèles se rappelleront d'autres "découvertes" insensées faites par des techniciens ou des "spécialistes" prétendus et qui, durant un temps, firent illusion.

Marc HALLET -BP 367- B-4020 LIEGE 2- Belgique - extrait du site GEEPP:
http://members.aol.com/geeppftp/hallet1.htm

.*******************