Francis Gatti


Messages tirées du forum des sceptiques entre 2000 et 2002


Message N°6918

Postée par Mondreiter , Aug 02,2000,22:33

Poster une réponse

 

Forum

"Je vais foutre mon pavé dans la mare, et dire une bonne fois ce que je pense de la plupart des intervenants de ce forum, à de rares exceptions près, au nombre desquelles je place René Decroix, qui a, lui, en son domaine, des références et une érudition sérieuses à aligner! Et peu importe si Bill et consorts me traitent de coq, je m'en tamponne le coq..illard!

JE NE TROUVE PAS ICI DE VERITABLES SCIENTIFIQUES, MAIS DES TACHERONS DE LA TECHNOLOGIE COMME J'EN AI, HELAS, RENCONTRE BEAUCOUP EN 28 ANS DE CARRIERE PROFESSIONNELLE.

Ainsi je ne conçois pas qu'il faille expliquer a de soi-disant scientifiques un phénomène aussi connu que "l'effet de peau" dans les milieux conducteurs, et qu'on débatte interminablement de la structure des câbles utilisés par Hydro Québec, le tout dans la plus totale confusion mentale.


Ainsi je ne conçois pas que l'on me dise que des modèles précis de diffusion des épidémies existent, alors que très récemment je discutais avec un ami médecin épidémiologiste qui m'exposait notre ignorance en cette matière. Voilà pour deux exemples d'incompétence pure.


CEPENDANT IL EST UNE AUTRE FORME D'INCOMPETENCE, QUI EST CELLE SELON PETER, ET QUI CONSISTE A STAGNER AU NIVEAU MAXIMUM QUE L'ON A PU, PENIBLEMENT, ATTEINDRE, ET OU ON SE SCLEROSE.

Bien des personnes ici tombent sous le coup de cette remarque de Mario Luraschi: "A partir du moment où on croit avoir tout compris commence la régression".

J'AVOUE, POUR MA PART, PREFERER L'AGITATION SYMPATHIQUE, PEUT-ETRE PARFOIS BROUILLONNE, CERTES, ET/OU PAS ASSEZ DOCUMENTEE DE MR. GATTI AUX CERVEAUX SCLEROSES QUI SE CANTONNENT DANS LEURS PETITS EXAMENS DE LABORATOIRE ROUTINIERS OU DANS LEUR PAUVRE ENSEIGNEMENT A DES CLASSES DU SECONDAIRE.

Lui, au moins, se bouge le cul!

Piètre nourriture pour l'esprit que de calcifier son imagination et pratiquer comme sport intellectuel favori la descente en vrille de ceux qui, eux, ont encore un peu en eux de la flamme des Ampère, Pasteur ou Berthelot!

 

Alors tu sais, Julia, je crains que même si tu apportais une démonstration éclatante et indéboulonnable du bien-fondé des thèses de Reich, d'une part il n'y aurait personne ici pour comprendre la chose, et d'autre part, la mauvaise foi qui protège la stabilité, l'ego et le sentiment d'exister de certains contradicteurs ferait que, même en ce cas, tu te ferais rouler dans la farine.

CE NE SONT POINT LA ACCUSATIONS PORTEES A LA LEGERE. AINSI DANS TEL MESSAGE ON ECARTE D'UN REVERS DE MAIN LA VALIDITE DES TEMOIGNAGES A L'APPUI D'UNE HYPOTHESE, ALORS QUE, UNE SEMAINE PLUS TARD ENVIRON, LE MEME INTERVENANT SIGNALE L'INTERET DES TEMOIGNAGES A L'APPUI D'UNE AUTRE THESE!

Peu m'importe quelles étaient les deux thèses en question, mais l'erreur de méthodologie au minimum, la mauvaise foi au pire, je ne supporte pas!

Voilà, au bout de quelques mois, mon opinion est faite. IL NE S'AGIT PAS ICI D'UN FORUM DE SCIENTIFIQUES, MAIS D'UN FORUM DE SCIENTISTES, ce qui est fondamentalement différent.

C'est dommage, mais c'est hélas ainsi, du moins à mes yeux.


CELA DIT, BONNE CONTINUATION A TOUS, MAIS SANS MOI!

Sit vobis terra levis!

Mondreiter"

 

 

 

Les gens lucides ne sont pas dupes

Message N° 5185  Re: Re:Re:Non mais...

Postée par Mondreiter , Jun 03,2000,10:56

Poster une réponse

 

Forum

 

Grave; ses détracteurs, ce que j'appelle la "stratégie de l'araignée"?

Elle n'est certes pas évoquée par Musashi, mais elle est simple:
d'un côté, quelqu'un dit avoir en main des échantillons métalliques dont les angles dièdres entre faces ont été modifiés, ce qui, malgré mes connaissances limitées en Xtallo, est une impossibilité selon ce qu'on sait des cristaux naturels. Dont acte.
De l'autre, des personnes sensées qui roulent dans la farine le précédent, avec pensent-ils de bonnes raison de le faire (incompétence des témoins, ancienneté des témoignages, bref les choses évoquées ci-dessus). Dont acte là encore.
L'araignée est dans sa toile, une mouche se prend dedans. Elle se garde bien de se précipiter, et de passer à la "conclusion" de l'affaire. Elle attend, elle attend. Lorsque, pour elle, un élément de décision apparaît (la mouche ne bouge quasiment plus), elle agit, vite et bien. Ce comportement m'a toujours fasciné par son implacable rigueur.
Ici, cette stratégie peut s'appliquer de manière valable, du moins je le pense. On est dans un contexte de combat (polémique), et chacun fonce sur le chiffon rouge. Tss, tss... Pas rationnel! Mauvais marché, comme dit le Coran.
Nous avons la possibilité de savoir, en faisant analyser lesdits échantillons métalliques par un labo indépendant et compétent (ça existe, quand même!), si oui ou non les affirmations posées contiennent un iota de vérité. C'est une occasion unique, soit de conforter une hypothèse, soit de la déboulonner totalement. Il me semblerait convenable de saisir cette occasion, non?
Maintenant moi, c'que j'en dis, c'est c'que j'en cause! (parler Bourbonnais)
Mondreiter


Message N° 5185  Re: Re:Re:Non mais...

Postée par Mondreiter , Jun 02,2000,19:58

Poster une réponse

 

Forum

Bien sur que non, on ne peut pas suspendre notre jugement! Je me demande d'ailleurs comment l'être humain pourrait s'arrêter de juger, c'est dans sa nature de simien à la fois craintif, ingénieux et agressif.
Mais ce qui va varier d'une personne à l'autre, ce sont les critères de jugement. C'est un problème de stratégie personnelle globale, comme je l'expliquais dans un autre message.

Par exemple, dans le cas des dématérialisations évoquées par Mr. Gatti, je préfère suspendre mon jugement, car j'estime ne pas avoir suffisamment d'éléments pour juger.

Vous et d'autres personnes estimez en conscience avoir suffisamment d'éléments vous permettant d'établir votre "intime conviction". Les deux positions constituent de fait des jugements, et ne sont pas mutuellement exclusives.

J'existe, vous existez, nous pensons différemment, nos jugements sont différents, tout est en ordre. Jugement n'est pas preuve matérielle établie, et comme tel, c'est un droit inaliénable de juger dans le sens où nous porte notre vécu.

Idem pour les mâchoires de l'étau, qui viendraient, toujours dans le schéma standard, comme des cheveux sur la soupe.

A mon avis, tout ce qu'on peut dire, c'est qu'il s'est passé "quelque chose".

S'avancer et dire qu'il ne s'est rien passé, ou qu'il s'est passé ci ou ça, est à mon sens extrêmement prématuré.

Cela ne signifie pas que je n'aie pas d'idées là-dessus, mais tant qu'elles reposeront uniquement sur des hypothèses personnelles non vérifiées, il n'est pas lieu de les exposer.

Enfin, Mr. Gatti, il semblerait que certains des échantillons que vous avez confié à un labo qui aurait ensuite "retourné sa veste" auraient de ce fait disparu.

Je ne saurais trop vous conseiller la plus grande prudence en ce qui vous reste d'échantillons, si tel a été le cas.

La source ne semble pas en être inépuisable, et il serait bon de procéder comme tout détenteur d'un objet auquel il attache de la valeur agirait: il exigerait la présence d'un tiers assermenté lors de la transmission des objets dûment photographiés, repérés, etc.

Cela éviterait toute surprise fâcheuse à l'avenir et, si les examens en diffraction X ou autres méthodes ne donnent rien, cela éviterait de se poser des questions sur les échantillons ensuite restitués, ou de mettre en doute la probité du labo quel qu'il soit.

Dans tous les protocoles expérimentaux auxquels il m'a été donné de participer, en caractérisation de semiconducteurs par exemple, les échantillons confiés par un tiers étaient clairement repérés et identifiables (N° de lot, N° de série, etc.), et faisaient l'objet de documents d'accompagnement incontestables.

Ils étaient traçables d'un bout à l'autre, depuis la fabrication des wafers jusqu'à la fin des travaux de caractérisation. L'étude de vos échantillons métallique devrait bénéficier de la même traçabilité, à tout le moins. Ce n'est qu'un conseil en passant, mais je ne pense pas qu'il soit foncièrement mauvais.