03/11/99A

SOMMAIRE de "Microscope" N91

DOSSIER1: ..... Analyse de la photo de l'OVNI des Agriates (Corse) 1996

DOSSIER2 : ...............L'effet tunnel du Professeur Günter NIMTZ

DOSSIER3: Comme les ufologues, les parapsychologues ignorent les implications de la physique de pointe dans leur recherches ?

DOSSIER4..........Contre-rapport COMETA (suite et fin)

 DOCUMENTATION:....... Liens pour accéder à M52: Le futur investigué et M39 sur la foudre en boule


"MICROSCOPE" N91

revue bimestrielle

Version définitive pour dépôt légal de novembre 99

 


Page de couverture

La découverte d'un état invisible

de la matière sera

la grande innovation du XXI siècle


 DOSSIER 1

La photo corse du désert des Agriates 1996

Le site OVNIPAGE http://perso.wanadoo.fr/ovnipage/index33.html publie le dossier de la photo corse.

 1)Les faits:

Une photo panoramique(N1) montre un OVNI qui fut découvert par hasard au moment du développement (cliquer ici: corseoriginal.gif )

2)L'analyse numérique faite par l'auteur de la photo:

L'auteur de la photo étant enseignant ,(géographe de formation) spécialisé dans les photos satellites à fait une première analyse qui dévoile la présence d'un OVNI en forme de soucoupe après traitement chromatique des couleurs, variation des contrastes et autres paramètres)

- Grossissement : (N2) soucoupamelior.gif

- Variation des contrastes: (N3) SOUCOUPCONTRAST.JPG

- Variations chromatiques dans le rouge: (N4) SOUCOUPE544.JPG

 

3) Authentification du document par CASAR:

La respectabilité du témoins peut être difficilement mise en doute ; nous avons fait une étude complémentaire sur la photo numérique publiée sur internet afin d'essayer de découvrir des éléments complémentaires.

Nous avons fait une analyse de la photo originale (N1) et des grossissements (N2et 3) avec un logiciel CANON de traitement des photos. L'analyse donne les mêmes résultats que ceux obtenus par l'auteur de la photo.

La photo N5 :(5) GATT3.JPG a été réalisée en variant la balance chromatique en allant vers le vert tout en augmentant les contrastes.

Une grande quantité photos artificielles tirées (par nous) de la photo originale sont des variantes indiscutables de la photo N4 (résultant de l'analyse faite par l'auteur du cliché) ;elles montrent toutes un objet massif émettant des radiations lumineuses insolites et incompréhensibles n'ayant aucun rapport avec les radiations lumineuses d'appareils volants terrestres connus. Ces documents intéressent la recherche scientifique ,l'authenticité de la photo originale ne fait aucun doute pour nous.

- Il est extrêmement difficile ,voir impossible de "trafiquer" une photo sans que des traces du raccord ne soient visibles .

- La couronne verte qui est sur la photo N4 (SOUCOUPE544.JPG) n'est pas une ellipse parfaite, ceci prouve que la focale de l'appareil a joué lors de la prise de vue et l'OVNI situé en haut a gauche de la photo s'est probablement trouvé déformé a cause de la parallaxe . Ceci est un élément allant dans le sens de l'authenticité de la photo.

4) interprétation selon CASAR :

Cette photo "apporte de l'eau au moulin" de ce que nous disions au sujet des photos d'OVNI (en février 99) dans "Microscope" N86 (dossier 3) M86.htm .

Malgré la mauvaise qualité de l'agrandissement, cette photo couleur donne des indications complémentaires très utiles au sujet des ovnis discoïdes (présentant une symétrie de révolution par rapport a un axe vertical)

La plupart des photos (intéressantes pour la recherche) de soucoupes diurnes que possédait CASAR jusqu'à présent étaient des photos noir et blanc ne permettant pas beaucoup d'investigations scientifiques.

Pour la première fois nous avons la chance d'avoir une photo couleur (diurne) qui montre relativement bien la forme de la machine. Cette photo crédibilise les autres photo diurnes car elle donne les mêmes indications en ce qui concerne la forme.

La plupart des photos couleurs du dossier OVNI sont , soit des photos nocturnes généralement inexploitables car on n'y discerne pas la forme réelle de la machine soit des photos tirées de films video qui ne donnent pas de résultats probants a l'analyse chromatique.

a)Cette photo montre une machine usinée de même conception que les machines qui apparaissent sur les photos suivantes:

 Santa-Ana ST-ANNA.GIF et anna.jpg

Cluj CLUJ.GIF

Rouen 35.GIF

Mac-Minville 36.GIF

Photo 37 ovni37.gif

Photo 34 ovni34x.jpg

MICROSCOPE N 86: M86.htm

Ces engins a voyager utilisent une technologie similaire même s'ils sont le fruit de constructions de civilisations évoluées qui ne se connaissent pas forcement entre elles.

Des lois de physique que nous ne connaissons pas encore sont exploitées pour propulser ces machines. En plus du fait qu'elles maîtrisent parfaitement la gravitation ces machines qui disposent d'une souplesse de navigation incroyable ont aussi les moyens techniques pour des voyages à très grande distance par dématérialisation et rematérialisation comme le suggèrent les recherches de CASAR.

L'utilisation du rotor (RUR) permet une navigation mixte:

A) navigation a courte distance dans un environnement (avec inertie) proche des planètes

B) navigation dans l'univers ou hyperespace (sans inertie) vers les étoiles lointaines ou les galaxies lointaines.

Toute tentative d'explication de la propulsion OVNI doit nécessairement satisfaire aux conditions A et B simultanément. C'est a dire que l'équipement de motorisation est le même pour les deux navigations (A et B) les occupants de la machine utilise l'une ou l'autre des options (A ou B) a leur convenance.

Cette machine est manifestement équipée d'un rotor; il est donc inutile d'essayer de lui trouver des indices en relation avec la MHD (JP Petit) ou la propulsion électromagnétique pulsée PEP(A Meessen) .La propulsion de cet engin corse est obligatoirement de nature gravitationnelle, elle à des millions d'années d'avance sur la MHD et la PEP.

b) La MHD est totalement exclue pour rendre compte de la propulsion de cette soucoupe .Le rayonnement vert sur la photo corse N4 a une fonction anti-gravitationnelle de même type que le rayonnement ayant provoqué la petite turbulence au raz du sol à l'aplomb de la soucoupe de SANTA-ANA (située a plus de 40 mètres d'altitude) .

Cette photo est une preuve affligeante pour les partisans de la MHD et de la PEP qui nous rebattent les oreilles depuis des décennies avec cette théorie sans intérêt pour le dossier OVNI. Aucune turbulence d'air orienté vers le bas ou rayonnement en relation avec des lignes de forces magnétiques n'existent sur cette photo.

 

Les témoins de rencontres rapprochées RR2 et RR3 déclarent unanimement que l'OVNI aspire l'air vers lui au moment du départ alors que la MHD si elle était utilisée provoquerai au contraire un courant d'air de sens inverse à celui qui est toujours constaté.

La forme de l'engin montrant l'existence d'une semelle bien caractéristique (anneau vert sur la photo N4) est incompatible avec les flux d'air qu'engendrent la MHD .Cette semelle existe sur toutes les photos d'OVNIs authentifiées voir "Microscope" N86 : M86.htm .

Cette semelle formant une assise de surface maximum (ou un bourrelet qui a la même fonction) constitue est une constante dans le catalogue des photos de soucoupes authentifiées . Certains modèles d'ovni ne présentent pas de semelle mais disposent d'un bourrelet extérieur tournant (sur la circonférence) dont la fonction est identique à la semelle (La semelle est incompatible avec la propulsion MHD car elle contrarierait l'écoulement du flux d'air du haut vers le bas).

 

c) Cette photo cadre avec les témoignages de rencontre RR2 et RR3.

 

d) Cette photo pourrait difficilement être considérée d'origine psychique par des parapsychologues ( déclarations de Francois Favre : M89 - dossier 1) étant donné les circonstances de la prise de vue. Toutefois ,avant d'être catégorique sur ce point nous attendrons de connaître "'environnement" psychique dans lequel la photo a été faite(si toutefois l'auteur de la photo accepte d'en débattre) .

e) Cette photo ne peut pas (non plus) être considérée comme étant un leurre en relation avec des entités invisibles, des elfes ou des fées ou des esprits désincarnés (qui nous joueraient des tours et nous feraient du cinéma) comme le suggèrent Jacques VALLEE ou Jean SIDER.

Conclusion du dossier 1

-Les photos truquées d'ovni existent en assez grande quantité.

- les photos de faux OVNIs existent en grande quantité, ce sont des leurres (objets artificiels ayant une nature physique ou non) dont la genèse est en relation avec le psychisme des humains.

- Les photos de vrais OVNIs comme cette photo du désert des Agriates (1996) sont manifestement des véhicules fabriqués industriellement par des civilisations beaucoup plus évoluées que nous (existant ailleurs que sur terre); ils intéressent de très prés la physique fondamentale.


DOSSIER 2:

L'effet tunnel du Professeur Günter NIMTZ

Si elle se confirmait, l'expérience fondamentale sur l'effet tunnel du Professeur Günter NIMTZ de l'institut de physique de Cologne (ARTE 6/9/99 17h15), complèterait merveilleusement l'expérience de RAIMOND et HAROCHE.("Microscope N87 : M87.htm

 

Cette expérience prouverait la possibilité de voyager partout sans contraintes d'inertie (VITESSE INFINIE SOUS ETAT ONDULATOIRE) et sans contrainte d'énergie de propulsion car la faible quantité d'énergie nécessaire au voyage est fixe. Elle ne dépend pas de la distance a parcourir. Imaginez une voiture dont la consommation ne se mesurerait pas en nombre de litre aux cent kilomètres mais dont le plein permettrait d'aller n'importe où sans tenir compte de la distance a parcourir.

Les équations de NIMTZ montrent un espace dépourvu de temps dans lequel les électrons voyagent a une vitesse infinie. L'information se propage a une vitesse de 7 fois la vitesse de la lumière dans son modèle expérimental, mais ce qui est mis en évidence c'est l'existence d'une possibilité de voyager hors du temps pour des particules. Ce qui est faisable par des électrons sera faisable aussi par des êtres humains dans le futur car la transposition du microbiotique dans le macrobiotique est partiellement démontré a ce jour mais le sera complètement bientôt.

CASAR a toujours dit que l'effet E.P.R associé a l'état ondulatoire macroscopique de la matière permet a un module (sous sa forme ondulatoire) d'envisager sérieusement les voyages dans l'hyper-espace en quasi instantané.

L'expérience du Professeur NIMTZ est une confirmation magistrale( PAR UNE VOIE DIFFERENTE) de la réalité EPR démontrée par l'expérience d'Alain ASPECT et les expériences suisses faites à grande échelle avec le même résultat positif.

Il faut ici avoir en mémoire ce que nous disions en M90::

Au bord d'un disque chargé il existe une continuité de champ donnant lieu a l'apparition d'un champ infini qui selon le prix Nobel A.Wheeler déboucherait sur la déformation de l'ensemble espace temps. (Extrait de l'ouvrage de BOZZONETTI "la propulsion des S.V." : 234/...)

Il faudrait être aveugle pour ne pas faire la relation entre le champ électrique infini de Wheeler et la vitesse infini de l'électron dont parle le Professeur Günter NIMTZ.Ceci pour faire admettre (aux parapsychologues méfiants et suspicieux) que les rotors tournants a très haute vitesse ne sont pas des lubies de CASAR mais une réalité scientifique des laboratoires de physique du XXIsiecle en rapport directe avec les phénomènes qu'ils étudient.

 

N B: Pour le moment les résultats de l'expérience du Professeur MIMTZ ne sont pas confirmés par la communauté scientifique internationale ;des physiciens de Berkeley réfutent le fait que l'information circule plus vite que la lumière dans le tunnel.

Si les travaux de NIMTZ s'avèrent sans intérêt; ceci n'enlève rien a l'effet EPR qui lui est parfaitement démontré et suffisant a expliquer le voyage de l'information en quasi instantanéité.


DOSSIER 3:

Comme les ufologues, les parapsychologues ignorent les implications de la physique de pointe dans leur recherches ?

Ils se comportent envers la physique "exotique" avec autant d'intolérance que les scientifiques officiels vis a vis des OVNIs

-a) Extrait de la revue Parapsychologie n8. (BA15 sur site GERP)

"Il est bien sûr possible de travailler dans le domaine des interprétations de la mécanique quantique sans pour autant établir de lien avec la parapsychologie, comme en témoignent les travaux du physicien Bernard d ' Espagnat. Mais il faut reconnaître que certains concepts utilisés dans des interprétations de la mécanique quantique se prêtent particulièrement bien à des analogies avec certaines hypothèse avancées couramment en parapsychologie. Il en est ainsi par exemple de "l'action de la conscience de l'observateur" dans une mesure, pour la psychocinèse, du "renversement du sens du temps", pour la précognition, et du "transfert d' information à vitesse supérieure à celle de la lumière", pour la clairvoyance."

"Science et vie" N 977 de février 1999 page 47 (ne cherchez pas la documentation; cliquez ici ce sera plus rapide : SV8.GIF ) montre la version scientifique officielle mettant en cause la conscience de l'observateur dans une expérience de pointe; ce que disent les physiciens est quand même plus clair que les clichés habituels et vagues des parapsychologues. Notez au passage que le discours du physicien (sur ce point précis) s'applique a merveille a la matérialisation poltergeist du garage HUBERT.

-b) Extrait du site GERP (courriers de F. Favre à Olivier de Beauregard)

"Costa, quant à lui, affirme que le passé - en physique quantique - reste indéterminé tant que nous ne l'avons pas observé dans le présent. Mais ce argument, même s'il était correct, n'expliquerait pas certains effets PK macrospcopiques - qu'on observe par exemple couramment dans les cas de poltergeists. Dans de tels syndromes (souvent liés à la crise d'identité de l'adolescence), il arrive qu'un objet qu'on vient d'enfermer à clef dans une armoire puisse être aussitôt découvert ailleurs. Mon interprétation est qu'il n'a pas, plus ou moins mystérieusement, traversé la paroi, mais tout simplement qu'il n'y a plus été mis (reconstruction mnémique d'opposition)"

 Nous voyons ici deux thèses assez contradictoires ( extrêmement nébuleuse) s'affronter ;entre FF et OCB les discussions contradictoires auraient pu durer longtemps car en 1988 la physique fondamentale n'avait pas encore de réponse a offrir aux parapsychologues étant donné qu'aucune expérience sur la de-coherence n'avait été faite. En 1999 le débat entre Olivier Costa de Beauregard et François Favre serait beaucoup moins nébuleux car des expériences déterminantes sur le macro-quantique ont été faites et couronnées de succès (M87.htm). Elles confirment totalement les équations mathématiques de ZUREK et de GELL-MANN (prix Nobel de physique en 1969) démontrant que la transposition d'un objet en un paquet d'onde est possible.

Pour répondre a la question de François FAVRE concernant l'objet qui traverse mystérieusement la porte d'une armoire fermée à clef sans l'ouvrir et sans laisser la moindre trace de passage.

CASAR prétend que la prospective faite sur les applications pratiques de la de-coherence quantique mésoscopique  permet d'expliquer clairement ,( sans la moindre ambiguïté) les déplacements d'objet (dans les affaires poltergeist où psychokinèse) montrant une disparitions (spontanée) en un lieu A suivie de la réapparition (tout aussi spontanée) du même objet en un lieu B.

L'objet (dont parle FF) enfermé à clef dans l'armoire subit a une influence de type radiative (en relation avec le psychisme humain) d'une durée extrêmement courte qui provoque une re-coherence provisoire très brève sous forme ondulatoire. L'objet se trouve déstabilisé dans sa réalité physique bascule sous état de paquet d'ondes (structurées) pendant un temps extrêmement court où il disparaît à la vue ( un cent millième de milliardième de milliardième de seconde suffisent selon les équations ds theoriciens). La reconstitution de l'objet sous sa forme physique est automatique CAR LA NATURE REPREND SES DROITS IMMEDIATEMENT APRES UN DISFONCTIONNEMENT par contre les coordonnées du lieu de "remontage" ont été légèrement modifiées durant l'opération (probablement qu'une marge d'erreur naturelle liée a l'extrême rapidité du phénomène) ; c'est pourquoi l'objet se trouve reconstitué a l'extérieur de l'armoire.

En résumé nous pourrions dire qu'une personne soumise a des conflits psychiques intenses peut provoquer (a son insu) la dematérialisation d'un objet. Elle semble émettre une pulsion psychique (ou éruption cérébrale) qui provoque un basculement de la matière (sous son état ondulatoire) durant un laps de temps extrêmement court; c'est une "cassure" momentanée dans la réalité physique de l'objet en question. C'est cette manifestation radiative (probablement de nature ondulatoire) que les physiciens des particules et les biologistes spécialistes du cerveau devront mettre un jour en évidence.

Les pulsions de champs rotatifs (mis en évidence par des savants russes sont extrêmement intéressants et pertinents 220/74) ne déstructurent pas la matière comme semble le croire Sylvain Michelet mais changent uniquement les "relations intimes" entre particules qui prises une a une cessent de se sentir "observées" (par les autres ou par le milieu ambiant). Cette interaction subtile reconstitue les superpositions d'état (interférences) qui caractérisent l'objet sous sa forme ondulatoire SV8.GIF. Ceci ne consomme pratiquement pas d'énergie et provoque un basculement objet/onde suivit immédiatement du basculement inverse onde/objet .

A la lueur de ces nouvelles connaissances sur les interférences entre particules qui pourraient presque être qualifiées d'interférences subtiles , c'est une erreur de s'imaginer qu'une dematérialisation d'objet consommerait autant d'énergie qu'une bombe atomique-(220/72).Selon nous quelques millièmes de watts devraient suffire.

Cette émission radiative inconnue selon nous permettrait à quelques hommes (mal intentionnés) qui la maîtriseraient de domestiquer l'ensemble de l'humanité .

Les expérimentations de physique mésoscopique sur la de-coherence quantique ("Science et Vie" N951 et 977) prouvent indiscutablement que l'ensemble des phénomènes quantiques (état ondulatoire , ubiquité etc. .. ) sont transposables à l'échelle macrobiotique (ce sont des phénomènes définis par nous sous le vocable de macro-quantiques) .

Les initiateurs de ces expériences fabuleuses en relation directes avec les expérimentations B.E.C (Bose-Einstein-Condensation :"Science et Vie" N944 -"Microscope"N70 et 71 ) ne soupçonnent pas une seconde l'énorme portée de leur démonstration magistrale. Ils doivent savoir que tout ce qui arrive a un électron est transposable à notre échelle pour un être humain.

Pour être complet (et conclure) sur ce sujet sensibles des matérialisations nous tenons a préciser deux points importants qui se complètent l'un l'autre:

-PONT N1: La position de François Favre dont l'extrait du site GERP ci-dessous en italique est pertinente et correspond à merveille avec l'avis de l'ufologue Jacques Scornaux en 235/79:

"Depuis 1975 environ, la majorité de ces chercheurs penchent vers l'hypothèse "ultraterrestre", selon laquelle les phénomènes ufologiques proviennent d'un "univers parallèle", ou d'une "autre réalité", d'où pourraient être issues également les autres catégories de phénomènes paranormaux. Il est à craindre que le recours à de telles hypothèses ne soit qu'un palliatif à l'insuffisance des hypothèses classiques, et en particulier de l'hypothèse extraterrestre, et qu'il dissimule ainsi l'ignorance profonde où nous sommes de l'origine du paranormal."

 Ceci doit être mis dos a dos avec ce que dit par Sylvain Michelet en 220/72:

"Certains parapsychologues se laissent séduire par l'hypothèse d'un hyperespace temps à huit dimensions comportant plusieurs univers proposé par Elizabeth RAUSCHNER, les disparitions d'objets seraient le fruit de leur passage d'un univers dans l'autre"

Le terme hyperespace ne correspond pas ici au sens que nous lui prêtons dans nos écrits car pour nous (casar) c'est l'ensemble de l'univers matériel (à quatre dimensions) dans lequel nous vivons. Pour en venir a l'existence des univers parallèles nous considérons que si ils ne sont pas a exclure par les mathématiques; leur existence est loin d'être prouvés. Nous pensons comme FF que cette hypothèse est une échappatoire permettant de ne pas chercher a comprendre ce qui se passe chez nous dans notre environnement premier qu'est l'univers matériel de QUINZE MILLIARDS d'annexes lumières dans lequel nous vivons. (que nous dénommons l'hyperespace).

Même si ils sont prouvés mathématiquement, les mondes parallèles ne sont pas forcement existants. Ils sont mis en avant par beaucoup de parapsychologues et d'ufologues pour soutenir leur thèse qui mettent en avant des mondes "extérieurs" physiques (JPP ou Laurent CORBIN par exemple ) ou psychiques (Jean SIDER par exemple).Ce ne sont que des vues de l'esprit qui font dévoyer la discussion des sciences dures vers les croyances philosophiques (ou religieuses).

Le trou noir dont il est question dans l'affaire des poteries (220/72) est très important pour la physique conventionnelle; c'est pourquoi avant de dire que c'est un indice de passage de l'objet dans un monde voisin(solution de facilité présupposant que notre univers fait partie d'un ensemble hypothétique à huit dimensions) il vaudrait mieux se poser la question scientifique faisant le parallèle entre le passage de la poterie (ensemble de particules) au travers de la porte et le passage d'un électron (particule unique) qui se transforme en particule/onde dans la cible (au moment du passage) et particule/objet immédiatement à la sortie de la cible.

Surtout maintenant que la physique de pointe a découvert que sous certaines conditions "subtiles" (interférences quantiques) les particules composant un objet pourraient  changer "accidentellement" leurs relations un très court instant (a cause d'interferences psychiques humaines) et adopter chacune séparément le comportement d'une particule isolée. Par ce biais incroyable mais scientifiquement soutenable un objet pourrait voir ses particule adopter un comportement global (collectif) quantique.(macroscopique quantique) Dans des cas extrêmement rares cette prouesse (qui n'en est pas une mais un disfonctionnement de la nature) concerne aussi des personnes; cela s'appelle de la téléportation ou de l'ubiquité selon les cas.

Le psychisme humain sous certaines conditions spécifiques précises pourrait déstabiliser ou perturber les interférences entre particules élémentaires qui garantissent la stabilité de l'état matérielle de l'objet. Dans ces conditions ,il peut changer son état matériel pour prendre son etat ondulatoire (paquets d'ondes) comme le prévoit la théorie pour une particule isolée.

-POINT N2 : Science et vie N977 page 51: SV10.GIF :

"Les scientifiques américains Murray Gell-Mann (Nobel 1969) et James Hartle de l'université de Santa Barbara ont démontré mathématiquement que la de-cohérence est irréversible dans le temps."

Toute la problématique du paranormal est liée a cette petite phrase sibylline ; si la de-coherence etait réellement irréversible la grande majorité des phénomènes paranormaux n'existeraient pas. La démonstration de l'irréversibilité explique très bien pourquoi la matière composant notre univers matériel est stable.Ceci n'interdit aucunement l'existence de petits disfonctionnements, subtiles , exceptionnels ( inattendus pour le physicien) générant la majorité des faits paranormaux qui alimentent la polémique entre zeteticiens et parapsychologues.

Le fait de chercher à démontrer que la nature physique d'un objet est irréversible (stable dans le temps) prouve aussi qu'il suffirait de très peu de chose pour qu'il n'en soit pas ainsi car des notions de conscience interviennent dans le processus.

En définitive nous devons tout aux interférences quantiques qui "figent" l'information circulant entre les particules et empêche l'arrivée d'informations extérieures à l'objet (l' environnement macrobiotique ). Quand on sait par les spécialistes du quantique que les interférences responsables du "verrouillage" de l'objet sous sa forme physique sont aussi tributaires de l'environnement macrobiotique; il est permis de penser que les disparitions d'objets dans les affaires potergeist ne resteront pas inexpliquées encore très longtemps. Les équations des scientifiques cités plus avant seront à reconsidérer a la lumière des affirmations de CASAR sur la "poltergeistographie"; afin de voir si dans certaines circonstances (subtiles) on ne trouverait pas "l'exception qui confirme la règle" c'est a dire qu'exceptionnellement le basculement d'un objet sous un état ondulatoire (réversible) pourrait avoir lieu à cause de paramètres macrobiotiques interférant au cur de la matière sur chaque particule de L'objet en cause.

 


 DOSSIER 4:

Contre-rapport COMETA (suite et fin)

 

En parfait accord avec Scornaux (235/), Aimée MICHEL (236/) etait aussi un partisan enthousiaste de la thèse des "tôles et boulons" reprise dans le rapport COMETA:

Dans a préface de l'ouvrage "OVNI:Le premier dossier des rencontres rapprochées en France"( N 236/...de notre bibliographie) Aimé MICHEL annonce clairement la couleur au sujet des stations O'NEIL;c'est cette position extrêmement simpliste (totalement inconciliable avec le dossier OVNI) qui sera reprise par la plupart des chercheurs en ufologie ne voulant pas déplaire a l'establishment scientifique.

Les cités de l'espaces dont A.M. fait l'apologie dans la préface apparaissent comme un cheveux sur la soupe car elles n'ont rien de commun avec les six cents témoignages extrêmement insolites de l'ouvrage dont il signe la préface (aucune similitude, ne peut être faite entre une stations O'NEIL et une apparition furtives d'ovni).

La composante paranormale n'est pas du tout prise en compte ?!...

Curieusement personne a notre connaissance dans la littérature urologique n'a mis ce point important en exergue; au contraire au lieu d'être contredites les inepties assimilant les OVNIs a des stations de type O'NEIL ont été colportées comme des vérités premières. Il n'est pas étonnant que ces idées apparaissent vingt ans après dans le rapport COMETA.

Quand un intellectuel comme Aimée MICHEL faisant autorité en ufologie (vis a vis du monde scientifique) fait une erreur majeure de ce type ;ici en l'occurrence une grosse bourde. Celle-ci se perpétue et empoisonne continuellement le débat sur les OVNIs pendant des décennies car personne ne veux prendre le risque de contredire.

Les trois hypothèses résumées ci-dessous tirées du site canadien d'Eric LAVOIE montrent bien que le mode de pensé actuel des ufologues est extrêmement restreint car les suppositions gratuites et tres discutables d' Aimé MICHEL et Jacques SCORNAUX sont toujours d'actualité alors qu'elles ne prennent quasiment pas en compte notre univers matériel (seulement une infime et négligeable proportion) .

EXTRAIT DU SITE d'Eric LAVOIE (Canada):

"Provenance du phénomène OVNI

D'ou provient le phénomène ovni? De l'espace? Du temps? D'un univers parallèle?

E.L. :Pour la majorité des gens les ovni sont d'origine extraterrestre. Pour les néophytes cet hypothèse s'avère très populaire, car plus simpliste, mais pour les ufologues chevronnés d'autres hypothèses semble tout aussi valables. Examinons sommairement les différentes hypothèses concernant la provenance du phénomène".

 

Hypothèse extraterrestre 1 (HET)

E.L.:"L'hypothèse extra-terrestre (HET), ainsi qu'on l'appelle en ufologie, quoique populaire, a toujours eu comme objection l'impossibilité de voyager assez vite entre les étoiles. Mais c'est un faux problème cultivé par les sceptiques étant donné que la vitesse de la lumière n'est plus une limite aussi stricte qu'on le croyait il y a encore quelques années. Et croire que la science actuelle détient toutes les réponses n'est qu'un retour au scientisme borné du XIXe siècle.

En outre, même s'il se révélait impossible de se déplacer rapidement dans le cosmos, il resterait la possibilité, défendu par l'astrophysicien Jean-Claude Ribes que les extraterrestres soient venus sur des sortes "d'arches stellaires" gigantesques et qu'ils se soient embusqués dans l'endroit le plus propice du système solaire pour s'y cacher sans être repérés: la ceinture d'astéroïdes située entre les planètes Mars et Jupiter. De là, il serait ensuite aisé pour une technologie supérieure à la nôtre d'aller infester nos cieux. L'un des arguments les plus fort en faveur l'HET est une présence du phénomène OVNI dans l'espace proche de la Terre."

L' AVIS de CASAR: Les voyages supra-luminiques ne régleraient rien car notre immense univers nécessiterait malgré cela des milliards d'années de voyage pour le parcourir . Pour être crédible (et coller aux observations); le dossier OVNI dans sa composante extraterrestre doit prendre en compte l'hypothèse d'entités capables de venir rapidement sur terre de toutes les contrées de notre univers sans être gênées par les énormes distances à parcourir. Le contre-rapport COMETA explique bien pourquoi l 'hypothèse de stations gigantesques qui se cacheraient dans la ceinture d'astéroïdes n'a rien a voir avec le phénomène OVNI. (C'est une pantalonnade rationaliste sans AUCUN lien avec les OVNIs). Les transferts de type ondulatoire (6 LOI de casar) permettraient de voyager entre les étoiles très rapidement (pour ne pas dire quasi instantanément) sans prendre les risques liés aux voyages de vaisseaux gigantesques qui projetés a la vitesse de la lumière ( proche de la lumière ou plus vite) dans un vide sidéral très encombré exploseraient beaucoup plus souvent qu'on le suppose .

 Hypothèse 2: Autre dimension

E.L. :"Si l'HET est la plus répandue, l'idée que le phénomène OVNI soit issu d'une autre dimension, d'un univers parallèle au nôtre, ainsi que soutient l'astrophysicien Jacques Vallée, reste de loin la plus "pratique". On pourrait la qualifier d'hypothèse extra-humaine (HEH).

Elle possède l'avantage de résoudre avec élégance de nombreux problèmes, comme celui de la très grande ancienneté de la cohabitation étroite entre l'homme et le phénomène OVNI, ou celui de l'impression de "proximité" qu'il donne très souvent. Dans ce cas l'image extraterrestre donnée par le phénomène relèverait d'une volonté de manipulation."

L'AVIS de CASAR: Il est intéressant de noter qu'en ce qui concerne la disparition spontanée d'objets; les univers parallèles (ou mondes multiples) découlent uniquement d'hypothèses mathématique qui étaient en concurrence avec la théorie quantique proposant un basculement objet/onde lié a la de-cohérence pour expliquer la disparition d'un objet. ("science et vie" N977 page 45: expose clairement ce point important: SV6.GIF).Les théoriciens mathématiciens pourront bientôt expliquer les disparitions d'objets sans avoir a inventer des mondes parallèles dont l'existence est plus qu'hypothétique.

Nous pensons ici particulièrement a JP PETIT qui prend en compte un univers parallèle pour justifier les voyages cosmiques et le vol stationnaire sans mouvement d'air des OVNIs.La différence étant qu'avec les travaux de CASAR nous sommes dans la physique officielle expérimentable.(physique mésoscopique pour le moment mais bientôt ceci concernera la physique macroscopique).

 Hypothèse 3: Voyageur du temps

E.L :"Face aux deux hypothèses privilégiées par la majorité des spécialistes se dresse celle des OVNI voyageurs du temps venus du futur de l'humanité. Les défenseurs de l'origine temporelle soutiennent que c'est la seule manière d'expliquer de façon cohérente l'absence de contact définitif entre le phénomène et les hommes. Puisque, comme le savent bien des lecteurs de science-fiction, la moindre modification du passé changerait inévitablement l'avenir. Mais cependant certaines nouvelles théories scientifiques semblent indiquer la possibilité de voyage dans le temps sans altération de l'avenir (voir Science & Vie, novembre 1996)."

  L'AVIS de CASAR: Cette hypothèse est de loin la plus intéressante mais elle ne débouche sur rien de concret .Cette option mène la recherche sur l'explication des OVNIs à une impasse car les machines a voyager dans le temps comme les mondes parallèles ne sont que des constructions mathématiques sans la moindre preuve de réalité objective. Il ne faudrait pas trop fantasmer sur les scénarios de science fiction pour en déduire des hypothèses simplistes sans fondement sérieux.

 Si les scientifiques n'ont pas grand chose a proposer dans ce domaine ; par contre les parapsychologues ont des choses utiles a dire en ce qui concerne l'accès aux informations concernant le passé et surtout pour ce qui concerne notre futur.

 Sans aller jusqu'à dire que les machines décrites par les témoins (du dossier 0VNI) sont des machines a voyager dans le temps; il serait suffisant de supposer que ce sont des machines du futur permettant de voyager dans notre univers plus facilement que ce que nous savons faire aujourd'hui; c'est a dire sans être gêné par les distances a parcourir étant donné que certaines théories scientifiques de pointe en relation avec le quantique vont dans ce sens (6 loi de CASAR) ou les voyage dans l'espace temps SANS DEPLACEMENT APPARENT décrit dans "science et vie" N985 page 47 ) . La question de dépasser ou non la vitesse de la lumière n'entrant pas ici en ligne de compte car il n'est question que de déplacements quasi-instantanés. Le vaisseau étant sous état ondulatoire ou autre pendant le trajet.  

Si de tel vaisseaux sont le reflet de nos machines a voyager du futur ; il n'est pas impossible que des civilisations plus âgées que nous (de plusieurs millions ou milliards d'années) disposent déjà ce genre de machines et viennent sur terre quand elles le désirent .

Le dossier OVNI pourrait être beaucoup plus complexe qu'on croit car en plus des ovnis PSI (type 1) relevant de matérialisations de l'imaginaire (ceux dont parle les parapsychologues audacieux comme François Favre ou les ufologues timides comme Bertrand Meheust), il est possible aussi que certains autres témoignages ovnis PSI (type 2) pourraient représenter une vision furtive sur notre futur lointain. L'étude de CASAR faite dans "Microscope" N 52 montre que la vision du futur en parapsychologie n'est pas du tout une aberration. (Détail en fin de page pour accéder a M52)

D'autres témoignages plus rares pour ne pas dire très rares (particulièrement ceux qui laissent des empreintes au sol dont beaucoup sont des soucoupes a rotor ) pourraient correspondre réellement a des visites de civilisations supérieurement évoluées . Le refus de contact s'explique clairement pour les cas d'ovnis PSI .Le parallèle entre des êtres débarquant d'un OVNI (se disant extra-terrestres) et des ectoplasmes (se disant des êtres ayant vécu dans le passé) est évident car la nature des contacts est exactement la même; il n'y a pas refus de communiquer; mais absence de débat logique .

Ceci étant dit, le fait qu'il y ait refus de contact ne prouve pas la nature de l'ovni.Les phénomènes physiques liés au psychisme dépendent de lois que la science ne pourra pas ignorer encore longtemps. Ces lois seront exploitées dans un futur lointain a des fins industrielles pour lancer des missions d'exploration vers n'importe quelle planètes hospitalières de notre univers avec beaucoup plus de sécurité que les missions Apollo. La position géographique de la planète vis a vis de nous n'a rien a voir car l'énergie nécessaire a la mission ne dépendra pas de la distance a parcourir.

Les vaisseaux cosmiques de notre futur lointain exploiteront forcement les mêmes lois de physique que les vaisseaux cosmique provenant de civilisations hyper-évoluées.

Dans la panoplie des vaisseaux hétéroclites du dossier OVNI, le modèle comportant un rotor en giration revient très souvent et les témoignages signalent des traces au sol, des empreintes précises (souvent avec forage) et des photos authentifiées. Il serait irresponsable pour des physiciens de ne pas profiter de l'aubaine car ces ovnis a rotor ne peuvent pas être des ovnis PSI qui généralement n'atterrissent pas et ne montrent pas d'humanoïdes.

Il est important de signaler ici que les phénomènes parapsychologiques en relation avec la dématérialisation d'objets font états d'une anomalie temporelle (ex : Monsieur Hubert retrouve l'étau fermé après la disparition brusque de la clef a griffe qui était serrée dans cet étau HUBERT.htm).

Le nombre des OVNIs comportant un rotor et ayant des constantes de comportement en vol et des constantes sur l'environnement (dont des anomalies temporelles) est impressionnant.A titre d'exemple consulter l'ouvrage 236/pages: 58,145,203,215,231,400,429,546.

La relation entre dématérialisation d'objet poltergeist et dématérialisation d'ovni est facile a faire étant donné que l'analyse cristallographique de la clef a griffe montre des cristaux vrillés.(voir PANACRIS.htm).

La notion de rotation à très haute vitesse est commune aux deux dossiers poltergeist (forces en giration très rapides) et OVNI ( rotor ou plat tournant en giration très rapide) , ceci est en cohésion totale avec la physique de pointe dont nous parlions en M90:

-1) les engins en forme de disque pourraient convertir la masse en énergie selon S.Thorn , F.Pacini et M.J. Rees ( Scientific American de novembre 1967 et février 1973)

- 2) Au bord d'un disque chargé il existe une continuité de champ donnant lieu a l'apparition d'un champ infini qui selon le prix Nobel A.Wheeler déboucherait sur la déformation de l'ensemble espace temps.

 

conclusions générales sur le rapport COMETA

 L'état actuel des connaissances est insuffisant pour faire des investigations sérieuses en ufologie.

 Notre immense univers matériel n'est pas pris en compte actuellement par les ufologues faute de connaissances en physique ,par ses recherches sur les matérialisations a distance, CASAR ouvre sur une quatrième voie laissant entrevoir la possibilité de voyager autrement que par les moyens conventionnels. Ce sont ces nouvelles connaissances en physique macro-quantique qui révolutionneront l'ufologie


 NB: Le contre-rapport COMETA (conférence de presse virtuelle sur internet) sera lancé le 8/09/99; plus de 700 journalistes français et étrangers seront touchés simultanément. (cliquez ici pour consultation: cont-rapport.html)


Documentation concernant M52

La revue N52 est consultable ici en fichiers .gif .Nous vous demandons d'en excuser la tres mauvaise présentation ;il n'empêche que ce travail exemplaire de documentation et d'investigation prouve que parfois la vision furtive sur un futur proche arrive jusqu'à nous ,comme une onde qui refluerait du futur vers le passé. Pourquoi pas aussi n'aurions nous pas aussi la vision d'un futur plus lointain? très lointain même qui montrerait la technologie exploitant des soucoupes a rotor.

MICROSCOPE N52:Le futur investigué

tM52C.GIF M52D.GIF M52E.GIF M52F.GIF M52G.GIF M52H.GIF M52I.GIF M52J.GIF M52K.GIFM52L.GIF M52M.GIF M52N.GIF M52O.GIF M52P.GIF M52Q.GIF M52R.GIF M52R.GIF M52S.GIF M52T.GIF M52U.GIF M52V.GIF M52W.GIF M52X.GIF M52Y.GIF M52Z.GIF M52Z1.GIF M52Z2.GIF M52Z3.GIF M52Z4.GIF M52Z4.GIF M52Z5.GIF M52Z6.GIF M52Z7.GIF

-----------------------

Documentation sur FOUDRE EN BOULE

FB1.GIF FB2.GIF FB3.GIF FB4.GIF (100K environ par fichier)

Pages extraites de "Microscope" N39 mars 1991)

La très mauvaise présentation n'enlève rien a la valeur des informations