NB: Le terme macrobiotique à été utilisé par erreur en lieu et place du terme macroquantique dans l'édition papier du dépôt légal. Nous avons corrigé cette erreur dans ce dossier M88


Microscope N°88

MAI 1999


Page de couverture

Les muselières du pouvoir

******************

Hommage à :

Alain ASPECT, Wojciech ZUREK

et Murray GELL-MANN

 


REPONSE DU MINISTERE DE LA RECHERCHE

Ministère de l'éducation nationale, de la recherche et de la technologie

Direction de la recherche

1,rue Descartes- 75231 Paris cedex 05

 DR/BV/n°990104

Monsieur GATTI Francis

Paris le 15 mars 1999

Monsieur,

par courrier en date du 26decembre 1998 vous avez voulu faire part au ministre des difficultés que vous rencontrez pour conduire des expérimentations sur la structure cristalline de l'acier.

La recherche scientifique en France est depuis de nombreuses années une entreprise collective conduite par les organismes publics de recherche et les universités avec le soutien financier de l'Etat ou dans laboratoires des entreprises industrielles.

Il me semble cependant que vous pouvez éventuellement vous adresser à des clubs amateurs ou solliciter le conseil de la Société française de physique (SFP): 33, rue Croulebarbe - 75013 PARIS.

Je vous prie d'agréer, Monsieur, l'expression de mes salutations distinguées

Jacques BERNARD

Adjoint au directeur de la recherche


REPONSE A LA REPONSE DU MINISTERE DE LA RECHERCHE

DR/BV/n°990104 - Ministère de l'éducation nationale, de la recherche et de la technologie- Direction de la recherche-1,rue Descartes- 75231 Paris

Monsieur GATTI Francis Paris le 15 mars 1999

Monsieur,

Par courrier en date du 26 décembre 1998 vous avez voulu faire part au ministre des difficultés que vous rencontrez pour conduire des expérimentations sur la structure cristalline de l'acier.

Commentaire de CASAR sur ce premier point:

Nous avions proposé au ministère un échantillon d'acier "poltergeist" extrêmement précieux pour la recherche fondamentale étant donné qu'il est en rapport direct avec les récentes expériences du laboratoire Kastler-Brossel (du CNRS) dont "science et vie" de février 1999 publie les résultats.

Le livre de Laurent Nottale "La relativité dans tous ses états " (Hachette 1998) développe une théorie quantique qui va dans le même sens.

Comme par enchantement cet partie poltergeist ( proscrite systématiquement avec véhémence dans les laboratoires) et occultée alors que c'est le seul point qui nous importe. Le sujet des poltergeist est totalement tabou dans les milieux officiels de la recherche; cette réponse en est la preuve. Nous avons déjà des résultats significatifs d' analyses cristallographiques des échantillons en question (publiés sur internet). Notre but étant simplement de confirmer ceux- ci (par souci de rigueur) pour ensuite sensibiliser la communauté scientifique sur l'énorme intérêt qu'il y aurait pour la recherche d'exploiter ces analyses.

La recherche scientifique en France est depuis de nombreuses années une entreprise collective conduite par les organismes publics de recherche et les universités avec le soutien financier de l'Etat ou dans laboratoires des entreprises industrielles.

Réponse de CASAR sur ce second point :

Nous ne comprenons pas en quoi ce rappel de la structure de la recherche en France (que casar connaît bien) est utile pour éclairer le sujet qui nous occupe; il est surtout destiné a meubler un courrier creux qui est un fin de non recevoir déguisée.

C'est justement parce que l'état finance la recherche universitaire et le CNRS que nous nous adressons a lui.

Il me semble cependant que vous pouvez éventuellement vous adresser à des clubs amateurs ou solliciter le conseil de la Société française de physique (SFP): 33, rue Croulebarbe - 75013 PARIS.

Réponse de casar sur ce troisième point:

 - pour ce qui concerne les clubs amateurs: Le terme d'amateur prend ici toute sa dimension; c'est un moyen pratique de faire la différence entre les gens qui savent et les rigolos .Nous sommes habitués de voir des gens cultivés nous reléguer au rayon des petits bricoleurs sans intérêt. Ceci est d'autant plus facile que nous mettons en avant des arguments puisés dans des histoires a dormir debout( paranormales) que seuls les fous admettent comme crédibles. Si vous connaissez un club amateur disposant d'un microscope en transmission capable d'analyser nos échantillons pas de problème.

Nous pensons avoir les moyens d'opérer un rapprochement spectaculaire entre gens normaux et "gens paranormaux". Il devient urgent de crever l'abcès et ouvrir une brèche dans la muraille épaisse qui sépare le citoyens lambda du scientifique de haut niveau. Pour une fois, des amateurs travaillent les mêmes questions que les physiciens et disposent de preuves allant dans le même sens (et même plus); ceci par des voies de recherche différentes. Nous avons des preuves matérielles intéressant les chercheurs fondamentaux sur des découvertes concernant le quantique a échelle macroquantique. Les applications pratiques sont énormes , elles devraient affecter dans le futur les industries de toute la planète .

Imposer un débat contradictoire impliquant l'ensemble des chercheurs du paranormal (dont beaucoup sont diplômés) avec des chercheurs en physique (de plusieurs spécialités) est du ressort de l'autorité de la direction de la recherche et de personne d'autre.

- pour ce qui concerne la sfp "nous avons déjà donné":

Sans attendre les conseils du ministre ,nous avons interrogé la SFP depuis plusieurs mois, et le résultat est édifiant.(Vous pouvez consulter ci-dessous les e-mail qui sont transcrits au complet)

Dans un premier temps (messages 1 et 2 ci-dessous) nous avions demandé des informations simples (du domaine public) afin de connaître les adresses des laboratoires disposant d'équipements pour analyse cristallographiques. N'importe quel adolescent aurait eu une réponse immédiate; mais comme nous avions parlé dans notre message des effets physiques du psychisme (le sujet tabou par excellence )il faut réfléchir et dans ce cas il faudra d'abord réunir le conseil d'administration de la SFP, ouvrir une cession spéciale pour décréter si on lâche un secret de polichinelle qui se trouve dans toute revue de vulgarisation qui se respecte ( "science et vie" avait d'ailleurs publié entre temps ce que nous attendions vainement depuis des mois. Les émissions télévisées de vulgarisation scientifique (ARTE) ont d'ailleurs diffusé aussi un reportage très documenté sur des laboratoires allemands spécialisés sur ces questions .

Dans un second temps ,nous avons posé notre question sur l'analyse d'échantillons "poltergeist"(messages 3 à 8 ci-dessous)Constatez par vous même le comportement "convivial" des animateurs de la SFP (ou des laboratoires consulté)s qui n'ont même pas eu la politesse d'avouer qu'ils n'ont aucune connaissance réelle sur les phénomènes poltergeist et que la disparition spontanée (ou d'apparition spontanée) de matières ne les intéresse pas.

Votre courrier Monsieur BERNARD passe sous silence la nature poltergeist des échantillons d'acier que nous proposons ( Michel SAPIN Président du conseil régional du centre et ancien ministre en détient un exemplaire authentifiable sans le moindre risque d'erreur ) ; votre omission rend totalement caduque mon intervention auprès du ministre car ma missive se trouve totalement vidée de son contenu.

 Monsieur le Directeur de la recherche ,il faut que vous sachiez aussi qu'en refusant de donner crédit a mes affirmations vous mettez en cause la moralité (ou l'intégrité intellectuelle) de six témoins qui déclarent avoir vu l'outil (dont est tiré l'échantillon) disparaître sous leurs yeux; d'un ingénieur spécialiste des monocristaux qui a fait des analyses scrupuleuses et de plusieurs universitaires ayant fait des enquêtes serrées.

La science ne doit s'intéresser qu'aux faits; alors pourquoi ne pas vérifier la réalité des faits au travers de la structure complètement anormale des cristaux contenus dans ce morceaux de fer qu'aucun laboratoire AU MONDE ne pourrait reproduire.

Si les phénomènes paranormaux ne sont pas la tasse de thé des chercheurs; il serait tout de même possible dans le cas d'analyses positives de ne pas tenir compte des témoignages paranormaux de mon site et de faire évaluer mon travail par des chercheurs spécialisés (un en quantique ;l'autre en cristallographie)sur la base des passages plus sérieux concernant la physique officielle en occultant les parties exposant des faits paranormaux .Ces passages sur la physique fondamentale sont légions dans mes écrits sur site et ils devraient pouvoir faire l'objet de commentaires sérieux.

L'absence de réponse de la SFP( qui nous devait au moins un avis circonstancié) en dit long sur la considération des chercheurs vis a vis du peuple qui au travers de CASAR se sent humilié. Nous savons très bien que les scientifiques orgueilleux pris au piège de l'ignorance du paranormal se fâchent le plus souvent et insultent. Cest le cas d'Alain Bonnier docteur en physique canadien dont les propos véhéments sont sur mon site: http://perso.wanadoo.fr/casar/ (cliquer sur M87)

Le mutisme est une forme de mépris encore plus vexant que les insultes directes.

 

Je vous prie d'agréer, Monsieur, Jacques BERNARD Adjoint au directeur de la recherche

l'expression de mes salutations distinguées

Francis GATTI


8 messages (restés lettres mortes) échangés avec la SFP ayant justifiés notre lettre au ministre

******

Message expédié N°1 Date: Tue, 13 Oct 1998 14:46:47 +0200>

Thierry STOLARCZYK tel. : 33-1-69.08.66.26Webmestre de la SFP fax. : 33-1-69.08.64.28CEA Saclay - DAPNIA/SPP 91191 Gif-Sur-Yvette Cedex http://sfp.in2p3.fr/SFP> From Francis.Gatti@wanadoo.fr Tue Oct 13 14:55 MET 1998From: "Francis.GATTI" <Francis.Gatti@wanadoo.fr>> Reply-To: Francis.Gatti@wanadoo.fr> Organization: CASAR

> Subject: : Recherche d'informations

C.A.S.A.R CENTRE ASSOCIATIF DE SYNTHESE APPLICATION et REALISATION-

10,route de Châteauroux 36 200 ARGENTON SUR CREUSE> Argenton sur creuse le > 12 Octobre 1998 Monsieur,

En dehors de mes occupations professionnelles ,j'anime, une petite structure privée a but non lucratif, C.A.S.A.R qui fait des recherches sur les effets physiques liés au psychisme.

>> Je suis chercheur indépendant intéressé par la physique fondamentale; j'ai 58 ans je travaille depuis environ 15 ans cette question qui est la clef de voûte de toute la parapsychologie.

Il s'avère que des analyses de structure sur divers matériaux(actuellement en notre possession) pourraient déboucher sur une preuve scientifique menant a de très grandes découvertes. Par souci de sécurité nous gardons en lieu sûr en divers endroits des fragments des objets servant a réaliser des échantillons. Nos travaux sont le développement de recherches initiées par des universitaires ayant réalisé des analyses cristallographiques sur des échantillons d'acier dévoilant des anomalies troublantes dont l'origine est liée a des phénomènes psychiques de très grande envergure.

Je me permet de vous contacter car votre domaine d'activité est une des spécialités nécessaire a l'élaboration de la preuve scientifique.> > Cette démonstration devrait ouvrir sur une multitude d'autres> > expérimentations en relation avec des expériences en cours actuellement > > dans les plus grandes universités américaines. (B.E.C et effet Casimir et autres) Notre requête se limite a attendre de vous des informations du domaine public et des conseils bienveillants concernant la méthode de travail et les analyses de structure concernant les équipements que vous maîtrisez.

- Dans un premier temps ,notre objectif sera de répertorier tout les moyens d'investigation permettant d'identifier avec précision les structures d'échantillons solides (ou liquides) tant au niveau > moléculaires qu'au niveau atomique. -Dans un second temps nous chercherons a mettre en évidence des anomalies vis a vis d'échantillons de référence connus et répertoriés.> > - Dans un troisième temps, nous chercherons a faire la preuve que les anomalies de structure sont liées a des causes psychiques "accidentelles"; elles sont exploitables par la recherche pour définir des expériences fondamentales de premier plan qui engagent l'avenir de notre civilisation.> >

Les expérience de parapsychologie de l'université de Princeton (1) montrent le coté aléatoire des recherches même si des résultats encourageants existent; il faut maintenant que des investigations de physique conventionnelle entrent en jeu.> > (1) L'émission sur ARTE le 1/10/98 à 20.45 "La mécanique du hasard"> (enregistrée a l'inathèque) donnait des indications très claires sur ce que nous voulons expliquer ici.>

Soyez assuré de notre sincère considération Francis GATTI

 

REPONSE DE LA SFP (TROIS MOIS PLUS TARD)

 

MESSAGE reçu N°2: Date: Fri, 8 Jan 1999 10:15:26 +0100

Subject: RE : Recherche d'informations- -From: stolar@dphs18.saclay.cea.fr (Th. Stolarczyk)To: Francis.Gatti@wanadoo.fr-Stolar@dphs18.saclay.cea.fr

Bonjour, Dessolé de répondre aussi tardivement.

Je crains fort que vos préoccupations ne rejoignent pas celles de la SFP.

Néanmoins je vous propose d'envoyer tous documents expliquant ce que vous faites ou ce que vous souhaitez faire au siège de la SFP afin qu'éventuellement votre question soit abordé a une réunion de l'exécutif.

Je ne me sens en effet pas compétent personnellement pour vous répondre de manière satisfaisante. Adresse du siège (envoyez le courrier au Président de la SFP. Vous pouvez indiquez que vous faites cet envoi sur mes conseils) :

Cordialement,

SFP 33, rue Croulebarbe-75013 PARIS CEDEX -sfp@ihp.jussieu.fr


MESSAGE reçu N°3: Date: Mon, 18 Jan 1999 11:16:18 +0100

POINT-SCIENCE EN LIGNE

( sur initiative de la SFP e-mail adressé à l'ensemble des chercheurs) ::

Subject: SFP : Point-science en ligne From: "Th. Stolarczyk" stolar@dphs18.saclay.cea.fr Reply-To: liste pour la SFP - actualités et petites annonces <SFP-ACTU@in2p3.fr>,"Th. Stolarczyk" <stolar@dphs18.saclay.cea.fr>To: SFP-ACTU@in2p3.fr

Apres le succès rencontre lors des "Points Science" organises par la SFP au cours de différentes manifestations, nous vous proposons une version "internet" de cette action...

Une question vous tracasse ? Quelque soit le "niveau" de cette question, pourvu qu'elle concerne la physique, posez-la a nos "spécialistes" de toutes les disciplines qui tenteront d'y répondre dans les plus brefs délais (de quelques jours à une semaine).

Comment formuler la question ?

Posez des questions simples, pour avoir des réponses simples (Ne demandez pas "Qu'est-ce que la mécanique quantique?" par exemple)* Posez des questions courtes et n'hésitez pas a segmenter vos problèmes Plus la question sera simple et courte, plus la réponse sera limpide.* Si vous avez une idée de la discipline dont relève votre question, précisez le des le début du message (par exemple "physique atomique" ou "traitement du signal").* Réfléchissez au titre (subject) de votre message. Il faut qu'il donne une bonne idée de la question...

Envoyez votre question à :sfp-reponse@in2p3.fr en n'omettant pas de signer et d'indiquer votre situation face à la physique (étudiant, lycéen, chercheur, curieux etc.). Nous pourrons ainsi définir quel est le langage le mieux adapté pour la réponse.

Le point-science dispose d'une page sur le serveur de la SFP, http://sfp.in2p3.fr/SFP

Toutes les questions posées ainsi que leur réponse sont archivées. http://ccmail.in2p3.fr/archives/sfp-reponse.html

Responsables de l'operation :Jacques Treiner (treiner@ipno.in2p3.fr)-Thierry Stolarczyk (stolar@hep.saclay.cea.fr) Thierry STOLARCZYK tel. : 33-1-69.08.66.26-Webmestre de la SFP fax. : 33-1-69.08.64.28-CEA Saclay - DAPNIA/SPP-91191 Gif-Sur-Yvette Cedex http://sfp.in2p3.fr/SFP


QUESTION OFFICIELLE DE CASAR A LA SFP

MESSAGE expédié N°4: Date: Tue, 19 Jan 1999 11:12:09

Message envoyé a la SFP Subject: cristallographie- +0100From: Francis GATTI <Francis.Gatti@wanadoo.fr>Organization: CASAR To: sfp-reponse@in2p3.fr

Je suis un chercheur indépendant , j'ai une question qui concerne la cristallographie : Plusieurs analyses cristallographiques faites sur un outil (A) en acier forgé montrent un fort pourcentage de cristaux de sidérite anormaux (rhomboèdre vrillé ou twisté).Des analyses refaites en aveugle par un laboratoire spécialisé ont donné les mêmes résultats.Des analyses faites sur un outil (B) identiques provenant de la même fonderie montrent des cristaux rhomboèdres classiques. L'outil (A) ayant été impliqué dans une affaire plotergeist; j'envisage sérieusement la possibilité d'une modification de structures liée a ce phénomène (mal connu mais de la science officielle mais pris très au sérieux par des universitaires de renom. Je tiens un dossier bien garni a la disposition des sceptiques. )

Ma question:

Afin d'éliminer la possibilité d'une action psychique sur les structures internes de l'acier, il faut expliquer pourquoi cet l'outil anormalement constitué existe.Pour rester dans la logique et le rationalisme , deux options (et deux seules) sont envisageables actuellement par le physicien:

a)-L'outil est sorti de la fonderie avec les cristaux de sidérite vrillés alors que ses "petits frères" de la même coulée n'en contiennent pas. Cela est-il possible ?

b)L'outil a évolué a froid après sa fabrication . Cela est-il envisageable.?

NB: je tiens des échantillons a disposition des personnes sceptiques désireuses de refaire les analyses.

Soyez assuré de ma sincère considération Francis Gatti


MESSAGE NON OFFICIEL DE LA SFP

 

MESSAGE reçu N°5 : Date: Wed, 20 Jan 1999 12:03:37 +0100 (MET)

Subject: : sceptique Date: Thu, <Francis.Gatti@wanadoo.fr Organization: CASAR To:"TREINER Jacques (7334)" treiner@ipno.in2p3.fr TREINER Jacques (7334) wrote: Bonjour,>

Je suis un de ces sceptiques. Qu'est qu'une "affaire plotergeist" ?

> Cordialement,- Jacques Treiner

REPONSE DE CASAR

MESSAGE expédié N°6: 21 Jan 1999 10:17:02 +0100- From: Francis GATTI

Monsieur TREINER. Les affaires poltergeist sont des faits paranormaux plus connus sous le nom de phénomènes de hantise.

Je m'intéresse aux effets physiques des poltergeist depuis une bonne quinzaine d'années. Camille Flammarion et Remy CHAUVIN en France ont travaillé la question ils ont édité des ouvrages ne laissant aucun doute sur la nécessité pourla science de faire des investigations dans ce domaine. Dans son ouvrage "Nos pouvoirs inconnus" Editions C.G.-R 1997 Remy CHAUVIN déclare page 115 :"Les poltergeist déclenchent une force sauvage"- "sait-on, par exemple que des pierres paraissent sortir des murs et tombent au pied de l'observateur étonné, or ces pierres sont chaudes et même brûlantes et il y en a parfois suffisamment pour remplir une brouette"  

Aux U.S.A William ROLL professeur d'université a réalisé des enquêtes et a édité des ouvrages ne laissant aucun doute sur l'importance du phenomene vis a vis de la physique fondamentale. Pour votre information; je vous livre un des cas considéré par moi comme le plus crédible de tous car des enquêtes de fond ont été faites par des universitaires peu disposés a faire des concessions. Je dispose de plusieurs morceaux (authentifiés) de la clef a griffe incriminée dans l'affaire de CAEN ils sont a disposition des sceptiques. Ces morceaux sont répertoriés et identifiables avec une grande fiabilité. Ils sont a disposition des chercheurs sous condition de m'être restitués après leur passage sous le microscope électronique a transmission (ou aeffet tunnel ou a émission de photon)

Nota:Ma question posée a la S.F.P ne concerne que physique conventionnelle, elle ne fait pas entrer en ligne de compte la croyance ou la non croyance dans les phénomènes paranormaux.

Toutefois si vous recherchez des références a des ouvrages d'investigation sur les poltergeist ,je peux facilement vous les fournir

Cas poltergeist du garage Hubert Caen (14) France Temoins: DUCHEMIN Daniel (16 ans)-HUBERT Jacques (37 ans)-TIEULENT Georges (43 ans)-THOMAS Michel (23 ans) - LEBRETON Maurice (43ans )-JEANNE Christian (14 ans) -GUY René (45 ans) - DUPONT Léon (39 ans) -


22/01 -MESSAGE DE LA SFP

MESSAGE reçu N°7 : Date 21 janvier1999

L-Soft list server at IN2P3.FR (1.8c) :

> Votre question a été transmise a un spécialiste du domaine dont elle> relève. Vous devriez recevoir une réponse d'ici une semaine au plus. Dans> le cas contraire, envoyez-nous une message pour nous en avertir.> Cordialement,

> Le Service Question-Reponse de la SFP


-ULTIME MESSAGE DE RAPPEL DE CASAR (sans illusionsons)

MESSAGE expedié N° 8: Date: Fri, 29 Jan 1999 05:57:29 +0100

Subject: Delai écoulé From: Francis GATTI <Francis.Gatti@wanadoo.fr>Organization: CASAR To: treiner@ipno.in2p3.fr : Francis.Gatti@wanadoo.fr

Le délai prévu étant écoulé; Je me permet comme convenu de vous reposer ma question Subject: Date: Tue, 19 Jan 1999 11:12:09 +0100 From: Francis GATTI <Francis.Gatti@wanadoo.fr>Organization:CASAR

(COPIE DU TEXTE DE LA QUESTION OFFICIELLE POSEE PLUS HAUT)

 

Mise en garde

La question officielle posée à la SFP (message N°4) ne correspond pas a la réalité de l'état d'avancement de nos recherches (aucune clef a molette autre que la clef du garage Hubert n'a été analysée en date du 19/01/99) nous avons volontairement bluffé (en simulant des résultats indiscutables) afin de tester la réaction des scientifiques . Le rejet de notre question dans ce cas de figure prouve que les travaux de CASAR n'ont aucune chance d'être jamais pris en compte ; même si nous travaillons d'arrache-pied et que nous démontrons la réalité de la poltergeistographie. Une information aussi énorme pour la recherche (confirmant scientifiquement l'existence d'une signature liée a la disparition matérielle de l'objet) méritait un minimum d'attention (à moins d'être un chercheur irresponsable; n'importe quel laboratoire quelque soit sa spécialité se devait d'exiger de casar un complément d'information.

Ceci prouve l'incapacité des chercheurs officiels à réagir efficacement face une situation nouvelle prometteuse.

Ils sont complètement sclérosés et paralysés par leur phobie du paranormal

 


 Complément pour dépôt légal du tome 2 

(Partie concernant la conclusion du TOME 2 )

Dans notre liminaire du tome 1, nous citions André LEROY-GOURHAN:

" Ce sont les farfelus qui font la science"

A présent, il est nécessaire de faire une petite distinction entre les farfelus sérieux (type 1) marginaux francs tireurs de la recherche qui explorent les secteurs les plus intéressants et les plus prolifiques avant les chercheurs diplômés et les farfelus (type 2) dérangés mentaux qui n'ont rien a voir avec la science.

Il est facile de distinguer le franc tireur du dérangé mental car le premier demande une confrontation avec les scientifiques spécialisés ; tandis que le second; (le farfelu type 2) s'adresse aux peuple (facile a berner) pour le bluffer mais refuse une confrontation avec des scientifiques.

Les médias ont ici un rôle majeure a jouer ;jusqu'à présent ils n'ont donné la paroles qu'aux farfelus de type 2 (amuseurs publiques) faiseurs d'audimat. Il serait temps qu'ils se grandissent en prenant la peine de mettre en avant les gens qui ont des choses a dire. C'est bien de cela qu'il est question dans l'analyse de Francis BALLE dans son ouvrage: "le mandarin et le marchand" (Flammarion 1995).

*********

 La façon péremptoire avec laquelle nous avions sous-titré la couverture du tome 1 a fait bondir plus d'un scientifique; cela mérite quelques explications.

"Quatre lois nouvelles de mécanique universelle devraient faire de cet ouvrage le plus grand écrit sur le paranormal de tous les temps , pour tous les temps."

Cette affirmation a bien été mise au conditionnel

Pour ce qui concerne le passé

Les quatre premières lois (généralisant la mécanique universelle) mises a jour par NEWTON sont des lois qui ne concernent pas le paranormal.

Dans ce cas notre écrit serait bien le plus grand sur le paranormal vis a vis des temps passés

Pour ce qui concerne le présent

Parmi les quatre lois mises en évidence par CASAR deux seulement concernent le paranormal (la 6° et la 7°).Les deux autres, conséquence de la relativité sont imputables à EINSTEIN.

CASAR a seulement le mérite de les avoir définies comme lois a part entière dans la classification générale de la mécanique universelle.

Pour ce qui concerne le futur

D'autres lois (de mécanique universelle) pourraient exister mais pour contredire nos affirmations (péremptoires et très orgueilleuses), ces lois a venir devraient être plus de deux et concerner des faits liés a des mouvements de matière ayant un grand indice d'étrangeté. Sous ces conditions seulement, il serait possible de nous prendre pour des illuminés.

 NOTA: La nature aime la supersymétrie; nous ne serions pas étonné que quatre autres lois existent pour un total général de douze couvrant l'ensemble de la création. Ceci nous semble une bonne définition du réel.

Les physiciens ont encore du pain sur la planche.

Il ne serait pas étonnant qu'une de ces lois à venir nous éclairent sur la loi des séries permettant de penser que la dernière découverte du dernier lot de quatre lois est inscrite dans notre futur comme devant être faite en une fois par un seul homme: un NEWTON des temps futurs.

Notre univers semble très organisé et la loi des nombres y est incluse avec la loi des séries. Pour ces raisons, le nombre total des lois de mécanique universelle à très peu de chance d'être 8 ,comme il a peu de chance d'être 9.


  Analyse de l' EMISSION "bizarre" EUROPE N° 1- 7 mars 1999

Participants : Bertrand Meheust et le médium Uri ? interogés par Marc Menant

LES TABLES TOURNANTES

Cette émission est une entreprise de déstabilisation du paranormal déguisée donnant la part belle a des universitaires cherchant a normaliser cette affaire afin de discréditer le médium qui était en réalité la cible d'attaques sournoises cherchant a le faire passer pour un anormal. Cette émission est un moyen pour nous (CASAR) de surprendre les intervenants se drapant derrière leurs certitudes scientifiques bidon en flagrant délit de manque de rigueur.

 1°)Le professeur d'une université canadienne ayant fait des expériences scientifique sur les tables tournantes s'exprime (en différé):

a) Les effets physiques générés a distance par les participants (coups frappés déplacements d'objets etc...) sont réels ; aucune explication scientifique n'existe pour rendre compte du processus physique capable de en œuvre les forces nécessaires.

Réponse de CASAR:  Les travaux de cette université ne sont pas nouveaux; yves Lignon en France arrive a la même conclusion. Ceci confirme que les tables tournantes ont un intérêt pour la recherche scientifique car elles génèrent des effets physique vérifiables que la science a toujours rejeté jusqu'à ce jour.(voir ce que disent les sceptiques /zeteticiens sur ce sujet)

Pour ce qui concerne le processus physique en jeu il ne fait aucun doute que lorsque les physiciens du macro-quantique (Raimond , Haroche, Tanoudji ou Nottale ) accepteront de se mettre a la portée des chercheurs du paranormal,(ce qui ne les rabaisserait pas (bien au contraire); un début de réponse (étayé scientifiquement) pourrait être donné aux interrogations de ce professeur canadien.

Le jour ou ces physiciens spécialisés accepteront d'extrapoler la physique des particules au macroquantique en fonction des dernières découvertes ( sur la dé-cohérence) et de donner leur point de vue sur les prolongements envisageables a long terme dans la vie courante. Ce jour là, les sceptiques/zeteticiens vont se retrouver "grosjean comme devant" car ils auront en face d'eux des interlocuteurs scientifiques de haut niveau qui leur parleront de la maîtrise de l'invisibilité de matière et du comportement "exotique" d'objet.

b) Les informations données par la planche oui/ja ne semblent provenir que de l'inconscient des intervenants car les réponses sont cohérentes et intelligentes. Une entité virtuelle (créée de toute pièce pour la circonstance) répond par le oui/ja; ce qui tend a démontrer qu'une conscience collective du groupe intervient pour formuler les réponses. Rien ne prouve l'apport d'informations extérieures au groupe.

 Réponse de CASAR:

Ce professeur canadien serait bien inspiré d'étudier les travaux (sur la réincarnation) du professeur d'université Yan Stevenson; il y trouverait des réponses judicieuses et des témoignages extrêmement insolites ne laissant aucun doute sur l'existence de consciences de défunt capables d'engranger des informations (inédites) entre deux incarnations.Yan Stevenson est un des fondateurs de la S.S.E et ne peut être traité de fumiste; alors que les scientifiques s'informent sur ce que font leurs collègues travaillant la même branche qu'eux.(c'est un minimum pour qu'on ne se moque pas d'eux).Si une conscience de défunt peut engranger des information (selon les enquêtes du professeur Stevenson);pourquoi ne serait-elle pas capable de restituer des informations lors de séances de spiritisme ?

 La physique quantique va faire entrer la recherche fondamentale dans le monde de l'invisible macroquantique. Des surprises de taille attendent les physiciens des "tôles et des boulons"(les ufologues comprendront) qui s'offusquent et se fâchent quand on leur parle de matière invisible ;ils ne pourront plus longtemps se réfugier derrières le fait qu'ils sont docteur en physique pour insulter les chercheurs indépendant consciencieux qui ne font que traduire en clair le charabia des physiciens quantiques.

  2° Elysabeth Laborde-Nottale (psychiatre- psychologue ? ) n'ayant pas de connaissances paranormales mais spécialiste de l'embrouille nie habilement la réalité de faits allégués (utiles pour la recherche)

Une auditrice déclare :

" Lorsque j'avais huit ans j'ai assisté a une séance de spiritisme et d'un seul coup la table s'est précipitée sur une des participantes et nous avons appris que le fiancé de cette personne venait de mourir au front. La nouvelle s'est confirmée quelques jours plus tard; nous étions tous très choqués et je n'ai plus jamais voulu assister a ce genre de séance car cela me fait peur"

La mort d'un proche a été annoncée alors que personne parmi les participants ne pouvait connaître l'information; ceci est important pour le professeur d'université canadien (EN RETARD DE DEUX GUERRES) qui déclare n'avoir aucune preuve de l'apport d'informations extérieures.

Madame Laborde-Nottale qui semble n'avoir jamais étudié les phénomènes paranormaux se comporte en inquisiteur; elle nie purement et simplement la réalité des faits en déguisant habilement ses propos derrière des mots savants afin que l'auditrice ne réalise pas immédiatement qu'on la prend pour une demeurée et une menteuse. Ce sont des histoires qu'on raconte après coup mais celles-ci n'ont rien de sérieux.

 Un scientifique prenant la parole sur un media de grande audience fait toujours semblant d'être compétent même quand il ne connaît rien au sujet; il utilise alors un subterfuge bien connu; il dévoie la conversation pour faire glisser subtilement le sujet en cours vers un autre sujet plus en phase avec sa spécialité. C'est un processus mesquin de cassure du fil de la conversation employé systématiquement que le journaliste d'investigation doit proscrire s'il veut faire une émission efficace.

On est en train de traiter le sujet important concernant l'apport d'informations extérieures au groupe lors de la séance spirite et brusquement la conversation et déviée pour passer a un charabia "inaudible" au commun des mortel. C'est ce que CASAR appelle de l'esbroufe car les explications de Mme Laborde-Nottale sont des suppositions non étayées qui ne cadrent pas du tout avec la réalité observée.

Il serait nécessaire que les scientifiques s'exprimant en public sur ce qu'ils ne connaissent pas cessent de faire valoir leur soi-disant supériorité intellectuelle pour empêcher les témoins de parler. (en les traitant en plus poliment de menteurs).

Comportements irresponsables de l'ensemble des intervenants:

-La rigueur professionnelle imposait a Marc Menant de traduire les propos diffamatoires déguisés pour que l'auditrice sache bien de quoi il retourne (elle est prise pour une rêveuse ou une menteuse alors que des cas similaires existent a la pelle dans la littérature paranormale)

-La rigueur scientifique imposait a Bertrand Meheust de s'interposer afin de dire en connaisseur que le cas de cette auditrice était intéressant car recoupé par une multitude d' écrits anciens sur la question (truffés de cas similaires) .

- Uri (le médium) était seul contre tous, il aurait dû manifester sa réprobation en quittant le plateau

Ce comportement systématique des médias face aux intervenants du paranormal ressemble a un arbre dont le tronc ne verrait pousser que des moignons (début de pousse de branche )à la place des branches. Pour avoir de belles branches (ramiges) avec une multitude de rameaux plantureux, il faut faire des investigations (des greffes si nécessaire) sur la pousse d'un moignon au lieu d'ouvrir sempiternellement sur des sujets vagues sans les approfondir. A agir ainsi les médias fabriquent des arbres très hauts avec un tronc nu. L'arbre de la connaissance ne ressemble pas a cela.

Cette auditrice est l'exemple type ;elle détient des informations de première importance et pourrait faire pousser le moignon des tables tournantes pour que la branche de la connaissance du spiritisme prospère.

Les médias peuvent faire avancer a grand pas la recherche psychique (et par la même occasion la recherche en physique de l'invisible); il suffirait qu'il poursuivent leurs investigations d'émission en émission lorsque les intervenants sont en désaccord. En allant chercher de l'information brute dans le peuple il est facile de trancher entre le discours de madame Laborde et celui du médium Uri.

Pour le cas des tables tournantes, il serait utile et salutaire pour la recherche de faire une émission entière destinée a mettre en évidence une multitude d'autres cas (d'apport d'information a distance) qui confondraient facilement Madame Laborde-Nottale et prouveraient qu'elle raconte des inepties néfastes au débat.

 Si elle était un peu attentive aux travaux de ses collègues psycho-sociologues elle saurait que des transferts de conscience de vivants à vivant allant jusqu'à des transbordements durables de personnalité ont été observés par le passé (Voir en 064/186,le cas impressionnant de Monsieur DAVEL conté par Regis Dutheil professeur de physique et biophysique) . Elle saurait aussi que des contacts spirites ont dévoilé (plusieurs années après le décès) des informations connues uniquement de la personne décédée. Ce genre d'événement est souvent mis en évidence le milieux spirite; alors pourquoi mettre en doute les affirmations du medium Uri qui parlait a juste titre des travaux de Camille Flammarion disant la même chose depuis 50 ans.

OU SONT LES PHYSICIENS ?...

Pour ce qui concerne les tentatives d'explication peu convainquantes par la physique théorique des phénomènes liés a la mort la théorie super-lumineuse de Regis Dutheil et la théorie des tachyons de Feinberg sont les seules a notre connaissance avancées par des physiciens officiels.

L'avènement des dernières découvertes quantiques laissent augurer un renouveau spectaculaire. Nous ne serions pas étonné que dans quelques années la physique macro-quantique fasse la preuve de la survie (momentanée ou pas ) de la conscience des défunts. Grâce a cela la physique officielle sera en mesure de comprendre les échanges spectaculaires d'information entre consciences de personnes (mortes ou vivantes).Ce sera un grand pas de fait en direction des socio-psychologues et une ouverture qui réconciliera les sceptiques/zeteticiens avec les réalités tangibles invisibles qu'ils rechignent a prendre en compte depuis des lustre.

Le moment est venu où il faut impérativement rassembler sur un même plateau de télévision des scientifiques du quantique (1) et des scientifiques spécialisés en paranormal (2). Les résultats seront si stupéfiants qu'ils feront sauter l'audimat. La communauté des chercheurs ainsi que l'ensemble du peuple seront subjugués.

 (1) Gilles Cohen Tanoudji,serges Haroche,Jean-Michel Raimond,Alain Aspect,Laurent Nottale.

(2)Philippe Wallon, Laurent Corbin,Yves Lignon, Francis Gatti, Regis Dutheil


UNE REHABILITATION OFFICIELLE DE C.A.S.A.R EST NECESSAIRE

 

Calomniez ! calomniez ! il en restera toujours quelque chose

 

Les nombreuses lettres officielles restées sans réponses laissent a penser que des comportements xénophobes et des rapports (ou avis) diffamatoires a notre égard ont été faits par des irresponsables rétrogrades au progrès ( et allergiques a l'étude des phénomènes paranormaux); ceci afin de discréditer C.A.S.A.R en utilisant l'arme bien connue de la calomnie .Une petite parole lâchée a l'occasion lors d'une enquête de respectabilité "Ce sont des doux dingues" suffit a cataloguer définitivement des chercheurs indépendants et honnêtes au rayon des dérangés mentaux peu dangereux.

Il serait nécessaire de comparer les références de carrière des "fêlés du casque" LADRA et BON dont parle Daniel MERMET (voir détails dans le tome 1 ) qui ont droit a la parole sur France-inter plusieurs heures (plusieurs fois avec rediffusions);ceci afin de savoir s'il existe bien des farfelus de type 1 qui n'ont rien a voir avec les dérangés mentaux ayant droit aux antennes publiques.(voir introduction du tome 2 et Liminaire du tome 1)

 

Les médias locaux

Le quotidien: "la nouvelle république" :

Des articles nous prêtant des propos complètement débiles que nous récusons totalement sont publiés depuis plusieurs années.

Exemple 1:

La N.R du 8/11/90 publie un article sous la forme de questions posées à Francis Gatti. Les questions posées sont claires mais les réponses attribuées à GATTI sont un fouillis insalubre et inextricable que seul un homme saoul pourrait émettre.

Le comble de tout cela étant que l'article se termine avec la mention "propos recueillis par Jean-Michel GONNIN" 

Exemple 2:

Dans une autre édition faisant l'annonce d'une conférence débat a la salle des fêtes ; il est écrit:

" la compréhension de ces engins permettra de régler définitivement le problème inercétique de l'humanité"

Si un quotidien raconte des histoires de tas de fumier, ce genre de coquille ne prête pas a conséquence car le paysans ne sera pas handicapé par la méprise journalistique. par contre quand il s'agit d'amateur en recherche scientifique cela fait désordre dans les esprits des professeurs et enseignants qui ont a charge l'éducation de nos jeunes (souvent passionnés par les faits inexpliqués se tournent vers nous pour avoir des réponses).

Exemple 3:

Avec l'édition de la Nouvelle République du 13 août 1990 annonce notre ouvrage "les versets sataniques de la route".

Le comble du "dénigrement involontaire"(1) est atteint par un petit encart (en page 3) valant son pesant d'or. Réalisé par une stagiaire allemande Jessica FUNCKEN qui ne maîtrisait pas encore le français cet article nous a "taillé un costume" d'une élégance rare.

(1)celui qui fait le plus de ravages car innocent)

Exemple 4:

L'exposition de CASAR ayant eu lieu trois semaines de suite (a temps plein) en août 1992 a été visitée par beaucoup de touristes venant de toute la France et même par des Hollandais et des Anglais; mais pratiquement pas de résidents de la commune d'Argenton.

La campagne de dénigrement a notre égard était probablement déjà bien installée au niveau local car aucun élu municipal ne s'est présenté malgré les invitations envoyées a l'ensemble du conseil municipal.

La nouvelle république nous a consacré une publicité après coup comportant une photo du rotor grande comme un timbre poste avec un article tout aussi grand (Ce rotor était une maquette animée de 3 mètres de diamètre qui nous avait pris un an de travail )

Exemple 5:

Le journal du dimanche "Berry centre France" du 4 mai 1997 termine malgré lui et efficacement la campagne de démolition de la respectabilité de l'association C.A.S.A.R commencée il y a plus de dix ans. Sous la plume de Pierre BRUNEAUD .Oh! Combien innocente (inconsciente du mal quelle fait ) sa plume aigre douce calomnie gentiment, (en douceur et profondeur) dans un style qui se veut bon enfant. Après cela plus rien ne pourra être rattrapé. La renommée du pitre animant l'association CASAR se trouve maintenant définitivement scellée par cet article qui résume très bien que Gatti est un farfelu prétendant être chercheur mais n'est en réalité qu'un original, (il a travaillé sur le mouvement perpétuelle) ,marginal doublé d'un gourou (genre sorcier) capable en se concentrant de dérégler des appareils électriques. Avec son épouse forcement anormale aussi ils déclenchent les portiques électroniques. Il dit travailler sur les trois forces qu'il juge fondamentales ?!!! ( calomnie particulièrement vexante laissant croire a des travaux occultes ou ésotériques) comme si ces forces n'étaient pas fondamentales pour tout le monde.

Un charabia scientifique "imbuvable" qui semble sortir d'un esprit dérangé (scientifiquement) termine cet article; il faut ici être clair : c'est de l'esprit du journaliste qu'il est question.

L'adresse du site internet de CASAR est passée sous silence pour bien montrer qu' une la publicité gratuite pour ce genre de personnage est proscrite. Et surtout pour que les personnes sceptique sur notre dérangement mental ne puissent pas vérifier si les calomnies sales sont justifiées.

Conclusion en forme de conseil pour les rédacteurs en chef

Les journalistes s'occupant habituellement des "chiens écrasés" sont incapables de traduire sur le papier les éléments complexes de la recherche paranormale étant donné leur ignorance totale du sujet et leur manque de connaissance scientifique. Au lieu de faire corriger leur article par l'auteur des propos supposés avant publication ;ils donnent en pâture aux lecteurs réjouis le triste spectacle d'un président d'association dérangé mental .

 

Les médias nationaux

 

 "Science et vie" et "science et avenir" ne sont manifestement pas intéressés par les échantillons poltergeist qui sont le seul moyen de vérifier scientifiquement les affirmations de CASAR . Ils ont du prendre avis chez des physiciens refusant de débattre sur la question des effets physiques du paranormal; mais seulement capables de diffamer sans avancer d'arguments.

Ceci montre que notre société ne s'attend pas a une cassure dans le mode de pensée, une véritable révolution scientifique et technique arrive mais les médias qui se targuent de s'intéresser à la recherche sont complètement aveugles.

Ils tomberont de haut dans quelques années lorsque les faits poltergeist viendront corroborer les expériences de laboratoire. Nos écrits prendront alors leur véritable dimension. Gardez le avec soin, si vous en possédez un car vos petits enfants ne s'en plaindront pas.

l'attitude des élus municipaux

 Les écrits qui font de la recherche d'information ,d'où qu'ils viennent et quelque soit leur présentation doivent être respectés. le tome 1 de "la science confrontée a son futur" est jugé indésirable par la bibliothécaire. 

Nous serions curieux de connaître le niveau d'étude de cette personne et les critères ayant motivé son refus . Nous ne connaissons pas cette employée municipale; alors il doit bien y avoir des commérages pas très propres a notre encontre. Par qui? ….Pourquoi….. ?

Suite a cet décision arbitraire ,calomnieuses et persiflantes , Madame Bodin responsable culturel de la municipalité se range au même avis et nous déclare immédiatement qu'il n'est pas question d'exposer un ouvrage de ce genre au salon du livre .De quel genre?… a t' elle lu le livre ?… Début 1999; elle propose a la troupe de théâtre du Lamparo de nous contacter pour animer la fête de l'an 2000 en qualité de "pitres ou clowns de rue" pour divertir les Argentonais sur la base des utopies de l'an 2000.

Il est difficile de faire mieux dans l'art du dénigrement.


Message posté par Carl Lavoie , Jan 18,1999,19:01

Une collaboration est possible !

J'ai commencé avec intérêt la consultation du site de C.A.S.A.R. Je serais très curieux de prendre connaissance du livre suivant:

"La science confrontée a son futur"

Ouvrage de 400 pages qui représente un condensé des 70 premiers numéros de la revue.

Ouvrage édité par C.A.S.A.R et tiré a quelque dizaines d’exemplaires en mai 1996 par la société Repro 36 d’Argenton sur Creuse.

Edition de 120 feuilles format A4 reliées a l’italienne comportant quatre pages A5 par feuille.

Edition artisanale sous entend que le texte est corrigé pour le sens mais, la mise en forme orthographique et dactylographique n’est pas terminée

Je me permets de vous offrir en tant que scientifique, même si je ne suis point physicien, ma collaboration. Les mystères ne demandent qu'à être résolus... de quelque nature qu'ils soient... et aussi farfelus puissent-ils paraître?

Bien à vous!

Carl Lavoie, archéologue

*******

Que pense Monsieur SAPIN (maire d'Argenton) de cet état de fait quand il saura que :

1°) Notre site internet est muni d'un compteur de statistique (estat) qui enregistre les noms des serveurs accédant a notre site (sur lequel ne figurent que les deux tomes de l'ouvrage que la bibliothèque d'Argenton fuit comme la peste).

Pourquoi ,ce qui est intéressant pour les universités serait considéré comme dégradant par la municipalité.?…

Nous tenons a votre disposition la liste impressionnante des organismes visitant notre site: laboratoires privés et publics, universités et autres organisations scientifiques et culturelles de tous les pays du monde.

L'éducation nationale Américaine, l'Unesco, l'INRA, l'ENSAT, INET, CNET ,Derosier bio, Université de Washington, Universités françaises: Orléans, Caen, Tours,Rennes, Brest, St Etienne, etc…

2°) Des touristes étrangers pourraient bien un jour passer a la bibliothèque d' Argenton sur Creuse pour demander le livre sur lequel on a jeté l'anathème. Le message de Carl Lavoie Archeologue au Quebec en est la preuve.

 L'avis de monsieur SIMON adjoint au maire (proviseur de collège ,) nous intéresse fortement; il pourrait arbitrer cette affaire (a l'occasion de la sortie du tome 2) étant donné qu'il connaît bien nos écrits, il s'est procuré le tome 1 et nous lui avons donné les références de l'ouvrage faisant état des travaux des universitaires de Caen (CRPN) dans lequel les analyses cristallographiques de nos échantillons sont mentionnées.


L'attitude des acteurs de l'éducation (lycées et collèges) au niveau local

  Ce pelé, ce galeux d'ou vient t tout le mal semble résumer la position des acteurs de l'éducation nationale si on se fie aux bruits de couloir ou aux vociférations qui sont faites a voix basse dans notre dos.


Pour en finir avec la médisance

 La respectabilité (pour ne pas dire l'intégrité intellectuelle) de Francis Gatti étant ouvertement mise en cause par des intellectuels (ignorants du paranormal ) qui ne se gênent pas pour diffamer tout en faisant des grands sourires ; voici quelques références qui pourraient permettre aux personnes goguenardes et suspicieuses de se faire une meilleure idée afin que cessent les calomnies diffamantes (basses et dégradantes pour leurs auteurs) .Ces personnes cultivées intellectuellement faibles ne trouveront pas ici la justification des capacités de monsieur GATTI a faire de la recherche ;mais elles auront quelques repères permettant au minimum de juger de son état de santé mental. Ces personnes peu aptes a juger autrui font toujours passer leurs petits intérêts particuliers avant l'intérêt général car l'obstruction a des idées innovantes porteuses de progrès est toujours préjudiciables au peuple.

La respectabilité des universitaires de Caen (CRPN) est engagée en même temps que la notre car les échantillons d'acier (et les analyses cristallographiques du CRPN) sont des preuves scientifiques indiscutables extrêmement importantes qui confortent la 6° LOI de CASAR; elles sont vérifiables au microscope électronique. Encore faudrait-il que des scientifiques soient assez intelligents pour comprendre de quoi il retourne afin d'interpréter judicieusement ces anomalies de forme des cristaux qui n'existent nulle part ailleurs dans la nature.

Quelques références concernant le président de CASAR :

 

-SERVICE MILITAIRE-

Elève officier de réserve promotion 106 de l'école militaire d'infanterie de Cherchell (Algerie).

Décision officielle n° 40377/T/PM/ECO par décret du ministère de la guerre stipulant la nomination au grade d'aspirant de réserve le 30/12/1961 pour prendre effet le 16juin1961

Bulletin de promotion au grade de Lieutenant de réserve par décret du 29 Juin 1964 (BO.PD. N° 31 du 3 août 1964) -subdivision de Nancy

ANCIEN COMBATTANT avec titre de reconnaissance de la nation pour les opérations d'Afrique du nord le 16/05/94: N° 36.8237 du 16mai 1994

Photos sur la base ALAT de Milesimo - canton de GUELMA -(ALGERIE): HELIC2.GIF MILIT.GIF

Photo en opération aux environs de Guelma (Constantinois) : GUELMA2.JPG

(La barrette signalant le grade d'officier est visible sur mon épaule droite .C'est le petit point jaune situé juste devant le canon du fusil U.S M1 porté en bandoulière.)

Francis GATTI :Chef de section (seule Harka comptant 45 soldats d'origine algérienne: HARKIS) 4° compagnie (stationnée en 1961 dans le village de PETIT canton de GUELMA) du 3° bataillon du 151° régiment d'infanterie. Chargé du maintient de l'ordre, de la pacification et du renseignement. Aucune action violente n'a été perpétrée par ma section (la 4°) sous mon commandement. Opérations aéroportées et ratissages. J'ai surtout passé mon temps a convaincre mes hommes qu'il fallait passer l'éponge sur les haines et ne pas chercher a se venger car la fin de la guerre était proche. Il m'est arriver de donner l'équivalent de ma maigre solde a une mère dans le complet dénuement pour acheter des chaussures a son enfant qui était pieds nus dans la neige. Il m'est arrivé d'acheter une brassée de gâteaux a un vendeur ambulant (en pleine cambrousse) pour la distribuer a des enfants. Par ces petits gestes de générosité la considération des populations vis a vis des français avait radicalement changée et quand les villageois voyaient par la suite une section arriver; ils cherchaient a savoir qui en était le lieutenant afin de rester devant leur pas de la porte et entamer une discussion conviviale (peut être bénéfique) .Habituellement ils se terraient au fond de leurs mechtas.

 

-BREVETS D'INVENTION-

Parmi d'autres brevets d'invention

Brevet sur un des premiers systèmes de robotsurveillance par téléphone (de même modèle que ceux équipant les sociétés de télésurveillance actuellement)

Déposé par Francis GATTI le 21 septembre 1972 ; délivrance du brevet par l'I.N.P.I sous le numéro national:72.33395 .Publication officielle numéro: 2.199.922

 

-SECURITE ROUTIERE-

 Un ouvrage de 500 Pages ", Sécurité routière an 2000 ou les versets sataniques de la route " réalisé en en 1990 par CASAR avec la création (pour la circonstance) de la ligue nationale contre l'hécatombe routière qui a été sabordée dès que les responsables de l'INRETS nous ont déclaré qu'élèctoralement une répression efficace des délits était suicidaire . Cette vision prémonitoire exposant les causes réelles de l'hécatombe à été portée a la connaissance des responsables politiques qui assuraient a l'époque que la prévention suffirait a régler le problème. Cette grave erreur d'appréciation a coûté la vie des milliers de jeunes français. Les courriers des organismes officiels de la sécurité routière sont publiés dans notre ouvrage (sous le dépôt légal de la revue "Microscope" entre 1987 et 1990 ) Ils pourraient encore servir de référence comprendre les vraies rasons de l'hécatombes. Les solutions techniques préconisées par CASAR au travers de la ligue( L.N.C.H.R) sont plus que jamais applicables a ce jour étant donné les progrès fantastiques de l'informatique . Au lieu de chercher a savoir qui fait quoi pour sanctionner les vrais coupables, les responsables politiques semblent s'orienter vers un laxisme insupportable qui coûte bien plus cher a la collectivité que le matériel de numérisation avec sanction automatique (T.I.T traitement informatique du trafic) que nous préconisions a l'époque. Nous préconisions aussi l'installation obligatoire d'une boite noire (mouchard infalsifiable au frais du contrevenant) sur les véhicules des chauffards récidivistes ayant commis des accidents corporels graves. La non réduction de 50% de l'hécatombe prouve que nous avions vu juste: la dissuasion par la prévention cela ne marche pas en France.

Les personnes qui voudraient nous juger équitablement ;au lieu de nous assimiler a des illuminés sans discernement devraient prendre connaissance de ce méticuleux travail ayant coûté trois ans de travail bénévole à CASAR et pas mal de dépenses non subventionnées  


REVUE DE PRESSE

 

" La relativité dans tous ses états" Laurent NOTTALE (Hachette 1999)

Les travaux théoriques de Laurent NOTTALE vont dans le même sens que les travaux de CASAR.

Cet astrophysicien (observatoire de Meudon) aborde le problème du macro-quantique par une théorie différente (fractale) qui convergent avec les expériences fondamentales de Boulder et Raimond/Haroche en poussant la recherche théorique, Laurent NOTTALE est le premier scientifique qui pourrait expliquer concrètement la disparition de la clef a molette ayant subit la dématérialisation momentanée (ce dont nous détenons la preuve) .

Nous aurions aimer débattre de ce point cruciale de vive voix avec Laurent NOTTALE; mais il nous a raccroché au nez dès que notre qualité de chercheur amateur a été perçue par lui.

Coup de fil de Francis GATTI le 12 mars 1999 à Laurent Nottale à l'observatoire de Meudon:

"à priori ,je ne suis pas concerné, je ne comprends pas comment vous auriez pu faire de la physique quantique en amateur"

Laurent Nottale à peut être perdu ce jour là l'occasion de faire valoir ses travaux de manière significative; contrairement a lui, nous disposons de preuves matérielles qui sont plus prisées par la science que les formules mathématiques.

La muraille isolant les savants du peuple n'est pas un vain mot, même quand le peuple détient des informations primordiales exploitables par les laboratoires .

Notre question sous forme de lettre ouverte (puisqu'il n'est pas possible de converser au téléphone): Pensez-vous que la disparition de la clef de Monsieur HUBERT est possible ?… Votre théorie fractale qui semble réconcilier micro et macro-quantique pourrait-elle entrer en ligne de compte ici.

Vous êtes monsieur Nottale probablement un des rares physiciens qui pourraient répondre a cette question sans avoir à insulter (pour se donner une contenance) et sans prendre prétexte de notre amateurisme pour nous museler. VOTRE NOUVELLE INTERPRETATION DE l'INVARIANCE DE JAUGE nous intéresse au plus haut point .Page 259 de votre ouvrage. 230/259

Votre ouvrage n'est pas du tout un ouvrage de vulgarisation il est totalement "imbuvable" et incompréhensible pour un non initié bien averti comme moi, contrairement a ce que disent Hellène Guillemot "science et vie" de février 99 et P.L. dans "Science et avenir" de Novembre 98.Malgé cela ;il n'est pas besoin de sortir de centrale pour comprendre que nous parlons de la même chose. Vous allez dire que mes écrits ne sont pas sérieux, que c'est du chinois; mais le chinois cela se traduit.(si on trouve un interprète)ALORS RENCONTRONS NOUS et la science y gagnera beaucoup.Vous me traduirez votre chinois et je vous traduirai le mien. (a cause des dialectes, il y a des nuances.)

- Emission "savoir plus santé" TF1 Samedi 6 mars 1999 à 14 H

La guérison inexpliquée a Lourde de Vittorio Micheli : un cas de reconstitution de matière organique qui pourrait être lié au macro-quantique biologique. Les ingrédients psychiques sont au rendez-vous. D'autres cas encore plus spectaculaires de ce genre sont narrés dans la littérature paranormale mais comme ils sont anciens, un doute compréhensible existe.

 

EMISSION "bizarre" EUROPE N° 1 du 21 mars 1999 animée par Marc Menant

Cette émission prouve les transferts d'information a grande distance et les apports extérieurs qui étaient un phénomène réfuté par madame Laborde-Nottale dans l'émission précédente. Pourquoi ne ferait-elle pas son mea culpa par une simple lettre qui serait portée a la connaissance des auditeurs dans une émission a venir ?.. Cette émission va encore plus loin dans l'étrange en donnant des témoignages solides sur la question des prémonitions qui ne peuvent pas être dissociées de la télépathie. Ce point concernant la vision du futur est pour nous le plus important de l'émission.

 EMISSION "bizarre" EUROPE N° 1 du 28 mars 1999 animée par Marc Menant sur la sorcellerie

Cette émission fait état d'un cas inexpliqué de bris de verre (a grande échelle dans une demeure en FRANCE ;ce cas corrobore un cas similaire encore plus spectaculaire cité dans une affaire poltergeist a Madras en Inde où des matérialisations de pierres existent en quantité importante.

(cas tiré du Madras Times du 7mai 1897,relaté par Camille FLAMMARION dans son ouvrage "Les maisons hantées" 049/265)

Notre travail de recoupement avec les cas assez anciens crédibilise les informations. Ceci nous permet de mieux tirer l' ivraie du bon grain pour y voir plus clair. C'est selon nous une preuve supplémentaire pour que la science prenne les affaires de matérialisation spontanée très au sérieux .

 

EMISSION "bizarre" EUROPE N° 1 du 4avril 1999 animée par Marc Menant le saint suaire de TURIN

Nous ne mélangeons pas nos convictions religieuses avec la physique fondamentale. Il est utile pour la science de savoir que les traces laissées dans ce linceul par le corps du défunt ne sont pas des traces naturelles comme celles laissées par un corps humain au contact d'un tissus .

Une forme de radiation (s'expliquant par une forme d'ionisation) laissant une image en 3D sur le linceul est apparue après la mise en bière, cette image est en surimpression par rapport aux traces de sang laissées habituellement par un cadavre d'humain.

DEUX OPTIONS POSSIBLES:

  1. Le corps n'est pas celui du Christ ;dans ce cas il faut expliquer comment cette image en 3D s'est faite naturellement (ou a été faite par un moyen d'impression très sophistiqué).Dans ce cas, une radiation en relation avec le psychisme humain (de morts ou de vivants) est a envisager .
  2. Le corps est celui du Christ ;dans ce cas l'image en 3D est en relation avec la disparition de matière (le corps du Christ).Cette option rejoint de manière inattendue la théorie de CASAR (6° LOI) sur la dématérialisation.

EMISSION "bizarre" EUROPE N° 1 du 25 avril 1999 animée par Marc Menant sur le Padré PIO:

Le Père Robert (auteur de l'ouvrage "Padré PIO Messager de DIEU") et un témoin direct qui apporte des témoignages saisissants confirmant la réalité de beaucoup de phénomènes paranormaux en donnant des détails concrets crédibilisant.

-Les bilocations dont le père Robert affirme avoir été témoin direct, précisant que le Padré PIO était en transe durant le phénomène . Ceci recoupe les affirmations du Père René Laurentin au sujet d' Yvonne Aimée de Malestroit.

-La vision du futur

-Les parfums à distance

-La transfiguration témoignage direct

- La vue sans les yeux

- matérialisation de taches dans les lettres

Avis incroyable et ahurissant du Docteur Philippe LEROUX (neurologue a la salpétrière) :" Le scientifique doit s'émerveiller devant de tels prodiges et arrêter de chercher"

Ceci dénote une déontologie scientifique bizarre de bas étage àlaquelle nous ne souscrivons pas du tout.

Des émissions en direct comme celles-ci sont un véritable trésor pour la recherche fondamentale du futur car elles représentent la matière première contenant des témoignages directs extrêmement précieux (qui sans cela seraient perdus a jamais).

En ce sens notre ouvrage représente un concentré de références aux émissions paranormales diffusées sur les médias depuis des années. Il sera toujours possible aux chercheurs intéressés à faire progresser la physique du futur de consulter la bibliothèque magnétique de l'inathèque à PARIS.

Emission ZINZIN sur radio France inter le 17/02/99 21h30 (suite et fin de cette affaire signalée en revue de presse du précèdent numéro):

Le 18 février Philippe BERTRAND, animateur de l'émission nous avait promis d'étudier (sous 48 heures) notre site pour se faire une idée plus précise. Il devait nous recontacter pour donner son avis afin de nous laisser répondre a Philippe WALLON que les psychiatres ne pouvaient avoir une réponse sérieuse sur le paranormal sans faire intervenir la physique fondamentale. Ce comportement de Philippe BERTRAND et celui d'un goujat .Ceci ne nous empêchera pas un jour d'avoir le loisir de nous exprimer sur des médias de grande écoute lorsque la "polstergeitographie" sera reconnue comme une science a part entière.

Pour cela il suffit de vérifier nos affirmations dans les échantillons d'acier de la clef du garage Hubert; il suffirait d'un microscope électronique et d'un savant acceptant le débat (pour interpréter intelligemment les images des cristaux poltergeist) pour que la respectabilité de CASAR soit entière.

Si la science refuse cette vérification de forme des cristaux c'est ,soit qu'elle redoute de se trouver prise en défaut par des amateurs, soit qu'elle est très attardée.; au point de ne pas faire le rapprochement entre le quantique microscopique et le quantique macroscopique qui se dévoile chaque jour un peu plus dans les laboratoires.


Courriers officiels divers


Lettre a Michel SAPIN Président du conseil régional

Argenton le 4/03/99  Monsieur Michel Sapin

, Maire d'Argenton ( Ancien Ministre de l'économie et des finances)

Monsieur le Président du conseil régional

Vous trouverez sous ce plis un échantillon d'acier (répertorié dans la collection CASAR sous la référence echA-gh2) dont le grossissement scanné en 1200 dpi est sur notre site internet. (pour authentification éventuelle par un laboratoire de recherche)

http://perso.wanadoo.fr/casar/

Cet échantillon est extrêmement précieux pour la physique fondamentale, contrairement a ce que pourraient affirmer des physiciens (de bas étage) chargés d'évaluer mes recherches dans les instances ministérielles. Il se sentent obligés de me calomnier pour qu'une fin de non recevoir soit attribuée a mes courriers officiels (recommandés avec AR) aux plus hautes instances politiques de ce pays.  

Seuls les chercheurs du laboratoire Kastler-Brossel dont il est question dans "science et vie" de février 99 peuvent vous rassurer sur mon état de santé mentale et vous dire que les cristaux "vrillés" contenus dans l'échantillon que je vous confie pourraient bien représenter une signature de re-coherence.

  Raimond et Haroche ont été contactés par e-mail mais restent muets eux aussi car ils sont forcement "muselés" par une hiérarchie aveugle.

  Dans quelques années ce type d'échantillon sera étudié dans toutes les universités a travers le monde. 

L'université d'Orléans spécialisée en cristallographie serait compétente pour des analyses mais mes tentatives pour communiquer l'été dernier sont restées vaines.  

Pour toute documentation complémentaire, visiter la revue "Microscope" M87 sur le site de CASAR. 

Soyez assuré Monsieur le Président du conseil régional de ma sincère considération

 Pièces jointes:

 

REPONSE DE Michel SAPIN

-------------------------------------------------------------------------------

République Française

Orléans, le 30 mars 1999

Conseil Régional : Le Président

réf:PD/CCh/99-92

Monsieur GATTI Francis

Président de C.A.S.A.R

 

Monsieur le Président

J'ai bien reçu votre lettre du 4 mars dernier ainsi que l'échantillon d'acier que vous avez souhaité me faire parvenir. J'ai pris connaissance de votre courrier avec intérêt.

Je vous remercie de me tenir ainsi informé de vos activités et de cette aimable communication.

Je vous prie de croire, Monsieur le Président ,en l'expression de mes salutations distinguées.

 

Michel SAPIN

 


Lettre au C.S.A

Argenton le 27 février 1999

 

Monsieur Hervé Bourges Président du C.S.A.

  Je me suis entretenu par téléphone il y a quelques jours avec Monsieur Didier Aron (C.S.A service Radio) d'un problème (en deux points) qu'il ma conseillé de vous soumettre.

Point n°1 :

Le liminaire de mon ouvrage édité en 1996 (sur site internet actuellement) pose clairement le problème que je vous soumet ce jour.

Les présidents successifs de radio France (Jean Maheu, Michel Boyron) ayant été alertés par le passé avec un refus catégorique d'intervenir en quoi que ce soit sur le contenu des programmes.

Vous comprendrez pourquoi nous ne sommes pas enclins à poser encore ce problème à Jean-Marie CAVADA.

Si nos premiers travaux (surtout intuitifs) pouvaient prêter a rire; il n'en est plus de même a ce jour , après une bonne décennie d'entêtement nos recherches se trouvent couronnées de succès par une expérience scientifique de premier plan faite au laboratoire Kastler-Brossel cette année et par le fait que nous avons des preuves matérielles sous forme d'échantillons qui intéressent fortement la recherche fondamentale.

C'est en dernier recours que je m'adresse a vous car les instances politiques aux plus hauts niveau ne donnent aucun signe de vie alors qu'elles ont été contactées sur ce sujet fin décembre 1998.

Selon moi, il apparaît clairement que des intermédiaires chargés de l'évaluation de mes propos s'emploient a me calomnier sur la base des anciens écrits qui je l'avoue n'étaient pas très clairs.

Se limiter a cela voudrait dire qu'on condamne les êtres humains à ne jamais évoluer.

Une confrontation publique avec des physiciens fondamentaux de la matière et des psychologues (tel que Philippe Wallon avec qui j'ai tenté de dialoguer lors de l'émission ZIN-ZIN) serait très utile et bénéfique a beaucoup de laboratoires de recherche car les preuves dont je dispose ne peuvent pas être laissées pour compte; elle n'ont rien de commun avec les paroles de dérangés mentaux.

 Notre revue "Microscope" N°87 de février 1999 ci-jointe consultable sur notre site donne la documentation complète grâce aux liens ici soulignés dans le texte.

http://perso.wanadoo.fr/casar/M87.htm

Point n°2 :

J'en appelle au service radio du CSA pour avoir l'avis du directeur de Radio-France suite a mon courrier concernant un droit de réponse .

Vous trouverez dans les pièces jointes les courriers échangés avec Jean-Luc HESS et Jean-Marie CAVADA au sujet du comportement des animateurs de l'émission ZIN-ZIN sur France- Inter.

Aucune réponse n'a été donnée par le directeur de radio France, alors que l'animateur de l'émission a téléphoné a casar durant 3/4 d'heures le lendemain pour nous dissuader d'exiger un droit de réponse par voie judiciaire.

Soyez assuré Monsieur le Président du C.S.A de ma sincère considération

Francis Gatti

 Pièces jointes: -Microscope N°87 - Copie du liminaire de notre ouvrage sur site 1LIM.htm