VOILA DU BOUDIN

Posted by Gatti , Mar 26,2002,00:53

Post Reply

 

Forum


Voici mes dernieres cogitations.Petits merdeux s'abstenir.Je ne nomme personne mais ils se reconaitrons.

Mes recherches ont été paufinées en partie grace aux discussions de ce forum alors rendons a a Cesar....

LES SUPERATOMES : 5 état de la matière

"Les chercheurs sont devant les condensats comme une poule devant un couteau" plaisante Chris Wesbrook de l'institut d'optique électronique d'Orsay.
"Une fenêtre ouverte sur l'étrangeté du monde quantique" selon Cornell et Wieman (NOBEL 2001)
Une des plus belles expériences avec les condensats a spectaculairement montré le caractère ondulatoire de ces paquets de milliers d'atomes.
Contrairement à un fluide classique, un condensât en rotation se creuse de tourbillons (ou vortex) ces vortex sont disposés symétriquement et concentiquement les uns par rapport aux autres.
La question de la variation de la masse du condensat ne semble pas intriguer outre mesure les chercheurs pour le moment .Pourtant, cette question va se poser avec beaucoup plus d'acuité dans les années a venir comme se posera aussi la question de la transmaterialité (soulevée ici au paragraphe : foudre )
- Il est facile de comprendre que ces expériences fabuleuses ne sont pas faites au le point zero Kelvin .Toutes les expériences sur les condensats sont faites à 0,001 Kelvin du zéro absolu (-273,15 degrés Célsius). La butée théorique que constitue le 0;000K (zéro absolu) n'étant pas atteinte pour permettre une évaluation objective de la masse du condensât ; des signes avant coureurs permettent de supposer une diminution de masse devraient se manifester avant le point ZERO .Ce n'est pas une certitude mais la disparition totale de la masse du condensât est bien prévue par la théorie à zéro K .
Il est assez facile de déduire qu'un objet sous forme de condensât (si le terme objet est encore approprié) étant constitué d'atomes qui ont tous les mêmes caractéristiques; même énergie, même vitesse, même direction et même longueur d'onde est en condition optimum pour basculer dans un état ondulatoire complet.
Nous dirons pour être plus clair qu'a ce stade de température très proche du but l'objet est mis en condition pour disparaître spontanément comme disparaissent les objets poltergeist sous les yeux de nombreux témoins dès que la température décroît pour approcher et probablement atteindre le zero Kelvin nominal très DIFFERENT DU ZERO +1/1000 de degré . (Bernard Bidault ami de CASAR dont nous parlons dans nos éditions antérieures de "Microscope" est un des témoins les plus crédibles. Son ouvrage a paraître cet année en fera foi.)
La meilleure description de cette préparation au basculement est donnée a la page 84 de Science et Avenir" de mars 2002 :" Dans le condensât, devenus complètement indiscernables, les atomes agissent alors comme un seul homme. Un pour tous et tous pour un.
-L'effet Casimir prévoit de toute façon la possibilité d'apparition spontanée de matière a partir du vide a une température de zéro K (matière qui paradoxalement pourrait être parfois la "concrétisation" ou l'objectivation de particules virtuelles). La fabrication de photos psychiques pourrait être un exemple probant illustrant cette hypothèse. Les deux cas de figure confortent donc bien l'idée que d'un coté la matière avec masse perd sa masse pour devenir super-onde (ou mega-onde) et de l'autre ce que nous supposons être le néant génère de la matière ayant une masse dans l' ocean de vide quantique ayant subi des fluctuations électriques majeures d'origines inconnues.
- Les franges d'interférences spectaculaires se trouvent au niveau des condensats mais aussi se retrouvent curieusement dans les recherches sur la transmaterialité de certaines foudres en boule (voir le cas de Johanna BOSSE ci-dessus foudre ) . La transmaterialité des objets poltergeist devient donc de moins en moins contestable. Pour le chercheur spécialisé poltergeist c'est une évidence que personne ne pourra plus mettre en doute lorsque les savant prendront les témoignages confondants de ce dossier pour les considérer comme un apport non négligeable à la recherche (en physique quantique) .
- Les tourbillons ou vortex concentriques qui apparaissent dans le condensat en rotation montre une organisation paradoxalement rotatives des forces fondamentales a tous les niveaux de grandeur. Qu'il s'agisse des galaxies , des planètes aux systèmes solaires ou de la matière a son niveau le plus élémentaire, nous revenons toujours a des modèles en giration. Les OVNIs (dont nous avons des photos et des témoignages avec écho radar à l'appui) ayant une symétrie de révolution comportant des rotors en giration a très grande vitesse de rotation prennent ici toute leur importance. Ce ne sont plus de modèles de science fiction mais des modèles théoriques (pour scientifiques sérieux) avec lesquels la science de demain devra composer.
- Les fractales dans l'espace comme les fractales dans le temps (Eric Julien Julien) apparaissent en filigrane dans l'ensemble des théories qui convergent merveilleusement bien vers la grande unification qu'Albert Einstein appelait de ses vux. La notion de fractales apparaît bien au niveau du condensât (même si nous n'avons pas la compétence pour en expliquer les tenants et les aboutissants) comme elle apparaît au niveau de l'infiniment grand (voir nos anciennes editions de "Microscope"). Citation "Le condensât a la particularité d'avoir toutes ses parties identiques a son tout , c'est bien ce que disent les spécialistes du quantique ".


 

Excellente nouvelle


Re:
VOILA DU BOUDIN -- Gatti

Posted by Denis , Mar 26,2002,01:30

Post Reply

 

Forum


Salut Gatti,

Je suis bien content que ça débloque encore du côté de la physique des condensâts.

Tu dis : "Contrairement à un fluide classique, un condensât en rotation se creuse de tourbillons (ou vortex) ces vortex sont disposés symétriquement et concentiquement les uns par rapport aux autres."

Ça, c'est des expériences comme je les aime. D'où tires-tu cette information? De Science et Avenir de mars 2002 (page 84)? C'est la seule référence que tu donnes. L'article en dit-il plus? Donne-t-il lui-même sa référence?

Si ça se trouvait sur internet, je serais aux comblé.

Cordialités


 

 

Re:Excellente nouvelle (disposition, raison, question)


Re:
Excellente nouvelle -- Denis

Posted by Phys_x , Mar 26,2002,11:25

Post Reply

 

Forum


Les vortex d'un condensat sont la manifestation de la quantification du moment angulaire (pas de rotation infiniment lente).
Il sont disposés en réseau (avec une symétrie comme cristalline, éventuellement avec une apparente concentricité pour une symétrie ternaire).
Où a t'il été dit que la masse du BEC est nulle à 0 K ?


 

Masse du BEC


Re:
Re:Excellente nouvelle (disposition, raison, question) -- Phys_x

Posted by Tom , Mar 26,2002,12:52

Post Reply

 

Forum


Masse du BEC selon Gatti :
http://www.sceptiques.qc.ca/forum/posts/22441.html#22441

 

JF le grand pedagogue

Posted by Gatti (GATTI,Gatti), Dec 11,2001,00:43

Post Reply

 

Forum


JF: Mais, tu as parfaitement raison: il n'y a pas de dématérialisation car les atomes sont et restent là.

GATTI: Il serait utile de savoir ce qu'entend JF par le mot dématérialisation. Le fait qu'il reste là ne présage en rien de l'état quantique dans lequel se trouvent ces atomes .Il est évident que le condensat BEC contient des atomes qui restent tous là au point de jonction des laser pendant l'expérience. Certains atomes restent sous forme materielle et d'autres se muent en ondes groupées.Je n'ai jamais dis autre chose. Il a toujours été clair que c'est seulement au point ZERO absolu du froid que la théorie prévoit la transformation (changement d'etat) qui est une disparition physique de l'ensemble des atomes sans pour autant qu'ils disparaissent du condensat. Il sont invisibles, incolores, et sans masse ils ne pèsent plus aucun poids comme toute onde de la création.
Pour commencer ce point est une grande connerie qui démontre dès le départ que JF est totalement ignorant de la MQ et invente des conneries.


JF: Au contraire, on pourrait dire que les atomes deviennent plus "matériels" (si ça voulait dire quelque chose à ce niveau microscopique) qu'initialement puisqu'ils se condensent à partir d'un gaz pour atteindre un état plus "solide".


GATTI: Là je laisse juge les étudiants du cours élémentaire en physique. (SEB au secours c'est le point ZERO de la démence) c'est du grand JF La connerie dans toute sa splendeur. Les atomes n'ont pas de consistance particulières, ce sont les liaisons entre atomes qui determinent le solide; le liquide ou le gazeux.
Là on juge l'animal sur le niveau fondamental de ses pietres connaissances en physique de la matière

Un atome sous son etat materiel n'est pas plus ou moins materiel. Un atome est un atome il n' a que deux possibilités:

-soit il est sous l'etat dit classique (comportement quantique classique) et dans ce cas il est visible ,il pèse un poids et lorsqu'ils sont des milliards de milliards de milliards ils forment un objet .

-Soit il est sous etat ondulatoire et dans ce cas il est invisible (comme une onde radio)et lorsqu'ils sont des milliards de milliards, ils se groupent en une enorme MEGA-onde qui contient regrouppés l'ensemble des milliards de milliards d'ondes d'atome.Lorsque cette mega-onde reprend un comportement classique l'objet reprend sa forme materielle avec toutes les caracteristiques physiques qu'il avait avant d'etre mega-onde.
Le passe de l'etat d'onde a l'etat clasique d'un objet s'apelle le decoherence (car les ondes groupées sont coherents)
Les chercheurs s'évertuent actuellement a retarder la de-coherence.

 

 

Zéro fois l'infini


Re:
Re:Excellente nouvelle (disposition, raison, question) -- Phys_x

Posted by Denis , Mar 26,2002,12:19

Post Reply

 

Forum


Cher Phys x

Je ne puis m'empêcher de faire un parallèle (flou) entre les trois contextes limites suivants:

1 - La vitesse limite maximale C.
2 - Le temps limite zéro du Big Bang.
3 - La température limite zéro K.

Dans ces trois contextes, je vois une indétermination mathématique du type "zéro fois l'infini" sous roche. Et, chaque fois, quand on approche de la limite, ça se corse. Je ne trouve pas de meilleure expression. Mes notions de physique théorique ont un siècle de retard. Je n'ai donc aucune prétention participative. Je suis spectateur, sans plus.

Au sujet de votre question, "Où a t'il été dit que la masse du BEC est nulle à 0 K ?", je suis tenté d'appeler ça la "Conjecture de Gatti".

Cordialités,

Denis

P.S. Voyez-vous un 4e ou un 5e contexte physique où il y aurait une telle limite approchable mais infranchissable?


 

Re:Zéro fois l'infini


Re:
Zéro fois l'infini -- Denis

Posted by Sébastien , Mar 26,2002,13:11

Post Reply

 

Forum


"P.S. Voyez-vous un 4e ou un 5e contexte physique où il y aurait une telle limite approchable mais infranchissable?"

Partout ou il y a une quantité de quantifiable. (Énergie par exemple)

Soit il sera théoriquement impossible d'atteindre le zéro par ce que le plus petit niveau quantique occupé est nul, soit il sera difficile expérimentalement à cause d'effet thermique (bruit extérieur, conscéquence de l'incapacité de l'atteinte de T = 0).

Sébastien

P.S. je ne suis pas phys_x


 

 

Re:Re:Zéro fois l'infini


Re:
Re:Zéro fois l'infini -- Sébastien

Posted by Denis , Mar 26,2002,21:33

Post Reply

 

Forum


Salut Sébastien

Le zéro énergie semble être, en effet, un de ces murs infranchissables. Est-ce le même mur que celui du zéro degré?

Je pense aussi à l'infinie densité des trous noirs. Est-ce le même que l'infinie densité du Big Bang?

Il y a quelques siècles, pour expliquer la pression atmosphérique on disait que "la Nature a horreur du vide". Aujourd'hui on pourrait presque dire que la Nature a horreur de l'infini. À l'approche d'une indétermination zéro fois l'infini, elle refuse de là mener à terme et débouche sur le quantique.

Heureusement qu'on a la science pour en savoir autant que possible sur le fini. Avec toi, je laisse l'infini aux mystiques et aux mathématiciens cantoriens.

Cordialités,

Denis


 

 

Re:Rex:Excellente nouvelle (disposition, raison, question)


Re:
Re:Excellente nouvelle (disposition, raison, question) -- Phys_x

Posted by Jean-Francois , Mar 26,2002,12:07

Post Reply

 

Forum


x: "Où a t'il été dit que la masse du BEC est nulle à 0 K ?"

Ca a été déclaré péremptoirement par le parasite officiel de ce forum (Gatti, aka POF). Il n'y a que lui pour y croire.

Jean-François


 

 

Re:Excellente nouvelle


Re:
Excellente nouvelle -- Denis

Posted by Jean-Francois , Mar 26,2002,05:05

Post Reply

 

Forum


Il y a un dossier sur la physique ultrafroide dans Nature 416(6877) - 14 mars 2002. Plusieurs articles concernent les condensats directement; on y discute entre autres du pourquoi de l'absence de condensation des fermions et les vortex induits par la mise en rotation*. C'est passablement technique mais bien illustré et intelligible pour quelqu'un qui a des notions de physique.

Jean-François

* Je me perds en conjecture de ce que pourrait être des vortex "disposés symétriquement et concentiquement [sic]". S'ils "sont" concentriques, ils ne sont pas plusieurs... donc pas "disposés symétriquement".


 

 

Re:Excellente nouvelle (vorticité condensats bosoniques)


Re:
Excellente nouvelle -- Denis

Posted by Phys_x , Mar 26,2002,04:35

Post Reply

 

Forum


Bonjour,

Cherchez sur Google avec les mots : rotating bose condensate vortices . Il y a des informations nombreuses.

Cordialement.

Phys_x


 

Recherche Google


Re:
Re:Excellente nouvelle (vorticité condensats bosoniques) -- Phys_x

Posted by Denis , Mar 26,2002,10:07

Post Reply

 

Forum


Bonjour Phys_x

Merci pour les mots-clés. En effet, on trouve plein d'informations là-dessus via Google.

http://cua.mit.edu/ketterle_group/Projects_2001/Summaries_01/Vortex_%20Lattices.pdf

http://www.optics.arizona.edu/Anderson/papers/vortices.pdf

http://www.aip.org/mgr/png/2001/124.htm

http://www.aip.org/pt/vol-53/iss-8/p19.html

http://physicsweb.org/article/world/14/5/3

http://www.lkb.ens.fr/~dalibard/rotating01.pdf

http://cua.mit.edu/ketterle_group/Projects_2001/Pubs_01/rama01_vortex_nuc.pdf

C'est dans des situations comme celle-là que j'aimerais être physicien.

Portez-vous bien,

Denis


 

 

Pour Denis: À propos de la "conjecture de Gatti"...

Posted by Noé , Mar 26,2002,19:08

Post Reply

 

Forum


http://www.sceptiques.qc.ca/forum/posts/26711.html#26711

[Denis]"...Au sujet de votre question, "Où a t'il été dit que la masse du BEC est nulle à 0 K ?", je suis tenté d'appeler ça la "Conjecture de Gatti"..."

Il me faut malheureusement vous informer que l'académie des sciences a récemment décidé de retenir l'expression "conjecture de Gatti" pour qualifier un certain phénomène qui, bien que lié à l'activité (genre mouche dans un rideau) pofessionnelle de ce monsieur, n'en constitue pas moins une entité sui generis (au sens clinique bien sûr).

À preuve:

http://www.sceptiques.qc.ca/forum/posts/18197.html#18197

Pour vous Denis (et pour tous les autres sauf M.Gatti), il ne peut s'agir que d'une conjecture. Pour M. Gatti, la masse nulle d'un BEC à 0 K, c'est quelque chose qu'il nous faut admettre SANS DÉMONSTRATION.

L'appellation (millésimée) "Postulat de Gatti" me semble donc ici tout indiquée.

Attention devant ! Et une révolution en physique...UNE !

 

Pour Noé: À propos de la "conjecture de Gatti"...


Re:
Pour Denis: À propos de la "conjecture de Gatti"... -- Noé

Posted by Denis , Mar 26,2002,21:05

Post Reply

 

Forum


Salut Noé

Conjecture, postulat, hypothèse, on joue dans les nuances. Je vous laisse choisir.

Mais, concernant les BEC, il faut distinguer la conjecture faible de la conjecture forte (de Gatti).

Que, à zéro K, la masse soit nulle est la conjecture "faible" de Gatti. Ça ressemble un peu à l'ancienne conjecture (maintenant admise) d'Einstein qui prétendait que quand la vitesse d'un corps approche C, sa masse monte à l'infini.

Sous la forme "forte", la conjecture de Gatti stipule qu'il y a du psychisme sous roche dans le phénomène.

Ces deux conjecture, la forte et la faible, concernent, bien sûr, les condensats de Bose-Einstein uniquement. Sur d'autres sujets, il peut y avoir plein d'autres conjectures de Gatti.

NOÉ : "Attention devant ! Et une révolution en physique...UNE !"

DENIS : En avant les braves! ...et attention à la marche.

Cordialités,

Denis