Association des Sceptiques du Québec

GATTI Les vraies questions entre sciences et pseudosciences

Posté le: Ven Fév 18, 2005 3:53 pm Sujet du message: Les vraies questions entre sciences et pseudosciences

--------------------------------------------------------------------------------

Voici le condensé de la conclusion de la these de MC Mousseau. Elles sont accablantes pour la recherche officielle en France .mais elles sont accablantes AUSSI pour les parasychologues français mais cela elle ne l'a pas vu parcequ'elle n'est pas au fait des réalités paranormales récentes qui contiennent des preuves. Je ferai donc mes commentaires (acides a point) sur le site casar dans quelques jours sur http://perso.wanadoo.fr/casar/M133.htm

------------------------------------

Thèse de Marie-Christine MOUSSEAU

UNIVERSITE DE DUBLIN 2002

Sciences , recherche sur le paranormal et croyances :quel est le lien?

 

 

Extraits tirés de la conclusion de la thèse

 

MC MOUSSEAU:

" Le jugement porté par Bertrand Méheust sur la situation du paranormal en France est pertinent Toute recherche en se domaine est considérée comme pseudoscience par la plupart des scientifiques (qui en fait ne la connaissent pas) , est complètement ignorée par les médias. "

 "La science conventionnelle aurait beaucoup a apprendre de leur approche multidisciplinaire ( tandis que la plupart des sciences perdent sans doute beaucoup à tendre vers une trop grande spécialisation ) et de la richesse de réflexion épistémologique complètement ignorée par la plupart des scientifiques".

 "En réalité , le fait de réussir à fournir des données utiles n'est peut être pas le seule raison pour laquelle la parapsychologie est considérée comme une pseudoscience. L'absence de résultats pratique ne rend pas compte du puissant tabou présent dans la communauté universitaire française. La science par essence s'est construite sur le rejet de toute superstition et croyance populaire. Les scientifiques doivent donc venir à bout de très forts préjugés pour accepter qu'il puisse s'agir d'un sujet de recherche. A cet égard, leur conduite est proche de celle des pseudoscientifiques qu'ils méprisent : elle est basée sur une croyance plutôt que sur un questionnement."

 "On peut se demander si cela est lié au fait qu'en France , la société et la vie académique restent gérontocratiques. Donc Bertrand Meheust- et d'autres sociologues ou philosophes francophones tels que Pierre Lagrange et Isabelle Stengers - semblent avoir raison sur ce point .l'indifférence marquée à l'égard de la "Metapsychique" a un caractère politique. Elle n'est pas réellement justifiée par des critères scientifiques. "

" Un des paradoxes est que l'interet pour la science est corrélé positivement au degré de croyance aux parasciences… De même , la frange de la population ayant un degré de connaissances scientifiques très faible est en moyenne moins crédule que celle ayant un niveau d e connaissance très bon.Les sondages révèlent aussi que les parasciences ne sont pas développées en réaction ou contre l'institution scientifique" .

 "Je rejoint Bertrand Meheust lorsqu'il affire que la question "Metapsychique" est toujours d'actualité. Mais la vraie question est : en dehors des avancés technologiques qu'elle apporte, existe-t-il un quelconque intérêt dans la science ? La réponse dans notre monde matérialiste tend d e plus en plus a être négative. Et en fait la réponse rationnelle serait précisément : il n'y en a aucun , si ce n'est le plaisir que , parfois , certains d'entre nous éprouvent à employer leur intelligence pour essayer d e mieux comprendre le monde. Ce plaisir fait partie du lot dont l'évolution nous a pourvu en nous donnant un cerveau. Ne le gâchons pas ! si certains d'entre nous sont assez persévérants pour enquêter dans un domaine qui se situe en dehors du champ de notre compréhension , et qui ne fournira probablement pas d'applications pratiques fiables a court terme , je ne vois aucune raison de les en décourager. "

-------------------------------------------------------------------------

Jean-Francois Posté le: Ven Fév 18, 2005 4:25 pm Sujet du message: Re: Les vraies questions entre sciences et pseudosciences

-

Gattif, citant Mousseau a écrit: "L'absence de résultats pratique ne rend pas compte du puissant tabou présent dans la communauté universitaire française. La science par essence s'est construite sur le rejet de toute superstition et croyance populaire "

Ben voyons, parce que la "communauté scientifique" rejette "la superstition et la croyance populaire", il faudrait laisser de côté que la parapsychologie peine à fournir le moindre "résultat pratique"? Je me demande si le reste de la thèse* est construit selon cette vision des choses. Si j'ai le temps, je la lirai.

Sur les vraies "questions" (sic) entre sciences et pseudo-science, je conseille plutôt L'imposture scientifique en 10 leçons par M. de Pracontal. http://www.prevensectes.com/impost1.htm

 

 

* "mémoire" plutôt car c'est du niveau M.Sc. en "Communication Scientifique". Je l'ai téléchargée mais pas lue.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Gattif Posté le: Ven Fév 18, 2005 4:36 pm Sujet du message:

Cette thèse http://pagesperso.laposte.net/casar/Rousseau.pdf est très bien construite et étayée par des investigations hors de tout soupçons. Seule une étrangère peut se permettre de dire les quatre vérités et elle ne s'est pas gênée pour le faire.

Pour une fois nous avons une vue d'ensemble et une analyse pertinente.

--------------------------------------------------------------------------------

Il faudrait peut etre que Pracontal médite ce que dit NICOLESCU physicien de très haut niveau:

NICOLDESP.htm

Avec mon petit niveau de bricoleur en Physique quantique j'ai dis il y a peu d e temps exactement comme lui (avec quelques fautes de présentation , en moins fouillé je vous l'accorde.

Ce qu'il faudrait c'est que Nicolescu prenne connaissance de l'affaire Pantel et qu'il s'aventure a comparer ses convictions théoriques professionnelles avec les applications pratiques de celles-ci qui se manifestent régulièrement chez JCP .

-------------------------------------------------------------------------------------------------

Gattif Posté le: Ven Fév 18, 2005 4:59 pm Sujet du message:

 

Il a vu grand Nicolescu ! Y à t-il un physicien spécialisé quantique dans la salle?

C'est ici que tout ce tient: Il n'y a aucune compréhension du moment précis du passage du classique au quantique.

C'est clair , Nicolescu laisse la porte ouverte aux phénomènes Panteliens. Il est bien trop intelligent pour prendre le risque de passé pour un imbécile le jour ou le pot aux roses Pantelien sera découvert; quand on s'apercevra que tout est vrai IL AURA ASSURE SE SARRIERES

NICOLESCU citation:: "On pourrait penser que la décohérence est contre l’idée de niveaux. Mais il ne s’agit que d’une apparence, tout d’abord parce qu’il n’y a pas qu’une théorie de la déshérences, il y en a plusieurs. Il n’y a aucune compréhension du moment précis du passage du classique au quantique, du point de vue forme

l. La décohérence Académie des Sciences morales et politiques - http://www.asmp.fr/

--------------------------------------------------------------------------------------

Ghost Posté le: Ven Fév 18, 2005 7:20 pm Sujet du message: Re: Le pot aux roses

--------------------------------------------------------------------------------

Denis a écrit: "Et toi, les assures tu, tes arrières, pour quand le pot aux roses Pantelien sera découvert et qu'on s'apercevra que tout est faux? "

 

GHOST: Il n'a rien à assurer et, surtout, rien à perdre. Contrairement aux sceptiques de ce forum et à beaucoup de scientifiques imbus d'eux-mêmes, je pense que Gatti aurait suffisamment d'humilité pour venir faire ses excuses. Mais de la part des sceptiques, j'ai bien peur, donc, que l'on n'ait jamais d'excuses de qui que ce soit.