Consultez la liste des messages EGP : FILEGP1public.htm FILEGP2public.htm


Message EGP N°31

Diffusion libre

EGP atelier 1 http://perso.wanadoo.fr/casar/ATELIER1.htm

Eléments nouveaux sur les empreintes dans les vitres, complément de l'enquête du 13/03/04

Nous sommes peut être en vue de l'épilogue en ce qui concerne la chasse aux preuves poltergeist.

La photo de la vitrine pochée http://perso.wanadoo.fr/casar/PH3.JPG publiée page 186 du tome 1 de Jean-Claude Pantel (248/… dans http://perso.wanadoo.fr/casar/1BIB.htm) ne peut plus être contestée et considérée comme un faux.

Nous avons trouvé un témoin clef dont les dires (court extrait ici : http://perso.wanadoo.fr/casar/TEMbilles.mp2 ) recoupent avec précision les nombreux éléments déjà en notre possession soit :

1) Les déclarations de JCP dans son tome 1

2) Les déclarations de JCP enregistrées lors d'une conversation téléphonique où il donne des précisions sur la forme des cratères

3) L'interview téléphonique enregistrée d'Alain Le KERN

4) Les écrits de Jimmy Guieu dans son livre publié en 1973 faisant état de la matérialisation de billes et d'une multitude d'objets

5) Les discussions par téléphone avec Jimmy Guieu qui a affirmé avoir conservé certaines de ces billes, boules de pétanque, piles, ampoules etc.. qu'il collectionnait.

6) Une photo de la collection d'objets poltergeist de Jimmy Guieu publiée dans le Tome 1 de JCP.

Cette personne témoin privilégié à l'époque des faits 1973 est d'accord pour confirmer (sous serment devants des instances officielles) l'existence d'impacts en creux dans les portes vitrées de l'entrée de son immeuble.

Les enregistrement des conversations téléphoniques dont il est question en 2 et 3 ainsi que la discussion de 15 minutes avec le témoin (dont un extrait sonore est proposé ici ) seront disponibles sur le CD ROM des EGP

--------------------------------------------------

Voici des extraits retranscrits de l'enregistrement de la conversation téléphonique avec le témoin :

"J'habite l'immeuble depuis qu'il a été construit et j'ai assisté à toutes les réunions du conseil syndical "

"Ah ! attendez, attendez ! Vous me rappelez quelque chose, à un moment donné, effectivement, sur la porte vitrée il y avait des trous qui étaient faits comme si on les avait faits au millimètre, comme si on avait envoyé une balle, effectivement ; alors là vous me rappelez quelque chose ; d'ailleurs tout le monde pensait dans l'immeuble que c'était quelqu'un qui se serait amusé à tirer avec une carabine. L'impact était bien arrondi, bien creux ! Sans casser la vitre. En me parlant de l'impact de l'immeuble "Méditerranée", cela me revient en mémoire."

"Vous pouvez donner mon témoignage oral sans problème. Il y a très très longtemps ; vous le situez à quel moment ?"

(Réponse: " C'était en juillet 1973")

"Voilà, c'est ça ! ça remonte à très loin ! Vous levez peut-être un voile là-dessus parce qu'on avait pensé qu'il y avait quelqu'un qui avait de mauvaises intentions dans l'immeuble"

"Cette vitre a été changée parce que la porte n'offrait pas assez de sécurité"

"Mais je vous dis, c'est très très vieux ; le fait que vous m'ayez parlé d'un trou dans la vitre, j'ai réalisé tout de suite qu'on avait eu cela dans la copropriété"

" Ces trous étaient parfaitement ronds, il n'y avait aucun éclat autour du trou et ils avaient une forme conique au bout"

"Je vais vous dire, en face de notre immeuble, il y avait l'hôpital Michel LEVY, il a été démoli et maintenant il ont construit. Justement, on a toujours pensé que c'était un type qui était dans la cour de l'hôpital Michel Levy qui avait pu tiré un projectile, le trou était tellement parfait, pas ébréché, rien du tout ! C'était très rond , une découpe parfaite."

"Vous pouvez m'appeler quand vous voulez ! ou m'envoyer un représentant de votre association "

 

Complément au message N° 31

SECONDE INTERVIEW le 30 03 04

 

Extraits du fichier son Billes2.mp2 ( figurant dans le CD ROM des EGP) retranscription des points importants de la seconde interview du témoin faite le 30 03 04: 

 

"Moi, cela m'intéresse énormément ce que vous faites!"

 "J'en ai parlé a différentes personnes de l'immeuble qui se souvenaient des impacts a l'époque; elle m'ont dit que c'était des gens qui tiraient a la carabine. Attendez, mais si on tire e a la carabine on fait exploser la vitre et puis il a quand même des déchets, de débris par terre, là il n'y avait rien" .

"Comment est-ce qu'on arrive a faire dans du verre des ronds pareil de forme conique ? "

"Je suis contente d'ajouter une pierre a votre édifice parce que , c'est vrai que pendant longtemps j'ai été perturbée par cela en me disant mais qu'est-ce que c'est ce système ?…. Mais loin de moi l'idée de penser…. "

"Surtout qu'en plus de cela ça s'est fait sans bruit, personne n'a entendu d'implosion, d'explosion , de tir .

(Gatti "Vous pouvez témoigner de cela aussi?" )

"Ah bien oui! Je me suis posé la question et il y a une personne qui m'a dit : "oh! Vous savez avec une chignole c'est vite fait de faire cela .J'ai répondu; je regrette mais il n'y avait pas un trou au bout hein! La vitre n'était pas traversée"

"Il y a quelque chose qui m'est revenu a l'esprit, le rond était parfait, il y avait un bord qui n'était pas coupant, c'était tout lisse , il y avait comme un petit bourrelet bien lisse tout le tour. J'ai passé le doigt la dedans et je me suis dis ; mais c'est pas possible on ne peut pas faire une chose pareille, avec quoi! "

"Tout ceci m'est revenu a la mémoire !"

"Le bord large du trou c'est tout lisse , c'est comme le rebord d'un verre si vous voulez"

"çà s'est passé que dans le midi ces histoires là ou dans toute la France?"

"Nous, on a été longtemps a se poser ses questions , puis finalement au cours du temps , comme personne n'a réagi, bon! Bien on en a plus parlé"

"Lorsque vous m'avez contacté je n'avais plus rien en mémoire ; mais maintenant cela m'est revenu vraiment bien"

"Je me pose la question en plus de cela, je me dis mais qui est-ce qui a pu faire ces impacts de balles tellement bien faits et avec quoi; c'est çà le problème."

" J'ai un esprit assez curieux dans le sens où je me pose toujours des questions quand quelque chose n'est pas tout a fait concrète pour moi .Là ,je me suis posé des questions, je me suis dis comment arriver a faire des impacts aussi beaux; qu'est-ce que c'est qui fait cela ?"

"Quand j'en ai parlé dans la copropriété, les gens m'ont prise pour une fada, c'est pourquoi je vous demanderai de garder l'anonymat."

 

Les enregistrement téléphoniques des deux interview figurent dans sur le CD ROM DES EGP:

Le fichier son du 13/03/04 correspondant a la première interview enregistrée de ce témoin figure sur le CD ROM DES EGP sous la référence TEMOIN1.mp2

Le fichier son du 30 /03/04 correspondant a la seconde interview enregistrée du témoin figure sur le CD ROM DES EGP sous la référence Billes2.mp2

 

 

AVIS DE CASAR

La photo http://perso.wanadoo.fr/casar/PH3.JPG est un modèle de comparaison que tous les coups de fusils du monde, de n'importe quels calibres ne pourront jamais reproduire. En général, une balle de fusil correspondant à la grosseur des impacts traverse la vitre allègrement en laissant un trou béant sans bavures avec ou sans fissures de la vitre. Si ce sont des plombs qui s'écrasent sur la vitre, à moindre vitesse en général, la vitre n'est même pas entamée. Si par un heureux hasard la vitre est attaquée par les plombs, cela fait un cratère minuscule avec des bavures mais jamais un trou lisse extrêmement régulier se terminant en forme de cône . Une figure quasiment géométrique parfaite. C'est ce qu'ont dit tous les témoins. Ici il faudrait un plomb gros comme une noix pour laisser une trace aussi grosse. La vitre exploserait mais jamais aucun cratère comme le montre la photo ne pourra être reproduit par personne à moins de laisser trois jours à un artiste sur verre qui ferait cela à la meule.

L'enquête continue afin de lever définitivement tous doutes sur la réalité des faits ainsi que sur la nature complètement paranormale des impacts. Nous interrogerons d'autres témoins pour recouper les informations.

NB: Les enregistrements dont il est question ici seront disponibles sur le CD ROM des EGP pour servir de pièces à conviction vis à vis des instances officielles qui participeront aux EGP

 DOCUMENTATION extraite de l'ouvrage de JCP "les visiteurs de l'espace temps" Tome1:" jeudi 12 juillet 1973. La journée connaîtra d'autres péripéties dont un attroupement des plus bruyants, devant la porte d'entrée du 26 rue Pierre Laurent. La cause en est le nombre impressionnant de demi-sphères découpées dans les deux battants de la baie vitrée qui, plus que jamais, ressemble à un gigantesque morceau de gruyère transparent ! Défileront tour à tour les membres du syndic de l'immeuble, la police en civil et en uniforme et les responsables médicaux des services hospitaliers de Michel Lévy dont les salles de soins et autres donnent sur la rue qui sert de cadre à ces étranges manifestations. Toujours dans un souci de rationalisation, ces faits seront attribués à, je cite : - de possibles jets de projectiles à effet boomerang -, émanant du service psychiatrique de l'hôpital Michel Lévy. - Heureux les simples d'esprit capables de manipuler "l'invisible"!..-

 

 


Message EGP N°30

Complément au message N°25

Diffusion libre

Les avancées de la science, les découvertes de pointe nous amènerons tôt ou tard a expliquer les effets physiques semblant aberrants qui se manifestent dans les affaires poltergeist. Actuellement les scientifiques dans leur grande majorité (surtout en France) refusent de prendre en compte les nombreux témoignages paranormaux en arguant que ces faits n'étant pas avérés ne sont que des historiettes. En agissant ainsi, les scientifiques mettent ouvertement en doute la crédibilité de témoins tout a fait respectables. C'est la non reproductibilité des faits attestés qui poserait probléme).

Dans les affaires poltergeist, la propagation anormales des sons a été signalée par CASAR depuis des années. Les bruits ne sont pas perçus de manière identique par les personne présentes certaines entendent des sons que d'autres présentes dans la même pièce n'entendent pas .

Une entreprise française (cocorico !) maîtrisant les nouvelles technologies vient de mettre au point un appareil capable de focaliser des sons a distance. Grâce a cet appareillage il est possible de faire croire a des témoins que des voix sortent du vide puisque le son n'est plus généré de manière classique par un haut parleur ; mais par un rayon directif (de type laser) qui transporte le son pour le focaliser a distance en un point de l'espace. Avec ce système, une personne visée dans une foule (jusqu'à trois cent mètres de distance) pourrait entendre des voix sans que personne dans son entourage n'entende rien.

- Cette entreprise qui vient d'obtenir une commande importante de l'armée américaine pour fabriquer une arme capable de neutraliser un ennemi a deux cent mètres sans le tuer. Seuls les osselets de l'appareil auditif seraient détruits par la puissance du son.

- Cette entreprise propose (heureusement) une multitude d'applications pratiques plus pacifiques; dont un dispositif acoustique de confort permettant d'écouter la télévision a titre individuel sans utiliser de casque. Les sons n'étant audibles que depuis l'espace situé au-dessus du canapé.

Sur ces bases, il n'est plus possible maintenant d'entendre dire par des sceptique que les historiettes poltergeist ne sont pas acceptables parce que ces faits ne sont pas reproductibles. Pour ce qui concerne l'arrivée des sons dans un espace vide il est tout a fait acceptable de dire que le phénomène est reproductible. Même si nous pourrions épiloguer longuement sur la provenance de ces sons (ou voix )

Historiette N°1

Extrait de sentinelle-news n° 26 ( SENT4.GIF ) " J'entends un fracas épouvantable, j'ai l'impression qu'une partie de la maison s'est effondrée mais pour les témoins la porte est tombée en silence. J'étais le seul a avoir reçu le bruit dans la salle de bain"

Historiette n°2

Extrait: du dossier MOUILLY.htm . "Les voisins habitant la maison voisine auraient du entendre ce bruit répétitif qui résonnait fortement chaque nuit dans le mur mitoyen mais ils n'ont jamais rien entendu d'anormal "

Historiette N°3

Des entités d'origine indéterminées s'expriment dans le vide chez JC Pantel depuis plus de trente ans. Les voix semblent sortir du vide depuis l'espace environnant Jean-Claude. Les voix sont enregistrées et les bandes magnétiques sont a la disposition de la science pour étude.

Historiette N°4

Une quantité incroyable de phénomènes sonores divers et voix inexplicables s'est manifestée dans la vie courante de JCP, (Parfois lors de communications téléphoniques dont nous avons gardé la trace enregistrée et précieusement conservée par CASAR pour servir de preuve le moment venu).

Historiette N°5 ( Extrait du dossier VOIX.htm )

"Il arrive aussi que l'appel téléphonique soit généré par une entité lorsque celle-ci a un message urgent a passer à JCP. Devant témoins il est arrivé souvent à JCP de téléphoner sans utiliser un téléphone mais en portant a son oreille un objet quelconque ;( une chaussure , un extincteur etc..). Ceci pourrait prêter a sourire mais lorsqu'on connaît bien le dossier des voix paranormales, on sait que les voix peuvent apparaître n'importe où dans l'espace et dans ce cas des faits aussi farfelus deviennent un peu moins étranges."

Conclusion

Nous vivons une époque formidable où chaque jour qui passe amène insidieusement des arguments solides confirmant l'existence de faits paranormaux exorbitants. Ces faits avérés sont noyés dans un magma d'informations fausses exploitées par des charlatans, des menteurs ou des mystificateurs. Ceci n'est pas nouveau, de tout temps le vrai à été impossible de démêler du faux. Heureusement le temps est venu où nous pourrons enfin faire les comptes . La recherche fondamentale appuyée par les technologies de pointe permettra bientôt d'apporter les preuves. Nous en sommes maintenant a pouvoir envisager d e télétransporter en utilisant des rayons cohérents : des sons, de la matière ( LASAT.GIF )et de l'énergie (laser). Des personnalités du monde de la recherche mal informées ayant l'écoute des grands médias ont colporté des contrevérités en voulant opposer savants et sorciers; elles ont induit le peuple en erreur mais le peuple n'est pas dupe.


Message EGPN°29

Diffusion libre

Investigations sur le papier d'emballage d'une la médaille matérialisée

 

Message N°29 ici : DRAYPAP.htm

 

 Des questions d'inertie mettant en avant des anomalies de gravitation sont une des caractéristiques les plus spectaculaires des poltergerist

Correspondance avec Maryvonne et Yvon DRAY DRAYEGP.htm

 


Message EGP N°28

Diffusion libre

****

 

Relation entre les sciences dures, le dossier OVNI et le dossier Pantel

 

Les dernières découvertes du JILA (BEC) permettent de faire une extrapolation intéressante sur le dossier OVNI. Des machines fabuleuses de production d'énergie pourraient être conçues à partir des avancées scientifiques résultant des technologies " fermioniques " (message EGP n°26). La fabrication de matériaux "révulsifs" pourraient voir le jour. A partir de celle-ci, des machines tournantes autonomes, mettant en œuvre un rotor ayant une vélocité colossale, pourraient voir le jour.

Dans un premier temps, ces machines fournissant directement de l'énergie mécanique seraient utilisées comme une énorme génératrice d'électricité. Ce serait en réalité des centrales électriques de plusieurs gigawatts de puissance qui remplaceraient très avantageusement (sans polluer) les centrales nucléaires. Ces machines auraient l'énorme intérêt d'être autonomes, peu encombrantes et mobiles au même titre qu'un véhicule aérien gros porteur. Les pays du tiers monde malades du manque d'énergie (pompage d'eau et transports) pourraient alors profiter rapidement et directement de cette énorme avancée technologique.

Dans un futur plus lointain, ces machines tournantes pourraient devenir de merveilleuses machines à voyager dans l'espace intersidéral ; ceci grâce à la mise en accélération constante du rotor. La relativité générale prévoit dans ce cas l'apparition d'une gravitation artificielle qui pourrait ouvrir sur des perspectives nouvelles. L'humanité entrerait alors dans la cour des grands (dans la communauté des civilisations supérieurement évoluées) en ayant la possibilité de voyager partout dans l'univers. Le seul inconvénient serait lié à des questions techniques de résistance du rotor à très hautes vitesses mais celles-ci pourraient être résolues par des champs de force qui annihileraient les effets de l'inertie. Eric Julien ami de longue date de CASAR en plein accord avec nous sur l'utilisation d'un rotor (RUR) traite des questions relatives à la résistance des matériaux EricJulien.pdf . (Son approche très réaliste du dossier OVNI EricJULIEN.htm devrait être méditée par les chercheurs de tous horizons )

 

Nous avions parlé, dans le message EGP N° 26, de voitures sans roues qui seraient mises en légère lévitation grâce à un revêtement aux propriétés "révulsives " recouvrant la route. Bien sûr que ceci est très utopique étant donné la grande quantité de matière fermionique qui serait nécessaire. Par contre, on pourrait concevoir la fabrication d'une matière fermionique qui provoquerait une révulsion latérale au lieu d'une révulsion vers le haut. Nous pourrions alors concevoir des machines tournantes à très hautes performances mettant en mouvement deux rotors en opposition qui "démontraient " une infimes quantité de matière pour la transformer directement en énergie mécanique ; le rapport matière consommée /énergie fournie étant géré par la célèbre formule E=MC2.

Le rendement d'un moteur de ce type fournirait une énergie équivalente à 1800 tonnes pétrole par gramme de matière désintégrée. La vitesse de rotation serait énorme et suffisante pour générer une accélération constante, source de gravitation artificielle.

Documentation paranormale :

- Henry Chaloupek a publié en 1997 "Les débuts de l'ufologie en France" (Edité par Lumière dans la nuit ). A la réunion d'OURANOS (à l' école Pascal en 1957 ) Jimmy Guieu , René Fouéré et d'autres personnalités étaient présentes ainsi que Daniel LEGER

(photo des participants LEG.GIF http://perso.wanadoo.fr/casar/LEG.GIF )

- Jean SIDER a publié l'affaire Daniel Leger dans son ouvrage : Ultra Top-Secret "Ces OVNIS qui nous font peur" éditions Axis Mundi 1990 : récit des faits 164rec.htm http://perso.wanadoo.fr/casar/164rec.htm

Henri Chaloupek déclare : "Daniel LEGER était loin d'être "dérangé", il était sain d'esprit. Celui qui se donnera la peine d'approfondir ces questions constatera que tout est vrai, que les problèmes ufologiques côtoient ceux de la parapsychologie, n'en déplaise à ceux qui voudraient rationaliser ce qui paraît irrationnel. Une autre intelligence parfois manipule les humains".

S'il s'avère que les messages des entités de l'affaire Pantel contiennent des connaissances scientifiques supérieures aux nôtres, il faudra aussi prendre en compte les faits vécus par Daniel Léger comme des éléments d'une autre réalité qui pourraient être exploités à des fins utiles.

En conclusion, nous avons ici la conjonction intéressante de trois dossiers

 

 


Message EGP N°27

Diffusion libre

****

Etude du message de JIGOR page 248/273 (Tome1 des Visiteurs de l’espace) Jigor274.htm

Confirmation de JCP par téléphone (le 3 et le 9 février 2004) au sujet de la cloison devenue translucide chez JC Dakis : JIGOR.mp2 et JCP Jigor.mp2

 

 

Partie 1

Phénomène de "translucidité" : rayon qui rend transparente une cloison opaque

 

Extrait de la page 274 du tome 1 : "Ainsi, un soir, chez Dakis, après que nous eussions fini de dîner, Jigor nous fit une démonstration des potentialités de ladite lumière : il projeta un faisceau lumineux sur le mur mitoyen, séparant la pièce dans laquelle nous nous trouvions, de la salle à manger des voisins de Jean-Claude. L'éclairage diffusé prit la forme d'une circonférence qui s'élargit et sembla exercer son action à l'image d'une vrille. Telle une grande spirale silencieuse, la lumière découpa alors un imposant cercle dans la cloison, nous permettant de voir les voisins vaquer à leurs occupations du moment. Puis, toujours sous l'effet de la lumière, le mur reprit sa consistance, sans doute selon l'influence du processus inversé. Jigor nous indiqua alors qu'il s'agissait là d'une "dispersion moléculaire, assimilable à une fission, suivie d'un réamalgame des parcelles de substances éparpillées et suspendues dans l'Espace, dite recondensation". La dissémination puis l'agglomérat de ces parcelles de matière échappa totalement à notre vision, je tiens à le préciser."

Analyse de CASAR

Jigor déclare que ce phénomène appelé par nous "translucidité " (pour des questions pratiques) est assimilable à la fission. Cela pourrait prêter à sourire si nous faisons le rapprochement avec la fission nucléaire qui a donné naissance à la bombe atomique et qui est en œuvre dans nos centrales nucléaires. En réalité, Jigor ne parle pas de fission mais de dispersion moléculaire assimilable à la fission (la fission casse les forces de cohésion du noyau d'uranium). Il emploie ce terme surtout pour illustrer un principe de la réaction en chaîne qui se situe au niveau de la cohésion cellulaire des matériaux constituants le mur. Vue sous cet angle, ce rayonnement capable de générer une réaction en chaîne agit probablement exclusivement au niveau des liaisons intercellulaires, modifiant la structure opaque du mur afin de permettre la passage des rayons lumineux et ainsi autoriser la vision des objets situés de l'autre côté. Nous sommes ici en pleine confrontation avec la connaissance de notre futur. En utilisant le terme recondensation et le terme agglomérat, Jigor fait clairement allusion au vocabulaire employé dans les expériences d'optoélectronique sur la condensation Bose Einstein qui n'étaient pas du tout d’actualité en 1973 ; les premières expériences probantes ayant été effectuées dans les années 90. L'utilisation de ces termes désignant clairement la BEC est proprement stupéfiante. Il nous apparaît évident que certaines particules doivent nécessairement être basculées sous une forme ondulatoire pour provoquer un réarrangement complet de l'architecture atomique dans la partie circulaire du mur qui est devenue un hublot par lequel Jantel et Jankis ont pu voir les occupants de l'appartement voisin. Il n'est pas question ici de faire la démonstration à la place de physiciens beaucoup plus qualifiés que nous. Espérons que les états généraux du paranormal permettront de confirmer la faisabilité de ce phénomène de "translucidité" tout en donnant des idées innovantes aux chercheurs.

De plus, les entités du dossier Pantel ne se contentent pas de communiquer des messages contenant des connaissances supérieures, elles ont aussi la faculté d'agir physiquement sur l' environnement de JCP ; l'action de l'esprit sur la matière ne peut pas être mieux illustrée (quelle que soit l'option envisagée, l'esprit des entités ou l'esprit de JCP ou les deux ensemble, le problème est le même). L'explication par l'hallucination collective avancée par les "sociopsychologues" peu documentés ne tiendra pas longtemps, si les explications avancées par Jigor s'avèrent recevables par les physiciens et si les modifications physiques du mur (dont ont été témoins Jantel et Jankis) s'avèrent théoriquement plausibles.

 

DOCUMENTATION UTILE COMPLEMENTAIRE

- Confirmation et précisions apportées par téléphone par JC P le 9 février 2004 : JIGOR.mp2 JCP Jigor.mp2

- L'ouvrage de Matthew Manning, "D'où me viennent ces pouvoirs" 192/.. fait état d'un rayonnement se manifestant lui aussi sur la cloison du dortoir. Ce phénomène n'est pas vraiment comparable à celui réalisé par Jigor mais il présente des similitudes intéressantes laissant entendre que les poltergeist ne sont pas à prendre à la légère par les chercheurs. Les conditions psychiques des personnes impliquées et la mise en œuvre du phénomène sont utiles à connaître surtout par les psychologues.

Extrait de la page 73 : "Le surveillant du dortoir se réveilla à 4 h 40 le samedi matin et nota qu'il faisait un froid glacial là où il était couché. Sur le mur en face de lui, il aperçut un disque lumineux qui avait un diamètre d'environ quarante cinq centimètres. Il pensa alors que la lumière provenait du corridor en passant sous la porte. Le froid s'intensifia alors que la tache de lumière augmentait de taille. Elle continua de grandir jusqu'à atteindre un mètre de diamètre. Il sauta de son lit et alla prier dans le couloir. C'est là que l'intendante le découvrit un demie heure plus tard. Lorsqu'ils revinrent au dortoir, la tache avait presque disparue. "Sur le mur en face de la porte apparut une petite tache lumineuse. Il n'y avait aucune lumière dans le couloir. J'élevai la main à la hauteur de la tache, il n’en résulta aucune ombre, comme si la lueur avait été émise par le mur au lieu d'être projetée ou réfléchie par lui. Quand je touchai la paroi à l'endroit de la tache, elle était chaude, à la différence de la surface environnante qui elle, était froide comme l'est normalement un mur de plâtre nu. Nous primes un certain recul pour observer la tache. Nous nous attendions à la voir grandir, comme cela s'était produit pour mon ami le surveillant et c'est bien ce qui se passa. Aucune lampe n'était allumée - la lumière brillait suffisamment pour éclairer le dortoir. Au bout de vingt minutes, la tache commença à rétrécir jusqu'à la taille d'une soucoupe. Nous allumâmes alors l'électricité et la lumière disparut complètement en même temps que la pièce retrouvait sa température normale ; excepté les manifestations habituelles, tel que lancements de cailloux, ou craquements, le calme régna dans le dortoir jusqu'au lendemain matin.

 

Autre documentation pour la partie 1

- Dossier OVNI : Témoignages faisant état de carrosseries de voiture devenues translucides alors qu'un OVNI soucoupe envoie un rayon ressenti par les témoins comme un picotement. (Revue SOS OVNI )

- Dossier OVNI : Témoignages faisant état de rayons lumineux qui traversent la matière : 043-132.GIF

Des témoignages du dossier OVNI corroborent à merveille les affirmations de JC PANTEL et JC DAKIS, c'est la raison pour laquelle l'ufologie ne peut pas être désolidarisée des dossiers poltergeist. Les phénomènes paranormaux en général désignent les grandes lignes de la nouvelle physique en gestation dans nos laboratoires. Sur ce point, la plupart des spécialistes crédibles en paranormal sont d'accords. Citons à titre d'exemple Allen Hyneck, Jacques Vallée, Jean Sider, Aimé Michel, Michel Picard, Bernard Bidault etc..

 

 

Partie 2

Au sujet de la perception des couleurs

Message enregistré sur magnétophone chez JCP en 1973, provenant de l'entité Jigor :

" La densité de l'Espace vide, c'est-à-dire de la vacuité dudit Espace, génère des particules (microcellules et précellules) de par la Loi des Echanges dont nous vous entretiendrons. Ces particules sont en suspens du support volumique qu'est la Terre. La lumière astrale, solaire en l'occurrence, traverse ces particules et leur octroie, selon la profondeur du volume qu'elles vivent et qui les vit, des expressions ondulatoires que vous pouvez nommer spectres : le spectre dont nous faisons état ici intéresse la vue, en tant que moyen de perception et parfois d'interception.

Ce spectre va donner, à travers le prisme des couleurs que le sens précité interprète, une de ces couleurs à la chose perçue. Donc, une fois acquis que l'échange en les couleurs est dû à ce qu'irradie et filtre la lumière astrale en la superposition des couches vivantes de l'atmosphère, il ne conviendra plus qu'à en situer les nuances. Le meilleur exemple soulignant la différence des effets perçus en les divers volumes d'Espace vide est l'eau. Elle prendra et rendra les couleurs que son environnement vécu en l'échange reçu/transmis lui conférera. Cela ira du cristallin au blanc, puis au bleu pâle, un bleu de plus en plus foncé la faisant accéder alors à ce que vous assimilerez au noir : votre prisme des couleurs ne vous autorisant pas à situer toutes les nuances qu'exerce la lumière en les volumes qu'elle visite.  C'est l'absorption (par la densité existentielle des choses) de la quasi-totalité des radiations luminescentes qui leur interdit, en la situation évoquée, de réfléchir ce qui devient l'opacité dont votre vue n'établit plus, sauf exception, aucune synthèse. Ces radiations qui constituent la lumière incidente ne vous parvenant pas, l'acuité adaptative vous fait défaut car il faut alors avoir recours à la bioluminescence : l'aptitude à produire sa propre lumière."

 

Analyse de la partie 2 concernant la perception des couleurs par les humains

L'astronome André Braïque (sur France inter le 3 février 2004) explique avec force détails pourquoi la terre vue de l'espace prend la couleur bleue. Les explications faites par JIGOR sont beaucoup plus intéressantes car il donne des précisions qui semblent aller bien au delà de notre physique.

La comparaison des deux discours (de Jigor et d'André Baïque) par des scientifiques serait très enrichissante pour faire admettre l'énorme intérêt du dossier Pantel ; les physiciens comprendraient que Jigor n'est pas en désaccord avec la science officielle mais apporte bien au contraire un plus qui intéresse la recherche fondamentale. Il faut savoir que Jean-Claude Pantel n'a jamais eu le niveau de connaissance nécessaire pour élaborer ce genre de message et s'il avait voulu mystifier son entourage, il n'aurait pas pu trouver ces éléments théoriques dans une encyclopédie ou une revue spécialisée.

Il serait intéressant qu'André Braïque participe aux EGP pour préciser plus en détail les points qui, selon nous, prouvent que l'entité Jigor possède des connaissances hors normes.

Dans ce message Jigor fait allusion aux capacités de perception visuelles peu performantes des êtres humains. Nous savons que l'œil ne capte pas la totalité des radiations existantes mais les explications de Jigor ne se limitent pas à un banal cours de physique puisqu'il passe aux travaux pratiques en faisant une démonstration illustrant ses dires qui se traduit par l'incroyable prouesse de rendre le mur mitoyen transparent. Michel Carmassi pourrait ici entrer plus en détail et confirmer que les éléments de physique fondamentale avancés par Jigor sont solides.

Il faut toujours avoir à l'esprit la possibilité d'une hallucination collective mais cette option ne tient pas comme le reconnaît Michel Carmassi. Les explications scientifiques données par Jigor sont stupéfiantes, même s'il utilise un vocabulaire non conventionnel (qui mériterait une étude par des linguistes), il est impossible que JCP puisse formuler un message dans la forme technique sous laquelle il est présenté.

Pour résumer, des spécialistes dans l'étude du langage auraient aussi à se prononcer sur la méthode de communication verbale de JIGOR. Tout se passe comme si Jigor disposait de connaissances supérieures en physique mais le plus incroyable c'est la manière dont il traduit sa pensée pour se mettre à la portée de ses interlocuteurs. Dans un même ordre d'idée, imaginons que nous ayons à expliquer en quelques mots le principe de fonctionnement d'une centrale nucléaire à un homme du moyen âge.

L'étude des nombreux messages délivrés à JCP est extrêmement difficile à interpréter car les termes et expressions employés sont souvent du domaine philosophique. Pour ce message, qui traite d'un domaine concret, nous avons l'opportunité en faisant un petit effort d'adaptation de comparer le niveau de nos connaissances avec celui des entités. Il ne faut pas oublier non plus que si la preuve est faite ici que Jigor dispose effectivement de connaissances supérieures, cela prouve aussi que la démonstration utilisant le rayon rendant le mur translucide a effectivement eu lieu et l'option faisant appel à une explication par une hallucination collective tombe de facto.

Vous en connaissez beaucoup des hallucinations qui font avancer la recherche fondamentale ?

Le concours de la plupart des secteurs de la recherche serait nécessaire : physiciens des particules, acousticiens, spécialistes du langage, neurologues, psychologues, psychiatres, etc..

Il serait alors possible d'attester sans le moindre doute possible :

1°) Que JCP n'a pas le niveau de connaissance pour produire lui-même ce genre de message.

2°) Que l'entité Jigor (dont on ne connaît pas l'origine) dispose d'informations scientifiques en avance sur les nôtres.

3°) Que le mode de transmission de la voix de Jigor (qui apparaît dans le vide) est bien réel mais totalement inexplicable pour la science terrienne.

 

DOCUMENTATION UTILE COMPLEMENTAIRE

Les archives de CASAR représentent une somme d'informations (incontournable pour une recherche fondamentale qui se voudrait complète et sérieuse). Ces informations se présentent sous forme de milliers de fiches et références recoupant les divers dossiers. A ce sujet, nous avons été contacté par un organisme de Sauvegarde, Conservation et Etude des Archives Ufologiques (S.C.E.A.U, boite postale N°19 à 91801 Brunoy cedex) qui se propose de récupérer nos archives pour les mettre à disposition des zététiciens de l'université de Nice (Henri BROCH). C'est vraiment n'importe quoi ! Dans ce pays, les instances officielles de la recherche ont décrété une bonne fois pour toute qu'en matière de paranormal, Henri Broch était la seule et vraie autorité, reconnue comme présentant des garanties de sérieux. C'est vraiment désolant, nous mesurons maintenant le chemin de croix qu'il va falloir parcourir pour faire admettre au CNRS son immense méprise.

Nous portons donc à votre connaissance des témoignages OVNI importants tirés de l'ouvrage "Le peuple du ciel" de Brinsley Le Poer Trench ( 085-122.GIF) qui corroborent le fait que des "gens ", ailleurs, disposent de technologies très en avance sur nous. La peinture d'un bateau change d'aspect après un survol d' OVNI (la peinture qui était blanche devient translucide). Dans un autre cas, en Suède, la carrosserie d'une voiture survolée par une soucoupe change de teinte ;de jaune beige elle devient verte étincelante (c'est bien d'une machine en forme de soucoupe dont il est question selon les témoins) 085-124.GIF 085-126.GIF

Questions aux incrédules : comment les témoins du cas suédois ont-ils fait pour inventer une couleur dont la longueur d'onde est voisine (variante directe) de la couleur d'origine de la voiture au cas où ils auraient inventé cette histoire ? Ce ne sont pas des polytechniciens mais des personnes sans connaissances supérieures (artisans et commerçants). Dans l'autre cas, s'ils fabulaient, comment les marins ont-ils fait pour inventer une couleur translucide dont la longueur d'onde est elle aussi voisine (variante directe) du blanc - couleur du bateau avant le passage de l'OVNI ? Ces deux cas, qui font plutôt rire les gens sérieux, authentifient pourtant indiscutablement ces ovnis comme étant des machines volantes (avec un dôme servant d'habitacle à la partie supérieure). Les physiciens savent qu'une radiation électromagnétique appropriée peut modifier provisoirement la couleur d'une peinture en la faisant "glisser" vers un colorie de longueur d'onde voisine par le jeu des résonances.

La couleur des objets peut être modifiée par un rayonnement qui dépasse de loin les capacités de fabrication de la science terrienne. Cela devrait faire réfléchir les scientifiques que nous sollicitons pour les EGP.

 

 Autre documentation pour la partie 2

- Dossier OVNI : Témoignage OVNI signalant un changement de couleur de la peinture (voitures ou bateaux) après le survol d'un OVNI : 085-122.GIF 085-124.GIF

 

 

Message EGP N°26

 Diffusion libre

-------------------

Des scientifiques de l'université du Colorado créent la nouvelle forme de matière qui confirme les attentes de CASAR dont il était question aux messages EGP N°20, 21 et 22

  

Des scientifiques américains de l'université du Colorado ont obtenu en laboratoire une nouvelle forme de matière qui pourrait révolutionner la physique quantique:

- Des supraconducteurs fonctionnant à température ambiante

- Une méthode novatrice de production de l'électricité

- retombées en informatique

- retombées en médecine,

- retombées en imagerie

- retombées dans les transports

Cette nouvelle forme de matière est la sixième connue après les solides, les liquides, les gaz, le plasma et le condensat Bose-Einstein, créé en 1995.

 

Extrait du site du JILA

 

Une nouvelle forme de matière : le Condensat Fermionique

28 janvier 2004

Des scientifiques à JILA, un laboratoire du département de l’Institut National des Technologies Réglementées (NIST) et l'université du Colorado de Boulder (CU-Boulder) rapporte la première observation, recherchée depuis longtemps, d'un condensat fermionique formé de paires d'atomes dans un gaz, une nouvelle forme de matière. Les physiciens espèrent que la poursuite des recherches sur de tels condensats aidera à comprendre les mystères de la superconductivité à hautes températures, ce phénomène permettant d'améliorer de manière prodigieuse l'efficacité énergétique à travers une large étendue d’applications.

La recherche est décrite dans un article publié en janvier dans l'édition en ligne de la Revue des Lettres de Physique de JILA, par les auteurs Deborah S. Jin, physicien au NIST et professeur associé adjoint au CU-Boulder, et Markus Greiner et Cindy Regal, un chercheur en fin de doctorat et un étudiant diplômé de CU-Boulder.

" La force d’arrangement deux par deux dans notre condensat fermionique, ajustée à la masse et à la densité, explique Jin, correspondrait à un superconducteur à température ambiante. Ceci me laisse espérer que ce que nous apprendrons en physique fondamentale sur les condensats fermioniques aidera par la suite les autres à concevoir des matériaux superconducteurs plus pratiques. "

Ce nouveau travail complète un précédent exploit, la création d'un condensat Bose-Einstein, qui a valu à des scientifiques de JILA, Eric Cornell et Karl Wieman, le prix Nobel de la physique en 2001. Les condensats de Bose-Einstein sont des assemblages de milliers de particules ultrafroides occupant un état quantique unique, c’est-à-dire que tous les atomes se comportent identiquement comme un super-atome unique et énorme. Les condensats de Bose-Einstein sont constitués de bosons, une espèce de particules qui sont sociables de manière inhérente puisqu’elles se mettent en mouvement vers leurs semblables plutôt que d’agir indépendamment.

À la différence des bosons, les fermions -- l'autre espèce de particules et les composants fonctionnels de base de la matière -- sont de manière inhérente des solitaires. Par définition, aucun fermion ne peut être exactement dans le même état qu'un autre fermion. Par conséquent, pour un physicien, employer le terme -- condensat fermionique -- est presque le contraire d’un pléonasme.

Pendant de nombreuses décennies, les physiciens ont supposé que la supraconductivité (qui implique des fermions) et les condensats de Bose-Einstein (BEC) étaient étroitement liés. Les théoriciens ont émis l’hypothèse que la superconductivité et la BEC étaient les deux extrêmes du comportement d’un superfluide, un état inhabituel où la matière ne montre aucune résistance à l'écoulement. L'hélium, liquide superfluide, par exemple, quand il est versé au centre d'un récipient ouvert, circule spontanément vers le haut et sur les côtés du récipient.

Dans l'expérience actuelle, un gaz de 500.000 atomes de potassium a été refroidi à des températures en-dessous de 50 milliardiemes de degrés Celsius au-dessus du zéro absolu (à moins 459 degrés Fahrenheit) et c’est alors qu'un champ magnétique a été appliqué avec une force de " résonance " spéciale. Ce champ magnétique a amené les fermions à se regrouper vers le haut par paires, s’apparentant aux paires d'électrons qui produisent la superconductivité, le phénomène dans lequel l'électricité circule sans résistance. Le groupe de Jin a détecté cette assemblage et la formation d'un condensat fermionique pour la première fois le 16 décembre 2003.

La température à laquelle des métaux ou alliages deviennent des supraconducteurs dépend de la force d’assemblage interactif entre leurs électrons. La température connue la plus élevée à laquelle la supraconductivité se produit pour n'importe quel matériel est s’approche de moins 135 degrés de Celsius (moins de 216 degrés Fahrenheit).

Le financement de cette recherche a été pris en charge par NIST, la Fondation Nationale pour la Science, et la Fondation Hertz de Livermore en Californy. En octobre 2003, John D. et Catherine T. MacArthur Fellowship ont reçu 500.000$, souvent désigné sous le nom d'une " bourse de génie "

Comme une antenne non-normalisée du Département de l'Administration de Technologie de Commerce des Etats-Unis, le NIST développe et fait la promotion de la mesure, des normes et de la technologie pour augmenter la productivité, pour faciliter le commerce et pour améliorer la qualité de la vie.

L'université du Colorado à Boulder est une institution publique de recherches située dans les collines des montagnes rocheuses qui embauche 29151 étudiants. CU-Boulder a été fondé en 1876 et est connu pour ses grands programmes de sciences naturelles, sciences de l’espace, sciences de l’environnement, éducation, musique et droit. L’institution a obtenu un financement de 250 millions de dollars de sponsors pour la recherche au cours de la dernière année fiscale.

 

 *************************************************************

AVIS DE CASAR pour l'atelier 1 des EGP

 

L'extrait de l'annexe 4 de la communication de CASAR à l'académie des sciences an4extrait.htm http://perso.wanadoo.fr/casar/an4extrait.htm permet de situer notre réflexion (juillet 2002) par rapport aux dernières découvertes du JILA (Laboratoire du département de l’Institut National des Technologies Réglementées (NIST) et l'université du Colorado de Boulder CU - USA).

Comme nous le disions dans les précédents messages EGP (N° 20, 21 et 22) , le grand secret des phénomènes paranormaux à incidence physique (qui se manifestent dans les poltergeist en général et chez JC Pantel en particulier) se trouve dans les recherches sur les basses énergies que constitue la condensation Bose Einstein. Nous affirmions au message EGP N°21 : "Plus on approchera du zéro K de température, plus les phénomènes deviendront hallucinants." Nous en sommes maintenant à 50 milliardièmes de degrés Celsius au-dessus du zéro absolu et la mise en évidence du condensat fermionique, un état de la matière que personne ne soupçonnait, prend maintenant une importance considérable. C'est un bond en avant très important pour la physique qui démontre magistralement que la physique quantique a des incidences directes dans le monde macroscopique. Les applications de cette découverte sont innombrables et nous pourrons bientôt parler d'un véritable changement de paradigmes dans les différents secteurs de la recherche. Grâce aux nouveaux matériels que les condensats fermioniques vont nous permettre de mettre au point, notre civilisation va disposer de moyens technologiques qui changeront complètement la face du monde. Il s'agit d'un véritable bond en avant dans la connaissance avec des répercussions lourdes dans tous les domaines. Presque toutes les machines de fabrication de nos industries seront ç revoir. Beaucoup de biens d'équipement et de confort seront brutalement obsolètes ou démodés. Toute la stratégie des politiques liées à l'énergie va s'effondrer.

Toute une gamme de nouveautés plus intéressantes les unes que les autres seront envisageables :

- La supraconduction à température ambiante permet de supposer que dans l'avenir nous pourrons fabriquer des routes sur lesquelles les voitures n'auront plus besoin de roues. Le revêtement de ces routes étant constitué de matière "fermionique" ayant une fonction révulsive.

- Le stockage de l'électricité en grande quantité sera possible avec des équipements simples et de petit encombrement. Les piles et batteries qui polluent lourdement notre planète seront périmées. Le problème des voitures électriques sans autonomie sera résolu. Les piles à combustible, fleuron de nos technologies actuelles seront remise en cause.

- A plus long terme, ces technologies "fermioniques" permettent de prévoir des machines rotatives qui fabriqueront de l'électricité sans apport apparent de carburant, par transformation directe de la matière en énergie dans le rapport fabuleux E=MC2 . C'est ce que nous avons nommé la technologie RUR développée sur notre site.(voir Microscope N° 44 et 5° loi)

Le Projet RIGA RIGA.htm http://perso.wanadoo.fr/casar/RIGA.htm expose les grandes lignes de nos investigations à ce sujet.

 

Conclusion pour le message N°26

Le point zéro K n'est pas encore atteint. Les plus grandes surprises sont encore à venir car la prochaine grande nouveauté des avancées de la BEC sera la dématérialisation (ou recohérence) en laboratoire d'objets macroscopiques. C'est là (et seulement là) que Michel Carmassi pourra parler des apparitions de pierres chaudes comme phénomène poltergeist reproductible.

Tous les espoirs sont permis pour supposer qu'un jour la science pourra faire cadrer les faits ahurissants qui se manifestent dès à présent dans les laboratoires de basse énergie (optoélectronique et nanotechnologies ) avec les faits encore plus ahurissants qui ont été constatés depuis des décennies chez JCP et qui continuent de se manifester actuellement. Les médias ont commencé à parler du dossier Pantel avec les émissions sur Radio "Ici et maintenant" et radio "Europe N°1". D'autres émissions se préparent sur France Inter (Robert Arnaud) et France 3 (Evelyne Thomas). Prenons garde que JCP ne passe pas de plus en plus pour un original mystificateur et deviennent le jouet de médias qui n'ont rien compris ou qui font semblant de ne rien comprendre, ce qui est plus grave. Pour débloquer la situation et donner à JCP l'image qu'il mérite, il faut impérativement que les travaux de Philippe Viola soient mis sur la place publique car la bioquantique est d'ors et déjà validée expérimentalement par les nanotechnologies de l'échelle des particules à celle de la cellule vivante et les effets quantiques se révèlent déjà dans les assemblages de milliers de protéines et notamment dans les cellules sanguines.

Les amis de Jean-Claude qui ont l'opportunité d'accéder aux médias ont le devoir de signaler l'existence des travaux de Philippe VIOLA s'ils veulent que les témoignages paranormaux dont ils attestent la véracité soient pris au sérieux. En ne le faisant pas, ils font du tort à Jean-Claude Pantel qui, sans cela, sera toujours considéré comme un mystificateur. Nous conseillons aussi à Jean-Claude Pantel de refuser toute émission qui n'aurait pas été préparée à l'avance en stipulant le contenu qui devrait être minutieusement préparé (ceci au sens scientifique du terme).

Malgré cela, nous ne prétendons pas que Philippe Viola permettrait d'expliquer le phénomène JCP dans sa globalité mais ce serait une entrée en matière permettant d'interpeller les physiciens "quanticiens" sur les phénomènes physiques aberrants (les jets de pierres venant du vide par exemple) avec des arguments solides formulés mathématiquement.

La science et aussi concernée par le contenu très élaboré des messages délivrées par les entités. Dans un prochain message, nous développerons l'étude des propos de JIGOR à la page 274 du tome 1 ( Jigor274.htm http://perso.wanadoo.fr/casar/Jigor274.htm ) où il apparaît clairement que les entités ont une prescience car elles font état de connaissances que nous n'avons pas. Ceci est aussi un argument qui interpelle les scientifiques sur la réalité des faits allégués. Un affabulateur ne pouvant pas délivrer des messages faisant état de connaissances supérieures (avérées après coup).

Les témoignages paranormaux, si poignants soient-ils ne peuvent servir de preuve pour le scientifique et aller sur les médias dans ces conditions, c'est enfoncer encore plus JCP. Il faut susciter un débat sérieux sur des bases scientifiques et utiliser les témoignages pour corroborer des travaux structurés. C'est la raison pour laquelle nous avons pris tout notre temps pour préparer les EGP qui désignent les interlocuteurs du monde scientifique concernés et leur posent des questions précises.

Les éléments apportés par Michel Carmassi confortent les travaux de CASAR et justifient complètement le lancement des Etats Généraux du Paranormal.

Il serait donc urgent que les médias prennent la mesure de la nécessité de dire la vérité, autant pour ce qui concerne les phénomènes quantiques macroscopiques (que personne ne peut plus nier tellement ils sont nombreux) qu'en ce qui concerne les travaux scientifiques de Philippe Viola qui sont largement suffisants pour interpeller le CNRS. Les travaux de CASAR pouvent, le cas échéant, servir de lien établissant une relation forte entre les affaires poltergeist et les découvertes scientifiques quantiques récentes comme celle du JILA.

 

Documentation complémentaire

LEVIT-M73.htm http://perso.wanadoo.fr/casar/LEVIT-M73.htm

"Microscope" N° 73, en novembre 1996, titrait "Lettre ouverte aux physiciens de la matière", la relation que nous faisions à l'époque entre physique quantique microscopique et son développement possible au niveau macroscopique mérite d'être soulignée. Le moins qu'on puisse dire c'est que CASAR a de la suite dans les idées.

Notons au passage l'importance des phonons dans notre développement. Selon nous, les ondes sonores  dans le dispositif du JILA ont un rôle important à jouer. D'ailleurs c'est déjà le cas dans le laser à atomes de fabrication française qui utilise des ondes radio.

LASAT2.jpg http://perso.wanadoo.fr/casar/LASAT2.jpg

  

 

Message EGP N°25

 

Liste des messages EGP http://perso.wanadoo.fr/casar/FILEGP1public.htm FILEGP1public.htm

http://perso.wanadoo.fr/casar/FILEGP2public.htm FILEGP2public.htm

 

Les messages provenant des entités de JC PANTEL contiennent des vérités utiles à notre civilisation qui sont bonnes à dire

 

L'étude des messages que reçoit JCP permet de tirer des enseignements complémentaires en concordance avec nos connaissances. Le message de Virginie VIRGIN29-12-03.htm http://perso.wanadoo.fr/casar/VIRGIN29-12-03.htm contient une multitude de données précieuses qui méritent d'être analysées avec soins car elles ouvrent des voies royales pour la recherche fondamentale tout en posant de manière cruciale le problème de l'existence des entités.

Nous vous proposons ici une analyse d'une petite phrase prononcée par JIGOR issue du message de Virginie qui contient beaucoup d'autres points très importants qui engagent très loin ce que nous connaissons actuellement de la physique quantique. CASAR se veut plus axé sur les applications pratiques que pourraient nous inspirer les messages afin d'essayer de faire cadrer ceux-ci avec notre physique. Il apparaît clairement qu'un décalage inimaginable dans la connaissance nous laisse loin derrière les connaissances impressionnantes dont disposent ces entités.

Si ces entités n'existaient pas (comme seraient enclins de le dire tout scientifique normalement constitué), il faudrait les inventer ou alors faire appel à une explication encore plus insoutenable.

Le discours des entités est parfaitement en accord avec les phénomènes qui se manifestent autour de JCP. Nous avons bien là la preuve de la cohérence totale entre le contenu des messages qui ne se limitent pas à "nous faire la morale" mais qui donnent des clefs extrêmement subtiles permettant de comprendre et d'élucider la manière dont se réalisent ces phénomènes dans notre réalité.

 Prenons l'exemple de la petite phrase sibylline lâchée par JIGOR (Extrait du texte que nous a fait parvenir Virginie le 23/12/03) :

Le silence est la superposition harmonieuse de tous les sons "

Ci-dessous un petit croquis montrant qu'un bruit (une onde de son) se propage comme une onde d'énergie mécanique assimilable à une vague sur un lac lorsqu'on y laisse tomber un caillou.

Pour bien comprendre que les informations délivrées par les entités (ici Jigor ) ne sont pas la résultante de l'imagination débridée d'un cerveau malade qui débiterait des propos incohérents *** , nous allons pousser plus en avant l'investigation sur le rapport à la science de ce que dit ici JIGOR.

***Ceci par la prestidigitation la plus sophistiquée que le monde ait jamais connu (puisque non élucidée après trente ans d'exercice)

 

1°) Les dispositifs anti-bruit utilisés contre les nuisances sonores

Pour atténuer les nuisances sonores, il existe un dispositif qui utilise une sirène électronique qui génère un "contre-son" de fréquence inverse au bruit de nuisance. Ce dispositif électronique faisait l'objet d'un article dans "Science et vie", il y a quelques années.

En définitive:   Deux sons de fréquences inverses s'annulent ; ceci va bien dans le sens de ce que dit JIGOR.

Nous pourrions ainsi être le jouet de nos sens et supposer à tort qu'aucun bruit n'existe, aucune voix ne se manifeste alors que ces voix pourraient nous être interdites de perception pour des raisons purement techniques.

Si vous prenez le rectangle du haut dans le croquis ci-dessous, vous verrez facilement que le contre-son se trouve sur le haut de la courbe. Ainsi, pour annuler des voix, dans le rectangle du bas, il serait possible de créer artificiellement des "contre-voix"; ce qui aurait pour résultante un grand silence pendant que les voix s'expriment .

 

2°) Les dysfonctionnements constatés lors des communications téléphoniques de JCP (ACTES I à XVIII sur site CASAR )

Les phénomènes paranormaux au téléphone avec JCP publiés dans les différents numéros de "microscope" sont des phénomènes électromagnétiques aberrants. Les enregistrement des communications figurant sur le CD des EGP permettent aux sceptiques de se faire une petite idée des enjeux face à la science. Tout le monde est en droit de suspecter la fraude mais pour moi, plus aucun doute n'existe sur la réalité des pouvoirs électromagnétiques supranormaux de JCP.

Ces phénomènes montrent, entre autres, l'intervention intempestive sur la ligne (en mode conférence) d'interlocuteurs qui sont souvent les personnes qui sont mise en cause dans la conversation. Dans certains cas, ce n'est pas un mode conférence au sens précis du terme car la personne supposée intervenir n'est en discussion qu'avec JCP. Cette personne nouvellement arrivée ne réagit pas toujours à mes questions. Dans d'autres cas, je n'entends pas la conversation mais uniquement JCP qui parle avec la personne. Cette dernière n'a rien fait d'autre que de décrocher son téléphone qui venait de sonner pour se retrouver en ligne sans que personne n'ait jamais composé ce numéro (alors que JCP et moi étions en pleine conversation).

Il y a manifestement une directivité ou un genre de dispatching orientant les différents interlocuteurs pour instituer un contrôle incroyablement efficace imposant la conversation entre certains des interlocuteurs tout en en empêchant d'autres de s'exprimer. Il y a ici une intelligence supérieure qui gère avec grande précision les faits et gestes de chacun. Qui est cette intelligence ? Où se trouve-t-elle ? Comment fait-elle ?

Il semblerait que des "contre-voix ( dessin ) venues d'ailleurs" interviennent pour permettre la conversation entre certains et pas d'autres ; ceci est une caractéristique qui revient souvent lors des discussions téléphoniques et avec laquelle il faudra composer dans une explication globale des voix au dossier enquête sur les voix : VOIX.htm http://perso.wanadoo.fr/casar/VOIX.htm

Le dossier Pantel est tout à fait cohérent car dans d'autres phénomènes, les témoins parlent bien de directivité des sons. Nous pensons ici au bruit provoqué par la porte qui se dégonde et dont les témoins affirment n'avoir rien entendu alors que d'autres déclarent entendre un bruit assourdissant (ceci est une caractéristique des potergeist).

Des scientifiques acousticiens ont réalisé des expériences sur les sons inversés. Ces recherches intéressent de très près nos enquêtes.

3°) Le dossier Leslie Flint ( FLINT.htm http://perso.wanadoo.fr/casar/FLINT.htm ) comporte des similitudes paranormales qui recoupent à merveille le dossier des voix d'entités s'exprimant chez JC Pantel.

Extrait du dossier Flint:

" Les voix se forment dans l'espace, à quelque distance du médium et sont clairement perceptibles et reconnaissables par chacune des personnes présentes. Le médium n'entre à aucun moment en transes et, par conséquent, pour participer lui-même à la conversation avec les voix qui sont totalement extérieures à ses propres organes vocaux. "

4°) Des essais en laboratoire ont permis d'enregistrer des voix sur bandes magnétiques par projection de pensée. Ceci dans les mêmes circonstances que les enregistrements d'images faits par Ted SERIOS. Si mes souvenirs sont exacts, ces essais auraient été fait à TORONTO en 1974 (nous recherchons des précisions à ce sujet.)

5°) Les voix TCI après analyse acoustique, selon le père Brune ont un diagramme "non orthodoxe" qui ne correspond pas aux enregistrements de voix naturelles. Il serait intéressant pour notre enquête sur les voix ( VOIX.htm http://perso.wanadoo.fr/casar/VOIX.htm ) de disposer des informations dont parle le Père BRUNE (émission avec Marc MENANT sur radio Europe N°1 du 28/12/2003)

 CROQUIS : http://perso.wanadoo.fr/casar/SONINV.GIF

 

 

Message EGP N°24 (27 12 03)

 

Meilleurs vœux à tous,

ATELIER1.htm ( http://perso.wanadoo.fr/casar/ATELIER1.htm )

Jésus-Christ a eu l'opportunité de naître dans une étable, la vierge Marie enceinte de l'enfant DIEU errait avec Joseph sur les routes de Judée dans le dénuement le plus complet. Une âme charitable leur a tendu la main pour leur offrir une étable. Jean-Claude, nouveau né, n'a eu lui ni maman, ni étable, ni âme bienveillante pour lui offrir un gîte. Abandonné dans un carton sur le bord d'une route, il ne pouvait plus rien attendre de personne mais c'était sans compter sur une immense compassion venue d'ailleurs. Une âme charitable, invisible, très proche du père est intervenue pour intercéder en faveur de ce nouveau né sur le point de mourir. Les miracles atteignent toujours les plus démunis, ceci dans le cadre de la loi des échanges. Chez JCP, force est de constater qu'il fonctionne invariablement selon cette loi. Il distribue de l'affection autour de lui sans jamais rien attendre en retour. Il s’agit d’un comportement mécanique que j'ai remarqué à maintes reprises. Ceci est-il en relation avec les incroyables phénomènes physiques qui ont jalonné toute sa vie ? Nos connaissances actuelles en parapsychologie donnent de plus en plus d'importance à l'affectivité dans les phénomènes de groupe. Serions nous ici sur une piste ? Les apparitions mariales de St Sébastien de Garanbandal, de Lourdes et de tant d'autres sont là pour nous le prouver. Aussi, à l'occasion de cette fête de la nativité où j'ai reçu un des plus beaux cadeaux de ma vie, je ne peux m'empêcher de vous remettre en mémoire les propos de Karzenstein :

 

------------------------

Extrait du tome 1 de "Les visiteurs de l'espace temps"

"Il me fut offert au cours de l'été 1948 de découvrir, à l'intérieur des terres qui forment l'autre rive de votre Méditerranée, un nouveau-né abandonné dans un carton. Cet Etre en devenir n'était encore qu'un individu en passe de rompre avec sa toute nouvelle vie consciente. Il m'incombait de prendre une décision, le bébé n'avait pas consommé sa probable rupture et de cela naquit le dilemme qui m'opposa à certains Etres présents ici, Jigor sera bien le dernier à me contredire, je pense ? Ce dilemme, donc, fit que le nouveau-né que vous étiez, Jantel, ne fut point récupéré par l'Espèce dont je fais partie, le Maître tranchant alors pour vous laisser vivre cette dernière vie consciente, me laissant soin de vous apporter assistance dans tout ce qui était appelé à être votre évolution. Ainsi, furent choisies et dirigées vers vous, les deux personnes qui sont vos parents adoptifs, après que nous vous eussions confié aux bons soins d'une de vos institutions : l'Assistance Publique. Le reste se passa comme vous le savez, nous fîmes en sorte que vous n'eussiez pas à vous éparpiller dans les inutilités qui s'enchevêtrent dans votre Société, à ce que vous ne gaspillâtes pas trop la qualité des choses à vivre que vous octroierait la Loi des Echanges. Dans les cycles annuels à venir, vous serez plus à même de mieux situer ce qu'est la progression qui vous était destinée. Je tiens, avant de terminer ce discours, à rassurer qui se verrait enclin à douter de ma persévérance quant à l'assistance que je me suis engagée à vous décerner jusqu'à votre rupture ; sans que cela vise à porter ombrage à mes semblables, semblables qui n'ignorent en rien ce que vous représentez et qui n'ont contribué qu'à déplacer chronologiquement votre récupération parmi nous. Cette récupération se trouvant simplement différée à l'issue de votre vie consciente du moment. Sans doute est-il temps de passer à autre chose à présent, vous ou vos amis avez, nous le savons, d'autres questions à poser."

  

 

  Message EGP N°23

Diffusion libre

.

Atelier N°1 L'énigme JC PANTEL

Pour les raisons exposées dans "Microscope" n°120 http://perso.wanadoo.fr/casar/M120.htm , c' est la difficulté à rassembler des informations concrètes qui pose problème dans l'étude du dossier Pantel. Il faudrait lever le voile une bonne fois pour toute et éviter les suspicions fortes dont fait l'objet JCP. On se demande pourquoi les proches de JCP ne mettent pas à la disposition des chercheurs et enquêteurs un maximum d'éléments concrets permettant de faire cesser les railleries et les moqueries des sceptiques. Il suffirait de rendre publique une ou plusieurs pièces officielles (le constat d'huissier concernant les empreintes de bille dans le verre, l'article de journal concernant le massacre du zoo de Marseille pour que les sceptiques se trouvent pris au piège de leur intolérance.) Il faudrait que ces éléments soient divulgués au grand public, pour qu'enfin des chercheurs, surtout les parapsychologues et les physiciens prennent le dossier en main. Les nombreux appels dans ce sens faits par CASAR sont restés lettre morte. Il y a donc une volonté (inconsciente ou pas) à ce que l'affaire Pantel reste dans l'ombre. Les recherches de CASAR ne visent qu'une avancée de nos connaissances concernant la mécanique quantique macroscopique. Cela ne changerait rien au destin peu réjouissant (immédiat) qui se profile pour notre civilisation si nous nous fions à ce que disent les êtres de lumière (Karzenstein). Les avancées dans la connaissance que CASAR prétend vouloir initier n'ont rien à voir avec les révélations majeures dont parle Karzenstein. Les êtres supérieurs, s'ils existent, ont de plus nobles objectifs que de faire obstruction à une avancée scientifique dont le seul but serait de faire en sorte que JCP soit respecté à sa juste valeur et pris au sérieux au lieu d'être montré du doigt comme un charlatan.

________________________

Les états généraux du paranormal de CASAR, pour être complets devront prendre en compte la dimension historique des effets poltergeist de grande ampleur. Avec l'affaire Hiéronima et l'affaire de Madras, nous trouvons les ingrédients standards des cas mettant en scène des entités ayant des pouvoirs qu'il conviendrait d'appeler des interférences d'entités dans notre réalité physique. Nous envisageons donc d'impliquer des historiens et des théologiens dans les discussions EGP.

L'atelier 2 des EGP concerne l'affaire poltergeit LJ http://perso.wanadoo.fr/casar/ATELIER2.htm montre l'intervention d'entités peu amicales, contrairement au dossier JCP. Les informations fabuleuses que contiennent les messages du dossier Pantel mériteraient d'être prise très au sérieux par la science. Un seul morceau de verre avec une empreinte serait selon nous beaucoup plus explicite que la masse d'informations énorme de faits ne constituant pour les scientifiques que des affirmations gratuites et pour les sceptiques peu curieux que des balivernes dont ils se moquent à gorge déployée.

******************

Documentation pour le message EGP N° 23 

Extrait de "Les Apparitions E.T " - Jacques Vallée - J'ai Lu 1974

L'affaire Hiéronima narrée par Fr Sinistrari

 

Fr Sinistrari est une des plus haute autorité de la psychologie humaine et de la foi catholique du XVII° siècle

 

Extrait de l'ouvrage N° 008/…de la bibliothèque de CASAR ( http://perso.wanadoo.fr/casar/1BIB.htm )

http://perso.wanadoo.fr/casar/008-176.GIF 008-176.GIF

http://perso.wanadoo.fr/casar/008-178.GIF 008-178.GIF

http://perso.wanadoo.fr/casar/008-180.GIF 008-180.GIF

http://perso.wanadoo.fr/casar/008-182.GIF 008-182.GIF

 

Extrait de "Les Maisons Hantées" Camille .Flammarion - J'ai Lu 1970

L'affaire de Madras

Extrait de l'ouvrage 049/… de la bibliothèque de CASAR

http://perso.wanadoo.fr/casar/049-266.GIF

http://perso.wanadoo.fr/casar/049-268.GIF

http://perso.wanadoo.fr/casar/049-270.GIF

 http://perso.wanadoo.fr/casar/049-273.GIF

 

 

Message EGP N°22

Diffusion libre

Les processus de formation de la matière répertoriés dans les dossiers du paranormal sont identiques aux différents stades d'évolution des condensats Bose Einstein

 

Les divers états de la matière observés en laboratoire dans les condensats BE à l'approche du zéro°K sont :

Ces différents états se retrouvent dans les dossiers du paranormal qui font état d'apparitions (ou disparitions) d'objets ou d'entités

- OVNIs manufacturés par des civilisations avancées

http://perso.wanadoo.fr/casar/M86.htm   (Attention quelques crops circles seulement sont dignes d'intérêt)

http://perso.wanadoo.fr/casar/37A.GIF

- OVNIs psychiques http://perso.wanadoo.fr/casar/M117.htm

- Poltergeist : Jean-Claude Pantel, affaire LJ, Matthew Manning

http://perso.wanadoo.fr/casar/M100.htm

http://perso.wanadoo.fr/casar/M104.htm

http://perso.wanadoo.fr/casar/EGP.htm

http://perso.wanadoo.fr/casar/HUBERT.htm

- Ectoplasmes: http://perso.wanadoo.fr/casar/060recogn.htm

- Médiums à matérialisation http://perso.wanadoo.fr/casar/Tibon.htm

- hantises et fantômes http://perso.wanadoo.fr/casar/060recogn1.htm

- Boules lumineuses d'origines diverses (Pierre VIEROUDY et http://perso.wanadoo.fr/casar/019-106.GIF )

- Ubiquité: http://perso.wanadoo.fr/casar/064recogn.htm

- Etc..

- Dans certains cas, les matérialisations peuvent se faire instantanément en passant directement de l'état ondulatoire (invisible) à l'état solide (cailloux poltergeist)

- Dans d'autres cas, les matérialisations se font plus progressivement en passant par deux ou plusieurs des stades différents constatés et supposés au niveau de la BEC (c'est souvent les cas pour les ectoplasmes ou les ovnis)

Les phénomènes lumineux qui peuvent accompagner ces matérialisations sont en relation avec les charges électriques qui se modifient lors des "réarrangements" des bosons et fermions (par paires ou 3 par 3 ).

Des anomalies gravitationnelles se manifestent lors des matérialisations car la masse des objets augmente au fur et à mesure que l'objet prend sa forme matérielle alors que sous état d'onde, il n'avait pas de masse

Des anomalies de temps (décalages temporels) sont en relation intime avec ces phénomènes. Les événements survenus chez Matthew Manning sont particulièrement parlants à ce sujet.

 

Conclusion

L'étude des différents dossiers du paranormal montre une similitude parfaite entre l'infiniment petit et l'infiniment grand. Le comportement paradoxal des systèmes de particules au niveau quantique se retrouve avec l'ensemble de ses composantes reproductible à notre échelle de grandeur. C'est la raison pour laquelle des objets (ou des êtres vivants) vivent parfois des mésaventures qui dépassent l'entendement. C'est ce que nous appelons la constante "micro/macro". Les physiciens auront la tâche d'expliquer ces étrangetés de la nature. Ces phénomènes qui sont extrêmement rares semblent liés à des dysfonctionnement psychiques vraiment exceptionnels. C'est la raison pour laquelle, pour le moment, ils ne sont pas reproductibles donc irrecevables pour la science officielle. Les choses bougent puisque des témoins scientifiques et journalistes ayant été confrontés à ces phénomènes commencent à parler. Un média d'audience nationale ayant consacré une émission de deux heures à ce sujet (http://perso.wanadoo.fr/casar/M118.htm), nous pensons que les choses avancent vers une prise de conscience et une reconnaissance par les milieux officiels de la recherche de l'énorme intérêt que revêt l’étude des phénomènes poltergeist.

----------------------------------------------------------------------------

Récapitulatif de la documentation

Le cas du monastère de Souvigny (Allier)

http://perso.wanadoo.fr/casar/060recogn1.htm

les ovnis triangles psychiques

L'ufologie dans tous ses états dans http://perso.wanadoo.fr/casar/M117.htm

Robert Tocquet

http://perso.wanadoo.fr/casar/TOCSCIENCE.htm

http://perso.wanadoo.fr/casar/TOCQUET.htm

Anomalies de gravitation

- Monsieur Augustin Le Blé http://perso.wanadoo.fr/casar/Transcription.htm

- Cideville: http://perso.wanadoo.fr/casar/220-20.GIF

- Manning: http://perso.wanadoo.fr/casar/192-36.GIF

Spiritisme et médiums à matérialisation

http://perso.wanadoo.fr/casar/Tibon.htm

http://perso.wanadoo.fr/casar/060recogn.htm

Les expériences du Docteur Osty

http://perso.wanadoo.fr/casar/060-46.GIF

http://perso.wanadoo.fr/casar/060-48.GIF

http://perso.wanadoo.fr/casar/060-50.GIF

http://perso.wanadoo.fr/casar/060-52.GIF

L'ubiquité d’Emilie Sagée

http://perso.wanadoo.fr/casar/064recogn.htm

Froid

http://perso.wanadoo.fr/casar/chapada.htm

http://perso.wanadoo.fr/casar/TEMOIGSTOCK5.htm

http://perso.wanadoo.fr/casar/192-78.GIF

 

 

 Message EGP N°21

Diffusion libre

Complément d'information au sujet de la masse du condensât Bose Einstein

 

Nous disions au message EGP N°20 qu'un état gazeux superfluide était à prévoir. Voici des éléments allant dans le sens de ce que nous pressentions. Plus on approche du point zéro de température, plus les phénomènes deviennent hallucinants. Nous avions compris l'importance des expériences BEC dès 1996. Microscope N° 70, intitulé " le protocole du grand œuvre " faisait la relation entre les phénomènes paranormaux (faisant état d'apparitions ou disparitions spontanées d'objets ou d'êtres vivants ) et la physique quantique. Si la physique quantique est mise à toutes les sauces par beaucoup d'organisations new-age qui ne sont pas en phase avec la science officielle, pour notre part, nous avons la prétention d'avoir des éléments constructifs à apporter à la recherche, autant en ce qui concerne la neurologie (bioquantique) qu'en ce qui concerne la Mécanique Quantique au niveau de la compréhension de la recohérence durable de systèmes macroscopiques .

Les travaux d'Anton ZEILINGER et ceux d'Aurel BULGAC sont convergents, ils permettent d'expliquer le comportement quantique des systèmes mésoscopiques .

Nous sommes loin sur ces bases de pouvoir extrapoler à des modèles macroscopiques mais le comportement des bosons et des fermions dont parlent BULGAC et ZEILINGER intéressent aussi ( et surtout ) les systèmes géants ; c'est-à-dire les objets de la vie courante; ceci est en relation avec des dysfonctionnements cérébraux.

Aucun physicien ne peut prétendre actuellement faire autorité dans ce domaine délicat étudié par CASAR qui se situe entre physique et biophysique au niveau des effets quantiques générés à notre échelle. Les travaux de Philippe VIOLA prenant en compte la relativité d'échelle et les mécanismes bioquantiques dans le cerveau nous semblent appropriés. D'autres chercheurs sont actuellement sur des pistes prometteuses :

http://perso.wanadoo.fr/casar/SIDOROV.htm

Dans ce domaine ultra sensible sur lequel CASAR travaille depuis plus de 15 ans, les physiciens qui voudraient participer utilement auront à donner un avis critique argumenté sur les 3 points suivants :

 1°) La communication de CASAR à l'académie, disponible sur site à la page: http://perso.wanadoo.fr/casar/M108.htm

 2°) Les messages EGP N° 19 et 20 http://perso.wanadoo.fr/casar/FILEGP2public.htm

 3°) La relativité d'échelle de Laurent NOTTALE en relation avec les écrits et équations de Philippe VIOLA ( voir "Para c'est du normal " de VIOLA .Pour les équations mathématiques contacter CASAR)

--------------------------------

Les travaux mathématiques d'Aurel BULGAC

 

Extrait du site http://www.aip.org/enews/physnews/2002/split/599-1.html

"Un liquide à ultra basse densité, environ 10-13 fois moins dense que l'eau, pourrait se former à l'intérieur des condensats de Bose-Einstein sous l'action de l'"effet d'Efimov", un phénomène quantique dans lequel les atomes en nuage s'attirent 2 à 2 mais se repoussent lorsqu'ils sont considérés 3 par 3. Dans un tel nuage d'Efimov, les atomes seraient environ 20 fois plus loin l'un de l'autre que dans un BEC, qui est lui-même un million de fois moins dense que l'air. Et ce nouveau type de condensât ne serait pas un gaz mais un liquide !

Selon Aurel Bulgac de l'université de Washington ( bulgac@phys.washington.edu , 206-685-2988), la coordination des atomes dans une condensation d'Efimov lui permettrait d'être stable (les champs magnétiques de contrainte employés pour empêcher un BEC de dériver seraient inutiles); d'ailleurs, elle ne serait ni compressible ni diluable. Cet extraordinaire liquide quantique -- la plus petite densité de matière condensée jamais connue -- ne pourrait probablement être formé qu'à une température beaucoup plus froide que celle disponible dans des expériences de BEC. Bulgac propose que des gouttelettes d'Efimov faites à partir d'atomes de boson soient appelées les "boselets." La version de fermion serait des "fermilets." (Aurel Bulgac, Physical Review Letters, 29 Juillet 2002.) "