CONCLUSION

 La principale tâche de la science dans l’avenir sera de définir les raisons de l’existence de trois types d’univers et de découvrir le moyen de faire circuler des informations a très gros débit entre ces univers pour qu’une communication cohérente interactive soit possible entre eux.

Légende nécessaire pour décoder les seize croquis ou options référencées

de A à P dans les deux fichiers image : concl-a.GIF concl-b.GIF

 

----------------------------

-Trois modèles d’univers :

I, II et III

-Cinq sortes d’entités ondulatoires invisibles:

EC1,EC2,EC3,EC4,EC5

-Cinq textures du visible:

T6,T7,T8,T9,T10

 

Trois modèles d’univers

 

Univers de type I :

univers observable de 15 milliards d'années / lumière de grandeur environ ,tel qu'il est défini par l'astrophysique. Il contient des centaines de milliards de galaxies ayant chacune un minimum d'une centaine de milliards d'étoiles.

 

Univers de type II:

univers parallèle avec lequel nous n'avons aucune possibilité de communiquer par les moyens conventionnels a notre disposition. Il aurait été créé par un autre big-bang et se situerait dans un espace différent du notre. Le seul point de passage possible pour y accéder pourrait être selon la relativité une zone a forte concentration gravitationnelle .Plusieurs univers de se type sont simultanément envisageables.

 

Univers de type III :

univers immatériel global contenant en mémoire l'ensemble de son vécu (et peut être l'ensemble de son vécu futur ou avenir?) cet univers impalpable serait un réservoir d'information monstrueux qui mémoriserait l'ensemble du vécu de l'univers matériel seconde après seconde au fil des milliards d'années. Tous les êtres vivants sont mémorisés avec l'ensemble des paramètres les concernant ainsi que le vécu de chacun. Chaque être y est présent sous forme de conscience active qui garderait la possibilité de communiquer avec les autres.

Cet univers invisible et impalpable pourrait s'appeler l'au-delà.

 

- Cinq modèles d’entités ondulatoires invisibles

 

-Cinq textures du visible

 

Les tableaux dans le fichier image 9.15,20 correspondent au pages 15 et 20 du chapitre 9 du livre.9-15.GIF

 Récapitulatif des 16 options différentes possibles qui s'offrent a tout chercheur pour expliquer une apparition O.V.N.I

 

Option A.........l'hypothèse extra-terrestre conventionnelle.

Option B.........transfert réel par dématérialisation .

Option C.........transfert de l'univers II en univers I .

Option D.........transfert de l'univers I vers univers II.

Option E.........sortie astrale depuis l'univers I en univers II.

Option F.........sortie astrale de l'univers I vers II .

Option G.........transfert partiel a cheval entre I et II .

Option H.........transfert de conscience entre vivants de I .

Option I.........clonage psy. dans l'univers I .

Option J.........clonage psy. de l'univers I vers l'univers II .

Option K.........matérialisation de l'imaginaire liée au psy.

Option L.........voyages d'Einstein Rosen de I en II et II en I .

Option M........transcommunication ou channeling .

Option N.........apparition de hantise .

Option O.........transfert dans le temps .

Option P.........méprise rêve ou fabulation

 

(Les fichiers image montrent les différents croquis schématisant les options.)

 

 

Il serait intéressant et significatif de demander aux personnes qui parlent d'ovni de préciser leur pensée en dévoilant l’option qui a leur préférence.

Trop de gens profitent du desordre pour dire n'importe quoi afin de ne pas devoiler le fond de leur pensée.

 

Le temoin involontaire raconte son histoire mais l'ufologue doit imperativement chercher a comprendre dans quelle option un temoignage ovni se situe en fonction de constantes qui ne trompent pas les specialistes.

Ce tableau,veritable "classification de Mendeliev" des apparitions d'ovni. (apparition étant un terme approprié même si la presence physique de l’ovni est averée dans certains cas rares par des empreintes precises au sol)

 

Cette approche rationelle du dossier devrait permettre pour l'avenir de clarifier le debat entre ufologues de bonne volonte tout en permettant d'evaluer l'insignifiance du discours d’ufologues en vogue qui sont loin de faire le tour de la question en ne se limitant naivement a l'option A.

La grande tentative de demystification est loin d'être terminée;il suffit pour s'en rendre compte de lire par exemple "science et vie" de mai 1995.

 


 

option A

 Hypothèse extra-terrestre conventionnelle (tôles et boulons)

 

Cet option sous entend le voyage d'un vaisseau faisant le trajet depuis une planète A vers une planète B en utilisant un moyen moteur et une réserve d'énergie. C'est selon nous l'hypothèse la moins probable et la moins crédible pour expliquer le mystère o.v.n.i. Elle n'est pas impossible pour autant; mais elle ne pourrait en aucun cas rendre compte de la totalité des observations.

 

Malgré son incohérence avec le dossier ovni, cette hypothèse est pourtant la plus communément admise. Depuis la nuit des temps les civilisations terrestres colportent le cliché selon lequel des êtres plus évolués seraient arrivés sur terre avec un vaisseau de type navette spatiale. Ce raisonnement est excusable pour les peuplades anciennes; mais avec nos connaissances scientifiques actuelles en astronomie et en physique des particules, cette option est a récuser totalement.

 


option B

 Transfert de masse a très grande distance dans notre univers

 (voyages dans l’hyperespace de plusieurs millions ou milliards d’années lumière)

Ce transfert s'effectue par la dématérialisation du vaisseau sur la planète de départ; le voyage se fait sous forme ondulatoire (ec1). Sous cet état il a les moyens de définir les coordonnées du lieu d'arrivée ou de rematérialisation.

Le temps du trajet n'est pas proportionnel a la distance a parcourir. les voyageurs ne sont plus dépendants des ressources en énergie ou en vivres. Le vaisseau ne voyage pas au sens ou nous l'entendons, mais il change d'état deux fois de suite: physique/non-physique et non-physique/physique.

La "rematérialisation" du vaisseau se faisantt au moment de l'arrivée.

 

Ce vaisseau peut embarquer des engins roulants ou volants plus rudimentaires et utiliser ces derniers une fois sur place.

 Cette façons de procéder pouvant être responsable de beaucoup de méprises car les engins rudimentaires ne sont pas ceux qui servent pour la propulsion dans le trajet principal.

 


Option C

 Transfert de II en I

 Les entités ou véhicules sensés être E.T proviennent d'un univers parallèle II. Ils s'introduisent dans notre univers I par un moyen que nous ne connaissons pas car notre physique n'est pas assez en avance pour cela.

 La relativité générale fait état de l'existence "mathématique" de cet univers voisin II. Des civilisations très évoluées pourraient apparaître ou disparaître a notre vue comme si elles passaient a travers la "singularité" d'un trou noir de petite puissance dont elles maîtriseraient la fabrication

 


Option D

 Transfert de I en II

 

Passage "accidentel" d'une personne ou d'un véhicule terrien dans un autre univers II (parallèle ou voisin) physique de passage. Il y aurait confrontation provisoire et brutale de terriens avec une autre réalité. Les décalage technologique étant tellement grand que les informations rapportée seraient incohérentes ou incompréhensibles.

 


Option E

 Sortie astrale dans I

La conscience du témoin s'extériorise du corps physique devenant une entité cohérente invisible de type ondulatoire (EC2) qui peut voyager dans l'ensemble de notre univers I sans contrainte de distance. Par ce biais des informations pourraient nous arriver sans qu'il y ai de contact physique d'autres civilisations plus évoluées que nous (ou moins évoluées) pourraient être observées alors qu'elles serait géographiquement très éloignées de notre planète. Il n'y aurait pratiquement pas de possibilité de communiquer avec les civilisations observées.

La conscience EC2 en sortie astrale se déplace sans être gênée par les obstacles physiques; elle les traverse sans encombre et réintègre rapidement le corps dont elle dépend .

Les sorties astrales peuvent être volontaires ou involontaires;

Les êtres visités lors de sorties astrales sont les extra-terrestres au sens réel du terme car ce sont des habitants de notre univers visible; ils sont nos voisins frères de chair et de sang par opposition aux êtres "sub-extra-terrestres" qui ne sont pas de notre univers I mais d'un autre qui peut être voisin, parallèle ou autres (II,III ou ?) imbriqué au notre ou décalé dans le temps par rapport a nous.

 


Option F

 Sortie astrale en II

Séparation de la conscience du corps physique avec exploration d'un univers voisin II dans les mêmes conditions que pour l'option E.

La barrière séparant notre univers I étant facile a franchir pou une entité ondulatoire que pour les objets matériels. Les informations qui nous parviendraient par ce moyen étant difficilement décryptables étant donne qu'il ne semble pas y avoir de communication possible entre les êtres vivants "sub-extra-terrestres" de II et les consciences ondulatoires EC2 ou EC5 d'origine terrestre.

 


Option G

 Transferts partiels

Des E.T provenant d'un univers matériel voisin II interviennent sur terre en restant a cheval entre les deux univers. Ceci pourrait correspondre a un trou noir de très petite puissance par lequel ils pourraient intervenir dans notre espace sans venir complètement chez nous et sans que nous en ayons conscience. Ils resteraient invisibles pour nous mis a part l'ouverture faite dans la barrière séparant les univers serait visible un court instant au moment de l'intrusion.

 


Option H

 Transbordement de conscience

Un être humain pourrait extérioriser sa conscience qui s'intégrerait provisoirement dans un autre corps physique. Dans certains cas il peut y avoir permutation de conscience avec des êtres pensants vivant ailleurs sur des planètes très éloignées de nous. Des informations concernant des mondes lointains (inaccessibles par vaisseaux de type fusée) plus évolués pourraient nous parvenir par ce biais. Ce phénomène peut survenir accidentellement mais pourrait aussi être provoqué par certains médiums en de très rares occasions.

 


Option I

Clonage psychique

 Fabrication d'un ectoplasme clone d'une personne durant certaines transes (le poids du sujet diminue pendant que dure le phénomène). Une concentration d'informations invisible ou conscience immatérielle semble servir d'intermédiaire.

L'action peut se faire a grande distance. Le clone est autonome par rapport au sujet émetteur. Phénomène crédibilisant l'option K.

Les cas rares mais précis d'ubiquité de Marie d'Agreda et surtout d'Yvonne Aimée de Malestroit sont des exemples édifiants. La texture du double semble identique a celle des ectoplasmes de l'option N. Elle n'est pas de même nature que l'original

 


 Option J

 Clonage psy. vers un univers voisin

Clonage similaire a l'option I dont le double ectoplasmique apparaît dans l'univers parallèle II.

 

La réciproque étant possible aussi; c'est a dire qu'un E.T au psy. Puissant pourrait faire apparaître son clone dans notre espace.

La barrière entre les univers I et II infranchissable pour un objet matériel serait plus facile a traverser pour une conscience ou une entité cohérente contenant une très grande quantité d'information. L'entité cohérente EC représente un objet(ou une personne) dématérialisé. Il semble que l'adjonction d'énergie a cette entité permet la rematérialisation.

 


Option K

 Fabrication d'objets par l'imaginaire

Comme pour les options I ou J la création intermédiaire d'une entité cohérente organisée semble générer l'apparition physique d'objet ou d’images en trois dimensions qui viennent du néant.

(voir "science et vie" de nov.96 Page 73.).

L'existence de ces objets semble être de courte durée.

Ces objets ont une réalité momentanée et peuvent laisser des empreintes avant de disparaître définitivement.

 Il n'est pas exclu que dans de très rares cas un blocage permette la réalisation spontanée d'objets ayant des caractéristiques physiques conventionnelles.

 


Option L

 Voyages d'Eintein/Rosen

Utilisation des trous noirs comme point de passage entre l'univers I et l'univers II.

Ce procédé devrait permettre de raccourcir les voyages cosmiques dans notre univers en faisant un court séjour dans un univers parallèle. Cette option a l'avantage d’être admise par la plupart des scientifiques .La possibilité de passage dans un univers parallèle est loin d’être une utopie car les équations mathématiques apportent du crédit a cette éventualité.

 


Option M

 Channeling et transcommunication

Option faisant intervenir un univers immatériel III qui rassemble la mémoire collective du vivant communément appelée l'au-delà. Des informations concernant le passé ou le futur peuvent "transpirer" au travers de la barrière II/III.

Un médium (volontaire ou non) semble faire office d'intermédiaire.

La notion de conscience contenant l'ensemble des informations d'une vie entière doit être ici prise en compte. Des consciences d'E.T morts pourraient côtoyer des consciences de terriens décédés.

Des bribes d'informations cohérentes venant de mondes lointains pourraient venir a nous par ce canal.

 


Option N

 Apparition de hantises

Une conscience de défunt peut transiter de III en I et réaliser un début ou une matérialisation effective momentanée d'ectoplasme qui représenterait le clone parfait d’une personne décédée.

Cette conscience cohérente semble puiser l'énergie nécessaire a l'accomplissement du phénomène chez un adolescent ou un médium.

Ceci correspondrait a une création d'ectoplasme de type option I qui serait générée par une entité cohérente de l'univers III.

 


Option O

 Vision de notre futur

La question de vision de machines provenant de notre futur doit se poser sérieusement pour ce qui concerne le passé la littérature paranormale fait état d'apparitions de type hantise montrant des scènes de vie du passé avec forces détails vérifiables.

Le temps est une composante de notre univers qui nous réserve beaucoup de surprises.

Notre étude montre que par moment des informations surgissent du futur et semblent en relation avec une onde de choc résultant d'une très forte émotion a venir (en rapport avec un évènement grave imminent). Le futur semble être une composante a part entière de la matière.

 


Option P

 Imaginaire non concrétisé

Rêves, mensonges, affabulations, hallucinations sont des émanations de la pensée .

Des éléments imaginaires peuvent contenir les bribes d’une réalité situées ailleurs dans l’espace ou dans le temps; ils peuvent aussi être partie intégrante (inconsciente) d’un processus de matérialisation qui avorte.

 


 Suite du texte en fichier images :

CONCL-C.GIF CONCL-D.GIF CONCL-E.GIF CONCL-F.GIF CONCL-G.GIF

CONCL-H.GIF CONCL-I.GIF CONCL-J.GIF