Message sur la mailing-liste de l'OZ

Mercredi 9. Novembre 2005 11:27

 Re: [zeteticiens] Affaire JPL : Le CD et la suite

Bonjour Francis,
merci de prendre le temps de répondre à mes questions. A vous écouter, j'ai gravement envie de croire en ces phénomènes, sincèrement. Mais croire et savoir sont deux choses bien distinctes. Je préfère encore plus savoir. Quand vous dîtes,

"Ce que j'essaye d'expliquer a LJ c'est que S est un médium qui s'ignore et qu'il provoque inconsciemment l'apparition de pièces de monnaie qui se matérialisent dans l'espace ; là ou un instant plus tôt il N'y avait rien que du vide."

Je me dis que, quoique peu probable, c'est peut être vrai. Mais imaginons qu'avec 2 amis, on décide de jouer exactement la même scène et de vous jouer un sale tour : comment pourriez-vous distinguer l'enregistrement avec LJ et le notre ?

En écoutant le CD, je me dis effectivement, pourquoi pas. Mais c'est loin d'être suffisant. Donc je ne comprends pas comment on peut passer de ces échanges, bien nébuleux, à la conclusion S est un médium.

Nous le saurons en remontant la piste de ces gens :

1) soit les phénomènes apparaissent, et nous serons fixés (et on partagera un Nobel !)

2) soit ils se sont foutus de nous tous, auquel cas nous serons fixés et ce sera une bonne leçon d'investigation.

3) soit ils refusent de parler, auquel cas nous les FRAPPERONS AVEC DES BARRES A MINE ET ON LEUR ARRACHERA LES YEUX ET...et..... excusez moi je m'emporte :-)

J'ai toujours peur qu'en ayant vraiment envie de croire en quelque chose, on en soit amené à "faire sens" de tout ce qui nous entoure, voir parfois à nier certaines preuves.

Je sais que vous êtes un lecteur, Francis, et vous disiez que vous étiez un peu "neuf" d'un point de vue universitaire. Puis-je vous conseiller de lire "l'échec de Prophétie" de Festinger, Schachter et Riecken ?

Cela narre la base de la théorie de la "dissonance cognitive" : commet lorsqu'on croit fort en qqchose, on est amené à nier les preuves. Ce livre prend pour exemple une secte millénariste, et un médium, Mme Keech, lorraine*. Si vous ne le trouvez pas, il y a de bons résumés sur internet - j'en chercherai un si vous voulez.

Je mets ma main au feu (je téléphonerai à un barreur après) qu'après cette lecture, nombre d'entre nous auront une vision plus retenue de leurs propres engagements.

Enfin, ceci :

Ma question RM: je n'arrive pas à comprendre comment il vous est si simple de théoriser sur un phénomène que vous n'avez pas vu.

Votre réponse : GATTI: En plus des témoignages sur le terrain,j'ai aussi lu beaucoup de scientifiques officiels qui ont eux aussi opté pour cette éventualité. Je pense en premier lieu a Hervé ZWIRN mais en cherchant bien vous en trouverez d'autres

J'ai deux remarques :
- le terme de scientifique officiel me parait mal approprié (sauf dans le cas de l'affaire Lyssenko par ex, dans l'URSS Stalinienne). IL n'y a pas de science officielle, sauf pour les Galilées autoproclamés modernes.

Une théorie, qu'on soit d'accord avec ou pas, elle est, juste ou fausse pour le moment. Elle se fout de notre avis. Certains font par exemple la critique de l'évolution en considérant la théorie capitaliste. Certaines des conclusions et des analogies servent de tels intérêts, c'est vrai, mais la théorie en elle-même, n'est pas capitaliste !

Un peu comme si on traitait la théorie de la gravitation de théorie gaulliste. Bref pas de science officielle, par contre il y a une communauté scientifique, qui elle est faite d'humains, donc rétive à certains changements, ça c'est vrai.

Mais le dernier gros cas en date, c'est Berthelot en France sur la théorie atomique, et puis Wegener celui qui a avancé l'hypothèse de la tectonique des plaques en 1912 et personne ne l'a cru. Mais les faits ont tôt fait de ramener les avis.

- ce n'est pas parce que mille scientifique trouvent une hypothèse bonne qu'elle l'est. Et puis opter pour une telle éventualité est une affaire d'avis, n'est ce pas ? A partir de là, il ya beaucoup de scientifiques officiels qui sont néo-gaullistes , et il y a plein de témoignages de terrain. Mais ce n'est pas pour autant que j'adhère à ce modèle politique.

Navré d'avoir été si long
Bien à vous
Richard Monvoisin
OZ