Retour à la page d'accueil du site CASAR :index.htm

Accueil EGP.htm

Les diverses catégories de  PARTICIPANTS.htm Fonctionnent les EGP : FONCTIONNEMENT.htm

Règlement : REGLEMENT.htm Les témoignages paranormaux : TEMOIG.htm TEMOIG3.htm TEMOIG4.htm TEMOIG5.htm TEMOIG6.htm TEMOIG7.htm

TEMOIGSTOCK1.htm TEMOIGSTOCK2.htm TEMOIGSTOCK3.htm TEMOIGSTOCK4.htm TEMOIGSTOCK5.htm TEMOIGSTOCK6.htm

Pétitionnaires : PETITION.htm Lettre aux ADHERENTS.htm


ATELIER 3 la sourcellerie

Premières investigations RISCE.htm


 TROIS ATELIERS sont en chantier actuellement aux EGP: ATELIER1.htm ATELIER2.htm


Sommaire

Les témoignages de sourcellerie qui contredise la version officielle des sceptiques :TEMOIG2.htm

Courrier Michel HENNIQUE . La sourcellerie et la SCIENCE

Courriers LECULIER

Monsieur Jean-Claude ROSICHINI passe le relais aux parapsychologues ;Intéressant!

Les éléments de l'ouvrage " sourcesetsourciesr " qui intéressent CASAR

Travaux faits par CASAR avant les EGP : Projet RISCE.htm  


Introduction

 

Objectif: démontrer que la baguette du sourcier permet de trouver de l'eau en profondeur dans la terre avec un tau de réussite approchant les 98 % contrairement aux affirmations des pourfendeurs de paranormal du monde entier qui, acoquinés avec des prestidigitateurs ont décrété que les sourciers étaient incapables de trouver de l'eau et qu'ils n'avaient aucun don.

CASAR lance dès a présent le défi aux zététiciens de venir se mesurer (sans baguette ni pendule ) avec des sourciers  de notre connaissance. Les expériences faites par James Randi et Henry Broch (cautionnées par des prix Nobel) seront infirmées facilement et la science a tout a y gagner. La baguette du sourcier bouge pour des raisons de physique complexes inexpliquées actuellement en relation avec la parapsychologie. L'atelier 3 des EGP devrait permettre d'initier une avancée de la science dans ce domaine. La continuité des courants telluriques vis a vis de la conductibilité du sous sol semble bien en cause. Le sourcier semble jouer le rôle d'un détecteur hypersensible. Ce dossier est traité aux EGP parce qu'il devrait faire la preuve de l'existence d'une dimension psychique dans les rapports entre l(homme et la nature . Ce sera un jeu d'enfant pour CASAR de démontrer que les sourciers sont beaucoup plus performants que ne le disent les conclusions des expérience faites a l'université de Nice par Henri BROCH. Contrairement a ce que disent les zeteticiens, les sourciers trouvent l'eau beaucoup plus que le hasard .

Les proposition de coopération faites a CASAR par les zeteticiens pour élaborer un nouveau protocole n'ont pas été suivie d'effet : FILNIKO.htm Ceci signifie implicitement que pour Henri Broch l'expérience sur la sorcellerie faite par lui a l'université de NICE n'est pas correcte. vous pouvez prendre connaissance en détail du protocole utilisé dans l'ouvrage réalisé par Henri BROCH et Georges CHARPAK : "Devenez savant, devenez sorcier" Ed. Odile Jacob

Ce dossier de la sourcellerie est surtout destiné a crédibiliser les travaux de CASAR face à la recherche officielle.

Nous caressons le secret espoir que des facteurs psychiques interviennent au moment du déclenchement du mouvement de la baguette. Les sourciers sont unanimes pour admettre qu'ils ressentent une sorte de décharge électrique a ce moment précis de la découverte de la présence d'eau . Il faut tirer au clair cette affaire de sourcellerie étant donné que la mise a jour d'éléments parapsychiques chez le sourcier permettrait aux scientifiques et parapsychologues (comme aux universitaires ambitieux) d'entrer dans le dossier Pantel avec un peu moins de méfiance et de suspicion.

Les éléments concernant l'utilisation du pendule a d'autres fins que la recherche d'eau (radiesthésie , guérisseurs et autres ) laissent a penser qu'il y a peut être un lien avec les phénomènes psychiques en relation avec les poltergeists 

 


AVIS de Michel Hénnique

Extrait de 264/…"Sources et sourciers" de Michel Hénnique

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Certains scientifiques remettent parfois en cause des théories déjà connues.

 

Depuis quelques années on voit certains scientifiques remettre systématiquement en cause des anciennes théories. Ils ont tendance à classer dans la même catégorie, radiesthésistes, sourciers, magnétiseurs comme étant de joyeux rêveurs, pour ne pas dire, à la limite de l'illusion ou de l'escroquerie...

Combien de fois, voyons-nous à la télévision l'animateur ravi d'avoir invité le détracteur scientifique  de service  qui veut absolument nous démontrer par de savantes formules que tout cela est faux ou illusoire.

L'objectif avoué est surtout d'embarrasser et de ridiculiser le radiesthésiste présent sur le plateau. Alors yue son rôle devrait être de comprendre, de découvrir les méthodes utilisées, d'apprécier la qualité de celles-ci, de démontrer en fait l'existence réelle du fait radiesthésique.

Mais a-t-on aujourd'hui la certitude de disposer des techniques et des instruments adaptés pour mesurer le ressenti du sourcier, et comment tenir de tels propos .Les adeptes du pendule ou de la baguette que nous sommes les dérangeraient-ils à ce point ?.

Dans ces grandes messes télévisuelles médiatiques, véritables émissions fourre-tout, on mélange absolument tout.

On y voit défiler pêle-mêle : la voyante, le sourcier, le guérisseur, le mage africain, le désenvoûteur... Ensuite, on agite le tout comme un savant cocktail, de façon à créer une solide foire d'empoigne. On pose les questions qui blessent, qui offensent, et qui mettent en porte-à-faux les participants, ce qui à coup sûr fera très vite monter l'audimat. Car l'objectif non avoué est tout de même de clouer au pilori le valeureux radiesthésiste qui aura eu la faiblesse de venir dans ces émissions ! On veut tout mesurer, tout prouver, comme si l'on pouvait quantifier par exemple le bon sens, l'émotion humaine, le goût ou les qualités artistiques d'une personne. Dans ces émissions, on affirme aussi que le hasard est très important dans la recherche d'eau, et que cette dernière est quasiment présente partout, que c'est une question de profondeur, en bref, que l'on peut aisément se passer d'un sourcier avant l'intervention du foreur.

J'ai personnellement vécu trop d'exemples sur le terrain, dans ce domaine précis, pour prouver largement le contraire à qui veut bien m'entendre...

À qui ferait-on faire croire que des sociétés importantes, des particuliers, des collectivités publiques, ou encore des entreprises de forages, fassent appel l régulièrement à des sourciers si les résultats n'étaient pas au rendez-vous.

À qui ferait-on croire encore que des sociétés de forages leaders sur le marché français puissent conseiller à leurs clients d'utiliser les services d'un sourcier, alors que les coûts de forages peuvent atteindre de 7000 à 30.000 euros. On imagine mal ces entreprises faire prendre de pareils risques à leurs clients, si les recherches du sourcier ne n'avéraient pas positives... (.Les donneurs, perpétuels de Leçon ont-ils seulement déjà

assisté au moins une seule fois dans leur vie à un forage ?

Certains scientifiques comme le Professeur Rocard, ont osé , chercher à comprendre le phénomène sourcier, Ils ont vu leur crédibilité sérieusement entamée par la suite, comme s’ils avaient bravé un tabou... Et ce n’est pas parce que l’on ne peut pas expliquer un 1e phénomène, que l’on doit systématiquement le condamner ! Ces mêmes scientifiques se trouvent désormais confrontés à une seule hypothèses de travail : prouver scientifiquement de façon argumentée, et précise, la non-existence de la sensibilité du sourcier à la présence de l'eau, qu’ils proclament depuis quelques années. Pour l’instant nous nous exprimons et nous nous basons sur une seule hypothèse, celle de l’influence des inégalités du champ magnétique sur l’homme. Et dans ce domaine, les résultats ne sont apparemment pas très tangibles, contradictoires ou peu significatifs.

Il faudrait travailler sur d'autres pistes, avec d'autres protocoles de recherche , et des moyens adaptés à celle-ci.

(NB: Nous remercions au passage Monsieur Patrick Leclerc responsable de la maison d'édition "sources et sourciers" de nous donner l'autorisation d'en publier des extraits)

 


 Notre avis sur les expériences faites par Henri Broch M108bis.htm

 


DOSSIER Michel Hénnique

Michel HENNIQUE ,(sourcier pédagogue) l'homme providentiel qui sans le savoir vole a notre secours aux EGP pour arrimer sérieusement le dossier de la sourcellerie au paranormal

 

Déterminant pour l'atelier 3 des EGP, voici en avant première un extrait du livre de Michel HENNIQUE "Sources et sourciers" Editions Maison de la radiesthésie Paris " qui sortira en librairie fin novembre 2003 : HENN1.GIF http://perso.wanadoo.fr/casar/HENN1.GIF

HENN2.GIF http://perso.wanadoo.fr/casar/HENN2.GIF

 

 Extrait de sa lettre adressée a CASAR le 29/10/03

  Mougins le 29.10.2003

Monsieur,

C'est avec surprise et satisfaction, que j'ai eu vos messages E.Mail cet été, auxquels j'ai beaucoup tardé à répondre, la canicule ayant été la principale responsable...Avec surprise aussi, parce que je suis toujours étonné que des personnes puissent s'intéresser à ma modeste passion, celle de chercheur d'eau, et satisfaction enfin, parcequ'un responsable d'association de chercheurs prend la peine d'établir un contact avec moi concernant mon activité de sourcier.

Sourcier...un terme souvent décrié, un terme trop souvent galvaudé, derrière lequel, se trouve un homme tout simplement, avec ses qualités et ses défauts, et qui pratique depuis 15 ans, son art avec passion et sincérité.

Pardonnez le ton de cette introduction, mais il résume à lui seul, tout le climat de polémiques qui entoure bien souvent cette fonction de sourcier. . . polémiques journalistiques, polémiques scientifiques (de loin les plus virulentes).Personnellement je me considère depuis 15 années, comme un chercheur de la "chose de l'eau" et ce, pour plusieurs raisons :D'abord pour comprendre ce réflexe sourcier, infirmer ou affirmer des contre vérités, avancées hélas, bien trop souvent par les sourciers eux même, quant à leurs prétendus "pouvoirs " de ne jamais se tromper.

J'ai très rapidement compris que le fameux ressenti sourcier, n'est qu'une composante de la recherche de l'eau, il ne suffit pas à lui seul pour trouver avec certitude la fameuse veine d'eau tant espérée...Bien d'autres éléments interviennent, et en ce qui me concerne, ils me permettent d'obtenir un taux de réussite de 95% chaque année taux, même s'il parait déjà honorable, est encore loin du sans faute tant espéré.

Je me suis aperçu notamment, que la géologie avait une importance capitale sur la présence avérée de veines d'eau dans des secteurs déterminés, car l'eau n'est pas hélas présente partout...

C'est la raison pour laquelle, j'ai dévoré de nombreux manuels de géologie ayant trait à notre région, et me suis rendu acquéreur de plus de 100 cartes du BRGM et IGN, qui ne me quittent jamais lors de mes prospections.

En effet à quoi servirait-il au sourcier que je suis, de chercher absolument une nappe phréatique dans un secteur, où il n'y en a pas, alors que les cartes BRGM répondent à toutes ces questions. Et je suis toujours très étonné de constater que de nombreux sourciers pratiquent leur art encore aujourd'hui, sans tenir aucun compte du milieu "Vous trouverez dans cet envoi, une de mes cassettes vidéo "Sourciers...Mythe ou réalité " qui essaie de démontrer le bien fondé de l'Art du sourcier, par l'image, les preuves et les arguments.Je me permets également de vous joindre (en avant première) quelques extraits de mon prochain ouvrage qui va paraître fin Nov 2003 et sera diffusé en librairies et dans les circuits FNAC en France.

Extraits parfois assez virulents à l'adresse du milieu scientifique et de certains plus particulièrement, qui, utilisent dans les émissions télévisées, des propos polémiques sur les sourciers ou le paranormal , pour vendre en réalité leurs propres ouvrages. . . Ces genres de tribunes véhémentes, où la station télévisée réunit le pauvre sourcier du coin opposé à un ou deux savants de renom, deviennent des émissions prétexte, d'une part pour faire de l'audimat (on aime que les gens s'invectivent et se chamaillent) et l'occasion pour ces scientifiques de faire connaître leur dernier ouvrage....Ce procédé que j'appelle la technique du "marche pied" est à la fois, peu glorieux et mercantile.

J'ai volontairement sélectionné quelques extraits relatifs aux milieux scientifiques dont les réactions me surprennent parfois bien souvent. . . Car, je ne désespère pas un jour de voir réaliser une étude sur les techniques sourcières avec les milieux scientifiques, qu'ils soient de disciplines physiques, chimiques ou médicales, et à partir d'un protocole de recherche enfin réalisé avec le concours de sourciers sélectionnés pour leurs aptitudes."

NOTE DE CASAR

Nous avons visionné la cassette VIDEO : "Sourciers...Mythe ou réalité " .Ce document est exemplaire , il mériterait d'être connu de toutes les universités. Son intérêt pédagogique est énorme et nous recommandons vivement a Henry BROCH et Nicolas VIVANT d'en prendre connaissance   afin qu'ils reconsidèrent leur position sur la sourcellerie .Selon nous, Un prix Nobel et un universitaire spécialisé en physique ont induit la France entière en erreur pour ce qui concerne ce dossier des sourciers.Ceci démobilise les chercheurs honnêtes et nous espérons beaucoup sur le fair-play et la sportivité de Georges CHARPACK pour qu'il fasse un jour une mise au point claire a ce sujet. Quand a Henry BROCH, son mutisme suite a nos interpellations répétées nous laisse a penser qu'il ne changera jamais d'avis. C'est une caractéristique propre aux intolérants.

Quatre points importants à retenir :

1°) Le mouvement de la baguette n'est pas a une impulsion musculaire résultant d'une impulsion nerveuse inconsciente comme le soutiennent avec force les zeteticiens.La baguette de coudrier comme les autres modèles en forme de fourche laissent supposer que le basculement vers le haut ou vers le bas résulte d'une impulsion nerveuse faisant bouger les poignets qui changent d'axe et ne se trouvent plus dans l'alignement l'un de l'autre. Cela ne veut pas dire que la force qui agit sur la baguette est a 100% d'origine musculaire. Il faut effectivement considérer la baguette de coudrier comme un ressort qui est bandé et dont les positions haute et basses sont stables. Pour mieux comprendre ce qui se passe, il faut faire appel a dispositif simple.

Le croquis ci- dessus BAG.GIF http://perso.wanadoo.fr/casar/BAG.GIF montre un dispositif simple utilisant un petit tuyau plastique servant de fourreau et dans lequel la baguette est libre de ses mouvements. Dans ce cas, la baguette se comporte exactement de la même manière que lorsque le sourcier la tient au contact direct de sa main . Ceci démontre sans discussion possible que la baguette subit bien (pour partie) une force qui n'est pas d'origine musculaire. Les personnes qui doutent peuvent se procurer la cassette video ou bien elles peuvent faire l'essai elles-mêmes en vraie grandeur avec un sourcier de leur connaissance. Des mesures précises pourraient montrer l'existence d'un champ magnétique suffisant pour déplacer cette baguette en métal . des mesures d'EEG pourraient peut être nous en dire plus étant donné la composante psi qui semble entrer en ligne de compte. Nous savons déjà que la magnétite du cops humain (et surtout celle découverte dans le cerveau depuis peu) pourrait ici jouer un rôle important .

 

2°) Monsieur Hénnique déclare qu'un de ses amis n'ayant jamais fait réussi a faire bouger la baguette soutenait qu'il n'y arriverait jamais parcequ'il n'avait pas le don. Il lui proposa de faire des essais sur une faille connue (matérialisée au sol par une bande bleue de peinture aérosol) son ami désespérait de voir la baguette bouger. C'est alors que Michel Hennique lui demanda de fermer les yeux et de penser très fort a une source tout en la visualisant dans son esprit. C'est alors qu'a sa grande stupéfaction l'ami senti la baguette se mettre en mouvement. Nous avons ici un élément psychique extrêmement intéressant que les scientifiques devront prendre en compte.

 

3°) Monsieur Hénnique explique que le sourcier doit déterminer a l'avance des conventions vis a vis des mouvements de la baguette (ou du pendule). Les différents paramètres comme la profondeur de la source , son débit ou le sens du courant sont trouvés par ce moyen simple avec un tau de réussite de plus de 90%.

4°) Dans les extraits de son ouvrage Monsieur Michel Hénnique donne des indications importantes laissant entendre qu'il se trouve dans état second pendant une phase très courte où il ressent une grande plénitude lui faisant oublier tous les éléments extérieurs de son environnement proche ( personnes , bruit etc). Cette sensation n'est peut être pas ressentie par tous les sourciers mais il ne serait pas étonnant qu'ils exploitent inconsciemment un état mental proche de la transe.  http://perso.wanadoo.fr/casar/HENN1.GIF http://perso.wanadoo.fr/casar/HENN2.GIF

 

Concernant les nos premiers échanges avec Michel HENNIQUE

Nous entrons manifestement ici en plein paranormal , le doute n'est plus permis lorsque Michel Hennique nous confie qu'il lui est arrivé de provoquer le mouvement de la baguette en posant sa main sur l'épaule d'une personne qui n'arrivait pas a la faire mouvoir .La composante psychique nous saute aux yeux mais ce sera aux "physiciens du cerveau" d'entrer en scène pour en découvrir le fin mot.

"Le neurophysicien Jerre Levy de l'Université de Chicago est convaincu de la valeur de la symétrie bilatérale du cerveau. Les cerveaux normaux, dit-elle, sont formés pour être défiés. Ils opèrent à des niveaux optimum, seulement lorsque des processus cognitifs sont d'une suffisante complexité pour en activer les deux hémisphères. Sans doute, ajoute-t-elle, les grands hommes et femmes de l'histoire n'avaient-ils pas des capacités intellectuelles supérieures dans chaque hémisphère. En revanche, ils étaient capables d'atteindre des niveaux exceptionnels de motivation émotionnelle, de capacité d'attention, là où les parties du cerveau sont hautement intégrées, c'est-à-dire en synchronisme hémisphérique."

 


Extrait de la seconde préface de l'ouvrage "Sources et sourciers" MICHEL HENNIQUE Edition la maison de la radiesthésie 2003

Par Jean-Claude Rosichini Ingénieur diplômé de l’École Centrale de Lyon, Président et Administrateur

 

Michel Hennique, se prêtait alors avec une grande ouverture d’esprit, aux divers protocoles de tests en laboratoire et sur le terrain. Sa soif de comprendre et de partager ses connaissances, n’avait d’égale que l’enthousiasme de nos chercheurs pour cerner une problématique pour le moins originale.

Les travaux ne permirent pas de confirmer, bien au contraire, les thèses magnétiques et l’interaction directe de bosses magnétiques avec la détection par l’opérateur sourcier : l’approche du Professeur Rocard n’apparaissant donc pas comme satisfaisante, au grand regret de nos ingénieurs ..

La question reste donc grande ouverte et une collaboration fine entre scientifiques et sourciers, deux mondes souvent antagonistes, est fondamentale dans cette recherche du savoir.

I1 est en effet à remarquer que l’analyse à mettre en oeuvre est bien plus complexe qu’une simple interaction champs/matière dans la lignée de Gauss, Faraday ou Lenz, car elle implique la sensibilité physiologique et mentale particulière du sourcier.

II importerait donc de cerner le sujet avec une équipe pluridisciplinaire incluant physiciens, statisticiens, biologiste, neurophysiologiques, ... et surtout de s'appuyer sur des sourciers ouverts à ces inquisitions scientifiques.

À défaut à ce jour d’une explication scientifique rationnelle, il n’en reste pas moins vrai que pour toute personne qui a la chance d’être confrontée à la réalité de la recherche de sources par des praticiens et non des théoriciens, une question immédiate se pose  mais comment font-ils ? "  Je me réjouis donc de la publication de ce nouvel ouvrage de. Michel Hennique qui comme à son habitude, présente un témoignage honnête et pragmatique de l’exercice au quotidien de sa passion et de ses talents de sourcier.

Paris, le 10 juillet 2003

Jean-Claude Rosichini Ingénieur diplômé de l’École Centrale de Lyon, Président et Administrateur de sociétés, Expert International en Télécommunications & Technologies Numériques

 

AVIS de CASAR sur les propos de Jean-Claude ROSISCHINI

 

(En cours)


 

Les éléments figurant dans l'ouvrage "Sources et sourciers" qui intéressent CASAR

Pages 89, 109, 118, 127

(En cours)


Courriers échangés avec Jean-Marc Leculier
 
 
----- Original Message ----- From: Jean-Marc leculier To: francis Gatti Sent: Wednesday, July 09, 2003 10:26 AM Subject: site
Voici l'adresse du site où se situe les calculs "sourciers"
www.diplomat.com/p3b3.htm
allez sur la rubrique théorie
Jean-Marc Leculier
 
----- Original Message ----- From: Jean-Marc leculier To: francis.gatti Sent: Wednesday, July 09, 2003 10:01 AM Subject: Re: Que pensez vous de Henry BROCH ?
Bonjour,
Avant tout, je dois vous dire que je suis relativement cartésien et incrédule, mais il faut bien se rendre à l'évidence la découverte de certains éléments par "sourcier" fonctionne. Certains polytechniciens ont démontré calcul à l'appui cette réaction physiologique (je vous enverrai l'adresse dans un prochain mail).
1°) Il s'agit d'une réaction physiologique de type réflexe (au moins humaine). Cette réaction est ressentie par le sourcier par rapport à son déplacement physique sur une parcelle de terrain.
2°) Comme tout ce qui est humain il y a toujours une incertitude (le risque 0 n'existe pas, un chirurgien est-il certain du rétablissement de son malade ? comment démontrer l'attirance mutuelle d'un couple etc....)
3°) Le fait est reproductible (ce qui intéresse la science) avec quelquefois fois un léger phénomène d' hystérésis.
4°) Le terme sourcier m'apparaît impropre car en fait le "découvreur" trouve des éléments enfouis sous terre qui ne sont pas forcément de l'eau.
5°) Même si la réaction est caractéristique il y a toujours la notion d'appréciation humaine (cas des témoins qui donnent une appréciation différente d'un même événement, ou de personnes appréciant différemment le poids d'un même objet)
6°) Le déclenchement est généralement franc, après le franchissement de la découverte, le passage est en décroissance (il faut donc adopter une technique de recherche pour localiser un élément)
7° Le recule de l'opérateur fait apparaître le phénomène inverse.
En ce qui concerne le protocole il faut éliminer des paramètres tels que ceux-ci :
- Enfouissement récent de matériel à découvrir (en effet le terre remuée est un élément "trouvable" donc perturbateur)
- Deux éléments à découvrir ne doivent pas être situés trop près l'un de l'autre.
- Il m'est impossible de donner un sens de déplacement d'un élément liquide (eau par exemple)
C'est pour ces raisons que j'avais proposé de trouver des canalisations connues uniquement des testeurs. Ou de faire des découvertes sur un terrain puis ensuite de les mettre à jour. Plus simplement de déterminer le passage sous un tunnel les yeux bandés, passage sur un petit pont etc...
Jean-Marc leculier

Voici l'adresse du site où se situe les calculs "sourciers"

www.diplomat.com/p3b3.htm

allez sur la rubrique théorie

Jean-Marc Leculier

 

 

From: Jean-Marc leculier To: francis.gatti Sent: Tuesday, July 08, 2003 11:27 AM Subject: Re: Que pensez vous de Henry BROCH ?

 

Bonjour,

J'ai eu des contacts par mail avec Broch. Je dois dire que j'ai été extrêmement déçu. Je voulais être soumis à des tests mais le protocole que je proposais ne lui convenait jamais, je lui ai donc dit de me proposer des protocoles ce qu''il a refusé de faire. Pour moi Broch n'est pas un scientifique pour la bonne raison qu'un scientifique se penche toujours sur les éléments qu'il ne connaît pas ou pas encore.

J'ai pourtant proposé un test simple qui consistait à découvrir, à l'aide de baguettes, des canalisations d'un lieu dont il aurait les plans (maison, industrie etc...) J'ai proposé d'autres tests aussi simples mais qui n'ont pas convenu à Broch.

Jean-Marc Leculier

INFORMATIONS COMPLEMENTAIRE : LECULIER.htm


 

IMPORTANT

 Eléments intéressants concernant le cerveau humain vis a vis du magnétisme humain voir ici SA69.GIF la page tirée de la revue "SCIENCE ET AVENIR" de Juin 2001

La question de l'impulsion mécanique donnée par une action musculaire inconsciente du sourcier ne nous satisfait pas. Selon nos constatations sur le terrain avec des sourciers n'ayant aucune raison de tricher (ce sont des gens de petite condition qui ne connaissent rien a la science) la baguette de noisetier semble être mise en mouvement par un champ X? de nature inconnue agissant directement sur la baguette. Il serait assez facile a n'importe qui de vérifier ce point important car le sourcier lui même avoue ne pas pouvoir bloquer le mouvement de la baguette au moment ou elle se met a bouger.

La corrélation entre les sourciers et les personnes l'état de transe est ici manifeste au travers des travaux sur les SMT SA69.GIF .Ce n'est pas Michel Hennique qui s'exprime dans les lignes ci-dessous qui nous contredira. La relation est aussi a faire avec l'état "second" dont parlent JC Pantel et Manning. Les ondes alpha et thêta ont été détectées sur Manning par EEG lors des expériences de Toronto en 1974 décrites ici : ainsi que les expériences faites a l'institut Monroe voir message EGP N° 15 ,16 et 17 : FILEGP2public.htm


DOCUMENTATION GENERALE POUR L'ATELIER 3

Extrait du site BioRespect.com

SYLVIE SIMON MAGNETISME.htm


 

Accueil EGP.htm

Les diverses catégories de  PARTICIPANTS.htm Fonctionnent les EGP : FONCTIONNEMENT.htm

Règlement : REGLEMENT.htm Les témoignages paranormaux : TEMOIG.htm TEMOIG3.htm TEMOIG4.htm TEMOIG5.htm TEMOIG6.htm TEMOIG7.htm

TEMOIGSTOCK1.htm TEMOIGSTOCK2.htm TEMOIGSTOCK3.htm TEMOIGSTOCK4.htm TEMOIGSTOCK5.htm TEMOIGSTOCK6.htm

Pétitionnaires : PETITION.htm Lettre aux ADHERENTS.htm

 

Retour à la page d'accueil du site CASAR :index.htm