Extrait de 231/ "Les envahisseurs demasqués" Edition RAMUEL 1999

 

Le 10 octobre 1954, Mr. Michel Toutain, de Marville-Moutier-Brûlé (Eure-et-Loir), vit sa bicyclette "refuser" d'avancer, immobilisée, semble-t-il, par un objet lumineux bizarre !

Ainsi, cette force inconnue peut faire beaucoup plus que ne le ferait un simple fluide magnétique basé sur le déplacement des électrons dans l'atome ou la rotation des électrons sur eux-mêmes.

I1 s'agit donc d'une énergie dont les propriétés dépassent tout ce que nous connaissons en matière de magnétisme. Ce qui n'a rien d'étonnant si cette énergie est dotée d'une intelligence fluidique pour la contrôler.

-----------------------------

Non ! non ! l'interprétation des faits de Jean SIDER vis a vis de la physique est complètement ridicule !


 

Par contre la mise a jour des phénomènes insolites que fait Jean comme celles ci-dessous est d'une grande utilité pour la science

EXEMPLES

---------------------------------------

Page 159

En 1842,au village de Clavaux, près de GAVET (Isère) des phénomènes poltergeit affectèrent une famille, deux fillettes virent des pierres tomber autour d'elles. Les pierres tombaient avec une lenteur étrange. Les enfants coururent a la maison familiale et revinrent sur place avec leurs parents. Les pierres tombaient encore, toujours avec la même lenteur étonnante .

-----------------------------------------------

Page 144 .

  Septembre 1954 : Mr. Albert Sion, de Valbarelle, essayait une moto qu'il venait d'acheter. A hauteur du bois de Cuges, côté Var, son moteur cala et refusa de repartir. I1 aperçut alors, à quinze mètres de lui, posée sur un monticule, une soucoupe volante. II voulut s'en approcher mais se sentit soudain paralysé au point de tomber assis. Puis l'objet décolla et disparut de sa vue en trente secondes. Avant de repartir sur sa moto dont le moteur avait consenti à redémarrer, Mr. Sion avait constaté que sa montre qui n'avait pourtant jamais donné aucun signe de défaillance depuis dix ans - s'était arrêtée. Elle dut même être réparée.En 1866, on ne commercialisait pas encore les pendules électriques et, même si la première montre électrique fut fabriquée en 1954, les horlogers bijoutiers n'en vendaient pas encore.

Conclusion, leurs mécanismes étaient basés sur la force engendrée par une lame enroulée, tirée par des poids pour les pendules, et d'un minuscule ressort à spires pour les montres. I1 ne s'agissait donc pas d'une énergie inconnue de type magnétique, pareille à celle qui - du moins croit-on - peut interrompre la marche des moteurs en coupant l'allumage, stopper les éclairages alimentés à l'électricité, ainsi que tout ce qui est électrique (rappelons au lecteur les cas cités auparavant faisant état d'une batterie qui se vide et d'une autre qui se recharge). En 1954, il y eut plusieurs cas de ce genre mais nous connaissons une exception.

-----------------------------------

Avis de GATTI:

" une énergie inconnue de type magnétique cela ne veut strictement rien dire ! C'est une interprétation "autoritaire" sans aucun intérêt. Qui montre les limites de Jean SIDER en ce qui concerne ses connaissances scientifiques. Les faits paranormaux sont beaucoup trop porteurs pour les découvertes a venir qu'il ne faut surtout pas les minimiser en les interprétant aussi naïvement.