Extrait du site ALET

http://membres.lycos.fr/alet/Bienvenue.html

 

 

PHENOMENES THETA

TRANCOMMUNICATION

(Rubrique à létude sur le site de lA.L.E.T)

 

Parmi les manifestations d'origine inconnue, l'énigme des voix électroniques est probablement la plus extraordinaire à laquelle

les chercheurs s'intéressant aux phénomènes paranormaux aient été confrontés depuis une trentaine d'années.

Il semble que dès 1956, les Américains soient les premiers à avoir recueilli sur une bande magnétique des bribes de phrases et

des voix qui n'avaient aucun rapport avec le texte enregistré. Malgré une publication parue dans le journal de l'Américain Society for Psychical Research, personne ne s'intéressa à cette curieuse constatation.

C'est seulement trois ans plus tard, en 1959, qu'un Suédois installé aux USA, JURGENSON, eut l'occasion d'entendre des voix se superposant au chant des oiseaux qu'il avait enregistrés à la campagne, et qui ne pouvaient pas avoir été produites au moment de la prise de son. C'est ainsi qu'après beaucoup d'autres essais, il entendit un jour la voix de sa mère qui lui demandait : " Friedel, mon petit Friedel, peux-tu m'entendre ? " Sa surprise fut d'autant plus grande que sa mère était décédée depuis plusieurs années...

Ainsi le dialogue que les spirites avaient entamé avec l'Au-delà, plus de 100 ans auparavant avec les surs FOX, était-il renoué à travers la plus moderne des inventions : l'électronique.

Notons au passage que cette possibilité de communiquer avec l'Au-delà avait été envisagée par Edison et par Marconi qui pensaient pouvoir trouver un jour une technique pour entrer en relation avec l'Autre Monde. C'est en 1930 qu'un médium précisait, dans un ouvrage intitulé " Messages d'un esprit libéré " : " Le mouvement spriritualiste commence à s'étendre, dans l'avenir nous vous parlerons au moyen de phonographes, et vous nous verrez au cinématographe ". En fait de phonographe est

devenu le magnétophone, et le cinéma : la vidéo.

JURGENSON poursuivit des enregistrements, et le compte-rendu qu'il en fit en 1964 dans un livre intitulé " Les Voix de l'Univers " fut lu par un psychologue d'origine lettone, le Docteur Constantin RAUDIVE qui vivait en Allemagne, et qui, lui-même passionné par ce qu'il venait d'apprendre, publia un livre intitulé " L'Inaudible devient audible " après avoir enregistré en 1968 plus de 7000 voix paranormales.

C'est à partir de cette époque que se sont multipliées les expériences et les recherches sur ce phénomènes inexplicable techniquement et appelé en Europe " Effet RAUDIVE " Tonband-stimmung ou Psychophonie, et EUP (Electronic Voice Phenomena) aux USA bien entendu, la première critique concernent les expérimentateurs. C'est ainsi que l'on dit que JURGENSON et RAUDIVE notamment, n'étaient que des médiums qui exprimaient leur personnalité sous forme d'influence sur la matière, comme un effet PK (Psychokinèse). En fait, dans la majeure partie des cas, on se rend compte qu'il y a toujours un médium, c'est-à-dire un intermédiaire avec un autre espace qui joue en même temps le rôle de porteur d'énergie, d'où le terme de " transcommunication " utilisé par les Allemands.

On peut aussi imaginer que l'énergie est celle du matériel utilisé, et c'est la raison pour laquelle de nombreux appareils ont été étudiés par les chercheurs pour essayer de se libérer de la suggestion du médium. C'est dans cet esprit que plusieurs groupes de recherche se sont constitués en Allemagne et particulièrement autour du Docteur SENKOWSKI de Mayence qui possède une collection de quelques milliers de voix ; et qui a assisté lui-même à de nombreuse séances d'enregistrement.

Il est arrivé à la conclusion que, expérimentateur et matériel constituent un complexe " médio-technique " élaborant la création d'un espace-temps de transformation. Cette hypothèse est à rapprocher de celle de la physicienne américaine Elysabeth RAUSCHNER qui considère le Monde comme un Univers à 8 dimensions composé de quatre dimensions réelles (matérielles) de notre espace-temps relativiste, et de quatre dimensions imaginaires (au sens mathématique) composant un Univers psychique juxtaposé à un Univers physique. C'est cette juxtaposition qui permettrait le passage d'information d'un Univers dans un autre.

La transcommunication serait donc l'échange bilatéral de trans-informations entre deux correspondants situés dans des espaces-temps différents.

En 1990. le docteur SENLOWSLI, en Allemagne, créa une revue d'un très haut niveau technique intitulée " Transkommunikation ", qui devait devenir le point de ralliement de tous les chercheurs intéressés par ces problèmes. En France, c'est surtout à Madame Monique SIMONET, auteur de l'ouvrage intitulé " A l'Ecoute de l'Invisible " que nous devons

depuis 1979 de nombreux enregistrements sur cassette que l'on peut classer dans les " phénomènes Thêta " (intervention spirituelles de décédés).

Depuis 1989, Madame SIMONET s'intéresse également aux images vidéo qui matérialisent des visages de personnes décédées. Avec tous ces phénomènes, nous avons conscience de l'extraordinaire manifestation d'information que constituent les ondes porteuses électro-acoustiques et électro-magnétiques. Si tout cela est particulièrement troublant pour qui ne croit pas à l'Au-delà, du moins peut-on imaginer une structure du Monde que les méthodes de pensée de notre savoir actuel ne permettent pas encore aux physiciens de concevoir, mais qui, demain, sera le moyen d'établir un pont entre la matière et l'esprit.

 

Adresse du site : http://membres.lycos.fr/alet/Bienvenue.html