Accueil http://pagesperso-orange.fr/casar/CASAR.htm

En cas de difficulté pour ouvrir les fichiers image .GIF , utiliser le navigateur gratuit Mozilla 

http://www.mozilla-europe.org/fr/?utm_source=google&utm_medium=ppc&utm_campaign=french&gclid=CNnKzL-CgaICFZFh4wod7UsxFA


MICROSCOPE N° 206

La recherche fondamentale piétine parce que les chercheurs ne mettent pas leurs paroles en accord avec leur actes


INSTITUT MESTAPSYCHIQUE INSTITUT_meta

CIRET CIRET

FONDATION SCIENCES CITOYENNES FSC


En envoyant 20 lettres à des scientifiques de haut niveau, je n'ai jamais eu la prétention de vouloir m'approprier une quelconque découverte fondamentale mais j'avance que les Lettres_CASAR.htm contiennent les éléments nécessaires et suffisants pour des laboratoires de faire la preuve de la réalité de la decoherence macroscopique.

(Voir les messages du forum SQ publiés dans la documentation de Microscope M204.htm )

 


 INSTITUT MESTAPSYCHIQUE

 

 Dans les messages échangés ci-dessous FRANCK déclare :" Une idée, que j'estime absurde, qui veut que la recherche soit de la science. Si on fait une expé, il faut impérativement pouvoir publier des résultats. Eh bien là je dis non. En fait, la science, la "vraie" science, se passe au niveau de la recherche, via une forte expérimentation, tous azimuths, et avec un protocole un peu moins rigoureux. Ce que chacun peut mener." "je trouve surtout incroyablement restrictive cette idée selon laquelle seuls des gens qualifiés peuvent faire des expériences"

 

AVIS DE CASAR

Comme Franck membre démissionnaire de l'IMI ,nous adhérons à l'idée qu'une expérimentation peut très bien être faite par un amateur a la condition expresse que celle-ci apporte un ou des éléments matériels concrets pouvant être analysés et validés par des laboratoires spécialisés . CASAR à réalisé des expérimentation qui contiennent des traces indélébiles permettant de faire avancer les connaissances fondamentales. Il est question ici de la mise en évidence de paradoxes que la science a la devoir d'examiner. Il incomberait normalement à l'IMI de faire une première évaluation pour ensuite interpeller conjointement avec CASAR les laboratoires spécialisés . Malheureusement l'IMI a ce niveau est totalement défaillant; il reste étrangement muet et les paradoxes en question que les philosophes des sciences appellent de leurs vœux depuis des lustres dorment dans les tiroirs des "amateurs"

 

 Messages échangés sur la mailingliste du GERP

Pascale CATALA 14juin 2010

Précision

Bonjour,

je voudrais rajouter quelque chose à mon message précédent, suite à des messages perso qui me sont parvenus par ailleurs.

Cette liste n'est pas le lieu pour critiquer ce qui a pu se passer dans tel ou tel organisme, surtout en l'absence des intéressés nommément cités.

Personne n'est parfait et il est normal qu'on reçoive des critiques, mais il serait plus constructif que vous adressiez vos demandes directement aux personnes concernées, par exemple sur la liste de discussion AIMI en ce qui concerne l'AIMI.

Pour ma part, je ne suis pas officiellement porte-parole de l'AIMI et la seule chose que je peux partager, c'est mon ressenti personnel, comme le vôtre. Je ne pense pas que cela intéresse tout le monde.

En ce qui concerne l'IMI, je comprends bien que l'on puisse ressentir une certaine frustration, mais il faut se rappeler qu'il n'y a à l'IMI que des bénévoles, qui n'ont comme tout le monde que des journées de 24h, dont la grande partie est consacrée aux occupations professionnelles et familiales.

Je sais bien qu'on peut avoir l'impression d'avoir des idées fondamentales à proposer, et qu'on aimerait bien avoir une réponse positive et enthousiasme à ces propositions, mais multipliez ça par 10 ou 100 (le courrier reçu à l'IMI est abondant !) ... Les chercheurs de l'IMI sont comme tout le monde, ils préfèrent se consacrer à leurs propres projets en cours, étant donné le temps limité dont ils disposent. Mais encore une fois, cela ne veut pas dire qu'ils ne sont pas ouverts aux idées novatrices.

Pascale.

 

Pascale CATALA mailing liste GERP le 13 juin 2010

Hello Franck,

Votre sentiment par rapport à l'AIMI est effectivement votre appréciation personnelle, merci de l'avoir partagée sur cette liste. Mais chacun est différent et il en faut pour tous les goûts. Je suis également membre de l'AIMI et je trouve que les dirigeants font un super boulot, en tout cas ils ne ménagent par leur peine. D'ailleurs j'en profite pour conseiller à tous de lire le dernier numéro du "Bulletin Métaspychique" qui vient de sortir (voir les liens sur le site IMI).

L'AIMI a son propre site Internet qui expose bien ses objectifs. Mais cette association est encore jeune et elle se construit peu à peu. Je dirais qu'elle deviendra ce que ses membres feront d'elle. Et encore une fois, il n'est pas évident de trouver les compétences d'encadrement au niveau de la recherche.

Au fond nous sommes bien d'accord, chacun peut expérimenter si cela lui plaît, et je sais bien que de grandes découvertes ont été faites par des individus dans un coin de leur cuisine ou de leur jardin.

(Les bouquins de Koestler consacrés à l'épistémologie et aux découvreurs sont en particulier édifiants à ce sujet). Mais comme je l'ai dit, pas besoin de l'IMI pour cela.

En revanche, si un individu vient à l'IMI et raconte une expérience exploratoire qu'il a faite, je pense que l'IMI s'y intéressera si tant est que l'expérience a quelque chose de novateur et de prometteur.Ce n'est pas encore vraiment arrivé je crois.

Par exemple ils ont testé des sourciers, radiesthésistes, magnétiseurs, etc qui disaient arriver à des résultats surprenants, un peu en dehors des choses habituelles. Malheureusement pour l'instant pas de résultats probants. Je ne pense pas que les gens qui connaissent la recherche à l'IMI refusent de donner des conseils. Mais si quelqu'un arrive en disant qu'il a fait des tests de cartes de Zener ou des milliers de lancés de dés, je ne vois pas trop quel conseil on pourrait donner vu que ce sont des choses qui ont déjà été faites par Rhine et ses élèves dans les années 30, et qu'on ne voit pas comment aller plus loin ...

Il est très difficile de trouver de nouvelles idées. Un champion dans le genre dans le domaine de la parapsy, est le biologiste Rupert Sheldrake. Il lui vient des idées par exemple en observant les animaux de compagnie autour de lui.

C'est super et ce n'est pas donné à tout le monde ...

Pascale.


FRANK

bonjour Pascale, tous,

l'A-IMI, si j'en ai démissionné, c'est parceque justement j'estime que c'est un gros pipo (mais c'est mon feeling perso, hein). Et je m'en suis du reste expliqué très clairement auprès de Mario... Pour autant, je ne souhaite pas tenir ici des propos désobligeants, donc je n'en dirais pas plus. Ce n'est de toute façon pas le but de mon message. (mais pas de problème, Pascale, pour poursuivre en privé si vous le désirez)

une idée, que j'estime absurde, qui veut que la recherche soit de la science. Si on fait une expé, il faut impérativement pouvoir publier des résultats. Eh bien là je dis non. En fait, la science, la "vraie" science, se passe au niveau de la recherche, via une forte expérimentation, tous azimuths, et avec un protocole un peu moins rigoureux. Ce que chacun peut mener.

Et, ensuite, sur les rares qui semblent donner un résultat tangible, là, un véritable spécialiste, de formation scientifique par exemple, peut orchestrer des tests avec publication.

je me souviens, pour illustration, de Fourrier et de ses innombrables passages à la limite totalement foireux, de ses approximations vaseuses, un truc infect, pour finalement parvenir à pondre sa fameuse décomposition (en séries de Fourrier, donc), qu'ensuite on peut valider très proprement et rigoureusement. C'est ainsi qu'on trouve, en avançant d'abord.

ne pas confondre l'exploration, qui en passe par définition par une rigueur moindre, avec la validation. La science (en général), aujourd'hui, ne voit plus que la seconde partie. Et piétine. Nécessairement.

donc un dispositif en plusieurs étapes, où tout un chacun peut participer à la première, celle qui est véritablement cruciale, en fait. Parceque sinon, oui, en effet, pour obtenir des résultats quasiment à coup sûr, on doit reprendre les expés déjà faites. Ce qui, à mon sens, explicite aussi grandement la stagnation que je vois dans les sciences dures depuis 20 ans. On n'avance qu'avec certitude, donc on n'avance pas (quoi de plus fiable que ce qui est déjà connu ? En ce sens, le rasoir d'Occam, qui a rendu bien des services, est aujourd'hui un principal acteur d'immobilisme...)

dans ma vision des choses, un procédé "intelligent", ce serait un "conseil". Ce qui permettrait à chacun de faire les tests qui lui plaisent, mais avec une petite base minimale de sérieux. Si il y a des résultats qui semblent probant, alors on peut consacrer un peu plus de temps à la personne, pour paufiner les conditions expérimentales. Parceque, bien sûr, cela suffit parfois à ce que ça ne marche plus. Si la personne peut présenter des résultats probants, alors allez plus loin, et envisager un test en interne, hyper rigoureux.

parceque, le problème, aujourd'hui, c'est le nombre. A ne vouloir laisser expérimenter que des champions très peu nombreux, ou laisser le quidam se démerder chez lui tout seul, finalement, on tue quasiment toute opportunité d'avancer, évidemment.

et, au lieu de ça, l'A-IMI propose des initiations qui, à mon sens, vont faire passer l'IMI pour une secte et détruire sa réputation, ce que je trouve tout à fait dommageable. Maintenant, leurs responsables semblent tout à faire sûr d'eux, donc ma foi, gageons que je n'ai pas toutes les infos pour comprendre. Ce n'est de toute façon plus mon affaire, puisque je n'en fais plus partie. De fait, je fais désormais mes expérimentations chez moi, tout seul, sans plus que l'IMI (à part Mario et Jean-Paul) ne soit au courant. Et donc, que quasiment n'importe qui puisse avoir un tychoscope sur son PC pour moins de 10 euros, ben tant pis pour eux... Parceque ça, là, pour le coup, ça permettait un élargissement, plein d'expés pour pas cher, sous forme ludique en plus, donc avec potentiellement un pannel très important.

enfin bref...

j'ai un sale caractère (j'assume), donc bon, quand ça ne me plaît pas, je le dis, puis ensuite si ça ne bouge pas, je m'en vais, voilà tout...

mais en tout cas je voulais surtout insister sur ce point : je trouve surtout incroyablement restrictive cette idée selon laquelle seuls des gens qualifiés peuvent faire des expériences. C'est (en partie) ça qui tue l'expérimentation, justement (selon moi toujours, ce n'est que mon opinion, j'insiste sur ce point). Et c'est là typiquement la démarche universitaire d'aujourd'hui. Avec un tel principe de précaution, on n'aurait encore possiblement pas dépassé l'age du feu...

et surtout aussi de sortir de la théorie, avec du "ce qu'il nous faudrait", et passer dans la pratique, avec du "voyons comment exploiter ce que nous avons". Ce qui n'est pas fait pour le moment, je pense. D'être un peu moins dans l'abstrait, revenir au concret, en somme...

cordialement

Franck, qui râle un peu, faut pas faire attention, ça lui passera... :-))

 


 
----- Original Message ----- From: Pascale Catala To: gerp@yahoogroups.com Sent: Saturday, June 12, 2010 12:01 PM Subject: [gerp] reponse à Franck sur l'expérimentation

Bonjour,
Pour ce qui est du Gerp, ce groupe a tout simplement cessé d'exister en tant que groupe. Certains membres continuent leurs propres travaux, mais indépendamment.
En ce qui concerne les expérimentations, certaines sont en cours effectivement à l'IMI. Le problème n'est pas qu'elles ne sont pas ouvertes à tous, car si on est membre de l'AIMI il n'y a pas de raison qu'on ne puisse pas y participer.
Mais le problème, c'est que pour réaliser une expérience, il faut être du métier, cela ne s'invente pas comme ça par le premier venu. Or il y a peu de chercheurs professionnels qui ont du temps à consacrer à la parapsy, et des idées nouvelles. Actuellement, il y a un biologiste du CNRS qui a monté une expérience de Bio-PK. Mais ce n'est pas évident de trouver de la main d'œuvre compétente pour manipuler les boites de Petri, etc.
Et si les expériences ne sont pas conçues et dirigées par des scientifiques, à mon avis, ce n'est même pas la peine de les faire, puisque jamais les résultats ne pourront être publiés et pris en compte. Si on veut expérimenter des choses soi-même à des fins de découverte ou pour sa propre culture personnelle, on peut aussi bien le faire chez soi, pas besoin de l'IMI.
Je crois qu'il y a aura bientôt des expériences avec le robot tychoscope, et là il faudra trouver des sujets et des expérimentateurs. Peut-être cela sera l'occasion pour les non-professionnels pour se joindre au groupe de recherche ? Mais là encore, il faut que le protocole et l'expérience soit dirigée par un scientifique, et ce n'est pas facile de trouver des bonnes volontés.
De plus, pour qu'une expérience soit intéressante, il faut qu'elle puisse potentiellement apporter quelque chose de nouveau. Actuellement beaucoup de chercheurs dans le monde refont des choses déjà faites, ce qui n'a pas grand intérêt.

Je vous suggère de relire un ancien article de Pierre Janin, qui me semble toujours d'actualité :
http://gerp.free.fr/PA08_experimentation.htm

Bon week-end
Pascale

 

 


FONDATION SCIENCES CITOYENNES

http://sciencescitoyennes.org/

Catherine BOURGAIN Présidente de la fondation : president@sciencescitoyennes.org

Vous rencontrez un problème dont vous pensez qu'il nécessite une aide de la part de scientifiques ; contactez nous boutiquedessciences@lists.crans.org

En cours (contacter ENS cachan)

Lanceurs d’alerte scientifique : http://sciencescitoyennes.org/spip.php?rubrique119

 

Message N°1 :   Message1 TESTART.htm

Message N°2 à Jacques TESTART

Monsieur Jacques Testart 2 juin 2010

 

Vous dites à juste titre sur France inter que les gens de la rue, les citoyens ont des opinions qui valent celles des scientifiques, qu'il faut leur laisser la possibilité de se mêler de affaires de la science. En ce qui concerne la recherche fondamentale, la science officielle ne pourra pas faire l'économie de l'étude des phénomènes paranormaux qu'elle désigne sous le terme plus général de phénoménologie.

J'ai consacré un quart de siècle a l'étude de ces phénomènes et ce que j'essaye de communiquer (Lettres_CASAR.htm ) a la science officielle mériterait un minimum d'attention. J'ai pleinement conscience que pour la recherche officielle et surtout pour les académiciens "serieux" cautionner ce secteur de recherche ne peut que susciter la réprobation générale pour ne pas dire une animosité exacerbée ou l'hilarité . Les scientifiques de haut niveau qui ont osé travailler sur les dossiers paranormaux y ont immédiatement perdu leur âme , leur crédibilité et ont été traînés dans la boue . Je pense parmi d'autres au professeur Rémy Chauvin et au Professeur Josephson ( prix Nobel de physique). J'ai conscience que la fondation sciences citoyennes a pour objectif premier de détecter parmi les chercheurs (bénévoles ou pas) les alertes permettant de prévenir les risques majeures que les scientistes avides d'argent ( ou de pouvoir) font courir a notre santé (ou a la survie de la planète).En matière de connaissances fondamentales nous vivons actuellement a la charnière de très grands bouleversements que peu de scientifiques travaillant sur l'orientation de la recherche soupçonnent .Ces avancées qui sont surtout liées aux capacité du cerveau humain ne doivent pas être laissées pour compte car elles pourraient offrir des opportunités pour solutionner les problèmes actuels que personne ne soupçonne dans les sphères officielles de la recherche.

Réponse de Jacques TESTARD

----- Original Message -----

From: "contact site JT" <x090xcontactjtestart@free.fr>

To: "Francis Gatti" <francisgatti@orange.fr>

Sent: Thursday, June 03, 2010 9:01 AM

Subject: Re: Message via site JT / fondation sciences citoyenes



La FSC est généraliste (ne rentre pas dans les dossiers scientifiques ou
techniques) et sont projet (ambitieux) est de démocratiser les sciences.
Nous ne sommes des "experts" que de la démocratie. Aussi je ne peux pas vous
aider dans votre démarche.
Cordialement, JTTT


Le 2/06/10 9:51, " Francis Gatti " <francisgatti@orange.fr> a écrit :
>
> Blog : Le site personnel de Jacques Testart
> Message de : Francis Gatti <
francisgatti@orange.fr>

 


CIRET

En cours


 

DOCUMENTATION

La thèse de Marie-Catherine MOUSSEAU est téléchargeable sur le site de l'IMI http://www.metapsychique.org/Science-recherche-sur-le.html

 Extraits choisis : MOUSSEAU THESE selection.doc

 Marie-Catherine Mousseau 26 mai, à 23:26

"Bonsoir et merci pour votre message. Je serais ravie que mon travail soit de quelque utilité, ne serait ce que motiver ceux qui essaie de faire avancer ce domaine de la connaissance. M C. Mais je suis consciente que cela ne prouve rien en soi et qu'il reste encore beaucoup a découvrir. Espérons en effet que les personnes comme vous qui s'y sont consacrés pendant de longues années vivent assez longtemps pour voir les fruits de leur recherche! "

Cordialement MC


Mise en mémoire d'une triste polémique entre sceptiques et antiseptiques ; les insultes , la diffamation ,les menaces et les attaques personnelles sont le lot commun des gens qui 'ont rien a dire

Forum des sceptiques du Québec   http://www.sceptiques.qc.ca/forum/dossier-mme-b-une-decouverte-scientifique-d-epremiere-gran-t4378.html


Francis Gatti lanceur d'alerte méconnu en matière de sécurité routière:

Quelques milliers de morts auraient pu être évités si les pouvoirs publics nous avaient écoutés plus tôt Historique de la ligue nationale contre l'hécatombe routière (LNCHR) fondée par CASAR http://pagesperso-orange.fr/casar/SRMINI.htm


 CASAR assure ses arrières

Comme le pressent M-C Mousseau j'ai conscience que je ne risque pas de voir le fruit de mes recherche de mon vivant, c'est pourquoi j'ai pris mes dispositions pour que la reconnaissance se fasse dans la postérité : M200.htm


Situation.htm

 


BREVET  http://pagesperso-orange.fr/casar/CVdeGATTI.htm