Retour accueil CASAR.htm


 

MICROSCOPE N196

Cadeau de Noël 2008 pour la recherche mondiale

La preuve de l'existence du PSI

En matière de poltergeist, la zététique est une insulte a la science

(Dossier LJ partie2)


LJ partie 1 : AGORAVOX2.htm


Sommaire

 

 

HYPOTHESE GATTI

Mise_en_garde ne vous trompez pas de cible

ENTREE_EN_MATIERE

ANALYSE CASAR concernant les six fichiers audio LJ

 ETUDE_COMPARATIVE vis a vis de simulations de chutes de pièces de monnaie

Conclusion

 resultats de l'analyses du laboratoire d'acoustique de l'université de Toulouse

ADHESIONS carte de membre de l'association

COOL_EDIT_PRO Pour se procurer gratuitement le logiciel d'acoustique


Les Lettres_CASAR.htm aux scientifiques


HYPOTHESE GATTI

 

Au moment de son apparition , la pièce de monnaie pourrait résulter d'une matérialisation .La décohérence ( decoherence.htm ) d'un énorme paquet ondes intriquées que seraient les constituants sous état ondulatoire de la pièce de monnaie . Au moment précis de leur apparition les pièces n'auraient pas encore de poids car la gravitation pourrait mettre un certain temps avant d'avoir prise sur un objet au moment précis où il se matérialise. Un certain laps de temps pourrait être nécessaire pour que la pièce passe d'un poids nul initial a son poids normal .

Cette notion de poids variable ( en + comme en -) pour un véhicule représenterait une immense découverte a laquelle vraiment ne s'attendent même pas les chercheurs les plus imaginatifs. Pouvoir maîtriser l'inertie d'un objet , surtout un véhicule révolutionnerait les transports qu'ils soient terrestres, aériens ou spatiaux en ce qui concerne la quantité de carburant nécessaire..

Pourtant les preuves de cette variabilité de la masse des pièces de monnaie sont ici noir sur blanc, il suffit de savoir lire un diagramme d'acoustique et compléter le travail en faisant les vérifications nécessaires avec des logiciels d'acoustique appropriés plus performants que le mien . Il faut dans l'intérêt de la science prendre très au sérieux l'environnement acoustique de cette demie heure de vie de affaire LJ .

 

Le bruit de la chute dépendrait d'une inertie variable que peut avoir la pièce de monnaie au moment du choc avec le premier obstacle rencontré .Rappelons que les pièces poltergeist sont déjà en mouvement au moment précis de leur apparition (elles suivent une trajectoire souvent horizontale avec une vélocité variables ) .Dans ces conditions, le bruit de la chute et les rebonds qui suivent dépendent du temps qui s'est écoulé entre le moment de l'apparition et le moment de l'impact . L'impact avec l'obstacle sera d'autant plus doux que cette distance sera courte. Ceci expliquerait assez bien pourquoi les chutes de pièces n'occasionnent pas toujours les mêmes rebonds que ceux que feraient des pièces ayant un poids constant .

 Cette hypothèse est une suggestion sans prétention faite aux physiciens ; elle cadre relativement bien avec l'observation des faits mais elle ne peut être qu'incomplète car elle ne suffit pas pour expliquer scientifiquement* l'énorme quantité de faits aussi les uns que les autres invraisemblables (en apparence) qui apparaissent dans les témoignages poltergeist .  

* Ce n'est pas notre objectif ; nous nous limitons a démontrer la réalité des faits ; pour la mise en équation c'est le travail des physiciens théoriciens mathématiciens

 

(*) Jacques Téstart France inter le 4janvier 2009; la médiatisation des sciences : TESTARextraitFi4janv09.wav en parfait accord avec casar 1LIM.htm )

 


Mise en garde

Attention! L'erreur des scientifiques chargés d'évaluer (*) la pertinence du dossier LJ serait de juger ma manière de m'exprimer ainsi que ma position sur l'affaire Pantel qui n'est plus du tout la même en 2009 étant donné que des éléments nouveaux sont intervenus (je m'en expliquerai au dossier des empreintes de billes) . La seule chose qui importe dans l'étude de cette bande c'est de ne prendre en compte que le discours des témoins en faisant abstraction du mien pour évaluer leur crédibilité ( mon but était uniquement de meubler la conversation ) .L'intérêt scientifique de cette bande fabuleuse réside dans le fond sonore que des acousticiens professionnels doivent impérativement analyser avec grand soin; c'est cette ambiance acoustique exceptionnelle qui permet à la recherche d'être confronté pour la première fois au monde aux effets physiques des poltergeist . L'étude poussées des bruits de pièces qui tombent avec rebonds non naturels doivent être étudiés individuellement .La comparaison des rebonds entre eux est primordiale ; elle contient la preuve scientifique de la réalité des matérialisations poltergeist.


 

ENTREE EN MATIERE

 

Les 10 bruits des chutes de pièces de monnaie audibles par les liens ci-dessous ont été extraites de la bande audio LJbrut.wav . Ces fichiers audio méritent une analyse comparative ( entre eux ) plus poussée par des laboratoires spécialisés .Cette analyse pourrait mettre en évidence des constantes poltergeist. Une étude comparative vis a vis de simulations de chutes d'autres objets métalliques par des spécialistes en mécanique conventionnelle ne devrait pas laisser le moindre doute sur le fait que les pièces ne se comportent pas naturellement vis a vis de la gravitation terrestre .

Lj01a.wav repére1 - LJ01B.wav repère 2 - LJ02A.wav repère 3- LJ02B.wav repére4 - LJ03A.wav repére5 -LJ03B.wav   repère 6 - LJ05A.wav repère 7 - LJ05b.wav repère8 - LJ05c .wav repère 9 - LJ05d.wav repère 10

 

Les10 chutes d'objets (espacés d'un silence) sur la même bande audio LJ01A5D.wav

 

 --------------------------------------------------------------------------

Le 4 janvier 2009 un courrier ** commun à été envoyé a Catherine Bréchignac (directrice du CNRS) à des responsables politiques , a des physiciens , a des neurologues, a des psychologues, a des philosophes historiens des sciences etcafin de leur proposer un débat interdisciplinaire qui pourrait avoir beaucoup d'intérêt pour la recherche fondamentale.

** Cette lettre et la liste des destinataires est disponible dans un dossier CASAR protégé par mot de passe

 

De nombreuses fois depuis des années j'ai tenté vainement d'interpeller les autorités de la recherche M190.htm et les scientifiques français EGP.htm et je dois reconnaître que mes dossiers de l'époque n'étaient pas en mesure de faire une démonstration scientifique digne de c enom.

A présent, les analyse acoustiques faites par Thierry AUBIN et Claude LEGROS constituent des bases solides capables de faire avancer nos connaissances aussi bien en neurologie qu'en physique fondamentales pour ce qui concerne l'action du PSI sur la matière .

http://pagesperso-orange.fr/casar/M192.htm http://pagesperso-orange.fr/casar/M196.htm

Encore faudrait-il que les responsables de ce pays acceptent de faire une évaluation sérieuse des recherches CASAR dans un débat contradictoire ..

; il serait ridicule de s'appuyer sur les avis des spécialistes en acoustique pour dire que des preuves paranormales que contiendraient les fichiers audios qu'ils ont analysés une première fois .

En l'état actuel des choses Messieurs LEGROS et AUBIN ne peuvent en aucun cas en interpréter les résultats paranormaux des analyses ( ils n'ont pas été mandatés pour cela) et n'ont pas de connaissances approfondies des dossiers paranormaux pour le faire .

Pourtant c'est bien ce que font les intervenants de la mailing-liste de l'OZ au sujet des pièces de monnaie dont les rebonds sont anormaux (dans l'affaire LJ).

Il faut être complément idiot pour ne pas se sentir fortement interpellé par le fait que dans une affaire supposée poltergeist les pièces font un rebond qui n'est pas naturel; si les intellectuels de l'OZ ne cherchent pas a approfondir l'enquête c'est qu'ils n'ont vraiment pas la maturité intellectuelle nécessaire ou bien qu'ils n'ont aucune notion de ce que le terme pluridisciplinarité veut dire .

J'ai honte pour mon pays de voir la communauté scientifique française hermétiquement close sur un débat où les enjeux sont énormes ceci a cause d'un véritable mur de la honte qui existe entre chercheurs diplômés et des autodidactes .

Il serait urgent de lancer un grand débat (par mailing-liste pour commencer) avec des chercheurs de plusieurs disciplines .

En ce qui concerne l'étude des fichiers audio de l'affaire LJ ; contrairement à ce que croient les intervenants de la mailing-liste de l' OZ je ne conteste pas l'analyse du laboratoire ; bien au contraire c'est cette analyse qui est déterminante pour faire une démonstration scientifique qui pourrait devenir bientôt inattaquable par la zetetique

Il y a des moments où il faut se mettre en colère pour espérer se faire entendre et ici c'est bien le cas. Le laboratoire d'acoustique avait pour mission de rechercher la présence effective de bruits de pièces , celui-ci n'avait pas pour mission d'étudier des faits paranormaux de type poltergeist. Dans la demande d'analyse ( resultats ) faite par Yves Lignon il n'à pas été demandé de rechercher la présence d'anomalies acoustiques (ou paradoxes ) en relation avec les phénomènes paranormaux.

Il faudrait donc commencer par le commencement et interpréter sérieusement les résultats du laboratoire , sans a priori en admettant comme possibles tous les cas de figure; a commencer par l'hypothèse selon laquelle les faits allégués seraient bien  réels .

Des psychologues pourraient donner leur avis sur le niveau de crédibilité des faits allégués en étudiant le comportement des trois témoins et la façon dont ils s'expriment . La bande dure trente minutes c'est largement suffisant pour faire une évaluation concernant leur sincérité .

Selon le laboratoire d'acoustique ( resultats ) le premier fichier LJ01.wav ne contient aucun bruit pouvant correspondre au bruit de la chute d'une pièce.

Si les témoins sont sincères , c'est une éventualité a prendre en compte par tout scientifique honnête qui se doit d'investiguer toutes les pistes possibles sans le moindre à priori. Ne pas prendre en compte cette éventualité serait faire preuve de grande légèreté et cela pourrait coûter très cher a la recherche en physique étant donné qu'il s'agit ici de démontrer concrètement et objectivement l'action du psychisme sur la matière.

  

Les bruits suivants LJ01A4.WAV LJ01BSEL2.wav ont été tirés du fichier L01.wav  . La réponse laconique du laboratoire est assez surprenante car n'importe qui peut entendre un bruit métallique de chute d'objets qui selon les témoins seraient des pièces de deux euros .

Etant donné les logiciels sophistiqués utilisés par ce laboratoire; il y a là matière a réflexion et on est en droit d'imaginer trois options :

Options 1 : les témoins ont monté un canular et lancent des objets quelconques qui ne qui ne rebondissent pas comme des pièces de monnaie

Option 2 : Les témoins sont sincères ; ils voient bien apparaître des pièces de monnaie (venant de nulle part?) qui rebondissent de manière non naturelle

Option 3: Le laboratoire s'est trompé, il a fait une erreur d'analyse et les rebonds des pièces ne sont pas anormaux

 

Dans le cas de l'option 1 ; quelle idée saugrenue serait passée par la tête des témoins pour qu'ils décident de monter un canular en lançant des objets qui ne sont pas des pièces tout en affirmant le contraire ?

Autrement dit, le laboratoire d'acoustique soulève ici une anomalie qui aurait du intriguer les zeteticiens autant qu'Yves Lignon

Ce travail d'investigation consistant à isoler les bruits des chutes d'objets (attestés comme étant de pièces) aurait pu être fait par les dirigeants de l'OZ (NV, NG et RM ) puisqu'ils disposaient du fichier audio L01.wav  identique à celui du laboratoire.

Richard Monvoisin citation : " avec Nicolas Gaillard et Nicolas Vivant, nous nous levâmes à l'aube pour écouter les enregistrements de "poltergeisten" .

Comme je le disais plus avant, le laboratoire n'avait pas pour mission d'étudier des faits paranormaux de type poltergeist mais alors qui à l'OZ se préoccupe de cette anomalie?. Essayer de faire cadrer les faits observés avec l'analyse du laboratoire en prenant en compte l'hypothèse de la sincérité des témoins serait la moindre des choses..

Les dirigeants de l'OZ ne peuvent pas décemment se dédouaner de cette éventualité sans passer pour des irresponsables puisque dans une étude scientifique toutes les options doivent être envisagées systématiquement .

Dans le cas de figure où l'analyse acoustique aurait démontré que les bruits de chutes étaient bien de véritables bruits de pièces de monnaie (avec des rebonds normaux cadrant avec la mécanique universelle connue) j'aurais envisagé l'hypothèse du canular comme la plus plausible .

Ces rebonds anormaux détectés par le laboratoire laissent supposer l'existence d'anomalies gravitationnelles identiques à celles qui sont souvent mentionnées dans les affaires polergeist (les spécialistes savent que c'est une constante du dossier ) .

La généralisation hâtive serait-elle devenue le lot commun des zeteticiens bien trop heureux de se retrancher sans réfléchir derrière les résultats bruts de l'analyse sans chercher a comprendre l'anomalie des faux rebonds. L'interprétation des faits est ici indispensable puisqu'une interrogation majeure subsiste au sujet des anomalies de rebond.

 Richard Monvoisin ,Nicolas Gaillard et Nicolas Vivant qui s'étaient levés de bon matin pour écouter l'enregistrement de LJ devaient avoir les oreilles bouchées ou n'étaient pas bien réveillés.

RM disait discrètement que Gatti fait de la dissonance cognitive mais ici c'est surtout de DISSONANCE AUDITIVE caractérisée de la part de L'OZ qu'il s'agit

 

Dans le cas de figure de Option_1 je mets au défi quiconque de trouver un objet dont la chute ferait un son métallique et des rebonds non naturels identiques a ceux mis en évidence par l'analyse de Claude Legros .Ce point est une preuve scientifique indirecte certes mais indiscutable de la réalité des matérialisations poltergeist dont les sceptiques nient obstinément l'existence en alléguant que les milliers de témoignages ne sont forcement que des anecdotes sans interet.

 


 

Sonogramme de la communication téléphonique LJ complète répertoriée LJbrut.wav (durée de 26 minutes 28) de laquelle à été extraits le fichier LJ01.wav (ces deux fichiers ne sont pas publiés pour des raisons de confidentialité)

 

Image LJBRUT.JPG Fichier son LJBRUT.WAV (non publié, réservé aux laboratoires)

 

L'enregistrement de la communication téléphonique à été réalisé le 15 août 2003 sur miniK7 pour ensuite être numérisé sous la référence LJbrut.wav  (68.407Ko ; durée de 26.28 minutes) Pour des questions pratiques d'étude le fichier original à été scindé en six parties repérées : LJ01.wav durée 3.38 LJ02.wav 4.00 LJ03.wav 4.40 LJ04.wav 4.42 LJ05.wav 3.45 LJ06.wav 5.05

Conformément au souhait des témoins LJ , de S et N la bande audio LJbrut.wav et ses composantes ne seront pas rendues publiques seuls les laboratoires et les chercheurs pourront en disposer pour analyse (sous réserve de ne pas la rendre publique.)

NB: Les 6 fichiers ont été confiés aux bons soins d'Yves LIGNON (pour analyse par le laboratoire d'acoustique de l'université de Toulouse) ainsi qu'a Nicolas VIVANT pour l'OZ (Avis de Richard Monvoisin CDLJ monv.htm )


ENIGME FABULEUSE POUR LA RECHERCHE FONDAMENTALE

Les 10 chutes d'objets métalliques rassemblés la même bande audio LJ01A5D.wav

 

Image LJ10.JPG Son LJ01A5D.wav

 

 

Analyse du fichier son LJ01.htm (rien)

Analyse du fichier son LJ02.htm (02.44 bruit qui ressemble plutôt a un bruit de chute ou de choc sur un verre)

Analyse du fichier son LJ03.htm (aucun bruit identifiable)

Analyse du fichier son LJ04.htm (rien)

Analyse du fichier son LJ05.htm (bruit de choc identique à LJ02;ne peut être identifié comme le bruit d'une pièce qui tombe.

Analyse du fichier son LJ06.htm (rien)

 


ETUDE COMPARATIVE vis a vis de

simulations de bruit de chutes

 

Simulation de la chute d'une pièce de 2 euros sur du sol dur (carrelage)

 

sur sol carrelage image grossie ESSAI2.JPG son ESSAI2.WAV

 


Simulation de la chute d'une pièce de 2 euros sur du parquet ( bois )

 

Sur du bois : image grossie SIMBOIS.JPG son RBOIS1.wav


 

CONCLUSION

Cette page sera mon cadeau de Noel 2008 aux sciences fondamentales car elle apporte indirectement la preuve de la réalité du PSI. Mes recherches feront tôt ou tard l'effet d'une véritable bombe dans l'establishment scientifique mais pour le moment je suis surtout l'objet d'attaques immondes sur les forums venant de scientifiques a l'esprit court . Les progrès de la neurologie apporteront des éléments solides confortant l'existence de projections psychiques du cerveau humain. Ceci ne concerne que des sujets hypersensibles ( des médiums malgré eux) se trouvant dans des conditions psychiques émotionnelles spécifiques très exceptionnelles.

J'ai réclamé vainement a corps et a cri depuis des années une évaluation honnête des recherches CASAR aux responsables de la recherche. Je me suis expliqué longuement avec le laboratoire de zététique de Nice M189.htm qui serait selon les autorités de la recherche le seul organisme ayant compétence pour faire cette évaluation. Ceci est ridicule!

Des discussions sur la mailing-liste de L'Observatoire de Zetetique ont débouché sur des analyses acoustiques en laboratoire. Celles-ci démontrent sans ambiguïté la réalité poltergeist . L'attitude des zététiciens dans cette affaire LJ est peu reluisante ce qui me préoccupe c'est que c'est surtout un frein pour la recherche scientifique .

Les deux laboratoires d'acoustique* qui ont analysé rapidement les fichiers audio Bec et LJ pourraient débloquer la situation s'ils acceptaient de faire les analyses complémentaires en partenariat avec casar. Ils ne se doutent pas qu'ils mettraient en marche une véritable révolution en physique théorique tout en me permettant de laver l'affront vis a vis des innombrables diffamations et insultes qui m'ont été adressées depuis 10 ans sur les forums par des sceptiques .

 

J'envisage de faire des téléconférences M195.htm dans le but des faire triompher des idées révolutionnaires. Combien de temps devrais-je encore passer pour un dérangé mental ? Ceci a cause mon acharnement a vouloir faire admettre des faits inadmissibles pour notre logique .

 

 


 

 

RESULTATS

----- Original Message -----

From: "lignon"

To: <zeteticiens@yahoogroupes.fr>

Sent: Thursday, January 05, 2006 12:11 AM

Subject: [zeteticiens] Analyse acoustique.

Apres étude du CD que M. Gatti a bien voulu m'adresser (le 3 novembre)
mon collègue Claude Legros, directeur du Laboratoire d'Acoustique de
mon université, m'a remis une note manuscrite (recopiée ci-dessous)

Pour mémoire mes demandes étaient

1) Trouve-t-on sur cet enregistrement un bruit qui puisse être
attribue sans hésitation a la chute de pièces de monnaies ?
2) Faire toutes autres remarques ad libitum.


Réponses de CL

1) Enregistrement de mauvaise qualité.

2) LJ 01 : rien

3) LJ 02, 2 minutes 44 secondes : bruit qui ressemble plutôt a un bruit de chute ou de choc sur un verre Une pièce de monnaie donnerait un son plus grave et surtout ne donnerait pas un son unique car une pièce en tombant rebondit une fois ou deux.

4) LJ 03, 0 minutes 33 secondes : aucun bruit identifiable

5) LJ 04 : rien

6) LJ 05, 2 minutes 58 secondes : bruit de choc, même remarque que
pour LJ 02. Ne peut être identifié comme le bruit d'une pièce qui tombe.

7) LJ 06 : rien

YL.


 Ces pages ne peuvent être analysées que si vous disposez du logiciel COOL edit PRO. Vous pouvez le télécharger gratuitement sur Internet pour reproduire les diagrammes (sonogrammes) qui correspondent aux fichiers audio publiés ici

http://french.eazel.com/index.php?mid=453481755&sid=24027&fw=y


 

C.A.S.A.R

CENTRE ASSOCIATIF de SYNTHESE APPLICATION et REALISATION

16, rue basse 36 200 Argenton sur Creuse Tel: 02 54 24 37 99

Adresse mail : francisgatti@orange.fr Site internet : http://perso.wanadoo.fr/casar

 

Président Francis GATTI, Secrétaire Francis VENAT

Nos meilleurs vux pour l'année 2009

L'association CASAR fondée en 1984 ne reçoit pas d'aide financière ni subvention d'aucune sorte