Site CASAR http://pagesperso-orange.fr/casar


 MICROSCOPE N°182

 

Analyse exhaustive de la conférence de Renaud PARENTANI au VII° colloque de Bruxelles


Les recherches conjointes de trois autodidactes Philippe VIOLA, Patrick FLAMAND et Francis GATTI ouvrent des perspectives pour perfectionner la relativité générale VIOLA pour les équations , FLAMAND pour les travaux pratiques GATTI par les travaux d'approche ( 20 ans de recherches CASAR )

TRANSCRIPTION DE LA CONFERENCE : PARENTANItransc.htm

Pour rapprocher les points de vue , rechercher des concordances entre physique et phénoménologie. 20 points de la conférence de Parentani méritent d'être développés pour faire progresser les sciences fondamentales .Une voie royale vers la grande l'unification dont rêvait Einstein

PARENTANI 20 points.htm


CASAR au secours de la parapsychologie : paraphysique.htm


Sommaire

Renaud PARENTANI CONFERENCE au VI° colloque de Bruxelles

Exclusivité de dernière minute !: Le dossier SOPHIE

Les voix du passé "en terre cuite" il vaut mieux en rire VOIX

Philippe VIOLA le visionnaire qu'il faudra réhabiliter

L'avis destructeur et sans appel d'Alain RIAZUELO est-il justifié? (au sujet des équations de VIOLA)

ENERGIE Les idées de CASAR plus que jamais dans la course

Retour à l'obscurantisme? SQ_et_MQ réfuter le rôle de la MQ dans les affaires paranormales est une incongruité

Revue de presse: PRESSE Energie zmachine et neurologie


Transcription en texte de la conférence :PARENTANItransc.htm

Statut du temps en relativité générale : géométrie et dynamique de l'espace-temps

Renaud Parentani Professeur de physique et de cosmologie au laboratoire de physique théorique d'ORSAY (université paris 10) 

 

SYNTHESE de la relativité générale et des travaux de CASAR

 

INTRODUCTION

L'émission diffusée sur France culture le 13 mars 08 concernant la conférence de Renaud Parentani constitue une base de réflexion sur laquelle CASAR va s'appuyer pour repondre en toute modestie aux scientifiques de tous horizons qui jettent nos courriers a la poubelle depuis une bonne décennie

La longue file de discussion sur le forum des Sceptiques du Québec intitulée

http://forum.sceptiques.qc.ca/viewtopic.php?f=4&t=4378&sid=e9e762fa7410c3fd98af71cd5d5eaf10&start=1700

donne un aperçu du comportement anormal qu'on beaucoup d'intellectuels imbus de leur personne alors qu'ils ne maîtrisent pas du tout le sujet en discussion.

Les sceptiques nous reprochent souvent une certaine légèreté ou une "superficialité" dans notre discours ; en nous accusant de ne pas être capables d'approfondir dans le détail les sujet en la discussion vont être étonné cette fois car je vais aller avec grand soin à fond dans ma démonstration.

Après presque 3000 messages concernant Me B… je dois avouer que c'est avec une certaine rage que j'entreprends ma démonstration. J'ai la rage au coeur de savoir d'avance que Patrick Flamand n'est pas un bluffeur; qu'il a réussi de multiples fois des projections de pensée qui devraient un jour provoquer une véritable révolution; un séisme pour la recherche en neurologie.

Le monde scientifique se moque de nos nombreuses tentatives de sensibilisation il est sourd face a des autodidactes qu'il déconsidère d'entrée de jeu . Ceci me mets hors de moi et je compte bien convaincre la communauté scientifique tout entière (surtout étrangère) en utilisant les possibilités cachées dans les théories de physique actuelles clairement professées par Parentani. Il est possible de les coopter vers de nouveaux espaces de la connaissance universelle. 

Toutes les options possibles liées aux équations énoncées n'ont pas été explorées par la science officielle ; c'est a ce niveau que des événements paranormaux fabuleux (pour la physique) sont laissés pour compte pour ne pas dire dédaignés par les scientifiques de très haut niveau (dont des Nobel ) les phénomènes paranormaux semblent assez bien cadrer avec les éléments non élucidées (les variables cachées selon Einstein) de la théorie de la RG clairement énoncée par Parentani .

Il est évident que de soutenir mathématiquement l'existence possible d'événements macroscopiques tellement ahurissants serait suicidaire pour un chercheur qui y perdrait sa crédibilité et se verrait rapidement marginalisé comme farfelu.

C'est la raison pour laquelle nous (CASAR) allons nous charger de faire le "sale boulot" en démontrant que ce sont uniquement des lacunes dans l'interprétation de la théorie (exposée clairement ici par Parentani) qui empêchent de concilier le discours ambiguë des parapsychologues avec celui plus académique des physiciens

Alors nous verrons bien si Patrick Flamand ne mérite pas un jour de plates excuses et surtout une grand messe (autant scientifique médiatique) qui marquera l'histoire des sciences comme étant une avancée remarquable de connaissance universelle. Nous verrons bien si la recherche persistera indéfiniment à méconnaître , à fustiger ou à nier la réalité physique des faits poltergeist comme par exemple ceux récapitulés ici par le GERP : hantises.htm

 

Liminaire de présentation du VII° colloque

 

( Citation) : "Les colloques de Bruxelles (et de Cordoue) (UTLS) intéressent un grand nombre de disciplines (Psychanalyse, Philosophie, Anthropologie ,Physique, Cosmologie, Neurobiologie, l'histoire des religions , la théologie, la linguistique etc.. ) qui permettent des rencontres entre savoirs et des pensées de différents horizons et des croisement des effets des connaissances d'une discipline a l'autre"

  

Curieusement, les phénomènes paranormaux a effet physique qu'étudie l'association (CASAR ) depuis 1984 ne sont pas pris en compte dans l'éventail des disciplines scientifiques étudiées lors de ce colloque. Ceci ne m'étonne pas outre mesure si j'en juge par le désintéressement généralisé qu'a l'intelligentsia pour ce genre de "foutaises". Désintéressement dénoncé avec force par l'ensemble des chercheurs en parapsychologie. Des thèses * ont même été consacrées a cette incroyable amnésie massive du monde scientifique français qui se traduit par un mutisme assourdissant face aux interrogations du peuple qui confronté a la phénoménologie ne trouve plus aucune réponse logique et se tourne le plus souvent vers le mysticisme ou l'obscurantisme qui font des ravages. Alors qu'une recherche bien assise sur la science concernant ces questions constituerait un formidable support pédagogique pour inciter les jeunes a se passionner pour les sciences dures qui en ce moment sont particulièrement en panne d'idées nouvelles pour cause de manque d'imagination . A une époque ou le désœuvrement gagne notre jeunesse qui se trouve assommée par une pléthore d'informations (plus désuètes que futiles) ne sait plus vraiment a quel saint se vouer ni où se trouve son intérêt. Comprendre le monde dans lequel nous vivons serait tout de même la moindre des choses . Parentani a travers un exposé magistral nous a tendu la perche ; il ne se doute pas que sa réflexion limpide ne concerne pas que les sciences dures ; ceci va me permettre d'ouvrir une brèche dans beaucoup de cerveaux sclérosés par la peur du qu'antidatons.

En avant première, l'avis d'un chercheur (Forum des sceptiques du Québec) illustre a merveille le décalage destructeur qui a toujours existé entre sciences et parasciences par manque de curiosité et courage intellectuel de la part des gens sensés détenir le savoir :

" A mon avis, à aucun moment, Parentani (qui semble être un spécialiste de physique quantique, de cosmologie et plus particulièrement des trous noirs) n'a parlé de phénomènes paranormaux ou de médium. Tout ça, c'est pure spéculation grotesque de Gatti. "

Certains phénomènes paranormaux a effet physique plus particulièrement appelés poltergeist prennent naissance de manière aléatoire grâce à des émissions électriques de nature encore inconnue d'extrêmement faible intensité ;Ils sont générées par le cerveau .La neurologie aura aussi la charge de définir la nature précise de ces radiations. Celles-ci se propageant par bouffées qui peuvent occasionner des perturbations plus dans l'environnement immédiat des sujets en affectant la structure de la matière ; de l'espace et/ou du temps..

La conférence de Renaud Parentani contient en filigrane ;au travers des impondérables et variables cachées ( mises en exergue par les mathématiques) toutes les clefs permettant d'expliquer en grande partie certains phénomènes physiques liés a des dysfonctionnements psychiques. Les écrits de Raymond RUYER vont dans le même sens : "L'action à distance" dans la Revue métapsychique n° 14, IMI, Paris, 1951 "Les phénomènes métapsychiques et la biologie" dans le collectif Ordre, Désordre, Lumière, Vrin, Paris, 1952

 

Pour rapprocher les points de vue et rechercher des concordances entre physique et phénoménologie

20 points méritent d'être développés

Suite ici PARENTANI 20 points.htm

 


Les voix du passé

 La REACTION des lecteurs à l'article de LIBERATION concernant le phonautographe est intéressante car nous pouvons dès à présent nous faire une bonne idée de la manière peu recommandable dont sont reçues les voix paranormales TCI et PCP dans la population. Si on se fie en ce domaine a la réprobation et l'incompréhension congénitale officielle il faudra encore au moins 150 ans ou plus pour que l'ambiance sonore du poltergeist ARTISAN ( polterartisan ) soit admise par la science comme une réminiscence du passé.

Pour répondre a la réaction judicieuse de CROMA qui déclare " Qu'en est il tu projet de Charpak de reconstituer des bandes sonores antiques urbaines, grâce aux sillons gravés simultanément aux sons sur des poteries? Vendredi 28 Mars 2008 - 19:15"

Nous dirons que Georges CHARPAK tout auréolé de son prix Nobel à surtout cherché ici a faire un coup médiatique en laissant croire aux français moyen que les sons pouvaient être exhumés des sillons gravés dans les poteries lors de leur fabrication. Un article très sérieux a été consacré par le passé a cette affaire rocambolesque dans la revue "science et vie";Avec du recul nous constatons que cette affaire qui donnait surtout dans le sensationnalisme n'était qu'un pétard mouillé. Charpak aurait eu une bien meilleure idée s'il avait mis son intelligence au service de la recherche fondamentale pour coopérer a percer le secret des décalages temporels mettant le présent au contact du passé ( écouter le poltergeist artisan ici http://pagesperso-orange.fr/CHUM/LIVRE.htm ) . En travaillant mathématiquement sur les lacunes connues de la relativité générale , en s'inspirant sur le travaux de Viola et Nottale cette énorme avancée est possible .Cette idée saugrenue de rechercher des sons dans les poteries était une idiotie dès le départ car il fallait supposer une grosse connerie : les mains du potier communiquerait a la terre lors du tournage les vibrations générées par les bruits ambiants ; c'est vraiment se moquer du monde.

Georges CHARPAK s'est fait complice d'Henri BROCH dans l'entreprise de démolition du paranormal qui coûtera cher a la recherche fondamentale .En agissant ainsi ces soi disant pourfendeurs du charlatanisme donnent le là du bien penser aux médias qui suivent comme des moutons de Panurge.

 

 http://pagesperso-orange.fr/casar/MEHEUSTCharpak.doc MEHEUSTCharpak.doc

 http://pagesperso-orange.fr/casar/SylvainPOIRIER.htm SylvainPOIRIER.htm

 http://pagesperso-orange.fr/casar/M108bis.htm M108bis.htm

 http://pagesperso-orange.fr/casar/M109.htm M109.htm

 

----------------------------------------

I ) Article de LIBERATION du 28 mars08

http://www.libe.fr/actualite/instantanes/histoiredujour/318163.FR.php

 C'est l'histoire d'une résurrection sonore. Un enregistrement ; Au clairedela lune.wav vieux de près de cent cinquante ans, reconstitué par des chercheurs américains du Lauwrence Berkeley National Laboratory. L'enregistrement, le plus ancien connu à ce jour, date de 1860, soit 17 ans avant l'invention du phonographe par Thomas Edison. L'auteur en est un typographe français, Edouard-Léon Scott de Martinville, qui en 1857 a mis au point une technique baptisée "phonautographe". L'appareil pouvait enregistrer les sons, sans les reproduire, en transmettant les vibrations sonores à un stylet qui gravait alors les courbes sonores sur un cylindre enduit de fumée noire. Retrouvée par les soins de l'association américaine First Sounds, qui s'emploie à constituer une bibliothèque sonore des plus vieux enregistrements à travers le monde, le "phonautogramme" d'Au clair de la lune a été décrypté grâce à une technologie de reconstitution des sons à partir d'images numériques.

Résultat, un enregistrement de dix secondes
clairedela lune.wav Attention, ça grésille...

 

Les REACTIONS des lecteurs : reactions.htm

----------------------

II) le poltergeist ARTISAN

Détails de l'affaire ici : http://pagesperso-orange.fr/CHUM/LIVRE.htm

 UN SCOOP ! Pour écouter la bande audio de Guy GRUAIS liens aux chapitre intitulé : Le POLTERGEIST artisan a cette adresse http://membres.lycos.fr/tciarchives/

 

  


 


Autres messages utiles sur le forum de SQ

 

Message de Homère le 3avril 08

Bonsoir Gatti,
Je ne cherche pas à vous blesser mais force est de constater que votre usage du Français pique aux yeux.

Voici quelques points auxquels je vous suggère de prêter attention dans vos textes, (liste non exhaustive) :

- Ne soyez pas si avare en signes de ponctuation, la virgule est votre amie (et bien d’autres…)
- Les logiciels de traitement de texte actuels sont efficaces contre toutes les petites fautes d’orthographe et même de grammaire.
- L’usage excessif de superlatifs est nuisible et polluant dans un texte, économisez-les.
- Vous désirez exposer vos recherches et découvertes. Il est inutile de commenter la révolution qui va en découler. Laissez-les parler d’elles-mêmes en quelques sortes.
- Organisez mieux vos idées car plus vous vous égarez et plus vous égarez le lecteur.

Enfin j’aurais un dernier conseil : choisissez méticuleusement vos mots lorsque vous abordez un sujet sensible et/ou technique.

Cordialement,

REPONSE

Merci, vous êtes sympa!. Ceci se remarque dans la jungle de ce forum.
Cependant , je ferai une seule remarque :" la forme n'a pas beaucoup d'intérêt lorsqu'elle est suffisante pour discerner le fond ".
Pour ma part, je tire énormément de satisfaction dans mon étude de nombreux témoignages* paranormaux ahurissants venant de personnes qui font énormément de fautes .parfois même ils écrivent en phonétique. Dans une approche anthropologique ce travail laborieux est d'une richesse que vous ne soupçonnez pas. Ce sont ces témoignages spontanés et innocents qui constituent la structure principale de ma réflexion

A titre d'exemple voici un exemple de torchon utile qui date de 1990 Microscope N°37 M37.jpg . Il coulera beaucoup d'eau sous le vieux pont de la Creuse avant que nos chers physiciens s'aperçoivent que les équations de Wheeler/Dewitt dont parle Renaud PANTANI sont mise en application pratiques.

Je ne doute pas une seconde que les "techniciens" du ministère de l'époque aient été subjugués par la forme plutôt que par le fond

Bonsoir Monsieur Homère heureux de vous avoir connu


Message de Gatti le 3 avril 08

Pour votre information ; Philippe VIOLA est en accord avec ce que je disais .Il ne s'est pas contenté d'aligner des formules mais son ouvrage "Para c'est du normal" est assez bien en phase avec mes conclusions.Tout ne concorde pas mais ne doit-on pas prendre le meilleurs de chacun pour avancer?
---------------------------

Extrait de "Para c'est du normal" de Philippe VIOLA

La bioquantique va précisément à l'encontre de cette idée préconçue et considère que les espaces internes peuvent à leur tour servir de cadres physiques nouveaux au même titre que l'espace-temps externe.
On comprend dès lors pourquoi l'énergie produite par les ondes cérébrales n'est pas directement détectable par un E.E.G..
Ce que détectent nos instruments de mesure (dont l'E.E.G.), c'est la propagation des signaux DANS l'espace-temps. Ici, le problème est différent, car les signaux dont nous parlons se propagent HORS de l'espace-temps, DANS l'espace d'onde. Ils ne dépendent donc que des caractéristiques internes des ondes cérébrales et l'espace-temps ne joue plus qu'un rôle secondaire, subalterne, de paramètre, de la même manière que le temps joue le rôle de paramètre dans le mouvement des corps matériels à l'intérieur de l'espace physique habituel. Ces "signaux psychiques", que les parapsychologues appellent "ondes PSI" ne sont PAS des ondes cérébrales, mais des FONCTIONS d'ondes cérébrales.
L'espace-temps est donc bien transcendé. Pour espérer mettre en évidence cette "énergie psychique", il faudra sans doute concevoir de nouveaux instruments de mesure mieux adaptés que l'E.E.G.


ENERGIE retour vers le passé de CASAR

Microscope N°37 M37.jpg

Le dépôt légal de 1990 présenté en 1990 est un véritable torchon.

Faut-il donner priorité a la forme des écrits de CASAR ou a leur fond? HOMERE .

Si nous récapitulons toutes les expériences officielles faites en pure perte pour essayer de percer le secret de la gravitation le gaspillage de deniers publiques est exorbitant; Pourquoi ne pas s'atteler dès maintenant aux expériences prometteuses?

Il coulera beaucoup d'eau sous le vieux pont de la Creuse à Argenton avant que nos chers physiciens s'aperçoivent que les équations de Wheeler/Dewitt dont parle Renaud PANTANI sont mises en application pratique dans ce modèle d'expérimentation prometteur enregistré a la BN en 1990.

Apres tant d'années de réflexion nous arrivons ici au point culminant de la connaissance universelle qui semble échapper a beaucoup de théoriciens. La réflexion sur le temps et l'espace de Renaud PANTANI PARENTANItransc.htm annonce clairement l'interaction formidable qui relie la gravitation aux décalages temporels. Ceci désigne la voie que les théoriciens devront emprunter pour définir les équations de la grande unification :la théorie du tout sans laquelle notre civilisation ne pourra jamais prétendre rivaliser avec les autres civilisations "avancées" qui dans l'univers exploite déjà ses formidables connaissances pour voyager partout où elles le désirent sans la moindre problème d'autonomie énergétique.

Le dossier OVNI est en relation directe avec le dossier des poltergeist c'est ce que nous allons essayer de démontrer dans la SYNTHESE générale en cours au chapitre 1

Nous avons interpellé le GEIPAN sans resultat (Monsieur PATENET) au sujet de la relation extrêmement intéressante qu'offre la connexion entre les phénomènes poltergeist et l'ufologie. C'est ici qu'une grave erreur d'appréciation est faite.

Aucune avancée sérieuse sur le dossier OVNI ne pourra être faite sans la connexion entre gravitation et les aberrations temporelles.

Les machines tournantes largement expliquées sur le site casar ont un énorme avantage sur nous les minables terriens ; elles interfèrent sur le temps pour en exploiter les dysfonctionnements .Les paramètres non encore intégrés a nos connaissances sont très bien explicités dans la conférence de Renaud PARENTANI . Nous sommes ici au nœud gordien de la physique qui ouvre sur l'infiniment grand autant que sur l'infiniment petit.

Il faudra un jour lointain rendre a CESAR ce qui appartient à CESAR ! et à CASAR ce qui appartient à CASAR

La forme ou le fond?

 

Grossir L'image M37.jpg

 


Retour à l'obscurantisme ?:

Les sceptiques du Québec refusent d'associer la mécanique quantique aux travaux de recherche sur les phénomènes paranormaux

-------

Conférence du mardi 13 février 2007

Centre St-Pierre 1212, rue Panet Montréal (Québec) H2L 2Y7 Près de la station de métro Beaudry

 

 

La mécanique quantique est un sujet favori pour ceux qui tiennent des discours irrationnels sur la réalité, qu’ils soient philosophes, gourous du Nouvel-Âge ou même physiciens.

 

Mécanique quantique : animations et interprétations philosophiques

La mécanique quantique est la science la plus mystérieuse. Elle traite du niveau le plus fondamental de la réalité, celui des particules (électrons, atomes, photons, …) La mécanique quantique a fait entrer dans la physique des concepts radicalement nouveaux : dualité onde-corpuscule, superposition d’états, effet de l’observateur, probabilités, etc.
Ainsi, la mécanique quantique nous révélerait une réalité indéfinie, indéterministe, contradictoire et subjective ; il existerait un lien profond entre la conscience et le niveau le plus ultime de la réalité, retour de l’humain au centre de l’univers.
Lors de la première partie (13 février 2007) de cette série de deux conférences, la théorie sera présentée de manière bien vulgarisée à l’aide d’animations créées par le conférencier. La seconde partie (13 septembre 2007) sera une discussion des différentes interprétations philosophiques de la mécanique quantique, les sensées et les extravagantes.
Daniel Fortier enseigne la physique au cégep Lionel-Groulx, où il a notamment créé son propre cours d'astrophysique. Il détient une maîtrise en astronomie de l'Université de Toronto et un baccalauréat en physique de l'Université de Montréal. En 2002, il a conçu et mis en ligne un site web sur la démarche scientifique : " Entre l’humain et la réalité ".


 
Philippe VIOLA est en phase avec la physique théorique de pointe dont fait état Renaud Parentani
 VIOLA demandait une évaluation a l'académie http://pagesperso-orange.fr/casar/M116.htm .Celle-ci serait-elle devenue la grande Muette?
L'appréciation sans appel d'Alain RIAZUELO RIAZU bioquantique.doc mériterait un arbitrage fait par d'autres physiciens plus spécialisés en Mécanique Quantique que RIASUELO astrophysicien de formation
Qu'en pensent Nottale, Parentani, Rovelli ?
 
Que pensent RIAZUELO de notre analyse du point N°3 de la conférence de Parentani explicité ici PARENTANI 20 points.htm mettant en cause les propos d'Hervé ZWIRN. Ceux-ci ne méritent-ils pas une explication claire?
--------------------------
Pour info voici un extrait d'un e-mail envoyé à CASAR par Philippe Viola
Pour en revenir à la décohérence, la différence essentielle entre ce programme et la bioquantique est déjà claire (enfin, pour les spécialistes, je veux dire) dans mes articles en ligne :
En décohérence, on reste dans le cadre traditionnel, où l'espace est déterministe et ce sont les systèmes physiques qui sont stochastiques. D'où prise de chou infernale avec le problème de la mesure.
Comme dans toutes les études épistémologiques sur les fondements de la théorie quantique, on tente de représenter l'espace au moyen de la notion de particule quantique. C'est donc la particule quantique qui est la donné fondamentale
En bioquantique, par contre, on se base sur "l'astuce de Prigogine": permuter cadre et système physiques. De ce fait, c'est maintenant l'espace qui contient en lui-même la stochasticité (l'espace est typiquement non-déterministe) et les systèmes redeviennent déterministes dans ce cadre. Et là, no more prise de chou with le problème of the mesure.En bioquantique, c'est l'inverse: l'espace est LA SEULE ET UNIQUE ENTITE PHYSIQUE FONDAMENTALE et tout ce qui existe dans l'Univers n'est que l'expression d'une certaine manifestation géométrique de l'espace. Par exemple, le rayonnement, c'est de la géométrie commutative; la matière, c'est de la géométrie anti-commutative; le vide, c'est de la géométrie purement statistique.
On a "retourné la chaussette". :-))
Alors, c'est vrai, j'ai vérifié, qu'en décohérence, le processus est irréversible. Mais pas en bioquantique, parce que l'irréversibilité n'est plus une propriété des SYSTEMES PHYSIQUES, mais du CADRE PHYSIQUE.
On peut donc "contourner" l'irréversibilité, comme on a "contourné" le principe d'incertitude, sans contredire aucunement la physique déjà existante.
Dans mon mail d'hier, j'ai dit que l'approche conventionnelle actuelle était d'essayer de représenter l'espace (et même le temps) au moyen du concept de particule quantique. C'est donc le graviton en RG et le boson de Higgs pour le vide, ok? Ca, tu le sais.
En bioquantique, j'ai dit que c'était exactement l'inverse. Par ailleurs, la RG y apparaît moins fondamentale. Ca veut dire que le graviton de spin 2 en RG est en fait un composite construit sur le couplage (corrélatif ou non, peu importe), soit d'un seul graviton de spin 1 avec lui-même (auto-couplage), soit de deux gravitons de spin 1. En fait, on se réconcilie avec les autres interactions fondamentales, parce qu'au lieu d'avoir un seul graviton de spin 2, alors que les trois autres interactions sont de spin 1, on se retrouve avec 4 interactions, toutes de spin 1. Et c'est beaucoup plus conforme à la construction en supersymétrie. On a donc 8 gravitons de spin 1 en bioquantique.
Si on prends le vide électromagnétique. Ce vide n'est qu'une spécialisation du vide gravitationnel originel. Comme ce dernier s'auto-polarise (proposition 4 de "Physical geometry of the synthetic bioquantum frame"), ses différentes spécialisations pourront toujours se polariser, soit spontanément, soit sous l'effet des autres interactions. Ca veut dire qu'un photon pourra toujours se matérialiser en une paire électron-positron comme conséquence de la polarisation (ou de l'auto-polarisation) du vide de QED. Ca, on le sait. En termes de géométrie maintenant, cette matérialisation revient à dire qu'une géométrie commutative (celle associée au photon) se transforme en une géométrie anti-commutative (celle associée à l'électron et au positron) et l'opposition de signes sur la charge électrique entre l'électron et le positron se traduit par une inversion du sens de la courbure (concave chez l'un, convexe chez l'autre). Qu'est-ce qui permet ce changement de nature de la géométrie? Bin, tout simplement, l'espace quantique, qui est courbe, double et auto-polarisable. Autrement dit, le processus de matérialisation est contenu DEPUIS LE DEPART dans les données géométriques de l'espace quantique. Ce n'est donc pas surprenant qu'il se produise... D'autre part, tout physicien théoricien te confirmera que la représentation en spineurs s'applique aussi bien à la matière (Fermi, Dirac) qu'au rayonnement, ce qui n'est pas le cas de la représentation en tenseurs (Maxwell, Einstein), qui ne s'applique qu'au rayonnement.Le processus inverse (annihilation du positronium) est évidemment possible, puisque les phénomènes physiques sont réversibles au niveau élémentaire (= non structuré). On aura donc une paire (électron-positron), soit deux géométries anti-commutatives similaires mais de courbures opposées, qui va se lier en un ensemble hydrogénoïde en un temps très court (10^-24 s), puis s'annihilier en un, deux ou trois photons. Les deux géométries vont donc se coupler pour redonner une géométrie commutative. Mais attention: le fait qu'elles soient de courbures opposées ne va pas forcément donner comme résultante une courbure nulle, c'est à dire un espace plat !Alors, maintenant, pourquoi y a-t-il du rayonnement et de la matière? Le rayonnement, c'est de l'énergie pure (ou libre), la matière, c'est de l'énergie condensée. Il y a donc une condensation qui se produit. Et elle se produit DES LE DEPART. Comment? La bioquantique dit: par confinement inertiel. Il se produit alors un changement d'état qui "gèle" l'énergie libre et la confine dans une région limitée de l'espace. Sur le plan géométrique, ça signifie qu'il y a tranfert d'informations (géométriques) entre la composante commutative (responsable du rayonnement) et la composante anti-commutative (responsable de la matière) via l'espace quantique, qui contient LES DEUX FORMES de géométries SIMULTANEMENT (supersymétrie !), et inversement, bien sûr. Donc, dans un sens, il y a matérialisation et dans l'autre, dématérialisation. Mais dans l'espace quantique total, rien ne change: on passe seulement d'une forme (ou manifestation) à une autre, c'est tout !Là où les théoriciens ont des problèmes, c'est quand ils s'attaquent à la complexité. Alors, là, ils se butent à l'irreversibilité. Pourquoi? Parce qu'ils raisonnent sur des SYSTEMES PHYSIQUES, en bon physiciens qu'ils sont, et non sur L'ESPACE PHYSIQUE, comme des mathématiciens. Si tu insères la complexité et, par conséquent, l'irréversibilité dans le cadre physique au lieu de la laisser dans la description des systèmes qui évoluent dans ce cadre, comme le préconisait Prigogine, plus de problèmes, parce qu'au lieu de raisonner avec des points, comme dans le cas élémentaire, tu raisonnes avec des objets "en bloc" de tailles non nulles, que tu apparentes à des "points". Tout simplement.
C'est pour ça que je disais dans mes deux livres que la téléportation d'objets macroscopiques et d'êtres vivants ne pouvait s'envisager "qu'en bloc", d'un seul tenant, avec des "tunnels quantiques" adaptés à la complexité. Sinon, si tu cherches à décomposer en particules, puis à recomposer à l'arrivée, à cause de l'irréversibilité inévitable et du phénomène d'hystérésis, c'est le scénario de la "Mouche", avec Jeff Goldblum: les décorrélations-recorrélations quantiques entre la mouche et lui dans le caisson lors de la téléportation recombinent tout, à commencer par l'ADN. Si, par contre, tu fais une téléportation en bloc par un tunnel quantique à l'échelle humaine, tu retrouves à l'arrivée exactement les mêmes qu'au début. :-)
Selon l'argument initial et central de Prigogine: pour qu'il y ait évolution, organisation et structure, il faut qu'il y ait chaos. Et quand il y a chaos, du fait des interactions entre les composantes à chaque échelle, la représentation en fonction d'onde n'est plus valable, d'une part, parce qu'elle s'avère instable et d'autre part, parce que l'information sur la phase de l'onde est perdue lors du fameux "collapse"... :-) Ca signifie, comme il le montre, que la description en termes de densité de probabilité de présence n'est équivalente à la description en termes de fonction d'onde qu'au niveau le plus élémentaire.
Dès qu'on passe à un niveau supérieur, l'assemblage matériel s'accompagne d'une interférence ondulatoire et, par conséquent, de corrélations statistiques. Il s'ensuit que la densité de proba n'est plus décomposable en le produit d'une fonction d'onde et de sa complexe conjuguée (la même fonction, où la phase est changée de signe) et c'est là l'expression mathématique du collapse.Il y a donc effectivement irréversibilité, mais DANS UN CADRE PHYSIQUE DETERMINISTE. En revanche, et c'est là la suggestion géniale de Prigo, si l'on passe dans un cadre physique ALEATOIRE, où le niveau de description de base est directement celui des probas, on se retrouve avec des systèmes DETERMINISTES et IL N'Y A PLUS, A PROPREMENT PARLER, "D'IRREVERSIBILITE": c'est du "néo-déterminisme", comme je l'explique dans "Les saines ecritures".
L'astuce de Prigogine consiste alors à dire que ces 2 descriptions (systèmes stochastiques dans un cadre déterministe et systèmes déterministes dans un cadre stochastique) sont formellement équivalentes. La différence, essentielle, réside dans la résolution des équations dynamiques, qui sont beaucoup plus compliquées à résoudre dans le cadre déterministe.


REVUE DE PRESSE

Emission du mardi, 1 avril 2008 à 20:15 sur ARTE
Robot sapiens (Rediffusions)

(Royaume Uni , 2007, 43mn) Réalisateur: James Van Der Pool

Pourra-t-on un jour numériser nos neurones ? Pour certains chercheurs de l'armée américaine, la robotisation des animaux est en marche.En 1997, les neuroscientifiques Miguel Nicolelis et John Chapin ont mené leurs premières expériences.

AVIS de CASAR

En cours


SCIENCE ET AVENIR mars 2008 

La filière Z machine ZMACHINE.JPG va t-elle faire la nique à ITER ?

 

Où en sont les piles miracles a l'étude a Argenton sur Creuse ? TREVOR Jackson.htm


SCIENCE ET AVENIR Avril 2008 

Article de Sylvie ROUAT interview d'Alain RIAZUELO concernant un voyage virtuel a proximité d'un trou noir

Avis de CASAR

Cette prospective d'un voyage utilisant un vaisseau conventionnel en tôle et boulons pour traverser les espaces intersidéraux et une erreur fondamentale classique faite par la quasi totalité des scientifiques. Une étude poussée des lacunes de la physique théorique comme le montre clairement la conférence de Renaud Paramenti conjointement avec l'étude de l' ufologie PARENTANItransc.htm montre que:

les voyages interstellaires se feront dans le futur sous état ondulatoire ( non physique) ou ne se feront pas. Le dossier OVNI du site casar en explique clairement les raisons.

Ce genre de spéculation mettant en scène un vaisseau spatial a proximité d'un trou noir est d'autant plus ridicule que l'énergie du trou noir ne ferait qu'une bouchée du vaisseau en le désintégrant illico presto. JP Petit nous avait fait le même genre de discours ridicule sur lequel nous nous sommes exprimé lors de la publication de ses ouvrages.

Cette question des voyages sous forme ondulatoire avait été implicitement soulevée lors des discussions avec Alain RIAZUELO que nous avions eu sur la mailing liste de l'OZ (sur la MQ) . Alain RIAZUELO et Florent TOURNUS ont éludé sans argumenter sérieusement les travaux mathématiques de Philippe VIOLA qui offraient une piste sérieuse permettant de prendre en compte la théorie permettant d'admettre les voyage sous état ondulatoire de civilisations avancées comme hautement probables. Plus la cosmologie avance, plus l'analyse de CASAR sur l'ufologie faite il y a 15 ans devient crédible..

(En cours )

 


Une projection psychique qui interpelle les physiciens

Sophie , sa fille , sa mère et le chien Zelda

 

Une projection psychique de photo qui date de début avril 08 pendant que les parapsychologues étudient le siècle dernier

 

SOPHIE: "Nous avons découvert à notre plus grand étonnement, sur la carte mémoire de l'appareil photo numérique de ma maman, une partie (recentrée et de moins bonne qualité) de la photo de son chien décédé le 1er avril 2008, photo qui avait été prise avec MON appareil photo numérique le 22 septembre 2007 "

 

Les e-mail envoyés par Sophie: mailSOPHIE.htm

Le dossier Sophie.htm