Retour a la page d'accueil : http://perso.wanadoo.fr/casar/

M150.htm M152.htm M153.htm M154.htm M155.htm M156.htm

 


 Mises a jour successives:

1 février RADIN -1 février QUANTIQUE Joëlle Proust-5 février GIRARD - 6 02 06 JoellePROUST

13 mars FORUMSQ - 15 mars 06 conscience (Le CEA met en évidence la notion de conscience) -

20mars 06: Le colloque de Bruxelles- Le 27mars 06: PSYCHORRAGIE - 30 mars 06 NICOLESCU


MICROSCOPE N°151

Janvier 2006

(EN CONSTRUCTION)


Sommaire

EDITORIAL

Papus s'exprime sur la FRAUDE INCONSCIENTE des médiums (Jean-Claude Pantel ne fait pas exception):

RADIN L'ouvrage de Dean RADIN base de réflexion solide pour une évaluation d'ensemble

QUANTIQUE: La physique quantique est en relation directe avec les matérialisations poltergeist NICOLESCU

ENQUETES Les enquêtes de CASAR sur les poltergeist , les témoins

Jean-Pierre GIRARD ,LJ, Hubert même traitement déplorable scientifiquement parlant : arguments d'autorité de la part des sceptiques

HYPNOSE Etude du médium Audray Séances d'hypnose : voyance a distance (sur des lieux, sur des personnes)

EXPRIMENTATIONS possibles pour faire la preuve définitive de l'existence du PSI

REVUE de Presse :Dominique LAMBERT docteur en physique et philosophe des sciences

Important! : le CEA met en évidence la notion de conscience

DOCUMENTATION Les philosophes Piaget Poincare Husserl , Le colloque de Bruxelles , PSYCHORRAGIE


Editorial

La question de la preuve de l'existence du psi ne se pose plus

De nombreux contrôles respectant un protocole scientifique draconien ont été réalisés, que les sceptiques cessent leur petit jeu pervers (exemple GIRARD ou Manning à TORONTO )

 

Des expériences sont possibles pour réduire définitivement les intellectuels zeteticiens anti-paranormal au silence

Ceci intéresse fortement le CNRS

Nous interpellerons sous peu le Ministre de la recherche Gilles de ROBIEN

Les palabres avec les sceptiques de l'OZ ( M150.htm ) ont assez duré, il faut maintenant passer à la vitesse supérieure en faisant des démonstrations répétitives que les scientifiques pourront vérifier

 

Les faits poltergeist resteront toujours des faits qui doivent impérativement être pris en compte par beaucoup de philosophes dont Jean Piaget , Henri Poincaré abondent dans ce sens Piaget Poincare Husserl .Le père de la phénoménologie; Edmond HUSSERL pose les vraies questions

 

Dominique LAMBERT Docteur en physique et en philosophie université de Namur .Conférence rediffusée sur France culture le 19 Janvier 2006:

Ecouter l'emission: http://www.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/utls/index.php?emission_id=82

EXTRAIT :

Dominique Lambert : "Je ne partage pas ce sentiment sur une absence de dialogue entre les différentes communautés scientifique qui entraîne une ignorance réciproque. Je crois qu' aujourd'hui , on ne prend pas au sérieux les énoncés scientifiques au sens métaphysique. Il y a une série d'énoncés et d' affirmations de type métaphysique qui sont au moins aussi intéressants a penser que les listes d'annoncés tout a fait sots que nous nous efforçons de dénoncer. Les deux tendances se tromperont et nous sommes devant un vide metaphysique et les scientifiques font de même .Des deux côté, l'idée de base devrait être que ce sont des éléments qui font l'objet de réfutation. Nous donnons une mauvaise définition a la métaphysique."

*********

Article du figaro 16 Janvier2006 "Voyance : ce que l'on peut croire"

Extrait:

" Daniel Kunth Astronome et cosmologue, spécialiste en astrophysique extragalactique est bien placé pour affirmer sans qu'on le contredise que tous les calculs sur lesquels sont fondés les thèmes astraux sont faux. Son "rationalisme" à l'égard de l'astrologie et autres "pseudo-sciences" ne saurait donc être mis en doute. Pourtant, il fait partie des rares scientifiques qui ont eu l'audace de plaider ouvertement pour que la communauté de leurs pairs "accepte enfin l'idée d'étudier, de la façon la plus objective possible, certains phénomènes irrationnels". En commençant par l'essentiel : tous ceux qui touchent à la conscience. Dont on ne sait presque rien, mais qui paraît capable de manifestations inexplicables (télépathie, télékinésie, précognition, décorporation, voyance), souvent observées, difficilement reproductibles, que ce chercheur espère "peut-être riches en enseignements fondamentaux pour la compréhension du reste".

La liste noire en matière de théories nouvelles plus où moins farfelues (ou non élaborées) mérite quelques commentaires .Pour ce qui concerne la decoherence macroscopique CASAR se situe dans le prolongement de la relativité sans faire appel a des théories nouvelles qui n'ont rien a faire ici.

http://www.e-scio.net/noire/liste.html

---------------------------------

AU SUJET DES FRAUDES DES MEDIUMS

 

Extrait de Docteur Gérard Encausse dit PAPUS

"Traité élémentaire d'occultisme" (5°Edition: La diffusion scientifique 156 rue Lamarck Paris 18°)

En France, ce fut un ancien interne des hôpitaux (qu'avait obtenu la croix pour s'être dévoué au moment de l'épidémie cholérique, pour s'être rendu volontairement dan le centre où sévissait le choléra) qui expérimenta. .C'était le docteur .Gibier qui allait d'ailleurs être nommé professeur au Muséum. il prit avec lui un médium qui était à Paris, un nommé Slade, et il commença sur lui une série d'expériences; entourant le médium de précautions multiples. Il constata que les phénomènes étaient vrais. Ici, je dois faire une remarque trés importante : c'est que vous savez tous que, souvent, dans nos hôpitaux, même lorsqu'il s'agit des phénomènes hypnotiques, nous avons à déplorer des tricheries de la part de sujets qui sont entraînés, on ne sait pourquoi à tromper ! ce fait se réalise également pour les médiums spirites ; et ce Slade, ainsi que beaucoup de médiums, fut surpris quelque temps après à tromper... Ceci vous indique qu'on ne saurait trop s'entourer de précautions quand on étudie ces phénomènes, et que le médium, placé dans un état somnambulique où il n'a pas conscience de ses actes, voulant à tout prix convaincre les gens qui sont là et ne voyant pas de force se manifester, essaie de suppléer à ce manque de force. C'est ce qui fait que des médiums des plus sérieux, qui ont produit des phénomènes contrôlés rigoureusement, ont eu des déboires de ce genre. Ce fut Camille Flammarion qui prit Slade en flagrant délit. L'on en conclut habituellement que tous les phénomènes réalisés antérieurement étaient faux, ce en quoi on avait tort, parce que l'on avait pris des précautions trop minutieuses à l'occasion de la production desdits phénomènes ; il y avait simplement, chez Slade, ce qu'il y a chez tous les sujets somnambuliques ; c'est que le sujet qui est appelé à produire un phénomène essaie de le faire de lui-même quand le phénomène ne se produit pas ; et alors, on assiste à une tricherie grossière, à des essais de tromperie que le premier enfant venu pourrait déceler. Voilà donc quels sont les phénomènes produits, quels sont les dangers de ces phénomènes par rapport aux médiums. Mais un fait subsiste, c'est que ces phénomènes ont été contrôlés par des enregistreurs et qu'ils constituent tout un ordre de sciences encore inconnues à l'heure qu'il est (1).

(1) Conférence faite rappelons-le, il y a quelque 50 ans. Depuis cette époque, de grands progrès ont été réalisés, en effet, dans ce domaine de la recherche métapsychique et ce, en particulier, grâce au grand savant M. le Professeur Charles Richet père, membre de l'Institut, dont le Traité de Métapsychique (848 pages) a fait et continue à faire autorité dans le monde.

 

Ceci rejoint ce que nous disions au sujet des fraudes d'Eusepia PALADINO dans M°145 http://perso.wanadoo.fr/casar/M145.htm (Emission d'Europe N°1 avec Bernadette Bensaude -Vincent du CNRS philosophe des science et historienne )

Pour ce qui concerne JC PANTEL , CASAR ne se sent pas du tout concerné par les accusations concernant sa moralité qui ont été portées par ses proches.

Voici notre position :

Je remercie Témoinobservateur de relancer l'affaire PANTEL et ainsi de me donner l'occasion de m'exprimer sur le forum des sceptiques du Québec plus en profondeur sur cette affaire. Dans la mesure où les arguments exposés clairement par ce témoin seraient fondés, je suis en accord total avec sa démarche dénonçant une possible déviance sectaire de JCP (ou du cercle gravitant autour de JCP) et visant principalement à mettre en garde les personnes naïves et les crédules. Pour ma part je n'ai rien a dire de plus que ce que j'ai exposé sur le site CASAR. Je n'ai jamais eu l'occasion de rencontrer JCP c'est pourquoi, je ne suis pas habilité à prendre parti pour qui que ce soit . Si des exactions de ce genre ont eu lieu, je ne peux que m'en attrister et au cas où des délits aussi graves étaient avérés; je trouverais normal que la justice s'en occupe.

Avec du recul, après avoir mis pas mal de temps à encaisser le choc des révélations de l'existence de tricheries qui m'ont été faites par l'entourage de JCP. Malgré tout, ceci ne remet pas en cause les travaux de recherche de CASAR ciblées sur les poltergeist puisque d'autres affaires attestant des phénomènes paranormaux en tous points identiques sont en cours d'étude. Toutes ces affaires présentent de similarités que la science n'a pas le droit d'ignorer .A cause de cela je persiste a croire que l'affaire Pantel ne mérite pas d'être jetée aux orties dans sa globalité même si de prétextes graves et condamnables viennent entacher le dossier .J'ai tout de même pris la mesure de la situation inconfortable dans laquelle je suis confronté malgré moi et j'en ire toutes les conséquences .J'ai mis de l'ordre dans mes idées en évaluant l'avenir avec lucidité , sans faire la moindre concessions a qui que ce soit. Je vais m'efforcer de faire ici le point de la manière la plus impartiale possible car il y va de l'intérêt de tout le monde ( sceptique ou pas) pour en tirer les leçons qui s'imposent .En faisant cela, je pense rendre service à la communauté scientifique. Le cas Pantel vu sous l'angle des phénomènes paranormaux n 'est pas qu'une tricheries généralisée. Des phénomènes ayant des effets physiques comme par exemple des empreintes inexplicables dans du verre (dont nous avons retrouvé de nombreux témoins) méritent d'être méticuleusement étudiés . C' est un cas d'école qui à l'avenir pourrait bien servir de modèle quand les chercheurs en parapsychologie prendront conscience que ce genre d'avatars est liée a des dysfonctionnements mentaux. Ceci est d'un très grand intérêt pour la recherche scientifique mais personne actuellement en a vraiment conscience.

Les seules questions sur lesquelles pour CASAR il est nécessaire de débattre dans l'intérêt de la science sont :

1°) Est-il possible que jamais aucun phénomène paranormal de type poltergeist ne se soit produit chez JCP depuis 1968 date du début de l'affaire.? Qui oserait affirmer cela ? ( après avoir pris connaissance méticuleuse de cette affaire )

 

2°)L'affaire Pantel traitée par Jimmy Guieu en 1973 dans sont ouvrage "Le livre du paranormal" correspond-elle à des faits réels ? JG a-til menti?

 

3°) La fraude inconsciente (sous état de transe éveillée) chez les médiums ne doit pas masquer qu'il existe aussi des phénomènes physiques inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances (Ceci dans des cas strictement contrôlés par des scientifiques si nous reprenons avec méthode l'histoire de la métaphysique un peu vite oubliée ) . Des philosophes et historiens des sciences de haut niveau travaillent au CNRS ont fait des recherches sur ces questions et sont d'accord pour affirmer que la fraude n'est pas la preuve de l'inexistence des phénomènes. (Bernadette Bensaude-Vincent par exemple)

 

4°) La fraude conscience chez JCP est sérieusement à envisager étant donné les témoignages accablants apportés par Temoinobservateur .Selon CASAR si fraude il y a eu elle ne concerne pas l'ensemble des phénomènes allégués (loin s'en faut) depuis les années 70. Il existe un résiduel non négligeable de phénomènes irréductibles que la fraude ne peut en aucun cas expliquer

 

5°) Beaucoup de scientifiques (dont des physiciens de haut niveau) admettent que certaines disciplines scientifiques devraient prendre en compte les phénomènes paranormaux. ( Dean Radin :"La conscience invisible")

En conclusion, les généralisations hâtives qu'utilisent systématiquement les sceptiques pour se débarrasser des cas gênant sont plutôt mal venues et en contradiction totale avec les enquêtes poussées qu'exigerait la rigueur scientifique .Ce ne sont pas mes tentatives de discussions récentes avec l'OZ qui risquent de me faire changer d'avis : http://perso.wanadoo.fr/chum/M150.htm

Encore merci a temoinobservateur pour son message d'avertissement aux crédules moutons de Panurge dont je ne suis pas. Je lui signale en passant que je suis un des rares "admirateur" de JCP à avoir toujours refusé de prendre position sur l'existence des "êtres de lumière" et sur l'existence de l'au-delà .Attitude que lui-même ainsi que les proches de JCP (de la première heure) m'avez tous reproché . J'ai été le premier à féliciter Abel Chemoul d'avoir découvert le plagiat des écrits de David Bohm qui existait dans les messages des entités venues d'ailleurs. Cette découverte a laquelle je ne m'attendais pas du tout pourrait bien avoir été a l'origine de l'implosion spectaculaire de l'affaire Pantel en jouant le rôle d e la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Doit-on pour autant faire L'impasse sur les effets poltergeist ?

 

 

 

 

 

 


L'ouvrage de Dean RADIN "La conscience invisible" base de réflexion solide pour une évaluation d'ensemble

Ouvrage de Dean RADIN édité avec le soutien de la fondation Odier Ed. Presses du châtelet 2000(Copyreigt RADIN 1997)

 
EXTRAITS : CHAPITRE 6  RACHA6.htm CHAPITRE 7 RACHA7.htm CHAPITRE 13 RACHA13.htm  CHAPITRE 16 RAchap16.htm CHAPITRE 17 RAchap17.htm  
.
 
1) Les points positifs qu'apporte la parapsychologie face a la science
Les travaux statistiques concernant la capacité de perception a distance et de perception dans le temps rapportés aux chapitres 6 RACHA6.htm .Pour ce qui concerne l'intérêt de l'hypnose dans la vision à distance; . nous avons pu vérifier à CASAR l'exactitude des informations données par Radin .( Point vérifié par CASAR: AUDRAY)
 
Extrait édifiant de "La conscience invisible" concernant les rapports entre science achevées et sciences inachevées ou approche de la science en construction au travers du paranormal

 

Il y a trois tactiques pour réduire la dissonance cognitive.

La première tactique consiste à admettre ce que les autres croient. Quand leurs enfants entrent à l'école, les parents les voient souvent changer, se conformer à la pensée du groupe : ils ont un besoin vital de porter telle marque de chaussures, d'avoir telle coupe de cheveux ou tel jeu vidéo. Ce n'est pas un simple caprice. Même chez les jeunes enfants, le besoin de se conformer à la pression sociale peut être aussi douloureux qu'une souffrance physique. De la même manière, un étudiant qui veut plaire à son professeur imbu de scepticisme sera de son avis quand celui-ci décrétera que le psi et tout ce fatras New Age sont un signe de stupidité ou d'instabilité mentale.

Le deuxième moyen consiste à faire pression sur les individus qui ont des idées différentes. C'est pourquoi les marginaux sont fréquemment réduits 'au silence par les scientifiques orthodoxes. Cela explique aussi que la recherche psi soit pratiquement privée de fonds publics. Dans les régimes totalitaires, les ~ hérétiques H sont tout simplement traqués et éliminés ! On peut employer bien des moyens pour imposer le consensus.. .

 

La troisième méthode implique de mettre en cause toute personne qui soutient une opinion différente et de l âttaquer sur sa personnalité. Elle sera considérée comme "hérétique ou pseudo-scientifique ; on s'ingéniera à la faire paraître stupide et mauvaise, ce qui rendra, de fait, ses opinions indignes d'intérêt. L'histoire des persécutions nous rappelle que l'intolérance a tôt fait de resurgir. Et que des controverses qui nous semblent aujourd'hui absurdes et ridicules ont conduit des milliers de victimes à la mort...

 

Lorsqu'on doit s'exprimer publiquement sur un sujet, il est toujours pénible d'envisager que l'on puisse être contredit par les faits : le ridicule s'ajoutant, dans ce cas, à l'inconfort de la dissonance. C'est une des raisons pour lesquelles la controverse autour du psi persiste encore. De manière générale, les chercheurs les plus avant-gardistes sont souvent attaqués avec une fureur aveugle, comme si leurs découvertes étaient une sorte de virus dont le corps des connaissances devait être guéri à tout prix. On voit ainsi de nombreux scientifiques rejeter, sans même les examiner, les nombreuses preuves que fournissent les expériences psi.

 
2) Les points négatifs de la parapsychologie face a la science

Où sont les physiciens dans la spécialité des parapsychologues qui se déclarent comme étant des parapsychologues scientifiques ? (Selon Yves Lignon)

- a) Les parapsychologues ne font pas de projection sur l'avenir alors que les applications de l'optoélectronique du futur sont beaucoup plus importantes que pensent les théoriciens de la MQ . L'ouvrage de DR occulte complètement ce thème. On s'apercevra bientôt que les applications de la MQ sont beaucoup plus grandes que ce qui est envisagé actuellement. Elles pourraient déboucher sur des mises en œuvre tellement étranges qu'elles pourront être assimilées a certains phénomènes paranormaux en relation avec des apparitions spontanée de matière . Les parapsychologues commettent l'erreur de ne pas chercher a intégrer les applications futures de la MQ a leurs travaux en se basant sur les connaissances théoriques actuelles .Personne parmi les Nobel de la MQ ne semble non plus avoir conscience le moins du monde des possibilités fantastiques ouvertes par cette voie de recherche .

b) Les applications pratiques du psi pour le futur décrites au chapitre 12 ( RACHA12.htm ) sont très mal perçues par Dean RADIN; elles engagent tres loin L'avenir de l'humanité mais personne ne semble en avoir conscience.

c) Le mini-chapitre (ci-dessous en italique ) consacré aux poltergeist est ridicule ; le sujet est volontairement occulté parce que les parapsychologues n'ont pas la moindre explication acceptable (pour la logique) a offrir aux scientifiques .Leur manque de connaissance en physique des particules (chez les parapsychologues) en est manifestement la cause.

 EXTRAIT DU LIVRE consacré aux Poltergeist ( page 278)

"POLTERGEIST ET HANTISES La théorie devra également rendre compte des phénomènes poltergeist, qui représentent en quelque sorte les premières données brutes et à grande échelle d'interactions entre l'esprit et la matière. Bien que nous ne les évoquions pas en détail dans cet ouvrage, ces événements spontanés et non contrôlés indiquent que les micro-effets observés avec des générateurs aléatoires pourraient devenir beaucoup plus considérables dans certaines conditions. Les nombreuses données recueillies laissent penser que les déplacements de gros objets, par exemple de volumineuses armoires, ne sont pas dus à des "fantômes" , mais à un agent humain, presque toujours un adolescent perturbé. Là aussi et pour les mêmes raisons, la position de la science reste réservée."

Dans ces conditions, nous comprenons mieux la position extrêmement prudente d'Yves Lignon sur la maling-liste de L'OZ ( M150.htm ).Le comble tant que Lignon revendique avec force sa condition de parapsychologue scientifique .De quelle spécialité ou département scientifique parle-t'il?
La connexion entre physique théorique et poltergeist est nécessaire et urgente pour les parapsychologues; c'est a eux qu'incombe une percée dans ce domaine s'il veulent entrer dans le cadre de la science officielle. Cette avancée ne pourra se faire qu'en intégrant la notion de déstabilisation de la decoherence macroscopique par une seule information venant du cerveau déstabilisant un système macroscopique tout entier. L'action (poltergeist) de l'esprit sur la matière se trouve à ce niveau.


La physique quantique est en relation directe avec les matérialisations poltergeist

  

"La physique quantique est mise à toutes les sauces" , ce reproche que font les sceptiques aux parapsychologues est justifié.
Voici un exemple de ce qu'il ne faut pas faire; ce genre de spéculation initiée par Jean CHARON ne peut que nuire a la recherche en parapsychologie : PhiloCharon.htm
 
Il faut entrer plus en détail dans les explications fondamentales en MQ pour expliciter le processus reliant directement le psychisme de certains "malades mentaux" a la physique
 
Il faut impérativement que les physiciens théoriciens travaillant sur les phénomènes paranormaux apportent des éléments concrets de mécanique quantique permettant de démontrer le fonctionnement possible du processus des dématérialisations macroscopiques. Pour le moment les théoriciens restent dans des généralités qui prêtent le flanc a de sévères critiques de la part des sceptiques: AFISconfquant.htm http://perso.wanadoo.fr/chum/AFISconfquant.htm
 Il serait intéressant de connaître la position de Monsieur de BRICMONT 3-Bricmont.pdf http://perso.wanadoo.fr/chum/3-Bricmont.pdf sur les échanges possibles d'information psychiques en regard de la théorie quantique de l'information de ZEILINGER
 
Eléments en rapport avec la decoherence macroscopique

 

-1 Les applications pratiques des travaux sur les atomes froids (horloge atomique et cryptage) auront des conséquences sont beaucoup plus importantes que ce que pensent les physiciens actuellement : émission de Jean Dalibard .Extrait Dalext.mp2 concernant les échanges d'information susceptibles de déstabiliser un système

 

- 2 Le comportement des psychotiques docteur Serge Tribolet: http://perso.wanadoo.fr/casar/M118.htm

Les psychotiques ont une manière bien particulière d'appréhender l'environnement selon le Docteur Tribolet; ils ne disent pas je pense mais ils disent "çà pense". Leur cerveau semble fonctionner de manière quantique quand il est question d'observer le monde extérieur. Ils semblent interroger l'environnement immédiat pour lui soutirer de l'information ou pour lui en délivrer. Il est urgent de se poser la question concernant une capacité d'action psychique inconnue du cerveau de certains "malades" qui isolerait un objet macroscopique dans un système .Ce dernier se trouverait dans les conditions propres aux système microscopiques. Il est bien question d'une réalités différentes (1) qui serait perçues par le psychotique (selon le docteur Tribolet). Il ne serait donc pas ridicule d'admettre que cette manière de penser crée des conditions quantiques exceptionnelles capables de decoherer des objets à note niveau de grandeur. Objet qui, se trouvant très provisoirement pris en compte dans l'environnement du psychotique comme un éléments etant une composante à part entière d'un macro-système isolé du monde extérieur.

(1) Fichiers audio tribo1, tribo2 et tribo3 dans le CD de la documentation CASAR

 

-3 Emission Europe N° 1 avec comme invité le docteur Tribolet à l'occasion de la sortie de son ouvrage "La folie, un bienfait pour L'humanité" : http://pagesperso.laposte.net/casar/tribo3.mp2 http://perso.wanadoo.fr/casar/TRIBOLET.htm

Documentation importante pour les personnes peu averties en physique quantique FORUMSQ

 

- 4 Le mode d'expression de Jean-Claude PANTEL vis a vis des objets , vis a vis du temps (dans son ouvrage tome 1 ) serait a étudier avec soin par de spécialistes du langage conjointement avec des physiciens (1) spécialisés MQ. Des psychologues pourront dans l'avenir tirer des enseignements précieux pour la physique fondamentale. La psychologie des personnes sujettes aux phénomènes poltergeist mérite d'être étudiée en fonction de la manière dont ces personnes (fragiles ou sensibles mentalement ? ) décrivent leur environnement

  1. l'interdisciplinarité préconisée par Piaget et les plus grands penseurs actuels est ici de rigueur

 

 - 5 Joëlle PROUST, ( PROUST) philosophe, directeur de recherche au CNRS : "Aujourd’hui, du fait de l’apport contemporain des neurosciences, de la psychologie et de ce que l’on appelle, en terme moderne, " la philosophie de l’esprit " la conception que l’on peut se faire de la volonté est bouleversée"

Emission Qu’est-ce que vouloir ? France Culture le 31 Janvier 2006
http://www.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/continent_sciences/index.php?emission_id=9

Nous conseillons aux chercheurs fondamentaux ambitieux faisant preuve d'un minimum de curiosité d'ecouter avec attention cette émission qui fait le point sur les mécanismes du cerveau qui mènent a des actions physiques qui pourraient bien dépasser le cadre restreint d'une action limitée au sujet qui pense.

(Une transcription des éléments importants soulevés par Joëlle PROUST concernant l'intentionalité sera faite ici afin de bien mettre en évidence que la connexion entre physique quantique et neurobiologie représente une avancée non négligeable vers l'explications des faits poltergeist à effet physique qui sont attestés par de nombreux chercheurs .Exemple de plus rapporté par Melvin MORSE médecin pédiatre urgentiste MORSE127.htm )

Joëlle PROUST auteur de "La nature de la volonté" gallimard (2005) designe les pistes qui relient les derniers recherches en neurobiologie a la physique quantique

IMPORTANT! Complémentarité avec ce que dit le psychiatre Tribolet

(NB: Des extraits de l'émission de Joëlle PROUST diffusée sur France Culture sont sur le CD de documentation de CASAR a disposition des membres de l'association)

 

-6 Les autistes de haut niveau

Trois diffusées sur ARTE les 21, 22 et 23 Février 2006 ( résumé ici xxxx)

( EMISSION ENREGISTREE EN audio dans la DOCUMENTATION CASAR ARTEcerveau2.mp2)

 

- 7 La decoherence quantique microscopique fait les gros titres de la revue "La recherche" N°378 :Les systèmes quantiques macroscopiques pourraient décoherer à la seule condition de se trouver isolés. Extrait de l'article: "Chaque observateur qui chercherait à connaître l'état d'un objet quantique de grand etaille (un dé par exemple) risque d'en modifier l'état et cela irrémédiablement" http://perso.wanadoo.fr/casar/LARECH36.GIF

 Emission France Culture Les condensats de Bose-Einstein Emission du 27 Décembre 2005 par Jean Dalibard, Ecole Normale Supérieure,(UTLS - série "La physique : des fondamentaux aux applications").

Extrait utile : Dalext.mp2

http://www.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/utls/fiche.php?diffusion_id=37519

 

 - 8 Rappel de MICROSCOPE N° 134:

Basarab NICOLESCU : http://pagesperso.laposte.net/casar/NICOLDESP.htm

"Les implications philosophiques de ce que l'on appelle communément les sciences " dures ",: physique et astrophysique au premier chef. Il y a été constaté à quel point les connaissances récemment engrangées en ces domaines font évoluer nos idées concernant le monde physique observé, et combien sont étroits les liens existant entre celui-ci et l'esprit humain qui, pensant l’observer, en réalité le façonne" "On pourrait penser que la décohérence est contre l’idée de niveaux. Mais il ne s’agit que d’une apparence, tout d’abord parce qu’il n’y a pas qu’une théorie de la décohérence, il y en a plusieurs. Il n’y a aucune compréhension du moment précis du passage du classique au quantique, du point de vue formel. La décohérence fournit d'admirables recettes, des règles de passage, mais pas de compréhension. Tout comme Nottale ou comme Heisenberg, j’émets l’option qu’il ne s’agit pas d’un passage mais d’une nouvelle théorie qui, un jour, va contenir et l’une et l’autre théorie."

 


Les enquêtes de CASAR sur les poltergeist

 

Témoins vivants ayant été confronté directement aux poltergeist en temps qu'acteurs générateurs des phénomènes qui pourraient témoigner (veritable scandale; les zeteticiens de L'OZ sont unanimes pour faire obstruction avec le consentement d'Yves LIGNON : M150.htm
----------
AFFAIRE HUBERT : AffaireHUBERT.htm
 
Le TEMOINS N°1
 
Daniel DUCHEMIN
 
Auteur involontaire des phénomènes POLTERGEIST serait en mesure en 2005 de confirmer les faits devant des scientifiques mais les scientifiques s'en moquent royalement
 
 
----------------------------------------------------------------------------------------------------------
Affaire LJ

 

TROIS TEMOINS DE POIDS qui exigent l'anonymat

http://perso.wanadoo.fr/casar/TEMOIG4.htm

http://perso.wanadoo.fr/chum/JPL1.mp2

http://perso.wanadoo.chum/JPL2.mp2

http://perso.wanadoo.chum/JPL3.mp2

 

LJ,NICO,SEB
TROIS TEMOINS ayant vécu en 2003 a leur grand étonnement des faits poltergeist de grande ampleur pourraient confirmer les faits devant des scientifiques, mais les scientifique s'en moquent royalement
-------------------------------------------------------------------------------------------------
Affaire PANTEL
Apres avoir trié le bon grain de ivraie force et de constater que cette affaire intéresse la science
 
Pour éviter des polémiques inutiles, nous ne traitons ici que des éléments poltergeist anciens, principalement ceux fournis par Jimmy GUIEU dans "le livre du paranormal" parus en 1973
Empreintes inexplicables (par notre physique incomplète) dans des baies vitrées: http://perso.wanadoo.fr/casar
 
UN TEMOIN DE POIDS
Jean- Claude PANTEL
 
NB: Les CINQ émissions de radio Provence côte d'Azur où Jean-Claude DAKIS interwiev JCP mériteraient d'être analysés avec attention avant de rejeter en bloc toute l'affaire Pantel

 ---------------------------------------------------------------------------------

Témoin : Mattew Manning

Extrait de l'ouvrage 192/… "D'ou me viennent ces pouvoirs" ( j'ai lu 1977)

 

http://perso.wanadoo.fr/casar/index8.htm

 


Les nombreux témoins (de seconde main) vivants ayant été confronté indirectement aux phénomènes de type poltergeist sont de précieux auxiliaires pour faire éclater la vérité
 
(Liste en cours d'élaboration)  

 


Comme pour les affaires LJ et HUBERT sur lesquelles nous nous expliquerons ici M150.htm , le cas GIRARD traité avec beaucoup de désinvolture par des zeteticiens intolérants ignorant le paranormal

GIRARD.htm Girard1.htm

Revue SIXIEME SENS N°8 donnant des éléments d'information utiles sur JP Girard 6sens8.pdf

 

 


Enquête de CASAR sur l'hypnose

 
AUDRAY ; Le médium le plus surprenant que j'ai eu la chance de connaître

 

Les séances d'auto- hypnose d'AUDRAY correspondent à ce que dit Dean RADIN au chapitre 6 RACHA6.htm . Audray se trouve dans les mêmes conditions qu'une personne endormie en phase de sommeil paradoxal ( mouvements accéléré des paupières) .

PERCEPTION A DISTANCE sous hypnose : Résultats comparés d'expériences réalisées en état ordinaire de conscience 25% et sous hypnose +50%

Les NDE ou EMI sont en relation étroite avec le dossier des perceptions a distance d'Audray avec le dossier NDE (ou EMI)

La NDE de Jean MORZELLE Morzelle.htm voir sujet développé en M150.htm

-NDE des aveugles NDaveugles.htm

- OBE d'Eric Pigani : conscience.htm

- Cas de Jean MORZELLE Emission "La santé au quotidien" 13h30 sur France 5 le 10/01/ 06: Morzelle.htm

 - Relation avec le chamanisme (OBE) sous ayachuca.

- Relation avec les émotions (OBE pendant un orgasme attesté par le docteur qui anime l'émission "la santé au quotidien")

 

 
Lors de la séance du 26 12 05 , AUDRAY jeune médium à délivré (en ma présence) des informations précises que personne ne pouvait connaître.
En ce qui concerne la localité de GUERIGNY (58) sur laquelle je recherchais des information datant de la dernière guerre. Ce site qu'elle ne connaît pas, où elle n'a jamais mis les pieds a été visité par Audray avec une facilité déconcertantes . Au lieu de faire des statistiques qui sont toujours plus ou moins contestées les parapsychologues seraient bien inspirés de faire la preuve une bonne fois pour toute en utilisant les capacité d'un médium ultra performant (comme c'est le cas d'Audray ) pour défier les scientifiques. Le protocole de vérification de la perception a distance serait relativement simple a établir. Les scientifiques nous donneraient une douzaine de sites de leur choix (inconnus du médium) , sites qu' Audray se chargera de visiter sous hypnose .Elle est en mesure de rapporter rapidement suffisamment d'informations en un temps record (15 minutes ) pour que le doute sur la perception à distance ne soit plus permis. L'opération est reproductible autant de fois qu'il faudra donc la question de la preuve scientifique tant attendue sera résolue .Il n'y aura plus de contestation possible, ce sera pour une fois net et sans bavures.
 
Investigations dans l'espace et dans le temps
Séance du 26 12 05 (extrait)
Extrait :  http://perso.membres.lycos.fr/casar/AUDRAY1.mp2
> Extrait: "A cet instant, une vision m'apparaît :le mur d'un cimetière, d' une part, puis une église à sa gauche, d'autre part. Plus j'approfondis mon hypnose plus cette vision du cimetière et de l'église m'apparaît, cette vision s'accompagne, d'ailleurs, d'une certaine angoisse. Angoisse renforcée par l'image de vapeur blanches qui s'élèvent du lieu. Francis V. me demande de rentrer dans le subconscient de XXXXX.. Ma vision est de nouveau celle du cimetière et de l'église. Je vois ce cimetière en plongée, je flotte dans l' air au niveau du clocher de l'église. Je ressens toujours le même malaise.
> Puis, d'un seul coup, je vois des soldats et des caisses en bois posées au sol, marquées :oss1465.Ces soldats sont tout de vert vêtus. Ils ne semblent pas se soucier de ces caisses. Je flotte de nouveau entre l'église et le cimetière. Au loin, derrière ce cimetière, je distingue une forêt. Francis me demande de m'y rendre. Je vole jusqu'à cette forêt, je tourne au dessus, j' essaye de rentrer dedans mais je n'y parviens pas(ou je ne veux pas ?).Quelque chose m'empêche de rentrer.
> ---------------------------------
Séance du 3 janvier 2006 (extrait)
 THEME 1 sur les poltergeist
FV: comment sont déclenchés les phénomènes poltergeist ?
MEDIUM: : Tous le monde peux déclencher le phénomène; que ce soit l'esprit d'un homme incarné , que ce soit l'esprit de personne décédée. Ces phénomènes peuvent être causé par des esprits malins, imparfaits. Ils peuvent être aussi causés par des personnes physiques incapables de contrôler leur énergie qui est très puissante et qui peut a tout moment sortir de leur corps.Tout en étant présents physiquement, ils ne sont pas présents par leur âme.
FV: est-ce que ces phénomènes se produisent a l'adolescence?, avant pendant , après?
MEDIUM: C'est un phénomène latent en chacun de nous qui peut être déclenché par une cause extérieure, un choc Certains peuvent générer ces phénomènes a n'importe quel moment de leur vie; qu'ils en soient conscients ou non.
--------------------
THEME 2 sur Matthew Manning
 
FV: Mathew Manning était très fort en matière de poltergeist; peut tu te brancher sur lui ?Comment voit-il cela maintenant ?
MEDIUM: Je le sens un peu prétentieux. Il semble extrapoler ses facultés.
FV: est-ce qu'il continue maintenant a faire de l'écriture automatique ?
MEDIUM: Ecriture automatique ? oui ! il essaye mais je ne suis pas sûr qu'il y parvienne encore. J'ai l'impression que son ego a pris le dessus. Il a fait un gros business là dessus. Il marchande ses facultés
FV: est-il accessible ?
MEDIUM: moyennant finance, il ne devrait pas y avoir de problème.
FV: Quel âge a t-il?
MEDIUM: La quarantaine; il n'a pas l'air très vieux, peut-être moins, peut être plus .Il semble avoir la quarantaine mais il m'apparaît très flou.
 -----------------------------------
THEME 3 sur Rennes le château (extrait)
 Extrait audio donnant une petite idée des capacités d'Audray a visualiser des détails a l'endroit
> où elle se transporte psychiquement : ici , Audray parle de l'autel situé dans l'église
> de Renne le château : http://perso.wanadoo.fr/chum/RENNES.mp2

Documentation concernant l'hypnose

- Documentation sur la conscience : OBE d'Eric Pigani : conscience.htm

- La neurobiologie de la méditation : Article de " Cerveau et Psycho " janvier 2006: KRAFT.htm


Des défis sont possibles, ils pourraient être lancés aux sceptiques

(En cours)


 REVUE DE PRESSE

 

Important! SCIENCE ET VIE de mars 2006 TITRE de l'article : "Le film de la conscience pris sur le vif"

A la lecture des pages 60 et 61 de SCIENCE ET VIE de mars 2006 , il est plus facile de deviner pourquoi (et presque comment) certains autistes de haut niveau mémorisent des quantités phénoménales d'informations. Si Denis trouve cela normal alors il devrait bientôt reconnaître que les phénomènes de matérialisation poltergeist qui résultent eux aussi du même type de fonctionnement cérébral qui actionne des réseaux neuraux capables de telles prouesse.

SV1MA06.GIF Sv2ma06.gif SV3MA06.GIF SV4MA06.GIF

 

IMPORTANT ! :La controverse incroyable concernant la conscience phénoménale intéresse de très près les travaux de CASAR sur la decoherence macroscopique SV5MA06.GIF SV6MA06.GIF

 ------------------------------------

 

Physique et conscience (Patrick Drouot)

conscienceDROUOT.htm

 NB: CASAR ne cautionne ni n'adhere aux notions de physique fondamentales exposés par Patrick DROUOT et Robert Monroe .Ceci ne nous empêche pas de prendre en compte ces dossiers dans une etud eglobale qui se veut heuristique

----------------------------
 
"Les aventuriers de l'esprit" Nicolas Maillard et Grégory Guttierez
Extrait : "Dans les années 20, nous évoluons encore dans le monde des Esprits et du spiritisme, avec en filigrane l'espoir de faire reconnaître une bonne fois pour toutes, à la face du monde savant et intellectuel, la réalité de certains concepts. Et ce prosélytisme ambitieux s'accompagne de charges volontiers violentes envers ceux qui ne sont pas convaincus et le disent clairement. En revanche, on ne distingue, dans les écrits d'un Osty ou d'un Warcollier, nulle volonté d'en découdre avec les adversaires de la métapsychique, ou de rallier à leur cause les savants et intellectuels du Tout-Paris. Chez eux, il semble que la réalisation d'une belle expérience, puis son interprétation en vue d'une amélioration des connaissances sur des mécanismes intimes de l'être humain, priment sur le souci de faire triompher une certaine philosophie auprès des organes de presse ou de la Sorbonne."

 -----------------------------------

EXTRAIT de PSYCHORRAGIES par François FAVRE

Paru dans "60 années de parapsychologie" : PSYCHORRAGIES.htm

 NB: CASAR ne cautionne ni n'adhère aux notions de physique fondamentales exposés par François FAVRE; ceci ne nous empêche pas de prendre en compte ces dossiers dans une étude globale qui se veut heuristique

 

---------------------------------------

> L'ELOGE DU SAVOIR
France Culture nuit du 11 au 12 mars 2006

(de 1h30 à 2h30) Colloque de Bruxelles -

Y-a-t-il une unité de la connaissance ?
par Michel Cazenave
1ère diffusion : 17 à 21/9/01
Réalisation : Thomas Dutter

Isabelle Stengers ; Mme Colonna ?Il y est questions des synchronicités, (positions de Pauli et Heisenberg vis a vis de Jung et Freud) Il y est question d'actions possible du psi sur la matière de comportements psychotiques etc…

-----------------------------------------------

IMPORTANT! France culture le jeudi 19 janvier 2006

Ecouter l'émission: http://www.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/utls/index.php?emission_id=82


Pourquoi la question de l'origine ? Colloques de Bruxelles

Isabelle Stengers, professeur de philosophie à l’Université Libre de Bruxelles,
(Université Libre de Bruxelles - Vème colloque de Bruxelles).

Conjointement organisés par l'Université Libre de Bruxelles et France Culture, les colloques de Bruxelles se tiennent chaque année en juin ou en septembre, trois jours durant. Ils constituent une tentative de réunification de l'homme, et du savoir humain dans une société en mutation accélérée où l’ultra-spécialisation des savoirs et la désagrégation des liens sociaux et "politiques" ont conduit à une atomisation de la connaissance et de l’identité humaines.

On trouvera sur le site de cette manifestation (hébergé par l'Université libre de Bruxelles) le programme détaillé des colloques passées et à venir, assortis de bibliographies indicatives. Chaque colloque fait ensuite l'objet d'une publication.

Dominique LAMBERT Docteur en physique et en philosophie université de Namur lors de sa conférence: intitulée " Georges MAITRE et la théorie du Big-bang

EXTRAITS

Dominique Lambert : "Je ne partage pas ce sentiment sur une absence de dialogue entre les différentes communautés scientifique qui entraîne une ignorance réciproque. Je crois qu' aujourd'hui , on ne prend pas au sérieux les énoncés scientifiques au sens métaphysique. Il y a une série d'énoncés et d' affirmations de type métaphysique qui sont au moins aussi intéressants a penser que les listes d'annoncés tout a fait sots que nous nous efforçons de dénoncer. Les deux tendances se tromperont et nous sommes devant un vide metaphysique et les scientifiques font de même .Des deux côté, l'idée de base devrait être que ce sont des éléments qui font l'objet de réfutation. Nous donnons une mauvaise définition a la métaphysique."

 Documentation audio ..\ELOGE.mp2 tirée de l'émission sur le CD distribué par CASAR à ses adhérents de (carte de membre 20 euros)

Les limites de la science selon le pasteur BENZ

BENZ.htm


DOCUMENTATION

 

Jean PIAGET

 

Commençons par le social. Tout accroissement de connaissance scientifique est un fait collectif, caractérisé par une histoire, et dont la compréhension suppose par conséquent la reconstitution aussi exacte que possible de ce déroulement historique. On ne saurait exagérer à cet égard l'importance, pour l'épistémologie, de l'histoire des sciences, conçue non pas comme une histoire anecdotique des découvertes, mais comme une histoire de la pensée scientifique elle-même ... .

Ainsi l'épistémologie scientifique ou étude de l'accroissement des connaissances suppose un appel à la psychologie, en tant que prolongement nécessaire de l'analyse historico-critique et il est dans la logique des choses que chacune des belles études de L. Brunschvicg, par exemple, se termine par une esquisse de la genèse mentale des notions, de même que chaque étude critique de H. Poincaré en vienne à un tel recours. Une comparaison fera comprendre cette nécessité. Une épistémologie scientifique, conçue comme une analyse des multiples processus cognitifs dans leur diversité, est comparable à une sorte d'anatomie comparée des structures de connaissance, qui confronterait les constructions intellectuelles les plus éloignées, dans les différents domaines de la science, pour en dégager les invariants et les transformations. Or, l'anatomie comparée des biologistes s'est trouvée renforcée et fécondée du jour où l'embryologie a permis de reconstituer le développement initial des structures quela morphologie ne parvenait pas à comprendre dans leur état adulte : un grand nombre de parentés et <c d'homologies ix ont ainsi pu être établies grâce au seul examen embryologique. Eh bien, l'étude psychogénétique peut rendre à l'épis témologique scientifique, ou théorie comparée de l'accroissement des connaissances, exactement les mêmes services : elle seule permet de nous éclairer sur la véritable portée et sur les liaisons effectives des intuitions fondamentales dont l'évolution des notions scientifiques a été, soit la bénéficiaire, soit la victime ... .

L'épistémologie est la théorie de la connaissance valable et, même si cette Connaissance n'est jamais un état et constitue toujours un processus, ce processus est essentiellement le passage d'une validité moindre à une validité supérieure. II en résulte que l'épistémologie est nécessairement de nature interdisciplinaire, puisqu'un tel processus soulève à la fois des questions de fait et de validité. S'il ne s'agissait que de validité seule, l'épistémologie se confondrait avec la logique : or son problème n'est pas purement formel, mais revient à déterminer comment la connaissance atteint le réel, donc quelles sont les relations entre le sujet et l'objet.  S'il ne s'agissait que de faits, l'épistémologie se réduirait à une psychologie des fonctions cognitives, et celle-ci n'est pas compétente pour résoudre les questions de validité. La première règle de l'épistémologie génétique est donc une règle de collaboration : son problème étant d étudier comment s'accroissent les connaissances, il s'agit alors, en chaque question particulière, de faire coopérer des psychologues étudiant le développement comme tel, des logiciens qui formalisent les étapes ou états d'équilibre momentané de ce développement et des spécialistes de la science se rapportant au domaine considéré ; il s'y ajoutera naturellement des mathématiciens assurant la liaison entre la logique et le domaine en question et des cybernéticiens assurant la liaison entre la psychologie et la logique.

 

 

 

Henri POINCARE (1854-1912)

 

Mathématicien, il fut membre de l'Académie des Sciences à trente trois ans. Son œuvre philosophique consiste en une réflexion sur les méthodes et la valeur de la science.

Principaux ouvrages : La Science et l'Hypothèse (1902), La Valeur de la Science (1905).

 

Relativisme

La science, selon Henri Poincaré, a pour objet des relations plutôt que des êtres. Mais elle n'est est pas moins objective. parce qu'elle réalise l'accord des esprits :

Qu'est-ce que la science ? C'est avant tout une classification, une façon de

rapprocher des faits que les apparences séparaient, bien qu'ils fussent liée par quelque parenté naturelle et cachée. La science, en d'autres termes, est un système de relations

Donc, quand nous demandons quelle est la valeur objective de la science, cela ne veut pas dire : la science nous fait-elle connaître la véritable nature des

choses ?

En résumé, la seule réalité objective, ce sont les rapports des choses d'où

résulte l'harmonie universelle. Sans doute ces rapports, cette harmonie ne auraient être conçus en dehors d'un esprit qui les conçoit ou qui les sent. Mais ils sont néanmoins objectifs parce qu'ils sont, deviendront, ou resteront communs à tous les êtres pensants.

(La valeur de la science.)

 

 

Edmond HUSSERL (1859-1938)

 

L'universitaire et philosophe allemand, fondateur de la Phénoménologie dont l'influence a été grande sur La philosophie contemporaine. Oeuvres principales : Idées directrices pour une phénoménologie (1913); Méditations cartésiennes (1931).

 

Moi psychologique et moi transcendantal

Edmund Husserl voit dans l'époché·, ou << mise entre parenthèses >>du monde objectif, la méthode universelle et radicale qui permet au sujet de se saisir comme << moi pur >>. En un sens, il se rattache donc à Descartes; mais il s'en sépare par le refus du substantialisme del'ego cogito :

t

On ne devra penser à aucun titre que, dans notre moi pur apodictique, nous ayons réussi à sauver une petite parcelle du monde, parcelle qui, pour le moi philosophique, serait la seule chose du monde non sujette au doute, et qu'il s'agisse maintenant de reconquérir par des déductions bien menées et suivant les principes innés à l'ego, tout le reste du monde.

La non-existence du monde, et quel que puisse être le jugement que je porterai sur ce sujet. Ce moi et sa vie psychique, que je garde nécessairement malgré l'époché ne sont pas une partie du monde; et si ce moi dit : Je suis, Ego cogito, cela ne veut plus dire : Je, en tant que cet homme, suis. cc Moi a, ce n'est plus l'homme qui se saisit dans l'intuition naturelle de soi en tant qu'homme naturel, ni encore l'homme qui, limité par abstraction aux données pures de l'expérience interne et purement psychologique, saisit son propre meiis sive animus sive sntellectus ni même l'âme d'elle-même prise séparément. Dans ce mode d'aperception n naturelle i, moi et tous les autres hommes servent d'objet aux sciences positive ou objectives au sens ordinaire du terme, telles la biologie, l'anthropologie et la psychologie empirique. La vie psychique, dont parle la psychologie, a toujours été conçue comme vie psychique dans le monde. Cela vaut manifestement aussi pour ma vie propre, telle que nous pouvons la saisir et l'analyser dans l'expérience purement interne. Mais l'épochè phénoménologique, telle que l'exige de nous la marche des Méditations cartésiennes purifiées, inhibe la valeur existentielle du monde objectif et par là l'exclut totalement du champ de nos jugements. Il en est de même de la valeur existentielle de tous les faits objectivement constatés par l'expérience externe aussi bien que de ceux de l'expérience interne. Pour moi, sujet méditant, placé et persistant dans l'époché, et me posant ainsi comme source exclusive de toutes les affirmations et de toutes les justifications objectives, il n'est donc ni moi psychologique ni phénomènes psychiques au sens de la psychologie, c'est-à-dire compris comme des éléments réels d'êtres humains (psychophysique). Par l'épochè phénoménologique, je réduis mon moi humain naturel et ma vie psychique - domaine de mon expérience psychologique interne à mon moi transcendantal et phénoménologique, domaine de l'expérience interne transcendantale et phénoménologique. Le monde objectif qui existe pour moi, qui a existé ou qui existera pour moi, ce monde objectif avec tous ses objets puise en moi-même ai-je dit plus haut, tout le sens et toute la valeur existentielle qu'il a pour moi il les puise dans mon moi transcendantal, que seule révèle l'épochè phénoménologique transcendantale.

 

Husserl se propose alors de découvrir le moi transcendantal :

Contrairement à Descartes, nous nous proposerons pour tâche de dégager le champ infini de !'expérience transcendantale. Si l'évidence cartésienne - celle de la proposition : Ego cogito, ego sum - est demeurée stérile, c'est parce que Descartes a négligé deux choses : d'abord d'élucider une fois pour toutes le sens purement méthodique de l'épochè transcendantale, - et, ensuite, de tenir compte du fait que l'ego peut, grâce à l'expérience transcendantale, s'expliciter lui-même indéfiniment et systématiquement; que, de ce fait, ce moi constitue un champ d'investigation possible, particulière et propre. En effet, tout en se rapportant à l'ensemble du monde et des sciences objectives, l'expérience transcendantale du moi n'en présuppose pourtant pas 1'existence et la valeur; - elle se distingue par là même de toutes ces sciences, sans pourtant qu'elles se limitent jamais mutuellement.

(Méditations cartésiennes. Vrin, éd.)

 


Joëlle Proust, philosophe, est directeur de recherche au CNRS. Qu’est-ce que vouloir ? Emission du 31 Janvier 2006 sur France Culture

Pour ECOUTER l'émission :
http://www.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/continent_sciences/index.php?emission_id=9

 

Qu’est-ce que vouloir ? Qu’est-ce que vouloir agir ? La notion de volonté a, dans la philosophie une grande antiquité. Dans la période classique le dualisme du corps et de l’esprit s’est imposé. C’est la conception d’un esprit commandant le corps que l’on retrouve dans la doctrine d’un Descartes. Là, c’est l’idée qui avait le rôle de cause de l’action. Aujourd’hui, du fait de l’apport contemporain des neurosciences, de la psychologie et de ce que l’on appelle, en terme moderne, " la philosophie de l’esprit " la conception que l’on peut se faire de la volonté est bouleversée. Aujourd’hui, pour ce rendez-vous de Continent Sciences c’est la notion de " volition " qui va nous arrêter.

 

Joëlle Proust auteur de "La nature de la volonté" gallimard (2005)

Les récentes découvertes démontrent que l'action de l'animal procède, comme celle de l'homme, d'une intention. La capacité de se représenter le monde et d'extraire du sens n'est pas propre à l'homme. L'auteur étudie différents aspects de la volonté tels : les variétés de l'intention, l'existence des volitions, la conscience d'agir, la possibilité d'une volonté libre, etc. 


 COLLOQUE FRANCE CULTURE - UNIVERSITÉ LIBRE DE BRUXELLES (2) Bruxelles, 10-13 septembre 2002

DE LA TRANSE À L’HYPNOSE

L’AUTRE DE L’AUTRE

 

 MARDI 10

Ouverture du Colloque par Madame Laure Adler, directrice de France Culture et Monsieur Pierre De Maret, recteur de l’Université Libre de Bruxelles.

 

Luc de Heusch Introduction générale au Colloque

Bertrand Hell Un culte de possession : les Gnawas du Maroc

Jean-Patrick Costa Les relations de l’homme et de la plante dans la transe chamanique

Didier Dumas Psychanalyse et chamanisme

 

MERCREDI 11

Didier Michaux Adorcisme et hypnose contemporaine

Didier Bouhassira Les effets neurobiologiques de l’hypnose

Sylvia Mancini Mimétisme et rite : à la suite d’Ernesto De Martino

France Schott-Billmann L’enthousiasme dans la danse

Tobie Nathan La présentification des êtres

 

JEUDI 12

Clara Acker Le culte de Dionysos : transe et féminité

Baudouin Decharneux Les cultes à Mystères dans l’Antiquité

Jean-Pierre Peter Puységur et le magnétisme

Bertrand Méheust Les états de conscience d’un voyant

Thierry Melchior La paradoxalité de l’hypnose

 

VENDREDI 13

Edouard Collot Hypnose et psychanalyse

Michel Cazenave La rupture entre Freud et Jung : la question de l’" occulte " dans la psychanalyse

Jean-Marie Lacrosse Le retour de l’hypnose aujourd’hui

Isabelle Stengers Le poison de la preuve

 


Ve Colloque de Bruxelles

France Culture - Université Libre de Bruxelles

Les 13, 14, 15 et 16 septembre 2005

 

--

Q u e s t i o n s d’O r i g i n e

 

MARDI 13

Edgard GUNZIG : Histoire de l’Origine des origines (enregistré dans le CD doc générale N°3 de CASAR)

Michel CASSÉ : La création permanente

Christian de DUVE : (*) L’origine de la vie

Pascal PICQ : Les origines de l'Homme entre grands singes, nouveaux fossiles et vieilles idées

MERCREDI 14

Jean-Marie DELASSUS : La vie prénatale et l’origine de l’Homme

Lina BALESTRIÈRE : L’origine chez Freud

Valérie CHEVASSUS-MARCHIONNI : Lacan et le mythe de l'Origine : l'"aventure primordiale" du Sujet

Michel CAZENAVE : L’archè : empire, principe, commencement

JEUDI 15

André WENIN : La question des origines selon le livre biblique de la Genèse

Marie-Anne VANNIER : La Création selon les pères de l’Église

Françoise LAUWAERT : Questions d’origine en Chine

André NAYER : Origine et subjectivité

VENDREDI 16

Baudouin DECHARNEUX : Les origines du monde selon Platon

Joachim LACROSSE : L’Un originaire chez Plotin

Isabelle STENGERS : (*) Pourquoi la question des origines ?

Dominique LAMBERT : (*) Réflexions en forme d’ouverture (enregistré dans le CD n°2 de la doc generale de CASAR ..\CD DOC casar production\ELOGE1.mp2 )
 


 Colloque de Cordoue : ColloqueCordoue.htm

Organisé par France-Culture, ce colloque, qui a réuni des scientifiques, des psychologues, des philosophes et des spécialistes de la religion et de la parapsychologie, s'est tenu en octobre 1979. Les actes du colloque ont été publiés en 1980, chez Stock, sous le titre Science et conscience. Deux lectures de l'univers.

 


 
REVUE DE PRESSE

Antonio R. Damasio "L' Erreur de Descartes" Odile Jacob 2006

La raison des émotions

Nouvelle édition. Traduit de l'anglais (États-unis) par Marcel Blanc.

Être rationnel, ce n’est pas se couper de ses émotions. Le cerveau qui pense, qui calcule, qui décide n’est pas autre chose que celui qui rit, qui pleure, qui aime, qui éprouve du plaisir et du déplaisir. Le cœur a ses raisons que la raison… est loin d’ignorer. Contre le vieux dualisme cartésien et contre tous ceux qui voudraient réduire le fonctionnement de l’esprit humain à de froids calculs dignes d’un super ordinateur, c’est en tout cas ce que révèlent les acquis récents de la neurologie : l’absence d’émotions et de sentiments empêche d’être vraiment rationnel.
Antonio R. Damasio est professeur de psychologie, de neurosciences et de neurologie. Il est directeur de l’Institut pour l’étude neurologique de l’émotion, de la décision et de la créativité à l’Université de Californie du Sud.

ISBN 2-7381-1713-9, janvier 2006, 155 x 240, 384 pages. (24.50 €)

 ---------------------------------

Christof KOCH auteur de "À la recherche de la "

Une enquête neurobiologique Traduit de l'anglais (États-unis) par Christophe Pallier.

Qu’est-ce que la conscience ? À quoi sert-elle ? Est-elle réservée aux êtres humains ? Pourquoi beaucoup de nos actions sont-elles inconscientes ? La réponse à ces questions déterminera la vision que nous aurons de nous-mêmes demain. L’un des pionniers de l’étude scientifique de la conscience explore les bases biologiques de l’esprit subjectif chez les hommes, mais aussi chez les animaux. Il présente le modèle qu’il a élaboré pour résoudre le problème des rapports entre l’esprit et le corps.

Il y a cinquante ans, on pensait impossible de découvrir l’énigme de la vie ; depuis, l’ADN a livré ses secrets. Le même défi se pose quant au fondement matériel de l’esprit conscient, sans doute le plus grand mystère auquel la science est confrontée aujourd’hui. Qu’est-ce que la conscience ? À quoi sert-elle ? Est-elle réservée aux êtres humains ? Pourquoi beaucoup de nos actions sont-elles inconscientes ? La réponse à ces questions déterminera la vision que nous aurons de nous-mêmes demain. L’un des pionniers de l’étude scientifique de la conscience explore ici les bases biologiques de l’esprit subjectif chez les hommes, mais aussi chez les animaux. Il présente le modèle qu’il a élaboré pour résoudre le problème des rapports entre l’esprit et le corps.

" Une mine d’informations, riche en idées stimulantes et provocantes ; un plaisir de lecture. " Oliver Sacks

" Toutes les questions clés de la biologie de l’esprit dans les années à venir. " Eric Kandel, prix Nobel de médecine

Christof Koch est professeur de biologie de la cognition et du comportement au California Institute of Technology. Il est notamment spécialiste de la biophysique de la computation et des bases neuronales de la perception visuelle et de l’attention.

ISBN 2-7381-1712-0, février 2006, 155 x 240, 464 pages. (39 €)

 


DOCUMENTATION COMPLEMENTAIRE

 

Messages postés sur le forum des sceptiques du Québec

 

AdhemarInscrit le: 05 Jan 2006 Messages: 55

Posté le: Dim Mar 12, 2006 11:09 am Sujet du message:

 

Gatti, tu pourrais m'expliquer en quelques mots ce que tu entends par 'décohérence macroscopique'. Pour moi, ça veut juste dire qu'un observateur macroscopique (un expérimentateur donc !) n'observe que des états purs. Pour prendre l'exemple du chat de Schrodinger, ça voudra juste dire que tu n'observera jamais une superposition de chat mort et vivant, mais seulement un chat mort ou vivant.

Là où je te suis encore moins, c'est quand tu lies ça aux porblèmes psychotiques. Prends le problème d'un point de vue purement théorique. En quoi le cerveau d'un psychotique serait t'il plus apte à produire cette mystérieuse 'décohérence macroscopique' qu'un être humain 'normal' ? Quelle partie du cerveau serait responsable de cet effet ?

Adhémar

------------------------------

REPONSE

--------------------

Gatti Inscrit le: 16 Jan 2004

Messages: 514 Posté le: Dim Mar 12, 2006 4:09 pm Sujet du message:

Bonsoir,

Revue "La recherche" septembre 2004 Article sur la decoherence quantique

 

http://pagesperso.laposte.net/casar/LARECH30.GIF

http://pagesperso.laposte.net/casar/LARECH32.GIF

http://pagesperso.laposte.net/casar/LARECH34.GIF

http://pagesperso.laposte.net/casar/LARECH36.GIF

 

Pour ce qui concerne les psychotiques, c'est un travail empirique de longue haleine qui m'a mis sur la piste. le docteur Tribolet a écrit un bouquin intitulé "La folie, un bienfait pour l'humanité" quelque chose dans ce genre. Etant psychiatre, il est mieux placé que moi pour parler des phénomènes paranormaux liés aux malades mentaux.

Ce que moi j'ai découvert, c'est que le Psychotique ne se comporte pas comme un observateur habituel, il n'a pas conscience de son existence et semble influencer son environnement macroscopique de la même manière que le sont les systèmes microscopiques dans les expérience classiques de mécanique quantiques

 

C'est surtout cette page http://pagesperso.laposte.net/casar/LARECH36.GIF qui donne une petite idée de l'importance de la manière d'observer qu'ont exceptionnellement certains psychotiques. Ils influencent sans le savoir l'environnement qui lui renvoi un bruit de fond qui joue probablement un rôle important dans le principe de decoherence macroscopique .C'est la raison pour laquelle les phénomènes poltergeist se manifestent. Les gens comme Lignon ou l'OZ (qui disposent e la copie des bandes enregistrées) se moquent de mes enquêtes sur le terrain qui apportent ces enregistrements crédibles sur lesquels le bruit de pièces de monnaie qui apparaissent dans le vide (et dont en entend la chute au sol ) sont des irresponsables, complètement incapables de comprendre ce que veut dire la decoherence macroscopique. C'est normal ils ne peuvent pas appréhender plusieurs disciplines en même temps .

 --------------------------

Message de Napoleon

Bon, c'est décidé. Tant que tu n'auras pas répondu à ça, je refuse de continuer la discussion :

1)Calculer:
-les energies de 1ere et seconde ionisation du carbone.
-Et celle d'extraction de la couche 1s du carbone.
-L'affinité électronique du Chlore (Z=17)

2)Le rayon moyen d'une orbitale atomique ns ou np peut être calculé en approx au moyen de:
r = a0 . 3/2 . n^2 / Zns,np*
En supposant que le rayon d'un atome soit donné par le rayon moyen de l'orbitale atomique la plus externe, calculer les dimensions des atomes et ions suivants:
He, F, F-, Mg, Mg+

 

---------------------

Reponse Message de Gatti

 

Il ne faudrait pas melanger les torchons avec les serviettes. Avec vos formules quantiques , pourriez vous m'expliquer leur intérêt ici dans le cas de torsion par JP Girard d'une barre métallique étalonnée .

JP Girard entrera dans l'histoire pour sa prouesse et moi aussi pour avoir soulevé le coin du voile sur ces affaires psi qu'il n'est même plus necessaire de prouver .Des preuves de ce genre il en existe des tonnes mais les savants a la formule facile et au discernement lourd n'integrent pas les faits avérés dans leur raisonnement. Ceci en dépit de la déontologie scientifique qui dit le contraire.

En ce qui concerne JP GIRARD

Extrait de la Séance du 31 mars 1976 au Centre Technique de l’Aluminium.

Expérimentateurs:
J. Rauch et G. Jollant, aidés d’un assistant pour l’enregistrement vidéo.

Au cours de cette séance, dans une pièce voisine de celle où était J.P. Girard, un expérimentateur, G. Jollant, a pris une barre de duralumin durci en alliage AU4G état T4 (c’est-à-dire trempé mûri) de 250 mm de long et 8 mm de diamètre; son moment fléchissant critique assez élevé (15 N.m) empêche qu’on puisse la plier sans faire un effort visible. G. Jollant l’a fait rouler sur un bureau, a constaté qu’il n’y avait aucun faux rond, l’a marquée et mise lui-même dans un tube de verre qu’il a fermé avec un bouchon. C’est la seule fois où nous avons pu obtenir de J.P. Girard qu’il ne touche pas une éprouvette à fléchir avant qu’elle soit enfermée dans un tube.

G. Jollant a porté le tube fermé à J. Rauch, qui l’a donné immédiatement à J.P. Girard et, à partir de là, tout a été filmé. Le bouchon, ou la barre dans le tube, ou les deux, étaient toujours visibles. Après s’être concentré et avoir déclaré qu’il sentait quelque chose, J.P. Girard a confié le tube, toujours bouché, à J. Rauch. Celui-ci l’a débouché, a retiré la barre qui était visiblement fléchie, et l’a posée sur le bureau, puis sur une barre plate de façon à faire voir la flèche qui est ainsi rendue très visible. Cette flèche était de 2 mm.

----------------------------

MESSAGE de Napoléon le 14 mars 2006

D'accord ... Alors pourquoi ne pas vous inscrire au défi sceptiques? Tu sais qu'il y a 10000$ à gagner ...

P.S. Tu as oublié de répondre aux 3 questions élémentaires de quantique ... enfin ... je te le rappelle comme ça .

----------------------

Réponse de Gatti

Je crois que cette file va devenir intéressante parceque on va peut-être pouvoir faire la différence entre vous qui parlez du connu fini se trouvant dans les bouquins et les universités et moi qui travaille sur l'inconnu sur lequel il faut sans cesse faire des synthèses et enquêter pour débusquer l'idée nouvelle .Pour descartes, Newton aurait été pris pour un cinglé qui prône une action mystique a distance en fonction des masses. Pour Newton, Einstein aurait été perçu comme un taré qui prétend q que le temps ne s'écoule pas de la même manière si nous voyageons dans un véhicule rapide ou pas.

Travaillez sur vos devoirs (sans intérêt pour la recherche) de potaches a grand coup de racines carré, d'exposants et d'indices mais sachez que j'ai avec moi des gens qui savent très bien résoudre vos petites équations bien "gentillettes". L'ennui étant qu'ils ont autre chose de plus intéressant a mettre en forme mathématiquement parlant .

Quelle physique conventionnelle de bas étage ou hors sujet vous maîtrisez?

êtes vous capables de discourir sur le laser a atomes qui a été traité ici en 2001 et sur lequel il y aurait beaucoup a dire pour comprendre que c'est bien de decoherence macroscopique qu'il s'agit lorsque des objets (baptisé par moi POLTERGEIST)
apparaissent brusquement dans un local fermé sans qu'aucune trace ne se retrouve dans les parois de ce local.

Je vais vous ressortir les conclusions de Stéphane qui disais pas mal de conneries alors que son bagage me semble bien largement au-dessus du votre.

Même Florent TOURNUS sur le forum de L'OZ qui passe pour un pro de la MQ m'a pris pour un con et tous les autres participants se sont alignés come des moutons de Panurge sur sa démonstration bidon. Il ne connaissait que la decoherence du C60 alors que le MIT a fait des millions de fois mieux. Bien sûr qu'il maîtrise les formules mieux que vous mais je ne vois vraiment pas le rapport avec mon travail de synthèse qui est de loin le plus important pour orienter les recherches sur le psi dans la bonne direction. Moi je monte l'escalier de la connaissance pendant que vous rampez horizontalement sur une seule marches.

------------------

André a écrit:

 

Citation Gatti:

...certains autistes de haut niveau mémorisent des quantités phénoménales d'informations ( 10.000 livres de 200 pages par exemple).



En supposant que l'autiste en question lise deux pages à la minute, cinq heures par jour, 365 jours par année, ça va lui prendre dix ans pour passer à travers ça. Tu crois ça ?
André




REPONSE de GATTI:

C'est bien ce que je disais, ici les zeze minimisent a outrance les prouesses des autistes afin qu'elles se cantonnent bien dans la catégorie de performances exceptionnelles tout a fait compatibles avec la rationalité bien comprise des choses classiquement normales. Pour commencer il est tout de même curieux que des gens amochés du cerveau après un accident se retrouvent brusquement devenir des êtres exceptionnels alors qu'il devraient a l'inverse se retrouver handicapés et amoindris psychiquement comme c'est le plus souvent le cas. Je pense ici a un jeune autiste de 14 ans basketteur occasionnel qui a marqué un nombre incroyables de buts les uns a la suite des autres sans en rater aucun. Il est devenu en quelques Minutes la coqueluche des sportifs américains. Ceci se passait la semaine dernière aux USA et des producteur lui ont même proposé de faire un film relatant sa prouesse. Son seul job avant cela c'était de servir les boissons aux joueurs. Pour revenir aux milliers de pages mémorisées Andre fait une erreur de taille tout a fait logique pour un zeze ignorant (des phénomènes paranormaux). Les autistes de ce genre, ceux qui mémorisent les pages d'un livre ne lisent pas les pages en question , ils se contentent de feuilleter chaque page a une cadence d'environ une page a la seconde même moins. Certains sont capable d'engloutir un annuaire de téléphone en quelques heures en se rappelant chaque pages ainsi que les noms des gens dont le numéro de téléphone est un nombre premier.
Je crois que l'étude scientifique de la conscience est assez bien commencée par les travaux du CEA a ORSAY qui comprend en son sein le laboratoire européen NEUROSPIN (très bien équipé en matériel d'imagerie médicale.)
La où vous n'avez rien compris c'est quand vous persistez a croire que l'autiste étudie les pages. C'est faux, il les survoles et mémorise avec un autre type de conscience que celui connu habituellement. Ceci est nouveau et va peut être faire comprendre aux zeze qu'ils sont en train de se fourvoyer en s'empêtrant dans des suppositions erronées. Le plus marrant c'est que les neurobiologistes ont appelé cette seconde conscience (sous-jacente) et ignorée jusqu'à présent la conscience phénoménale.
Je vous scanne donc le passage en question de l'article de SCIENCE ET VIE afin que vous cessiez votre petit jeu pervers visant a trouver tout normal. Nous entrons ici dans les échanges massifs d'information qu'un cerveau peu capter. Ceci en dit long sur les ouvertures possibles avec ma MQ et les poltergeist mais je sais que vous êtes assez coincés sur ce point (le livre de Victor STENGER vous servant d'alibi, il vous faudra encore attendre une nouvelle avancée subséquente des neurosciences pour que vous admettiez que j'avais raison SUR TOUTE LA LIGNE.

Voici les pages 68 et 69 de L'article qui font etat de la conscience PHENOMENALE et dont on se doute bien qu'elle intervient pour créer des phénomènes au sens husserlien du terme:

http://perso.wanadoo.fr/chum/SV3MA06.GIF

Si vous aviez lu la biographie d'Edgar CAYCE vous comprendriez tout de suite que ce phénomène de lecture psychique "phénoménale" de son livre d'école qu'il décrit par lui avec grande précision .Plus surprenant Cayce s'était endormi quelques minutes sur le livre qu'il n'arrivait pas a assimiler .Donc si André était un peu moins suspicieux, il comprendrait que parfois ce n'est pas la peine d'ouvrir le livre pour le connaître page par page. Les dossiers du somnambulisme sont eux aussi intéressants a ce sujet ; je pense ici a l'affaire Pigeaire rapportée par Bertrand MEHEUST
Je vais essayer de vous le retrouver dans mon site (bordélique) CASAR et vous allez vous marrer comme des fous. Je crois qu'il serait temps que les neurologistes du CEA s'inspirent dans les dossiers du paranormal. Ils vont en avoir besoin quand la BIOMECANIQUE quantique commencera a entrer dans les laboratoires par la grande porte.

 

 


 
 
Retour a la page d'accueil : http://perso.wanadoo.fr/casar/