Retour en page d'accueil index.htm

Empreintes paranormales partie 1 : M144.htm


MICROSCOPE N°147

Empreintes paranormales partie 2

Août 2005

 CONCLUSIONS DEFINITIVES sur les EMPREINTES PARANORMALES dans du verre: Photo

Effets physiques induits d'un macrocondensat naturel d'origine psychique (généré dans une affaire poltergeist)


EPILOGUE pour la photo maudite; véritable casse tête chinois pour les scientifiques fondamentaux et les parapsychologues suspicieux

 

 

Photo tirée de l'ouvrage de JC Pantel page 186 (Tome 1 Editions Ramuel )

Extrait du livre de JC Pantel :"Alors que les baies vitrées du Méditerranée (Situé 60, Avenue de Toulon à Marseille) sous l’impact de billes d’acier de divers calibres ,offrent au constat des experts et au regard des curieux d’étranges cratères sur toute leur surface, Jimmy fait venir des huissiers et des officiers de police pour établir des rapports écrits de leurs conclusions. Il invite des témoins par dizaines à se rendre à des réunions où se produisent les phénomènes, des fonctionnaires assermentés"

Un constat d'huissier a été effectué en 1973 et de nombreux témoins existent dont Madame B... qui a eu l'extrême gentillesse de collaborer avec CASAR

Le seul argument avancé par les responsables de l'IMI en 2003 fut de dire que cette affaire Pantel n'avait aucune crédibilité a cause de la présence de Jimmy Guieu. Notre réponse sera la suivante: "sans Jimmy et le constat d'huissier qu'il a initié, nous serions pas aujourd'hui en mesure de faire la preuve de l'origine poltergeist des empreintes. Cette preuve , les parapsychologues la cherchent depuis un siècle" .Charles Richet disait : la métapsychique est une science véritable et il faut la traiter comme une véritable science". L'attente se fait longue et la parapsychologie qui nous critique au lieu de coopérer n'est toujours pas considérée comme une science

Chercheurs de tous les pays, REVEILLEZ VOUS! Les physiciens sont maintenant sur la sellette car le maillon manquant entre les différentes disciplines de recherche apparaît clairement dans ce que disent tout bas les philosophes des sciences et ce que CASAR dit tout haut ( l'état quantique macroscopique est réversible): Pierre THUILLIER , Bernadette BENSAUDE-VINCENT : TRANSC.htm ; Isabelle STRANGERS, Marie-Catherine MOUSSEAU: Rousseau.pdf ,Bertrand MEHEUST : Meheust.htm L'affaire Pigeaire.htm , Claude POHER fondateur du GEPAN :POHER.htm

 

 


 

 

Modèle d'empreinte correspondant a la description des témoins (moulé dans de la paraffine )

 

forme de cupule diamètre 33 m/m profondeur 6m/m

Maquette d'une empreinte réalisée dans du Rhodoïd correspondant a la description des témoins


LA PREUVE TANT ATTENDUE ARRIVE!

 L'option N°1 envisage des empreintes formées a chaud : M144.htm

L'option N°2 la plus réaliste permettant de comprendre la manière dont se sont formées les empreintes tout en confirmant la revendication N°1 d e CASAR comme étant une avancée majeure dans la connaissance scientifique : M140.htm

 

Chaque empreinte dans le verre s'explique parfaitement par la projection contre la vitre d'une onde amplifiée de matière cohérente ;Cette mega-onde correspondant a la bille d'acier en formation alors que celle-ci , n'est pas encore complètement constituée sous son état matériel. Elle se trouve dans l'état du condensât Bose Einstein appelé par les spécialistes mélasse optique ***.

Ceci est prévu dans le fonctionnement du laser à atome (mis au point par le prix Nobel Gilles Cohen Tanoudji) qui engendre par ce procédé une dégringolade d'atomes très énergétiques qui sont utilisés dans les Laboratoires de nanotechnologies pour faire de la gravure de très grande précision (pratiquement atome par atome)

Ceci explique la grande précision de la découpe des 10 empreintes de la photo sont reproduites toutes a l'identique avec la même grande précision.

Ceci en trois catégories a cause des trois dimensions différentes des billes. Ceci explique la nature lisse et bien polie de la cavité de l'alvéole (ou cratère) .

Ceci explique aussi la fait qu'aucun débris de verre n'ai été retrouvé puisque les débris s'il y en a sont forcement de très fines particules invisibles a l'œil nu.

L'obstacle qui se trouve sur la trajectoire d'une "onde de matière" en mouvement va se trouver affecté de manière différente selon plusieurs cas de figure.

a)L'objet (ici la bille) se trouve sous état ondulatoire ( coheré, sans aucune particules matérielles ) les obstacles quelqu'ils soient peuvent être traversés sans que la moindre trace du passage n'apparaisse dans l'obstacle

Exemple illustrant grossièrement le principe théorique du passage d'un corps solide sous état ondulatoire au travers d'une paroi solide sans y laisser la moindre trace de passage PAPUS6.GIF

b) Si la matérialisation de "l'onde de l'objet" (La decoherence est extrêmement rapide ) a lieu un peu avant l'obstacle l'anergie cinétique dégagée lors de l'impact est moindre .En général les objets polergeist ne blesse pratiquement jamais les personnes visées.

C) Si la matérialisation de la mega-onde a lieu au moment du passage dans l'obstacle; La forme de cupule de l'empreinte (qui ne traverse pas la vitre de part en part) pourrait s'expliquer par le fait que nous sommes dans la configuration du laser a atome. L'empreinte résulterait du choc de la megaonde d'atomes de la bille sur la vitre .La température du verre au moment du choc est la température ambiante. C'est ce qui explique que la température de fluage du verre (Entre 500 et 600°c) n'a pas été nécessaire , d'ailleurs la trempe du verre ne devrait pas être affectée et ce serait la preuve puisque le verre n'aura pas été modelé par fluage. C'est au contraire une empreinte qui résulterait d'un usinage identique a l'action du laser atomique ; extrêmement précis puisque sa haute définition (terme employé en photographie) atome par atome explique l'aspect lisse et bien poli de l'intérieur des pochages

 *** Terme employé par les théoriciens de la physique quantique pour exprimer la phase d etransition relative au passage d'une mega-onde a l'état de matière

 

Pour prouver sans le moindre doute possible la nature paranormale des empreinte faites a froid ; il y a deux solutions : soit retrouver une des portes pochée qui ont été déposée par le vitrier, soit réaliser des pochages identiques a la photo en utilisant un laser a atome. Dans ce cas de figure la preuve peu être faite étant donné que si les empreintes ont été faites a chaud cela est vérifiable car le verre garde la mémoire de la chauffe et se trouve détrempé définitivement de la zone chauffée. (l'ingénieur spécialiste du verre est formel sur ce point).. Si le verre au niveau de l'empreinte est resté trempé ( trempe ) comme l'est l'ensemble de la porte, cela prouve que l'empreinte à été faite a froid . Dans ce cas la nature paranormale de l'empreinte est avérée .La seule option qu'auraient les rationalistes ( bornés ) serait de s'imaginer e que l'usinage a été fait à froid avec une meule ( type Dremel.) Etant donné le nombre des empreintes visibles sur la photo , la régularité et la de forme parfaitement identiques de celles-ci ; cette option est insoutenable parcequ'en plus le polissage de la cavité que serait inexistant. Il n'est donc plus nécessaire de retrouver la pièce a conviction qu'est la porte contenant les empreintes puisqu'une reconstitution magistrale du "crime" peu être faite avec un laser a atome. Un cratère minuscule réalisé dans un échantillon de verre suffira a mettre tout le monde d'accord puisque la preuve scientifique de l'existence de la re-coherence. quantique macroscopique sera effective.

Avis d'un ingénieur du verre

----- Original Message ----- From: To: francis GATTI Sent: Tuesday, August 23, 2005 10:41 AM Subject: RE : marque verre securit
En cas de réchauffement local du verre, il y a un risque de casse du vitrage par choc thermique : le verre trempé supporte un écart de température de 150°c environ.
Un moyen de vérifier si le vitrage trempé a été chauffé au delà de sa zone de rigidité est de contrôler la répartition des contraintes résiduelles de trempe. La trempe se modifie et disparaît en chauffant suffisamment, par contre il se crée d’autres contraintes non régulières en cas de chauffe localisée.
Salutations

 


 

 DOCUMENTATION

 

"Science et vie" n°1007 août 2001 page 18

Page lisible: LASAT.GIF LASAT2.jpg

"SCIENCE ET VIE" avril 2004 Interview de Gilles COHEN Tanoudji :

 

L'onde géante (phase 4 du croquis ci-dessus ) montre la totalité des atomes sont condensés .Il semblerait que pour les empreintes; c'est la phase 3 du croquis ci-dessus qui est concernée , la partie des atomes decoherés interagissent mécaniquement avec le verre comme Le ferait les grains de sable d'une sableuse utilisée pour le décapage de la peinture dans l'industrie. L'onde géante organise le flux en vitesse et direction , ce flux contient des atomes d e matière dont l'énergie cinétique "décape" suffisamment en profondeur" le verre pour y creuser une cupule bien régulière (voir la phrase marquée en rouge dans la page 54 de "science et vie" ci-dessus )

Notez au passage le faite que le condensat ne peut exister avec des fermions que si le nombre des constituants est pair (voir la phrase marquée en noir dans la page 54 de "science et vie" ci-dessus : ce point est déterminant dans la communication faite par CASAR a l'académie des science : commKAT1.htm SAAOUT05.GIF

 

SUITE DE L'article: SVBEC1.JPG SVBEC2.JPG SVBEC3.JPG SVBEC4.JPG SVBEC5.JPG

 

Texte plus lisible : SAAOUT05.GIF


RAPPEL tiré de "Microscope" N°98

Message N°6918 Forum des sceptiques du Québec

MONDREITER le 2 AOUT 2000:

Postée par Mondreiter , Aug 02,2000,22:33

 

 

"Je vais foutre mon pavé dans la mare, et dire une bonne fois ce que je pense de la plupart des intervenants de ce forum, à de rares exceptions près, au nombre desquelles je place René Decroix, qui a, lui, en son domaine, des références et une érudition sérieuses à aligner! Et peu importe si Bill et consorts me traitent de coq, je m'en tamponne le coq..illard!
JE NE TROUVE PAS ICI DE VERITABLES SCIENTIFIQUES, MAIS DES TACHERONS DE LA TECHNOLOGIE COMME J'EN AI, HELAS, RENCONTRE BEAUCOUP EN 28 ANS DE CARRIERE PROFESSIONNELLE.
Ainsi je ne conçois pas qu'il faille expliquer a de soi-disant scientifiques un phénomène aussi connu que "l'effet de peau" dans les milieux conducteurs, et qu'on débatte interminablement de la structure des câbles utilisés par Hydro Québec, le tout dans la plus totale confusion mentale.
Ainsi je ne conçois pas que l'on me dise que des modèles précis de diffusion des épidémies existent, alors que très récemment je discutais avec un ami médecin épidémiologiste qui m'exposait notre ignorance en cette matière. Voilà pour deux exemples d'incompétence pure.
CEPENDANT IL EST UNE AUTRE FORME D'INCOMPETENCE, QUI EST CELLE SELON PETER, ET QUI CONSISTE A STAGNER AU NIVEAU MAXIMUM QUE L'ON A PU, PENIBLEMENT, ATTEINDRE, ET OU ON SE SCLEROSE.
Bien des personnes ici tombent sous le coup de cette remarque de Mario Luraschi: "A partir du moment où on croit avoir tout compris commence la régression".
J'AVOUE, POUR MA PART, PREFERER L'AGITATION SYMPATHIQUE, PEUT-ETRE PARFOIS BROUILLONNE, CERTES, ET/OU PAS ASSEZ DOCUMENTEE DE MR. GATTI AUX CERVEAUX SCLEROSES QUI SE CANTONNENT DANS LEURS PETITS EXAMENS DE LABORATOIRE ROUTINIERS OU DANS LEUR PAUVRE ENSEIGNEMENT A DES CLASSES DU SECONDAIRE. Lui, au moins, se bouge le cul!
Piètre nourriture pour l'esprit que de calcifier son imagination et pratiquer comme sport intellectuel favori la descente en vrille de ceux qui, eux, ont encore un peu en eux de la flamme des Ampère, Pasteur ou Berthelot!

Alors tu sais, Julia, je crains que même si tu apportais une démonstration éclatante et indéboulonnable du bien-fondé des thèses de Reich, d'une part il n'y aurait personne ici pour comprendre la chose, et d'autre part, la mauvaise foi qui protège la stabilité, l'ego et le sentiment d'exister de certains contradicteurs ferait que, même en ce cas, tu te ferais rouler dans la farine.

CE NE SONT POINT LA ACCUSATIONS PORTEES A LA LEGERE. AINSI DANS TEL MESSAGE ON ECARTE D'UN REVERS DE MAIN LA VALIDITE DES TEMOIGNAGES A L'APPUI D'UNE HYPOTHESE, ALORS QUE, UNE SEMAINE PLUS TARD ENVIRON, LE MEME INTERVENANT SIGNALE L'INTERET DES TEMOIGNAGES A L'APPUI D'UNE AUTRE THESE!

Peu m'importe quelles étaient les deux thèses en question, mais l'erreur de méthodologie au minimum, la mauvaise foi au pire, je ne supporte pas!

Voilà, au bout de quelques mois, mon opinion est faite. IL NE S'AGIT PAS ICI D'UN FORUM DE SCIENTIFIQUES, MAIS D'UN FORUM DE SCIENTISTES, ce qui est fondamentalement différent. C'est dommage, mais c'est hélas ainsi, du moins à mes yeux.
CELA DIT, BONNE CONTINUATION A TOUS, MAIS SANS MOI!

Sit vobis terra levis!

Mondreiter"


Revue de presse

 

- Emission rediffusés sur France inter le 30 août 2005 entre 4h et 5h

Conscient/inconscient les messages subliminaux

Lionel NAKKACHE

Neurophysiologiste a l'hopital de la Salpetriere

Les psychanalystes devraient travailler avec les neurobiologistes, de grandes découvertes sont a attendre dans ces disciplines L'intuition qui permet de comprendre comment les savant arrivent a faire des découvertes .C'est le fruit d'un travail a moitié conscient et moitié inconscient -Phase préparation consciente -Phase de travail inconscient (Le cerveau opère une sort e de synthèse en integrant l'ensemble des paramètres -Phase de décantation (repos, lâcher prise)-Phase de mise en forme conscient

Certains patients sont affectés d'une maladie qui ne leur laisse avoir conscience que d'une moitié d e leur univers psychique. UNE MAISON avec un incendie sur la droite. Il n'est pas perçue que la partie gauche et L'incendie n'est pas vu. Par contre si on demande au patient son intuition: Dans quelle maison il aimerait vivre ; il choisi toujours celle qui n'a pas d'incendie. l'inconscient sait qu'il y a quelque chose de dangereux .


"SCIENCE ET AVENIR" Hors série Juillet /Aout 2005

L'énigme d e l'émergence

En cours

 


Pierre THUILLIER "Jeux et enjeux de la science" Page 66:

Citation: " Le biologique est considéré comme émergent par rapport au physico-chimique, le psychique par rapport au biologique et ainsi de suite."

  


La revanche des sorcières

L’irrationnel et la pensée scientifique

de Pierre Thuillier

Philosophe et historien des sciences

 

Extrait du chapitre

La mécanique quantique va-t-elle réenchanter le monde ?

 

Nombreuses sont les disciplines scientifiques qui suscitent des rêveries, des utopies, voire des divagations et des délires. Mais la mécanique quantique semble spécialement apte à stimuler l’imagination et à donner le frisson du mystère. Les experts, en discutant de la " non-localité " et de la " non-séparabilité ", font miroiter le fantasme d’une nature capricieuse et déroutante. Ondes et particules, dans les tréfonds de la matière, auraient des comportements étranges ; c’est-à-dire non conformes aux normes et principes qui semblent parfaitement établis dans les domaines plus " classiques " de la physique. A croire que la nature, aux limites de l’infiniment petit, prend un malin plaisir à nous surprendre et même à nous scandaliser !

Selon certains physiciens, il est urgent d’" ouvrir le dialogue " et d’" élargir les perspectives ". Faute de quoi, il ne sera pas possible d’assimiler correctement les troublantes révélations apportées par les quanta. Depuis plus de trois siècles, les schémas mécanistes ont tenu bon. Mais aujourd’hui, selon David Bohm, il est temps de réorganiser complètement nos concepts de temps, d’espace, d’énergie, de matière et de causalité. Jusqu’ici les physiciens étaient trop timides. Les avantages d’une refonte globale seraient doubles : scientifiques, bien évidemment ; mais aussi éthiques et métaphysiques.

Aux yeux de Bohm, le grand tort de la philosophie mécaniste est d’être une philosophie de la fragmentation ; elle réduit l’Univers à un assemblage d’entités indépendantes, séparées, fermées sur elles-mêmes et donc incapables de communication réelle. La Nature n’est qu’une gigantesque mécanique soumise à des forces aveugles. L’homme lui-même, en conséquence, est privé d’âme et de signification. Réduit à l’état d’automate biochimique, il ne peut s’intégrer à la vie de l’Univers. Pour Bohm, c’est une énorme frustration. Une notion lui est spécialement chère : celle du Sens. L’homme moderne s’est coupé du monde et des autres hommes.

La solution philosophique proposée par Bohm se résume en deux mots : " repliement-déploiement ". La grande thèse, c’est que rien n’a d’existence séparée. Tout se tient. Tout objet ou tout être est subtilement relié à tous les autres objets, à tous les autres êtres. La conscience, le désir, la volonté, le sentiment, la pensée, tout se replie et se déplie : " On peut avancer que la pensée et le langage constituent un ordre impliqué. Mais il contiennent aussi, repliés, les sentiments, et vice-versa les sentiments contiennent repliée, la pensée. " D’où cette supposition : il se peut que " quelque chose d’analogue à l’esprit existe dans la matière inanimée, au moins de façon implicite, comme la vie est implicite dans la matière inanimée. Cela suggère que " le mental et le matériel sont deux aspects d’une seule et même réalité " ; et que le réductionnisme si répandu chez les biologistes n’est pas fondé.

 

Une idée est particulièrement chère à Bohm : il n’y a pas d’hétérogénéité entre un objet physique et sa siginification. Ce sont " deux aspects d’une seule et même réalité globale ". Nous sommes en présence d’une doctrine moniste : il n’existe " qu’un seul flux " de réalité. Il ne faut donc pas séparer la matière et l’esprit, l’âme et le corps. Même la psychosomatique a tort de croire qu’il y a " deux substances différentes " agissant l’une sur l’autre. En fait, " tout changement de sens est un changement de soma, et tout changement de soma est un changement de sens ". Précision intéressante : " Je ne veux pas dire par là que la nature a une conscience. " Mais tout a " un aspect mental ".

inalement, à grand renfort de diagrammes, Bohm avance l’idée qu’il y a repliement-déploiement (et en quelque sorte circulation parfaite) entre la matière, l’énergie et le sens. Chaque terme " contient " les deux autres. Le sens, il est vrai, paraît privilégié. Car c’est avant tout par le biais du sens " que matière et énergie renvoient l’une à l’autre. Et " d’une certaine façon, on pourrait dire que nous sommes l’ensemble de nos sens, de nos significations ". L’orientation spirituelle de cette philosophie est assez claire. Elle pointe entre autres vers cette question : " Est-il possible à un être humain d’entrer effectivement en contact avec cette énergie universelle et d’en être conscient ? "

 


Science et avenir Août 2005

Le moine et les neurosciences

Un pont entre psychisme et cerveau SANEUR2.GIF

Ce qui est important 'est qu'on prenne au sérieux la notion d'entraînement de l'esprit  SANEUR3.GIF

SANEUR4.GIF