RETOUR ACCUEIL : index.htm

Epilogue sur des empreintes dans le verre inexplicables :M147.htm


Microscope N° 145

 Août 2005

Notre avis sur les fraudes de JC Pantel : FRAUDE 


CASAR, LE BILAN

vingt ans de réflexion

au service de la collectivité

 

REFERENCES au passé et AUTOCRITIQUE


 Sommaire

 


LIMINAIRE

 

Tableau récapitulatif des phénomènes paranormaux pris en compte dans la synthèse générale des travaux de CASAR

Ce tableau publié dans "Microscope" N°47 en Juillet 1992 garde toute sa valeur en 2005

 

Pour comprendre toute la valeur des travaux de CASAR il faut que les chercheurs prennent connaissance du tableau récapitulatif de la synthèse générale des phénomènes paranormaux que vous trouverez ici en deux parties :

http://membres.lycos.fr/casar/TABLA.GIF http://membres.lycos.fr/casar/TABLB.GIF

représente une somme d'investigation précieuses dont l'ensemble de la communauté scientifique ne pourra pas faire l'économie si elle veut avancer dans la compréhension du paranormal. Nous allons nous en expliquer en comparant la situation actuelle exposée dans l'émission d'europeN°1 ci-dessous avec notre méthode de recherche systématique que tout scientifique se devrait d'adopter pour faire ce genre de recherche. Pour la première fois une Radio d'audience nationale a réalisé une émission au grand public qui offre l'avantage de dénoncer le comportement irresponsable des scientifiques vis a vis du paranormal .

 Il est certain que la publication de nos premiers "Microscopes" répertoriant naïvement les différents types d'ovnis (tels que décrits par les témoins) ainsi que la compilation des différents types d'humanoïdes observés a proximité ou dans ces machines volantes n'engage pas le scientifique rigoureux a prendre CASAR au sérieux. Ce genre de travail qui fait plus penser a un divertissement pour déficient mental qu'a une recherche rigoureuse sur les phénomènes paranormaux. Pourtant il existe bien au CNRS des chargés de recherche qui sont payés (contrairement a nous qui n'avons rien coûté a la collectivité) ) pour faire des études sociologiques sur les rumeurs , sur les gens qui fréquentent les cafés à Paris ou sur les bulles de champagne. Sans vouloir critiquer l'orientation de la recherche et la manière dont les priorités sont accordées pour débloquer des fonds par le CNRS; nous prétendons qu'il est assez mal venu de sous-estimer les travaux de CASAR et qu'il est encore plus malvenu de nous designer comme étant des "fêlés du casque" ; ceci au niveau local si nous nous fions aux rumeurs qui sont colportées. Des intellectuels ayant très bonne réputation rient sous cape en nous faisant de grands sourires Ils ne tiennent pas du tout a s'exprimer sur la question étant donné leur magistrale ignorance des dossiers que nous traitons depuis des décennies et que nous avons a prétention de bien connaître. Nous pensons que ces sourires ne sont pas des marques de sympathie mais plutôt des insultes déguisée

 

Le tableau général de synthese de CASAR rassemble 67 dossiers paranormaux débouchant sur 27 hypothèses fondamentales qui pointent sur la plupart des disciplines scientifiques actuelles tout en laissant supposer que la création de disciplines nouvelles va se faire sentir celles-ci se reliant physique et neurosciences .Ce tableau ouvre sur soixante sept dossiers qui regroupent l'ensemble des phénomènes insolites , étranges ou inexplicables qui nous ont été rapportés par des témoins ou que nous avons répertoriés dans la littérature paranormale .la bibliothèque de CASAR rassemble plus de 300 ouvrages dont vous pouvez avoir un aperçu ici 1BIB.htm . Ce travail de compilation qui dépasse de très loin l'étude des OVNIs représente une véritable mine d'or Pour la recherche fondamentale. C'est de cela qu'il est question au musée du futur. Nous sommes autre chose de mieux que des tarés qui croient aux OVNIS comme semble nous avoir définitivement catalogué la rumeur publique au niveau local.

Notre tâche première a été de recueillir de l'information insolite sans émettre le moindre jugement de valeur vis a vis des témoins et encore moins au sujet d e la crédibilité des faits allégués. Ce travail été très fastidieux, il nous a permis d'apprendre aussi que beaucoup de gens ayant vécu des faits insolites (importants pour la recherche) refusent de témoigner pour ne pas passer pour des dérangés mentaux vis a vis du qu'en dira-t-on .

Il est à de noter que les personnes les plus diplômées ayant des responsabilités au sein de la société ne témoignent jamais . Ceci en dit long sur les difficultés qu'a rencontré casar pour se faire respecter et sur le fait que les phénomènes paranormaux sont le plus souvent jalousement gardés au sein de la cellule familiale (voici un exemple concret Jeanne.htm qui situe bien la difficulté de collecter de l'information . Nos travaux montrent que les personnes psychiquement fragiles génèrent plus facilement que les autres des phénomènes paranormaux incontrôlables (de type Poltergeist ) Il est facile de comprendre dans ces conditions qu'elles se sont confiées plus facilement a nous puisqu'elles ne trouvent pas d'interlocuteurs comme exutoire pour confier leur différence. Nous avons au fil du temps noué des liens d'amitié avec toute une frange de ces personnes aussi respectables que les autres mais laissés pour compte ; pourtant elles ne sont pas aussi inutiles que l'on croit . Ceci n'est pas une raison pour diffamer l'association CASAR en sautant le pas par un amalgame de très mauvais goût laissant entendre que ceux qui se ressemblent s'assemblent ; la rumeur faisant le reste.

 

----------------

L'AVEU de Pierre LAGRANGE et de Bernadette BENSAUDE-VINCENT ( BENSAUDEVINCENT ) : le paranormal est la face cachée de l'avenir de la recherche!

 

Analyse de l'émission d'Europe N°1

Comment la science officielle perçoit-elle le paranormal?

Enfin l'émergence chez les philosophes des sciences d'une prise de conscience sur le grand intérêt du paranormal pour la recherche fondamentale

Emission diffusée le 13 août 2005 de 3h à 4h - Alain CIROU et Astrid BARD interview Pierre LAGRANGE et la philosophe des science et historienne Bernadette BENSAUDE-VINCENT

http://www.europe1.fr/antenne/reecoutez.jsp?hr=2#

TRANSCRIPTION de l'EMISSION TRANSC.htm

 

*****

PREHAMBULE à l'analyse de l'émission

 

Pierre LAGRANGE : "Non, la curiosité ne me choque pas ; on le voit avec les civilisations extraterrestres , notre civilisation a toujours consisté à aller vers l'autre et a s'enrichir au contact des autres. Je crois que fermer la porte en disant :"on a un bon système, la science pour l'interprétation du réel et le reste n'est pas un bon système" n'est pas une bonne solution, on à a apprendre des choses a s'enrichir au contact des autres"

 

GATTI: Ces propos dont nous gratifie Pierre LAGRANGE en guise de conclusion à l'émission d'Europe N°1 sont très instructifs car il n'utilise pas le terme ufologues et encore moins le terme ovni, il dit qu'il faut aller a la rencontre de "l'autre"; c'est plus correct vis a vis des scientifiques( biens sous tous rapports ) qui fuient comme la peste dès qu'ils entendent le mot OVNI. L'empressement avec lequel les scientifiques de haut niveau ont répondu aux courriers de CASAR lors des Etats Généraux du Paranormal ( http://perso.wanadoo.fr/casar/EGP.htm ) montre la manière empressée avec laquelle ces intellectuels sont venus a la rencontre de "l'autre" .PL reconnaît que les recherches sur les dossiers de l'étrange sont intéressantes , qu'elles peuvent enrichir la science mais il n'est pas prêt de reconnaître les merites de uns ou des autres en particulier. Restons dans les généralités ! . Malgré tout, PL semble dire que le moment est venu pour les scientifiques d'ouvrir le débat avec les parascientifiques; Il reconnaît (du bout des lèvres) que pour l'interprétation du réel nos connaissances scientifiques sont insuffisantes, et que ce n'est pas une bonne solution que de cloisonner la recherche sérieuse vis a vis de la recherche marginale paranormale (supposée pas du tout sérieuse par les officiels) Paradoxalement PL n'est pas choqué que les chercheurs "marginaux" fassent preuve de curiosité , quelle largesse d'esprit!. Ce que Pierre Lagrange devrait savoir, c'est que lors de nos longues discussions "orageuses" sur les forums sceptiques , le manque de curiosité des intervenants (qui se disent instruits et diplômés) est le dénominateur commun. 

Bernadette Bensaude-Vincent : "Ces croyances et ces phénomènes étranges sortent eux même de la science qui quelque fois les rends possibles, quelque fois aide a les penser, quelque fois non. Quand au merveilleux actuel , il diffère quand même du merveilleux de 1900.  C'est vrai qu'il y a beaucoup de merveilleux aujourd'hui dans cette grande aventure qui commence avec les nanotechnologies et les biotechnologies .Ce merveilleux se traduit par le fait que la fiction joue un grand rôle aujourd'hui, même dans la définition des programmes ; mais finalement c'est une fiction qui est toute orientée vers la technique et le politique et plus tellement vers les phénomènes naturels "

 GATTI: La confusion entre rumeurs et témoignages nous semble une erreur de fond dans la prise en compte du paranormal. Il serait intéressant de connaître le point de vue de BBV tout comme il serait intéressant de connaître le sentiment de BBV et PL sur le niveau de crédibilité de certaines histoires vécues comme celle-ci qu'il nous parait assez difficile de classer dans la catégorie des rumeurs ou du merveilleux.: http://membres.lycos.fr/casar/219_106.GIF

http://membres.lycos.fr/casar/219_108.GIF

http://membres.lycos.fr/casar/219_110.GIF

- il serait intéressant aussi d'avoir votre avis sur le fait qu'un choc relatif a la chute d'un objet  provoque un rêve (parfois assez long) qui a été justement provoqué par le choc en question. Ce point qui concerne de prés la physique fondamentale autant que la neurobiologie a été soulevé a juste titre par Robert CLARCK dans son ouvrage très récent "il était une fois le temps"

 - les rêves lucides concernent la neurobiologie

Notre analyse de l'émission d'Europe 1 sur les kranks développée ici: M133.htm constitue deuxième volet incontournable rendant compte des étranges rapports entre science et paranormal . .

Critique générale de l'émission

1°) Pierre LAGRANGE parle de l'importance des photo d'OVNI , Ce serait une fenêtres sur L'inconnue qui pose des tas de questions aux scientifiques .Le rôle de la photo est selon Lagrange complètement diffèrent . Une bonne partie du débat porte sur l'ambiguïté avec la quelle les scientifiques interprètent ces photos . Ils ne parlent pas de la même chose les photos sont soit trop floues , soit trop belles.

C'est ici que le bat blesse car Pierre Lagrange est un très mauvais avocat du paranormal ;Il devrait différencier et expliquer aux scientifiques qu'il existe de sortes de photos a prendre en compte: Les photos classiques et les photos psychiques : psychophot.htm

Les photos psychiques sont totalement méconnues de la science , pourtant elles viennent fausser l'interprétation que font les scientifiques (le plus souvent de la négation sans appel) .

Les photos d'ectoplasmes spirites ne sont pas des photos psi mais elles sont souvent sujettes a caution car elles sont faites dans des conditions discutables dans la pénombre , ce qui laisse toujours un doute sur des fraudes éventuelles avec des complices qui agiraient dans l'ombre. Par contre avec la photo des empreintes dans la baie vitrée de JC Pantel ( M140.htm ) c'est une grande première mondiale de la photo paranormale qui est a la disposition gratuite des scientifique . Des témoins hors de tout soupçons confirment la véracité de la photo des preuves concernant les "pochages" dans ces vitres que montre la photo existent dans les archives de deux syndics alors ce serait un jeu d'enfant pour des scientifiques consciencieux de le retrouver.

Nous sommes ici a u niveau de crédibilité tout a fait diffèrent .

 

2°)Pierre Lagrange ne parle pas des traces et effets physiques et empreintes au sol laissées par les OVNI

 

3°) Bensaude-Vincent parle en historienne de la question des lévitations des tables spirite en appuyant sur les faits que ce phénomène mériterait une étude approfondie; elle oublie la partie maîtresse du dossier c'est a dire la lévitation des saints ; gros dossier qu'une historienne consciencieuse n'a pas a occulter.

 

4°) En ce qui concerne les matérialisations d'ectoplasmes:, BBV prend l'exemple d'Eusapia PALADINO qui est assez ancien mais devrait quand même être au courant qu'en 2005 des matérialisations d'ectoplasmes sont réalisées dans l'ignorance quasi générale des médias (voir courrier de Maryse LOCKE dans "microscope" N° 142 ( M142.htm ) qui marginalisent ce genre de faits

 

5°) Au sujet de la fraude du médium Eusapia PALADINO

Pierre LAGRANGE: En même temps on découvre assez rapidement qu'ils truquent , ils le reconnaissent actuellement On ne ferait pas une expérience scientifique avec quelqu'un qui reconnaît qu'il à truqué. On disait bon ,il a truqué mais c'est pas grave, cela fait parti de l'expérience

Bernadette BensaudeVincent :" Eusapia Paladino reconnaissait qu'elle fraudait de temps en temps . Elle fraudait quand elle était en transe Il y avait un moment ou elle ne se contrôlait plus , elle avait tellement le désir que le phénomène se produise qu'elle fraudait et c'est elle qui demandait des contrôles scientifiques des contrôles de plus en plus strictes pour ne pas frauder. Elle même avait la curiosité de savoir qu'est-ce qui se passait en elle. C'est cela que je trouve extraordinaire. Si vous regardez la pratique des scientifiques, ils ne sont pas en transe."

 Pour comprendre le dossier Pantel il est impératif de prendre connaissance avec attention des éléments donnés ici par Bernadette Bensaude-Vincent ainsi que les pages :

http://membres.lycos.fr/casar/PAPUS4.GIF http://membres.lycos.fr/casar/PAPUS5.GIF tirées du livre de Gérard d' ENCAUSSE (édité sous le pseudonyme de PAPUS ) " Traité élémentaire d'occultisme"

 Réédité en Mars 1998 (5° édition) par les éditions scientifiques 16, rue Lamarck Paris

 

RELATION AVEC la fraude de JCP

Les éléments concernant les fraudes partielles chez les médiums n'entachent en rien les fabuleuses expériences que moi GATTI j'ai vécues au téléphone avec Jean-Claude Pantel . Que ce soit Eusapia Paladino, Jean-Pierre GIRARD ou le médium SLADE tous les médiums doivent être étudiés par la science officielle en intégrant le fait que la fraude existe , c'est une seconde nature chez les médiums. C'est aux scientifiques qu'incombe la charge (difficile certes) de différencier les phénomènes issus de fraude souvent grossière des phénomènes réellement paranormaux.

Dans le cas des expérience concernant les communications téléphoniques croisées je maintiens qu'une partie des communications croisées est réellement paranormale. Le fait nouveau étant que je vouais une confiance totale a JCP et que l'idée que JCP pouvais parfois tricher ne m'avais jamais effleurée. Je comprends tout a fait l'attitude de ses proches qui ont eu la déception de le surprendre en train de tricher et qui ont eu le réflexe logique de dénoncer ce comportement qu'ils considéraient comme étant une escroquerie . Il est donc nécessaire de nuancer les choses et de chercher a bien définir les cas de tricherie caractérisés. Le nombre de types de phénomènes a effets physiques qui sont attribués à JCP est tellement énorme alors qu'il suffirait d'apporter la preuve de la réalité d'un seul de ceux-ci pour tout remettre en question et juger Jean-Claude PANTEL autrement que l'on a jugé Jean-Pierre DREFFUS

 

 

6°) Astrid BARD: " AH bon! Parcequ'il y a des photos de soucoupes volantes? '

Incroyable! Les journalistes qui mènent le débat est tout étonnée qu'il existe des photos d'OVNIs

 

6°) Alain CIROU et Astrid BARD ne semblent même pas connaître l' existence de l'IMI; ils sont tout étonnés des photos paranormales dont ils supposent d'entrée de jeu que ce sont des fraudes Un comble! Ceci en dit Long que la culture paranormales des journalistes :

 

7°) Broch (la langue de bois dans toute sa splendeur) dénonce les fausses coïncidences en mettant en avant que statistiquement tout s'explique de manière rationnelle ; Il dénonce la crédulité du peuple au sujet de la marche sur le feu .Ici on prend vraiment les gens pour des idiots. Pourquoi Broch ne traite pas la question des photos paranormales (OVNI ou ectoplasmes) ? Ce serait quand Même Plus normal puisque  c'est le sujet en cours de discussion. Pourquoi Alain CIROU ne demande t'il pas a HB son avis sir les photos paranormales ? au lieu de lui laisser faire son numéro de cirque mille fois répété sur les antennes des radios , des télés et dans ses ouvrages d'explications sans véritable intérêt pour rester dans le fil d e l'émission qui traite des rapport de la science vis a vis de l'étrange.

 

 CONCLUSION concernant l'analyse de l'émission

 

Il est dommage que Bertrand MEHEUST et Isabelle STRENGERS ne soient pas conviés à ce débat hautement instructif sur les limites floues que se posent les philosophes pour raison garder (et respectabilité garder), ne pas entrer trop profondément dans le lard des scientifiques physiciens qui auraient besoin qu'on leur mette les points sur les i sur la manière peu catholique et peu académique avec laquelle ils appréhendent le paranormal le journal suisse "le temps" a fait paraître des articles très intéressants sur ce genre d e débat qui en France se veut d'une banalité déconcertante : le temps.htm ."Le temps" a publié aussi courant 2003 un article concernant le manque d'intérêt qu'ont curieusement les scientifiques pour les photos dont ils minimisent l'importance lors de la prise en compte des faits paranormaux. (Cet article est sur le site CASAR )

-Les conclusions de la thèse de Marie-Christine MOUSSEAU confirme ce que disent sur le bout des lèvres Pierre Lagrange et Madame Bensaude-Vincent :Extrait de M133.htm

Marie-Christine Mousseau: "Le jugement porté par Bertrand Méheust sur la situation du paranormal en France est pertinent Toute recherche en se domaine est considérée comme pseudoscience par la plupart des scientifiques (qui en fait ne la connaissent pas) , est complètement ignorée par les médias." "La science conventionnelle aurait beaucoup a apprendre de leur approche multidisciplinaire ( tandis que la plupart des sciences perdent sans doute beaucoup à tendre vers une trop grande spécialisation ) et de la richesse de réflexion épistémologique complètement ignorée par la plupart des scientifiques."

- Avis de CASAR sur l'article de l'Express du 20/06/2005 "La folie de l'ésotérisme"par Claire Chartier, Natacha Czerwinski  

Cet article fourre tout de l'express l'express.htm http://perso.wanadoo.fr/casar/l'express.htm montre surtout que les lacunes actuelles de la science ouvrent la porte aux abus et aux méprises ici nous avons un triste tableau de la situation ; un gros glubiboulga, les médias amalgament allègrement ésotérisme , paranormal et romans de science fiction (science fiction et histoire fiction comme da Vinci code) .Les médias mélangent tout et sous-entendent bêtement que les phénomènes paranormaux ne sont que le résultat de honteuses supercheries. Grave erreur d'appréciation ! la science a la tâche ingrate de démêler le vrai du faux. Tâche a laquelle elle se dérobe depuis un siècle. Ceci es t le résultat de la position imbécile radicalement ridicule de Henri Broch qui nie en bloc l'existence de tous les phénomènes physiques quelqu'ils soient. La parfaite langue de bois officielle. Amalgame triste entre l'étude du paranormal dans un but de recherche scientifique et l'ésotérisme a but lucratif (dans un but de cupidité ou de dérives sectaires)

http://www.lexpress.fr/info/societe/dossier/surnaturel/dossier.asp?ida=433602

 

 

 

TRANSCRIPTION de l'EMISSION TRANSC.htm (en cours)

 

 


 

Page extraite de "Microscope" N°73 (Juillet 1992)

image agrandie ici : M73.GIF


 EDITORIAL

Les vérités ne seraient-elles recevables que si elles sont bien écrites?

Si vous ne venez pas au musée du futur, ( M141.htm ) le musée du futur viendra a vous!

Tout le monde peut déposer des écrits sous forme de périodique a la Bibliothèque nationale de France .Lorsqu'on vérifie après coup que ces écrits contenaient des propositions utiles a la collectivité , c'est que la personne n'est sûrement pas dérangé mentalement * mais au contraire qu'elle fait preuve d'un discernement original utile a la société. Ceci mérite le respect de la classe dirigeante si des gaspillages importants de capitaux publics ont été dénoncés et de la classe des intellectuels en général , en particulier des scientifiques quand le sujet traité concerne des erreurs d'orientation de la recherche.

Vous pourrez constater ci-dessous que plusieurs prévisions de CASAR faites entre 1984 et 2003 qui se sont vérifiées comme étant justifiées . .

 La présentation des premiers "Microscopes" est tout a fait critiquable, elle est due au fait que les activités de CASAR en 1984 n'étaient pas prévues faire des recherches sérieuses nous avions comme ambition uniquement de répertorier et compulser les phénomènes paranormaux pour réaliser un recueil de l'insolite.

Nous n'accordions à l'époque aucune importance à la présentation ; la revue "Microscope" étant uniquement destinée a faire passer des informations curieuses, insolites et amusantes entre copains .Le hasard , l'informatique et ensuite l'internet ont eu rapidement raison de notre vielle machine a écrire mécanique et de nos fautes d'orthographe

La synthèse générale que nous présentons en 2005 marque la finalité de nos travaux .C'est une avancée majeure en matière de physique quantique qui pourraient avoir de conséquences énormes sur l'évolution de notre civilisation. Comme il ne fait pas bon avoir raison trop tôt nous savons bien que la plupart des intellectuels moyens bien intentionnés vont rire a gorge déployée en survolant en vitesse nos écrits. Cela ne nous dérange nullement puisque ce qui est écrit est écrit. Sachez que chaque jour les laboratoires fondamentaux font des avancées qui lentement convergeront vers des connaissances fabuleuses et révolutionnaires qui prendront naissance en ce début du XXI° siècle et dont nous faisons état ici : M140.htm

 

 

 

Suite de l'éditorial : suite

 

 


 

CONQUETE DE L'ESPACE

 

En 1985 nous publions un article intitulé "MISSIONS IMPOSSIBLE" concernant la mission Terre Mars par laquel la NASA se proposait fièrement de lancer en 2002.Sous une présentation plus que critiquable; voici ce que nous disions a l'époque.

NAVETTE.GIF

 


Suite de l'éditorial

 

  

Mise au point afin de répondre aux commérages et aux ragots de bas étage venant d'intellectuels qui sur les forum se permettent de FAIRE SYSTEMATIQUEMENT DES ATTAQUES PERSONNELLES . Pour ceux qui seraient tenté de me prendre pour un indigent a la lecture des relevés bancaires de mon association sachez d'abord que je suis propriétaire d'une maison individuelle et que je paye des impôts, mon train de vie en famille est tout ce qui est de plus normal .L'état des finances de CASAR n'affecte en rien ma vie privée même si je m'efforce de faire vivre CASAR depuis 20 ans en y mettant pas mal d'argent personnel. Je peux justifier d'une carrière professionnelle équilibrée pour moitié dans de grandes industries (Sidérurgie usines clefs en main et Pétroles ) et le bâtiment (construction d'immeubles grand standing) Pour l'autre moitié ; 20ans comme fonctionnaire d'état . Pour ceux et celles qui me traitent gratuitement de taré je tiens a leur disposition mes bulletins de notation qui ne tarissent pas d'éloges a mon égard avec une notre qui frise le 19/20.Comme

CASAR n'intéresse pas les instances culturelles au niveau local. Ce genre d'activité qui ne demande de se remuer que les méninges n'est pas aussi gratifiante que le football.

Les locaux du musée commencent a prendre figure humaine http://perso.wanadoo.fr/casar/MUSEE.JPG grâce a ma persévérance et à la récupération de matériaux de démolitions que je récupère occasionnellement a la déchétterie.

La revue "microscope" dont les 120 numéros depuis 1984 sont présentés au musée (Dépôt légal N° 0766-1932 en presse périodique ) est un véritable laboratoire d'idées qui en plus de ses suggestions sur les sciences fondamentales à dénoncé prémonitoirement (avec 20 ans d'avance le gaspillages monstre de capitaux publics destinés a la recherche.

Le premier musée du futur a eu lieu en 1992 (Microscope N°47),à titre d'exemple en matière d'énergie ,nous dénoncions déjà les projets JET et ITER .Pour JET ce fut un véritable fiasco (malgré ce que vous diront les scientifiques) maintenant on se lance avec ITER dans une entreprise monstrueusement gloutonne en dollars qui accouchera d'une souris en 2080.

Les spécialistes en diffamation gratuite peuvent venir au "Musée du futur" , il vérifieront par eux-mêmes ; non seulement que les travaux de CASAR sont un laboratoire d'idée mais surtout que nos revendications sur la physique quantique énoncées clairement ici http://perso.wanadoo.fr/casar/M140.htm ne sont pas a prendre a la légère.

CASAR a décidé de se confronter avec les intellectuels les plus "antiparanormal" afin d'essayer d'attirer l'attention du milieu scientifique toujours réticent pour ouvrir ce genre de débat qu'il refuse d'habitude a juste titre aux parapsychologues.

Le problème des chercheurs indépendants n'ayant pas les moyens financiers suffisants pour faire des actions d'éclat spectaculaires qui ouvriraient les portes des médias, c'est de réussir la prouesse d'interpeller des scientifiques de haut niveau . Nous avons pu voir a l'occasion des EGP.htm que l'intelligentsia de la physique fondamentale ne se fourvoie pas avec les chercheurs sans qualification de notre espèce. Plutôt que de rester dans notre coin sans rien faire par découragement, nous avons décidé d'attirer l'attention des classes "pensantes" en confrontant nos idées avec des interlocuteurs qui se prétendent instruits sur un forum qui se dit ouvert a la discussion sur les phénomènes paranormaux.

Un débat à donc été initiée par CASAR sur les empreintes paranormales (jusqu'à preuve du contraire) qui ont été faites dans du verre securit (Lien FIL1 dans M144.htm en fin de page ) . Sachant a l'avance que les arguments des sceptiques seraient tirés par les cheveux et illogiques, j'ai décidé d'ouvrir une seconde discussion (Lien FIL2 dans M144.htm ) qui permettra de stigmatiser les diverses manières que vont employer ces personnes diplômées et intelligentes (je suppose) pour essayer de sortir du débat sans y laisser des plumes et éviter de passer pour des idiots. Pour une fois nous avons l'occasion d'analyser finement le comportements des sceptiques qui comme par hasard ici ne sont plus très regardants dan leur argumentation sur la rigueur qu'ils exigent pourtant de nous systématiquement .

Quand Il s'agit de faire la contrepreuve, les sceptiques n'ont pas a se considérer exempts de faire une démonstration scientifique solide.

Ici, pour la première fois dans l'histoire des polémiques normal/paranormal la charge de la preuve est retournée et ce sont les sceptiques qui se trouvent magistralement pris au piège car aucun d 'eux n'est en mesure de réaliser une vitre pochée identique a celle de la photo rien , ils n'ont qu'un baratin creux en guise d'explication ,baratin complètement irréaliste qu'eux même dénoncent en permanence chez la partie adverse .

 

 


 

Sans prendre position sur la totalité des arguments dont certains ont un but commercial que nous ne cautionnons nullement , nous adhérons complètement aux déclarations faites sur ce site ALPHA pour ce qui concerne la radiesthésie qui devrait selon nous être intégrée a la recherche scientifique comme une discipline a part entière . CASAR à proposé a ce propos l'atelier 3 sur la baguette du sourcier ATELIER3.htm

 

 Extrait du site ALPHA http://pagesperso.laposte.net/casar/ALPHA.pdf

Le regretté Dr Wilfried René Chetteoui (France) envoya au Second Symposium de la Société de Radiesthésie de Varsovie les 24 et 25 septembre 1985, un rapport dans lequel était développées quelques considérations, regrettant notamment que les parapsychologues, par souci permanent d’objectivité, aient systématiquement écarté la radiesthésie comme moyen d’investigation des évènements Psi et préféré en aborder l’étude par le côté le plus difficile de la perception extrasensorielle, en voyance directe. Nous sommes en droit de nous demander (et quelques sondages expérimentaux nous y autorisent) quels auraient pu être les acquis par la radiesthésie et la radarsthésie ou téléradiesthésie, dans une recherche parallèle consacrée au même but et soumise au même contrôle statistique…Sans encouragement particulier et sans crédits, la radiesthésie a prouvé son efficacité par des découvertes de valeur, de nombreuses applications et de sensationnelles expériences. Il ne faut pas perdre de vue qu’en tant que partie intégrante de l’Univers, l’être humaina en son pouvoir, un moyen efficace de contrôle sur les lieux, les objets, les maladies, tous les phénomènes physiques et même psychiques. La radiesthésie doit être établie comme une science positive inhérente à chaque

individu. L’essentiel est de devenir son propre détecteur en développant son intuition, véritable déclencheur des réflexes (que traduisent et amplifient baguettes et autres instruments au demeurant inutiles).Quelle que soit la spécialisation du radiesthésiste, la concentration favorise une réalisation sur le plan matériel, comme la méditation, autre forme de concentration, favorise la connaissance spirituelle.

 


Bernadette Bensaude-Vincent


Agrégée de philosophie et docteur ès lettres et sciences humaines. Elle est actuellement professeur d'histoire et de philosophie des sciences à l'université de Paris X et depuis 2000, responsable du secteur Materials Research dans le programme " History of recent science and technology " de Sloan Foundation et Dibner Funds (MIT, Cambridge, USA). Ses thèmes de recherche sont l'histoire et la philosophie de la chimie et des technologies chimiques, la science et le public. De 1992 à 1995, elle a assuré la direction et la coordination du programme international de recherche "Sciences et publics" soutenu par le Centre de recherche en histoire des sciences de la Cité des sciences et de l'industrie (CSI) et de 1993 à 1997, elle a dirigé le programme : "Langage et Communication en chimie" dans le cadre du Programme européen sur "L'Evolution de la chimie (1789-1939)" de European Science Foundation (Coll. Ferdinando Abbri et Prof. A.Lundgren). De1998 à 2002, outre la direction du DEA "Histoire de la philosophie, histoire et philosophie des sciences" de Paris-X. et celle du Centre d'histoire et de philosophie des sciences de Paris X, elle a assuré les fonctions de directrice adjointe de l'école doctorale connaissance et culture (Paris X) et la présidence de la section 72 du Conseil national des universités. A l'étranger, elle a été professeur invité : en 1993, à l'Universidad Autonoma de Madrid - en 1996 et 1999, à l'Université de Vienne (Autriche) – en 1997, à l'Université de Bielefeld (Allemagne) - en 1998, à l'Université de Genève – et en 2003, à Puntifica Universidade de Sao Paulo.

Elle a publié une soixantaine d'articles dans des revues spécialisées françaises ou étrangères sur le positivisme, sur l'histoire de la chimie, les rapports science et public. et fourni une trentaine de contributions à des ouvrages collectifs. Elle a reçu en 1994, le prix Jean Rostand avec Isabelle Stengers - en 1997, le Dexter Award for Outstanding Achievements in the History of Chemistry, (American Chemical Society) - en 2000, le Senior Fellow , Dibner Institute for the History of Science et a été chercheur invité au Max Planck Institut fur Wissenschaftgeschichte de Berlin, en 2001.

 


 RETOUR ACCUEIL : index.htm

CASAR mis en quarantaine ? : M146.htm

Epilogue sur des empreintes dans le verre inexplicables :M147.htm