Retour à la page d'accueil du site CASAR :index.htm

 


Microscope N°121

Janvier 2004/Fevrier


Liste des messages EGP

Messages 1 à10 : FILEGP1public.htm Messages 11à 20 : FILEGP2public.htm Messages 21 à30 : FILEGP3public.htm


SOMMAIRE

 

Message EGP N°26 : Mess26 Message EGP N° 27 : Mess27 Message EGP n°28 Mess28

CHAPITRE1 JILA un nouvel état de la matière qui en dit long sur l'avenir du paranormal

CHAPITRE2 La nouvelle physique sur les rails

CHAPITRE3 Affaire Pantel : analyse du dossier de Michel MonsieurX

CHAPITRE4 Les poltergeist dans l'histoire n'ont rien a envier aux dossiers contemporains

CHAPITRE5 L'éternel débat entre sceptiques et "antisceptiques"

Revue de Presse (Gestalt.htm )


 

Chapitre 1

Un nouvel état de la matière mis a jour au Laboratoire de Boulder (Colorado) JILA2004.htm

 

Message EGP N°26

 Diffusion libre

-------------------

Des scientifiques de l'université du Colorado créent la nouvelle forme de matière qui confirme les attentes de CASAR dont il était question aux messages EGP N°20, 21 et 22

  

Des scientifiques américains de l'université du Colorado ont obtenu en laboratoire une nouvelle forme de matière qui pourrait révolutionner la physique quantique:

 

- Des supraconducteurs fonctionnant à température ambiante

- Une méthode novatrice de production de l'électricité

- retombées en informatique

- retombées médecine,

- retombées en imagerie

- retombées dans les transport

Cette nouvelle forme de matière est la sixième connue après les solides, les liquides, les gaz, le plasma et le condensat Bose-Einstein, créé en 1995.

 


Extrait du site du JILA

 

Une nouvelle forme de matière : le Condensat Fermionique

28 janvier 2004

Des scientifiques à JILA, un laboratoire du département de l’Institut National des Technologies Réglementées (NIST) et l'université du Colorado de Boulder (CU-Boulder) rapporte la première observation, recherchée depuis longtemps, d'un condensat fermionique formé de paires d'atomes dans un gaz, une nouvelle forme de matière. Les physiciens espèrent que la poursuite des recherches sur de tels condensats aidera à comprendre les mystères de la superconductivité à hautes températures, ce phénomène permettant d'améliorer de manière prodigieuse l'efficacité énergétique à travers une large étendue d’applications.

La recherche est décrite dans un article publié en janvier dans l'édition en ligne de la Revue des Lettres de Physique de JILA, par les auteurs Deborah S. Jin, physicien au NIST et professeur associé adjoint au CU-Boulder, et Markus Greiner et Cindy Regal, un chercheur en fin de doctorat et un étudiant diplômé de CU-Boulder.

" La force d’arrangement deux par deux dans notre condensat fermionique, ajustée à la masse et à la densité, explique Jin, correspondrait à un superconducteur à température ambiante. Ceci me laisse espérer que ce que nous apprendrons en physique fondamentale sur les condensats fermioniques aidera par la suite les autres à concevoir des matériaux superconducteurs plus pratiques. "

Ce nouveau travail complète un précédent exploit, la création d'un condensat Bose-Einstein, qui a valu à des scientifiques de JILA, Eric Cornell et Karl Wieman, le prix Nobel de la physique en 2001. Les condensats de Bose-Einstein sont des assemblages de milliers de particules ultrafroides occupant un état quantique unique, c’est-à-dire que tous les atomes se comportent identiquement comme un super-atome unique et énorme. Les condensats de Bose-Einstein sont constitués de bosons, une espèce de particules qui sont sociables de manière inhérente puisqu’elles se mettent en mouvement vers leurs semblables plutôt que d’agir indépendamment.

À la différence des bosons, les fermions -- l'autre espèce de particules et les composants fonctionnels de base de la matière -- sont de manière inhérente des solitaires. Par définition, aucun fermion ne peut être exactement dans le même état qu'un autre fermion. Par conséquent, pour un physicien, employer le terme -- condensat fermionique -- est presque le contraire d’un pléonasme.

Pendant de nombreuses décennies, les physiciens ont supposé que la supraconductivité (qui implique des fermions) et les condensats de Bose-Einstein (BEC) étaient étroitement liés. Les théoriciens ont émis l’hypothèse que la superconductivité et la BEC étaient les deux extrêmes du comportement d’un superfluide, un état inhabituel où la matière ne montre aucune résistance à l'écoulement. L'hélium, liquide superfluide, par exemple, quand il est versé au centre d'un récipient ouvert, circule spontanément vers le haut et sur les côtés du récipient.

Dans l'expérience actuelle, un gaz de 500.000 atomes de potassium a été refroidi à des températures en-dessous de 50 milliardiemes de degrés Celsius au-dessus du zéro absolu (à moins 459 degrés Fahrenheit) et c’est alors qu'un champ magnétique a été appliqué avec une force de " résonance " spéciale. Ce champ magnétique a amené les fermions à se regrouper vers le haut par paires, s’apparentant aux paires d'électrons qui produisent la superconductivité, le phénomène dans lequel l'électricité circule sans résistance. Le groupe de Jin a détecté cette assemblage et la formation d'un condensat fermionique pour la première fois le 16 décembre 2003.

 

La température à laquelle des métaux ou alliages deviennent des supraconducteurs dépend de la force d’assemblage interactif entre leurs électrons. La température connue la plus élevée à laquelle la supraconductivité se produit pour n'importe quel matériel est s’approche de moins 135 degrés de Celsius (moins de 216 degrés Fahrenheit).

Le financement de cette recherche a été pris en charge par NIST, la Fondation Nationale pour la Science, et la Fondation Hertz de Livermore en Californy. En octobre 2003, John D. et Catherine T. MacArthur Fellowship ont reçu 500.000$, souvent désigné sous le nom d'une " bourse de génie "

Comme une antenne non-normalisée du Département de l'Administration de Technologie de Commerce des Etats-Unis, le NIST développe et fait la promotion de la mesure, des normes et de la technologie pour augmenter la productivité, pour faciliter le commerce et pour améliorer la qualité de la vie.

L'université du Colorado à Boulder est une institution publique de recherches située dans les collines des montagnes rocheuses qui embauche 29151 étudiants. CU-Boulder a été fondé en 1876 et est connu pour ses grands programmes de sciences naturelles, sciences de l’espace, sciences de l’environnement, éducation, musique et droit. L’institution a obtenu un financement de 250 millions de dollars de sponsors pour la recherche au cours de la dernière année fiscale.

 

 *************************************************************

AVIS DE CASAR pour l'atelier 1 des EGP

 

L'extrait de l'annexe 4 de la communication de CASAR a l'académie an4extrait.htm http://perso.wanadoo.fr/casar/an4extrait.htm permet de situer notre réflexion (juillet 2002) par rapport aux dernières découvertes du JILA (Laboratoire du département de l’Institut National des Technologies Réglementées (NIST) et l'université du Colorado de Boulder CU - USA).

Comme nous le disions dans les précédents messages EGP (N° 20, 21 et 22) , le grand secret des phénomènes paranormaux a incidence physique (qui se manifestent dans les poltergeist en général et chez JC Pantel en particulier) se trouve dans les recherches sur les basses énergies que constitue la condensation Bose Einstein. Nous affirmions au message EGP N°21 : "Plus on approchera du zéro K de température, plus les phénomènes deviendront hallucinants." Nous en sommes maintenant a 50 milliardièmes de degrés Celsius au-dessus du zéro absolu et la mise en évidence du condensat fermionique , un état de la matière que personne ne soupçonnait prend maintenant une importance considérable .C'est un bond en avant très important pour la physique qui démontre magistralement que la physique quantique a des incidences directes dans le monde macroscopique. Les applications de cette découverte sont innombrables et nous pourrons bientôt parler d'un véritable changement de paradigmes dans les différents secteurs de la recherche. Grâce aux nouveaux matériels , les condensats fermioniques vont nous permettre de mettre au point ; notre civilisation va disposer de moyens technologiques qui changent complètement la face du monde. C'est d'un véritable bond en avant dans la connaissance qu'il s'agit avec des répercussions lourdes dans tous les domaines. Presque toutes les machines de fabrication de nos industrie seront a revoir. Beaucoup les biens d'équipement et de confort seront brutalement obsolètes ou démodés .Toute la stratégie des politiques liées a l'énergie va s'effondrer.

Toute une gamme de nouveautés plus intéressantes les unes que les autres seront envisageables :

- La supraconduction a température ambiante permet de supposer que dans l'avenir nous pourrons fabriquer des routes sur lesquelles les voitures n'auront plus besoin de roues. Le revêtement de ces routes étant constitué de matière "fermionique" ayant une fonction révulsive.

- Le stockage de l'électricité en grande quantité sera possible avec des équipements simple et de petit encombrement , ce sont toutes les piles et batteries qui polluent lourdement notre planète qui seront périmées. Le problème des voitures électriques sans autonomie sera résolu. Les piles a combustible, fleuron de nos technologies actuelles seront remise en cause.

-A plus long terme; ces technologies "fermioniques" permettent de prévoir des machine rotatives qui fabriqueront de l'électricité sans apport apparent de carburant par transformation directe de la matière en énergie dans le rapport fabuleux E=MC2 .C'est ce que nous avons nommé la technologie RUR développée sur notre site. (voir Microscope N° 44 et 5° loi) Le Projet RIGA RIGA.htm http://perso.wanadoo.fr/casar/RIGA.htm expose les grandes lignes de nos investigations a ce sujet.

 

Conclusion pour le message N°26

Le point zéro K n'est pas encore atteint les plus grande surprise sont encore a venir car La prochaine grande nouveauté des avancées de la BEC sera la dématérialisation (ou recoherence) en laboratoire d'objets macroscopiques. C'est là, (et seulement là ) que Michel MonsieurX pourra parler des apparitions de pierres chaudes comme phénomène poltergeist reproductibles.
Tous les espoirs sont permis pour supposer qu'un jour la science pourra faire cadrer les faits ahurissants qui se manifestent dès a pressent dans les laboratoires de basse énergie (optoélectronique et nanotechnoogies ) avec les faits encore plus ahurissants qui ont été constatés depuis des décennies chez JCP et qui continuent de se manifester actuellement. Les médias ont commencé a parler du dossier Pantel avec les émissions sur Radio "Ici et maintenant" et radio "Europe N°1" d'autres émissions se préparent sur France Inter (Robert Arnaud) et France 3 (Evelyne Thomas) prenons garde que JCP ne passe de plus en plus pour un original mystificateur et deviennent le jouet de médias qui n'ont rien ou qui font semblant de ne rien comprendre ce qui est plus grave. Pour débloquer la situation,et donner a JCP l'image qu'il mérite, il faut impérativement que les travaux de Philippe Viola soient mis sur la place publique car la bioquantique est d'ors et déjà validée expérimentalement par les nanotechnologies de l'échelle des particules à celle de la cellule vivante et les effets quantiques se révèlent déjà dans les assemblages de milliers de protéines et notamment dans les cellules sanguines.
Les amis de Jean-Claude qui ont l'opportunité d'accéder aux médias ont le devoir de signaler l'existence des travaux de Philippe VIOLA s'ils veulent que les témoignages paranormaux dont ils attestent la véracité soient pris au sérieux . En ne le faisant pas il font du tort a Jean-Claude qui sans cela sera toujours considéré comme un mystificateur. Nous conseillons aussi a Jean-Claude de refuser toute émission qui n'aurait pas été préparée a l'avance en stipulant le contenu qui devrait être minutieusement préparé (ceci au sens scientifique du terme).
Malgré cela, Il faut laisser les choses a leur justes valeurs; il est hors de question pour nous de prétendre que Viola permettrait d'expliquer le phénomène JCP dans sa globalité mais ce serait une entrée en matière permettant d'interpeller les physiciens "quanticiens" sur le sphenomenes physique aberrants (Les jets de pierres venant du vide par exemple) avec des arguments solides formulés mathématiquement.
La science et aussi concernée par le contenu très élaboré des messages délivrées par les entités. Dans un prochain message nous développerons l'étude des propos de JIGOR a la page 274 du tome 1 ( Jigor274.htm http://perso.wanadoo.fr/casar/Jigor274.htm ) il apparaît clairement que les entités ont une prescience car elles font état de connaissances que nous n'avons pas. Ceci est aussi un argument qui interpelle les scientifiques sur la réalité des faits allégués. Un fabulateur ne pouvant pas délivrer des messages faisant état de connaissances supérieures (avérées après coup).
 
Les témoignages paranormaux si poignants soient-ils ne peuvent servir de preuve pour le scientifique , et aller sur les médias dans ces conditions c'est enfoncer encore plus JCP. Il faut susciter un débat sérieux sur des bases scientifiques et utiliser les témoignages pour corroborer des travaux structurés. C'est la raison pour laquelle nous avons pris tout notre temps pour préparer les EGP qui désignent les interlocuteurs du monde scientifique concernes et leur pose des questions précises.
Les éléments apportés par Michel MonsieurX confortent les travaux de CASAR et justifient complètement le lancement des Etats Généraux du Paranormal.
Il serait donc urgent que les médias prennent la mesure de la nécessité de dire la vérité; autant pour ce qui concerne les phénomènes quantiques macroscopiques (que personne ne peut plus nier tellement ils sont nombreux) qu'en ce qui concerne les travaux scientifiques de Philippe Viola qui sont largement suffisants pour interpeller le CNRS. Les travaux de CASAR pouvant le cas échéant servir de lien faisant une relation forte entre les affaires poltergeist et les découvertes scientifiques quantiques récentes comme celle du JILA.
 

Documentation complémentaire

LEVIT-M73.htm http://perso.wanadoo.fr/casar/LEVIT-M73.htm

"Microscope" N° 73 en novembre 1996 titrait "Lettre ouverte aux physiciens de la matière" , la relation que nous faisions a l'époque entre physique quantique microscopique et son développement possible au niveau macroscopique mérite d'être soulignée.Le moins qu'on puisse dire c'est que CASAR à de la suite dans les idées.

Notons au passage l'importance des phonons dans notre développement. Selon nous les ondes sonores  dans le dispositif du JILA ont un rôle important a jouer. D'ailleurs c'est déjà le cas dans le laser a atomes de fabrication française qui utilise des ondes radio.

LASAT2.jpg http://perso.wanadoo.fr/casar/LASAT2.jpg


Message EGP N°27

Diffusion libre

****

Etude du message de JIGOR page 248/273 (tome1 de JCP) Jigor274.htm

Confirmation de Jantel par téléphone ( le 3 et le 9 février 04 )au sujet de la cloison devenue translucide chez JC Dakis : JIGOR.mp2 et JCP Jigor.mp2

 


Partie 1

Phénomène de "translucidité" : rayon qui rend transparente une cloison opaque

 

Extrait de la page 274 du tome 1 : "Ainsi, un soir, chez Dakis, après que nous eussions fini de dîner, Jigor nous fit une démonstration des potentialités de ladite lumière : il projeta un faisceau lumineux sur le mur mitoyen, séparant la pièce dans laquelle nous nous trouvions, de la salle à manger des voisins de Jean-Claude. L'éclairage diffusé prit la forme d'une circonférence qui s'élargit et sembla exercer son action à l'image d'une vrille. Telle une grande spirale silencieuse, la lumière découpa alors un imposant cercle dans la cloison, nous permettant de voir les voisins vaquer à leurs occupations du moment. Puis, toujours sous l'effet de la lumière, le mur reprit sa consistance, sans doute selon l'influence du processus inversé. Jigor nous indiqua alors qu'il s'agissait là d'une "dispersion moléculaire, assimilable à une fission, suivie d'un réamalgame des parcelles de substances éparpillées et suspendues dans l'Espace, dite recondensation". La dissémination puis l'agglomérat de ces parcelles de matière échappa totalement à notre vision, je tiens à le préciser."

Analyse de CASAR

 Jigor déclare que ce phénomène appelé par nous "translucidité " (pour des questions pratiques) est assimilable a la fission. Cela pourrait prêter a sourire si nous faisons le rapprochement avec la fission nucléaire qui a donné naissance a la bombe atomique et qui est en œuvre dans nos centrales nucléaires. En réalité Jigor ne parle pas de fission mais de dispersion moléculaire assimilable a la fission. (La fission casse les forces de cohésion du noyau d'uranium) Il emploie ce terme surtout pour illustrer un principe de la réaction en chaîne qui se situe lui au niveau de la cohésion cellulaire des matériaux constituants le mur . Vu sous cet angle, l'explication d'un rayonnement capable de générer une réaction en chaîne agissant probablement exclusivement au niveau des liaisons intercellulaires modifiant la structure opaque du mur afin de permettre la passage des rayons lumineux et ainsi autoriser la vision des objets situés de l'autre côté . Nous sommes ici en pleine confrontation avec la connaissance de notre futur .En utilisant le terme recondensation et le terme agglomérat , Jigor fait clairement allusion au vocabulaire employé dans les expérience d'optoélectronique sur la condensation Bose Einstein qui n'était pas du tout la tasse de thé des physiciens en 1973. Les premières expériences probantes ayant été effectuées dans les années 90 . L'utilisation de ces termes désignant clairement la BEC est proprement stupéfiante. Il nous apparaît évident que certaines particules doivent nécessairement être basculées sous une forme ondulatoire pour provoquer un réarrangement complet de l'architecture atomique dans la partie circulaire du mur qui est devenue un hublot par lequel Jantel et Jankis ont pu voir les occupants de l'appartement voisin. Il n'est pas question ici de faire la démonstration a la place de physiciens beaucoup plus qualifiés que nous. Espérons que les états généraux du paranormal permettront de confirmer la faisabilité de ce phénomène de "translucidité" tout en donnant des idées innovantes aux chercheurs.

Les entités du dossier Pantel ne se contentent pas de communiquer des messages contenant des connaissances supérieures, mais elles ont aussi la faculté d'agir physiquement sur l' environnement de JCP; l'action de l'esprit sur la matière ne peut pas être mieux illustrée . (Quelle que soit l'option envisagée , l'esprit des entités ou l'esprit de JCP ou les deux ensemble , le problème est le même) L'explication par l'hallucination collective avancée par les "sociopsychologues" peu documentés ne tiendra pas longtemps , si les explications avancées par Jigor s'avèrent recevables par les physiciens et si les modifications physiques du mur (dont ont été témoins Jantel et Jankis) s'avèrent théoriquement plausibles.

 

DOCUMENTATION UTILE COMPLEMENTAIRE

- Confirmation et précisions apportées par téléphone par JC Pantel le 9 février 2004 : JIGOR.mp2 JCP Jigor.mp2

- L'ouvrage de Matthew Manning, "D'où me viennent ces pouvoirs" 192/.. fait état d'un rayonnement se manifestant lui aussi sur la cloison du dortoir .Ce phénomène n'est pas vraiment comparable à celui réalisé par Jigor mais il présente des similitudes intéressantes laissant entendre que les poltergeist ne sont vraiment pas a prendre a la légère par les chercheurs . Les conditions psychiques des personnes impliquées et la mise en œuvre du phénomène sont utiles a connaître surtout par les psychologues.

Extrait de la page 73 : "Le surveillant du dortoir se réveilla à 4 h 40 le samedi matin et nota qu'il faisait un froid glacial là où il était couché. Sur le mur en face de lui il aperçu un disque lumineux qui avait un diamètre d'environ quarante cinq centimètres .Il pensa alors que la lumière provenait du corridor en passant sous la porte. Le froid s'intensifia alors que la tache de lumière augmentait de taille. Elle continua de grandir jusqu'à atteindre un mètre de diamètre. Il sauta de son lit et alla prier dans le couloir. C'est là que l'intendante le découvrit un demie heure plus tard. Lorsqu'ils revinrent au dortoir, la tache avait presque disparue. "Sur le mur en face de la porte apparut une petite tache lumineuse. Il n'y avait aucune lumière dans le couloir .J'élevai la main a la hauteur de la tache, il en résulta aucune ombre , comme si la lueur avait été émise par le mur au lieu d'être projetée ou réfléchie par lui. Quand je touchai la paroi a l'endroit de la tache, elle était chaude , a la différence de la surface environnante qui elle était froide comme l'est normalement un mur de plâtre nu. Nous primes un certain recul pour observer la tache. Nous nous attendions a la voir grandir, comme cela s'était produit pour mon ami le surveillant et c'est bien ce qui se passa.. Aucune lampe n'était allumée - la lumière brillait suffisamment pour éclairer le dortoir. Au bout de vingt minutes, la tache commença a rétrécir jusqu'à la taille d'une soucoupe. Nous allumâmes alors l'électricité et la lumière disparu complètement en même temps que la pièce retrouvait sa température normale; Excepté les manifestations habituelles, tel que lancement de cailloux, ou craquements, le calme régna dans le dortoir jusqu'au lendemain matin.

 

Autre documentation pour la partie 1

- Dossier OVNI: Témoignages faisant état de carrosseries de voiture devenue translucide alors qu'un OVNI soucoupe envoi un rayon ressenti par les témoins comme un picotement . (Revue SOS OVNI )

- Dossier OVNI: Témoignages faisant état de rayons lumineux qui traversent la matière : 043-132.GIF

Des témoignages du dossier OVNI corroborent a merveille les affirmations de JC PANTEL et JC DAKIS, c'est la raison pour laquelle l'ufologie ne peut pas être désolidarisé des dossiers poltergeist. Les phénomènes paranormaux en général désignent les grandes lignes de la nouvelle physique en gestation dans nos laboratoires . Sur ce point la plupart des spécialistes crédibles en paranormal sont d'accords. Citons a titre d'exemple Allen Hyneck, Jacques Vallée, Jean Sider, Aimé Michel; Michel Picard, Bernard Bidault etc..

 


Partie 2

Au sujet de la perception des couleurs

Message enregistré sur magnétophone chez JCP en 1973 provenant de l'entité Jigor:

" La densité de l'Espace vide, c'est-à-dire de la vacuité dudit Espace, génère des particules (microcellules et précellules) de par la Loi des Echanges dont nous vous entretiendrons. Ces particules sont en suspens du support volumique qu'est la Terre. La lumière astrale, solaire en l'occurrence, traverse ces particules et leur octroie, selon la profondeur du volume qu'elles vivent et qui les vit, des expressions ondulatoires que vous pouvez nommer spectres : le spectre dont nous faisons état ici intéresse la vue, en tant que moyen de perception et parfois d'interception.

Ce spectre va donner, à travers le prisme des couleurs que le sens précité interprète, une de ces couleurs à la chose perçue. Donc, une fois acquis que l'échange en les couleurs est dû à ce qu'irradie et filtre la lumière astrale en la superposition des couches vivantes de l'atmosphère, il ne conviendra plus qu'à en situer les nuances. Le meilleur exemple soulignant la différence des effets perçus en les divers volumes d'Espace vide est l'eau. Elle prendra et rendra les couleurs que son environnement vécu en l'échange reçu/transmis lui conférera. Cela ira du cristallin au blanc, puis au bleu pâle, un bleu de plus en plus foncé la faisant accéder alors à ce que vous assimilerez au noir : votre prisme des couleurs ne vous autorisant pas à situer toutes les nuances qu'exerce la lumière en les volumes qu'elle visite.  C'est l'absorption (par la densité existentielle des choses) de la quasi-totalité des radiations luminescentes qui leur interdit, en la situation évoquée, de réfléchir ce qui devient l'opacité dont votre vue n'établit plus, sauf exception, aucune synthèse. Ces radiations qui constituent la lumière incidente ne vous parvenant pas, l'acuité adaptative vous fait défaut car il faut alors avoir recours à la bioluminescence : l'aptitude à produire sa propre lumière."

 

Analyse de la partie 2 concernant la perception des couleurs par les humains

L'astronome André Braïque (sur France inter le 3 février 2004) explique avec force détails pourquoi la terre vue de l'espace prend la couleur bleue. Les explications faites par JIGOR sont beaucoup plus intéressantes car il donne des précisions qui semblent aller bien au delà de notre physique .

La comparaison des deux discours (de Jigor et d'André Baïque) par des scientifiques serait très enrichissante pour faire admettre l'énorme intérêt du dossier Pantel ; les physiciens comprendraient que Jigor n'est pas en désaccord avec la science officielle , mais bien au contraire apporte un plus qui intéresse la recherche fondamentale. Il faut savoir que Jean-Claude Pantel n'a jamais eu le niveau de connaissance nécessaire pour élaborer ce genre de message et s'il avait voulu mystifier son entourage; il n'aurait pas pu trouver ces éléments théoriques dans une encyclopédie ou une revue spécialisée.

Il serait intéressant qu'André Braique participe aux EGP pour préciser plus en détail les points qui selon nous prouvent que l'entité Jigor possède des connaissances hors normes .

Dans ce message Jigor fait allusion aux capacités de perception visuelles peu performantes des êtres humains; nous savons que l'œil ne capte pas la totalité des radiations existantes, mais les explications de Jigor ne se limitent pas a un banal cours de physique puisqu'il passe aux travaux pratiques en faisant une démonstration illustrant ses dires qui se traduit par l'incroyable prouesse de rendre le mur mitoyen transparent. Michel MonsieurX pourrait ici entrer plus en détail et confirmer que les éléments de physique fondamentale avancés par de Jigor sont solides;

Il faut toujours avoir a l'esprit la possibilité d'une hallucination collective mais cette option ne tient pas comme le reconnaît Michel MonsieurX.. Les explications scientifiques données par Jigor sont stupéfiantes, même s'il utilise un vocabulaire non conventionnel (qui mériterait une étude par des linguistes),il est impossible que JCP puisse formuler un message dans la forme technique sous laquelle il est présenté.

Pour résumer; des spécialistes dans l'étude du langage auraient aussi a se prononcer sur la méthode de communication verbale de JIGOR .Tout se passe comme si Jigor dispose de connaissances supérieures en physique mais le plus incroyable c'est la manière dont il traduit sa pensée pour se mettre a la portée de ses interlocuteurs.. Dans un même ordre d'idée, imaginons que nous ayons a expliquer en quelques mots le principe de fonctionnement d'une centrale nucléaire a un homme du moyen âge.

L'étude des nombreux messages délivrés a JCP est extrêmement difficile a interpréter car les termes et expressions employés sont souvent du domaine philosophique .Pour ce message, qui traite d'un domaine concret nous avons l'opportunité en faisant un petit effort d'adaptation de comparer le niveau de nos connaissances avec le niveau des entités. Il ne faut pas oublier non plus que si la preuve est faite ici que Jigor dispose effectivement de connaissances supérieures ; cela prouve aussi que la démonstration utilisant le rayon rendant le mur translucide a effectivement eu lieu et l'option faisant appel a une explication par une hallucination collective tombe de facto.

Vous en connaissez beaucoup des hallucinations qui font avancer la recherche fondamentale ?

Le concours de la plupart des secteurs de la recherche serait nécessaire : physiciens des particules ,acousticiens, spécialistes du langage, neurologues , psychologues ,psychiatres etc..

Il serait alors possible d'attester sans le moindre doute possible :

1°) Que JCP n'a pas le niveau de connaissance pour faire lui-même ce genre de message

2°) Que l'entité Jigor (dont on ne sait pas l'origine) dispose d'informations scientifiques en avance sur les nôtres.

3°) Que le mode de transmission de la voix de Jigor (qui apparaît dans le vide) est bien réel mais totalement inexplicable pour la science terrienne.

 

DOCUMENTATION COMPLEMENTAIRE

Le dossier OVNI ne peut pas être désolidarisé des dossiers poltergeist faisant parti des phénomènes paranormaux en général. Sur ce point la plupart des spécialistes sont d'accords. Citons a titre d'exemple allen Hyneck, Jacques Vallée, Jean Sider, Aimé Michel; Michel Picard, Bernard Bidault etc..

Les archives de CASAR représentent une somme d'informations (incontournable pour une recherche fondamentale qui se voudrait complète et sérieuse) .Informations qui se présente sous forme de milliers de fiches et références recoupant les divers dossiers .A ce sujet , nous avons été contacté par un organisme de Sauvegarde , Conservation et Etude des Archives Ufologiques ( S.C.E.A.U boite postale N°19 à 91801 Brunoy cedex) qui se propose de récupérer nos archives pour les mettre a disposition de , devinez qui ? des zeteticiens de l'université de Nice (Henri BROCH) .C'est vraiment n'importe quoi! Dans ce pays les instances officielles de la recherche ont décrété une bonne foi pour toute qu'en matière de paranormal Henri Broch était la seule et vrai autorité , reconnue comme présentant des garanties de sérieux. C'est vraiment désolant, nous mesurons maintenant le chemin de croix qu'il va falloir faire pour faire admettre au CNRS son immense méprise.

Nous portons donc à votre connaissance des témoignages OVNI importants tirés de l'ouvrage "Le peuple du ciel" de Brinsley Le Poer Trench ( 085-122.GIF) qui corroborent le fait que des "gens " ailleurs disposent de technologies très en avance sur nous. La peinture d'un bateau change d'aspect après un survol d' OVNI (la peinture qui était blanche devient translucide) .Dans un autre cas en Suède, la carrosserie d'une voiture survolée par une soucoupe change de teinte ;de jaune beige elle devient verte étincelante (c'est bien d'une machine en forme de soucoupe qu'il est question selon les témoins) 085-124.GIF 085-126.GIF

Questions aux incrédules: comment les témoins du cas suédois ont-ils fait pour inventer une couleur dont la longueur d'onde est voisine (variante directe) de la couleur d'origine de la voiture au cas où ils auraient inventé cette histoire ?; ce ne sont pas des polytechniciens mais des personnes sans connaissances supérieures (artisans et commerçants) Pour l'autre cas, s'ils fabulaient comment les marins ont-ils fait pour inventer une couleur translucide dont la longueur d'onde est elle aussi voisine ( variante directe) du blanc ; couleur du bateau avant le passage de l'OVNI ?. Ces deux cas qui font plutôt rire les gens sérieux authentifient pourtant indiscutablement ces ovnis comme étant des machines volantes (avec un dôme servant d'habitacle a la partie supérieure) . Les physiciens savent qu'une radiation électromagnétique appropriée peut modifier provisoirement la couleur d'une peinture en la faisant "glisser" vers un colorie de longueur d'onde voisine par le jeu des résonances.

La couleur des objets peut être modifiée par a un rayonnements qui dépasse de loin les capacités de fabrication de la science terrienne. Cela devrait faire réfléchir les scientifiques que nous sollicitons pour les EGP

 

 Autre documentation pour la partie 2

Dossier OVNI : Témoignage OVNI signalant un changement de couleur de la peinture (voitures ou bateaux) après le survol d'un OVNI : 085-122.GIF 085-124.GIF


Message EGP N°28

Diffusion libre

****

 
Relation entre les sciences dures ,le dossier OVNI et le dossier Pantel

 

Les dernières découvertes du JILA (BEC) permettent de faire une extrapolation intéressante sur le dossier OVNI. Des machines fabuleuses de production d'énergie pourraient être conçues a partir des avancées scientifiques résultant des technologies " fermioniques " ( message EGP n°26) . la fabrication de matériaux "révulsifs" pourraient voir le jour. A partir de celle-ci des machines tournantes autonomes mettant en œuvre un rotor ayant une vélocité colossale pourraient voir le jour.

Dans un premier temps ces machines fournissant directement de l'énergie mécanique seraient utilisées comme d'énormes une génératrice d'électricité . Ce serait en réalité des centrales électriques de plusieurs gigawatts de puissance qui remplaceraient très avantageusement (sans polluer) les centrales nucléaires . Ces machines ayant l'énorme intérêt d'être autonomes , peu encombrantes et mobiles au même titre qu'un véhicule aérien gros porteur. Les pays du tiers monde malades du manque d'énergie (pompage d'eau et transports) pourraient alors profiter rapidement et directement de cette énorme avancée technologique

Dans un futur plus lointain ces machines tournantes pourraient devenir de merveilleuses machines à voyager dans l'espace intersidéral ; ceci grâce à la mise en accélération constante du rotor. La relativité générale prévoit dans ce cas l'apparition d'une gravitation artificielle qui pourrait ouvrir sur des perspectives nouvelles. L'humanité entrerait alors dans la cour des grands ( dans la communauté des civilisations supérieurement évoluées) en ayant la possibilité de voyager dans partout dans l'univers . Le seul inconvénient étant lié a des questions techniques de résistance du rotor a très hautes vitesses. Celles-ci pouvant être résolues par des champs de force qui annihileraient les effets de l'inertie. Eric Julien ami de longue date de CASAR en plein accord avec nous sur l'utilisation d'un rotor (RUR) traite des questions relatives à la résistance des matériaux EricJulien.pdf . (Son approche très réaliste du dossier OVNI EricJULIEN.htm devrait être méditée par les chercheurs de tous horizons )

Nous avions parlé au message EGP N° 26 de voitures sans roues qui seraient mises en légère lévitation grâce à un revêtement aux propriétés "révulsives " recouvrant la route. Bien sûr que ceci est très utopique étant donné la grande quantité de matière fermionique qui serait nécessaire. Par contre on pourrait concevoir la fabrication d'une matière fermionique qui provoquerait une révulsion latérale au lieu d'une révulsion vers le haut. Nous pourrions alors concevoir les machines tournantes a très hautes performances mettant en mouvement deux rotors en opposition qui "démontraient " une infimes quantité de matière pour de la transformer directement en énergie mécanique. Le rapport matière consommée /énergie fournie étant géré par la célèbre formule E=MC2.

Le rendement d'un moteur de ce type fournirait une énergie équivalente à 1800 tonnes pétrole par gramme de matière désintégré. La vitesse rotation serait énormes et suffisantes pour générer une accélération constante source de gravitation artificielle .

Documentation paranormale :

 

- Henry Chaloupek a publié en 1997 un petit opuscule intitulé "Les débuts de l'ufologie en France" (Edité par Lumière dans la nuit ). A la réunion d'OURANOS LEG.GIF ( école Pascal en 1957 ) Jimmy Guieu , René Fouéré et d'autres personnalités étaient présentes ainsi que Daniel LEGER (photo des participants http://perso.wanadoo.fr/casar/LEG.GIF )

 

- Jean SIDER a publié l'affaire Daniel Leger dans son ouvrage : Ultra Top-Secret "Ces OVNIS qui nous font peur" éditions Axis Mundi 1990: récit des faits 164rec.htm http://perso.wanadoo.fr/casar/164rec.htm

 

Henri Chaloupek déclare : "Daniel LEGER était loin d'être "dérangé" ,il était sain d'esprit. Celui qui se donnera la peine d'approfondir ces questions constatera que tout est vrai, que les problèmes ufologiques côtoient ceux de la parapsychologie, n'en déplaise a ceux qui voudraient rationaliser ce qui paraît irrationnel .Une autre intelligence parfois manipule les humains" .

S'il s'avère que les messages des entités de l'affaire Pantel contiennent des connaissances scientifiques supérieures aux nôtres, il faudra aussi prendre en compte les faits vécu par Daniel Léger comme des éléments d'une autre réalité qui pourraient être exploités a des fins utiles.

En conclusion, nous avons ici la conjonction intéressante de trois dossiers

 

 


Chapitre 2

La nouvelle physique est sur les rails

Gabriel LaFrenière : http://www.glafreniere.com/matiere.htm Lafregnere1.htm Lafregnere2.htm

Émile Braunthal-Weisman : http://perso.wanadoo.fr/ebraw/ WEISMAN.htm

Hervé ZWIRN: http://www-ihpst.univ-paris1.fr/r4/r4zwirn.htm 5-Zwirn.pdf

Frank HATEM ACADEMIE DE LA ROZEILLE : HATEMt.htm

Page miroir du site HATEM.htm


Chapitre 3

Affaire PANTEL

Analyse du dossier MONSIEURX.htm élaboré par Michel MonsieurX

 

Pour la première fois a notre connaissance, un physicien s'est intéressé de près a l'affaire Pantel. Il a eu l'opportunité de constater par lui-même une partie phénomènes paranormaux (de nature physique difficilement réfutables ) qui se produisent dans l'entourage de JC Pantel. Notons au passage que pour pouvoir constater ces phénomènes Michel MonsieurX s'est trouvé dans l'obligation de vivre en compagnie de JCP durant plusieurs semaines. Ceci est un point important car les scientifiques qui ne feraient pas cet effort n'auraient pas selon nous l'opportunité de vivre ces événements fabuleux (pour la science) qui ne se manifestent pas a la demande mais le plus souvent dans l'ambiance conviviale entre amis au sein de la cellule familiale de JCP .

L'analyse de Michel MonsieurX (corroborée par un autre témoin de poids Jean-Michel Grandsire ) est en complète harmonie vis à vis des travaux de CASAR.

Pour ce qui concerne les multiples hypothèses scientifiques du dossier MONSIEURX.htm force est de constater que CASAR avait mis sur site depuis des années la plupart des dossiers traités; c'est a dire les dossiers sur l'effet EPR, la condensation BE, la bioquantique de Philippe VIOLA, Eric JULIEN, Roland LEHOUC etc.. Vous pouvez les retrouver sur le site CASAR. Michel MONSIEURX nous donne ici confirmation que CASAR est en plein accord avec les théories scientifiques actuelles (EPR et BEC et multivers ) , que les spéculations d'Eric JULIEN sur la nature du temps et son implication dans les phénomènes sont dignes d'intérêt .Il ne fait pas l'ombre d'un doute que Michel MonsieurX s'est largement inspiré du site CASAR .Il apporte des détails théoriques complémentaires permettant une bonne vulgarisation de la mécanique quantique, ce a quoi nous sommes aussi très attaché.

- Michel MonsieurX abonde en partie dans le sens la communication de CASAR a l'académie commKAT1.htm lorsqu'il développe la questions importante du comportement des bosons et des fermions. Nous avions signalé en avant première la relation entre la théorie de l'information d'Anton Zeiliger et sa version macoquantique que représentent les matérialisations d'objets observés chez JCP (et dans d'autres cas de poltergeist avérés) . Nous déplorons tout de même que le site de CASAR ne soit pas cité en référence dans le développement fait pas Michel MonsieurX qui va dans le prolongement direct de notre réflexion mais n'oublions pas que la partie fondamentale concernant les bosons et les fermions développée par casar dans sa communication a l'académie est une exclusivité qui lui revient en totalité . Avant notre déclaration sous forme de communication peu orthodoxe du 26 juillet 2002 , aucun scientifique n'avait émis l'idée que de systèmes macroscopiques pouvaient se trouver "déstabilisés" brutalement , au même titre qu'une simple particule passant sous état d'onde. Ceci par le truchement du transit d'une seule particule (ou d'une information, ou d'une observation) qui entrerait ou sortirait du système. Nous revendiquons haut et fort cette idée que nous considérons comme une avancée en physique macroscopique. Michel MonsieurX en apportant la preuve d'un échauffement inexpliqué au cœur des pierres poltergeist nous fournit une élément primordial au sujet de l'énergie thermique qui apparaît dans la matière au moment de sa restructuration corpusculaire. Ceci est la preuve qu'a ce niveau de la recherche poltergeist où tout reste a démontrer ,il faut nous rassembler, monopoliser toutes les bonnes volontés et surtout éviter de se diviser sur des questions de chapelles. A ce niveau, il n'y a pas de théories clairement établies c'est pourquoi les moindres détails que pourraient apporter les uns ou les autres ont toute leur importance.

 

- Pour ce qui concerne Eric Julien, nous sommes les premiers a avoir traité la question directement avec l'intéressé dans microscope M106.htm en Mars 2002 . Un professeur d'université VM (désirant garder l'anonymat ) nous ayant confirmé l'intérêt des premiers écrits d' Eric : CONCEPTS.htm. Toutefois il faut savoir raison garder et reconnaître que pour le physicien digne de ce nom ce travail reste une spéculation sans application pratique ; ce n'est pas une raison pour critiquer les francs tireurs qui font des projections sur notre futur.

 

- Pour ce qui concerne Philippe VIOLA, il faut savoir que CASAR a été un des rares sites autorisés a publier de larges extraits de son ouvrage. Suite a une altercation ridicule avec Bernard Bidault, Philippe Viola a décidé ne plus travailler sur le dossier Pantel ; ceci est a notre avis une erreur de stratégie puisque paradoxalement MC qui reconnaît l'importance de la bioquantique ne peut plus maintenant prétendre vouloir travailler avec Viola. CASAR dispose du développement mathématique (trente pages) de la bioquantique que Philippe a mis a notre disposition. Ce dossier qui ne prétend pas tout régler est la seule référence sérieuse actuelle dans ce domaine; c'est un passage obligé pour les physiciens et biophysiciens .

 

- Michel MonsieurX met aussi en avant la BEC dont CASAR fait état dans ses éditions "Microscope" depuis Mai 1996 (N° 70 et 71).. Autrement dit les choses avancent maintenant et c'est important qu'un physicien vienne cautionner nos recherches et en plus témoigne de la véracité des matérialisations C'est un pas important de fait en attendant une reconnaissance officielle du dossier Pantel par les physiciens du monde entier. Il est important de dire ici que les découvertes récentes du JILA sur les condensats BE mènent tout droit a l'explication de bon nombre de ces phénomènes paranormaux malheureusement farouchement contestés actuellement .

 


 Chapitre 4

Les potergeist dans l'histoire

 

-L'affaire de Pavie

Extrait de l'ouvrage N° 008/… Les Apparitions E.T - Jacques Vallée - J'ai Lu 1974

008-176.GIF 008-178.GIF 008-180.GIF 008-182.GIF

 

- Poltergeist en Amérique du sud

JOAQUIN VELÁZQUEZ : DES PIERRES SUR LE TOIT MUNIOS.htm

Analyse du dossier AFIS concernant les poltergeist : PoltAFIS.htm L 'affaire Martinez serait une supercherie selon l' AFIS ; que faut-il en penser à la lecture du dossier TIBON : Tibon.htm

-IMI et physique quantique ; concordances avec CASAR : psiIMI.htm

- les concordances des effets physiques du dossier Pantel avec un cas americain :polterg.htm


Chapitre 5

L'éternel débat entre sceptiques et "antisceptiques"

 

Telepathy debate hits London Audience charmed by the paranormal. 22 January 2004

JOHN WHITFIELD

This story is from the news section of the journal Nature

Many people belive there is evidence of the power of the mind.

Scientists tend to steer clear of public debates with advocates of the paranormal. And judging from the response of a London audience to a rare example of such a head-to-head conflict last week, they are wise to do so.

Lewis Wolpert, a developmental biologist at University College London, made the case against the existence of telepathy at a debate at the Royal Society of Arts (RSA) in London on 15 January. Rupert Sheldrake, a former biochemist and plant physiologist at the University of Cambridge who has taken up parapsychology, argued in its favour. And most of the 200-strong audience seemed to agree with him.

Wolpert is one of Britain's best-known public spokesmen for science. But few members of the audience seemed to be swayed by his arguments.

Sheldrake, who moved beyond the scientific pale in the early 1980s by claiming that ideas and forms can spread by a mysterious force he called morphic resonance, kicked off the debate.

He presented the results of tests of extrasensory perception, together with his own research on whether people know who is going to phone or e-mail them, on whether dogs know when their owners are coming home, and on the allegedly telepathic bond between a New York woman and her parrot. "Billions of perfectly rational people believe that they have had these experiences," he said.

An open mind is a very bad thing - everything falls out Lewis Wolpert University College London

Wolpert countered that telepathy was "pathological science", based on tiny, unrepeatable effects backed up by fantastic theories and an ad hoc response to criticism. "The blunt fact is that there's no persuasive evidence for it," he said. "An open mind is a very bad thing - everything falls out."

For Ann Blaber, who works in children's music and was undecided on the subject, Sheldrake was the more convincing. "You can't just dismiss all the evidence for telepathy out of hand," she said. Her view was reflected by many in the audience, who variously accused Wolpert of "not knowing the evidence" and being "unscientific".

In staging the debate, the RSA joins a growing list of London organizations taking a novel approach to science communication1. "We want to provide a platform for controversial subjects," says Liz Winder, head of lectures at the RSA.

References

Giles, J. Museum breaks mould in attempts to lure reluctant visitors . Nature, 426, 6, doi:10.1038/426006a (2003).

|Article| © Nature News Service / Macmillan Magazines Ltd 2004


REVUE DE PRESSE

 Emission de Marc MENANT Europe N°1 le 15/02/04 avec Joëlle DUCHEMIN auteur de "Les mémoires ancestrales"

 -------------------------------

Emission de Marc MENANT Europe N°1 le 22/02/04 avec Bertrand Meheust et Eric RAULET (K7 A81)

Emission de Marc MENANT Europe N°1 le 29/02/04 sur les conversions miraculeuses

André LEVET auteur de "Ma cavale ????" (titre a rechercher) est un modèle extrêmement intéressant pour expliquer l'importance des dispositions psychiques dans l'apparition des phénomènes. Levet entendait la voix du Christ dans sa tête. La préparation s'était faite par sa rencontre avec un prêtre. Cet ouvrage est a recommander chaudement aux psychologues qui voudraient faire avancer nos connaissance sur le cerveau face aux phénomènes psi qui agissent physiquement sur notre environnement. Touit commence par des dispositions spécifiques comme celle qui sont en filigrane dans cet ouvrage fabuleux sur le plan de l'émotivité génératrice de "miracles".


 

"Science et paranormal" Transcription de l’émission télévisée du lundi 19 janvier 2004 sur CANAL +

Emission réalisée par Marie-Monique Robin, journaliste qui a décidé de porter un regard rationnel et sans tabous sur les phénomènes inexpliqués Elle s’est placée résolument du point de vue scientifiques CANALPLUS.htm


"Manuel de Gestalt-thérapie" : Gestalt.htm de Fritz PERLS

L'interaction esprit/matière exposée dans ce dossier est très intéressante et en relation directe avec les phénomènes de type poltergeist et plus particulièrement les phénomènes liés à Jean-Claude Pantel.


 

Fusion froide actualité : Pour info TRANSMUTATION.htm

 


 

  Retour à la page d'accueil du site CASAR :index.htm