Retour à la page d'accueil du site CASAR :index.htm

Accueil EGP.htm

Les diverses catégories de  PARTICIPANTS.htm Fonctionnent les EGP : FONCTIONNEMENT.htm

Règlement : REGLEMENT.htm Les témoignages paranormaux : TEMOIG.htm TEMOIG3.htm TEMOIG4.htm TEMOIG5.htm TEMOIG6.htm TEMOIG7.htm

TEMOIGSTOCK1.htm TEMOIGSTOCK2.htm TEMOIGSTOCK3.htm TEMOIGSTOCK4.htm TEMOIGSTOCK5.htm TEMOIGSTOCK6.htm

Pétitionnaires : PETITION.htm Lettre aux ADHERENTS.htm

Les témoignages de sourcellerie :TEMOIG2.htm


Microscope N°118

 

 Transcription de l'émission de radio EUROPE1 du 16/11/03 concernant Jean-Claude PANTEL TRANSCRIP


CASAR dans la tourmente Pantel : M120.htm


SOMMAIRE

 

1°) L'attitude des médias face au mystère PANTEL

- Emission radio ICIetMAINTENANT résumé et réflexions

- PLAN de travail pour les EGP: les médias et JC Pantel

 

2°)Messages EGP n°21 et 22: N21 messEGP22

3°)   Les appels téléphoniques fantômes TEMOIG7.htm

4°) Deux témoins gênants pour la science conventionnelle sur le dossier PANTEL: Michel Carmassi et Jean Michel Grandsire: M119.htm

5°) Nouvelle physique ?: L'univers HOLOGRAPHIQUE ? , Wolfram ?

WOLFRAM ,CHAMPSMORPHIQUES

 6°) Revue de Presse

7) Courriers divers (Henri BROCH en prend pour son grade)

 


EDITORIAL

 

Les amis proches de Jean-Claude Pantel ont intérêt à se serrer les coudes face à l'adversité

 

L'arrivée de l'affaire Pantel sur les grands médias peut etre la meilleures ou la pire des choses pour JCP. Il est urgent d'apporter des preuves tangibles permettant d'interpeller les scientifiques qui jusqu'à present ont refusé d'admettre les phénomènes paranormaux qui se manifestent chez JC Pantel. Sans un minimum de crédibilité reposant sur au minimum une preuve indiscutable, ce sont tous les proches de JCP qui seront pris pour des fous (Les empreintes de billes dans une baie vitrée seraient une preuve scientifique mais qui s'en préoccupe ? voir enquetes.htm )

La qualification du scientifique qui entreprend d'élucider tout ou partie de l'affaire Pantel prend ici une importance considérable. Michel CARMASSI est présenté comme physicien ingénieur de recherche cybernétique, spécialiste en physique théorique. Ceci ne nous dit pas sur quels secteurs précis s'exerce sa compétence en physique. La liste des personnalités concernées par l'affaire Pantel qui se trouve au dossier EGP.htm montre la diversité des recherches a entreprendre et par conséquence l'énorme difficulté qu'aurait un physicien à vouloir expliquer à lui seul toute cette affaire. C'est pourquoi, la pluridisciplinarité s'impose, les échanges entre disciplines sont indispensables (les spécialistes en paranormal devant être considérés ici comme des partenaires à part entière et c'est bien là que le bat blesse ).

J'ai plusieurs fois demandé à Michel Carmassi de faire une évaluation de nos travaux (surtout en ce qui concerne la communication officieuse de CASAR à l'académie des sciences). Pour le moment, aucune réponse n'a été donnée ; ceci voudrait dire que 15 ans de recherches laborieuses sur les effets physiques du paranormal (dont cinq axés sur JCP ) serait laissés pour compte alors qu'ils sont en concordance avec la physique quantique expérimentée actuellement dans les laboratoires.

 Je ne peux que souhaiter la bienvenue au club à Michel CARMASSI tout en lui faisant part des conseils qui m'ont été envoyés en août 2002 par un ami proche de JCP: AMI1.htm

Un travail collectif nécessitant la coopération de plusieurs disciplines scientifiques de très haut niveau sera nécessaire . Ainsi, pour élucider les apparitions d'objets (comme les cailloux poltergeist dont l'invité MC à été témoin) , la participation des physiciens ** sera insuffisante car nos connaissances en physique actuelles a ce niveau ne concernent que l'infirment petit. D'autres disciplines comme la neurobiologie , la psychologie , la parapsychologie etc.. auront leur mot a dire.

** voir le liste des physiciens spécialisés en quantique et des philosophes des sciences qui figure au dossier EGP.htm

Les matérialisations d'objets dont vous avez été témoin ne concernent qu'une très petite partie du mystère Pantel. Ce travail à lui seul pose un vrai casse tête a la recherche fondamentale mais comme le dit l'ami de JCP : " il ne s'agit pas que d'une affaire dite "paranormale". Il s'agit de tout autre chose et il faudra bien, qu'on le veuille ou non, en tenir compte." " Vous lancer dans cette entreprise édifiante et déstructurante permettra à l'humanité de faire un grand pas. Soyez attentif et vigilant car vous venez à peine de soulever un coin du voile en étudiant mon ami Jean-Claude. Il vous faudra du temps, de la constance et rien attendre en retour. "

 


 

L'attitude des médias face au mystère PANTEL

 

Analyse rapide de l'émission de radio Europe N°1 dimanche 16 novembre 2003 de 15h à 17 h

(Cette émission est susceptible d'une étude plus poussée aux EGP ( PLAN de travail proposé)

 

Pour la première fois depuis trente ans qu'existe l'affaire Pantel, nous avons la chance sur un média de grande écoute d'avoir la participation d'un physicien ayant vécu lui-même des phénomènes paranormaux a effets physiques en compagnie de JC Pantel. Etant moi même dans le "cyclone" Pantel depuis plus de cinq longues années et ayant vécu moi aussi des phénomènes électromagnétiques paranormaux ahurissants lors de conversations téléphoniques avec Jean-Claude , je ne peux que me réjouir de voir arriver cette affaire dans le grand public avec la participation d'un témoin ayant des connaissances en physique puisque toutes les démarches entreprises par CASAR a ce jour pour sensibiliser les services officiels de la recherche sont restés vaines.

 

 

Critique générale

- La vulgarisation scientifique de Michel Carmassi concernant l' EPR MessEGP N19.htm

- Les explications THEORIQUE de Michel Carmassi sur la réapparition de la pipe dans un bloc de glace: dimension

- En ce qui concerne le temps de congélation de la pipe PIPE ,dans nos dossiers , nous avions une réponse à la question judicieuse posée par Didier de Plaige sur " I et M" et par Marc MENANT concernant la congélation de la pipe dans un bloc de glace.

Si le bloc de glace renfermant la pipe de Bernard Bidault a eu trois jours pour se former, il en est tout autrement de la pipe de Christian Macé qui s'était, elle aussi, volatilisée (en février 2000) pour réapparaître sur le tableau de bord de sa voiture, dans un bloc de glace; ceci une demie heure après sa disparition. Nous avons reçu un mail de Christian Macé avec une photo où il pose gaillardement à coté du bloc de glace. Ce mail est à votre disposition (voirM100.htm ) . Vous pouvez voir la photo de ce bloc dans un article de la revue "l'inconnu" ci joint: INC2.JPG Si le bloc de glace contenant la pipe de Bernard Bidault a pu être congelé par un petit malin tricheur, il en est tout autrement du bloc congelé de Christian MACE que personne dans notre monde pourrait réaliser en moins d'une heure dans un congélateur domestique.

J'ai chronométré le temps de congélation d'un volume d'eau équivalent et le résultat est sans appel : il faut plus de deux heures pour congeler ce bloc. Comme JC Pantel ne dispose pas d'installations cryogéniques de laboratoire, nous en déduisons que les suspicions avancées par les deux animateurs de radio Marc Menant (Europe 1) et Didier de Plaige (Ici et maintenant) sont sans fondement.

Pour conforter cette affaire, j'ai reçu courant 95, un appel de Madame Bidault me disant que lors d'un repas chez JC Pantel un bloc de glace est tombé du plafond ; ce bloc contenait le trousseau de clefs d'un voisin qui l'avait perdu depuis la veille. Je ne connaissais pas encore Madame BIDAULT et son mari mais elle m'a appelé suite à une discussion avec Jimmy GUIEU qui avait lourdement insisté pour qu'elle me contacte afin de me faire parvenir des objets divers ayant été dématérialisés à des fins d'analyses. Les éléments avancés par Christian Macé sont recoupés par d'autres témoins dont un autre ami de JCP, Patrick, qui m'a confirmé les faits. Personne à ce jour n'avait pensé soulever la question de la preuve par les lois de la physique. Les puristes pourront toujours nous calculer le temps exact qui est nécessaire pour congeler environ trois litres d'eau dans un congélateur mais croyez bien qu'en une demi-heure, c'est impossible !

Les amis de JC Pantel ont les moyens de faire cesser une bonne fois pour toutes les attaques dégradantes que font des personnes très instruites et intelligentes qui se permettent de l'accuser effrontément sans la moindre preuve et sans même le connaître.

--------------------------------- 

 Les éléments concernant la sensibilité a distance dont parle Marc MENANT (ici sensibilité ) recoupent les informations de CASAR contenues dans ACTE XII.htm

 

----------------------------

Une occasion manquée de faire connaître les travaux de Philippe VIOLA qui seuls sont en phase avec les phénomènes de type poltergeist liés à JC Pantel

 

Même si nous comprenons facilement que le niveau des discussions sur une émission grand public comme celle de M Menant doit être a la portée de tous, il est inconcevable que personne n'ai trouvé le temps faire une allusion rapide au livre de Philippe VIOLA :"Para , c'est du normal" pour engager le monde scientifique sur la voie de l'avenir. Les explication quantiques faites Michel Carmassi ne sont pas utiles aux scientifiques qui connaissent leurs classiques en MQ.Il fallait donc montrer la voie de l'avenir au gens des laboratoires, aux philosophes des sciences en leur disant que le quantique macroscopique a déjà fait l'objet d'une étude poussée; c'est la seule actuellement a notre connaissance. Ceci est une information exclusive capitale qui intéresse l'ensemble des chercheurs de par le monde. Pourquoi ne pas en parler?

Michel ne va quand même pas me dire qu'il n'est pas au courant !

Quatre heures de palabres sur "Ici et Maintenant" et pas un mot sur Philippe VIOLA. C'est désolant!

 

 

 


 

TRANSCRIPTION COMPLETE de l'émission

diffusée sur Radio Europe N°1 dimanche 16 novembre 2003 de 15h à 17 h

(en rouge dans la transcription les remarques de CASAR précédées de NDLR)

**********************

En ce qui concerne la visite de Menant chez Pantel : JCPMenant

 

 

Invités de Marc MENANT :

 

Marc Menant: La matière, dans certains contextes pourrait acquérir pourquoi pas une sorte d'autonomie et devenir relativement folle. On appelle cela les phénomènes poltergeist. Dans nos anciennes émissions, nous avons évoqué plusieurs fois ce genre de phénomènes et aujourd'hui nous allons essayer d'aller beaucoup plus loin avec Jean-Michel Grandsire, Journaliste éditeur qui publie la revue "Parasciences et Transcommunications". Vous avez enquêté, vous avez des dossiers. Nous aurons tout à l'heure avec nous Michel CARMASSI, ingénieur de recherche cybernétique, spécialiste en physique théorique qui nous donnera son point de vue à travers l'évolution de la physique, en particulier la physique quantique. Vous êtes un excellent pédagogue et vous tenterez de nous convaincre qu'il est possible d'envisager que cette matière échappe aux lois habituelles pour envisager que les phénomènes paranormaux ne sont pas si loufoques que cela.

Il y aurait presque une autre vérité de la matière.

Michel Carmassi: "Oui! Dans la mesure où on peut penser que tout est énergie"

MM: Jean-Michel GRANDSIRE, par quoi voulez vous commencer ?

JMG: Par les sœurs FOX aux USA avec qui la polémique sur le spiritisme a commencée"

MM : Voyons maintenant comment la matière en tant que telle se met à s'agiter car c'était bien le cas avec les sœurs fox

JMG: Cela a été beaucoup plus en Europe avec des chercheurs qui avaient pignon sur rue et qui étaient reconnus par la société comme Camille Flammarion, Croocks, Richet, qui ont fait des recherches très approfondies dans ces domaines.

MM: Cela s'est passé à l'IMI (institut métapsychique international )

JMG: l'IMI a été créée au début du 20° siècle par Jean MAYER, un spirite convaincu qui voulait séparer sa foi de l'expérimentation scientifique. Avec le prix Nobel Charles RICHET. L'IMI a été créée à partir d'une démarche scientifique visant à prouver une éventuelle survie de l'esprit et de la conscience après la mort. Les scientifiques comme Pierre CURIE fréquentaient l'IMI.

MM: On pourrait reprendre un dossier que nous avions évoqué ici avec Yves LIGNON, le dossier d' Eusapia PALADINO.

JMG: J'ai un ami, Patrick FUENTES qui habite la maison de Camille Flammarion à Juvisy et a retrouvé dans les archives de Flammarion des moulages réalisés par Eusapia Paladino. Les moulages étaient faits dans une pièce voisine où Eusapia se dédoublait en un corps éthérique. Une main de ce corps éthérique était moulée dans de la paraffine. Cette main ne pouvait pas être retirée de la paraffine sans détériorer le moule. Le moulage de la main d'Eusapia était une main miniature avec les empreintes digitales d'Eusapia. C'est un mystère complet !

MM: Dans les prestations d'Eusapia Paladino, il y avait souvent des tricheries. Les médiums trichaient assez souvent car ils étaient rémunérés et n'étaient pas toujours en forme pour réussir leurs prouesses à chaque fois.

 

JMG : Les séances se passaient soit à l'IMI, soit chez Flammarion dans des conditions de contrôle très rigoureuses. Un jour, Flammarion invite le scientifique Babinet, à une séance. Pendant que la table était en lévitation, Babinet s'est jeté dessus, il était juché sur la table en mouvement qui lévitait. Babinet s'écria "Vous ne me ferez jamais croire que ces choses-là existent !"

MM: Dans les séances de lévitation que vous avez décrites, des tables ont quitté le sol à plus d'un mètre de hauteur. On pourrait se dire que des voies n'ont pas été empruntées qui obéissent a d'autres lois. Ce qui est vrai aussi, c'est que pendant très longtemps, la religion ne laissait pas beaucoup de liberté.

JMG : Nier systématiquement laisse le champ ouvert a n'importe quoi, l'institutionnalisation de la négation dans le milieu scientifique est de mise actuellement.

MM: Monsieur Carmassi, vous mêmes, vous n'êtes pas d'un certain âge, mais vous êtes un homme mûr, vous taquinez les équations depuis très longtemps, à priori est-ce que vous étiez totalement fermé à l'hypothèse qu'il y ait d'autres façons d'envisager l'orchestration du monde et de l'univers ?

 

Michel CARMASSI : Alors Marc Menant, je vous dis bonjour et en même temps, je vous dis peut-être adieu parce que peut- être qu’en sortant d'ici, je vais me retrouver sur le bûcher de l'inquisition, du dogme de la science pure et dure. Parce que c'est vrai, que lorsqu'on se prétend scientifique et qu'on ose intervenir sur les phénomènes paranormaux, il y a un certain danger. Je dois dire tout de suite que je crois que je faisais partie de ces scientifiques purs et durs mais disons avec une grande ouverture. Il a fallu justement qu'un de mes amis, Bernard Bidault me parle d'un cas tellement fabuleux, c'était tellement incroyable. Disons que j'avais confiance en lui, je me suis dit il y a quelque chose à voir, alors je suis allé voir par moi-même.

MM: Alors, on verra tout à l'heure ce que vous avez vu, les expériences qui vous ont été données et là, on n’est plus dans l'histoire mais dans le contemporain pur et dur. On pourrait même évoquer dans cette émission les cas de stigmatisés ; il paraît qu'il y en a plus de 70 actuellement sur la planète. Egalement, certains phénomènes inexplicables du côté des orthodoxes, il semblerait bien qu'il y ait quelques icônes qui… alors bon, mais avec toujours pour les uns et les autres, une tentative d'explication qui fasse qu'on puisse se gausser à la fin de l'observation.

MC: Tout de go, je dirai que pour moi tout est énergie.

MM: Et çà, c'est le physicien en temps que tel, c'est-à-dire qu'aujourd'hui, tout ceux qui s'intéressent à cette partie de la connaissance ne peuvent plus considérer l'atome comme étant la partie insécable de la matière mais il y a à l'intérieur une énergie qui est en mouvement, ce n'est pas dur du tout, il y a du vide, ce n'est pas si patent que cela.

MC: Absolument, aujourd'hui la physique la plus fondamentale rejoint la tradition orientale. Aujourd'hui, j'en reparlerai tout à l'heure à l'occasion justement d'expériences que j'ai vécues (chez PANTEL) ; disons qu'il existe une théorie quantique des champs. Cette théorie qui prend de plus en plus d'essor nie la matière en temps que particule. Ceci dans la mesure où on peut considérer qu' il n'y a pas l'électron, le proton, le quark ; imaginez qu'il y a un champ pour chaque particule.

MM: J'ai dit tout à l'heure que vous étiez un excellent pédagogue, c'est pourquoi vous êtes avec nous. Disons que l'énergie est quelque chose d'impalpable, comme quelque chose qui sort d'un feu, comme une sorte d'incandescence. Selon l'état de perception, l’énergie reste énergie ou soudain elle prend forme (NDLR: ici, il semble que Marc Menant cherche à expliquer maladroitement la réversibilité macroscopique onde/corpuscule).

MC: Il faut prendre l'exemple de la vague et de l'océan. La vague n'est qu'une onde de forme d'énergie en mouvement. La vague, en réalité, est une énergie. Le surfeur surfe juste à la limite de la vague et de l'eau, il est dans la forme. Dès qu'il perd contact de cette forme ; il va tomber et il n'avance plus. A ce moment là, nous sommes presque au niveau de l'impalpable.

MM: Pourtant là, il y a bien une masse d'eau alors que dans les expériences dont vous parlez, il y a de la matière qui s'emballe et même de la matière qui se crée.

MC: Là vous m'entraînez très loin, dans la physique quantique, j'aurais préféré en parler un peu plus tard.

MM: Ah bon ! On va faire le suspens, on en parlera plus tard. Alors, revenons au personnage. Qui était Albert de Rochas ?

JMG: Il était administrateur de l'école polytechnique et participait aux expériences de Flammarion et de l'IMI. Il saturait une personne de charge magnétique et rendait son double sensible aux traumatismes physiques. Cette personne, au moment du réveil hypnotique, se retrouvait avec les lésions (piqûres, brûlures etc..) occasionnées sur son double éthérique qui était localisé dans une pièce voisine.

(Exemple de synchronicité, avec le chiffre 6 et des boîtes de madeleines, donné par un auditeur )

MM: Revenons à notre camarade Albert de Rochas et de la transmission à distance de la douleur, en agissant sur le double éthérique qui est dans une autre pièce.

JMG : Albert de Rochas a écrit deux livres "extériorisation de la sensibilité" et "extériorisation de la motricité". Les dédoublements d'Eusapia ont été testés par De Rochas. Les stigmates et hématomes n’apparaissaient qu'au moment du réveil avec retardement sur le corps physique qui semblait mort.

MM: Au 01 45 32 15 16, quelques réflexions d'auditeurs. Il y a d'abord Eliane que j'agace, elle me reproche de trop parler et de ne pas laisser parler les invités.

On va parler de Pascal maintenant, alors là, je vais me tourner vers vous Michel Carmassi. Pascal demande :" Peut-on considérer, d'après l'expérience d'Aspect; que la matière n'existe que sous la forme d'une seule dimension ? Michel, il va falloir que vous nous éclairiez sur le sujet. Bon alors, c'est quoi l'expérience d'Aspect ?

MC: L'expérience d'Aspect c'est l'expérience qui a contredit Einstein dans le paradoxe EPR.Je vais prendre un exemple beaucoup plus simple : vous avez deux pêcheurs, le père et le fils qui vont à la pêche. Ils sont devant une mare avec des poissons normaux. Au moment où le père voit un poisson mordre à l'hameçon, il le retire et là, il a pêché un poisson. Nous sommes là dans la physique classique. Imaginons maintenant que ce sont des poissons quantiques dont les particules sont corrélées les unes avec les autres. Alors, imaginons qu'ils pêchent deux poissons dans le ruisseau, ils mettent ces deux poissons dans une mare.

MM: Quand vous dites corrélés, pour bien comprendre les uns et les autres, il faut dire qu'il y a une sorte de gémellité. C'est plus clair !

MC: Alors si je veux parler de particules, je dirais par exemple, un électron négatif et un positron sont ensemble au départ, ils sont dans le même œuf et après, on les sépare. On peut prendre l'exemple des jumeaux, ils vont garder la mémoire en quelque sorte de cette corrélation, mais mieux encore : Quand l'un va réagir d'une façon, l'autre va réagir de la même façon, même s'ils sont séparés par grande distance. Si je regarde ces poissons quantiques, en réalité, on regarde une mare où on ne voit pratiquement rien. On voit un mélange, une masse pratiquement informe qui est l'ensemble de ces deux poissons mais à un certain moment, je verrai à la surface de l'eau une excitation et on peut dire que le poisson est plutôt là où est l'excitation qu'ailleurs. Alors imaginez qu'on ouvre deux vannes pour faire deux bassins différents à quelques mètres l'un de l'autre. Alors, le père part d'un côté sur la mare de droite et le fils sur la mare de gauche. Le fils, un peu fainéant, se repose. Quand le père commence à pêcher, comme ce sont des poissons quantiques, il ne voit rien si vous voulez, et tout à coup le poisson mord. Il sort le poisson de l'eau et lorsqu'il le sort, à quelque mètres là où le fils ne pêche pas, le deuxième poisson va sortir. C'est-à-dire si vous voulez, qu'il y a eu au départ, puisqu’on ne peut pas savoir si le père va prendre le poisson, une sorte de transmission instantanée quelque soit la distance, que les bassins soient à des milliers de kilomètres. C'est là où Einstein tapait du pied en disant : ce n'est pas possible, ce n'est pas possible, cela ne se peut pas ! Moi, j'ai ma théorie de la relativité restreinte et rien ne peut aller plus vite que la vitesse de la lumière. Il fallait si vous voulez… alors là, on entre dans l'information, soit il y a une vitesse de transmission infinie et plus de causalité, il n'y a plus de cause et d'effet ou alors qu'il y ait un temps qui soit nul, on sort du temps.

MM: Est-ce que cela suggère que les phénomènes paranormaux pourraient passer par l'espoir d'une explication de ce type, ce qui signifierait que l'espace-temps, notre conception de l'univers soit soudain violé ou que ce ne soit plus le même espace- temps ?

MC: Si j'osais, dans mon enthousiasme, je dirais exactement ! Ceci, pour l'instant au niveau de la particule. En 2001, à Genève, une équipe de chercheurs a réussi à mettre en évidence ce genre d'expérience, hé bien ! que l'on sortait du temps. Il n'y avait plus de temps.

MM: Quand la matière prend ses aises, deuxième heure

MM : Michel Carmassi, l'idée de la pensée qui crée la matière, comment vous arriver à arranger cela ? Est-ce que c'est recevable ou non ?

 

MC: Oui, vous savez, c'est l'expérience du chat qui est à la fois mort et vivant

MM: Mais c'est une métaphore, c'est l'histoire SCHEEU!!!…. (NDLR :Marc MENANT parle ici de SCHRODINGER)

MC: Bien-sûr mais disons que si cette chose-là est difficilement explicable dans l'ordre macroscopique, il est sûr que dans le microscopique, on a ce genre de comportement de la matière.

MM: On ne peut pas nier qu'une partie de ce qui provoque nos maladies vient de notre esprit. Par analogie, on pourrait penser que notre psychologie pourrait intervenir sur une certaine forme de matière et que ce ne soit plus uniquement physiologique.

MC: Par rapport aux expériences que j'ai vécues (NDLR : Il est question ici de JCP) et dont nous allons parler, je pense dans un tout petit moment, je répondrai oui, nous sommes en présence d'énergie qu'il faudra un jour prochain mettre en évidence mais malheureusement notre physique n'en est pas encore là, d'une par parce qu'on n’a pas les appareils de mesure et d'autre part, parce qu'il y a des préjugés.

MM: Comment la matière physique pourrait-elle être influencée par nos pensées ?

MC: Alors là, vous me prenez de cours parce que c'était si vous voulez dont je voulais parler en conclusion.

MM: HA! Bon ben, très bien

  

MC: Cela fait partie d'un tout, Monsieur Menant

MM: Eh! Une petite anecdote avec Dominique au téléphone et puis nous allons aborder…( NDLR : ici il est question des phénomènes liés à JCP)…peut-être d'ailleurs est-ce une bonne introduction.

" Ma maman est décédée à l'hôpital, je m'y rends et je lui place autour du coup une croix de St Jacques en forme d'épée, rentré à la maison j'allume une bougie ; et elle se coupe immédiatement et c'est une lame qui la tranche sur toute sa longueur "

JMG: C'est un beau symbole, c'est comme les horloges qui s'arrêtent au moment de la mort, c'est très fréquent ce genre de chose.

MM : Alors maintenant, abordons le cas de Philip.

JMG: Donc Philip, c'est un fantôme qui n'a jamais existé. Les expérimentateurs de la société de recherche psychique de Toronto fondée en 1970, ont créé de toute pièce un fantôme auquel ils ont donné une existence fictive. Au bout de 34 séances de spiritisme, le fantôme répondait de la même façon que les entités spirites. Pendant les séances, la table qui lévitait et par laquelle passaient les messages prenait des initiatives. A la télévision, devant les caméras, la table a bougé toute seule et se dirigeait vers les contradicteurs en frappant le sol, en grimpant des marches.

MM: C'est trop beau pour être vrai! On se demande à quel document vous faites allusion, parce qu'il y a des grandes chaînes de télévision là-bas. On pourrait penser qu'il y ait la reprise de ce document par toutes les télévisions du monde tellement c'est inconcevable!

JMG : Oh non, en général, les télé ne reprennent pas ce genre de document, c'est vieux hein ! Cela remonte aux années 70. Je pourrais faire des recherches et vous donner le nom de la chaîne qui a diffusé ce document.

MM: C'est bien cela, vous nous donnerez un complément d'enquête, cela montre le sérieux qui est le vôtre à travers votre revue "parasciences". Alors, la maison aux visages en Espagne.

JMG : C'est en Espagne à BELVES ? Maria Pereira a vu un visage qui est apparu sur le sol de sa maison. Des photos ont été prises, Hans Bender s'y est rendu pour enquêter. Le premier visage a été effacé par le fils mais quelques heures après un second visage est apparu. Des recherches poussées ont été faites et malgré le plastique transparent posé au sol, ils voyaient ce visage se former et se transformer. D'autres visages se sont profilés autour des autres. Des photos ont été prises. Des analyses ont été faites par des scientifiques du centre de biophysique de Bello Horizonte (Brésil). Le professeur Rodriguez ne décela aucune présence de pigmentation ou de nitrate d'argent mais celle d'une oxydation qui provenait de l'intérieur du béton qui constituait le sol.

MM: Comme il y a des transformations des images, lorsqu'il y a effacement des taches initiales, est-ce qu'on observe qu'il reste des traces ?

 

JMG: Oui, il reste des traces. J'ai enquêté et j'ai eu la confirmation que la propriétaire des lieux était impliquée dans le phénomène ( NDLR c'est donc bien un poltergeist ! ), quand on l'éloignait, plus rien ne se passait.

MM: ça aussi, c'est bon de le rappeler, dans les poltergeist, un être humain est impliqué. Christian, au téléphone nous donne un témoignage qui paraît complètement fou. Il déclare : "Dans mon appartement, je suis soumis à des phénomènes poltergeist, je vois des formes bien dessinées et elles s'estompent ensuite. Je suis épileptique, est-ce que cela ne pourrait pas expliquer les manifestations en question ?

JMG: C'est possible, j'ai connu une dame qui prétendait que son compagnon défunt lui parlait. Elle me téléphonait et me disait "Il me parle de vous, il vous voit!" Je répondis : hé bien s'il me voit, il peut me dire comment je suis habillé. Elle répondit "Ah non, non!, il ne veut pas le dire " Puis un jour, j'ai rencontré cette personne qui avait un petit magnétophone et elle m'a fait une démonstration et j'ai vérifié qu'une voix TCI se manifestait sur le dictaphone en direct devant moi. Je ne pense pas qu'elle entendait son ami défunt mais elle devait fabriquer ces voies dans sa tête.

MM: Cela me rappelle mon camarade Serge TRIBOULET, psychiatre à Maison blanche qui pourrait nous joindre par téléphone. Il dit qu'effectivement, nous avons beaucoup à apprendre des fous et plus particulièrement des schizophrènes et que parmi eux, il y a des phénomènes dont il est témoin au quotidien.

JMG: Tout à fait, je serais content de pouvoir collaborer avec lui pour des articles dans ma revue.

MM: Maurice nous appelle. Il dit que l'émission dans laquelle la table bougeait était sckeptic TV et c'était filmé à TOTRONTO. Un livre expose les faits intitulé : "Philip le fantôme" page 92.

MM: Maryse déclare : " peu de temps après le décès d'une personne de ma famille, nous avons été réveillés par un bruit qui venait de nulle part ; un bruit d'eau qui sortait d'un tuyau. Nous avons vérifié dans toute la maison ; il n'y avait aucune fuite. Le phénomène s'est reproduit trois fois, ceci espacé d'un quart d'heure.

MM: Marianne de Vaux sur Seine (Yvelines), bonjour!

Marianne: Ma grand-mère qui était professeur de mathématique faisait de temps en temps de séances de spiritisme où elle faisait tourner une table qui était assez énorme; mon frère mettait tout le temps la tête dessous pour voir qui la faisait bouger mais nous n'avons déjoué aucun piège. Cela la fatiguait énormément puis qu'à chaque fois, elle allait se coucher avec un mal de tête. Mes parents (mon père est médecin ) étaient en séance et une autre personne qui trouvait cela ridicule est entrée dans la pièce par surprise et a éclaté de rire devant tout le monde. A ce moment-là, la table s'est soulevée et est allée lui taper les jambes. Elle s'est enfuie et la table est revenue au milieu de la pièce. Ma grand-mère n'était pas du genre à plaisanter et elle n'aurait pas pu déplacer la table de cette manière étant donné son âge avancé. Pendant les séances, elle n'appelait pas quelqu'un en particulier, elle entamait des discussions avec des personnes qu'elle ne connaissait pas.

MM: Le Dr Triboulet nous rejoint au téléphone. Alors, docteur que pensez-vous des dires de Christian qui est épileptique ?

Dr Triboulet : Au delà de la maladie mentale, il y a quelque chose de très intéressant, c'est un véritable savoir, la schizophrénie c'est un accès à un savoir qui nous échappe. En parlant des délirants, Socrate disait les dieux leur ont donné l'organe de la divination. Au sens grec du terme, la divination, ce n'est pas voir l'avenir mais voir le présent, ce qui échappe à tous. C'est cela qui m'intéresse dans le délire qui selon moi n'est pas une fausse réalité mais l'accès à une réalité à laquelle les autres n'ont pas accès.

MM: Si je vous comprends bien, docteur, c'est l'accès à une réalité étendue.

Dr Triboulet: La perception n'est pas un simple sens psi, c'est " recueillir " en latin.

MM: Est-ce que vous avez des patients qui viennent vous dire : "Voue êtes en train de penser à ceci ou à cela ? Avez-vous des patients qui vous font part d'une sorte de prophétie et également est-ce qu'il y a la matière qui s'affole ?

Dr Triboulet : La matière qui s'affole, non ! Mais la psyché et la matière…. Nous sommes dans un monde de langage, or, la matière comme la pensée est du côté du verbal, du discible or la matière qui s'afolle on ne la voit pas, on ne la constate pas mais on a accès à la matière telle que notre perception nous donne à voir. Or notre perception, c'est l'action de cueillir quelques petites choses autour de nous mais on ne cueille pas tout, si nous avions des yeux d'aigle, on percevrait beaucoup plus.

MM: Autrement dit, si vous aviez un œil très perfectionné, vous pourriez voir le squelette d'une personne devant vous.

Dr Triboulet: Oui, par exemple, dans cette ordre d'idée, ils peuvent avoir accès à des choses hors du temps puisque l'inconscient est intemporel

MM: Est-ce que des patients arrivent à avoir des sens étendus et que ce soit cela qui leur permettent d'avoir accès à des informations que nous n'avons pas ?

Dr Triboulet: c'est très souvent le cas, on a remarqué depuis très longtemps l'existence de l'intuition psychotique, il ont l'inconscient à ciel ouvert. On ne peut pas cacher des choses à un schizophrène parce qu'il y a accès quand même d'une certaine façon . Il y a des phénomènes télépathiques qui avaient été repérés par Freud et d'autres.

MM: Si on lui ment, le schizophrène a accès ???………

Dr Triboulet: on ne peut pas faire semblant avec le schizophrène parce qu'il a accès à la vérité par une sorte de savoir qui est hors psychologie

MM: Est-ce qu’il peut entendre des voix

Dr Triboulet: Les voix c'est encore tout autre chose; c'est-à-dire que le monde parle en permanence, notre pensée c'est du parlé. On ne peut pas faire autrement que d'entendre sa propre pensée. Dans la schizophrénie, il se passe une toute petite différence, c'est qu'il ne sait pas construire un je qui va faire en sorte que ce qu'on entend c'est à nous. C'est-à-dire qu'il ne s'approprie pas le monde. Il reste à distance, il est témoin du monde.

NDLR :documentation confirmant ce que dit ici TRIBOULET (SIAHMED.htm) Le schizophrène observe le monde sans entrer à l'intérieur. Nous avons ici un lien fort ou une étrange coïncidence avec la mécanique quantique qui assure que l'observation est assimilable à "l'injection" d'une information dans un système quantique clos. Une seule information peut provoquer un changement d'état quantique (voir annexe8.htm )

MM: Il faudra qu'on fasse une autre émission avec vous, docteur TRIBOULET pour aller plus loin car ce que vous dites est très intéressant .

Voici une dernière question d'un auditeur, c'est Georges qui dit : "souvent , j'entends quelqu'un qui frappe à la porte et il n'y a personne. Cela se déroule toujours quand il y a un décès. Ainsi quand mon grand-père est disparu, j'entendais quelqu'un monter et descendre les escalier en bois qui menaient au premier. Un ami était avec moi; on a été surpris."

Est-ce que cela correspond à des autres phénomènes paranormaux ?

Dr Triboulet: Oui, ce sont des phénomènes assez fréquents, c'est une façon de lire le présent. A certains moments de la vie, on peut avoir une plus grande acuité et donc cela sort du cadre de la lecture normale du présent

JMG: Ce qui vient d'être dit me fait penser à une expérience relatée par Bozzano qui était un spirite ayant écrit "les manifestations métapsychiques des animaux" que j'ai réédité (JMG EDITIONS). Il cite la loi de moindre résistance. C'est un monsieur qui est en train de dormir et dans son sommeil, il entend son chien gratter à la porte de sa chambre. Il s'éveille plusieurs fois, se met en colère car il ne voit pas de chien. En cherchant plus loin, il retrouve son chien prisonnier dans un conduit de cheminée d'une bâtisse voisine d'où personne ne pouvait l'entendre gémir. Force est de constater qu'un message télépathique est passé entre deux êtres ayant un lien affectif fort.

MC: Oui, alors vous parliez de phénomènes qu'on ne peut pas voir et effectivement en ce moment, les ondes radio d'Europe 1 nous ne les voyons pas et pourtant elle sont là. Si vous le permettez Marc MENANT, je vois que l'heure tourne j'aimerai aborder…

MM: Non! On va y aller juste après la pause musicale, on peut noter deux infos juste avant, c'est Véronique et Pierrette. Véronique dit qu'il lui est arrivé de se dédoubler plusieurs fois : je me suis vue à côté de moi et je n'avais plus d'énergie, j'avais même l'impression que mon esprit ne pouvait plus entrer dans mon corps. Pierrette déclare qu'elle était en classe et qu'elle a ressenti des bourdonnements d'oreilles insupportables. En rentrant chez elle, elle a appris que son frère était mort à la chasse à l'heure précise des bourdonnements.

NDLR: Michel Carmassi se rend bien compte que l'heure tourne et voudrait parler de J-C PANTEL puisqu'il est venu pour cela mais a reporté la discussion à chaque fois que MENANT LUI A TENDU LA PERCHE. Sur les 2 heures d'émission, une heure 45 s'est déjà écoulée et le sujet SENSIBLE va être occulté après les nombreuses allusions et reports faits depuis le début de l'émission alors que le nom même de Jean-Claude Pantel n'a encore été prononcé par personne comme si c'était le sacrilège suprême.

MM: Comme Michel Carmassi boue, il pourra s'expliquer lui-même dans un instant. On pourrait continuer longtemps les témoignages au 01 42 32 1515 au sujet de voix qui ont des informations. Merci d'être aussi nombreux à appeler

Avant que Michel Carmassi ne s'exprime, commençons par l'évocation de Leslie FLINT.htm . De qui s'agit -il ?

NDLR Pour réduire à une peau de chagrin l'histoire "paranormalement" énorme de JCP, Marc Menant va continuer son petit jeu des devinettes pour ne laisser que quelques minutes en fin d'emission à Michel Carmassi pour traiter de l'affaire Pantel

JMG: Leslie Flint est un Médium à matérialisations, il n'y en a plus beaucoup, on en a rencontré un il y a peu de temps, Michel et moi ( NDLR : il est question ici de JC Pantel ). Flint était un médium britannique qui avait la faculté, quand il était en transe, d'émettre autour de lui des voix qui parlaient et qui se disaient être des personnages défunts ….

JMG: Ce qui était remarquable, c'était la réalité du phénomène. Est-ce qu'il était ventriloque ? Avait-il un petit magnétophone sur lui? C'était avant l'invention du magnétophone, dans les années 40. Ventriloque? On a essayé de le savoir avec de l'eau colorée dans la bouche, on lui a mis des laryngophones autour de le gorge et on n'a rien trouvé. Par contre, quand il était dans le noir, on voyait par une photographie infrarouge comme une espèce de corde vocale fluidique qui vibrait et des sons se manifestaient.

Ce cas m'a beaucoup intéressé et un jour, j'ai reçu un courrier venant d'une personne qui vit en France et qui manifeste des voix directes. J'ai alors été étonné et surpris. Je suis allé le voir et j'ai eu la chance à ce moment-là de rencontrer Michel Carmassi. Cette personne s'appelle Jean-Claude PANTEL et nous avons assisté, Michel Carmassi et moi-même (ainsi que Bernard Bidault grâce à qui nous sommes allés là-bas) à des phénomènes qui nous ont fortement troublés. Donc, je crois que je peux passer la parole à Michel…

MM: Oui, oui, oui! Mais attendez parce que Michel, la première question que je dois vous poser, c'est comment, vous le physicien, vous vous êtes retrouvé devant un personnage étrange, qui est le fameux Bidault et qui est l'intermédiaire si je comprends bien ?

 

Michel Carmassi : Oui! Bernard Bidault est un ami, nous collaborons dans des tas d'associations que je qualifierais de philosophiques et c'est lui qui m'a parlé de cet extraordinaire poisson quantique qu'est effectivement Jean-Claude Pantel. Je dis le poisson quantique parce que je pourrais vous raconter une histoire scientifique sur JC Pantel par rapport à ce que peut nous apprendre la physique.

MM: Racontez-nous un ou deux faits

MC: Alors là, je dépose l'habit du physicien, je ne bois pas une goutte d'alcool, je fais de la gymnastique, je ne mange pas de viande.

Voici les faits : J'arrive chez Jean-Claude Pantel en compagnie de Bernard Bidault et Jean-michel Grandsire et là, il s'est passé un tas de phénomènes.

Je parlerai de choses que j'ai pu vérifier. Voici un petit exemple, qui pour moi n'est pas un phénomène grandiose mais qui est de la plus grand importance. Un soir, où j'étais assis en train d'écouter une très belle chanson de JCP, puisque c'est aussi un chanteur compositeur, je regardais droit devant moi dans la direction du sol et tout à coup, j'ai vu de mes yeux apparaître de façon fulgurante une pierre avec un bruit comme celui-ci (MC frappe sur la table du studio avec une pierre qu'il a la main). Voici cette pierre que vous avez là et qui est apparue sous mes yeux.

Cette pierre est tout à fait normale comme on pourrait en trouver dans le jardin de JCP à quelques mètres.

MM: C'est bien, vous faites vous-même l'autocritique, on peut imaginer que JCP ou quelqu'un avec des capacités de prestidigitateur….

MC: Je vais plus loin dans mon autocritique, je pourrais même imaginer que j'ai subi une transmission de pensée, une hallucination etc... Mais ce n'est pas tout, cette pierre, j'essaye de la prendre dans la main et JCP me dit, parce qu'il en a l'habitude : "Méfie-toi ! Cette pierre est très chaude" Effectivement, je ne pouvais pas la tenir dans ma main, il fallait que je la passe d'une main dans l'autre car elle devait faire entre 70 et 80°C.Cette pierre s'est refroidie tout doucement comme tout objet qui a été chauffé, elle avait donc emmagasiné une énergie très grande. Au cours d'un autre séjour, d'autres pierres sont apparues; j'en ai cassée une et j'ai vérifié que cette pierre était très chaude au cœur, plus chaude à l'intérieur qu'à l'extérieur. Dans ce cas-là on peut imaginer qu'il y a un gradient de température entre la périphérie et le cœur de la pierre. On peut me rétorquer que la pierre a été chauffée dans un four à micro-ondes mais dans ce cas la pierre ne chauffe pas puisque seules les molécules d'eau chauffent. Ou alors un four à induction mais la pierre n'étant pas métallique, cela n'est pas possible non plus.

MM: Oui, d'accord, Michel Carmassi, mais si je prends une pierre, que je la place dans un foyer, un simple feu de bois, celle-ci devient bien chaude.

MC: Je vais vous répondre Marc Menant :"Où est le foyer ? Je ne l'ai pas vu"

MM: C'était au moment où ont faisait le barbecue en plein été

MC: Je dis simplement que le phénomène se reproduit une fois, deux fois, dix fois, vingt fois, on est dans la reproduction du phénomène et des statistiques peuvent être faites. On me dit que JCP est un manipulateur mais alors c'est un manipulateur génial ! cela fait trente ans que cela dure !

MM: Simplement, ce n'est pas que je ne veuille pas authentifier; ce qui m'intéresse c'est d'être toujours dans le questionnement. Le fait, à la limite, que ce soit si facilement reproductible (éclats de rire étouffés de Marc MENANT) ce n'est pas un élément qui risque d'être l'effondrement de la théorie du merveilleux .Ceci alors qu'on dit que ces phénomènes ne se répètent jamais facilement. Si je suis manipulateur, cela se répète comme je le veux.

MC: Alors, à cela je vous réponds que JCP est un manipulateur génial et je ne comprends pas qu'il ait si peu de revenus. Il devrait être milliardaire parce que les salles de spectacle du monde entier devraient se l'arracher.

MM: Sauf s'il n'a pas fait de démarches pour aller aux folies bergères.

MC: Quand on connaît JCP, si vous voulez, on est dans une autre démarche. JCP, tel que je le perçois, est un être de gentillesse incroyable ! Il est tout amour cet homme, il donne tout, il est toujours en train d'aider les amis. Il n'a rien ! il a toujours été hébergé par des amis; il ne possède rien dans la vie, donc il n'a jamais recherché cette possession. Ce que j'aimerais, pour poursuivre cette argumentation et surtout donner quelques exemples scientifiques, c'est qu'on appelle un ami physicien qui s'appelle Richard VIALLE

MM: C'est très bien ! on va l'appeler !

Je dis qu'il y a un point d'interrogation qui demeure; alors maintenant on va voir RICHARD VIALLE

MC: Il est physicien, c'est un monsieur qui fait des recherches expérimentales et théoriques sur la masse négative. C'est quelqu'un qui a vécu des expériences extraordinaires en compagnie de Bernard BIDAULT.

MM: Le temps qu'on l'appelle, je dois préciser qu'après avoir lu l'article dans la revue "parasciences et transcommunications" de JMG, j'ai pris contact avec Jean-Claude PANTEL qui m'a accueilli pendant deux jours. Il ne s'est rien passé quand j'étais à son domicile. En revanche, dans ma voiture (voiture de location que j'ai utilisée pour rendre visite à JCP ), à un moment donné, à un feu rouge, il y a une pierre chaude qui est tombée, Mais j'avoue que…enfin euh, ça aurait pu… Il aurait été Majax, il pouvait me faire apparaître la pierre comme cela. Je ne dis pas qu'il était Majax. Je dis il y a un point d'interrogation qui demeure.

MC: Si vous me permettez une question :"Comment aurait-elle été chauffée cette pierre?"

MM: Ah! Non mais attendez ! Coperfield, je ne sais pas comment il fait disparaître les pyramides. Ce n'est pas mon métier mais il a un truc.

MC: En rentrant, alors je conseillerai à JCP de devenir prestidigitateur

MM: Il y a les faits, quand j'assiste à des situations d'écriture automatique, il n'y a aucun trucage possible etc; et là je ne dis pas qu'il truque, attention hein ! Je dis qu'il y a une possibilité (de triche) ; ce qui fait qu'à la fin, je ne peux pas témoigner que j'ai vu quelque chose de complètement fou.

 ---------------------------

NDLRVoici ce que dit JCP :MENANT2.mp2

NB un incident technique ne nous a pas permis de reproduire la totalité de ce que disait Marc Menant mais le texte ci-dessus est la reproduction fidèle des propos de Marc Menant : MENANT3.mp2

 ---------------------------

 MC : Si on pouvait écouter le témoignage de Richard VIALLE

 

MM: Monsieur Richard VIALLE, bonjour,

Richard Vialle: Bonjour Marc Menant; oui, j'étais invité chez Bernard Bidault avec JCP et nous étions assis dans le séjour et BB est sorti et la porte de la cuisine est tombée sans se soulever. La matière a traversé la matière, les gonds, quand j'ai vérifié, étaient chauds. Nous n'avions entendu aucun bruit et BB qui était dans l'autre pièce a entendu un bruit énorme.

Il s'est passé d'autres phénomènes et quand nous sommes sortis, une épée (de décoration qui était habituellement dans le séjour de BB) a volé au-dessus de ma tête et est tombée dans l'allée. Ceci toujours en présence de JCP.

MM: Vous étiez dans le jardin à ce moment là?

Richard VIALLE: Oui !

MM: Nous allons commenter tout cela avec Michel Carmassi. La porte qui se défait toute seule, c'est un phénomène qui est plus recevable que les cailloux, enfin je veux dire par là...

MC: Tout autant je dirais, il faut préciser que Richard a dit que la porte était fermée, donc elle ne s'est pas dégondée mais la partie mâle a traversé la partie femelle des gonds. Ils ont du remettre la porte en place ensemble. Ce genre de témoignage, je l'ai retrouvé très souvent et je dirais que pendant le séjour que j'ai fait chez JCP, d'ailleurs en grande partie avec JMG, j'ai fait une quinzaine d'interviews filmés des témoins qui ont accompagné JCP depuis près de trente ans et j'ai appris des choses vraiment extraordinaires.

MM: Il y a des gens qui sont tellement convaincus que cela décrédibilise ce qui se passe. Ce qui m'intéresse, c'est que dans le film que vous avez réalisé, à un moment donné, on voit une pipe qui appartient je crois à Monsieur Bidault. Cette pipe est dans un bloc de glace et ce bloc de glace apparaîtrait ex-nihilo en tombant d'un arbre. Moi, ce qui ma offusqué pour en attester véritablement, c'est que cette glace sortait manifestement d'un contenant comme si elle avait été formée dans un verre, alors que si on était dans le cas d'une manifestation irrationnelle, pour moi, dans ma petite tête, on ne devrait pas avoir une forme "civilisée" du bloc de glace.

MC: Je ne veux surtout pas dire que vous avez une petite tête. En ce qui me concerne, je ne vois pas de contradiction et je ne suis pas d'accord avec vous. Cette pipe a certainement été gelée dans un récipient, je dirais même un pot à pipe dans un congélateur à moins 18 °C. On a analysé la glace, il n'y a pas de doute. Alors là si vous voulez, je vais vous donner une explication peut être un peu géométrique. Imaginez, comme le postule aujourd'hui la science officielle que nous sommes dans notre monde du sensible en train de voir des choses; mais qu'il n'y a pas que cela, il y a peut être d'autres dimensions et la physique le postule aujourd'hui. La théorie des cordes qui étudie les fondements de la matière au niveau théorique; celle-ci nous dit qu'il y aurait peut être onze dimensions, dix dimensions d'espace et une dimension de temps. Imaginez que nous sommes comme sur la scène d'un théâtre et que ces objets soient sortis de notre dimension, amenés ailleurs, gelés dans un pot de glace et ramenés dans notre monde.

Fin de l'émission

 


Emission diffusée sur radio "Ici et Maintenant" (Radio locale région parisienne )" du 12.11.2003

Résumé de l'émission et réflexion réalisé par KAT collaboratrice membre actif de CASAR que nous remercions chaleureusement

 

Il ne s'est produit aucun des phénomènes tant attendus pendant l'émission. Pourquoi ? D'abord parce que tout le monde n'entre pas dans la danse : Didier de Plaige se montre sceptique et Marie-Thérèse Debrosses garde ses distances. Ensuite, parce que JCP est à l'aise ici. Il dit sentir la présence des entités au début de l'émission parce qu'il ne sait pas comment ça va se passer et qu'il a besoin d'une protection. Il le sent à la froideur de ses mains et à la chaleur de son corps mais il arrive à se détendre très vite parce qu'il peut s'exprimer librement et se sent certainement reconnu. Il reconnaît par ailleurs être un grand adolescent et avoir au fond une attitude rebelle bien qu'il ait l'air plutôt conciliant. D'ailleurs, on voit bien qu'il a du mal à garder son calme quand un auditeur (Pierre) le provoque en remettant en cause sa façon de penser.

Quand un autre auditeur (Laurent) lui demande ce qu'il recherche à travers la diffusion de tout ça, il répond que "ça lui a été donné pour atteindre un équilibre parce qu'il a été mis en marge de ce système d'existence dès le départ." Il ne refuse pas non plus l'idée que les entités puissent emprunter sa voix comme support d'expression... Mais il est encore incapable de remettre en cause l'existence extérieure de ces êtres qui assure la sienne, qui lui donne une raison d'être : sa mission et une identité. Pourtant, on voit bien que les manifestations ont évolué dans le temps, que l'organisation a changé de forme, que le contenu des messages est passé d'un discours philosophique à un discours à teneur plus scientifique. De plus, il est aujourd'hui question de physique depuis que cette science a pour lui le pouvoir de valider l'existence des phénomènes et ce qui les sous-tend...

KAT: "Marie-Thérèse Debrosses s'est montrée très adroite. Je vais essayer de reprendre les éléments qu’elle a apportés. "

- Il va falloir reprendre les explications scientifiques abordées par Michel Carmassi et les hypothèses envisagées pour voir en quoi elles servent (ou non l'idéologie) véhiculée. Et développer la question de cette fameuse énergie en cause dans la production des phénomènes observés et situer ceux-ci par rapport à un état modifié de conscience dans lequel se trouve JCP alors. 

- Mais il va falloir aussi et surtout reprendre les éléments idéologiques énoncés parce qu'on comprend mieux après cette émission ce qu’il y a derrière toute cette affaire.

- Et enfin, il va falloir insister sur le danger à entrer dans la danse, à raisonner sur la base de l'idéologie véhiculée et par conséquent sur la nécessité à garder de la distance pour ne pas se laisser happer par la folie qui semble en œuvre ici ; ce qui est difficile parce que le discours est cohérent même s'il est délirant et en accord avec une forme pensée qui est dans l'air du temps tout en se rattachant à l'ésotérisme.

KAT: "Je me demande aussi s'il n'y aurait pas une forme de message subliminal dans les messages délivrés par les entités et je me dis que ça vaudrait vraiment la peine d'étudier très sérieusement ces enregistrements. "

 

L’approche para-psychologique

 

Marie-Thérèse Debrosses ne remet pas en question la réalité des phénomènes. Elle prétend que JCP dérangeait et qu'il a été éliminé par la société. Elle dit que ce qui se manifeste à travers lui n'est pas supportable pour le discours auquel nous sommes habitués. Elle insiste sur le fait que c'est un sportif de haut niveau et qu'il a pourtant été mis à la retraite et perçoit une pension d'invalidité à 80%. Elle ajoute que le dossier doit être sacrement solide pour qu'il en soit ainsi, validant ainsi les phénomènes. JCP reconnaît avoir été classé P4 à l'armée (réformé pour raison psychiatrique) et déclare que le dossier de l'armée est venu renforcer le dossier civil pour sa "mise à la retraite"(avec des rapports de gendarmerie et de police).

 

MTD va plus loin : elle dit qu'il ne faut pas que JCP soit montré comme un animal de cirque et de laboratoire (ce qui est en train d'arriver). Elle insiste sur le fait qu'il faudrait pourtant pouvoir l'étudier... A un moment donné, JCP s'identifie aux voix quand l'animateur dit qu'il trouve le timbre de voix des entités désagréables : JCP réagit comme s'il parlait de la sienne. MTD dit qu'il faudrait pouvoir établir une corrélation entre la voix de JCP et les voix des entités. Mais JCP se défile quand l'animateur lui demande s'il serait d'accord pour qu'on lui pose des électrodes, en prétextant qu'il ne sait pas quand les entités vont s'exprimer. MTD parle du côté "malin" du phénomène qui nous échappe mais précise qu'elle a pu photographier JCP contrairement aux déclarations de sa compagne qui prétendait qu’il n’y aurait rien sur la photo...

 Elle n'entre jamais dans le discours idéologique énoncé par JCP. Elle l'interroge habilement, laissant entendre qu'il est peut-être à l'origine de ce qui se produit autour de lui. Elle lui fait dire qu'il est très émotif et déclare que la production de phénomènes inconscients de la part de JCP n'est pas exclue, insistant sur le fait qu'il n'est pas certain que tout soit extérieur à lui. Et on sent que ça le gêne. Elle dit aussi qu'il a l'air gentil et présent mais semblait las, défait en arrivant ; et elle note un changement de son état au cours de l'émission : il a les traits plus reposés, semble rajeuni. Elle en profite pour le traiter de " vampire ", en précisant qu'il se régénère en pompant l'énergie de son entourage, le comparant à Castaneda, et même à Saï Baba à la fin de l'émission. 

 Il énonce lui-même les circonstances de sa naissance (enfant trouvé, adopté, rupture des premiers instants) pour expliquer que la souffrance lui a permis d'accéder à une meilleure compréhension. Et MTD saisit la balle au bond pour dire que la souffrance a créé une béance le rendant  plus apte à ce que son inconscient soit sollicité. Elle lui fait remarquer (comme pour le déstabiliser) qu'il a été trouvé comme Moïse dans un panier mais que celui-ci était bègue et que c'est Aaron qui transmettait les messages... Elle insiste pour qu'il nous fasse part du but ultime des messages pour qu'on sache où il veut en venir... 

 En fin d'émission, elle fait remarquer qu'elle n'avait jamais entendu ces voix, que JCP devait lui faire parvenir les transcriptions mais qu'il ne l'avait pas fait. Il déclare alors que la personne qu'il avait chargée de cette démarche ne l'avait pas fait mais reconnaît qu'il ne lui avait pas donné l'adresse de MTD. Elle n'avait donc pas pu se préparer sérieusement pour cette émission en ce qui concerne les messages.

 

 

Jean- Claude Pantel et les visiteurs de l’espace-temps

 

Jean-Claude Pantel prétend être un contacté, initié par des entités qui lui délivrent un message. Ces " visiteurs de l’espace-temps " ont d’abord été identifiés sous le terme d’Organisation Magnifique puis Organisation Magnétique, l’OM. Ces êtres se situeraient à un niveau supérieur à nous et se présenteraient sous une forme fluidique ou semi-géométrisée. Les semi-géométrisés, qui évolueraient parmi nous, auraient une forme humaine mais se distingueraient par une certaine impassibilité, un comportement s’exerçant au ralenti. JCP serait entré en contact physique et verbal avec certains d’entre eux à plusieurs reprises. Les entités lui aurait demandé de récupérer des enfants à naître de proches dans un but qui s’est révélé par la suite.

Ces êtres se seraient d’abord manifestés de manière violente pour permettre à JCP d’accéder, par la souffrance, à l’initiation qui allait lui être proposée. Tout aurait commencé par des déplacements d’objets : pierres, lames de rasoir, tubes néons, pièces de monnaie, etc… qui n’appartenaient pas à notre dimension mais s’y trouvaient projetés en percutant rarement qui que ce soit. Ils auraient inspiré plus de surprise qu’une peur panique et les moyens caricaturaux employés auraient eu pour but de faire admettre l’existence d’un monde parallèle et préparer JCP à sa mission. Depuis lors, ces êtres seraient constamment présents dans la vie de JCP, favorisant son quotidien, lui apportant aide et protection, même si ses proches trouvent cette ambiance plutôt invivable. En plus des phénomènes poltergeist qui ont fait sa réputation, JCP aurait la possibilité de léviter, se rendre invisible et traverser les murs. Mais il semblerait que JCP accomplisse ces prouesses dans un état modifié de conscience. Ceux qui l’entourent peuvent en attester alors que lui-même en reste à ce qu’il vit de manière consciente.

L’environnement professionnel de JCP aurait été profondément perturbé afin qu’il soit rendu disponible dans l’objectif de pouvoir se consacrer à l’initiation donnée par ces êtres de lumière. Ceux-ci lui délivrent régulièrement des messages qu’il aurait pour mission de transmettre. Il enregistrerait ces messages sur magnétophone depuis une trentaine d’années. Tout le monde pourrait entendre les voix de ces entités qui proviendraient du vide et se déplaceraient dans l’espace. Les messages sont retranscris par un groupe d’une trentaine de personnes qui les étudient. Ces textes, difficiles d’accès, auraient pour fonction de nous faire cheminer tout en améliorant nos fonctionnements " neuroniques ". Ils ne feraient qu’extirper ce que l’on a à l’intérieur de soi. Le fond, qui était préalablement à teneur philosophique, s’ouvre aujourd’hui sur des données scientifiques.

 

Quel serait le but ultime ? Nous serions arrivés à la fin d’un cycle, à la veille d’une mutation. Nous ferions partie d’une chaîne alimentaire et les êtres humains qui se nourrissent d’espèces végétales et animales, fourniraient l’énergie nécessaire à ces entités pour accéder de manière collective à des strates supérieures. Ces êtres seraient en mesure de contrôler notre comportement. Ils auraient essayé de modifier le cours des choses à notre niveau en menant différentes actions dans le but de sauver l’humanité. Ils auraient aussi éduqué des enfants d’humains qui occuperaient aujourd’hui des places stratégiques, à la tête de différents mouvements qui permettraient ainsi aux êtres de lumière de se fournir en énergie produite de manière collective.

 

 

Témoignages de proches et hypothèses d’ordre scientifique

  

Bernard Bidault est un ami de JCP et un témoin de phénomènes récents, sachant que ces manifestations durent depuis 30 ans. BB est en ligne depuis Bordeaux et dit que ça devient invivable quand les portes se dégondent, les meubles (même son billard) et les ampoules électriques se baladent (et se retrouvent dans la gueule du chat). Un jour, une porte est tombée sans qu’aucun bruit ne soit perçu par les personnes qui étaient à proximité. Ces phénomènes sont tellement irrationnels que personne ne peut comprendre ce qui se passe. BB raconte l’anecdote de la pipe qui avait disparu pendant trois jours et qui a réapparu dans un bloc de glace qui semblait avoir été moulé dans un congélateur. Des témoins étaient présents ce jour-là dont le physicien Michel Carmassi et les faits ont été filmés. Des hypothèses sont possibles mais on ne peut encore rien affirmer. JCP peut disparaître lui-même et passer à travers les portes ou les murs.

 JCP précise qu’il se rend invisible sans s’en rendre compte, qu’il est alors dans un état modifié de conscience et qu’il est ensuite très fatigué. Il aurait même la possibilité de se déplacer dans une autre dimension avec toute sa famille. BB raconte que JCP s’est trouvé un jour à la gare de Bordeaux alors que son train, qui avait du retard, n’était pas encore arrivé ; mais que son épouse avait quand même entendu un bruit d’un train au dessus de la verrière. BB pense que JCP aurait la capacité de modifier le cours du temps. Il raconte comment il a parcouru 2 kms dans sa grosse voiture en ¾ d’heure et qu’il n’a pas entendu les interlocuteurs qui s’étaient adressés à lui pendant ce trajet interminable. Il dit également que le réservoir d’essence de la voiture de JCP peut se remplir sans qu’il en fasse le plein, par transfert avec le réservoir d’un autre véhicule que le sien.

 

Michel Carmassi est aux côtés de BB. Didier de Plaige (l’animateur) donne la parole au physicien témoin d’un certain nombre de phénomènes et qui a apporté des explications scientifiques dans un article de la revue " Parasciences " de Jean-Michel Grandsire.

MC aborde l’hypothèse des hyper-espaces. On peut imaginer que nous sommes dans des hyper-espaces et que des objets qui viendraient d’autres espaces passeraient par le nôtre. Il illustre ses propos à l’aide d’une image : Imaginez qu’une boule de pétanque traverse un espace à deux dimensions. On verrait un point quand elle entrerait en contact avec cet espace, puis un cercle quand elle le traverserait, puis à nouveau un point avant de disparaître ; les habitants de l’espace en question ne verraient qu’une flaque au passage de la boule de pétanque. Cette hypothèse permettrait d’expliquer le phénomène OVNI. Une entité en 3 D pourrait traverser un univers en 2 D sans que les habitants de cet univers ne la voient. La physique envisage cette hypothèse de l’existence d’hyper-espaces avec la théorie des cordes.

 

MC se demande si JCP ne serait pas habité par des énergies encore inconnues. Il raconte ensuite l’anecdote d’une chute de pierres, phénomène simple mais porteur d’informations très riches. Une pierre est tombée chez JCP qui était très chaude. D’autres pierres projetées ont été cassées et MC a constaté qu’elles étaient très chaudes à cœur et a observé la courbe exponentielle de refroidissement d’une pierre pendant 1 heure. Il n’y a aucun moyen de les chauffer ainsi car elles n’étaient pas plus chaudes en périphérie qu’au centre. On peut émettre l’hypothèse que la pierre aurait été projetée par une énergie cinétique de lancement (d’origine inconnue) qui se serait dégradée dans l’énergie thermique.

MC mentionne également un téléphone, une télécommande et une clef électronique qui semblaient grillés à l’intérieur comme par un courant électrique.

En ce qui concerne la pipe, MC pense qu’elle aurait pu crever notre espace-temps pour ensuite être à nouveau soumise à ses lois.

 Une réflexion est aujourd’hui menée sur la question du vide quantique, de la masse cachée de l’univers. JCP pourrait bien être un canal par lequel ces énergies passeraient.

Les pensées de l’entourage de JCP semblent être captées par lui.

Des amis de JCP (dont on reconnaît la voix) peuvent se manifester au téléphone sans jamais avoir appelé, comme s’ils avaient été clonés.

MC expose une autre hypothèse de recherche qui est la théorie des champs quantiques, qui nie l’existence des particules. Le champ quantique est soumis à des excitations. On a un état fondamental qui conduit à l’énergie du vide quantique et qui donnerait lieu à des sources d’énergie incommensurables et des êtres pourraient être capables de puiser à ces sources.

Mais comment produire des voix du néant ? MC n’a pas d’explication. Il a très peu entendu ces voix et il doit pousser ses recherches à ce niveau.

 


 

 

Du travail en perspective pour les EGP

************

Plan de travail destiner à évaluer le comportement des médias face a l'affaire Pantel JCP

 

 

1°) Au sujet de l'émission de Radio Europe N° 1 le 16 /11/03 concernant Jean-Claude Pantel

 

a) L'attitude de la station Radio Europe N°1 face au paranormal

- La direction d'Europe 1 est a notre connaissance la seule station d'audience nationale ayant opter pour une information suivie sur le paranormal au travers des émissions de Marc Menant

- Marc Menant en sa qualité de responsable de l'émission a préparé le "conducteur" définissant le timing avec son équipe de rédaction. Les thèmes traités : L'entité Philip, l'expérience de Genève, l'explication du poisson quantique

 - Marc Menant témoins d'un fait "troublant" chez JC Pantel

( Emission sur les poltergeist le 10/07/99 Marc Menant invite sylvain Michelet : Transcription.htm - Menant et Jeannine FONTAINE  200/…)

 

b) Le physicien Michel Carmassi invité de Marc MENANT

- Les arguments de vulgarisation employés par Michel Carmassi

FILEGP1public.htm FILEGP2public.htm

- Comportement du physicien

- Comportement en qualité de témoin de phénomènes paranormaux chez JCP

 - Références professionnelles de Michel CARMASSI ?

c) L'éditeur Jean-Michel GRANDSIRE invité de Marc MENANT

- Comportement de J-M Grandsire Journaliste et éditeur

- Comportement en qualité de témoin des phénomènes paranormaux chez Pantel

 

d) Bernard Bidault

- Témoin des phénomènes paranormaux par dizaines chez JCP

- Auteur de "OVNIS attention danger " JMG éditions

- Ami de CASAR (voir M120)

 

2°) Au sujet de l'émission de l'mission de radio "Provence Alpes côte d'azur " avec JC PANTEL et JC DAKIS Extraits en MP2 ou MP3 sur le CDrom des EGP

Cette émission fera l'objet d'une analyse lors des discussions EGP (seuls les personnes disposant du CDROM des EGP sur lequel figurent de larges extraits de cette émission pourront intervenir) . Les recoupements qui seront fait avec les écrits de Jean-Claude Pantel (tome1 principalement ) permettrons de prouver la réalité des événements vécus par JCP et ses amis (et attestés par de nombreux témoins et rapports militaires, de gendarmerie et d'huissiers )

 

 

3°) Au sujet de l'émission de l'émission de la radio "ici et maintenant" radio locale de la région parisienne le 12 /11/03

 

Invités de Didier de PLAIGE : Jean-Claude PANTEL, Marie Thérèse Debrosses , Jean-Claude CARTON avec au téléphone Bernard BIDAULT et Michel CARMASSI

 Les personnes qui n'ont pas enregistré cette émission peuvent se la procurer sur CDrom à : Radio "ici et maintenant" 8, Rue Violet 75015 PARIS ( 12 euros en chèque). Quatre heures d'émission très enrichissantes sur les motivations des acteurs de cette affaire magistrale dont l'importance ira grandissante pour les milieux scientifiques comme pour les médias.

Nous ferons ultérieurement une évaluation de l'impact de cette émission dans le grand public.

 

 

 


Message EGP N°21
Diffusion libre
Complément d'information au sujet de la masse du condensât Bose Einstein
 
Nous disions au message EGP N°20 qu'un état gazeux superfluide était à prévoir. Voici des éléments allant dans le sens de ce que nous pressentions. Plus on approche du point zéro de température, plus les phénomènes deviennent hallucinants. Nous avions compris l'importance des expériences BEC dès 1996. Microscope N° 70, intitulé " le protocole du grand œuvre " faisait la relation entre les phénomènes paranormaux (faisant état d'apparitions ou disparitions spontanées d'objets ou d'êtres vivants ) et la physique quantique. Si la physique quantique est mise à toutes les sauces par beaucoup d'organisations new-age qui ne sont pas en phase avec la science officielle. Pour notre part nous avons la prétention d'avoir des éléments constructifs a apporter a la recherche , autant en ce qui concerne la neurologie (bioquantique) qu'en ce qui concerne la Mécanique Quantique au niveau de la compréhension de la recoherence durable de système macroscopiques .
Les travaux d'Anton ZEILINGER et ceux d'Aurel BULGAC sont convergents, ils permettent d'expliquer le comportement quantique des systèmes mésoscopiques .
Nous sommes loin sur ces bases de pouvoir extrapoler à des modèles macroscopiques mais le comportement des bosons et des fermions dont parlent BULGAC et ZEILINGER intéressent aussi ( et surtout ) les systèmes géants ; c'est a dire les objets de la vie courante; ceci est en relation avec des dysfonctionnements cérébraux
Aucun physicien ne peut prétendre actuellement faire autorité dans ce domaine délicat étudié par CASAR qui se situe entre physique et biophysique au niveau des effets quantiques générés a notre échelle. Les travaux de Philippe VIOLA prenant en compte la relativité d'échelle et les mécanismes bioquantiques dans le cerveau nous semblent appropriés. D'autres chercheurs sont actuellement sur des pistes prometteuses :
http://perso.wanadoo.fr/casar/SIDOROV.htm
Dans ce domaine ultra sensible sur lequel CASAR travaille depuis plus de 15 ans, les physiciens qui voudraient participer utilement auront à donner un avis critique argumenté sur les 3 points suivants :
 
1°) La communication de CASAR à l'académie, disponible sur site à la page: http://perso.wanadoo.fr/casar/M108.htm
 
2°) Les messages EGP N° 19 et 20 http://perso.wanadoo.fr/casar/FILEGP2public.htm
 
3°) La relativité d'échelle de Laurent NOTTALE en relation avec les écrits et équations de Philippe VIOLA ( voir "Para c'est du normal " de VIOLA .Pour les équations mathématiques contacter CASAR)

 

--------------------------------

 

Les travaux mathématiques d'Aurel BULGAC

 

 

Extrait du site http://www.aip.org/enews/physnews/2002/split/599-1.html

 

"Un liquide à ultra basse densité, environ 10-13 fois moins dense que l'eau, pourrait se former à l'intérieur des condensats de Bose-Einstein sous l'action de l'"effet d'Efimov", un phénomène quantique dans lequel les atomes en nuage s'attirent 2 à 2 mais se repoussent lorsqu'ils sont considérés 3 par 3. Dans un tel nuage d'Efimov, les atomes seraient environ 20 fois plus loin l'un de l'autre que dans un BEC, qui est lui-même un million de fois moins dense que l'air. Et ce nouveau type de condensât ne serait pas un gaz mais un liquide !

Selon Aurel Bulgac de l'université de Washington ( bulgac@phys.washington.edu , 206-685-2988), la coordination des atomes dans une condensation d'Efimov lui permettrait d'être stable (les champs magnétiques de contrainte employés pour empêcher un BEC de dériver seraient inutiles); d'ailleurs, elle ne serait ni compressible ni diluable. Cet extraordinaire liquide quantique -- la plus petite densité de matière condensée jamais connue -- ne pourrait probablement être formé qu'à une température beaucoup plus froide que celle disponible dans des expériences de BEC. Bulgac propose que des gouttelettes d'Efimov faites à partir d'atomes de boson soient appelées les "boselets." La version de fermion serait des "fermilets." ( Aurel Bulgac, Physical Review Letters, 29 Juillet 2002.) "

 


Message EGP N°22

 

Diffusion libre

Les processus de formation de la matière répertoriés dans les dossiers du paranormal sont identiques aux différents stades d'évolution des condensats Bose Einstein

 

Les divers états de la matière observés en laboratoire dans les condensats BE à l'approche du zéro°K sont:

Ces différents états se retrouvent dans les dossiers du paranormal qui font état d'apparitions (ou disparitions) d'objets ou d'entités

- OVNIs manufacturés par des civilisations avancées

http://perso.wanadoo.fr/casar/M86.htm   (Attention quelques crops circles seulement sont dignes d'intérêt)

http://perso.wanadoo.fr/casar/37A.GIF

- OVNIs psychiques http://perso.wanadoo.fr/casar/M117.htm

- Poltergeist : Jean-Claude Pantel, affaire LJ, Matthew Manning

http://perso.wanadoo.fr/casar/M100.htm

http://perso.wanadoo.fr/casar/M104.htm

http://perso.wanadoo.fr/casar/EGP.htm

http://perso.wanadoo.fr/casar/HUBERT.htm

- Ectoplasmes: http://perso.wanadoo.fr/casar/060recogn.htm

- Médiums à matérialisation http://perso.wanadoo.fr/casar/Tibon.htm

- hantises et fantômes http://perso.wanadoo.fr/casar/060recogn1.htm

- Boules lumineuses d'origines diverses (Pierre VIEROUDY et http://perso.wanadoo.fr/casar/019-106.GIF )

- Ubiquité: http://perso.wanadoo.fr/casar/064recogn.htm

- Etc..

 

- Dans certains cas, les matérialisations peuvent se faire instantanément en passant directement de l'état ondulatoire (invisible) à l'état solide (cailloux poltergeist)

- Dans d'autres cas, les matérialisations se font plus progressivement en passant par deux ou plusieurs des stades différents constatés et supposés au niveau de la BEC (c'est souvent les cas pour les ectoplasmes ou les ovnis)

Les phénomènes lumineux qui peuvent accompagner ces matérialisations sont en relation avec les charges électriques qui se modifient lors des "réarrangements" des bosons et fermions (par paires ou 3 par 3 ).

Des anomalies gravitationnelles se manifestent lors des matérialisations car la masse des objets augmente au fur et à mesure que l'objet prend sa forme matérielle alors que sous état d'onde, il n'avait pas de masse

Des anomalies de temps (décalages temporels) sont en relation intime avec ces phénomènes. Les événements survenus chez Matthew Manning sont particulièrement parlants à ce sujet.

 

Conclusion

L'étude des différents dossiers du paranormal montre une similitude parfaite entre l'infiniment petit et l'infiniment grand. Le comportement paradoxal des systèmes de particules au niveau quantique se retrouve avec l'ensemble de ses composantes reproductible à notre échelle de grandeur. C'est la raison pour laquelle des objets (ou des êtres vivants) vivent parfois des mésaventures qui dépassent l'entendement. C'est ce que nous appelons la constante "micro/macro". Les physiciens auront la tâche d'expliquer ces étrangetés de la nature. Ces phénomènes qui sont extrêmement rares semblent liés à des dysfonctionnement psychiques vraiment exceptionnels. C'est la raison pour laquelle, pour le moment, ils ne sont pas reproductibles donc irrecevables pour la science officielle. Les choses bougent puisque des témoins scientifiques et journalistes ayant été confrontés à ces phénomènes commencent à parler. Un média d'audience nationale ayant consacré une émission de deux heures à ce sujet (http://perso.wanadoo.fr/casar/M118.htm), nous pensons que les choses avancent vers une prise de conscience et une reconnaissance par les milieux officiels de la recherche de l'énorme intérêt que revêt l’étude des phénomènes poltergeist.

----------------------------------------------------------------------------

Récapitulatif de la documentation

Le cas du monastère de Souvigny (Allier)

http://perso.wanadoo.fr/casar/060recogn1.htm

les ovnis triangles psychiques

L'ufologie dans tous ses états dans http://perso.wanadoo.fr/casar/M117.htm

Robert Tocquet

http://perso.wanadoo.fr/casar/TOCSCIENCE.htm

http://perso.wanadoo.fr/casar/TOCQUET.htm

Anomalies de gravitation

- Monsieur Augustin Le Blé http://perso.wanadoo.fr/casar/Transcription.htm

- Cideville: http://perso.wanadoo.fr/casar/220-20.GIF

- Manning: http://perso.wanadoo.fr/casar/192-36.GIF

Spiritisme et médiums à matérialisation

http://perso.wanadoo.fr/casar/Tibon.htm

http://perso.wanadoo.fr/casar/060recogn.htm

Les expériences du Docteur Osty

http://perso.wanadoo.fr/casar/060-46.GIF

http://perso.wanadoo.fr/casar/060-48.GIF

http://perso.wanadoo.fr/casar/060-50.GIF

http://perso.wanadoo.fr/casar/060-52.GIF

L'ubiquité d’Emilie Sagée

http://perso.wanadoo.fr/casar/064recogn.htm

Froid

http://perso.wanadoo.fr/casar/chapada.htm

http://perso.wanadoo.fr/casar/TEMOIGSTOCK5.htm

http://perso.wanadoo.fr/casar/192-78.GIF

Ensemble des messages EGP autorisés a la diffusion FILEGP1public.htm FILEGP2public.htm



DOCUMENTATION EN RELATION AVEC LA NOUVELLE PHYSIQUE

plus en phase avec le paranormal

 

Une théorie ultime ne doit pas se focaliser sur les champs, ni sur l'espace-temps, mais plutôt sur l'échange d'information entre les processus physiques

Dans le numéro de novembre 2003 de "Pour la Science", il y a un article intitulé "l'univers holographique" écrit par Jacob Bekenstein, professeur de physique théorique à l'université hébraïque de Jérusalem (qui fut l'élève de J A Wheeler).

" Le raisonnement aboutissant au modèle holographique conduit certains physiciens à émettre l'hypothèse qu'une théorie ultime ne doit pas se focaliser sur les champs, ni sur l'espace-temps, mais plutôt sur l'échange d'information entre les processus physiques. Si cette approche est correcte, l'idée selon laquelle l'information mène le monde sera brillamment confirmée. "

Extrait de l'article "l'Univers holographique" de Jacob Bekenstein dans "Pour la SCIENCE" de novembre 2003

Peut-on appliquer le principe holographique à l'ensemble de l'Univers ? L'Univers réel est un système à quatre dimensions : il a trois dimensions spatiales et une dimension temporelle. Si la physique de notre Univers est holographique, un ensemble de lois physiques alternatives, s'appliquant sur la frontière tridimensionnelle de l'espace-temps, existerait quelque part, et équivaudrait à la physique quadridimensionnelle usuelle. Nous ne connaissons encore aucune théorie tridimensionnelle de ce type. D'ailleurs, quelle surface devrions-nous prendre comme enveloppe de l'espace-temps ? Confrontés à ces difficultés, les physiciens se sont tournés vers des modèles d'univers plus simples. Le principe holographique s'applique bien à une classe de modèles nommés espace-temps anti-de-Sitter. L'espace-temps de de Sitter est une solution des équations de la relativité générale obtenue par l'astronome hollandais Willem de Sitter en 1917 et qui inclut une force répulsive, nommée constante cosmologique. L'espace-temps de de Sitter est vide; il est symétrique et subit une expansion accélérée. En étudiant notamment des explosions de supernovae lointaines, les astrophysiciens sont arrivés à la conclusion que notre Univers connaît une expansion accélérée et devrait ressembler de plus en plus au modèle de de Sitter, même si le cosmos n'est pas vide. si on change le signe de la constante cosmologique, la force de répulsion des équations d'Einstein devient une force d'attraction, et l'espace-temps anti-de-Sitter se transforme en un espace-temps anti-de-Sitter (tout aussi symétrique). Qui plus est, l'espace-temps anti-de-Sitter a une frontière, une surface localisée à "l'infini" comme notre espace-temps.

Grâce à ce modèle, les théoriciens ont fabriqué un exemple remarquable où s'applique le modèle holographique. Ainsi, un univers décrit par la théorie des supercordes dans un espace-temps anti-de-Sitter est absolument équivalent à une théorie quantique des champs s'appliquant à l'enveloppe de cet espace-temps. En 1997, Juan Maldacena, à l'Université de Harvard, a été le premier à appliquer une relation au cas anti-de-Sitter à cinq dimensions, relation qui a ensuite été vérifiée dans diverses situations par plusieurs équipes. On dispose maintenant d'exemples de cette correspondance holographique pour des espaces-temps de dimensions variés.

Ce résultat signifie que deux théories, très différentes et ne s'appliquant pas à des espaces de même dimension, peuvent être équivalentes. Des créatures vivant dans un de ces modèles seraient incapables de déterminer si elles évoluent dans un univers à cinq dimensions décrit par la théorie des cordes, ou dans un univers à quatre dimensions décrit par la théorie quantique des champs des particules ponctuelles (bien-sûr, leur structure cérébrale pourrait fortement les inciter à "préférer" l'une ou l'autre description, de même que nous "croyons" vivre dans un modèle à trois dimensions d'espace).

 

  Francis Michel SANCHEZ, un chercheur avec lequel il faudra composer : FMSANCHEZ.htm


 
Le nouveau genre de science de Stephen Wolfram

Voici donc un texte très bref et incomplet sur Stephen Wolfram et son dernier livre A New Kind of Science (quelque chose comme "Un nouveau genre de science", mais je ne crois pas qu'il ait encore été traduit en français) qui est sur le marché depuis le mois de mai 2002. Stephen Wolfram est probablement un des hommes les plus brillants de notre petite planète; il a décroché son doctorat en physique théorique à l'âge de 20 ans et il est le créateur du logiciel révolutionnaire Mathematica qui est reconnu pour sa puissance et sa versatilité. Sur son site, il présente sa biographie en images. Ce logiciel a fait de lui un homme riche dès la fin des années 1980 et il a pu se consacrer pendant une dizaine d'années à l'étude d'autres logiciels, les automates cellulaires.

Suite de l'article ici WOLFRAM.htm

Notez ici la connexion intéressante de la théorie de WOLFRAM et les travaux de physique quantique sur la relativité d'échelle de Laurent NOTTALE et les écrits de Philippe VIOLA


Du nouveau sur la conscience globale

CHAMPSMORPH.htm

 


REVUE DE PRESSE


 

Emission sur France culture le 27 /11/03 entre 2h et 2h30 concernant un ouvrage collectif "CRITIQUE DE LA RAISON PURE" sur Emmanuel KANT avec Hubert REEVES, Jean CASANAVE La physique quantique et la philosophie. Emission extrêmement intéressante permettant de comprendre les travaux de CASAR.

***************

 


Courriers divers


 

Message d'un universitaire qui donne le change a l'attitude rigide des sceptiques ZETETICIENS

 
----- Original Message ----- From: X…..To: Francis.Gatti@wanadoo.fr Sent: Thursday, November 20, 2003 12:52 AM
Subject: Petit message en passant à propos de votre site du "CASAR".
 
Bonsoir,
A l'occasion d'une recherche sur Internet je découvre par hasard votre site et l'Association - le "CASAR" - que vous avez l'honneur, semble-t-il, de présider, et que je ne connaissais pas.
Merci beaucoup pour la diversité et la richesse d'information que contient votre site sur un sujet apparemment controversé, le paranormal.
Henri Broch est un de ces scientistes bête et demeuré, que j'ai eu l'occasion de rencontrer, avec un ami authentique physicien dûment diplômé (lui...),
Sur un autre sujet ce triste sire croît pouvoir - dans son orgueil pathologique - "remonter les bretelles" de certaines autorités universitaires, alors qu'il n'a pas le quart des connaissances requises pour ouvrir son vilain bec !
Ainsi sur le sujet du Linceul de Turin ou de la question de la fausse datation au radiocarbone de 1988, dont tout scientifique qui se (sic) respecte sait parfaitement qu'on ne peut plus lui accorder aucun crédit actuellement... Il y a eu des datations au radiocarbone sur d'autres pièces archéologiques qui se sont révélées complètement fausses. Ces résultats ont été publiés et sont incontestables.
Voir à ce propos d'abord la longue étude du Pr Marie-Claire van Oosterwyck-Gastuche, Agrégée de l'Enseignement Supérieur, spécialiste internationale en chimie des sols et radiocarbone, première femme membre de l'Académie Royale des Sciences de Belgique, intitulée "Le Radiocarbone face au Linceul de Turin : Journal d'une recherche", Ed., F.-X. de Guibert, Paris, 1999, 350 pages. Cet ouvrage qui représente neuf années de recherche sur ce sujet requiert des connaissances en statistique précise. Le secrétaire général pour les applications auprès de l'Académie (Française) des Sciences (Institut de France), Pierre Perrier, a écrit à l'auteur (je possède un double de ce courrier sur papier à en-tête de l'Institut, que j'ai cité dans une étude que j'ai publié dans un volume collectif) que son ouvrage, excellent, contraignait les tenants du radiocarbonne à se montrer concilliant, et à revoir les critères et règles d'étalonnage de leur méthode, et qu'il n'était dès lors plus possible de considérer comme valable cette soit disant datation.
On peut encore relever les travaux du Dr ès Sciences Arnaud Aaron-Upinsky... Ce simple exemple détaillé parmi d'autres pour indiquer l'attitude encore une fois pathologique du sieur Broch. Je ne m'étendrai pas sur cet individu, s'il n'était pas symptomatique du comportement occidental moderne qui procède par alternativisme : "ceci et non cela", sans comprendre que d'innombrables contradictions ou oppositions sont apparentes et disparaissent dès lors que l'on approfondit et regarde la Réalité autrement qu'en surface.
Jean Piaget, avait en son temps montré comment, dans une optique transdisciplinaire on pouvait s'accorder dès lors que l'on quittait les ornières souvent étroites de sa discipline.
Broch et consort c'est la superficialité considérée comme l'un des "beaux-arts" de la béotie. Son comportement sectaire n'a d'égal que sa fatuité. Broch s'estime intelligent et compétent en ignorant les Principes fondateurs de la Logique, et en (dis-)-fonctionnant comme si cela n'a pas d'incidence sur les sciences ! Il serait néanmoins intéressant sur le plan de la psychologie d'étudier en détail les faits et gestes de cet individu, son mode de fonctionnement psychique par tous ceux qui l'ont connu. Je fais le pari que l'on découvrirait un déséquilibre psychique profond.
Pour les scientistes, je recommande l'étude approfondie des quatre premiers chapitres de l'ouvrage fondamental "Logique et Transcendance" du Logicien et Métaphysicien (ce second terme au sens où Aristote le fut, et non dans l'acception moderne) helvétique, décédé en 1998, Frithjof SCHUON. Il est également possible de se faire une idée sur celui-ci en consultant le site Internet : http://frithjof-schuon.com
Cet ouvrage essentiel à tout point de vue, précité, paru en 1970, permet d'évacuer logiquement tous les faux problèmes que posent des personnes aussi peu scrupuleuses que ce Broch.
Voici les titres des premiers chapitres qui parlent d'eux-mêmes : "La contradiction du relativisme", "Abus des notions du concret et de l'abstrait", "Rationalisme réel et apparent"...
Après l'étude au moins de ces chapitres, les questions sur le paranormal apparaissent sous un tout autre regard, selon une approche complètement renouvelée du Réel... Et cela n'a aucune relation avec quelques sectes que ce soit...
Veuillez croire à mes salutations les meilleures

Monsieur X……Universitaire, Psychologue.

 ----- Original Message ----- From: XXXTo: francis.gatti Sent: Saturday, November 29, 2003 5:50 PM Subject: Re: Message EGPN°22

Cher Monsieur Gatti,

Bonsoir,

Merci beaucoup pour vos deux récents envois, dont celui cité en marge ("EGP" No 22), tout à fait intéressant. Je profite de la présente pour vous remercier de mon inscription à "l'envoi de messages "EGP" de "CASAR"" et vous confirmer mon intérêt.

Même si mon éventuel "point de départ" pour envisager des phénomènes dits paranormaux se fonde sur une aperception intrinsèquement - et clairement - Métaphysique (et ainsi Logicienne) du Réel, - encore une fois au sens du Védantâ non-dualiste - avant même de penser à étudier les susdits phénomènes à l'aide des méthodes qu'offre chaque discipline scientifique, il n'en demeure pas moins que je suis sensible aux efforts de compréhension que le "CASAR" ou vous-même tentez. C'est pleinement méritoire et c'est dans cette optique que je vous ai envoyé mon premier message.

Je pars du Principe que l'Occident ne peut plus faire (sic) l'économie de l'approche - en gros - "Orientale" de la réalité profonde, notamment parce que la médecine Ayur-Védique obtient - par des "méthodes" qui peuvent apparaître pour certains "non-rationelles" - dans certains cas de cancers des résultats de guérison qu'aucun médecin "classique" en Occident n'est capable actuellement de proposer à son éventuel patient.

Certaines recherches récentes sur la relation entre Dopamine, "effet placebo" et maladie de Parkinson pourraient ainsi recevoir un éclairage renouvelé, nonobstant ce qui est étrangement constaté en ce cas...

Avec mes meilleures salutations,

Monsieur X… Universitaire Psychologue

 


 
----- Original Message ----- From: INT …To: francis.gatti@wanadoo.fr Sent: Saturday, November 29, 2003 2:14 PM Subject: Condensats Bose Enstein

Les termes scientifiques dépassent mon niveau intellectuel; mais j'ai tout de même compris le fonctionnement ,ce qui en découle, le résultat et le pourquoi . Très passionnant et tellement logique .Merci .Ce message (EGP22) est donc la continuité de celui de l'autre jour et c'est rassurant je trouve. Car si j'ai bien compris l'immortalité de tout être vivant est envisageable de ce fait non ? je ne vs demande pas de me répondre si vs n'avez pas le temps

Témoignage spontané de monsieur INT concernant un appel téléphonique ayant de forte chances de venir d'outre tombe : TEMOIG7.htm


Position presque enfantine  des sceptiques au sujet des matérialisations d'objet concernant l'émission sur JC Pantel d'Europe N°1 : SCEPT_eu1.htm