Microscope M109bis

TITUS.htm Super TITUS.htm M101.htm  SR2010.htm M111bis.htm

dépôt légal novembre 2002


Page de couverture

Sécurité routière le sang coule toujours autant sur les routes

"les cercueils sont lourds des mots qu'ils n'ont pas dit ! "

Une loi est a voter rapidement voici nos propositions: LOI

 


MANUSCRIT en Ligne "Sécurité routière an 2000" (réalisé entre 1987 et 1990) : SR2010.htm

Comment pourraient se dérouler les contrôles de vitesse dans le futur : controles


Sécurité routière

LE DOSSIER M101.htm fait l'historique des tribulations de CASAR au pays de l'anarchie routière

Que demande les français, une extrême sévérité envers les salopards qui exagèrent Voici deux articles édifiants de la nouvelle république du centre du 3 et 4/10/02 : SRNR.GIF SRNR1.GIF

Comment punir équitablement ? seule la boite noire ayant la mémoire du comportement pendant un temps assez long (une heure minimum) peut résoudre le problème. Il n'y a pas d'autre alternative !


Le piège serait de faire voter a l'assemblée nationale des lois inefficaces sur des bases fausses qui perpétueraient l'hécatombe répugnante en ne faisant infléchir que très légèrement la courbe du bilan de la tuerie annuelle

  


: Modification des règles d'obligation d'installer une boite noire

Extrait de "Microscope" N° 111bis : M111bis.htm

----------------------------------------------

IMPORTANT:

Cette boite noire concernerait les infractants a la vitesse sanctionnés en justice (une condamnation lourde par un tribunal pourra suffire pour imposer la boite noire ) par voie d e justice (*)

Ce seuil serait modulable chaque année en fonction de l'évolution du bilan de l'hécatombe .

(* )Les frais d'achat et d'installation de la boite noire seront a la charge du contrevenant

 


ENFIN DES DECISIONS LUCIDES ET RESPONSABLES

C'est avec une grande satisfaction que casar a pris connaissance de l'intention du Ministre de l'intérieur Nicolas SARKOSY de mettre en place le systèmes de recouvrement (informatique) automatique des amendes pour les petits délits et surtout le couplage des radars avec un système informatique géré par le ministère de la justice.5information du journal de 20 heures sur TF1 du 26 /10/02

Ce volet de prélèvement automatique des amendes était prévu dans notre projet T.I.T élaboré par la Ligue Nationale contre l'hécatombe routière dont CASAR est le fondateur : 52.GIF 53.GIF 54.GIF 55.GIF 56.GIF 57.GIF 58.GIF 59.GIF 60.GIF

Apres plus de dix années de tergiversations, nous voyons enfin poindre une amorce de solution a l'arrêt de l'hécatombe. Cette mesure menée conjointement avec l'utilisation de motos banalisée pour détecter et identifier les chauffa rds a fort taux de dangerosité donnera des résultats très appréciables qui marqueront une rupture avec la timidité incroyables des pouvoirs publics a traiter les tueurs en puissance avec une très grande fermeté .

Les députes été informés par e-mail personnalisé de nos travaux et sur l'efficacité à attendre des différents dispositifs envisageables par la SR afin qu'ils votent en connaissance de cause la loi qui sera proposée au printemps 2003 suite aux états généraux présides par le Président de la république en septembre 2002


Editorial

LE DOSSIER M101.htm fait l'historique des tribulations de CASAR au pays de l'anarchie routière

Tenter une action bénévole et désintéressée sur la sécurité routière est la tâche la plus ingrate qui soit parce que les personnes par dizaines , centaines ou milliers à qui vous vous pourriez avoir sauvé la vie ne vous dirons jamais merci (une seule victime innocente ** en moins grâce a moi et je serai comblé; imaginez que ce soit un ami , un parent proche .Madame , Monsieur qui passez ici sur ce site , soyez indulgent car les suggestions scientifiques et techniques ( honnêtes) développées ici vous ont peut être sauvé la vie sans que vous le sachiez car des système de type TITUS.htm ***ont été mis en œuvre avec succès en France suite a mes interventions répétées au plus hauts niveau de l'état. Interventions qui ressemblent même a du harcèlement de fonctionnaires. A présent soyez certain que pas mal de vos proches, vos enfants peut être auront la vie sauvée tôt ou tard grâce a moi. Je ne vous demande rien mais ayez au moins l'intelligence de me respecter. Je pourrais rouler en grosse voiture allemande avec tout l'argent que j'ai dépensé bénévolement a ce sacerdoce alors avant de vous emporter sur une soi disant atteinte inacceptable aux droits de l'homme pensez a vos enfants qui (sans ces dispositifs garde fous) risque bêtement leur vie , nous sommes seuls responsables nous les adultes qui sommes incapables de les guider vers la vie.

** j'insiste sur le terme innocente car les victimes non innocentes n'ont que ce qu'elles méritent.(sans commentaire)

*** soixante pour cents de morts en moins sur le tronçons ayant été équipé pour de ce système de sanction automatique .(Lille , Angers, St Etienne)

 

 


Mises en garde sur la

Boite noire embarquée Super TITUS.htm

Plan de travail

- Paramètres techniques

a) Un temps de mémorisation des paramètres de conduite devra se situer entre 60 et 180 minutes.

b) le matériel doit être fiable, indestructible et inviolable pour satisfaire aux exigences en matière de justice

Proscrire les dispositifs dont l'effet est a trop long terme est impératif. Il y a urgence c'est pourquoi tout dispositif qui n'aurait pas de mise en fonction rapide serait implicitement criminel. Un retard de mise en place condamnerait obligatoirement des milliers de personnes (souvent des innocents). Il faut IMPERATIVEMENT une homologation rapide d'un modèle standard de boite noire simple et inviolable qui s'adapte facilement sur tous les véhicules a un prix raisonnable. (deux roues compris)

Une boite noire performante existait déjà en 1990 sa mise en place par voie "pénale" sur les infractants qui dépassent de 50 km/h la vitesse autorisée aurait épargné la vie d'au moins 30.000 personnes (page 198 du manuscrit 198.GIF)

- Paramètres à mémoriser dans la boite noire :

a) La vitesse du véhicule

Une boîte noire qui ne mémorise pas les paramètres de conduite que sont la vitesse du véhicule et le compte-tours du moteur n'est pas une boite noire mais une mascarade de boite noire.

Les Instances de la sécurité routière qui préparent le projet de loi doivent le dire en clair dans le texte. (la boite noire d'un avion enregistre pendant toute la durée du vol; il faut appeler un chat un chat!)

b) La vitesse de rotation du moteur (informations du compte tours ou position de l'accélérateur )

Le problème de l'identification des conducteurs "non apaisés" (expression employée par le ministre Georges Sarre) ne peut se faire que par une comparaison du profil des vitesses autorisées avec la courbe du compte-tours. (Un logiciel pourrait facilement faire le travail).En cas d'accident ,un indice d'agressivité pourrait être déterminé. Cet indice pèserait très lourd dans le partage des responsabilités ,les sanctions qu'infligerait un tribunal éviterait pas mal d'injustices étant donné que souvent des conducteurs prudents ayant un véhicule peu puissant sont condamnés a tort ..

La pollution inutile (en ville surtout) est une grave question, les écologistes devraient s'interroger sur la masse de carburant diffusée inutilement par l es coups d'accélérateurs inutiles quand la circulation n'est pas fluide .Ceci est tellement vrai que les Suisses avaient un moment imposé l'arrêt du moteur aux feux rouges. L'agressivité des conducteurs a donc au moins deux bonnes raisons d'être combattue.

L'accélération en ville doit être contrôlable après coup car certaines voitures sportives et les motos de grosse cylindrée exagèrent en restant sous les seuils de vitesse. Sans compter le bruit infernal de ces engins en ville que tout le monde critique sans oser le dire ouvertement car les motards sont en colère et ils n'admettent pas qu'on leur fasse des reproches. En cas de contestation, la preuve des dépassement de limites de bruit pourrait être faite par reconstituons après coup sans qu'il soit nécessaire de prendre l'infectant inconscient en flagrant délit.

EXEMPLE: ACCEL.GIF sur le dessin ci-joint; si la boite noire démontre que l'accélérateur était au taquet (a fond les manettes selon l'expression des motards)alors que la moto était encore dans le virage; cela démontre qu'une prise de risque énorme et délibérée à été prise par un inconscient qui ,sortant du village n'attend pas d'avoir la visibilité et accélère a fond avec l'intention de passer largement la vitesse autorisée alors qu'il est sans visibilité.

Sur ce points de la répression sérieuse de la pollution sonore et atmosphérique , le ministère de l'environnement est concerné de très près dans l'élaboration de la loi a venir .

c) la pression des freins

Ce paramètre est très important a connaître pour définir un coefficient d'agressivité en ville , dans la circulation est dense. En cas d'accident la reconstitution sera un eu d'enfant pour les tribunaux qui seront consternés par la réalité. Les avocats des propriétaires de grosses cylindrées vont s'arracher les cheveux et les jeunes conducteurs qui friment en ville en mettant la vie des autres en jeu inutilement et en polluant un maximum pour rien (pollution sonore et atmosphérique) vont trouver la note salée. comparaison des courbes de comportement des conducteurs "agités" avec les courbes nominales sera un outils efficace permettant aux agents de contrôle de sanctionner sur la réalité plutôt que sur la subjectivité : COURBES.jpg

 Si le délit de dépassement de limites de vitesse autorisée ne peut être retenu en ville , il serait possible de définir un taux d'agitation" anormale pour certains conducteurs au comportement accidentogéne. La quantité de pollution inutile liée aux coups de freins et accélérations intempestifs. Une comparaison entre la conduite apaisée et la conduite agitée pourrait être faite facilement en fonction de paramètres donnant des normes moyennes sur un parcours prenant en compte la fluidité de circulation.

 

- Financement Dispositif autofinancé pour ce qui concerne l'équipement des véhicules; dans un premier temps, seuls les automobilistes pris en infraction grave de vitesse sont condamnés a équiper leur véhicule a leurs frais de la boite noire (modèle standard homologué) Ces dispositions ne sont pas nouvelles, le CICR de Novembre 2000 (présidé par le premier ministre Lionel Jospin et le ministre des transports Jean-Claude Gayssot) avait pris le décision de mettre en œuvre cette mesure sur des zones test du territoire. Qu'en est-il a ce jour ? Combien y a t-il de boites noires installées suite a des condamnations ?Les vœux pieux n'ont jamais solutionné de problèmes.

Les préposés aux contrôles (policiers ou gendarmes) devront disposer du logiciel d'exploitation des données numériques enregistrées dans la boite noire. J'ai sollicité l'I.U.T de Châteauroux qui à lancé un projet en 2001 sur mon initiative (bénévole ) .Ce logiciel serait facilement adaptable étant donné que le parc informatique dont dispose les agents de contrôle actuellement est adapté pour cela.

 

- Modalités d'équipement progressif du parc automobile en boite noire

La progressivité de l'équipement des véhicules de l'immense parc automobile est relativement simple a concevoir : les tribunaux imposent l'installation d'une boite noire aux infractants grande vitesse (ou abus graves ayant mis en danger la vie d'autrui) Cette mesure s'avérera beaucoup plus efficace que le permis a points dont on connaît les limites (Ce que nous avions prévu en 1990:voir manuscrit) car l'effet psychologique sur les populations de conducteurs a risque serait immense.

Les véhicules certaines administrations sont déjà équipées de boite noire sur l'impulsion du ministère des transports. Il serait intéressant pour la DSCR de faire une évaluation technique pour voir si les boites noires sont efficaces et surtout si elles sont adaptées a une utilisation a des fins judiciaires en regard des éléments que nous préconisons ici. La fiabilité du matériel aussi bien en terme technique qu'en terme d'inviolabilité est indispensable.

 

- Questions juridiques :

 L'avis d'un juge de grande instance face à la LNCHR : 120.GIF 121.GIF 122.GIF 123.GIF 124.GIF

 

- Eléments principaux de la loi a venir:

Introduction

 Si le CICR de novembre 2000 avait imposé une vraie boite noire à mémoire de une heure minimum (comme celle que nous proposions en1990 ) aux infractants de très grande vitesse au lieu d'inciter les juges à suggérer l'installation de cette boite (un comble) et si les ministres avaient tenu leurs engagements nous n'en serions pas là. Voir le compte rendu du CICR de Novembre 2000 ici: TITUS.htm

 Le but principal de cette loi se résume en deux partie:

a) Dans un premier temps dans la situation d'urgence où nous sommes, donner a la puissance publique les moyens juridiques d'équiper d'une boite noire homologuée les véhicules en circulation (quelque soit le modèle ) qui se signaleraient par de gros abus de vitesse. LE DELAI DE MISE EN PLACE ETANT DE SIX MOIS

b) Dans un second temps imposer aux constructeur l'installation d'un modèle standard de boite noire intégrée a l'ordinateur de bord permettant de mémoriser le comportement du conducteur. Le but étant d'équiper l'ensemble des véhicules du parc automobile afin de pouvoir contrôler n'importe les véhicules a tout moment sans qu'ils se signalent forcement par un excès. . DELAI DE MISE EN PLACE DIX ANS

 

I) A partir de Juillet 2003 les véhicules en circulation n'ont aucune obligation d'être équipés d'un dispositif de contrôle de vitesse a mémorisation. PAR CONTRE, les véhicules pris en infraction de très grande vitesse, auront obligation d'équiper a leur frais leur véhicule avec une boite noire simplifiée mémorisant la vitesse .Cette boite est un model standard imposé par la direction de la sécurité routière.(DSCR)

II) Prévisions en ce qui concerne les véhicules neufs mis en circulation : A compter de 2004 les constructeurs auront obligation d'installer sur les véhicules sortant d'usine un dispositif électronique (au niveau de l'ordinateur de bord) qui mémorise les paramètres numériques et permet de les transférer rapidement par saisie d'écran sur un ordinateur extérieur au véhicule les informations permettant de reconstituer sur une courbe les valeurs respectives (en coordonnées graphiques) de :

 1°) vitesse du véhicule

2°) pression de frein

3°) niveau d'accélération

4°) compte tours moteur

 

III) En cas de constatation d'une infraction grave (la loi devra en préciser ici les seuils et les paramètres précis), les agents chargés des contrôles seront autorisés à récupérer les informations contenues dans la boite noire pour faire une évaluation du comportement. (voir le chapitre de mode opératoire des contrôles mode )

 

IV) Mesures annexes

 a) La loi devra prévoir des sanctions LOURDES en cas de délit d'entrave au fonctionnement de la boite noire.

 b)Un fichier nationale des véhicules équipes de boite noire par obligation pénale sera constitué et sera a la disposition des agents de contrôle

 V) L'identification des contrevenants

a) L'installation des radars a sanction automatique (T.I.T) par les municipalités sera incitée par l'état qui autorisera l'installation de leurres (comme prévus dans le projet T.I.T ) ces leurres sont des boîtiers vides installés le long des axes accidentogénes , ces boîtiers sont garnis de radar épisodiquement.(ceci est beaucoup plus facile a réaliser que de mettre des agents de la force public pour intimider les contrevenants.

 b) Les informations dont dispose la DDE ainsi que le matériel de contrôle concernant les exagérations de vitesse connues des services techniques *** pourront être exploitées a des fins d'identification par les services de police. Une coopération DDE gendarmerie a ce niveau est autorisée par la loi.

 *** Les boucles magnétiques qui mesurent les flux de circulation ; les durées de trajet aux péages etc…

 Proposition officielle faite a la DSCR le 7octobre 2002 : RESUME

- La question de l'atteintes aux libertés individuelles :

La liberté de nier la réalité devant un tribunal ? Liberté de tricher avec le détecteur de radar ?: NR.GIF

 

- Modes opératoires des contrôles

Comment seront exploitées les données numériques contenues dans la boite noire par les services de police et de gendarmerie si les membres du parlement prennent conscience du que ce fléau n'a pas de solution dans notre pays sans une décision courageuse mettant les français face aux réalités qu'ils refusent obstinément de reconnaître. Leur comportement sur la route ressemble a une gigantesque partie de POCKER MENTEUR. Il faut mémoriser les paramètres de conduite afin de sanctionner sur la réalité et non pas sur la subjectivité.

Voici un exemple d'analyse des données pour deux conduites différentes sur un même parcours: COURBES.jpg Si le contrôle de gendarmerie se fait au kilomètre 33 (point A sur le dessin se trouvant à intersection de la courbe rouge et la courbe verte) les deux conducteurs se verront infliger la même sanction. En réalité ils ne sont pas égaux en infraction ;la différence de dangerosité se mesurant pour chacun par rapport a la courbe bleue . C'est la surface en hachures rouge qu'il faut prendre en considération pour déterminer le taux de dangerosité du conducteur.

C'est sur la base de nos explications simples développées ici que les députés auront le loisir de bien comprendre les enjeux afin de décider en connaissance de cause s'ils veulent œuvrer à réduire fortement l'hécatombe. Cette réduction passe par la transparence de la conduite au niveau vitesse. Un petit croquis en dit plus long que des discussions compliquées.

MODE OPERATOIRE: L'agent chargé des contrôles de vitesse dispose dans son ordinateur portable de la courbe (en bleu sur le croquis) qui représente le profil des limites de vitesse a respecter pour un tronçon d'une cinquantaine de kilomètres en amont .Lorsqu'il contrôle une voiture, il se connecte sur la boite noire qui affiche la courbe des vitesses effectives . Exemple; la courbe en rouge apparaît et elle est enregistrée dans le portable de la gendarmerie. L'opération ne demande que quelques secondes; La comparaison de la courbe avec la norme donnera immédiatement une idée de la sanction a infliger. La courbe verte est moins accidentogéne que la rouge .La loi doit définir un taux de dangerosité en fonction de la surface de la zone couvrant les dépassements de vitesse.

 Une amende forfaitaire très progressive proportionnelle a la surface (en défaut) serait plus équitable qu'une amende identique aux deux conducteurs en cas de contrôle au point A du croquis

Pour une image plus lisible cliquez ici : COURBES.jpg

 

 

 - Les avantages de la boite noire ayant au minimum une heure de mémoire

 Les détecteurs de radar n'auront plus cour

La vie de nombreuses personnalités tuées sur la route a cause de trop grandes vitesses aurait été épargnée: 176.GIF 176BIS.GIF ainsi que la vies de milliers de jeunes conducteurs : exemple de week-end morbide 177.GIF toujours d'actualité en 2002. 

 

-Les différents type de boites noire méritent a être connus

 

Beaucoup de gens font des confusions entre les modèles de boite noire ,les fonctions et l'efficacité entre les unes et les autres ne sont pas comparables . L'erreur serait d'imposer une boite n'ayant pas d'efficacité pour satisfaire certains lobbies qui prétexte à tort que les libertés individuelles sont menacées.(nous serions alors reparti pour une décennie de bilans catastrophiques. Identifier les conducteurs en infraction grande vitesse est un jeu d'enfant ; les matériels automatiques que les constructeurs cherchent a faire passer pour des boites noires sont surtout des gadget de confort. La boite a mémoire décrite ici est un instrument de vérification du comportement ; messieurs les députés ne vous laissez pas leurrer par des gadgets destinés a faire diversion.

Le ministre des transports a deja anoncé la couleur lors de son passage au salon de l'auto le 1/10/02

Il déclare opter pour le limiteur de vitesse qui sera activé ou pas par le conducteur. Solution élégante pour ne froisser personne et laisser l'hécatombe se perpétuer Ce n'est pas une mesure inutile, c'est une mesurette qui fera baisser le bilan de 10% dans 5 ou 10 ans. En attendant la mort sur la route en France sera le double que dans les pays européens civilisés.

 

Le limiteur de vitesse

Le régulateur de vitesse

 Le système de limitation par satellite

Le radar anticollision

 

- La boite noire est très mal perçue dans le milieu associatif et par les politiques par manque volonté a résoudre efficacement le problèmes ou manque de connaissances techniques

La lettre de Juillet 1989 de madame Yvette Chassagne présidente de la prévention routière en 1989 disait que son principal souci était de diffuser massivement le livre blanc 136.GIF. Nos craintes étaient justifiées ,le livre blanc n'a pas été efficace pour les raisons que nous donnions a l'époque et les morts sont toujours par milliers en trop .Le plus incroyable c'est que les concepteurs du livre blanc occupent toujours la scène médiatique 12 ans plus tard avec un gros échec sur les bras sans le moindre remords , sans faire le moindre mea-culpa. Claude GOT (Europe N° 1 en septembre 2002) et Christian Girondeau (5°chaine 27/09/02) nous assènent toujours les même arguments bateau du genre ;"C'est la vitesse qui tue", il faut responsabiliser les conducteurs par une prévention efficace etc…

Monsieur Fleury nouveau patron de la prévention routière nous semble pas plus décidé a mettre les pieds dans le plat en 2002 .(Il faut ménager les adhérents qui cotisent et le gouvernement qui crache au bassinet) Nous n'avons que faire des remerciements ou félicitations de Madame Chassagne car ce ne sont pas des lauriers que nous recherchons mais des résultats probants sur l'hécatombe. Ils ne sont pas là et ne risquent pas de l'être si vous ne faites pas l'effort de dire avec nous qu'il faut réprimer les infractants à la vitesse sauvagement , sans le moindre scrupule. Ne pas le faire sous prétexte que c'est technologiquement impossible est dégueulasse. 

 

Boite noire et médias

A l'émission sur la 5°chaine le 27/09/02 avec Yves CALVI rien n'est changé par rapport a 1990 personne ne parle de systèmes permettant de contraindre les automobilistes par des contrôles efficaces; c'est pourtant le seul vrai problème qui se pose actuellement. Comment ne pas se rendre compte messieurs les journalistes que l'électronique qui peut faire des prouesses incroyables pour le confort des passagers et du conducteur ne pourrait pas servir a surveiller en permanence le comportement du véhicule a des fins de sanction lourdes puisque c'est la vitesse qui tue occupez vous de savoir qui fait de la vitesse et demandez que les responsables soient durement sanctionnés.. La fatalité est seule responsable des comportements hors code de la route. le souci des constructeurs étant de protéger les passagers du véhicule; le respect des vitesses est considéré comme une utopie. Le discours sempiternelle des banalités routière plein d'incohérence était au rendez vous. Les comparaisons vis a vis des pays étrangers qui imposent le respect des vitesse sont escamotées. Il a tout de même été dit que si le code de la route était respecté en France, le bilan serait de 4000 morts en moins. C'est une vérité de la Palice puisque la raison de la différence des bilans avec l'étranger c'est justement qu'a l'étranger le code est mieux respecté a cause de lois plus sévères.

On prend les mêmes acteurs et on recommence pour entendre toujours les mêmes banalités , vraiment les médias ne prennent pas d'initiative , comment peuvent-ils laisser dire des inepties a longueur d'émission comme quoi c'est la vitesse qui tue. Pourquoi ne posent-ils pas les vraies questions: quels sont les moyens techniques simples pour contrôler massivement la vitesse afin de contraindre les véhicules a respecter les limitations. Tous les systèmes électroniques embarqués qui limitent , qui régulent ( pour donner un confort de conduite ainsi que les systèmes de sécurité passives ,air-bag etc…) n'ont pas vraiment grand chose a voir avec le problème réel que chacun semblait ignorer magistralement . Ce sont les dégâts causés aux tiers (a l'extérieur, aux autres véhicules ou aux piétons, cyclistes et motocycliste) qu'il faut prendre d'abord en compte. C'est l'injustice totale et l'égoïsme parfait .Moi d'abord , sécurité maxi en cas de choc (lorsque je dépasse allègrement la vitesse autorisée) bien se protéger a l'intérieur de son véhicule sans se préoccuper des dégâts causés a l'extérieur encas de choc. (Quel monde pourri dans lequel nous vivons)C'est la ségrégation par l'argent, c'est la honte complète. Quel journaliste aura le front de se mettre ici en colère. Les grosses voitures n'ont pas d'excuse , si elle ne respecte pas le code elle devraient être pénalisé plus fort car souvent les peines légères d'amendes ne sont pas dissuasives pour les gens aisés. Mettez tout ce que vous voulez comme système électronique de confort laissant croire qu'ils sont destinés a favoriser le respect des vitesse mais vous ne me ferez pas prendre des vessies pour des lanternes; ce n'est pas ce qui se passe a l'intérieur du véhicule qui est prioritaire ici (même si c'est important) c'est le non respect de la loi qu'il importe de prendre en considération a cause des dégâts que ces excès occasionnent à l'extérieur et surtout des citoyens innocents qui sont honteusement anéanties en dehors du véhicule. Le confort de conduite on s'en fou complètement que vous preniez des dispositions pour ne pas être tué en dehors des vitesses autorisées n'a rien a voir avec le problème .La réduction de l'hécatombe sur les populations ne respectant pas le code est un comble! Tuez vous messieurs les violents c'est votre droit ! mais surtout laissez vivre les gens qui respectent la loi. Ceci a cause du non respect de la loi sur les vitesses que chacun semble minimiser honteusement . NUANCE! Il ne faudrait pas se tromper de cible pour se donner bonne conscience délibérément messieurs les donneurs de leçon qui étaient sur le plateau de la chaîne 5 ce soir du 27/09/02

Un mort dans un véhicule qui ne respecte pas la loi sur les vitesses ou la ceinture c'est un mort acceptable , par contre un piéton tué par même véhicule c'est inacceptable .Ce ne sont pas les mêmes morts; il y en a un qui l'a cherché mais l'autre non!

 Le marché de dupes de l'émission d'antenne 2 le 17 avril 1990 donne le ton sur les malentendus "consensuels" qui risquent de se perpétuer en 2002

198.GIF 199.GIF 200.GIF 201A.GIF 201B.GIF 201C.GIF 202.GIF 203.GIF 204.GIF 205.GIF 206.GIF 225.GIF

 Les courriers de circonstance de ce genre sont insultants pour les morts réponse ici: 225.GIF


Mises en garde sur les 

Systèmes de sanction automatiques type TIT: TITUS.htm

Les radars fixes sur le bord des routes pour les sanctions automatiques sont efficaces ; ils seraient complémentaire dans le dispositif car les conducteurs pris en très grands excès de vitesse seraient condamnés a installer une boites noires et non pas incités par les juges comme le disait le ministre Jean-Claude Gayssot.Si on veut régler le grave problème de l'hécatombe routière , il faut être ferme. Pensez aux familles en deuil et aux handicapés a vie par milliers. Il est plus acceptable d'avoir une boite de contrôle dans sa voiture que d'être paralysé a vie, soyons sérieux !.Celui qui est sous le contrôle d'une boite n'est pas malheureux pour autant. Il lui suffit de respecter le code de la route ( sans trop d'écarts volontaires) et il n'aura pas le moindre ennui. Les dépassements se mesurent en centimètres carrés. C'est la surface entre les deux courbes rouge et bleu sur le schéma : COURBES.jpg .Si son comportement se traduit par la courbe verte, il n'aura pas d'ennuis .Il y aura un minimum de tolérance prévu par la loi. De plus il y aura progressivité dans les sanctions : faible amende, amende moyenne, forte amende, fort retrait de permis etc…Ceci en fonction des seuils de quantité de surface dépassée et des récidives. Les petit malins ne pourront pas échapper a un resserrement inexorable de la fermeté publique car la punition devient vite insupportable s'ils n'entrent pas dans le rang. L'avantage de ce dispositif c'est qu'il puni les vrais coupables sans embêter les autres, ce qui roulent relativement bien. Les agents de contrôle ne perdront plus leur temps a rechercher a l'aveuglette pendant quelques heures de jour. Alors que l'hécatombe se joue 24 heures sur 24.Ils disposeront là d'un outils de travail efficace qui poursuit dans le temps sa quête des conducteurs non apaisés (ou agités du bocal) Notre société n'a plus les moyens de laisser les citoyens jouer avec les automobiles comme s'ils étaient de grands enfants. Il y a maintenant des jeux virtuels pour se défouler, alors laisser les gens vivre.(EN PAIX SI POSSIBLE SANS FAIRE DE BRUIT INUTILES)

 Les données dont dispose la DDE en matière de connaissance des niveaux d'infraction vitesse. La DDE utilise des matériels installés (boucles magnétiques, camera de contrôle etc ) doivent être exploitées provisoirement a des fins d'identification en attendant que la boite noire généralisée au parc automobile soit une réalité (a échéance de 10ans ) .


Actualité routière

 

Rien ne change depuis 15ans parce que le remède envisagé par les pouvoirs successifs est toujours associé a l'idée UTOPIQUE qu'une bonne prévention et des injonctions a se tenir tranquille seront rentable a court terme.Si le comportement est en cause comme tout le monde le dit ; alors donnons nous les moyens de connaître le comportement des infractants (a fort taux de dangerosité) et sanctionnons le sans faiblesse.


Ci-dessous, commentaires sur l'actualité routière insolite


Dans cet article de la Nouvelle République quotidien a grand tirage SRNR1.GIF l'avis du lecteur de Châteauroux est représentatif de la mentalité ETRANGE de beaucoup de conducteurs , ( autant pour les conducteurs de voitures , camions ou grosses motos) qui ne se rendent même plus compte du discours incohérent qu'ils tiennent. En définitive, les gendarmes sont responsables de l'excès de vitesse de ce monsieur. Les gendarmes méritent une contravention mais celui qui est hors la loi des dommages et intérêts .En effet , c'est honteux de ne pas demander a un conducteur en infraction si il est d'accord qu'on le verbalise. Il faudrait mettre des gendarmes sur l'ensemble du réseau routier tous les cents mètres.(La diminution du nombre des fonctionnaires préconisée par ce gouvernement va être compliquée) .Si nous comprenons bien la solution préconisée ici serait de mettre un gendarme en amont du barrage de contrôle radar qui aurait pour mission de faire signe aux automobilistes de ralentir afin que ceux-ci soient en règle avec la loi.. Nous comprenons mieux maintenant pourquoi Jean-Claude GAYSSOT avait exigé une mesure drastique :la boite noire que les juges devront suggérer aux infectants grande vitesse. Vous voyez toute la subtilité; tout les électeurs sont contents. La mère d'une victimes innocente comme la fille de madame Proust dans le même article s'imagine que la loi va enfin devenir sévère ET LES CHAUFFARDS SONT HEUREUX CAR ILS ONT LA LIBERTE DE REFUSER LA BOITE NOIRE. Tout le monde y trouve son compte. Si cela n'est pas de l'électoralisme, qu'est-ce que c'est?

 


 Le weekend du 30 septembre 2002,les motards en colère ont manifesté à Paris et en province pour exiger l'aménagement des infrastructures routières. Il serait intéressant de connaître les circonstances précises des accidents mortels des motards. Des statistiques seront faites dans l'avenir et des surprises attendent les responsables de la sécurité routière. Si les motards tués sont dans le cadre du respect des vitesse leur colère est justifiée. Dans le cas contraire , nous dirons que c'est une forme de diversion pour masquer le vrai problème qui est l'exagération des exactions sur la vitesse des motards en agglomération. Il y a urgence d'appliquer la mesure qui impose une boite noire par voie de justice aux motos grosses cylindrées prises en délit de très grande vitesse.


 Un spécialiste de la SR s'exprime sur les radars anticollision a l'émission de France inter "Rue des entrepreneurs" avec Didier ADES le 28/09/02

Avis de feu la LNCHR: Faire de la prospective sur des matériel sécurisant le conducteur en infraction parce qu'on est incapable de faire respecter les vitesses est une honte. Il y a mieux a faire a court terme. Ce spécialiste est un doux rêveur c'est de la poudre aux yeux. Ses élucubrations n'ont pas le moindre intérêt a court terme, ce sont des vues utopiques qui masquent au français que des solutions simples existent pour réduire les accidents. Compter sur les progrès technologiques du futur pour réduire l'hécatombe est irresponsable.


 

DESTINATAIRES :

Présidence de la république

Jacques CHIRAC : President.htm Réponse :CHIRAC.GIF

Le gouvernement

Premier MINISTRE.htm

ministères de transports : courrier postal

ministère de l'intérieur: courrier postal

 

ministère de la défense: defense.htm

ministère de l'environnement : courrier postal

 

ministère de la justice: courrier postal

Le parlement

Les députés : Assemblee.htm ( réponse du président de l'assemblée nationale incluse ici )

Les sénateurs : Senat.htm

 


Pendant ce temps le sang coule

 

CLOITRE.GIF CLOITRE2.GIF GAYSSOT.GIF RAFARIN.GIF ROBIEN.GIF MASSIN.GIF

 


Prenez connaissance du MANUSCRIT: "Sécurité routière an 2000" dont une partie est en Ligne: SR2010.htm

 


Nos propositions a la DSCR

 Priorité Sécurité Routière, un rendez-vous national pour agir

 http://rp.securiteroutiere.equipement.gouv.fr/prioritesr/

 

 

TITRE

Contrôles automatisés des vitesses et des comportements dangereux

Enoncé du problème

 Contrôler le comportement des automobilistes et leur faire respecter la loi en ce qui concerne la vitesse, le problème majeur étant le manque d'effectifs de surveillance des routes.

Objectif de la proposition

 Ma proposition est d'utiliser les technologies nouvelles pour acquérir une meilleure connaissance des infractants et le niveau des infractions commises. Deux dispositifs complémentaires entre eux sont envisagés.

a)La boite noire embarquée qui mémorise au minimum une heure de conduite

b) les station fixes sur les routes qui contrôlent en continu 24 H/24 la vitesse des véhicules. Les nombreuses petites infractions peu dangereuses sont réprimées automatiquement sans intervention humaine ( ou presque) afin de palier au manque d'effectif des agents de contrôle, ceci pour ce qui concerne les petites amendes difficilement contestables .Les grosses infractions sont traitées en justice avec l'objectif de vérifier les faits et de donner au juge les arguments nécessaires pour imposer par voie pénale une boite noire enregistreuse aux conducteurs les plus récalcitrants.

 

Avantages et gains attendus

 

Le gain a attendre se situe aux environs de 2000 morts annuels si nous comparons le comportement des automobilistes européens qui ne cherchent pas a tricher et respectent majoritairement les vitesses imposées à cause de lois et d'organisation de la sécurité routière mieux adaptées .

 Inconvénients et difficultés envisageables pour sa mise en œuvre

 

Les difficultés envisageables sont les atteintes aux libertés que les automobilistes irrespectueux des vitesses mettront en avant. Ils refusent d'admettre qu'ils roulent trop vite et affirment haut et fort que la vérification des vitesses par des dispositifs efficaces est un outrage a leur dignité . Les gens qui roulent le plus vite sont les adversaires les plus virulents a un contrôle effectif et personnalisé du comportement du véhicule. Ces gens mettent en avant un monde a la Big Brother en agitant le drapeau rouge d'une société totalitaire invivable et uniquement répressive. Ceci est une tactique de défense qui ne vaut rien car beaucoup de français roulent relativement bien n'ont pas d'inquiétudes à avoir, ils n'auront pas beaucoup d'efforts a faire pour être en règle car le système en place joue un rôle pédagogique important en donnant des avertissements sans frais.. Nous ne sommes pas du tout égaux devant les exactions et crier avec les loups ne peut que vous entraîner dans le deuils et le malheur. Les petites infractions vitesse ne sont pas a comparer avec les gros excès dont certains seulement sont responsables. La personne qui dépasse fortement la vitesse autorisée est un délinquant qui met gravement nos vies en danger au nom de quelle droit sur les libertés devrions nous les laisser sévir en toute impunité?….Ces gens profitent de l'incapacité des pouvoirs public a réprimer la totalité des infractions graves. Avec la technologie et les systèmes informatiques performants disponibles actuellement les choses peuvent changer facilement mais il faudrait pour cela une volonté politique .Cessons de nous raconter de histoires. Il faut adapter la loi aux évolutions technologiques des automobiles .La grave question de l'utilisation de puissances énormes permettant des accélérations inadmissibles très accidentogènes en ville ne se posait pas il y a encore trente ans. Notre dispositif ne s'en prend qu'aux gens dangereux. Les conducteurs non dangereux n'auront jamais une obligation pénale d'installer une boite noire surtout si leur bonne fois est reconnues. Les petites exactions ne sont pas interdites mais c'est le profil agité des incorrigibles qui sera porté a la connaissance des tribunaux pour que les sanctions soient adaptées aux délits. C'est loin d'être le cas en ce moment où souvent les petits payent très cher face a des gros qui bénéficient souvent de passe-droits

 Argumentaire (état de la question, données disponibles)

  

http://perso.wanadoo.fr/casar/M109bis.htm

Manuscrit en ligne concernant les travaux de la LNCHR en 1990 qui sont toujours d'actualité

http://perso.wanadoo.fr/casar/SR2010.htm

 

 

Conditions de mise en œuvre (coûts, délais, organisation, partenaires, textes nécessaires...)

  

Le coût de la mesure est largement inférieur aux frais occasionnés par les décès et les blessés gravement handicapés.

Les délais et l'organisation du dispositif sont indiqués dans le texte de loi proposé ci-dessous

Les partenaires sont la DDE , l'IUT de Chateauroux qui a déjà travaillé la questions du logiciels (sur ma demande) mais aussi les entreprises ayant du matériel spécialisé qu'il faudrait adapter (Siemens ? Kienzle ?). Le choix d'une boite noire simplifiée française est déterminant pour la fiabilité a des fins judiciaires et pour l'emploi (il y a un gros marché qu'il serait déplorable de perdre les français aussi savent bien faire ce matériel). Le délai de six mois n'est pas de trop pour bien définir ce matériel.

TEXTE DE LOI QUE NOUS PROPOSONS

 Les objectifs principaux de la loi se résume en deux partie:

a) Dans un premier temps dans la situation d'urgence où nous sommes, donner a la puissance publique les moyens juridiques d'équiper d'une boite noire homologuée les véhicules en circulation (quelque soit le modèle ) qui se signaleraient par de gros abus de vitesse. LE DELAI DE MISE EN PLACE ETANT DE SIX MOIS

b) Dans un second temps imposer aux constructeur l'installation d'un modèle standard de boite noire intégrée a l'ordinateur de bord permettant de mémoriser le comportement du conducteur. Le but étant d'équiper l'ensemble des véhicules du parc automobile afin de pouvoir contrôler n'importe les véhicules a tout moment sans qu'ils se signalent forcement par un excès. . DELAI DE MISE EN PLACE DIX ANS

 

I) Article 1: A partir de Juillet 2003 les véhicules en circulation n'ont aucune obligation d'être équipés d'un dispositif de contrôle de vitesse a mémorisation. PAR CONTRE, les véhicules pris en infraction de très grande vitesse, auront obligation d'équiper a leur frais leur véhicule avec une boite noire simplifiée mémorisant la vitesse .Cette boite est un model standard imposé par la direction de la sécurité routière.(DSCR)

II) Article 2 :Prévisions en ce qui concerne les véhicules neufs mis en circulation dans l'avenir : A compter de 2004 les constructeurs auront obligation d'installer sur les véhicules sortant d'usine un dispositif électronique (au niveau de l'ordinateur de bord) qui mémorise les paramètres numériques et permet de les transférer rapidement par saisie d'écran sur un ordinateur extérieur au véhicule les informations permettant de reconstituer sur une courbe les valeurs respectives (en coordonnées graphiques) de :

 1°) vitesse du véhicule

2°) pression de frein

3°) niveau d'accélération

4°) compte tours moteur

 

III) Article 3: En cas de constatation d'une infraction grave (la loi devra en préciser ici les seuils et les paramètres précis), les agents chargés des contrôles seront autorisés à récupérer les informations contenues dans la boite noire pour faire une évaluation du comportement. (voir le chapitre de mode opératoire des contrôles )

 

IV) Mesures annexes

 a) La loi devra prévoir des sanctions LOURDES en cas de délit d'entrave au fonctionnement de la boite noire.

 b)Un fichier nationale des véhicules équipes de boite noire par obligation pénale sera constitué et sera a la disposition des agents de contrôle

 

V) L'identification des contrevenants

a) L'installation des radars a sanction automatique (T.I.T) par les municipalités sera incitée par l'état qui autorisera l'installation de leurres (comme prévus dans le projet T.I.T ) ces leurres sont des boîtiers vides installés le long des axes accidentogénes , ces boîtiers sont garnis de radar épisodiquement.(ceci est beaucoup plus facile a réaliser que de mettre des agents de la force public pour intimider les contrevenants.

 

b) Les informations dont dispose la DDE ainsi que le matériel de contrôle concernant les exagérations de vitesse connues des services techniques *** pourront être exploitées a des fins d'identification par les services de police. Une coopération DDE gendarmerie a ce niveau est autorisée par la loi.

 *** Les boucles magnétiques qui mesurent les flux de circulation ; les durées de trajet aux péages etc…

  

Origine de la proposition (adresse, mèl, coordonnées téléphoniques ou adresse)

 

Mon adresse mail: francis.gatti@wanadoo.fr

Téléphone domicile: 02 54 01 56 69

Téléphone bureau: 02 54 01 56 50

Télécopie: 02 54 24 07 20

Adresse: 10, route de Chateauroux 36 200 Argenton sur Creuse

---------------------

Ma réflexion approfondie est donnée dans l'actualité routière en bas de pas sur le site cité plus haut en référence : http://perso.wanadoo.fr/casar/M109bis.htm

 

Etayez votre proposition par une argumentation et une réflexion approfondie sur les incidences positives et négatives de votre projet, ses aspects pratiques, etc...

 


 

La fiche de proposition que vous remplirez ci-après servira à alimenter la réflexion des services de l'Etat préalablement à la tenue du prochain comité interministériel de sécurité routière, qui définit la politique de l'Etat et décide de l'évolution des réglementations. Pour alimenter votre réflexion, vous pouvez parcourir les différentes rubriques du site internet, rechercher des données statistiques ou encore consulter les derniers débats du conseil national de sécurité routière.

 

 

Seules les fiches conformes à cette règle seront mises en ligne sur le site ; elles seront alors consultables par l'ensemble des internautes soucieux, comme vous, d'agir pour diminuer l'insécurité sur la route.

 


Courriers divers

 

 

 ----- Original Message -----

From: "Alain Ferry" <aferry@assemblee-nationale.fr>

To: "francis.gatti" <francis.gatti@wanadoo.fr>

Sent: Thursday, October 10, 2002 8:12 PM

Subject: Re: Sécurité routiere


> Alain FERRY
> Député du Bas-Rhin
> Membre de la Commission des Affaires Etrangères
> Conseiller Général
> Maire de Wisches-Hersbach
>
>
>
> Cher Monsieur,
>
>
> J'ai bien reçu votre courrier électronique et je tenais à vous remercier.
>
> Je tenais à vous adresser l'intervention que j'ai prononcée cette mardi
> dernier à l'Assemblée Nationale lors de la discussion de la proposition de
> loi à la conduite au volant sous l'emprise de drogue.
>
> En restant à votre entière disposition,
>
> Je vous prie d'agréer, Monsieur en l'expression de mes sentiements les
> meilleurs.
>
>
> Alain FERRY

 

 


Retour à la page d'accueil:index.htm

Suite sécurité routière: M111bis.htm