Retour en page d'accueil : http://perso.wanadoo.fr/casar


Microscope N°107

Dépôt légal Juillet/Août 2002

 


Page de couverture

Cosmologie au sujet des TROUS NOIRS :

le modèle d'Einstein s'écroule

 

La théorie GRAVASTAR remet en cause le fond de la connaissance cosmologique universelle suite aux travaux d' Emil Mottola, (Los Alamos National Laboratory) , et Pawel Mazur, (université de Caroline du Sud)


SOMMAIRE

- Une énorme découverte ;si elle se confirme pèsera très lourd pour la reconnaissance de nos travaux sur RIOM: GRAVASTAR autarcie

- Michel Picard Analyse de l'ouvrage 252/… "Les OVNIS laboratoire du futur" (regard sévère et objectif au sujet du comportement de l'intelligentsia face au dossier OVNI)

- Suite de l'analyse de l'ouvrage de Robert TOCQUET.htm

- L'affaire Tina RESCH tirée de l'ouvrage de Philippe WALLON: 201rec.htm

- Eléments complémentaires pour le projet RIEMANN "Microscope" N°43bis

- Les projets de casar (résumé): PROJETS

- Documentation psychiatrique sur les Glossoloalies

- Dépôt légal partiel sur "Microscope" 108 : La baguette du sourcier: M108.htm


EDITORIAL

 

La relativité a de beaux jours devant elle, pour ce qui concerne la plupart des grandes théories de physique. Par contre pour ce qui concerne notre univers la cosmologie est a revoir complètement

le modèle cosmologique d'Einstein s'écroule

(au sujet des fuites de matière vers d'autres univers dans les trous noirs)

La matière est recyclée sans sortir de notre univers

La théorie de l' autarcie galactique de la matière,  véritable révolution cosmologique du XXI° siècle fera tomber le mythe relativiste des trous de ver et des fontaines blanches comme la révolution copérnicienne avait fait tomber le mythe du soleil centre du monde

 

La théorie GRAVASTAR est en harmonie parfaite pour accorder au niveau cosmologique la mécanique quantique et la relativité. C'est tout un pan de nos connaissances sur lequel l'astrophysique et la physique ont vécu depuis 50 ans va bientôt s'écrouler.

Les matérialistes vont en être pour leur frais car cette histoire de disparition massive de matière ne cadre pas avec la théorie actuelle des trous noirs. Cette nouvelle théorie GRAVASTAR intéresse autant le dossier ovni que l'astrophysique. C'est une affaire qui ne fait que commencer. CASAR peut se vanter avoir été le premier a prévoir l'énorme importance de la condensation BEC au niveau macroscopique .Nos publications sous dépôt légal depuis 1993 en sont la preuve..

.Des révisions déchirantes se préparent car les scientifiques n'ont vraiment rien vu venir sinon ils n'auraient pas été aussi virulent face aux travaux de CASAR. Tous les phénomènes paranormaux sont liés a des apparitions et a des disparitions de matière , ils sont donc liés a la B.E.C au niveau mesoscopique .(les dossiers poltergeist sont importants pour servir de point de repère a la science .Pourquoi les parapsychologues et les ufologie sont-ils complètement bouchés ? . ( les discussions sur certains forum sont a ce niveau un véritable délice de dialogue de sourd montrant un rejet massif de l'étude de l'univers. Les intellectuels de l'intelligentsia en général sont de grands xénophobes intersidéraux (1) , ils se fâchent d'entré de jeux dès qu'on leur suggère l'idée qu'ailleurs dans notre énorme univers des civilisations intelligentes doivent forcement exister.(c'est d'ailleurs ce que démontre la science chaque jour un peu plus) .Il y a là un grand paradoxe qu'il faudra bien éclaircir un jour ou l'autre.

 

(1 Beaucoup intellectuels ne veulent pas prendre en compte l'existence de supercivilisations dans notre vaste univers. De toute façon s'ils en admettent l'existence du bout des lèvres , ils leur refusent le droit de savoir voyager dans l'hyperespace (puisque nous ne savons pas le faire) . Ou alors, qu'ils restent chez eux ! ( comme le dit Michel Picard) c'est bien une forme de xenophobie intersidérale ; ou de l'anthropocentrisme mal placé. (On ne les a pas vus; c'est qu'ils n'existent pas). Xeniophobie encore vis a vis des témoins des affaires poltergeist ces faits n'ont forcement pas existé; donc les témoins sont forcement.


PARTIE I

 

Apres l' infiniment petit, voici que la BEC (fer de lance de RIOM) prend le contrôle de l' infiniment grand

 

Une hypothèses audacieuse allant dans le sens de nos travaux sur RIOM ; elle mettrait enfin en cohérence la physique des particules avec les limites extrêmes de astronomie.

Extrait de "SCIENCE ET AVENIR" de juin 2002

_________________________

L'adieu aux trous noirs

Au lieu d'être des" trous" ces nouvelles étoiles théoriques seraient plutôt des bulles

Le concept de trou noir? Une vieillerie du XIX° siècle, obsolète, affirment deux physiciens américains . Ils proposent de le remplacer par un nouvel astre plus conforme aux observations, la gravastar.

 

 

Extrait de SCIENCE ET AVENIR JUIN 2002:

"Vous connaissiez les trous noirs? Oubliez-les. Ou plutôt, reléguez-les au rayon des antiquités pour les remplacer par de drôles d'oiseaux astronomiques : les gravastars. C'est du moins ce que pensent deux physiciens américains, Emil Mottola, du Los Alamos National Laboratory, et Pawel Mazur, de l'université de Caroline du Sud.

Arguant que le concept des trous noirs date du début du XXe siècle, à une époque où la physique quantique n'existait pas, ils estiment que ce concept est obsolète et proposent un nouveau type d'astre plus conforme aux dernières découvertes.

Souvenez-vous, les trous noirs étaient décrits comme des cadavres d'étoiles massives qui se seraient effondrées sur elles mêmes pour se confiner en un minuscule espace, dont la puissance gravitationnelle serait telle que rien ne leur échapperait, pas même la lumière. Ce qui signifie que personne, jamais, ne pourra les voir , et encore moins détenir la preuve définitive de leur existence. Ils pourraient même ne pas exister du tout. Les objets que nous avons rangés, jusqu'à présent sur l'étagère des trous noirs devraient alors être re-étiquetés "gravastars", Selon la nouvelle théorie de Mottola et Mazur.

Au lieu d'êtrc des trous dans l'espace-temps où la matière disparaîtrait. vers une autre dimension, ces nouvelles étoiles théoriques seraient plutôt des bulles. Soit un vide sphérique cerné par une forme de matière extrêmement résistante, jamais expérimentée sur Terre.

Reprenant le modèle de formation des trous noirs, les deux physiciens suggèrent que , si le processus d'effondrement prend place effectivement au sein des étoiles les plus massives en fin de vie, cet effondrement ne s'effectue que jusqu'à un certain point. Parvenue à cette limite, l'intense gravité qui règne déjà au sein de l'étoile agonisante transforme la matière stellaire en quelque chose apparenté aux condensats de Bose-Einstein (voir Sciences et Aven i r N° 661).

Ces condensats ont été observés récemment dans des laboratoires terrestres lorsque la matière est refroidie à la limite du zéro absolu. Les particules subatomiques sont comme "gelées" et cessent tout mouvement. La matière entre alors dans une phase étrange, où tous les atomes atteignent. le même état énergétique et fusionnent

en une bulle appelée superatome. Selon le scénario de formation des gravastars, la matière de l'étoile mourante crée extérieurement une carapace de matière fine, froide et sombre à l'extrême, théoriquement indestructible. Intérieurement, lan ouvelle forme d'énergie gravitationnelle est semblable à un condensat de Bose-Einstein à grande échelle, même si cela apparaît comme étant une bulle de vide.

Une apparence qui a donné son nom à la GRAVASTAR : Gra (pour gravitationnel), Va (pour vacuum) ou vide en anglais scientifique), Star (étoile).

Toute chose s'en approchant serait capturée par son attraction gravitationnelle et viendrait s'écraser sur sa coquille, à laquelle elle s'incorporerait. Cependant, à la différence des trous noirs, l'intégration de ces corps étrangers se traduirait par l'émission d'une forme d'énergie, ce qui ferait des gravastars de puissants émetteurs énergétiques. Pour l'heure, cette théorie a pour avantage de gommer les incompatibilités de plus en plus gênantes qui existent entre les trous noirs et la mécanique quantique."

 Sylvie Rouat 

·SCIENCES ET AVENIR -JUIN 2002

Commentaire de CASAR

Si cette théorie devait se confirmer, elle marquerait un tournant dans notre analyse du dossier OVNI en reléguant la notion d'univers parallèles au rang de supposition théorique gratuite . Beaucoup d'hypothèses audacieuses avancées en ufologie par des théoriciens très diplômés tomberaient d'elles mêmes. Adieu les trous de vers et les soi disants raccourcis permettant des voyages dans l'hyperespace. qui ouvraient notre réalité sur une singularité dont Einstein lui-même disait qu'elle était une porte sur un autre univers, une quatrième dimension. Notre théorie liées a RIOM.htm concernant les dématérialisations prendrait alors une importance considérable.

Cette théorie fantastiquement intéressante propulserait CASAR comme grand visionnaire de la physique du futur et permettrait de comparer la théorie gravastar avec les travaux de cosmologie de J-P PETIT.

 

1°) Comparons la cosmologie selon JPP avec la théorie Mottola/Mazur:

Petit serait le grand perdant car ses travaux traitaient justement de cette question de l'existence des trous noirs dans l'ouvrage: "On a perdu la moitié de l'univers" .La théorie de JP Petit résumée ici GRAVPET.htm pourrait bien devenir une spéculation creuse si l'option MEGABEC de Mottola et Mazur prenait corps. La théorie de JPP fait appel a une à une énorme spéculation: les univers jumeaux . La théorie gravastar expliquerait très bien le processus de disparition de matière , ceci en en restant dans les limites de notre univers (le seul dont on est certain qu'il existe). Ceci aurait en plus l'énorme avantage de s'intégrer merveilleusement bien dans un processus de conciliation la mécanique quantique avec la relativité. En résumé, l'observation des trous noirs pourraient alors prendre une importance considérable et faire avancer d'un grand bond nos connaissances fondamentales.

Le rasoir d'Occram souvent mis en avant par JPP doit être pris ici pour un dogme: entre deux solutions choisissons celle qui est la plus simple ; c'est a dire celle qui ne fait pas appel a des univers jumeaux dont l'existence n'est pas démontrée. Cet univers n'est pour le moment qu'une spéculation mathématique mais rien , absolument rien ne permet de penser qu'il existe vraiment .

  2°) Venons en maintenant aux modes de déplacements exotiques (pour les voyages dans l'hyperespace) "sur le marché actuellement" : PROPPET.htm . Curieusement ces déplacements font appel a un univers jumeau ou a une spéculation hasardeuse sur l'espace temps. Il ne vient a l'idée de personne que nous pourrions trouver une solution se limitant a notre univers et faisant appel a des données raisonnables sur lesquelles nous ne spéculons pas.

- Le modèle de Puthoff n'ayant pas le moindre début de commencement de possibilité de réalisation, il nous semble qu'il est inutile et vain de le présenter ici.

- Les modèles de JPP comme de Kip Thorne ne sont exploitables que si les univers jumeaux en question existent. Rien n'est moins sûr. Les scientifiques ont le beau rôle, ils exigent des chercheurs en paranormal des preuve avec insistance et sur un ton méprisant alors que les témoignages concrets existent par centaines au sujet de phénomènes poltergeist faisant état de déplacements extraordinaires. Par contre pour le petit confort intellectuel ils se contentes de belles formules mathématiques pour étayer leur preuve(à eux ) de l'existence d'un univers jumeau. L'ennui étant qu'aucune preuve ne peut être avancée par les scientifique. Selon nous, les témoignages sont beaucoup plus important pour la recherche que les formules mathématiques.

- Par contre les déplacements par dématérialisation et rematerialisation a distance comme c'est le cas dans les affaires poltergeist ne font pas appel aux univers jumeaux;ils sont donc plus acceptables a notre logique. Ce sont des modèles pertinents et concrets (depuis les premières expériences BEC) qui devraient inspirer les physiciens.

 

3°) Les questions de la disparition de la matière

Les spécialistes en Mécanique Quantique sont embarrassés pour répondre clairement les questions de la dématérialisation qui se cacheraient derrière la B.E.C. Jean-Marc Levy Leblond déclare le 17/01/02: "Je suis un peu embarrassé pour répondre à votre question, car je ne vois aucune raison pour qu'un système d'atomes change de poids lors d'une condensation BE - pas plus que lors d'un changement d'état plus banal (vaporisation ou solidification).D'où vient cette idée, et quels sont les arguments en sa faveur ?"
Pourtant la théorie Gravastar répond d'elle même a cette question épineuse ; le modèle Mottola/Mazur montre un objet céleste constitué d'un énorme condensat BEC (sous une coquille rigide de matière noire indestructible)qui avale des quantités impressionnantes de matière .La taille relativement petite de la gravastar n'augmente pas alors qu'elle avale des quantités énormes de la matière (des étoiles entières peuvent être englouties). Quelque soit l'explication du phénomène, la matière qui est engloutie disparaît pour se transformer en radiations. Il y a bien dans ce cas de figure la disparition physique (dans un premier temps) de matière avalée qui se retrouverait forcement sous forme de mega-ondes de matière dans le condensât .Ensuite, dans le second temps du cycle il n'est pas impossible que les fortes émissions énergétiques qui s'échappent du système correspondent a la transformation finale des mega-ondes en énergie comme le prévoit par la formule de la relativité générale: MC² = Energie. Sur la base de ce constat, le centre des galaxies pourrait alors représenter une fantastique "haut fourneau sidérurgique" consommant de la matière pour fabriquer de l'énergie pour ensuite générer d'immenses quantités d'hydrogène sur la base de la transformation inverse: E=MC² . La régénération de toutes les cendres des étoiles étant assurée ici dans ce cycle monstrueusement efficace.

Curieuse contradiction entre la gravastar et le modèle gémellaire de JPP relevée dans un article publié par le GEPRA:  GRAVA1.htm

 

Théorie de l'autarcie galactique de la matière

Les trous noirs seraient des trous de ver (selon la relativité générale) sensés servir de passage vers un univers inconnu (supposé être un univers parallèle).Des fontaine blanche feraient apparaître dans cet "ailleurs " (très mal défini) la matière qui disparaîtrait du trou noir.

La théorie de l'autarcie remet complètement en cause cette théorie du trou noir mangeur d'étoiles qui n'est qu'une spéculation mathématique. Spéculation sur laquelle les physiciens se sont fait leurrer et ont échafaudé des châteaux en Espagnes pleins d'idées fausses depuis presque un siècle.

Selon notre notion d'autarcie galactique, aucune matière ne transite depuis les galaxies vers d'autres univers (ni voisins ni parallèles ).La matière semble disparaître mais il n'en est rien ; elle entre dans le mega-condensat constituant la GRAVASTAR pour suivre ensuite un processus délivrant de grandes quantités d'énergie dans notre univers. Il n'est pas impossible que la production d'énormes quantités d'hydrogène soit en relation avec cette énergie dispersée par la gravastar (alias un trou noir )

Le gens qui se moquent des théories "exotiques" comme celle de l'autarcie feraient bien de se rappeler qu'eu 1915 un théoricien nommé Wegener lançait l'idée extrêmement saugrenue de la dérive des continents.

Selon CASAR, les galaxies ne sont ni des paniers percés , ni des chambres a air percées qui laisseraient échapper de la matière de manière aussi paranormale dans un "ailleurs "aussi hypothétique. L'excuse mathématique n'enlève rien au coté étrange , farfelu et parascientifique de l'affaire.

L'autarcie totale des mouvement de matière à l'intérieur de la galaxie est une chose bien plus logique, rigoureuse et rationnelle que de supposer des fuites de matière vers des univers voisins (univers dont l'existence reste encore à démontrer) ne servant qu'a reporter le problème sur les générations futures. Raison de plus pour que la science commence a ouvrir un espace de recherche plus réaliste dans lequel les astrophysiciens auront a travailler dans le siècle qui vient.

____________________________

 

Mise au point utile

L'article de la revue science et vie d'octobre 2001 de Valérie GREFFOS traduisant les propos de Philippe CHOMAZ comme la réponse de JMLL au sujet de la condensation BEC induisent en erreur les personnes peu averties en physique. Ces scientifiques laissent par médias interposés entendre que la condensation Bose Einstein correspondrait un changement d'état classique comme c'est le cas pour la condensation d'un gaz qui prendrait l'état liquide.(exemple la buée sur une vitre en hiver) .Une bonne vulgarisation scientifique devrait expliquer la différence fondamentale de sens et dire clairement que LA CONDENSATION BEC N'EST PAS DE LA CONDENSATION AU SENS USUEL DU TERME . Nous pensons même que beaucoup de scientifiques non quanticiens n'ont aucune idée de l'énorme erreur qui est faite ici en confondant ces deux condensations. A moins que les gens qui s'expriment ici n'en aient pas conscience (ce qui n'est pas impossible).La BEC est en relation subtile avec la réalité physique du monde dans lequel nous nous trouvons, c'est en cela qu'il est déplorable de la part de gens sensés êtres très instruits de laisser sous entendre que le terme condensation aurait le même sens dans les deux cas de figure .L'article de "science et vie " en question est particulièrement mauvais sur cette question. Il laisse entendre des conneries incroyables au sujet des condensats BEC. Einstein n'aurait jamais dû affubler ce phénomène ondulatoire majeure qu'est la BEC du terme de condensation .Selon nous c'était une erreur dont les conséquences malheureuses sur l'éducation des jeunes sont énormes.  

4°) l'hypothèse d'un univers fermé pourrait très bien être conciliable avec la relativité. Nous disions déjà en 1987 dans "Microscope" N° 18 (dépôt légal à l'appui) :

"La galaxie pourrait recycler les étoiles qui se trouvent englouties par l'énorme trou noir qui se trouve en son centre."

"L'élément simple qu'est l'hydrogène serait alors disponible dans les nuages de poussières cosmiques qui sont de véritables pouponnières d'étoiles."

Ce trou noir pourrait fabriquer de l'hydrogène avec les cendres des étoiles par un processus extrêmement complexe lié a la parité matière /énergie E=MC².

Ce que nous disions en 1987 au sujet du centre de la Galaxie pourrait bien être prémonitoire. "Microscope":M18.GIF

Les trous noirs (version gravastar) semblent être des machines a broyer de l'atome complexe pour fabriquer de l'hydrogène par un procédé qui nous échappe actuellement; véritables concasseurs de toute matière, ils pourraient entrer en activité maximum lorsque 'ils se trouvent dans de fortes concentrations d'étoiles, comme c'est le cas au centre de la galaxie. Lorsqu'ils n'ont pas de matière a "manger" ils sont en SOMMEIL et ne fabriquent pas d'hydrogène a cause qu'il n'ont pas de matière première a consommer ou à "démonter".

 

5)Notre univers est grand, très grand , GEANT.htm:

Il aurait au moins 10 puissance 37 années lumière de grandeur selon la théorie la plus admise par les astrophysiciens actuels (voir "science et vie" d'octobre 2001qui contient un dossier très complet a ce sujet)

Le commun des mortels s'imagine ( A TORT )que notre univers est une sphère de 15 milliards d'années lumières; en réalité il est des milliards de fois plus grand mais nous ne pouvons pas le voir. Selon l'astronomie officielle ,il contiendrait un minimum de 10 puissance 90 galaxies (selon l'hypothèse de l'inflation maximum qui est la plus admise actuellement).

 

 

Rêvons un peu : LING-PA.htm


PARTIE II

Analyse de l'ouvrage de Michel Picard

"Les OVNIS laboratoire du futur" éditions JMG (réédition de mars 2002)

Entrée en matière

La préface de l'ouvrage de Michel Picard que nous reproduisons ici 252rec1.htm correspond mot pour mot a ce que nous aurions a dire sur la manière dont le dossier Ovni est considéré par l'intelligentsia. Nous vous conseillons de la lire avec attention car ici nous sortons des sentiers battus. Michel Picard donne ici toute sa valeur autant pédagogique , scientifique que philosophique au dossier OVNI. Il trace avec brio les axes de recherches sur ce dossier trompeur qui sont étrangement similaires avec notre approche du dossier. A présent CASAR se sentira moins seul dans cette jungle OVNI car nous avons trouvé en Michel Picard (malgré quelques divergences secondaires) une confirmation magistrale de nos travaux qui sont bien dans le sens de l'histoire des sciences. Il y a concordance d'idées sur la question reliant le dossier OVNI aux science fondamentales. L'indifférence de l'intelligentsia, des médias et du monde politique que nous n'avons cessé de dénoncer est aussi stigmatisée par MP.

_____________________________

Nous disions dans "Microscope"106: "Les rares scientifiques qui s'intéressent aux paranormal seraient bien inspirés de lire l'ouvrage récent d'Annick BARBEROUSSE "La physique face aux probabilités" et d'en appliquer les principes aux phénomènes paranormaux (surtout ceux liés au psychisme)."

En ce qui concerne l'hypothèse extraterrestre (HET) un rapide calcul de probabilités (calqué sur les travaux de Madame Barberousse physicienne au CNRS) ne prenant en compte que le calcul des probabilités devrait mettre pas mal de monde d'accord. Epiloguer sur les croyances ou le scepticisme des un ou des autres , se casser la tête avec des flots d'informations invérifiables concernant de soi disantes conspirations mondiale pour nous cacher la vérité sur la présence d'E.T sur terre , c'est bon pour les gens qui ont du temps a perdre mais cela n'aura jamais le moindre intérêt pour convaincre ou faire la moindre démonstration. Laissons donc nos convictions au vestiaire et reprenons les arguments solides avancés par les gens intelligents qui prennent en compte les données scientifiques. Pour tester la validité de l' HET il faut commencer par se poser quelques questions simples :

Question n°1 :" La vie dans l'univers existe ailleurs que sur terre ?" la réponse scientifique est oui à 99, 99 % statistiquement parlant.

a) Les données récentes prenant en compte les travaux actuels de l'astrophysicien André Braque qui ont pratiquement fini de démontrer que les "briques " nécessaire a la construction de la vie se forment dans les nuages interstellaires. Dans ces conditions , chercher à découvrir la preuve de l'existence de vie sur Mars n'aurait pas beaucoup d'intérêt puisque de toute manière la vie s'installe obligatoirement STATISTIQUEMENT partout dans l'univers où se trouvent des planètes ayant des caractéristiques s'approchant de celles de la terre , même avec de grandes variantes de température ou de composition d'atmosphère .

b) L'apparition de la vie est inéluctable sur toutes les planètes extra-solaires , même dans des conditions de température, de luminosité et de pression extrêmes (voir les travaux sur les tardigrades de Rémy CHAUVIN). Les travaux sur l'apparition de la vie au fond des océans, comme la découverte d'organismes cavernicole le prouvent. Dans ces conditions, il est STATISTIQUEMENT impossible que la vie ne soit pas partout dans l'univers, elle s'installe partout ,dans le moindre recoin de planète (hospitalière où non), dans TOUTES les galaxies qui existent pas milliards dans NOTRE univers.

Au sujet de la vie intelligente dans l'univers , nous passions pour des farfelus il y a 15 ans: il en est tout autrement aujourd'hui car les derniers découvertes parlent d'elles même; si nous extrapolons à l'univers il apparaît que la vie intelligente est obligatoirement partout en grande quantité. Affirmer le contraire apparaît maintenant comme une négation des connaissances de 2002 en astronomie. Les éléments ci-dessous en sont la preuve:

- Un milliard de planètes capables d'abriter la vie dans notre Galaxie selon les travaux de deux chercheurs (Barrie Johns et Nicke Sleep) de l'Open University en Grande-Bretagne.( Article dans "SCIENCE ET AVENIR" de Juin 2002)

Il y a une dizaine d'années CASAR publiait "la science confrontée a son futur" qui laissait entendre sensiblement la même chose que Johns et Sleep. Ceci dans l'indifférence générale alors que Marceau FELDEN astrophysicien de renom assurait que nous avions toutes les chances d'être seuls dans l'univers. CHAP10_.htm

c) L'existence de planètes extra-solaires partout dans l'univers est STATISTIQUEMENT hautement probable c'est aussi un paramètre important très récent qui pèse lourd dans l'analyse de la probabilité de la vie dans l'univers. Avant de devenir intelligente , la vie doit impérativement apparaître sous forme primaire, il est donc STATISTIQUEMENT logique de dire que la vie prébiotique ouvre sur la vie végétale et sur la vie animale partout dans l'univers. Cette évidence ne semble pas du tout bien comprise par beaucoup de scientifiques réfractaires a l'idée de l'apparition de civilisations supérieurement évoluées partout , (au moins une par galaxie ou par dizaine de galaxie ferait un nombre monstrueux en rapport avec les deblaterations des petites cervelles qui n'ont rien d'autre que l'esclaffent par le rire mécanique pour contrer les ufologues sérieux, ) .Il y a encore dix ans lorsque Marceau Felden faisait l'apologie de l'unicité nombrilique de l'existence de l'homme dans l'univers ("sommes nous seul?") qu'en est-il aujourd'hui des ces discussions creuses ?

- Une planète extrasolaire qui ressemble beaucoup à Jupiter, laissant deviner un système proche du notre autour de l'étoile 55 Cancri, dans la constellation du Cancer (Il a fallu 15 ans à Geoffrey Marcy et Paul Butler pour être certains qu'ils ferraient un poisson rare et très intéressant). Les deux chasseurs d'exoplanètes viennent d'annoncer leur découverte, qui doit être soumise à la revue Astrophysical Journal. Au total, les deux chercheurs américains et leurs partenaires européens annoncent une moisson de 15 nouvelles planètes hors de notre système solaire.
Une planète avait déjà été découverte autour de 55 Cancri mais elle était très proche de l'étoile. La nouvelle planète repérée par Marcy et Butler, dont la masse est de 3,5 à 5 fois celle de Jupiter, possède une orbite très similaire à celle de notre géante gazeuse. Elle est située à 5,5 UA (unité astronomique) de son étoile, Jupiter à 5,2 UA du Soleil (1 UA= 149,6 millions de km). Cette planète fait le tour de son étoile en 13 ans, Jupiter met 11,86 ans. L'analogie n'est pas encore parfaite, " mais on s'en rapproche " se réjouit Butler.
Les chasseurs d'exoplanètes ont également découvert la plus petite planète extrasolaire connue : sa masse équivaut à 40 fois celle de la Terre. Elle orbite autour de l'étoile HD49674 dans la constellation du Cocher (Auriga).

 

d) La plupart des galaxies sont plus âgées que nous de milliards d'années c'est SCIENTIFIQUEMENT démontré (et pas statistiquement cette fois). Comment ne pas admettre dans ces conditions que l'évolution a pris une bonne longueur d'avance sur notre système solaire qui est relativement jeune. Dans ces conditions, avoir le culot d'avancer que nous sommes seuls , c'est faire preuve d'un anthropocentrisme inadmissible.

_____________________

Question brûlante: "Quelles sont les théories liées aux OVNI qui prennent en compte notre univers matériel considéré par la science comme une entité mesurant 10puissance 37 années lumière": Sider? Vallée? Petit? Seti ?

Qui prend ici en compte la grandeur réelle de l'univers ?

Notre univers est le seul monde réel dans lequel nous existons et dans lequel il faut se contenir dans une recherche lucide d'une hypothétique vie E.T intelligente Pourquoi dans ces conditions perdre son temps a supposer des univers parallèles pour expliquer les OVNI. C'est une opportunité valable mais surtout pour le moment une spéculation grossière , une discussion sur le sexe des anges. La logique voudrait qu'on s'intéresse en premier lieu de monde visible dans lequel nous vivons avant de faire des spéculations hâtives. Restons donc sur la vie dans notre univers.

Pour solutionner le mystère OVNI, le seul problème qui se pose étant la question des distance monstrueuses a parcourir entre les civilisations supérieurement évoluées qui ne manquent pas dans l'univers croyez le bien. S'imaginer que cette question des voyages est impossible devient STATISTIQUEMENT scabreux (et moralement extrêmement nombrilique) si on se réfère a la physique actuelle.

 Dans ces conditions, il n'est pas nécessaire de "ferrailler" avec Gildas BOURDAIS pour prendre la mesure de l'HET la science officielle commence a répondre clairement a cette question cruciale. Il y a en chaque chercheur du bon et la subtilité est de savoir tirer profit des travaux des uns et des autres sans mettre des étiquettes et descendre ne flamme des gens qui ne pensent pas comme nous.

Bourdais m 'intéresse surtout dans sa loyauté et sa lucidité sur le survol global du dossier. La questions des preuves sur Roswell est secondaire et même si nous avions sous les yeux un vaisseau sensé être récupéré a ROSWELL, rien ne serait réglé et la polémique sur la question ET ferait encore rage. Ce vaisseau est vide d'après les spécialistes pas de moteur, pas de technologie de propulsion claire. Cette machine, si elle était d'origine E.T serait avec un décalage tellement grand qu'elle serait d'aucune utilité pour nous. Ce ne pourrait être qu'une navette en rapport avec un vaisseau mère que nous n'aurions pas pu étudier de toute façon puisqu'il serait resté en altitude.

Il est quand même intéressant de noter qu'a la page 89 de son dernier ouvrage "OVNI ,la levée progressive du secret" Bourdais pose clairement la question des voyages et là il n'est pas question de réduire "simplettement" cette affaire sérieuse a des histoires de tôles et de boulons. Gildas Bourdais ne se limite pas a des machines conventionnelles en tôles et boulons de type fusée (ou de conneries MHD ) , il prend bien en compte des machines qui sont en relation avec une forme de gravitation artificielle quand il cite les travaux de Paul HILL(250/80) dont nous avions publié l'integralié du texte dans une édition antérieure de "Microscope" (avant la sortie de son ouvrage grâce à l'aimable autorisation de Gildas BOURDAIS). Michel Picard ne pourra qu'abonder dans le même sens alors qu'il soulève le voile sur la théorie de Kerr (252/272).

Une machine volante ayant les capacités de celle dont parle Paul HILL serait bien en tôles et boulons, encore une fois les ufologues (qui voudraient se faire respecter par la communauté scientifique) seraient bien inspirés de mettre un peu de clarté dans leurs propos en précisant de quoi il est question lorsqu'ils parlent des "tôles et boulons": soit ils emploient le terme "Toles et boulons1" pour parler de véhicules type fusée ou MHD; soit ils emploient le terme "Tôles et boulons2" pour parler de machines manufacturées capables de prouesses gravitationnelles (1) inconnues a ce jour parcequ'elles utilisent un principe de fonctionnement que nous ne connaissons pas encore.

(1) La grande majorité des RR3 ET RR4 font état d'incidences gravitationnelles sur l'environnement n'ayant rien a voir avec la MHD.

_________________________

Grand bravo donc à Michel PICARD pour une remise a l'heure des pendules qu'il était nécessaire et urgent de faire , ceci afin que les jeunes plus avertis sur ces questions ne soient pas "crétinisés" par les adultes travaillant la question OVNI. Apres les ummites voici maintenant que certains se lancent l'exploitation mystico-scientifique des crop-circles .Quelques rares affaires de crop-circle sont sérieuses OK (elles méritent le détour car elles sont inexplicables) , mais la grande majorité n'a rien d'extraterrestre.

Michel Picard fait le point sur l'ensemble du dossier OVNI avec courage , objectivité et réalisme il dénonce les positions incohérentes de Jean Heidmann (SETI) ; Jean Sider ,Jacques Vallée, Jean-Pierre Petit et les sociopsycho (Meurger ,Meheust et Lagrange)

Faire table rase d'idées préconçues ridicules qui marginalisent le dossier OVNI au yeux de la science officielle était d'une urgence absolue. Michel Picard a eu le courage faire ce travail salvateur (qui marque un tournant majeure dans l'appréhension du dossier ovni) ; travail de remise a plat sur la base des idées forces d'Aimé MICHEL, de Pierre GUERIN, de Claude POHER

Pour éviter des confusions et stigmatiser le travail de Michel Picard; il est important d'avoir conscience qu'il existe deux hypothèses E.T dans l'esprit des ufologues

- l'hypothèse extraterrestre N°1 désignée par le sigle H.E.T1 correspond a l'intrusion sur terre de vaisseaux extraterrestres (en tôles et boulons selon Vallée) utilisant les principes de fonctionnement que nous connaissons actuellement. Ces vaisseaux n'ont pas la capacité de voyager dans l'univers mais uniquement dans notre proximité, (sur le pas de notre porte). C'est la fausse hypothèse E.T que seuls les débiles mentaux prennent en considération. Celle qui faire rire tout le monde, nous les premiers. L'ennui étant que des scientifiques très diplômés ( dont les intellectuels du COMETA) encouragent la confusion en mettant en avant dans le dossier OVNI la possibilité de voyages de proximité en prenant en compte que des moyens de propulsion newtoniens (MHD ou moteurs fusée).qui n'ont rien a voir du tout avec le dossier OVNI

- L'hypothèse extraterrestre N°2 que nous désignerons sous le sigle H.E.T.2 qui présuppose l'utilisation (par des extraterrestre plus évolués que nous) de vaisseaux capables de voyager rapidement et en toute sécurité dans l'univers. Ces vaisseaux utilisent un système de transfert en relation avec la dématérialisation (au départ) et la rematérialisation (à l'arrivée.) La physique des particules et surtout l'optoélectronique (concernant la B.E.C) laissent supposer maintenant que ce genre de prouesse sera possible pour les terriens dans un avenir lointain.

Michel picard qui abonde dans notre sens ouvre donc ici la voie a l'ufologie du 3°millenaire en faisant table rase des erreurs grossières faites par les principaux acteurs de l' ufologie ayant tenu le haut du pavé sur les médias depuis plus de trente ans. 

Les ufologues qui ne disent pas de quelle hypothèse extraterrestre ils parlent dans leurs démonstrations théoriques ou philosophique sont des sots ils entretiennent le bordel ambiant et instillent chez les novices des idées fausses que ces derniers garderont ancrées toute leur vie. Les adultes diplômés , bien intentionnés qui restent dans le flou (souvent sans en avoir conscience du mal qu'ils font en éduquant de travers ) fabriquent des crétins au lieu de les inciter a cibler leurs recherches avec lucidité et prendre conscience que l'immensité de l'univers dans lequel nous sommes oblige le scientifique honnête qui flirt avec l'ufologie a faire son mea-culpa de sérieuses révisions pour faire cadrer le dossier ovni avec la réalité. Comme le constate MP ,nous n'avons pas encore les connaissances nécessaires a la compréhension du dossier , alors restons modeste et évitons de glisser dans le mysticisme.

Cet ouvrage de Michel Picard fera date car il prend en compte l' HET2 ( hypothèse extraterrestre N°2) que CASAR à toujours soutenue en ramenant a leurs juste place les incongruités et la vue basse de beaucoup de gens très diplômés qui flirtent avec le dossier des ovnis mais n'ont vraiment rien a proposer d'autre que du baratin anthropocentrique au raz des pâquerettes.

Courriers échanges avec Jean-Pierre Petit: JPPcourriers.htm

 


Les nombreux points de convergence

 

1°)Convergence de CASAR avec Michel Picard sur les idées et théories de Jean SIDER:

Page 270: 'hypothèse de Sider est extrêmement restrictive. Sider refuse de prendre en compte l'existence hautement probable de civilisations avancées dans notre univers il considère que les phénomènes paranormaux expliquent l'ensemble du phénomène ovni par le fait que nous serions manipulés par des Aliens invisibles existant dans notre proximité et pouvant prendre toutes les formes et nous leurrer a l'infini. Note perspicace et édifiante de Michel Picard page 271: " Si vous voyez un OVNI et quatre occupants, c'est que vous êtes en présence d'un Alien temporairement matérialisé sous forme d'OVNI" .

Commentaire de Gatti: "Etant ami de Sider de longue date, je n'ai jamais pu faire entendre a Jean que l'univers était très grand et qu'il serait logique de supposer que des civilisations plus évoluées que nous pourraient connaître le moyen de franchir sans encombre et rapidement les énormes distances qu'il y aurait a parcourir pour venir jusqu'à nous. Lorsqu'on lui soumet la possibilité de coexistence de deux hypothèses : les leurres parapsychiques d'un coté et la possibilité que des sociétés plus évoluées que nous viennent nous rendre visite de l'autre; il se fâche tout rouge sur ce point il se comporte en véritable terroriste de la pensée . Jean Sider malgré ce qu'il dit n'admet pas que des E.T plus évoluée que nous pourraient se rendre sur terre. Selon lui "c'est impossible car s'ils étaient venu cela se saurait " (POINT BARRE).

 Au sujet de la "transmatrialité" : Malentendu déplorable et extrêmement désagréable entre Sider et Gatti:

Si nous reprenons l'Extrait de 231/163 de l'ouvrage "Les envahisseurs démasqués" SIDER 'éditions Ramuel):

SIDER:" Tout n'est pas qu'illusions, car des déplacements corporels ont bien été pratiqués contre la volonté de certains abuctés, les témoignages anciens et modernes concordent parfaitement sur ce point. Par contre, les curiosités vestimentaires peuvent être du fait des abductés eux-mêmes, peut-être sous l'influence des Aliens désireux de laisser des "preuves" aux yeux de leurs victimes. Notons enfin un élément important : la possibilité pour qu'un être vivant puisse traverser un mur, une fenêtre fermée, ou n'importe quel obstacle constitué par une matière inerte, doit être envisagée. Du moins, dans la perspective d'une dématérialisation non pas de la personne (ou de 1'animal) concerné, mais du solide qu'il est censé avoir franchi, sur une petite surface bien entendu. Dans notre dernier ouvrage, nous avons expliqué que la dématérialisation d'un être vivant était une hypothèse difficilement envisageable car les problèmes liés au bon fonctionnement d'une structure aussi complexe que l'est un corps humain, ou celui d'un animal, élève la difficulté à un niveau si haut que cela défie l'imagination. En effet, il n'y a pas seulement les mille et un mécanismes corporels qui participent au maintien de la vie, mais aussi ceux de l'esprit : l'intellect, les souvenirs, le caractère, les qualités et les défauts, la coloration de l'âme, etc. bref, tous les facteurs déterminants de la personnalité de l'individu."

 GATTI :Je connais Jean Sider depuis une petite dizaine d'années, je le considère comme étant le Charle Fort des temps modernes . Ses compilations concernant les faits paranormaux sont d'une très grande valeur en temps que matière première pour les parapsychologues qui auront bientôt la lourde tache de connecter "l'étrange" a la physique officielle.

Je me tue a expliquer Sider depuis cinq ans que la dématérialisation d'un objet ou d'un être vivant selon la théorie macroquantique n'affecte en rien la constitution de l'objet. Il ne cesse pas d'exister pendant qu'il est sous état ondulatoire mais il existe sous une forme non matérielle momentanément et reprend sa forme physique en quelque millièmes de milliardièmes de seconde. Le passage d'un obstacle en dur n'est donc pas un problème pour la physique quantique théorique. Il serait donc grand temps que les ufologues commencent a balayer devant leur porte et cessent de raconter des conneries parcequ'ils ne prennent pas la peine d'étudier la science officielle. La réalité scientifique est beaucoup plus incroyable que ce que raconte les ufologues n'ayant aucune connaissance scientifique. Comment voulez vous qu'un consensus s'établisse entre chercheurs sérieux. Depuis cinq ans je répète a Jean Sider que la physique quantique explique bien la "transmaterialité" sans avoir a aller inventer des conneries.du genre :" la dématérialisation d'un être vivant était une hypothèse difficilement envisageable car les problèmes liés au bon fonctionnement d'une structure aussi complexe que l'est un corps humain, ou celui d'un animal, élève la difficulté à un niveau si haut que cela défie l'imagination"

Premièrement je me sens particulièrement humilié par le manque de respect de Sider a mon egard dont j'attendais en tant qu'ami de longue date autre chose qu'une fin de non recevoir. Ici Jean a pris la grosse tête et décrète curieusement qu'un phénomène n'existerait pas sous prétexte qu'il ferait appel a un très haut niveau de difficulté défiant l'imagination. Mais je rêve ! l'ignorance scientifique de Jean défie l'imagination OUI! Comment prétendre qu'un être vivant ne peut pas traverser un mur mais que le mur peut s'ouvrir pour laisser passer un être humain. Le niveau d'étrangeté a ce niveau ne peut en aucun cas servir de faire valoir. Les divagations de Sider au sujet des structures du vivants qui seraient détruites pas une dématérialisation ne sont que des imbécillités , des divagations sans valeur. Cette affirmation de SIDER est a combattre avec force, en affirmant cela Sider réfute l'existence réelle des transferts de personnes qui justement mettent en jeu la dématérialisation (par decoherence quantique) d'êtres vivants  qui se trouvent teletransportés. Sider baigne ici dans l'incohérence totale. Il nie par ce fait une quantité incroyable de cas de teleportations qu'il a lui même attestés comme crédibles au long de sa carrière d'écrivain de l'étrange. Le dossier de l'ubiquité de personne etant lui aussi en relation directe avec la mise sous état ondulatoire de celle-ci, je ne peux que m'insurger contre des declarations aussi contradictoires et irresponsables.

 

2°) Convergence de casar avec Michel Picard pour ce qui concerne les incohérences de Jacques Vallée

  EXTRAIT des pages 252/238 et 239: 252rec.htm

"Pour Jacques Vallée les OVNls seraient des engins matériels contrôlés par des êtres intelligents venus d'une autre planète, qui se livreraient depuis la Seconde Guerre mondiale a une étude scientifique de la terre"  Cette définition notons-le immédiatement, est volontairement naïve, pleinement entachée d'anthropocentrisme. C'est également celle qui est comprise par le public, et acceptée par la plupart des ufologues ainsi que par les scientifiques eux-mêmes. I1 ne faudrait pas l'oublier. Se reporter, par exemple aux astronomes qui élaborent des scénarii de colonisation galactique, ou à ceux qui recherchent des signaux d'une vie extraterrestre. Les ufologues ne sont donc pas les seuls, en vertu d'un présupposé ou d'une définition préalable, à projeter dans la problématique OVNI ce qu'ils souhaitent y trouver. Ils y sont en excellente compagnie, si j'en juge par la risible candeur de Méga-Seti. "

  

3°) Convergence avec MP sur la critique des idées et théories de des socio-psychos (Meurger, Meheust, Lagrange, Lemaire etc…)

Selon nous, il n'est pas sérieux de limiter a la recherche des OVNIs a l'étude des terriens. L'univers étant composé de milliards de milliards de milliards etc…de galaxies , il serait irresponsable et égocentrique de ne pas accepter l'idée que dans celui-ci des civilisations supérieurement évoluées existent en grand nombre et savent voyager rapidement entre les étoiles avec des engins qui transcendent l'univers sans y voyager au sens ou nous l'entendons. Engins comme ceux dont des photos authentifiées (comme à MacMinville) ne laissent aucun doute .La science démontre chaque jour un peu plus que la vie se propage partout sans exception sur les planètes extra-solaires .Elles existent par milliards si on fait une extrapolation en rapport avec celles qui existent dans notre proximité. Une grande proportion de ces civilisations existant très loin de nous pourraient être plus évoluées que nous et pourraient nous rendre visite épisodiquement (par hasard ou accidentellement) sans forcement rechercher le contact . Si on se fie aux travaux récents des astrophysiciens il est démontré que la formation des planètes est systématique lors de la formation des étoiles.

Les socio-psychologues font des recherches sur le psychisme humain face aux OVNIS, ils ont raison de le faire car il existe une multitude de possibilités laissant entendre que le cerveau humain pourrait fabriquer de faux OVNIS. Malgré cela, ils n'empêcherons pas l'univers d'exister et les civilisations qui s'y trouvent immanquablement de disposer de technologies largement en avance sur nous. A chaque catégorie de chercheur son OVNI mais de grâce qu'on laisse les physiciens et les astrophysiciens étudier l'univers dans toute sa dimension avant de décréter que le dossier ovni ne concerne pas la vie E.T. S'imaginer que SETI est capable de faire cette recherche est une monstrueuse connerie.(voir détails 252rec2.htm )

 

4°) Convergence totale sur la critique et les idées bancales de MEGA-SETI .

Michel Picard oublie de dire que la proportion d'espace que SETI est en mesure d'explorer est ridicule elle correspond a une portion infinitésimale de l'univers dans la proximité de la terre. Ne rien découvrir dans cette proximité de la terre ne pressage en rien de l'existence ailleurs de civilisations beaucoup plus évoluées que nous.

Picard titre "Megaseti, recherche officielle mais lamentable de la vie ET" nous sommes ici en accord parfait vis a vis de la VISION nombriliste de Jean HEIDMANN

Les ufologues ne sont donc pas les seuls, en vertu d'un présupposé ou d'une définition préalable, à projeter dans la problématique OVNI ce qu'ils souhaitent y trouver. Ils y sont en excellente compagnie, si j'en juge par la risible candeur de Méga-Seti. Voir aussi la page 133 où Picard cite a juste titre Pierre Guerin qui critique le message d'Arecibo en ces termes: "Avant que la réponse a ce message radio nous vienne ; si elle vient un jours,( dans 50.000 ans) nous aurons probablement découvert le moyen de nous transporter rapidement a des distances aussi grandes"

Extrait pages 128 et 129: 252rec2.htm

 

5°) Convergence avec MP sur la critique et les idées et théories de J-P Petit sur les Ummites

-Page 36 (et suite) brillante démonstration ramenant l'affaire Ummo a sa jute place d'affabulation a laquelle JPP s'est laissé prendre

-Page 238: "Sans oublier la perception au premier degré par quelques scientifiques, Jean-Pierre Petit en tête, du pervers dossier Ummo..."

 

6°) Convergence avec MP sur la critique et les idées et théories de J-P Petit sur la MHD qui ne peut pas être prise en compte sérieusement dans le contexte des voyages interstellaires et qui pollue à cause de cela le dossier OVNI sur les questions de propulsion.

 

7°) Convergence avec MP sur la physique de pointe en rapport avec les transferts par dématérialisation et l'importante question des décalages temporels (avec quelques restrictions décrites ci-dessous dans les divergences). La théorie de Kerr .Des questions temporelles incontournables se posent elles découlent du principe de déplacement par transfert .(Page 272)

 

8°) Convergence avec MP sur la relation entre conscience et matière. Point extrêmement important qui rejoint la physique quantique en complétant merveilleusement nos travaux sur les NDE :

Chapitre II (3° partie) page 137: Le principe anthropique . Curieusement Michel Picard met le doigt sur la question déterminante de la conscience qui décide de l'existence de la matière. Ce point extrêmement important converge vers ce que nous disons de systèmes quantiques. Le plus incroyable c'est que MP en arrive aux même conclusions que nous par une approche différente. Cette approche est une idée de départ puisée chez Aimé Michel a n'en point douter .Casar n'aurait jamais compris la raison de ce développement du principe anthropique qui semble ici comme un cheveux sur la soupe sans lien apparent avec l'ufologie.En réalité Picard rejoint merveilleusement bien notre raisonnement général développé dans le dossier NDEco.htm où nous démontrons que certains états de la conscience sont générateurs de dysfonctionnement psychiques amenant a des matérialisations .

Curieusement Picard fait lui aussi la relation entre les NDE et les rencontres rapprochées d'ovnis et abductionó. Eîcorõ un foi notre travail réalisé en franc tireur par d'autres détours de la réflexion nous amène au même constat. Les NDE représente un état modifié de conscience qui ouvre sur l'apparition de phénomènes liés dans certains cas a la concrétisation de la réalité. Les matérialisations et les transferts sont en rapport avec cela .

Il n'est donc pas ridicule du tout de généraliser le principe en supposant que le processus industriel peut être applicable a un véhicule intersidéral. Ce véhicule se jouerait du temps et des distances comme le suppose Michel Picard au chapitre III: Un défi a la science du XX° siecle

Michel Picard ouvre ici l'énorme dossier des ovni psychiques (les faux OVNIs qui leurrent et détourne de la recherche sérieuse la plupart des ufologues) et apporte des éléments confirmant magistralement nos travaux sur les médiums Pantel: M100.htm et Manning dans M104 : MANNING.htm(par un apport majeur d'informations nouvelles)

Page 139

 9°) Convergence totale avec MP sur la question de la façon dont sont considérés les ufologues sérieux par l'establishment.(médias, politiques et scientifique) Cette façon de prendre le ufologues sérieux pour des farfelus et proprement dégueulasse surtout quand l'amalgame est fait avec les sectes alors que nos travaux ont un grand intérêt pédagogique. Nous adhérons totalement avec ce que dit Michel Picard dans sa préface: 252rec.htm

 1° PARTIE Chapitre III: L'amalgame secte/ufologie page 55 , ce sont des vérités qui sont bonnes a dire


Quelques points minimes de divergence qui ne remettent pas en cause l'énorme travail de synthèse réalisé par Michel Picard

1°)Michel Picard ne semble pas intégrer l'ensemble des phénomènes paranormaux (comme le fait Kenneth RING) dans la recherche sur la problématique OVNI .Pour ce qui nous concerne l'étude du paranormal est nécessaire pour aider le physicien à élucider les questions de transferts ou apports de matière ( matérialisation) qui sont des principes de même nature. La matérialisation PK de type poltergeist d'un objet de petite taille (un cailloux comme il existe de centaines de cas avérés) n'a rien a envier du point de vue de la connaissance universelle a l'intrusion brutale dans notre atmosphère de l'énorme disque de Mac-Minville qui mesure plusieurs dizaines de mètres de diamètre.

2°) Nous n'irons pas jusqu'à suivre pas MP sur les questions plus philosophiques ayant rapport avec le contrôle de notre évolution par des E.T qui auraient pour but de nous aider a parvenir a un niveau supérieur comme le seraient déjà des sociétés hyper-évoluées dans l'univers .Sociétés qui attendraient notre émergence pour nous admettre au sein du club des grands. Sur ce point, CASAR ne se sent pas concerné. Seule la connexion science officielle/ufologie nous préoccupe.

3°) Il faudrait selon nous mettre un bémol et tempérer la position de MP au sujet des questions temporelles.

.Des décalages temporels semblent liés aux questions de dématérialisation ceci se remarque autant dans les affaires poltergeist que dans les rencontre rapprochées d'OVNIs. Ceci semble être la conséquence de lois de physiques concernant la texture de l'univers lors des transferts. Mais cela ne présage en rien que des êtres supérieurement évolués pourraient avoir accès a une connaissance complète du futur au point d'infléchir leur avenir (ou le notre) par ce biais. C'est une spéculation qui n'a de place que dans les romans de SF. Des bribes d'informations précises concernant le futur proche ou lointain nous arrivent (par accident) dans des conditions psychiques particulières, ceci étant liées à un dysfonctionnement du cerveau; (une aberration exceptionnelle) mais cela ne présage en rien d'avoir un accès permanent à la connaissance du futur . Restons en a ce que laisse présager une analyse audacieuse de témoignages précis et concordants mais surtout n'extrapolons pas abusivement. Il faut analyser le problème avec des éléments solides sans laisser divaguer notre imagination.

4°) Page 275:Michel Picard déclare :" On ne dématérialise pas a partir des particules présentes dans notre environnement direct un "fluide" émettant une énergie de cinq cent mégawatts sans prélever quelque chose, sans créer un vide, une dépression de l'air, une immense vacuité quelque part. Or l'énergie nécessaire pour dissocier l'air ambiant, qui précéderait a la matérialisation serait du même ordre de grandeur que celle mise en jeu dans nos puissants cyclotrons"

 La decoherence quantique explique clairement la dématérialisation et la rematérialisation d'un objet ou d'un véhicule extraterrestre. Voici un extrait de mail adressé à OVNIscience qui donne des précisions sur la façon dont se réalise la decoherence quantique. Il n'est pas nécessaire de dépenser beaucoup d'énergie ; bien au contraire c'est une subtilité qui échappe a beaucoup d'ufologues.

Mail adressé à Jean-Jacques Yvars responsable d'ovniscience le 4/06/02

"La réalité matérielle dans laquelle nous vivons ; c'est a dire les objets qui nous entourent et nous mêmes sommes sous forme physique parce que le nombre des particules qui constituent les objets dits macroscopique (ou mesoscopiques ) est important. Il faut savoir que tout objet pourrait redevenir onde d'objet (ou plutôt mega-onde : decoherence quantique) si les particules ne se contrôlaient pas sans cesse mutuellement. Ici , je sens que je vais passer pour un fou mais tant pis je me lance; de toute façon la plupart des physicien, quanticiens passent pour fou actuellement. Pour disserter sur le temps , il faut aller au fond des choses ; je n'ai pas le choix.

La forme physique d'un objet ou son état d'objet( par comparaison avec son état d'onde) ne tient qu'a un fil. Chaque particule interroge ses voisines en lui réclamant de l'information (sous une forme qui m'échappe) chaque particule est un système qui interroge les systèmes voisins (les autres particules proches. A chaque instant le petit manège se reproduit. Elle interroge a l'instant (T) et attend une réponse a l'instant (T + quelque milliardièmes de milliardièmes de seconde) et ceci en permanence .Si les réponses sont satisfaisantes c'est a dire si le retour d'information est correct alors l'objet garde sa forme physique. Il suffirait d'un dysfonctionnement dû a un retour qui ne se ferait pas et alors l'objet basculerait sous sa forme d'onde d'objet. Ceci pour un temps variable proportionnel a la grandeur déstabilisation des structures.

Si je vous raconte tout cela c'est pour en arriver au fait que des informations virtuelles ou des dysfonctionnements dû a une émotions très fortes peuvent changer le cours des choses mais dans des proportions minimes. C'est a ce niveau que des forces psychiques interfèrent sur notre réalité. C'est assez nébuleux je vous le concède mais c'est pourtant en rapport avec les théories quantiques officielles. J'ai brodé en ajoutant ma version audacieuse de l'affaire mais la différence entre les physiciens et moi c'est que j'ai un peu d'expérience en paranormal mais pas eux. Lorsque vous voyez un triangle sombre dans le ciel de Belgique , sachez que l'imaginaire collectif y est beaucoup pour quelque chose."

 


Le melting-pot OVNI

Exemple de fourre tout où personne n'y comprend plus rien. Les sceptiques désorientés par la tournure sérieuse que prend le dossier OVNI ont pris le parti de foutre le bordel VOLONTAIREMENT , ils ont intérêt a tout mélanger pour faire passer les ufologues pour des fous. Voici un exemple de charabia qui laisse pantois .Ici vraiment, pour être capable de faire un travail de complexification aussi poussé notre ami l'hyper-scetique LAFLEUR (qui fait ici un numéro sans filet d'action psychologique mais pas de la recherche en paranormal) ne doit pas avoir toute sa raison:

LAFLEUR.htm ou http://www.sciencepresse.qc.ca/clafleur/Articles-ovnis.html#P

La science se doit de mettre de l'ordre dans les dossier pour avancer. Ici Lafleur fait un mélange poisseux duquel il ne peut ressortir qu'un invraisemblable melting-pot sans intérêt..

Il suffit d'inviter a une emission sur les OVNI un contacté et un témoins d'OVNI pour disposer des ingrédients permettant de classer le dossier dans la catégorie des "folies douces" .Espérons qu'a la lecture des travaux sérieux de d'Aimé Michel, de Claude Poher, de Michel Picard ou de Pierre Guerin les novices en ufologie auront une optique plus valorisante du dossier OVNI. Lafleur au Canada, comme Eric Maillot en Europe sont des pitres qui ont pris le parti de nier et d'inventer des contre feux pour semer le doute dans les esprits afin de faire baisser le tau de crédibilité des témoignages OVNI ayant des traces physiques irréfutables utiles a la science .L'ennui pour eux étant que beaucoup de cas avec preuves physiques ne peuvent pas être réduits a une affabulation mais de ces cas ; ils se gardent bien de débattre.

Lafleur se restreint a ne parler que des cas de faux OVNIS ou d'ovnis douteux mais il ne se doute même pas que la plupart des cas ovnis sont des ovnis psychiques sans intérêt .Il évite curieusement les analyses poussées des photos d'ovni, les vrais , comme par exemple les photos du Lac Chauvet dont Pierre Guerin astronome respecté et respectable a fait une analyse poussée. Le choix des sceptiques vaniteux et des zeteticiens véreux se porte le plus souvent sur les témoignages sans intérêt pour personne de lueurs dans le ciel.

L'équation de Franck DRAKE est devenue obsolète a cause des nouvelles découvertes en astronomie mais les sceptiques n'en ont cure, ils continueront sans cesse a rabâcher des "contrepèteries" pour faire croire aux gens peu éduqués qu'ils ont le monopole de la réflexion .


Poltergeist

Mise au point

CASAR n'adhère pas du tout a l'interprétation superficielle que donne Philippe WALLON au sujet des apparitions spontanées d'objets dans des locaux fermés( translations PK d'objets). La vision de Wallon ne prend pas en compte la physique mais relève de la supposition gratuite. On voit que Wallon n'a pas de connaissances officielles en physique fondamentale (surtout en MQ) et c'est dommage. Il n'empêche que Wallon nous donne des informations brutes qu'il faudra tôt ou tard faire coller a la réalité. Ces faits sont importants pour guider les physiciens. ICI, nous n'avons pas la prétention de démolir les suppositions de wallon concernant les transfert ou apports d'objets mais uniquement de combler le vide laissé par la méconnaissance évidente chez Wallon d'éléments scientifiques qui éclairent cette affaire en la mettant face a des réalités de laboratoire de 2002. Les suppositions gratuites qui ne sont que des allusions vagues sans le moindre début de preuve n'ont ici aucun intérêt.

-----------------------

1°) Notons la similitude de comportement entre Karine dossier 220/… et Tina RESCH en ce qui concerne les relations affectives (mère/enfant) Les mêmes causes génèrent les mêmes phénomènes.

2°) Notons l'énorme importance de la notion d'observation ; (comme pour la physique quantique):

"Pendant que le journaliste Mike Rager discute avec elle, le photographe Fred Chaxon se met en place. Il ne se passe rien pendant vingt-cinq minutes, comme si, dit le photographe,  " la force craignait la photo ". Puis, tout en gardant le doigt sur le déclencheur, ce dernier détourne la tête. Au bout de cinq minutes, le téléphone part, brutalement, à l’horizontale. Tina n’ayant touché à rien, on attribue ce phénomène à un poltergeist. La photo, une des rares à attester du processus, "  fait le tour du monde ".

 


R.I.E.M.A.N.N RIEMANN.htm

ELEMENTS COMPLEMENTAIRES 

"Microscope" N°43 bis contient des précisions intéressantes cet opuscule contient des croquis sur les expériences que nous préconisons.

RIM1.GIF RIM2.GIF

 NB: il est possible de consulter le dépôt légal à la bibliothèque nationale ou a la bibliothèque régionale a Orléans


REVUE DE PRESSE

- Information "SCIENCE ET AVENIR : 18/6/02, une équipe de l'université nationale australienne de Canberra a réussi à téléporter un rayon laser grâce à un signal radio. Le rayon laser, composé de milliards de photons (particules élémentaires qui constituent la lumière) a été incorporé dans un signal radio lui-même envoyé à une station de réception, un mètre plus loin. Neuf milliardièmes de seconde plus tard, "le paquet" conforme à l'original, a été reçu à la grande joie des scientifiques. "

 

- SCIENCE ET AVENIR de Juin 2002 l'adieu aux trous noirs : GRAVSTAR.htm

- Un milliard de planètes capables d'abriter la vie dans notre Galaxie selon les chercheurs Barrie Johns et Nicke Sleep de l'Open University en Grande-Bretagne.( SCIENCE ET AVENIR de Juin 2002)

-science et vie mai 2002: L'article sur les calculateurs prodiges qui voient les chiffres en couleur ceci correspond à ce que disait Rémi Chauvin et Aimé Michel au sujet de Paul Lidoreau: 249rec.htm

Lidoreau disait:  "Je vois défiler les chiffres en couleur, certaines couleurs correspondent au chiffre que je cherche pour donner la bonne réponse; je ne fais que les sélectionner et le retenir dans l'ordre où ils se presentent."

- Emission qui se dit de vulgarisation scientifique sur Radio Europe N°1 dimanche 21 avril 2002

Invités Georges CHARPAK (prix Nobel ) et Henri BROCH coauteurs de

"Devenez sorciers devenez savants"

Georges Charpak et Henri Broch (16 avril 2002) Odile Jacob (Sciences Humaines) ; ISBN : 2738110932

Ouvrage cherchant à démystifier le paranormal; un vrai délice de pédanterie.

Reprenons notre analyse commencée dans M106:

Les vielles lunes de la marche sur le feu nous sont resservies réchauffées ainsi que le coup des statistiques qui expliqueraient la naïveté des français moyens (en intelligence et en connaissance de la science)

Pour expliquer l'inexistence de l'action de l'esprit sur la matière, Broch raconte que l'ampoule électrique ayant une durée de vie statistique de 2000 heures il est normal que dans une emission de télévision on puisse soutenir qu'il est possible de faire claquer une ampoule en se concentrant sur celle-ci. Sur un millions de téléspectateurs, il y aura plusieurs ampoules qui vont sauter au moment de l'émission.. Si tout le bouquin est de la même veine , je vois d'ici les dégâts .La relève pour les sceptiques est assurée pour cinquante ans. Pour expliquer les torsions de métaux, dans un raisonnement similaire a la télévision pour nous demontrer que les cuillères ne se tordent pas alors que des enfants ont vu la chose se produire entre leurs doigts sur des objets qu'ils n'ont pas la force de tordre devant des temoins ahuris (Georges OWENet Lyall WATSON temoignent) . Broch va probablement nous soutenir que la une durée de vie statistique moyenne d'une cuillère est de quelques années, au delà de ce laps de temps la cuillère se plie toute seule ?

Précisions données sur la mailingliste ALEPH: FILALEP1.htm

Apres Charpak qui déclare "faites comme je vous dis mais pas comme je fais", Gilles de GENNES raconte des inepties qui nous rendent bien service pour faire avancer le projet RISCE: GDGennes.htm ; c'est une entreprise de démolition.

Au secours, l'obscurantisme revient !

Les Nobel se prennent pour de gourous; Ils montrent la voie du bien penser, surtout il est interdit de penser neuf en prenant de l'inspiration dans les dossiers de l'inexpliqué ?????! sous pretexte de naiveté.

 


LA CONFERENCE de CASAR du 26 Mai 2002 permet de clarifier nos objectifs

________________

Résumé des sept projets qui seront développés a la conférence

 

 

R.I.O.M

 

1°) RIOM: Projet cherchant a prouver qu'un objet quelconque (où un être vivant) pourrait disparaître en devenant mega-onde-d'objet , ceci en accord complet avec la transposition de la mécanique quantique a notre échelle.

La plupart des phénomènes paranormaux étant en relation avec l'apparition ou la disparition de matière (dématérialisations) il est facile d'admettre l'énorme intérêt de ce genre de recherche.

RIOM est soutenu et argumenté par une extrapolation de la mécanique quantique a notre échelle c'est pourquoi ce genre de discussion a un très grand intérêt aussi pour intéresser et passionner les étudiants a la physique du futur. Sur la base de ces données, le dossier OVNI prend toute sa dimension car des véhicules de très grande taille (dépourvus de masse, donc sans utiliser de carburant apparent) pourraient franchir les milliards de milliards de kilomètres (sans encombre , rapidement et sans risque) qui nous séparent très probablement des civilisations hyper-evoluées qui ne devraient pas manquer d'exister dans l'univers si on en croit les derniers développement de l'astronomie avec la découverte d es exo-planètes.

 

R.I.G.A

 

2) RIGA: Projet cherchant a expliquer comment vaincre la gravitation terrestre plus habillement et plus intelligemment qu'en utilisant des moteurs fusée ( accélération ).Dans l'avenir la mise en orbite de satellites pourrait être possible par des machines volantes n'ayant rien de commun avec les fusée. Des machines volantes en forme de soucoupe (ou de lentille) pourraient se libérer de l'attraction terrestre en douceur et a moindre coût en utilisant une masse interne tournant sur elle-même en accélération constante (donc a très haute vitesse) Ces sorties orbitales auraient l'avantage de pouvoir se faire a très petite vitesse sans que les passagers ne subissent une accélération dangereuse. Ils pourraient avoir le même confort que dans un avion de ligne et allez sur la lune sans la moindre gêne causée par les accélérations et décélérations. Les questions thermiques du revêtement extérieur du vaisseau ne se poseraient plus. La quantité énorme de carburant nécessaire au décollage n'aurait plus sa raison d'être. Ce projet est soutenu par la relativité d'Einstein ; il a lui aussi un grand intérêt pédagogique.

 

R.I.M.E.L

 

3) RIMEL: La lévitation de personnes dont parlent les historiens semble être une réalité objective comme (Dominique de Courcelles Directeur de recherche au Centre National de la Recherche Scientifique, UMR de l' Ecole Normale Supérieure Lettres et Sciences Humaines de Lyon.) Cette affirmation n'est pas du tout du goût des physiciens qui nient purement et simplement La réalité du phénomène. Les témoignages de lévitations en présence du public concernant Ste Thérèse d'Avila , St Joseph de Copertino (et beaucoup d'autres personnes pas forcement des saints)) sont suffisamment probants pour que nous proposions ici une explication scientifique du phénomène.

 

R.I.S.C.E

 

 

4) R.I.S.C.E: La baguette du sourcier ne semble pas mise en mouvement par une action musculaire inconsciente du sourcier comme l'affirment beaucoup de scientifiques actuellement.(C'est la cas du prix Nobel Gilles de Gennes qui déclare sans sourciller que c'est le vent qui fait bouger la baguette de coudrier)Nous pensons que la science auraient beaucoup d'intérêt a connaître les raisons exactes qui concourent au mouvement de la baguette. Le psychisme du sourcier semble en cause.Il y a là une interaction esprit/matière qui intéresse fortement la parapsychologie . Nous proposons aux services officielles de la recherche une expérimentation : l'opération "furcelle" destinée à tester scientifiquement des sourciers de notre connaissance.

 

R.I.E.M.A.N.N

 

 

5) R.I.E.M.A.N.N :Tirer de l'energie a bon compte de la matiere (E=MC2) sans risquer les dangers des radiations ionisantes. La mise en œuvre de ce procédé de production d'énergie serait assez simple comparativement aux énormes centrales électronucléaires. De petites unités de production permettraient une utilisation pratiques d'emploi exploitables dans les pays en voie de développement. La technologie concernant RIGA est complémentaire avec le projet RIEMANN. Le combustible utilisé serait de la matière inerte se trouvant a profusion sur la planète.(fer ou autre métal n'ayant pas de préparation spécifique onéreuse comme c'est le cas pour l'uranium)

 

V.S.M

 

V.S.M : Projet de recherche concernant des personnes ou des animaux capables de vivre sans nourriture pendant des dizaines d'années. Il est très important pour la biologie de comprendre les mécanismes permettant cette prouesse. Des ascètes sont restés des années sans se nourrir comme semble l'affirmer beaucoup de témoignages. Pour ce qui est des animaux, les faits sont là , des batraciens ont été retrouvés vivants , moulés , enchâssés dans la pierre sans le moindre vide dans la cavité. L'empreinte de l'animal dans la pierre est sans ambiguïté a ce sujet . Des crapauds ont même été retrouvés VIVANTS enchâssés dans le cœur d'un tronc d'arbre fossilisé dans une mine de charbon. Des témoignages indiscutables existent; dont celui d'Ambroise Paré qui atteste avoir vu sortir le crapaud vivants alors que son jardinier cassait une pierre sculptée du mur d'enceinte de sa demeure.

 

R.I.T.A

 

RITA: Recherches d'interactions temporelles. Ce dossier semble ne pas erre très sérieux mais après réflexion il à été créé comme élément complémentaire au projet RIOM dans lequel les physiciens théoriciens font état de questions temporelles qui ne peuvent pas erre dissociées des matérialisations spontanées d'objets. Ce dossier est surtout destiné a recueillir un maximum de témoignages solides faisant état que dans certaines circonstances des gens ont accès a la connaissance de faits précis qui viennent indiscutablement du futur .Tout se passe comme si un événement grave concernant un individu créait une "onde de choc" qui reflue vers le passé. Des questions psychiques de haute importance se cachent derrière cela. Ceci expliquerait assez bien pourquoi certaines personnes ressentent un véritable stress brusque et imprévu autant qu'inexplicable plusieurs jours avant un événement grave (le décès d'un proche par exemple).Ceci intéresse la physique fondamentale (au travers de l'étude de radiations inconnues qui viennent du cerveau dans des circonstances rares)

__________________________________________

 

 

 

 

(1) Adresse actuelle de l' IMI : 1, rue de WAGRAM Paris

 


Courriers divers

----- Message d'origine -----

De : "Reynald Roussel" <reynaldr@club-internet.fr>

À : <Francis.Gatti@wanadoo.fr> Envoyé : jeudi 23 mai 2002 16:22

Objet : les 4r

félicitations pour votre site et votre travail sur tous ces phénomènes

Reynald Roussel http://www.les4r.org


la phénoménologie psychiatrique.

 

L'étude des glossolalies dans la phénoménologie psychiatriques sont porteuses d'éléments paranormaux importants , surtout en ce qui concerne les prémonitions. La relation avec le spiritisme , la médiumnité, la télépathie est sous-jacente. Nos interrogations au sujet des médiums Manning, Pantel , Garret, Cayce etc . (M100 M102 M103 et M104) trouvent des réponses partielles pertinentes dans le discours des psychotiques.

Certains dysfonctionnements du cerveau qui transparaissent chez les psychotiques ont des implications paranormale. L'étude méticuleuse du discours et de certains effets physiques mineures permettront dans le futur de faire la connexion avec les poltergeists qui eux représentent des dysfonctionnement majeurs.

 

----- Message d'origine -----

De : "Frédéric Gillot" <fr.gillot@free.fr>

À : <aleph@ml.free.fr>

Envoyé : samedi 22 juin 2002 12:38


> Je suis un peu frustré car j'ai eu entre les mains il y a quelques mois des> textes pertinents issue de la phénoménologie psychiatrique.> Je ne sais même plus quels psychiatres illustre ont écrit les textes. Je> vais rechercher. C'était Séglas et Lantéri-Laura, je crois.> Je veux bien croire en la pertinence des textes d'Ummites, mais il faudrait > en outre s'intéresser aux textes qui suivent et qui relatent des cas de> glossolalie parfois complexes et déconcertants.
> Il faut en effet tout envisager, y compris l'explication psychopathologique > avancé par Louys Jacques.
>

Bibliographie

Flournoy, Des Indes à la planète Mars, F. Alcan, Paris, 1900.
> Henry, V., Le langage martien (Etude analytique de la genèse d'une langue dans un cas de glossolalie somnambulique), Maisonneuve, Paris, 1911.
> Bryan, E.L., "Etude de 40 cas de néologismes", Am. J. Psychiatr., 1933, 90,> n° 13, 579-95.
> Cénac, M., Les glossolalies, Thèse, Paris, 1925, Jouve, Paris, 128 P.
> Delmond, J., Essai sur la schizophasie, Thèse, Le François, Paris, 1935, 104 p.
> Goodstein, L. D., "Le langage schizophrénique", J. Genét. Psychol., 1951, 45, 95-104.
> Pfersdorff, C., "La dissociation schizophrénique du langage", Travaux de la Clinique psychiatrique de Strasbourg, 1936,
> Séglas, J., Les troubles du langage chez les aliénés, J. Rueff, Paris, 1892.
> Bobon, J., Introduction historique à l'étude des néologismes et des> glossolalies en psychopathologie, Masson et Vaillant-Carmanne, Paris et> Liège, 1952.
> Irigaray, L., "La production de phrases chez les déments", Langages, 5,> 1966, 49-66.
> Braccini, T. et coll., "Reconstitution des messages linguistiques par le> psychotique (étude par une phrase à compléter)", Psychologie médicale, 1979,> 11, 13, 2847-66.
> Kraepelin, E., "Les troubles du langage dans le rêve", Psychol. arb., 1910,> 5, 1. (Bobon, 1952, 107-33.)
> Consoli, S., "Le psychotique en position de narrateur", Psychologie> médicale, 1979, 11, 12, 2549-56.
> Consoli, S., "Le récit du psychotique", in Kristéva, J., Folle Vérité.

Vérité et vraisemblance du texte psychotique, Paris, Seuil, 1979.
> Lantéri-Laura, G., Les apports de la linguistique à la psychiatrie> contemporaine, Masson, Paris, 1966. (Ouvrage indispensable).
> Lantéri-Laura, G. et Del Pistoia, L., "Les néologismes sémantiques",> L'Evolution psychiatrique, 1968, 33, 651-86.
> Lantéri-Laura, G. et Philippi, J.D., "Analyse structurale d'un lapsus",> Encéphale, 1969, 58, 193-238.
> Lantéri-Laura, G., et Philippi, J.D., "Lapsus et paraphasies sémantiques",> Bull. Psychol., 1969,-1970, 23, 283.
> Lantéri-Laura, G., et Del Pistoia, L. , "Pathologie du langage chez> l'adulte", Encyclopédie médico-chirurgicale, 37130, C10, 6, 1988.
> Lantéri-Laura, G., "Introduction historique à la pathologie de la> communication", Encyclopédie médico-chirurgicale, 37129, 410, 1970.
> Irigaray, L., Le langage des déments, (1ère édit.), Mouton, Paris et La> Haye, 1973.
> Lecours, A.R., Stip, E. et Tremblay, N., "La schizophasie et le discours des> schizophrènes", Sémiotiques, 3, 1992, 9-19. ­ Discours> littéraire/schizophasique (à propos du néologisme)
> Darrault-Harris, I., "A propos de l'engendrement du néologisme littéraire",

> Le langage en péril, pathologie du discours, Didier-Erudition, Paris, 1992,> 137-148.
> Consoli, Silla, "le récit du psychotique", Folle vérité, SEUIL, 1979.
> Jeannerot Y., Bouchardot, J. "Le discours de l'adolescent psychopathe" in> Actualités psychiatriques, n° 2, 1989.
> Donnadieu, H., Aussilloux, Ch., "Analyse de contenu de discours de parents> d'enfant autiste, trisomique 21 ou témoin", in Annales de Pédiatrie, V. 40,> n° 9, Novembre 93n pp 573-581.
> Nevert, M., Nespoulous, J.L., Lecours, A.R., "Quelques aspects du discours> du psychotique" in l'Evolution psychiatrique, T. 51, fasc. 2, Avril-Juin> 1986.
> Girard M., Escande M., "L'analyse linguistique chez les schizophrènes -> Intérêts et limites" in L'évolution Psychiatrique, T. 47, fasc. 3, Sept. 82.
> François, F., "Dialogue médecin-malade et discours de la croyance" in La> psychose hallucinatoire chronique, Coll. Histoire et Psychiatrie de l'Hôtel> Dieu, sous la direction de H. Grivois, 1987.
> Barrelet, L;, Piguet, D., Corradini, S., "Schizophrénie et troubles du> langage" in L'Encéphale, Vol. XIX, fasc. V, Sept. Octo. 93.
>

 


Retour en page d'accueil : http://perso.wanadoo.fr/casar