VERSION DEFINITIVE

Microscope N° 105

 Le journal de C.A.S.A.R

dépôt légal de mars/avril 2002

 


LA GRANDE UNIFICATION

reliant physique et psychologie


Sommaire

- Le dossier Karine : (en cours)

- Complément d'analyse sur l'affaire HUBERT: (en cours)

- les questions TEMPORELLES

- Les OVNIs psychiques: OVNIPSY

- Que disent les psychologues

- Le moment est venu de mettre de l'ordre dans les PK

- Conscience individuelle omniprésente ? : Dossier NDE de "Science et Avenir"

- Pour en finir avec l'esbroufe; complément d'information : J-P PETIT


Editorial

Les scientifiques qui veulent se mêler d'ufologie feraient bien de prendre en compte ce que disent les psychologues et les parapsychologues car le dossier OVNI ne peut pas être dissocié des autres phénomènes paranormaux , il découle de lois de physique que nous ignorons encore à ce jour.

Les parapsychologues qui cherchent à élucider les mystères du paranormal feraient bien de prendre en compte les travaux des physiciens quantiques tout en intégrant le dossier OVNI a leurs investigations car ce sont les mêmes lois de physique qui régissent l'ensemble phénomènes paranormaux.

Les poltergeists existent depuis la nuit des temps et se manifestent toujours actuellement

Nos détracteurs prennent souvent pour prétexte que les exemples de cas poltergeist que nous étudions sont des histoires anciennes sans valeur , ceci n'est pas vrai car des cas récents ayant les mêmes caractéristiques et les mêmes constantes existent ; voici un extrait tiré du fichier polterg.htm :

"Un soir de 1990, une famille de l’Oklahoma qui voulait échapper à la chaleur torride du mois de juin sortit s’installer dans son jardin, espérant ainsi profiter de la brise qui se levait. Ses espoirs furent anéantis lorsqu’elle devint la cible d’un jeteur de pierre fantôme. Supposant que les jets de pierres étaient l’œuvre de petits plaisantins, Bill et Maxine McWethey, leur fille de 18 ans,

Twyla, et leur fillette Désiré se précipitèrent à l’intérieur, furieux de cette attaque injustifiée. Mais leur colère se changea en consternation puis en peur lorsque les pierres continuèrent à tomber. La maison fut assiégée pendant 24 heures et bon nombre de fenêtres furent brisées ….(suite sur polterg.htm )"

Autres exemples: WOLMAN.htm

La position de  Varvoglis.htm nouveau patron de l'IMI (Institut Metapsychique International) n'augure rien de bon a ce sujet: "En France, au contraire, le débat semble être mené exclusivement à travers les médias et met en scène des confrontations inintelligentes et sans fondement entre les hyper-croyants d’un côté, et les rationalistes les plus extrêmes de l’autre - toutes ces instances s’appliquant à confondre notre champ de recherche avec les OVNIS, l’astrologie, le triangle des Bermudes, et le monstre du Loch Ness. Pour une nation qui revendique à raison un rôle prédominant dans la science et l’éducation, le pauvre niveau de sophistication dans tout ce qui concerne les recherches sur le mental, la conscience et le psi est vraiment embarrassant."

 La position de Nicolas Maillard précèdent président de l'IMI est tout aussi xénophobe et dérisoirement minable vis a vis du dossier OVNI, la pauvreté de la réflexion est son exiguïté en dit long sur le parcours que ces gens ont encore a faire avant d'aborder la parapsychologie avec réalisme: MAILLARD.htm:

La nécessité d'une synthèse sérieuse reliant l'ensemble des dossiers paranormaux ne s'est jamais autant fait sentir qu'en ce début du troisième millénaire.

 


 

 Le Dossier KARINE est tiré de :

" Lorsque la maison crie " de Sylvain Michelet (220/52)

 

Le quatrième de couverture présente les manifestations poltergeist sous l’angle de phénomènes naturels simplets , faciles à comprendre pour tout le monde.(quelques vagues bruits dans les murs et mouvements d'objets divers résument plutôt mal la réalité poltergeist ) en évitant soigneusement de signaler les apparence de mouvement liées aux nombreuses matérialisations et dématérialisations d’objets.

Nous reconnaissons bien là la façon étriquée qu'ont les psychologues d'aborder la recherche poltergeist et par voie de conséquence d'aborder le paranormal avec lucidité.

    

---------------------------------------------------

PARTIE 1 -4 :L'aénigme poltergeist

DOSSIER KARINE

- page 52: L'ombre de la folle

TEXTE ORIGINAL EXTRAIT de 220/…

220_52.GIF 220_54.GIF 220_56.GIF 220_58.GIF 220_60.GIF 220_62.GIF

RESUME DES FAITS

En 1986, Monique et Gérard mariés depuis un an ; ont un bébé de trois mois. Deux enfants, Fabien (7ans) et Karine (4ans) issus d’un premier mariage vivent au foyer . L'aex-femme de Gérard , mère de Fabien et Karine est internée en hôpital psychiatrique ,elle est désignée par la famille comme étant " la folle " considérée comme responsable probable des événements extraordinaires qui se sont déroulés au foyer de Monique et Gérard.

Monique, seule au rez-de-chaussée avec son bébé un matin entend un bruit de pas au premier étage. Intriguée, elle éteint la radio et tend l’oreille.

Monique est inquiète , elle réalise que seuls les vêtements de son bébé étaient sortis de l’armoire et juste a ce moment la radio qui était éteinte se remet en marche toute seule. (cassure temporelle ?).

Fabien est discipliné , il aime a s’occuper du bébé joue les grands frères

Karine plus agitée, plus indisciplinée anime la maison de ses rires espiègles et parfois de violentes colères.

Les parents de Monique viennent avertis s'inquiètent et décident de rester sur place pendant quelques jours .

Le père de Monique ne crois pas une seconde aux poltergeist, il se moque même en disant :

-" pourquoi pas un fantôme tant que vous y êtes ! "

-"Tout cela ne m'empêche pas de dormir! "

Les phénomènes prennent de l’ampleur:

  

Analyse succinct de CASAR sur le dossier Karine

 

Pourquoi le CRPN n'a pas fait de mesures de température  avec comparaison avec la température extérieure et mesures dans les pièces point par point en fonction de la proximité des personnes incriminées ?. Un thermomètre aurait pu suffire a mettre tout le monde d'accord !

Laurent Corbin déclare que le fait que la soudure soit impossible a faire ne prouve rien, pourtant des mesures de température si elles avaient été faites prouveraient la réalité matérielle ; (donc scientifique) d'un phénomène inexplicable !Dans ces conditions il est mal venu de se plaindre du manque de moyen techniques sophistiqués: Un thermomètre aurait suffit ici a faire avancer l'enquête.

Il est utiles de faire remarquer ici que les relations entre Karine et sa mère internée forment un mélange psychiquement explosif .De plus la culpabilité sous-jacente de la mère du nouveau né au foyer de karine pourrait interagir fortement dans cette affaire. Voir plus bas ce que disent les psychologues au sujet des relations mères enfants dans les poltergeist: mère


AFFAIRE HUBERT

ANALYSE COMPLEMENTAIRE

(quelques années de recul , une meilleure expérience et une maîtrise du dossier me permettent de mieux analyser cette affaire )

Tiré de :" Lorsque la maison crie " Sylvain Michelet

-PARTIE 1-5 (220/64)

220_64.GIF 220_66.GIF 220_72.GIF 220_74.GIF

 

Curieusement l’affaire du garage Hubert partie ne fait pas état des nombreuses apparitions inexpliquées de cailloux. Apres enquête de CASAR, il s'avère que le rapport d’enquête du CRPN (dont le sérieux ne peut pas être discuté) montre plusieurs cas d’apparitions de cailloux qui ne sont pas dans le livre de Sylvain Michelet. Ces cailloux semblent sortir du vide avec des trajectoires anormales visant des personnes qui sont bien ciblées par les jets sans les blesser. Ceci en dit long sur la nature psychique du phénomène et sur l'intérêt qu’auraient les physicien a le comprendre pourquoi les personnes en conflit avec le sujet (responsable de l'apparition du phénomèn)e sont visés plutôt que d'autres. Voir le dossier: HUBERT.htm

Avec cet ouvrage, nous ressentons l’impression que les faits matériels majeures de grande envergure que représentent les matérialisations d’objets (pour les sciences physiques ) sont laissés pour compte alors que c’est probablement l'élément majeure du dossier poltergeist en mesure de faire progresser nos connaissances en physique fondamentale a cause des preuves physiques qui en resultent.


Les questions temporelles

- La question du temps est sous-jacente Chez Favre: FAVRE.htm

- Wheeler : Gravquant.htm les questions temporelles encore !

- Roland Lehouc.htm astrophysicien (Service d'astrophysique du CEA).

- L'énorme intérêt des questions temporelles

- chez Manning 

- Dossier KARINE: La machine a laver qui est en panne se met en marche toute seule alors qu'elle est en plus débranchée et prête pour partir a la poubelle

- l'étau du garage Hubert

- La porte de placard de DAVID qui grince alors qu'elle est huilée etc…

-049/201 Le couvercle du piano qui se relève sans que les objets posés dessus ne bougent.

-049/223 Les persiennes qui sont stockée sont couvertes de poussière et de toile d'araignée. Malgré leur mouvement supposé par le remue ménage créé par celles-ci (au dessus de la tête des ouvriers menuisiers) alors que la poussière est restée en place .

 -Les horloges qui se mettent a fonctionner exemple en 049/126 , 049/127 049/263

Les machines en relation avec le temps

TEMOIGNAGE qui ne devait pas déplaire au physicien WHEELER :

Un rêve est toujours a manier avec précaution

 

J'étais pilote d'aviation d'affaires (vers 1990) dans la compagnie Miriadair basée à Cannes, Nice, Paris et Barcelone. Après une mission (je ne me souviens plus de la destination), je faisais une sieste dans la maison que nous habitions à Sophia-Antipolis (entre Cannes et Nice). Cette observation est en fait un rêve très surprenant.

J'étais en compagnie de créatures non humaines que je ne pouvais distinguer. L'un d'eux m'a montré un plan de machine " volante ", d'une clarté inouïe à l'instant du rêve. Je comprenais comme un éclair de génie comment elle fonctionnait. Après le rêve, je ne pus garder que des brides d'informations, comme si je ne devais conserver de cela, qu'une piste d'investigation. Voilà donc la description dont je me souviens :

- Vaisseau aplati à deux étages.
- L'étage de dessous constituait le " moteur " à proprement parlé.

-L'étage de dessus était l'habitacle au centre duquel un énorme cristal rayonnait puissamment. Il était relié au " moteur ".

- Fait exclusivement de matériaux supraconducteurs, le moteur était constitué d'une très grande chambre de vide dans laquelle un disque tournait à une vitesse vertigineuse produisant ainsi une énergie à la fois électrique, magnétique, anti-gravitationnelle et temporelle. Ce dont je me souviens est que la circonférence de ce disque (plusieurs mètres de diamètre) était proche (au-dessus ou en-dessous ?) de la vitesse-lumière.


- Le sentiment que j'ai alors éprouvé (pendant le rêve) était curieux : " bien sûr, c'est simple et efficace ". Aucune peur, aucun doute, aucune surprise.

Plusieurs années plus tard, j'ai tenté d'en parler à un éminent professeur de physique fondamentale à Paris (dont j'ai oublié le nom) que j'avais invité à déjeuner. Il m'a d'abord aimablement souri avant de s'emporter dans une sourde colère, disant que je lui faisais perdre son temps. Aucun matériau, a-t-il affirmé, ne pouvait conserver la moindre cohésion atomique du fait de la force centrifuge alors libérée, ce que je comprenais aisément. Depuis lors, j'ai été refroidi avant de faire connaissance avec votre site.

Croquis de la machine vue en rêve : Diapositive.jpg reve1.ppt

--------------------------------------

Note de CASAR au sujet de la machine vue en rêve par ce pilote :

Il n'est pas question pour CASAR de prendre ce rêve pour réalité mais ce modèle correspond bien a celui que nous proposerions pour parler intelligemment d'OVNIs manufacturé. Ces machines seraient en mesure d'interférer avec le temps et surtout de traverser les espaces intersidéraux (sans vraiment voyager au sens ou nous l'entendons)

Nous sommes fier de proposer ce modèle en face duquel les machines MHD feraient pâles figure. Ici au moins on n'induit pas en erreur en laissant croire que les OVNIS sont des charrues incroyablement ridicules comme l'ont fait croire avec les aérodynes MHD décrites par BOURRET et JP PETIT pendant des décennies sur des pages et des pages d'ouvrages qui sans cela auraient pu être très intéressants. Nos chères têtes blondes se sont laissée emberlificoter et maintenant le WEB est infesté de MHD.

 

Curieuse coïncidence

(Message envoyé par PAT, notre aimable correspondant )

ORIGINE UFOWEB ?

"Bah faut voir mon lien alien ufo secret queq'chose comme çà, mais c'est en anglais.

D'après ce que j'ai pu comprendre l'armée américaine à fabriqué des triangle d'après ce qu'ils ont compris d'un modèle alien.

Il y est expliqué que sous le centre de l'appareil y'a un truc qui tourne a 60000 tours minutes sous vide ce qui a pour effet de diminuer la gravité de 89% et non de la contrer à 89%.

Note de GATTI "Il était écrit ici sous 250.000 atmosphères, je pense que c'est une erreur de traduction car ce genre de rotor est sous vide selon certaines autres observations. Ce serait plus logique pour notre physique"

La différence?

Et bien c'est qu'en diminuant la gravité de 89% c'est comme si le poids de l'engin et de ces occupants était diminué de 89% ce qui leur permet donc d'encaisser une accélération bien plus élevée que les pilotes de chasse. Les "copie" de triangle pourraient voler à 9000 km/h aussi bien horizontalement que verticalement sans perte de vitesse dans le dernier cas. Ainsi ce qui limite les évolutions des triangles ne sont pas leurs caractéristiques techniques mais le stress de ses pilotes engendré par l'attention et la rapidité d'action qu'il faut avoir à des vitesses aussi élevée. Les lumières aux extrémités seraient des moteurs stabilisateurs, d'un genre un peut moins exotic que le moteur central mais je ne me risquerais pas à donner d'autres explications à ce sujet car il ne me semble pas avoir bien compris cette partie du texte ou alors c'est un peu confus pour moi. Toujours est il que l'histoire des 89%, si elle est plausible physiquement, permet de penser que les triangles belges sont bien d'origine terrienne.

Quand De Gaule a viré les américains de leurs bases en France ceux ci sont partis en Belgique, par ailleurs les belges utilisent toujours du matériel militaire US (ex les F-16). Je ne sais pas si il y a toujours des bases militaires us en Belgique mais si c'est le cas le gouvernement Belge pourrait très bien être complice moyennant compensation financière, pour faire des essaie de ce triangle et voir l'impact sur la population. La stratégie du gouvernement Belge serait alors de dire "on ne sait pas ce que c'est mais on essaie de comprendre" alors qu'en fin de compte on sait très bien ce que c'est et donc on ne donne pas l'ordre de tirer sur l'intrus.

L'avantage de faire les essaie en Belgique pour les us. Et bien si la population réagit mal, si elle est prise de folie ou si elle demande des compte avec insistance pendant des année, c'est en Belgique que cela arrive et pas aux US dont la population est beaucoup plus préoccupée par les ovnis et qui est beaucoup plus suspicieuse envers l'armée en la matière.

Enfin selon le texte anglais de mon lien les premiers essais afin de rendre le triangle opérationnel auraient eu lieux à la même période vers 1990.
C'est tout... @+ sky clear "

 

Voici quelque des éléments "apparentés" au recherches CASAR. Même si il faut en prendre et en laisser; il est intéressant de savoir que ce principe de rotation RUR (pour moi basses vitesses : 60.000 tours minute)correspond a ce que je dis sur la 5° loi de MU (mécanique universelle) depuis des années.

Ceci n'empêche pas de penser que le rêve du pilote concernant la soucoupe est une bonne vision de machines encore plus perfectionnée qui intéresse notre 6°loi .

Les deux modèles cadrent avec la physique actuelle. Il n'y a que la faisabilité qui poserait problème .Je me suis exprimé sur ce point. Dans l'avenir nos moyens techniques sauront comment faire ce genre de chose , il faudra contrer l'inertie du rotor (selon moi la physique quantique fait en ce moment de grands pas en avant (voir le projet RIOM) pour qu'un jour lointain on sache comment faire.


 OVNIs psychiques et matérialisation psychiques

Témoignages et photos de matérialisations psychiques qui devraient interpeller vigoureusement les chercheurs

  

 DOSSIER Anthony WOODS.htm -

 

Extrait du dossier 

Antony : "  Je souffrais à cause du mauvais temps dans Bedhampton,  ce qui a fait qu’il est impossible d’enregistrer correctement sur bande à l’extérieur. " "J’ai vraiment voulu enregistrer un nouvel OVNI sur magnétoscope, à cause de votre requête, et je n’ai pas voulu vous décevoir. " 

" Le matin, les nuages se sont soudainement séparés, laissant le soleil apparaître, et je suis sorti à toute allure dans mon jardin avec ma caméra. En une question de secondes, un OVNI de forme ovale est apparu, volant au-dessus de ma maison, et je commença à l’enregistrer sur bande. Il reflétait la lumière du soleil et, pour un instant, il s’est séparé en deux, et s’est ensuite unifié à nouveau.

C’était une courte observation, mais assez longue et claire pour vous montrer le clip. La chose étrange est que quand l’OVNI s’est envolé, les nuages se fermèrent de nouveau et le mauvais temps revint. Cela pourrait-il avoir été une coïncidence ? "

_____________________

DOSSIER LETENDRE

 

-Paul LETENDRE ouvrage 231/… de Jean SIDER " OVNIs: Les envahisseurs démasques " ED.Ramuel

Extrait:

" Il devait être autour de 21h00, (en mars ou avril 1966) les persiennes étaient tirées et nous discutions (en présence de FRAYSSE), tout a coup Letendre et devenu livide, la radio qui continuait a fonctionner en sourdine en moyenne fréquence à été couverte par de violents parasites. Letendre redressé pour déclarer :  " Il y a deux OVNIS qui passent juste au-dessus de nous ! ";Fraysse et moi nous sommes précipités sur le balcon, dans le ciel parfaitement dégagé , deux objets lumineux se déplaçaient après quelques évolutions comme si ils faisaient une course, se rattrapant a tour de rôle il sont partis de concert vers le sud est et a ce moment le parasitage de la radio cessa. Letendre était littéralement en transe, c'était la première fois que je le voyais dans cet état. De son coté FRAYSSE ne semblait pas surpris outre mesure, se contentant de dire " Oui, c’est comme pour le grand triangle lumineux l’autre soir. " 

 

Il est intéressant de noter une similitude entre Letendre et Woods; comme par hasard, ils ont fait tous deux une observation d’ovni lorsqu’ils éteint plus jeunes. Selon nous cette première observation assez traumatisante pourrait avoir joué le rôle de déclencheur à retardement dans leurs capacités paranormales .(ils sont capables de détecter la présence d’un OVNI dans le ciel alors qu’ils sont enfermés chez eux. Cette remarque est d’une grande importance étant donné que le terrain psychique semble se préparer longtemps a l’avance. C’est une constante que nous (casar) avons mise a jour depuis longtemps; nous l’avons nommée la " constante de réapparition ". C’est aussi le cas pour la quasi totalité des témoins d’ovnis rapprochés qui déclarent la plupart du temps:  " J’ai ressenti le besoin de sortir à l'extérieur de la maison alors que je ne sort jamais a cette heure là d’habitude ".Cette constante se retrouve partout avec une régularité surprenante. Les cas donnant lieu a des apparitions majeures avec la présence physique d’engins (l’exemple de Daniel LEGER , S Theo dans l’ouvrage 164/…de Jean SIDER est un modèle du genre) .Ces témoins ont tous eu une rencontre rapprochée, une expérience ovni plus ou moins ancienne toujours probante au point de les marquer et laissant libre cour a leur imagination, une abduction ou autres .Parfois, la première apparition est très ancienne , d’autre fois elle date de quelques jours (comme pour Antonio VILLAS BOAS) on peut même faire ici le parallèle avec les apparitions mariales qui dénotent aussi une préparation inconsciente du terrain psychologique qui une fois en place va donner lieu a une manifestation majeure. Cette dernière semblant résulter d’une mise en " résonance " vis a vis du psychisme d’un groupe. Je pense par exemple ici a l’apparition de la vierge de Garabandal.

Il ne faudrait surtout pas faire l’erreur de prétendre avoir élucidé le mystère OVNI au travers du psychisme humain mais il faut y intégrer cette dimension et lui donner toute son importance. Les ovnis psychiques comme ceux de Woods Letendre,Puebla , Hongrie etc…pourraient être les manifestations d’un début de concrétisation d’une matérialisation sans que celle-ci se réalise complètement. Ce ne pourraient être que les prémices d'apparitions (non réalisées ) des vrais OVNIS dont la matérialisation (l’objectivation) n’a pas été menée a terme et non pas de faux ovnis sortant de l’imaginaire des témoins comme semble le soutenir François FAVRE. Les exemples de matérialisations réussies ne manquent pas : Daniel Léger ,Antonio VILLAS BOAS par exemple. Pour parler le langage des psychologues ce serait une tentative d’objectivation d’un objet quelconque (ce pourrait être un véhicule extra-terrestre) qui se trouverait sous un forme d’ondes groupées au sens quantique du terme. En résumé nus pourrions dire qu’une matérialisation ratée ou " avorté " nous montre des OVNIS pendant la phase de reconstruction physique des atomes qui jusque là étaient groupés sous forme de mega-onde. Ceci expliquerait aussi bien des lumières de toutes sortes et de toutes formes, des nuages de brume compacts qui se muent en objets aux forme évoluant sans cesse et dépouillées d’accessoires…Tout dépend du degré d’objectivation que le psychisme le témoin génère sans le savoir.

La fonction crée l’organe; il se pourrait même que le témoin en une sorte de transe soit responsable (sans le savoir) de l’arrivée d’un ovni dans notre réalité .Dans certains cas la matérialisation de l’objet est menée a terme ; dans d’autres cas celle-ci " avorte " en cours d’objectivation car la puissance psychique du temoin est trop faible. Ceci expliquerait toute la gamme d’objets ou de lumières plus ou moins floues qui sont perçues par les témoins (vidéo comprises)

C’est bien de cela qu’il s’agirait ici si on s’en tient a ce que dit François FAVRE :   " Peu importe que le premier ovni signalé au public ait été réel ou imaginaire, certaines personnes y ont suffisamment cru pour en produire et/ou en percevoir objectivement (traces photographiques ou autres). D'où un effet boule de neige, qui finit à la longue par fondre au soleil de la raison mais qui renaîtra ailleurs sous une autre forme. "

 

LETENDRE avait réalisé dès 1966 une nomenclature des formes des OVNIs auxquels il avait été confronté ; il notait déjà a l'époque des triangles identiques a ceux de la vague des OVNIs belge ceci montre bien qu’ils résultent de constructions psychiques. L'aeffet boule de neige dont parle François FAVRE est bien au rendez vous. Selon nous, il n’y a pas de différence entre une apparition mariale et l’apparition des OVNIs de type psychiques. Il pourrait exister aussi des ovnis non psychiques et c’est là tout le problème de la complexité du dossier OVNI. Ils résulteraient de la mise en œuvre d’une technologie extrêmement sophistiquée utilisant industriellement les mêmes processus utilisés par la nature dans la genèse des ovnis psy. Comme nous l’avons dit souvent, il n’est pas impossible que des ovnis provenant de chaînes de fabrication industrielles se fassent prendre au piège de " radiations " psychiques de type poltergeist sortant accidentellement du cerveau humain. Ceci expliquerait en grande partie pourquoi les récits d’abductés laissent entendre que les terriens auraient des cerveau aux capacités extrêmement intéressantes (voir les écrits de Robert Monnroe sur les sorties astrales ); ce qui expliquerait assez bien les raisons de leur présence parmi nous et de leur volonté a rester incognito.

 Ce qui fait notre différence vis a vis de la position des parapsychologues de la tendance François FAVRE c’est que selon nous les machines volantes aperçues dans le ciel ne sont que des constructions de l’esprit .C’est bien là que le bat blesse car les complications sur ce dossier commencent là où pour eux tout semble fini. Nous ne sommes pas du tout d’accord avec cette façon de voir le dossier OVNI n’est pas une banalité liée a l'imaginaire des hommes mais une énorme affaire de communication et de transfert d’information entre l’univers global et nous. Dans beaucoup de cas ayant des photos authentifiées comme élément de preuve les machines volantes sont (selon nos investigations) conçues sur la base d’une technologie futuriste extrêmement cohérente. Certaines de ces machines viennent selon nous soit de sociétés hyper-évoluées existant ailleurs , (probablement dans notre univers ) soit de notre futur . Il n’y a pas d’autre alternative!.

----------

 DOSSIER Robert DAVID

VOIR M104 : MANNING.htm

----------

Dossier VIEROUDY

Pierre Vieroudy 102/… " Ces ovnis qui annoncent le surhomme " Tchou

------------------

Dossier HUGO.htm : Les matérialisations se trouvent en filigrane dans la plupart des dossiers du paranormal et les déclarations des témoins ne sont peut être pas toutes des inventions étant donné la facilité avec laquelle des gens super intelligents habitant ailleurs pourraient venir chez nous, si on se fie a la physique exotique qui se trame pour les siècles a venir..

-------------------------

Documentations diverses pour le dossier des ovni-psychiques

- PHOTOS video Hongroise prise par un pilote de ligne

 -Photo de CROSIA (ouvrage de Jean SIDER 164/…" )

 -PHOTOS vidéo de Woods:

 -Photos OVNIs de la vague mexicaine

- OVNI de Puebla ? : OVNIPU~1.JPG

- Patrick Fernandez (voir Olivier RIESSEL travaux avec le CNRS )

La relation parfois étranges entre psychisme et environnement

 

-DELANNEAU qui devine a distance la présence d'une araignée dans une pièce. Véritable relation de hantise entre le sujet et les araignées.

- les visiteuses du musée CASAR qui déclarent avoir vécues des hantises suite la mort d'un proche. Portes de placards qui claquent très fort pendant un temps assez long. Odeur qui se fait sentir dans la pièce juste avant l'arrivée du phénomène. Une présence de l'esprit du mort attestée avec conviction. Ces gens sont de shypersensibles qui interviennent sans le savoir dans la genese de la hantise.

 

La contagion fabuleuses

- Ury GELLER (torsion de métaux par les enfants lors de l'emission televisée)

-Henri CHALOUPEK (disparition et réapparition d'objet liée à Pantel)

-L'huile sainte de SOUFRANEIH : soufanieh.htm (apparition d'huile dans les cadre de l'icône de la vierge)

-Pantel : Les apparitions d'objets chez son correspondant lors des communications téléphoniques.

Dans les affaire de dématérialisations ou matérialisation, il arrive assez souvent que le phénomène se produise chez une personne qui est en rapport plus ou moins étroit avec un sujet sensible.

Exemple 1: Henri Chaloupek m'a affirmé la disparition spontanée pour quinze jours de son coupe papier (auquel il tenait comme a la prunelle de ses yeux) alors qu'il était en train de lire l'ouvrage de PANTEL faisant état justement de ce genre de phénomène.

Exemple 2: Les torsions de cuillères a distance lors des émissions télévisée faites par Ury Geller. Le fait de faire croire fortement a des enfants (suggestion) qu'il est possible de tordre du métal sans utiliser sa force musculaire provoque la réalisation du souhait .Beaucoup de témoignages incontestables existent. Georges OWEN lui même atteste avoir constaté la choses. Le fait que Manning ne réussissait pas a tordre le métal en se concentrant .Ce n'est qu'au moment où il abandonnait sa tentative de torsion par découragement que la cuillère se tordait hors de sa présence.

Beaucoup d'exemples de ce type existent pour l'huile de SOUFFANIEH ou la cendre de Sai Sathia BABA. Baba pourraient bien être un menteur , doublé d'un escroc (et même plus ) mais cela n'empêcherait pas que des phénomènes d'apparition de matière peuvent apparaître chez ses disciples qui ont une foi inébranlable en leur gourou chevillée au corps.

L'envie forte de Mannig de posséder un objet (ici un disque de Ringo STAR) provoque l'apparition subite de l'objet : 192/138

Conclusion: Les sentiments d'affectivité et d'émotivité sont en relation étroite avec le déclenchement d'une matérialisation.


 

Que disent les psychologues sur les dysfonctionnements du cerveau humain

 

A quoi correspondent les "VILAINS COCOS" DAC2_186.GIF dont parle ici Pierre DACO ? Que risque t'il de se passer quand les informations auto entretiennent la "rotation" des idées a l'intérieur du système nerveux ?

Les contrôles en laboratoires sur des sujets particulièrement doués sont curieusement occultés par les parapsychologues; pourquoi ?…

Les contrôles sur les effet PK vérifiés en laboratoire sur Mikhailova en Russie 240-113.GIF sont curieusement concordant avec les contrôles faits à Toronto sur Manning :192-18.GIF (voir M104 :MANNING.htm)

La position de William ROLL rejoint bien celle des spécialistes du cerveau; il semble bien qu'il existe une question électrique au niveau du cerveau vis a vis des poltergeist :

"Le fil conducteur que l'on retrouve dans la plupart des cas étudiés par Roll est une situation de tension familiale ou quelque chose qui en découle. Selon Roll et d'autres psychologues, la faculté PK joue le rôle de soupape de sécurité qui libère l'énergie psychique et permet aux adolescents en question d'exprimer leur hostilité sans culpabilité ni crainte du châtiment. A l'appui de leur théorie, ils signalent que les phénomènes les plus courants ressemblent au comportement d'un enfant en colère. De plus, les périodes de plus grande activité paraissent souvent coïncider avec des tensions familiales visibles… Si une colère inconsciente est en fait responsable de ces phénomènes, la personne qui en est le foyer ou l'agent semble n'en avoir aucune conscience." D'accord, mais là où ça devient particulièrement intéressant c'est quand : "Ces dernières années, Roll a ajouté une nouvelle dimension théorique à l'étude de ces phénomènes en proposant un lien possible avec l'épilepsie. Alors qu'il revoyait une fois de plus les 116 affaires qu'il avait étudiées autrefois, il constata qu'un nombre anormalement élevé d'agents semblaient souffrir d'épilepsie. Comme il le fait remarquer, les situations de tension semblent déclencher les deux phénomènes. (le mot épilepsie vient du grec et signifie, fort à propos, "possédé par un esprit".) Au cours d'une attaque épileptique, des décharges électriques massives se produisent dans le cerveau et Roll, de même que d'autres chercheurs, supposent que ces décharges pourraient se transformer en une autre forme d'énergie, capable de bousculer des meubles, de propulser des objets et d'allumer des feux."

La position de  WOLMAN.htm extrait important:

"Déplacement des objets dans des directions inattendues; parfois, les objets peuvent traverser des cloisons, des murs, des toits sans endommager les surfaces. Le phénomène est parfois accompagné de baisse de température pouvant aller jusqu'à 10 degrés. Les objets peuvent dégager une certaine chaleur pouvant aller jusqu’à la brûlure. On a vu très peu de cas ou les témoins ont été victimes de blessures de la part des objets.. Bases psychophysiques et énergétiques. Champ psi semblable à un maëlstrom. Sur les 116 cas répertoriés par Wolman, 49 semblent avoir des désordres importants au niveau de la personnalité. Crises d’épilepsie, désordres de personnalité, périodes dissociatives … L'aadolescence avec ses moments de crises et sa plus grande vulnérabilité semble être un moment propice pour les phénomènes . Des événements stressants, des problèmes familiaux peuvent être à l’origine du déclenchement de la PK.. Le Poltergeist serait une activation inconsciente d’une charge agressive symbolisée. Expressions extra-somatiques."

La suggestion hypnotique ( 251_170.GIF ) permet de générer chez des patients hypersensibles des lésions artificielles qui correspondent a une expression intra-somatique; il n'est donc pas impossible que le même processus inconscient initié par des suggestions plus complexes se "convertissent" en s'exprimant a l'extérieur du patient (comme le suggèrent Wolman et Roll) .C'est de cette façon que seraient générés divers phénomènes a distance qui se présenteraient sous diverses formes. Pour ce qui concerne les mouvements d'objets, certains mouvement sont liés a des forces electromagnetiques ou des actions mécaniques pures et simples ; par contre pour certains jets de pierres il apparaît clairement que la dématérialisation au moment du départ du projectile est suivie d'une rematerialisation au moment de l'arrivée. C'est une des raisons pour lesquelles ces pierres ne sont jamais visibles pendant le trajet. Nos connaissance scientifiques actuelles sur la decoherence quantique permettent de comprendre le processus d'apparition spontanée des projectiles; il n'en était pas de même pour ROLL ou WOLMAN (il y a a peine dix ans ) qui se limitaient a dire qu'il y avait manifestement transformation d'énergie sur la base de décharges électriques provenant du cerveau.

 La relation entre suggestion hypnotique et somnambulisme provenant de l'hystérie 251_140.GIF 251_142.GIF nous semble des éléments extrêmement pertinents qui convergent pour expliquer les PK.

DIFFERENCES ENTRE ANIMAUX ET HUMAINS

Pourquoi les animaux ne serait ils pas sujet a des manifestations poltergeist eux aussi ?

Chez l'homme, avec son grand cerveau et sa puissance cérébrale, les centres de la base du cerveau sont habitués à travailler en collaboration étroite avec l'écorce cérébrale. Si nous effectuons une ablation de l'écorce cérébrale chez un humain les symptômes sont totalement différents ( inertie et stupeur) par rapport au symptômes que montrerait un chien dans les mêmes conditions (il ne possède ni volonté ni conscience mais continue à vivre au moyen de son cerveau inférieur en ayant un comportement correct.(251/308) .Nous avons ici un exemple montrant que les circuits électriques fondamentaux du cerveau sont totalement différents par rapport a l'homme.

Les pulsions pénibles qui apparaissent dans les centres inférieurs du cerveau ne peuvent plus remonter vers l'écorce cérébrale (lorsqu'elle a été "déconnectée" par une opération chirurgicale).Cela se traduit par des décharges violentes qui dérivent directement des centres inconscients vers le système sympathique. Ces décharges n'existent pas chez les animaux cela à été prouvé depuis pas mal de temps déjà.

Il est facile de comprendre que des courts circuits de ce genre sont mis en œuvre dans les affaires poltergeist étant donné les dysfonctionnements électriques qui ont été constatés chez des sujets sous contrôle EEG et autres

au moment de l'apparition de phénomènes tel que des torsions de métaux ou de PK. Les parapsychologues nomment ce genre de phénomène des projections de l'esprit mais sont totalement incapables de faire le rapprochement que je fais ici en mettant en relation directe les anomalies électriques du cerveau et les faits poltergeist.

 

_____________________

Documentation :Ouvrage de Pierre DACO :SCANNER ICI aussi : 251/157 - 251/320 à 327

251_140.GIF 251_142.GIF 251_144.GIF 251_146.GIF  251_166.GIF

251_208.GIF

251_220.GIF 251_304.GIF 251_306.GIF 251_308.GIF 251_310.GIF 251_312.GIF

251_314.gif 251_316.GIF 251_318.GIF 251_320.GIF 251_322.GIF 251_324.GIF

251_372.GIF 251_374.GIF

 

Commentaire sur le message ci dessus : Avant de connaître les développements de la science quantique sur la BEC, en 1920 ,Camille Flammarion Aksakof et William Barrett (société anglaise de recherches psychiques) présentent une description avant la lettre de la decoherence quantique, ils ont bien vu le fait qu'une radiation du cerveau semble agir a distance. Ils ont aussi vu le comportement des éléments constituants la matière qui se contaminent progressivement. Ceci est étrangement similaire a la description de la recoherence quantique.

La présence des nombreux atomes voisins dans un matériaux solide interdit la recoherence ; le modèle pris par Barrett conviendrait très bien actuellement pour illustrer ce qui se passe lors de la disparition spontanée d'un objet (recoherence).

Extrait de 049_284.GIF propos de William Barrett:

"Ici se pose le problème de savoir pourquoi un centre radiant humain est nécessaire dans les phénomènes poltergeist ?.En chimie, on constate que dans une solution saline au point de saturation, il y a un état d'équilibre instable tel que si une particule solide tombe dans le liquide au repos, elle provoque une soudaine perturbation moléculaire qui se transmet a la solution entière, produisant un agrégat de cristaux solides; et la commotion devient générale jusqu'à ce que la solution entière soit muée en masse solide de cristaux"

-Page 192/149 l'entité dit "nous" lorsqu'elles s'expriment a titre personnel. Ceci est souvent le cas lorsqu'une personne s'exprime sous hypnose. C’est le cas pour de nombreux médiums . EDGARE CAYCE est le modèle du genre.

 -220/57 et 58 le comportement de Karine ; les relations psychiques vis a vis de sa nouvelle "maman" et de l'absence de sa vraie mère (internée depuis trois ans) .Etat d'esprit vis a vis de l'arrivée du bébé.

- l'avis d'Aimé Michel sur les relations étroites d'interdépendance psychique entre enfants ou parents et enfants (voir les faits de télépathie incroyables entre enfants qui dorment vécu par Aimé Michel en 249/146)

- le tykoscope de PEOCH qui exploite l'inhibition du poussin nouveau né par rapport a un robot "intelligent"

- La relation mère enfant (voir partie 2/6 en 220/179) dans les dossiers casar démontre une relation incroyablement complexe au niveau télépathique .C'est de l'inhibition du nouveau né qu'il faut parler. C'est la raison pour laquelle Peoch a trouvé des éléments intéressants avec des poussins nouveaux nés.

- Le remariage avec enfant du premier lit provoque des états psychiques spécifiques , une affaire de même type que l'affaire KARINE (contrariété conjugale?)est narrée en 049/262

- MOUILLY.htm : Présence d'un enfants au psychisme perturbé par les relations conflictuelles sous-jacentes des parents

- L'émission d' Europe N° 1 du 9/01/02 Jean-Marie Delassus auteur de :" Le génie des fœtus" (éditions DUNOT)rejoint curieusement ce que disait Camille Flammarion en 049/260 :" N'oublions pas que pour notre conviction personnelle nous devons neutraliser par des observations psychiques positives l'objection capitale du parallélisme entre la naissance et le développement de l'intelligence de l'enfant et l'évolution matérielle de son cerveau.

- Les accidents hystériques violents sont sources de phénomènes paranormaux (049_261)

le problème de la localisation de la conscience se pose cruellement : "Science et Avenir" de février 2002 traite de cette importante question avec les derniers développements de la recherche médicale mettant en exergue la vue sans les yeux de la part du patient qui est sans connaissance au moment des faits dont il relate les détails alors que sont EEG est plat.

Analyse de l'article sur les NDE de "Science et Avenir" de février 2002 : NDE


Dans le cadre de la grande unification,

Le moment est venu de mettre un peu d'ordre dans les PK

 

Les axes de recherche définissant la parapsychologie sont plutôt nébuleux. Une remise a plat s'impose à la lumière des nouvelles avancées en physique . La plupart des sites consacrés à la parapsychologie (ici l'exemple de PSILAND), proposent l'étude scientifique des phénomènes mais ils adoptent une attitude sceptique extrêmement frileuse comme le prouvent les échanges que nous avons eu avec ALEPH, PSILAND , et GERP . L'IMI nous semble pas plus évoluée non plus étant donné les déclarations faites par Nicolas Maillard et Mario Varvoglis au sujet du dossier OVNI (qu'ils refusent de prendre en compte) dénote des le départ des lacunes graves dans leurs champ d'investigation. Décidément, la grande unification que CASAR appelle de ses vœux n'est pas pour demain.

--------------------------------------------------------------------------------------------

Organigramme des matières étudiées actuellement en parapsychologie

1°)La perception extra-sensorielle:

1°)Télépathie : échange d'informations entre individus hors des sens habituels.
- Clairvoyance : acquisition d'informations sur des lieux géographiques, des objets, au moment où se produit le phénomène. Cela peut être la situation présente d'une personne ( connu sous le terme de "vision à distance" ou Remote Viewing ).
- Prémonition : ou précognition, il s'agit de l'acquisition d'informations sur un événement, une situation future.
- Rétrocognition : acquisition d'informations sur un événement, une situation passée.


2°)Les effets PK :

-PK statique : effet obtenu sur des objets immobiles. Il peut s'agir de la mise en mouvement d'un objet, de la modification de la structure interne ou de la forme d'un objet.
-PK dynamique : l'effet consiste à modifier le mouvement d'un objet animé
-PK biologique : action de modification de matériaux biologiques. Il peut s'agir d'influence sur la croissance de plantes, sur la physiologie d'un animal, ou sur le comportement de bactéries.
-PK sur l'environnement : on va habituellement trouver ici des phénomènes regroupant plusieurs caractéristiques citées précédemment comme les apparitions si elles sont corrélées à la présence d'un individu. On peut y trouver les "poltergeists", dans lesquels des déplacements d'objets, des manifestations auditives ou visuelles pourront apparaître.
3°) Les phénomènes annexes:
- Les OBE: expérience "hors du corps"
- les NDE : Expériences de Mort Imminente
 -------------------------------------------------------------------------------------

Quel bordel !

Comment ne pas se tordre de rire devant l'organigramme des différentes composantes de la parapsychologie étudiées "scientifiquement" (sic)

Quand on sait dès le départ que les poltergeist regroupent à eux seuls l'ensemble des phénomènes cités ici , on se demande pourquoi ceux-ci sont classés dans les PK SUR l'environnement. Manifestement la psychokinèse est un terme passe partout sur lequel les parapsy. devraient commencer a s'entendre. Il en est de même pour les poltergeist qui restent extrêmement flous dans l'esprit (et dans la lettre) des chercheurs en paranormal. Ceci contribue fortement a entretenir le bordel ambiant. Comment s'étonner après cela que les scientifiques rechignent fortement a faire une analyse sérieuse.

 

La délocalisation de la conscience semble engager profondément la psychologie dans la physique quantique

 

NDE: les contradictions de la science officielle

Analyse du dossier de "Sciences et Avenir" de février 2002
LES EXPERIENCES DE "MORT IMMINENTE" OBLIGENT LES SCIENTIFIQUES A REPENSER LA LOCALISATION DE LA CONSCIENCE
1
Les travaux du professeur Van LOMMEL, cardiologue à l'hôpital Rijnstate ( Arnheim Pays Bas) publiés dans la revue "The Lancet" permettent d'en savoir un peu plus sur les NDE.
Les témoignages des patients ayant vécu une NDE ont été analysés et il ressort clairement que certains d'entre eux ont été capables de décrire avec précision le déroulement de leur opération chirurgicale alors qu'ils étaient inconscients avec EEG plat. Ils déclarent avoir assisté à l'opération depuis un point situé hors de leur corps à la hauteur du plafond de la salle d'opération. Ils donnent des détails sur la manière dont s'est déroulée l'opération et décrivent avec précision le matériel chirurgical employé (en donnant même parfois la marque des appareils utilisés.
Ils déclarent aussi parfois avoir traversé le plafond sans aucune difficulté et décrivent la disposition des étages supérieurs. C'est le cas pour une patiente (Christiane) qui déclare :
" J'ai glissée hors de moi latéralement puis je suis remontée le long de la paroi de la pièce jusqu'à atteindre le plafond. J'ai regardé en bas et j'ai vu mon corps et trois personnes en blouse blanche qui s'activaient " "Je me suis approchée encore plus du plafond et hop ! je suis passée au travers sans difficulté et je me suis retrouvée à l'étage supérieur (à l'horizontal) dans un couloir très sombre"
Nous avions relaté par le passé dans la revue "Microscope" ce genre de témoignages. Contrairement à ce que présupposent certains scientifiques, il y a bien ici une forme d'extériorisation de la conscience. Certains témoignages sont suffisamment précis pour que le doute ne soit plus permis.
2
Le professeur Jean-Pol TASSIN du laboratoire de neuropharmacologie du collège de France fait preuve d'une grande légèreté en déclarant que tout est assez facilement explicable par le fait que le cerveau restituerait au moment du réveil toutes les informations que le patient aurait captées lors de micro réveils. C'est-à-dire des bribes d'informations échangées par l'équipe soignante, des visions fugitives d'objets ou de lieux. En bref, le patient attrapperait ces informations au vol lors de micro réveils (pendant que l'EEG est plat ) et les restituerait de manière "pseudo-cohérente" au réveil.
Le professeur TASSIN n'a manifestement pas étudié le dossier des NDE car les déclarations de certains patients (concernant la délocalisation de la conscience qui se retrouve à l'extérieur du corps) sont claires, nettes et sans appel. Depuis plus de dix ans, Casar n'a cessé de s'offusquer du manque de rigueur et de sérieux de ces scientifiques qui n'ont manifestement pas étudié les cas de beaucoup de patients donnant des informations concrètes allant dans ce sens ; informations que personne ne connaît, ni au sein de l'équipe soignante, ni par les équipes de secours, ni par la famille proche qui assiste à l'intervention chirurgicale.
La vue à 360° depuis le haut de la pièce demande une explication plus cohérente et réaliste que les sornettes embrouillées du Professeur TASSIN très faciles à démolir.
Surtout que certains patients en perte de connaissance ne se contentent pas de décrire les événements qui se passent dans la salle d'opération, ils décrivent AUSSI avec précision les locaux attenants, aussi bien au rez de chaussée qu'au premier étage et même les locaux contigüs mitoyens de l'hôpital.
3
Nous nous élevons en faux contre les arguments de la psychologue britannique Susan BLACKMORE qui donne une explication rationnelle simpliste aux NDE. Ses déclarations sont scandaleuses car personne à l'heure actuelle ne peut affirmer :
" Nous savons dans le détail comment toutes les étapes de l'EMI sont réalisées et rien dans les expériences qui sont menées ne suggère qu'autre chose se déroule."
Quel culot ! quelle tristesse, quel manque de rigueur scientifique de voir ici des sceptiques rationalistes bon teint affirmer comme ils en ont l'habitude à chaque fois qu'on parle de paranormalité : " Circulez, il n'y a rien à voir !" Ces personnes sont les premières à exiger des preuves et de la rigueur quand elles se confrontent aux chercheurs "marginaux" travaillant sur ces questions paranormales en apparence. Mais elles évitent bien de s'appliquer à elles-mêmes ces principes tout en faisant preuve d'une légèreté époustouflante. Pourtant, des témoignages précis et concordants attestent clairement la vision par le patient inconscient des lieux et de l'environnement immédiat depuis un angle de vision situé en hauteur QUE PERSONNE dans l'entourage immédiat n'est sensé connaître.
Par quel mystère le patient aurait-il une description précise du contenu des locaux voisins attenant à la salle d'opération ?
L'aexplication simpliste que donne Susan BLACKMORE est ridicule. Elle voudrait nous faire admettre que les déclarations des patients résulteraient :
-D'informations captées lors de micro réveils par les sens pendant l'EEG ?
-De connaissances préalables
-De rêves ou des fantasmes
-De déductions a posteriori
Le tout permettant d'échafauder une histoire cohérente.
Casar s'est toujours offusqué de ce genre de déclarations péremptoires car beaucoup d'éléments inconnus des rationalistes convergent vers l'explication de l'existence d'une conscience extérieure au corps physique.
4
Casar s’est toujours emporté sur cette question de la conscience qui semble bien extérieure au corps vis à vis des déclarations faites par des journalistes irresponsables qui déclarent tout de go que c’est le stress du cerveau qui induirait l’invention de scénarios plus ou moins cohérents (voir les " Microscopes " édités il y a une dizaine d’années qui répondaient à Jean-François Held du Figaro sur cette question). Nos investigations ne cherchent pas à démolir l’ensemble des arguments avancés mais uniquement à stigmatiser l’incomplétude, " l’oubli " qui nous semble une occultation volontaire de la vue sans les yeux. Quand on connaît l’incidence qu’aurait la preuve de l’existence de la vue sans les yeux vis à vis des nombreux dossiers paranormaux, nous ne sommes pas étonnés de l'entourloupette que cherche à faire ici Susan Blackmore et ses adeptes, les scientifiques " hors de tout soupçon ". Quand nous disons entourloupette, ce serait plutôt une cachotterie lourde de conséquences. Un oubli de cette taille est vraiment à mettre sur le dos de l’irresponsabilité et de l’incompétence.
Heureusement que le Docteur Sam PARNIA de l’Université de Southampton (G.B), beaucoup plus rigoureux, a décidé de placer des cibles dans la salle d’opération, que seule une entité s’élevant au dessus du bloc opératoire pourrait apercevoir. Nous ne pouvons que lui conseiller de placer aussi des cibles dans les locaux annexes de la salle d’opération, dans les étages supérieurs et aussi sur le toit de l’immeuble de l’hôpital.
5
Le témoignage de J.M (p 52) doit être pris très au sérieux et ne pas être jeté comme quantité négligeable par des chercheurs qui devraient prendre en compte les réalités tangibles de témoignages : " J’ai eu envie d’aller contre le mur. Il ne résistait pas et je l’ai traversé. J’ai vu ce qu’il y avait de l’autre côté : un immense jardin, un garage à vélos. Les détails de ma vision narrée au chirurgien se sont avérés exacts. " Pour notre part, nous avons collecté d’anciens témoignages confirmant magistralement cette vision panoramique de l’environnement qui s’étend aux locaux annexes alors que les patients n’ont pas eu l’occasion de les visiter. Lors d’une opération, un patient a même déclaré avoir traversé le toit de l’hôpital et avoir alors remarqué une chaussure, de type basket, dans la gouttière. Après son réveil, une échelle a été mise sur le toit et la chaussure a été récupérée. Une femme aveugle a eu l’occasion de prouver l’existence de la vue sans les yeux. Comment aurait-elle pu faire autrement ? Elle a donné la couleur rouge du pull d’une cousine qui était dans la salle d’attente de l’hôpital au moment de la perte de conscience (alors que l’E.E.G était plat ). Que voulez-vous de mieux pour crédibiliser la vue sans les yeux que les dossiers de l’hypnose (ou somnambulisme) de l’affaire Pigeaire relatée par Bertrand Meheust et autres dossiers paranormaux majeurs sur lesquels nous allons revenir ?
6
La question que nous voudrions poser à Madame Blackmore est la suivante : " La chaussure découverte pendant l’opération dans la gouttière du toit de l’hôpital est-elle une connaissance préalable, un rêve, un fantasme ou une connaissance a posteriori ? " Le moins qu’on puisse dire c’est que les explications du Pr Tassin comme de Mme Blackmore laissent de côté la question de la délocalisation de la conscience alors que ce point est d’une importante capitale pour ouvrir la recherche sur une multitude de dossiers se situant à la frontière de la science officielle mais qui restent malgré cela du domaine de la psychologie Les recherches sur le fonctionnement du cerveau sont ici pleinement concernées et c’est pourquoi les réticences de ces scientifiques à prendre en compte la délocalisation de la conscience démontrent une étroitesse d’esprit peu commune. Celle-ci est liée au manque d’informations des gens spécialisés qui n’ont manifestement pas connaissance des dossiers paranormaux et de l’acharnement avec lequel les parapsychologues s’évertuent à démontrer l’existence de phénomènes qui eux aussi sont en relation avec la délocalisation de la conscience.
Avec la réussite des expériences menées par le Docteur PARNIA (p 50), ce dont nous ne doutons pas une seconde, nous entrerons de plein pied dans la réalité scientifique de la vue sans les yeux.
7
Nous ferons donc un grand pas en avant vers la preuve de la délocalisation de la conscience qui aura un retentissement énorme dans les sphères de la recherche autant en psychologie que dans d’autres secteurs très sérieux de la recherche officielle. Ce sera une véritable bombe qui révolutionnera de nombreux domaines. Mickaël SABOM et Karl JANSEN ont déjà franchi le pas en se rangeant du côté des gens qui admettent l’existence de l’âme. Même si nous n’en sommes pas encore là, le moment est venu de se poser la question des capacités cachées du cerveau humain qui dispose de moyens insoupçonnés pour acquérir de l’information indépendamment de ses cinq sens. Qu’il soit question d’hypnose ou de décorporation, il semble évident que le sujet en cause converse avec son cerveau en le considérant comme une entité à part entière.
La réussite de l’expérience de PARNIA devrait ouvrir les vannes permettant à certains dossiers sensibles de la parapsychologie de prendre leur lettre de noblesse. Tout en calmant les ardeurs légendaires des sceptiques qui se bouchent les oreilles pour affirmer que rien d’extraordinaire n’existe mis à part les zozotériques farfelus qui dérangent la recherche officielle avec des fadaises. Il y aura même suffisamment d’éléments pour se moquer des parapsychologues timides qui se limitent à répéter indéfiniment des essais de télépathie sur des gens qui n’ont aucune disposition pour cela. Ici, avec les N.D.E, les sujets d’expérience donneront une réponse limpide qui ne sera pas sujette à caution.
8
Les journalistes de "Sciences et Avenir", Elena SENDER et Hervé RATEL déclarent à juste titre: " Tout repose sur les témoignages dont la force de conviction ont de quoi distiller le doute dans les plus cartésiens des esprits"
Ici, le terme "doute" est un peu faible car la vérification de la vue sans les yeux est à portée de main pour les chirurgiens qui disposent d'un pourcentage non négligeable de sujets susceptibles de faire une NDE. La décorporation semble survenir assez souvent pour que des variations indiscutables concernant la vue sans les yeux sur des cibles (hors champ et hors immeuble) puissent se faire. Nous parlons ici de vérifications scientifiquement hors de tout soupçon. Ce sera là enfin un point précieux, une étape importante qui mène à la preuve de l'extériorisation de la conscience. Le patient à son réveil ne se limite pas à décrire les cibles dans la salle d'opération, il déclare aussi traverser à volonté murs, cloisons parois et toitures aussi. Il donne des détails indiscutables sur des cibles extérieures au local. La manière dont il décrit le passage au travers des murs ou autres parois est intéressante car il est question d'une forme de transmatérialité tendant à prouver que la conscience est sous une forme invisible non matérielle. Si elle était sous forme ondulatoire comme nous le préconisons depuis des années, cela cadrerait assez bien ici. Ces éléments en partie vérifiés seraient tout de même une avancée intéressante pour les psychologues (et médecins) qui auraient beaucoup d' intérêt à intégrer cette notion de conscience "voyageuse" (délocalisable ) dans leurs recherches pour soigner les maladies psychiques. Les spécialistes du sommeil auraient aussi beaucoup d'intérêt à connaître l'existence réelle de cette "bizarrerie" de dysfonctionnement du cerveau. La voie serait ici ouverte pour mieux comprendre certaines maladies impliquant des dédoublements de personnalité comme les psychoses et les hystéries.
9
Selon Van LOMMEL les EMI se produisent souvent à la suite d'accidents violents (voiture, moto, arrêt cardiaque). Il serait important que les scientifiques complètent leurs connaissances sur les NDE en acceptant d'étudier aussi quelques dossiers annexes. Il devraient pour une fois faire amende honorable et cesser de prendre les ouvrages paranormaux (contenant des témoignages utiles ) pour des digressions de débiles mentaux.
S'ils s'abaissaient à lire l'ouvrage 192/…(de notre bibliothèque) par exemple, ils pourraient lire à la page 86 la déclaration suivante de Matthew Manning : "Je me trouvais comme dans un rêve éveillé. Je me souviens d'un moment où j'étais au dessus de mon corps si bien que je me voyais moi même nettement. Me concentrant sur notre demeure familiale, j'ai aperçu la façade arrière de la maison avec ma mère dans la cuisine qui faisait la vaisselle. Les faits se sont avérés exacts après coup."
Il est assez difficile ici de traiter Manning d'imposteur car c'est un jeune médium ne connaissant rien aux NDE. Il est présenté par Georges OWEN (professeur d'université de grand renom dont la rigueur est au dessus de tous soupçons) comme une personne sincère: "Je crois que ce qu'a écrit Manning est vrai; ceci en dépit de la nature extraordinaire de certains phénomènes. Les témoins des phénomènes à incidence matérielle étaient trop nombreux pour qu'il y ait le moindre doute"
Pour revenir à la notion de conscience délocalisée, les scientifiques rigoureux faisant des recherches sur les NDE devraient aussi accepter de se concerter avec les chercheurs marginaux qui leur amènent des éléments important d'évaluation.
10
Ces scientifiques auraient pu lire à la page 049/138 une information capitale reliée directement au dossier des NDE. Il semblerait que même après sa mort l'être humain utiliserait ENCORE sa conscience pour chercher à communiquer avec les vivants. Sans allez jusqu'à spéculer sur la durée de l'existence de celle-ci après la mort, il est ici assez clair que dans les jours qui suivent la mort, la conscience a des possibilités qui nous échappent complètement. D'où l'intérêt de faire un premier pas significatif au travers des expériences du Professeur Parnia en salle d'opération (ou de réanimation).
Voici encore une transcription édifiante de Matthew Manning :
"En décembre 197, je reçu un message par écriture automatique qui était un appel particulièrement émouvant d'un petit garçon qui avait été tué sur le coup, renversé par une voiture à quelques mètres de notre maison. Sa mère ayant commis l'erreur de le laisser seul pour rentrer de l'école.
"Dites à maman écrivait-il (en s'appliquant de son écriture hésitante et maladroite) que je vais bien mais que je n'ai plus mes dents de devant parce que la voiture les a fait tomber" Je n'avais pas essayé de communiquer avec cet enfant; son message s'est présenté inséré entre deux autres alors que je m'exerçais ce jour-là à l'écriture automatique."
Ceci donne une petite idée des ouvertures vers le paranormal qui seront possibles quand nous maîtriserons les moyens de mieux comprendre ces phénomènes ahurissants au travers des timides travaux de PARNIA que la plupart des scientifiques sous-estiment lourdement. La réhabilitation des grands médiums (malgré eux) comme Manning ou Pantel est à ce prix. Beaucoup ont été traînés dans la boue par des accusations infondées et les irresponsables de ces diffamations honteuses auront à rendre des comptes à l'histoire.
11
Il est intéressant de noter la convergence étonnante des déclarations des sujets ayant vécu une NDE avec plusieurs dossiers paranormaux en rapport avec l'extériorisation de la conscience. Il faudrait être inconscient (c'est le cas de le dire) pour ne pas voir la convergence massive entre dossiers normaux et paranormaux. Prenons à titre d'exemple la page 251/142 où Pierre DACO déclare que la manifestation la plus courante de l'hystérie est le somnambulisme (ce ne sont pas des charlatans du paranormal qui le disent, car ce sont les conclusions des travaux du Professeur JANET ). Il y a dans ces cas de maladie psychique absence de conscience :
"Le sujet suit aveuglement (c'est le cas de le dire) les ordres donnés par son rêve". DACO aurait mieux fait de dire que le sujet n'utilise pas ses yeux (qui sont fermés la plupart du temps) mais dispose manifestement d'une vue sans les yeux .
Il y a bien une vue inconsciente extérieure au sujet car le rêve dont parle DACO correspond bien avec la réalité. Le sujet évolue dans son milieu sans la moindre hésitation, sans même manifester de vertige quand il se déplace en hauteur avec une agilité peu commune. Il y a bien là une conscience extérieure qui "télécommande" le sujet. Qui dirige les opérations si ce n'est pas une forme de conscience qui se trouve obligatoirement à l'extérieur du corps du malade.
Le somnambulisme des hystériques étudié par JANET et CHARCOT rejoint curieusement les expériences dont parle Bertrand MEHEUST dans son ouvrage "Somnambulisme & Médiumnité" I et II, éd. Les Empêcheurs de Penser en Rond."
Les vrais résultats de l'expérience sur la fille PIGEAIRE sous contrôle scientifique faite au début du siècle ont été "maquillés" afin de faire croire au petit peuple que la vue sans les yeux n'existait pas. Il faut remercier Bertrand Meheust d'avoir exhumer de l'histoire des sciences ce dossier déshonorant pour les personnalités ayant donné les résultats (Il serait temps de réhabiliter la famille Pigeaire).
Pour enfoncer le clou, un ouvrage intéressant vient de sortir : "Des savants face à l'occulte", il remet les pendules à l'heure sur les erreurs du passé faites par les rationalistes : Christine Blondel et ? éditions "La découverte" 2002. Les deux co-auteurs de l'ouvrage sont assez gourdes car elles ne maîtrisent manifestement pas bien la totalité des dossiers paranormaux ; elles pèchent par omission involontaire mais de toute manière elles apportent de l'eau au moulin de Meheust. Ceci est important pour nous.
Le plus amusant pour parfaire cette démonstration c'est que l'hystérie manifeste AUSSI des cas de dédoublement de personnalité. Ceci est donc bien une histoire de dysfonctionnement cérébral lié à la conscience. Pour certains c'est l'absence de conscience et pour d'autre c'est le trop plein de consciences. Des cas de consciences multiples allant jusqu'à une bonne quinzaine de personnalités différentes ont été découverts.
Les consciences diverses dorment, tapies dans les circonvolutions du cerveau et s'expriment à tour de rôle quand les circonstances le permettent. Le basculement de l'une à l'autre se faisant souvent à l'occasion d'une grande émotion. Les travaux sur l'hypnose ne font que confirmer merveilleusement bien la possibilité de la délocalisation de la conscience.
12
Dans le cas des réincarnations l'existence d'une conscience active autonome et invisible doit être prise en compte par les physiciens.
Exemple tiré d’une enquête faite par le professeur d’université hors de tout soupçon de charlatanisme Yan Stephenson :
" Une personne décédée (de mort violente) depuis deux ans sensée être la réincarnation d'un enfant qui déclare être resté (après sa mort) deux ans dans un arbre dans la cour de la propriété familiale. Elle observait la vie de ses proches depuis son perchoir et donne tous les détails de la vie de sa famille qu’elle a observée durant les deux ans qui suivirent sa mort. L'aa enfant né dans un village éloigné raconte en détail les événements observés selon lui depuis l'arbre en question. Le nouveau né dès qu'il su s'exprimer oralement déclara spontanément s'appeler du nom de la personne décédée (dont il ne connaissait pas du tout l'identité) ; et raconta la plupart des événements vécus par sa première famille qu'il avait contemplé depuis l'arbre situé dans la cour de l'habitation qu'il dit ne pas avoir quitté pendant les deux années qui ont suivi sa mort."
Nous pourrions ici sortir le dossier du spiritisme qui est aussi en corrélation étroite avec l'extériorisation des consciences . Les entités s'exprimant sous diverses formes lors des séances de spiritisme (planchette oui-ya , écriture automatique , voix sortant du néant etc…) ne se gênent pas pour déclarer qu'elle voient les participants à la séance et qu'elle connaissent même les pensées intimes des uns et des autres. Ce serait amusant si les informations "récupérées" par ce canal n'étaient pas parfois macabres ; des accidents mortels (accidents d'avions ou autres concernant une personne présente) qui se produisent en temps réel ou différé sur le passé comme sur l'avenir (Le plus incroyable étant les prévisions légèrement différées qui concerne le futur).
Les mauvaises langues (sceptiques railleurs généralement) vous diront que tout cela n'est que fadaises inventées par des détraqués. Pourtant c'est bien dans l'ensemble des dossiers la concordance surprenante de la manifestation de la vue sans les yeux.
L'existence de conscience délocalisée se faisant passer pour une entité* indépendante capables de voir le monde (comme nous) et de communiquer en interactivité (relative) avec nous par divers moyens plus ou moins compliqués (la réceptivité du médium étant en cause) se présente au travers du spiritisme. Tout se passe comme si les participants à la séance spirite mettaient en commun leur capacités psychiques pour les amplifier. Ceci en intégrant à une capacité de réflexion commune toutes les informations du vécu de chacun des participants.
Il faut être très prudent car des expériences ont permis de fabriquer des entités fictives de toute pièce par les participants à la séance. Ce serait une erreur que de prendre au pied de la lettre dans leur globalité l'ensemble des déclarations des entités car les mystères de l'hypnose se cachent ici. Admettre d'entrée de jeu l'existence d'un au-delà comme le fait Camille Flammarion serait une erreur. Pour les mêmes raisons, admettre l'existence d'entités existant dans un monde parallèle comme le suggère Jean-Claude Pantel avec l'organisation magnifique (OM) serait une erreur grave qui élèverait un mur infranchissable entre les chercheurs en paranormal et la science officielle.

13

Page 64/139

Témoignage d’un accidenté de la route dont l’accident a eu lieu de nuit :

" Je me suis retrouvé flottant à 1,5 m du sol et à 5 m de la voiture, au moment du choc, j’entendis l’écho de la collision s’éloigner puis s’éteindre. J’ai vu des personnes arriver en courant, se presser autour de la voiture. Je voyais aussi mon propre corps dans la ferraille, au milieu des gens qui essayaient de le dégager. "

Ici, il n’est pas question d’événements qui pourraient avoir lieu en salle d’opération mais les éléments concernant la vue sans les yeux depuis l’extérieur du corps sont difficilement conciliables avec la thèse avancée par certains médecins peu au fait des interrogations soulevées par les N.D.E. Certaines drogues provoquent l’anoxie (ou asphyxie progressive du cerveau) qui est responsable de mécanismes hallucinatoires. O.K. Mais ici, nous dévions sérieusement du véritable sujet qui est de savoir si la conscience se retrouve à l’extérieur du corps au moment de la perte de connaissance et dans les instants qui suivent. Il ne faut pas confondre l’impression de flotter dans les airs des gens qui se droguent avec la vue sans les yeux de personnes ayant perdu connaissance mais qui, malgré cela, décrivent avec précision le déroulement des événements en temps réel. Il y a là une nuance de taille à laquelle le journaliste Hervé Ratel aurait du penser avant de pondre la p.55 de son article. Nous nageons ici dans la confusion la plus complète. Comment excuser des gens aussi diplômés d’autant de légèreté ?

 14

Autres témoignages parmi des centaines :

064/139 "Je me sentais sortir de mon corps et glisser vers le bas entre le matelas et la barre métallique du lit. J'ai eu l'impression de traverser cette barre pour atterrir au sol. Puis je m'élevais doucement en l'air, je m'élevais jusqu'au plafond, le regard tourné vers le bas. J'avais l'impression d'être légère comme un morceau de papier."

064/149 " J'étais en haut près du plafond, je les observais en train de me donner des soins. Quand ils ont posés les électrodes sur ma poitrine, mon corps fit un saut et je le vis retomber sur le sol comme un poids mort. L'instant d'après, je réintégrais mon corps."

Nous pourrions aligner ici des centaines de témoignages de ce genre mais cela ne servirait pas à grand chose car les sceptiques et les chercheurs "officiels" se moquent comme de l'an quarante des chercheurs "marginaux " qui font des recherches de ce genre. Les sceptiques disent qu'il ne sert à rien de collectionner les témoignages. Il n'empêche que lorsqu'on leur donne en pâture un témoignage pertinent, ils réclament des éléments complémentaires avec insistance pour en fin de compte décréter que tout n'est qu'invention. Pour ce qui concerne la vue sans les yeux, une tendance générale se dégage de l'étude des témoignages N.D.E. L'aensemble des personnes qui déclarent voir leur corps inanimé depuis un point de l'espace extérieur à celui-ci décrivent la scène en temps réel. Ils voient les personnes présentes en décrivant avec précision tous les gestes correspondant à la réalité vécue au moment de la perte de conscience du patient.

15

D'autre part, le discours des témoins est toujours identique en ce qui concerne la transmatérialité, ils disent traverser facilement les parois, murs ou plafond en ayant une vue de ce qui se passe de l'autre côté. Ils disent tous la même chose en ce qui concerne l'évolution (ou les déplacements) dans l'espace de la conscience. Ils disent évoluer presque toujours vers le haut de la pièce où se trouve leurs corps inanimé avec les yeux fermés. Ils ont toujours une vue depuis un point situé en hauteur et donnent des informations à partir de ce point de vue que personne au sol ne peut avoir. Les ambulances sont vues d'en haut et les inscriptions sur le toit des véhicules de secours ont été rapportées par des témoins de N.D.E. En définitive, les explications scientifiques données par le Pr Tassin et Susan Blackmore sont irrecevables en ce qui concerne la phase de décorporation. Il y a au minimum une erreur de leur part en ce qui concerne la vue par le patient des événements autour de son corps inanimé, vue depuis le haut que personne ne peut avoir eu. Tout se passe comme si la conscience du sujet inconscient était délocalisable ou "désolidarisable" du corps. Le patient ayant l'impression assez désagréable que le corps dont il a une vision de l'extérieur n'est pas le sien. La littérature paranormale donne des témoignages insolites de personnes saines qui se sont vues "catapultées" hors de leur corps sur un temps assez court alors qu'elles étaient allongées dans leur lit.

16

Ces témoignages de décorporations accidentelles de personnes en bonne santé sont rares mais ne sont pas à prendre à la légère car les témoins sont de très bonne moralité. Ce qu'elles affirment correspond en tous points à la description d'une NDE pour ce qui concerne la phase de décorporation et la vue de l'environnement proche sans les yeux. Il y a là des concordances inimaginables entre les dossiers paranormaux. Ce point ne devrait pas être ignoré des médecins qui travaillent sur les NDE ; surtout ceux qui cherchent à prouver la vue depuis un point situé en hauteur. Le cas DAVEL.GIF (064/186 ) est un cas unique en son genre mais il ne doit surtout pas être dédaigné par les chercheurs. Il présuppose une extraordinaire coïncidence permettant à la personne concernée (la fiancée de DAVEL) de découvrir qu'un incroyable "transbordement" de conscience semble s'être opéré entre une personne en train de mourir en Angleterre et une autre personne sans connaissance en Australie. Cette dernière, accidentée gravement, se trouve sans connaissance au moment du transfert de conscience de l'un à l'autre.

  17

Nous souscrivons pleinement aux déclarations du Docteur Jean-Pierre Jourdan disant : "les perceptions de Pam Raynolds ne pouvaient être le résultat d'une quelconque activité cérébrale." Nous n'irons pas pour autant soutenir sa thèse d'une cinquième dimension qui pour le moment ne peut représenter qu’une spéculation impossible à démontrer. Il n’empêche que le Dr Jourdan aurait pu préciser que pendant qu’aucune activité cérébrale n’était détectée, Mme Raynolds avait été capable de mémoriser l’intervention phase par phase avec clarté comme si elle y avait assisté en tant réel. Pourquoi dans ces conditions, le Pr Tassin se pose-t-il la question de savoir à quel moment l'EMI a eu lieu ? Pour nous, c'est une question sans fondement étant donné la pléthore de détails donnés par le professeur. C'est aussi ridicule que de se demander, si une caméra filme une horloge (à l'heure): "quelle heure était-il au moment du film ?"

Il faut que le Pr Tassin admette ici sans sourciller que ce n'est pas du tout une question de rêve qui se serait déclenché dans les secondes qui précèdent le réveil. Ici, il y a une diversion inadmissible car la description faite par le professeur n'a rien à voir avec un rêve mais le Pr Tassin refuse d'admettre implicitement la réalité. Autrement dit, il arrive avec une idée préconçue de l'EMI et fait une acrobatie pour retomber sur ses pieds. Les nombreux témoignages de patients qui décrivent l'intervention effectuée sur eux depuis l'extérieur du corps inanimé sont trop précis et détaillés pour qu'ils résultent tous d'un rêve (construit après coup). Ce rêve décalerait la réalité et dans ce cas, ce serait encore plus formidable que la délocalisation de la conscience !

 18

Sous l'angle strict de la vue sans les yeux, l'argument du Pr Tassin, comme quoi le cerveau recréerait au réveil les scènes décrites selon des indications parcellaires, est totalement inacceptable. On se demande même pourquoi le journaliste de "Science et Avenir" ne s'étonne pas du manque de logique dans les propos du professeur du Collège de France. Car enfin, nous avons d'un côté le témoin : JM qui déclare avoir visité une propriété mitoyenne à l'hôpital, en traversant le mur après être sorti de son corps. La description de la propriété ainsi que du garage à vélo situé immédiatement derrière ce mur est conforme à la réalité (cela fut vérifié). Et de l'autre, le Pr Tassin qui affirme que les images décrites par le témoin sont des indications parcellaires glanées au vol, au cours de micro réveils. Il ne faudrait pas se moquer du monde ! Comment supposer cette chose possible ici sans mettre en avant une forme de décorporation quelconque de la vue ? Ceci ne peut pas être une coïncidence ou une invention du patient d'autant plus que de nombreux cas similaires existent. Comment un aveugle aurait-il pu capter des informations visuelles parcellaires puisque dans un cas, au moins, une patiente aveugle a rapporté la couleur rouge d'un vêtement que portait sa cousine dans la salle d'attente. Celle-ci portait-elle un pull rouge en permanence et en aurait-elle parlé à la patiente ? Sûrement pas ! Pam Raynolds disait bien : "J'étais près de l'épaule du chirurgien, en hauteur, et je voyais tout ce qu'il faisait." Ce ne sont pas là des bribes d'informations mais le déroulement complet d'une action.

19

Dans cet article de vulgarisation, il semble que les différents intervenants n'aient pas la rigueur scientifique nécessaire pour défendre leur point de vue. Evelyne Sarah Mercier affirme avoir vécu une EMI grâce à une drogue qui l'aurait fait "planer " toute une nuit. Mais elle reste plutôt vague sur la question précise de la vue sans les yeux. La seule chose qu'elle dit est la suivante : "je filais tel un oiseau à travers des paysages lumineux, superbes." Ceci n'a rien à voir avec les extériorisations de conscience dont parlent les accidentés en réanimation ou lors d'opérations chirurgicales. Mme Mercier n'était manifestement pas en mesure de voir son environnement proche sous des angles de vision que son corps inanimé ne pouvait pas avoir. La rigueur scientifique voudrait plutôt qu'on étudie uniquement les cas de NDE où le patient décrit l'environnement proche avec précision (TYPE 1). Ceci éviterait que les uns et les autres disent n'importe quoi. Personne ne peut faire ici autorité en mettant en avant ses diplômes tant que ce point de la vue sans les yeux avec mobilité de l'angle de vue n'aura pas été éclairci. Il est possible de faire les investigations nécessaires pour cela et tant qu'une réponse scientifique n'aura pas été donnée, il sera prématuré d'avancer des explications qui ne collent pas vraiment avec les descriptions des patients.

Le somnambulisme avancé par des francs-tireurs au début du siècle cautionne fortement cette recherche initiée par le Dr Parnia et la justifie amplement avec d'autres dossiers douteux mais plausibles.

20

En guise de conclusion, nous partageons totalement le point de vue de Jean-Pol Tassin lorsqu'il fait la différence entre une EMI consécutive à un cerveau qui est en train de périr (et qui est "ranimé", à l'extrême limite de l'irréparable) et un état modifié de conscience du à la drogue, à la transe ou à l'état d'hypnose.

De là à être d'accord avec lui sur le fait que l'EMI s'explique bien sur la base de nos connaissances actuelles, il y a un grand pas que nous ne risquons pas de franchir.

La méconnaissance magistrale des dossiers paranormaux dont fait preuve le Pr Tassin est ici inadmissible et lui retire le droit d'effectuer un arbitrage (Il dispose de connaissances officielles méritoires mais insuffisantes pour trancher dans cette affaire). Une personnalité de grande renommée comme lui ne peut pas faire une évaluation correcte des dossiers NDE en se limitant à juger sur la seule base de ses connaissances en neurologie les dossiers paranormaux sont ici trop riches et trop chargés d'éléments nouveaux majeures pour qu'ils soient passés sous silence. Il est regrettable que le Docteur Jourdan plus pragmatique se soit limité lui aussi dans ses recherches. (Il en a trop dit ou pas assez)

Malgré cela il propose tout de même une étude des dossiers faisant état de délocalisation de conscience. Il coopère maladroitement peut être à la recherche de la vérité mais il fait preuve d'honnêteté intellectuelle.

Trop de dossiers en relation avec le spiritisme ont apporté des preuves matérielles de la part d'esprits de défunts connus qui se manifestent comme se manifesterait une conscience autonome.

Cela ne prouve pas l'existence d'un au-delà mais cela prouve qu'il faut chercher l'endroit où se trouvent ces informations inconnues des vivants. Et l'hypnose n'est pas à laisser de côté dans cette quête.

21

Les explications rationnelles du Professeur TASSIN et de Susan Blackmore nient outrageusement les déclarations de certains témoins, occultant la possibilité qu'ont indiscutablement certains patients d'assister (pendant qu'ils sont inconscients) au déroulement de la réalité par un moyen perceptif autre que leurs sens (la vue sans les yeux). Ceci rejoint assez bien ce que disent les sceptiques indécrottables qui ne cessent de dire que les témoignages ne sont pas des preuves (exemple: DENIS.htm ). Quand on leur donne des noms et des dates précises, ils déclarent sans broncher que ce sont des inventions sans fondement. Ce dossier va nous donner l'occasion d'enfoncer le clou en ce qui concerne leur intolérance, néfaste à la recherche de la vérité.

Le docteur Jourdan, disposant d'une certaine autorité vis a vis des scientifiques, manque ici une occasion en or de mettre en grande difficulté les rationalistes qui voudraient faire croire qu'il n'y a rien d'extraordinaire dans les NDE. Il représente, sans le dire, la position de l'organisation IANDS qui se cantonne soit disant dans la science officielle (au travers des théories "superlumineuses" de Regis DUTHEIL ). A cause de cela, il n'est probablement pas disposé à fouiller plus à fond dans les dossiers paranormaux "collatéraux" aux NDE. C'est pourtant bien de là que viendra l'ouverture reliant les sciences liées au fonctionnement du cerveau et les dossiers de l'inexpliqué. Seule une vue globale de l'ensemble des dossiers de la parapsychologie pourra apporter la preuve de la délocalisation de la conscience qui se manifeste de diverses manières. Toute la subtilité résidant dans le fait de savoir décoder des témoignages qui semblent disparates alors qu'ils désignent une seule et même évidence : dans certaines circonstances assez exceptionnelles, le cerveau humain peut accéder à de l'information autrement que par ces sens habituels. Ceci est valable pour la vue de l'environnement proche dans les NDE mais c' est AUSSI valable pour les autres sens ; surtout l'ouïe et l'odorat.

La vue sans les yeux est pour nous une évidence pour la bonne raison que certains médiums ont à leur actif des visions à distance difficilement contestables. Ce n'est pas un témoignage sérieux qu'il faut exiger mais relever les tendances significatives qui dégagent des constantes. Si nous prenons, par exemple le dossier Edgar CAYCE, c'est toute une vie de prouesses qui a été consignée avec les noms des malades qui ont été guéris. Ici, le sceptique n'a plus le choix, il se met au travail, prend connaissance des faits en rapport avec CAYCE dans l'ouvrage :

"Edgar CAYCE, l' homme du mystère" Joseph MILLARD - Editions "J'ai lu" 1970 réédité en 1990. Cet ouvrage représente une montagne de témoignages dont certains apportent des preuves indiscutables.

Voici un exemple significatif ou une lecture faite par Cayce sous auto-hypnose qui déclare lui-même se dédoubler (sa conscience étant forcément à l'extérieur du corps). Il s'endort et ne se rappelle de rien au réveil, une secrétaire enregistrait les propos du médium (lectures). Cayce avait besoin de connaître avec précision le nom et l'adresse du patient pour aller le visiter à distance. Il allait voir à l'intérieur du corps des malades et rapportait de façon saisissante ce qu'il voyait à l'intérieur d'un estomac ou d'un poumon.

Exemple 1: Une personne aux doigt de pieds soudés à été confondue de complicité dans une affaire de détournement de devises: 052-126.GIF

Exemple 2: Un autre cas où le chirurgien atteste la véracité du diagnostic établi par Cayce, le médium endormi : 052-144.GIF

Que voulez vous de mieux ? Allez vous renseigner à la fondation Edgar CAYCE. Faites-vous expliquer et ensuite venez ici me dire qu'il est impensable qu'un malade puisse voir la scène de son opération pendant qu'elle a lieu.

Si cela ne vous suffit pas, nous ferons une rétrospective sur Matthew MANNING qui, lui aussi, avait fait quelques expériences de diagnostic à distance par le canal d'un soit disant esprit désincarné, en utilisant l'écriture automatique. 192-157.GIF

Est-ce bien raisonnable d'exiger de nous de vous raconter des ouvrages et des ouvrages contenant des centaines de preuves pour à chaque fois s'entendre dire que ce ne sont que des inventions ? Les personnes dont il est question ont bel et bien existé ! Alors, allez faire une enquête dans les familles, il doit bien en rester des traces.

Pour parfaire votre formation, il ne serait pas inutile non plus que vous lisiez attentivement l'ouvrage N° 136/… de notre bibliothèque (très bien achalandée pour ce genre de recherches). 1BIB.htm : "Ces Pilotes Messagers de l'au-delà" - J. Fuller - R.Laffont 1982.

22

Le moment est venu de faire une extrapolation originale en cherchant plus au fond les raisons des disparitions et apparitions spontanées d'objets poltergeist. Le patient en NDE (TYPE 1) semble en mesure d'extérioriser sa conscience. Mais il dit bien que son appréhension de la réalité est très différente de ce que font ses sens en temps normal. Il voit en trois dimensions et même parfois à travers les objets. Ceci tendrait à démontrer que sa conscience est omniprésente en tous points de l'espace proche qui entoure le corps inanimé. Si cela s'avère crédible, il serait possible de transposer ce modèle dans les cas de matérialisations poltergeist. C'est ici que nous rejoignons la physique quantique par le biais d'une conscience de type ondulatoire qui agirait dans l'espace, un champ X ? inconnu, bien délimité autour du sujet poltergeist.

Pour faire vite, nous supposerons que ce champ pourrait investir un objet (un caillou existant dans la proximité du cerveau générant le champ inconnu X?) et agir individuellement quantiquement au niveau de chaque particule constituant ce caillou au niveau subatomique en perturbant l'action continue qui soutire l'information comme le prévoit la MQ pour maintenir bloqué sous son état physique (classique) l'objet. Dans la matière dite classique (sous sa forme quantique particulaire), tout se passe comme si l'environnement soutirerait de l'information en permanence, ceci pour chaque particule prise isolement.

Imaginons que la possibilité qu'a l'environnement de la particule considérée de soutirer cette information cesse brusquement a cause de la présence du champ inconnu X?. Celui-ci cloisonnant de manière étanche les constituants élémentaires de la matière au sein de la matière de l'objet (le caillou poltergeist par exemple) les échanges d'information ne se faisant plus, "l'interrogation" sensée soutirer de l'information aux particules voisines ne pourrait plus avoir lieu. Dans ce cas exceptionnellement rare, c'est l'ensemble des milliards de milliards de milliards de particules qui pourrait basculer simultanément d'un état à un l'autre de manière synchrone. Ce basculement de l'objet en onde d'objet (mega-onde) se ferait alors en un temps extrêmement court qui se mesure en milliardièmes de seconde. La disparition instantanée s'expliquerait très bien par ce processus macro-quantique original.

Position officielle des physiciens du quantiques:

Documentation extrêmement importante ici SV11.GIF concernant l'interaction par échanges d'information en permanence (interrogation réciproque) entre particules "science et vie" N°977 (page 52) l'ultime secret de la physique quantique enfin dévoilé.

23

Le moment est venu d'être clair sur le fond de notre pensée sur ce point de l'extériorisation de la conscience qui semble avoir une importance capitale pour la physique des particules du futur.

Ce champ "extrêmement fluide" est envahissant au sens le plus fort; il pénètre au plus profond de la matière jusqu'aux particules les plus intimes qu'il envahit sans provoquer la moindre déstabilisation des structures.

Lorsque le patient en NDE déclare qu'après être sorti de son corps, lui suffisait de pousser légèrement sur une paroi quelconque ( le mur ou le plafond ) pour la traverser et ensuite apercevoir les objets situés de l'autre coté de cette paroi, nous disons que la matière constituant cette paroi a l'endroit du passage est investie par le champ X? dont nous parlions plus haut.

Ce champ inconnu et en relation directe avec le cerveau du médium (Cayce par exemple) ou du patient sous EEG plat. La matière qui se trouve prise dans ce champ inconnu est traversée sans changer d'apparence aux yeux d'un observateur mais se trouve conditionnée pour réaliser des prouesses qu'aucun physicien ne soupçonne actuellement. Pour bien nous faire comprendre, nous dirons qu'il y a ici un croisement de champs "insolite" qui peut permettre un basculements quantique macroscopique (dématérialisation brutale) . Ceci probablement sous certaines conditions d'angle d'application et d'intensité de ce champ. Les faits vecus en 192/79 et 80 rejoignent les faits narrés par Pantel en 248/274 qui sont une démonstration (expliquée avec moulte détails scientifiques cohérents) par l'entêté JIGOR.Ce que dit JIGOR s'accorde assez bien avec les présupposés concernant notre champX? Dématérialisation d'une surface ronde dans une cloison qui permet de voir pendant quelques instants ce qui se passe dans l'appartement voisin. Chez Pantel (Jantel pour les intimes) la transmaterialité est une chose courante. Divers objets passent a travers des parois diverses sans être détériores et sans percer la paroi.

Il semble donc que les médiums exploitent ce champ de conscience selon l'opportunité que leur confère leur don. Le don de l'un n'est pas forcement le même que le don de l'autre. Mais le champ de la conscience extérieure est de même nature.

 

24

L'analyse de l'ouvrage 052/…"Edgar CAYCE, l' homme du mystère" Joseph MILLARD - Editions "J'ai lu" 1970

Les événements vécus par Edgard Cayce apportent magistralement de l'eau au moulin de ceux qui comme casar cherchent a prouver que la conscience peut par moment changer de configuration et se trouver exceptionnellement a l'extérieur du corps humain. Elle semble être capable de se mouvoir dans l'espace avec grande facilité, ce qui nous fait penser qu'elle pourrait investir un grand volume d'espace comme si elle était partout en même temps. (omniprésence) .Ceci ne serait pas étonnant puisque nous sommes ici en relation évidente avec la physique quantique.

Documentation tirée de l'ouvrage 052/…permettant de bien comprendre notre suggestion faite plus bas:

CAYCE.GIF CAYCE1.GIF 052-82.GIF 052-120.GIF 052-122.GIF 052-126.GIF 052-144.GIF  

Le profil psychologique d'Edgar CAYCE transparaît clairement au fil des détails donnés par Joseph Millard. Il n'est pas nécessaire d'être un grand psychologue pour s'apercevoir que CAYCE est un sujet ayant fait l'objet de la plupart des grandes manifestations hystériques dont parle Pierre DACO ici: 251_140.GIF 251_142.GIF

 1°) Cayce a été l'objet de crises de somnambulisme (aiguës) avec dédoublement de personnalité, la liaison de ce genre de maladie psychique avec l'hypnose est évidente. Ceci est amplement suffisant pour expliquer les "lectures" d' Edgar CAYCE qui ne sont que la réalisation d'un souhait que CAYCE étant enfant avait toujours manifesté. Il y a donc bien là une forme de suggestion hypnotique puissante. Le déclencheur de ce don est manifestement lié a la séance mémorable de la cabane que Cayce n'arrivait pas a épeler (Kabane) même après avoir écrit le mot 500 fois par punition. Anecdote ayant une extrême importance (pour la configuration du cerveau de Cayce) décrite en 032/36 avec une manifestation de type apparition mariale qui ne nous a pas échappé.

Nous avons ici un aperçu des capacités grandioses du cerveau lors de sa maturation pendant l'adolescence.(Les matérialisations poltergeist sont en relation étroite avec cela)

2°) L'extinction de voix dont CAYCE a été plusieurs fois l'objet est un blocage sans base organique dont Mesmer avait fait la preuve de la relation avec l'hystérie:052-66.GIF

3°) Crises d'agitation totalement incohérente .Plusieurs fois cette manifestation d'agitation inexplicables et injustifiées s'est manifesté chez CAYCE. 052/40 et 052/48

Extrait: 052/48 ",il avait toujours été taciturne et réservé ; cet après-midi là ,après avoir reçu une balle de base-ball dans le dos, il devint bruyant, dissipé, bagarreur, insolent. En rentrant chez lui il fit mille extravagances, grimpa aux arbres, se roula dans la boue, hurla de rire, bouscula un troupeau de vaches, et se rendit odieux."

Ces trois ponts sont la preuve par neuf de l'existence d'une forme d'hystérie aiguë chez ce médium.

Conclusion

La médecine psychique ( au travers Mesmer, Janet, Charcot et tant d'autres ) confirme magistralement l'existence du don de double vue sans les yeux d'Edgar Cayce. Les NDE étant une preuve supplémentaire confirmant la réalité des visions de Cayce .

 

 Ici se termine notre étude sur la délocalisation de la conscience dans les N.D.E ou E.M.I. Les questions de physique quantique reliant l'action d'une conscience diffuse omniprésente (dans un environnement donné ) à la dématérialisation de la matière supposée dans les affaires poltergeist .

 


Pour en finir avec l'esbroufe de la MHD

La propulsion interstellaire (complément au sujet traité en M102.htm )

Apres notre polémique avec JPP au sujet de la MHD .Voici un extrait d'une page écrite par JP Petit (PETONEIL.htm ) qui conforte notre position (qui n'a jamais variée) au sujet des propulsions OVNI ( concordant très bien avec celle de Pierre GUERIN et Claude POHER)

C'est l'hôpital qui se moque de l'infirmerie: JPP ne croit pas du tout a la propulsion fusée vis a vis du dossier OVNI alors qu'il est lui-même le promoteur de la MHD qui est une propulsion fusée encore moins performante que la propulsion des stations O'neil (elle ne peut pas fonctionner dans l'espace) .JPP devrait au moins reconnaître que la MHD n'avait rien a faire dans le dossier OVNI.A cause de lui (avec l'assentiment de Jean-Claude BOURRET et ce Jean-Jacques VELASCO), des pages et des pages de vulgarisation scientifique sur la MHD ont contribuées a induire en erreur l'ensemble de la population mondiale (ainsi que les généraux du COMETA) en faisant un amalgame ridicule entre OVNI ET MHD. C'est une forme de "crétinisation" du dossier OVNI au travers de laquelle 90% des chercheurs en ufologie se sont laissé leurrer. Nos discussions extrêmement critiques a ce sujet avec Jacques DUMONT (Alias Thomas Jean ) auteur de "Synthèse OVNI" (Editions Louise Courtault ) montrent bien que l'ufologie se marie très mal avec la MHD , ( DUMONT Lui-même le reconnaissait) le nouvel ouvrage DUMONT.htm montre que la leçon donnée par CASAR semble avoir été sérieusement prise en compte . Nous ne serions pas étonné de voir bientôt les deux donneurs de leçon sur la propulsion OVNI que sont PETIT et MEESSEN nous affirment maintenant que les champs magnétiques entourant les ovni servent a la dématérialisation et a la rematerialisation .

La MHD est devenue l'explication passe partout, véritable poudre de perlin pin pin du dossier OVNI (que les nouveau venus en ufologie avalent comme du pain béni)

Autrement dit sous le couvert de la science officielle ces scientifiques nous mènent en bateau sur le dossier OVNI qu'ils n'ont manifestement pas étudié. La BEC sera prise en compte tôt ou tard et les tonnes d'encre gaspillées sur ces questions de MHD( tout comme la pseudo-MHD de Meessen ) apparaîtront au grand jour.

Pour ce qui concerne la colonisation de la Galaxie par des stations O'neil, CASAR est en plein accord avec Jean-Pierre PETIT .La position du COMETA a ce sujet que nous avons dénoncée comme totalement restrictive et naïve. Dommage que JPP ne dénonce pas lui aussi clairement l'amalgame fait par le COMETA entre MHD et OVNIs ( en faisant la promotion des idées de JC RIBES). Ici JP Petit s'aligne en grande partie sur ce qu'ont toujours dit GUERIN ET POHER: la propulsion fusée et encore moins la MHD ne peuvent rendre compte des déplacements interstellaires des ovnis. La question des modes de déplacement atmosphériques est sans intérêt pour le dossier ovni, elle ne se posera que lorsque le moyen employé par ces engins depuis des contrées monstrueusement lointaines sera élucidée. De toute façon, les témoignages ovni infirment clairement l'utilisation d'une quelconque MHD c'est pourquoi il est incompréhensible qu'autant de gens et autant de site perdent leur temps à épiloguer sur la MHD pour tenter d'élucider le mystère OVNI.

JPP propose pour donner le change au COMETA un mode une de propulsion interstellaire basé sur des spéculations concernant un (ou des) univers voisins aux constantes cosmologiques différentes du notre .Ce sont des hypothèses qui n'ont pour le moment rien a envier a la science fiction alors que le mécanique quantique donne déjà un debut de réponse par le jeu des dematerialisations BEC.

IL n'empêche que le malentendu déplorable MHD /OVNI restera gravé a jamais dans les cervelles fragiles de nos chères petites têtes blondes qui se trouvent ici dévoyées du dossier OVNI vers la mécanique des fluides (avec la MHD) et vers la cosmologie pseudo-officiellle (avec les spéculations sur les trous de ver).Dans les deux cas l'ufologie est laissée pour compte.

Extrait d'une page écrite par JP Petit:

" La conclusion évidente est que le voyage interstellaire(lié à la performance des moteurs fusée), à travers notre propre univers, est une chose inenvisageable. Autant partir en direction de la Lune à la rame. Ressortent alors les vieux poncifs, comme l'idée d'O Neill, abondamment reprise par les astronomes Monnet et Ribes (livre "la vie extraterrestre", chez Larousse, il y a quelques années). Il s'agit alors d'immenses vaisseaux de trente kilomètres de long et de dix de large," "L'aénergie, les nefs et les expéditionnaires implantés dans ces ceintures d'astéroïdes, les trouvent dans la fusion. Cette entreprise ne peut donc émaner que d'une "civilisation de l'hydrogène", maîtrisant totalement cette source d'énergie. De l'hydrogène, il y en a partout et les cités-stations spatiales le collecte avec d'immense chaluts, situés sur leur partie antérieure. Ce thème se trouve repris par les auteurs du fameux rapport COMETA, diffusé par le journal VSD. Ces gens croient-ils réellement à ce qu'ils racontent ?

Ce thème se trouve repris par les auteurs du fameux rapport COMETA, diffusé par le journal VSD. Ces gens croient-ils réellement à ce qu'ils racontent ? En fait, ce genre de réflexion se fonde sur un état de la science totalement figé dans l'époque. Pour mettre en œuvre un projet aussi ambitieux, il faudrait des siècles et des dépenses absolument considérables. La science resterait-elle sans évoluer pendant tout ce temps. Sommes-nous "en butée" au plan des concepts scientifiques ?Personnellement, je pense que ce projet pêche par un total manque d'imagination. Mais, de nos jours, dans l'épistémosphère, l'imagination ne court pas les rues. "

________________________

Pour information; voici les messages échangés entre Gatti et JPP: filJPP.htm

_________________________

- L'affaire UMMO une bonne analyse faite par CASAR lors de ses démêles houleux avec UFOCOM en 1999. Ce que nous disions il y a dix ans recoupe bien le point de vue de Gildas BOURDAIS tout en infirmant pas mal des éléments avancés par JPP dans ses ouvrages sur les OVNIs: http://www.ufocom.org/UfocomS/ummo_GB0

Réponse de JP Petit : UmJPP.htm et rappel de la position de Jean SIDER réaliste et surtout édifiante au plan historique :UM5.htm

- Dès 1985 CASAR donnait le ton au sujet du projet MARS 2002: "Microscope" N°7 mars 2002 MISSION IMPOSSIBLE MARS02.GIF La mauvaise présentation des premiers numéros de notre petite revue n'enlève rien aux idées intéressantes qui y ont été développées. Ceci est valable pour l'ensemble du site de casar. Ce n'est pas la forme qui importe mais le fond.

Les questions d'énergies posent problème aux chercheurs pour une mission MARS habitée. Comme nous le prévoyons il y a plus de dix ans. Les savants ne tarissent pas d'imagination "mégalomane" pour essayer de se tirer du piège de l'énergie .Le nombre des projets nouveaux depuis 1985 qui correspondent a des contorsions intellectuelles ridicules. La dernière en date décrite dans "Sciences et avenir" de janvier 2002 est l'utilisation de l'americanium comme carburant de propulsion .Le plus marrant étant qu'une expérience de fusion froide au lithium 7 (décrite dans le même numéro de S et A ) attestée comme ayant fonctionné sous contrôles de témoins qui tiennent a garder l'anonymat (comme je les comprends après le nombre de supercheries publiées sur le question)

Il suffirait d'utiliser la fusion froide au lithium initiée par VIGIER pour que la mission Mars habitée devienne possible. Comme nous le disions la mission est possible mais la technologie n'est pas encore inventée. Cette mission habitée est donc rapportée au calanques grecques. Les scientifiques qui font les projets déments mettent du beurre dans les épinards et les journaux en font leurs choux gras. Mais en attendant on mène le peuple en bateau.

- Au sujet de SETI casar avait raison aussi : nos prévisions se sont elles aussi avérées prémonitoires: CHAP10_.htm


Les théosophes méritent un peu d'attention

La loge ? curieuses concordances entre les travaux de CASAR (en relation étroite avec la physique fondamentale) .Les éléments suivants chap16.htm tirés de la théosophie orientale méritent d'être étudiés et comparés aux derniers développements de la physique.


Les sceptiques pris au piège :HALLET2.htm

Il n'y a rien de neuf sous les tropiques:

EN 1923 Camille Flammarion se voyait tenir le même discours que les sceptiques en 2002 :

Voici ses démêlés avec le Journaliste VAUTEL qui ressemblent étrangement aux discussions creuse que nous apportent les sceptiques du Québec. Plus le sceptique nie , plus Flammarion apporte des témoignages datés et signés par des personnalités hors de tout soupçon et impossibles a réfuter. C'est exactement le comportement en 2002 de gens qui disent "Gatti, tu peut te fatiguer a faire des recherches et a avancer des témoignages, nous nierons toujours systématiquement leur réalité.

049_36.GIF 049_38.GIF

Jean Jaurès voyait clair lui aussi en matière de paranormal: 049_289.GIF

Le dossier foudre en boule pose problème aux sceptiques serait-ce un eclair de lucidité dans leur nuits d'ignorance :

FIL SCEPTIQUE sur la foudre en boule ;un euphémisme ! FILFOU.htm


DOSSIER OVNI DOCUMENTATION

Bruit provenant d'un OVNI triangle : sound2.wav

NB: Il faut prendre très au sérieux les bruits dans les dossiers poltergeist qui sont une constante dans ce qui nous semble absurde. Les témoins entendent presque systématiquement des bruits en décalage temporel, l'ouvrage 049/… en signale une multitude de cas. Faut-il prendre en compte ce décalage dans le dossier OVNI ?


La question des esprits de personnes décédées est importante a intégrer a notre réflexion sur la physique du cerveau les travaux du professeur Yan STEPHENSON ne doivent pas être pris a la légère

Documentation utile sur la réincarnation: YANSTEV.htm

Le lambda-calcul , travail mathématique colossal de Jean-Louis KRIVINE ("science et vie" février 2002) démontre magistralement que :" Toute pensée est un calcul! ", ce calcul est réalisé par les neurones de la même façon que le calcul informatique. Il faut impérativement se poser la question de l'endroit où siège la conscience, de la place que tiennent les émotions dans le système et de l'incidence des dysfonctionnements liés a des injections électriques dans des zones du cerveau qui ne sont pas habilitées a les recevoir. C'est le cas pour les psychotiques , pour les épileptiques où pour les dons mystérieux des autistes : SA68.GIF etc…

Se rappeler aussi ce que disait le physicien Wigner ( MANNING.htm ) en ce qui concerne la relation conscience/decoherence.

L'ouvrage "Cerveau et psychologie" de Massoyer et Souriaux édité au PUF commence a démontrer les fantastiques capacités d'adaptation du cerveau de Rudy GARGANE calculateur prodigue qui exploite des système codés, (algorithmes) après un entraînement intensif de calcul mental qu'il s'impose plusieurs heures par jour. Ceci démontre que le fonctionnement du cerveau est a étudier sous deux angles différents:

1°)Le fonctionnement normal qui se détermine probablement par le lambda-calcul liés a plusieurs centres de calculs ( comme des disques durs informatiques) qui réalisent une synthèse en continu.

2°) Le fonctionnement anormal qui fait intervenir des émotions fortes dans le dispositif avec des accès électriques incontrôlables, des orages magnétiques dans le cerveau. Nous y reviendrons souvent car c'est ici que se cache les mystères poltergeist.


La preuve tant réclamée par les sceptiques est a portée de main

Photo de la baie vitrée de l'immeuble "Le Méditerranée" à Marseille:

PH3.JPG Billes d'acier.htm

Une enquête serrée permettrait de retrouver les alvéoles faites dans le verre , nous lançons ici un appel aux bonnes volontés pour qu'elles sollicitent les médias locaux de la région de Marseille afin que des investigations soient faites .Il y a eu aussi un constat d'huissier de fait ; c'est tout de même une preuve acceptable par des gens lucides.

Radio France BLEU ou FR3 Marseille (local) pourraient aider la recherche scientifique de manière conséquente en retrouvant une des vitres "incrustées" incriminées.


--------------------------------------------------------

Message utile pour le dossier NDE

Le rêve et la réalité


Re:
La vue à distance sans sans bandeaux sur les yeux -- GATTI

Posted by Denis , Feb 17,2002,22:50

Post Reply

 

Forum

Salut Gatti,

Tu dis: " ...les rationalistes qui voudraient faire croire qu'il n'y a rien d'extraordinaire dans les NDE."

Si ce que tu dis est vrai, je ne suis pas un rationaliste.

REPONSE de GATTI:

Non! je ne pense pas que tu sois un sceptique indécrottables.

D'ailleurs je vais modifier (pour te ménager ) le texte de la page 22 du dossier où j'ai mis un lien sur nos messages. La seule chose étant que ce dossier NDE mène à un paquet de dossiers "collatéraux" qui débouchent sur la "physique poltergeist". L'ouverture d'un coin de ciel bleu dans nos relation passe par l'étude de quelques ouvrages sur CAYCE , l'affaire spirite de ZEPELIN et l'affaire INCHLIFFE.

Il n'y a pas de demie mesure en paranormal et ta théorie mettant en avant le rêve en NDE est pâlotte. Le rêve est susceptible de pas mal de prouesses mais les NDE vont beaucoup plus loin étant donné que nous avons un contrôle certain de l'EEG PLAT. Il y a donc d'autres choses a prendre en compte que le rêve car le patient n'est pas un homme heureux qui rêve a un monde meilleur. C'est un homme qui subit la torture et l'angoisse énorme d'une fin annoncée. Les phénomènes majeures résident dans les moments d'émotion fortes. C'est manifestement la différence ici .

Il faut maintenant que tu sache que les preuves de la possibilité de la vue ( l'odorat, l'ouïe aussi les autres sens probablement ) a distance existent. Si tu ne veux pas en prendre connaissance c'est qu'elles te font peur. Je ne te sens pas capable d'avoir le front de nier les centaines de cas et sûrement plus qui ont émaillé la vie de CAYCE.

Seul un JF ou une FLO vont faire une magistrale glissade et une sortie de route comme il (et elle) en ont le secret. Ou alors il vont généraliser tu va voir! En s'exclamant "Cayce mais tout le monde sait que ce ne sont que des conneries" malheureusement pour eux, non seulement j'ai quelques autres médium ayant les mêmes preuves et auxquels moi aussi je dois l'avouer je n'aurais pas accordé de crédit il y a encore peu de temps.

Maintenant je tiens le bon bout car l'ouverture sur la physique par une conscience qui est en mesure de devenir occasionnellement omniprésente dans l'espace hors du corps ( mais surtout sous une forme autre que lorsqu'elle est localisée dans le cerveau) Elle est délocalisé et "diffuse" dans l'espace. Ce point prendra beaucoup d'importance dans l'avenir cher les neurobiologistes du cerveau comme JF .

Cordialités,


Nouvelle publication QUI ARRIVE AU BON MOMENT POUR "OSSIFIER" LE DOSSIER DES NDE et mettant les pendules a l'heure sur les maladresses inexcusables de la science officielle face au paranormal

__________________

"Des savants face à l'occulte"

Bernadette BENSAUDE-VINCENT et Christine BLONDEL

Editions LA DECOUVERTE
ISBN: 2-7071-3616-6
10/01/2002

Tables tournantes et parlantes, somnambules et médiums, fantômes et ectoplasmes ont captivé l'attention d'une fraction non négligeable de la communauté scientifique française au tournant du XXe siècle. Ces phénomènes bizarres pouvaient-ils s'expliquer par la physique, par la biologie, ou bien relevaient-ils de la psychopathologie ? Nombreux furent les savants qui tentèrent de les soumettre à la méthode expérimentale : Pierre et Marie Curie participèrent aux séances d'une célèbre médium, Camille Flammarion enquêta sur la télépathie, tandis que le prix Nobel de physiologie Charles Richet proclama sa croyance aux fantômes et fonda une nouvelle science, la "métapsychique". Puis, après cette période d'engouement pour les phénomènes occultes, dans les années trente, en dépit (ou à cause) d'une radiesthésie aux ambitions scientifiques, toute forme d'occulte fut bannie du champ scientifique et renvoyée vers les "parasciences". Les neuf récits d'épisodes marquants de cette période réunis dans cet ouvrage se lisent comme autant de reportages inattendus et passionnants. Et, au-delà, les historiens des sciences et de la culture qui ont contribué à ce livre éclairent ce double mouvement d'ouverture puis de fermeture de la communauté scientifique française, dont les effets se font sentir jusqu'à nos jours.


Biographie

Bernadette Bensaud-Vincent, professeur d'histoire et de philosophie des sciences à l'université Paris-X est notamment l'auteur de Histoire de la chimie (en collaboration avec Isabelle Stengers, La Découverte, 1993), Lavoisier, mémoires d'une révolution (Flammarion, 1993), L'opinion publique et la science (Synthélabo, 2000). Christine Blondel, chercheur au CNRS (Cité des sciences et de l'industrie), est notamment l'auteur de Ampère et la création de l'électrodynamique (Bibliothèque nationale, 1982), Histoire de l'électricité (Presse Pocket, 1994).

Sommaire

- Introduction ( Bernadette Bensaude-Vincent et Christine Blondel )
- Définitions occultes. ( Pierre Lagrange et Patrizia d'Andréa )
- Récits et raisons. ( Michel Pierssens )
- Enquête sur la rencontre entre l'illusionniste Robert Houdin et le somnambule Alexis Didier : y a-t-il des faits attestés ? ( Bertrand Méheust )
- Spirites et neurologues face à l'occulte (1870-1890) : une particularité française ? ( Nicole Edelman )
- Camille Flammarion et les forces naturelles inconnues.( Patrick Fuentès )
- Une somnambule dans l'affaire Dreyfus : " La Vérité en marche et la vérité dans le puits ". ( Jacqueline Carroy )
- Eusapia Palladino : la méthode expérimentale et la " diva des savants ". ( Christine Blondel )
- " Richet chasseur de fantômes : l'épisode de la villa Carmen. ( Pascal Le Maléfan )
- Des rayons contre raison ?, L'essor de la radiesthésie dans les années trente. ( Bernadette Bensaude-Vincent )


Courriers divers

Messages reçus en janvier et février 2002

Bonjour Monsieur,

Félicitations

Je viens de passer l' après midi sur votre site, je dois dire que j'admire le travail que vous avez effectué. J'ai appris bon nombre de choses que j'ignorais. A mon avis vous êtes plus proches que d'autres de la piste scientifique du XXI siècle.

En fait je suis arrivé chez vous par un drôle de détour, j'ai entendu J.P.Petit (vous connaissez, les ummites ! ) sur Europe 1. alors je suis allé me renseigner (quelle merveille qu'Internet). Et puis au fil des liens et des discussions sur les pros et cons de la MHD je suis arrivé au Microscope.

Je suis physicien de formation passé dans les statistiques après quelques aléas qui ne sont pas sans relations avec le manque d'ouverture d'esprit de certains confrères à qui la nouveauté exogène hérisse le poil. Dans ma "jeunesse" disons dans les années 80 j'ai eu le loisir de réfléchir sur la gravitation (le livre de Misner Thorne Wheeler "Gravitation" a été un temps ma passion et les calculs de la théorie relativiste y sont extraordinairement clairs). J'avais aussi un intérêt spécial pour les ouvrages de Koestler sur la synchronicité, et les oeuvres des grands quanticiens comme Louis de Broglie. Ce qui m'intéressait (et m'intéresse toujours au fond) c'était d'établir un schéma cohérent pour la compréhension du comportement quantique et de la nature de l'espace physique au sens large. J'avais pour moi même rédigé quelques lignes théoriques sur lesquelles je n'ai pas publié car, outre qu'elles sont insuffisamment formalisées, je pense qu'elles ne m'auraient, en l'état, apporté que désagréments. Cependant je pense qu'elles pourraient peut être ajouter un brin au fil conducteur de vos recherches qui ont, à mon sens une cohérence que l'on ne trouve pas partout.

Je suis ouvert à toute discussion sans polémique (il y a des chercheurs qui ont parfois des manières déplaisantes dans ce domaine).

L'heure un peu tardive, me force à mettre un terme à ce courrier, mais je serai ravi de pouvoir discuter avec vous de ces sujets.
V M
------------------------------------------
Second message de VM reçu le 22/0/202 qui laissant clairement entrevoir que la recherche à tout intérêt a s'inspirer des événements paranormaux pour pouvoir avancer.

Bonjour Monsieur Gatti,

J'ai lu les modifications du M106, je vous apporterai dans la mesure de mes capacités un avis.

Je pense qu'une origine des difficultés dans vos directions de recherche, c'est que la physique, malgré ses raffinements admirables, a des difficultés dans la définition de ce que sont la matière et l'espace-temps. Même les théories actuelles d'unification les plus en vues ont une approche extrêmement technique (ce n'est pas un reproche) qui semble glisser sur certains présupposés, par exemple peu de gens se posent la question de la réalité de la longueur de Planck. A titre personnel j'ai toujours été un peu suspicieux sur l'existence de l'espace à de telles échelles (10^-35 m ! ).

La question de la dématérialisation, ou de la nature de structures dispersées et impalpables touche à des réalités mal appréhendées par la physique.

Même la physique quantique a dans ces domaines des difficultés, elle a une valeur de connaissance considérable, mais certaines des réalités sous-jacentes ne sont pas non plus clairement perçues : la dualité onde-corpuscule est habituellement acceptée, je dirai dissoute, dans le formalisme des espaces fonctionnels ; ce qui ne règle pas le problème physique bien sûr.

Le risque est au contraire d'enfermer dans les seules conclusions du formalisme, dont on a des raisons de penser que malgré ses succès il ne dit pas tout.

Un certain nombre de "chercheurs" (je mets entre guillemets, parce qu'un chercheur obtus n'en est pas un, c'est un technicien) disent avec une assurance sous laquelle j'ai parfois senti pointer un mépris prêt à bondir, qu'il faut évacuer (j'abhorre le terme) toute image.

C'est un tort, il faut se méfier des images, mais il ne faut pas les refuser ; la reprise formelle d'une intuition imagée montre que l'image a des aspects faux ou inutiles et des aspects utiles et confortés par un formalisme.

A mon avis, un des scientifiques qui a fait un premier pas important vers une approche originale, c'est R.Penrose. Mais ses quelques pas, quoiqu'importants ne disent pas encore tout

. Il reste un problème non résolu de nature de l'espace-temps et de la matière. Ce qui se fait jour, c'est que la communauté scientifique sent que les possibilités de l'univers sont plus diverses et divisées (fractalisées sans que l'on sache toujours précisément le comment ni le pourquoi) que ne le montre notre environnement habituel.

On sent poindre une perception de richesse comportementale physique insoupçonnée jusqu'alors, mais sans qu'un formalisme n'y soit encore attaché.

Or je pense que les phénomènes dont vous occupez, et dont je crois que la réalité est crédible (excusez cet attitude de St Thomas) sont en fait liés à cette problématique physique non résolue de la structure, de l'espace-temps, de la matière.

Ce qui conforte cette opinion toute personnelle, c'est que l'on peut imaginer quelques voies d'unification diraient les physiciens, qui comportent en leur sein de grandes possibilités de définition structurelle relationnelles dont notre vision usuelle et habituelle n'est qu'une partie courante, immédiate, adoucie, moyenne et heureusement stable.

J'ai noté les remarques sur le comportement de certains scientifiques, il est toujours dommage de ne pas faire preuve d'ouverture et d'un minimum de respect pour la recherche des autres.

A l'évidence les deux personnes dont vous citez les noms sont de très bons travailleurs de la technique, j'ai lu les cours en pdf de M.Haroche et les considérations de M.Nottale, ces textes sont très intéressants et montrent la qualité intellectuelle de leurs auteurs. N'ayant sûrement pas leurs capacités je suis admiratif de leur valeur.

Mais peut être cette aptitude remarquable à manipuler des formalismes et des théories complexes porte à oublier parfois les multiples zones d'ombres de ces théories qui flottent comme un filet dans un océan d'ignorance.

Ces zones d'ombre apparaissent d'ailleurs dans le discours de ces physiciens :

M.Nottale avoue que l'on ne sait pas au fond ce que c'est que la charge électrique, et c'est vrai, on ne le sait pas, on connaît des aspects de la charge électrique mais pas son essence. Et ce n'est pas la seule chose !

De la même façon, M.Haroche n'aurait sans doute pas d'explication à l'origine de la pulsation particulaire, pourquoi une particule a une onde associée ?

Manipuler à la perfection les bra et les kets dans les espaces de Hilbert ne donne aucune réponse évidemment puisque ces espaces de fonctions supposent à la base qu'il y a ces fonctions d'origine inexpliquée.

Donc on manipule des abstractions pour des réalités inconnues, c'est la merveille de la science !

On pourrait multiplier les exemples : qu'est ce que l'espace-temps ? et la masse ? peut on affirmer que la structure a pour seule origine les interactions que nous connaissons... etc, etc...

C'est pourquoi il faut rester humble, respecter le travail des autres si on le perçois honnête et pourquoi pas prêter un coup de main fraternel aux chercheurs qui tentent de resserrer les mailles de ce filet de la connaissance.

Ceci étant, il est capital de tout faire pour trier le vrai du faux, séparer le témoignage sincère, peut être attaché à une réalité profonde, des affirmations mensongères pour se faire valoir ou embobiner ses congénères.

Aussi dans le travail scientifique, il y a des manières de présenter les choses qui ne sont pas idéales. Puisque vous citez aussi M.Benveniste, Il y a quelques années je suis allé une semaine dans son laboratoire, par curiosité. M.Benveniste m'a accueilli agréablement, c'est a priori une personne agréable pour le peu que j'en ai vu, mais il m'a été très difficile de retirer une information qui produise une amorce de conviction, même si en ce qui me concerne je ne considère pas a priori comme absurde ses idées de mémoire de l'eau. Pour ma part l'ayant vu présenter ses recherches devant un tiers, je n'aurais pas procédé d'une façon aussi peu étayée et supputative si je puis ainsi m'exprimer. Dans de tels domaines, la circonspection la plus extrême est de rigueur, et ce ne sont pas des domaines médiatisables.

Ce n'est bien sûr pas une raison pour l'assassiner, et à sa décharge, je crois que sortie des formalismes déjà bien usités et des situations peu éloignées de celles déjà connues, la recherche est un terrain mouvant, difficile à cerner et dont il est excessivement dur d'extraire quelques "mailles de filet" supplémentaires. Dans ces domaines, l'ouverture à publication est très réduite, et forcer le système conduit à des conflits.

Toutefois, il faut tâcher d'avancer avec les bonnes volontés qui tout en ayant quelques capacités à comprendre les formalismes existants, veulent bien lire entre les lignes des intuitions des autres.

L'histoire de la science est pleine de théories des tourbillons dont on retrouve des formes apparentées quelques siècles plus tard, sans jamais être bien sûr de ce que l'on tient vraiment, si ce n'est que ça permet de faire des choses qu'on ne savait pas faire avant.
Signé V.M.
Discussions poursuivies avec VM :FILMOR.htm
----------------------------------------------------
Mail reçu le 13/02/02

Bonjour M. Gatti,

Je viens de découvrir votre site, que je place immédiatement dans mon carnet d'adresse mail , je suis heureux de voir une approche enfin différente, du "problème" OVNI.

Je voudrais dire que je ne suis pas scientifique, mais alors pas du tout !, par contre la science me passionne. à chacun ses hobbies !

Mon mail à pour objet de vous faire part de :

1°) je considère les travaux de M. Petit extrêmement passionnants, et j'ai beaucoup de respect pour lui

2°) D'après ce que j'ai lu des articles de votre site, vos recherches vous place dans ma grille des valeurs personnelles, à l' identique de M.Petit.

Alors, je regrette, et je ne dois pas être le seul, de constater que des chercheurs tels que vous deux, ne peuvent s'empêcher de se "chamailler" en permanence pour des questions, qui au contraire devraient vous rapprochées !
Je pense que la science n'est pas une vérité en soi ( à l'instant présent) , aucun de vous ne peut dire, c'est moi qui est juste et pas toi (na, na, na !)
Non, plus vous confronterez vos travaux, plus pourra en ressortir un enrichissement, non pas pour vous deux uniquement, non mais pour tout le monde !

De l'extérieur, on a l'impression que la science est un vélo tandem, dont chacun des vélocypédistes, voudrais aller dans une direction qui lui est propre.

Le temps n'est pas à la confrontation de cours de récré, mais bien à l'écoute et au respect des uns des et des autres (d'ailleurs je vous conseille de faire un jour un gueuleton ensemble, ça rapproche !)

Pour nous public ignorant, nous faisons confiance au gens qui cherchent, qui essayent, qui démontrent, qui créer, défont et refont leurs analyses. car vous êtes sur Terre pour cela car d'autres (comme moi), n'ont pas la "tronche" suffisante pour faire le boulot que vous faites.

Un conseil et se sera le dernier, je suis Directeur Artistique, et dans mon métier, il y a bien sur émulation, mais surtout écoute et visualisation et respect, du travail que font mes collègues, il m'arrive et je sais qu'eux aussi, de m'inspirer de leur travaux, loin de nous en enorgueillir, nous trouvons cela normal, car nous savons réciproquement que c'est ainsi que l'on progresse !

Alors savants, chercheurs de tous horizons, regroupez-vous !

Un internaute de base

____________________________________________________________

Message d'Eric reçu le 15/02/19h55

C'est ma première visite sur votre site que je trouve fort intéressant.

Je témoigne ici d'une observation que j'ai faite alors que j'étais contrôleur aérien militaire. Depuis, j'ai été pilote d'aviation d'affaires, chef d'escale de compagnie aérienne et responsable de ressources aéroportuaires ( encadrement de 100 personnes).

Voici donc cette observation:

J'étais en poste au radar de percée en salle d'approche à la Base Aérienne 112 de Reims lorsque j'ai vu un écho radar traversant l'écran de part en part d'est en ouest au nord de la base. J'ai évalué sa vitesse à 28 000 km/h en faisant une simple règle de trois, sachant que la vitesse de rotation de l'antenne est de 7,5 secondes par tour.

Malheureusement, j'étais seul témoin car il était 11h30, heure à laquelle mes collègues étaient partis déjeuner au mess. il ne restait dans la salle d'approche que le chef d'approche occupé au téléphone et le contrôleur de finale s'occupant d'un appareil en finale GCA. Mon observation a duré tout au plus deux minutes.

J'ai vérifié auprès du technicien radariste le bon fonctionnement du module de détection, et écarté l'hypothèse d'un satellite dans l'espace compte des performances moyennes de ce radar type SRE dont le lobe de détection n'aurait pu en aucun cas monter à l'altitude des satellites.

J'ai d'autres témoignages dont nous pourrions discuter, mais celui-ci est suffisamment explicite...

A bientôt.

-------------------------------------------------

Second message reçu le 23/02/02

Bonjour monsieur Gatti,

Je viens de parcourir plus avant votre site et notamment vos projets (RIOM,etc). Je suis très étonné du travail que vous avez accompli et vous félicite pour votre courage, dans tous les sens du terme.

N'ayant eu que l'intuition pour me pousser à vous adresser mes messages (alors qu'il existe quantité d'autres sites UFO), et ce, sans connaître avec précision le contenu de vos débats, je suis stupéfié de constater combien mes observations et mon rêve collent à vos propres intuitions.

Mon premier roman est une image fidèle des phénomènes que vous décrivez en allant un peu plus loin sur certains aspects.

Je suis convaincu que vous êtes sur la bonne voie et que des événements se produiront dans votre vie pour vous propulser vers l'aboutissement de vos travaux.

Je reste à votre disposition. Bon courage et patience...

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Message reçu le 16 février 2002

Laissez moi, me présenter sommairement.Je suis passionné depuis l’adolescence par le paranormal que j’ai toujours essayé d’approcher de manière scientifique.

Mon niveau d’étude est le suivant: math/sup/spe +DUT informatique/automatique.

J’ai découvert votre site ajd, et me suis dis: enfin, ça bouge dans le bon sens

(ex: l’emission lamentable sur le paranormal passée à la TV, il y a 3 jours ).

D’autres pensent comme moi ou presque je ne suis pas cinglé. ouf (mais, je m’en doutais un
peu ) Nous essayons de soulever des coins de voile dont ce qu’ils cachent pourraient éventuellement faire très peur à certains.

J’étudie actuellement l’essai de George Sommeryns http://home.planetinternet.be/~p4u02810/
sur la simultanéité des temps. Très troublant: qu’en pensez-vous ?

AJD , je manque de temps, mais j'espère très bientôt pouvoir échanger des idées avec vous.

Félicitations pour votre courage et pour votre site.

A très bientôt, j'espère.

Jean-Christophe XXXXXX LILLE

---------------------------------------------------